Vous êtes sur la page 1sur 2

LFOPA2921B – Ethique de l’éducation et de la formation

Thomas Michiels

Consignes pour l’évaluation pour la session de juin 2020

2019-2020

1) Acquis d’apprentissage du cours

Le cours vise à rendre l'étudiant capable d'analyser les questions éthiques liées à la pratique
éducative (sur le plan individuel et collectif) et à l'organisation des systèmes éducatifs ainsi
que de développer une argumentation normative sur ces questions.

Cela suppose spécifiquement qu’il/elle sera capable, au départ du récit d’un incident
critique professionnel :
- De préciser et d’enrichir la représentation de cet incident (acteurs, lieux, actions,
contexte…) ;
- De problématiser cet incident en rendant compte de la diversité des points de vue,
facettes (relationnelles, institutionnelles, politiques…), valeurs, principes et
contradictions qui le traversent ;
- D’identifier et d’utiliser une diversité de références pertinentes pour en explorer le
sens, les causes et conséquences (expériences professionnelles semblables,
références à la sociologie, psychologie, pédagogie, philosophie, au droit…) ;
- De présenter des pistes d’action diverses et concrètes à sa suite.

2) Consignes pour la réalisation du travail écrit (100% de la note)

- Le travail écrit est réalisé en sous-groupe. Il s’inscrit dans le prolongement de temps


d’analyse d’incidents critiques en sous-groupe, qui ont lieu durant les séances de
cours. Il consiste en un récit écrit approfondi de l’analyse d’un incident critique.

- Les étudiants qui n’ont pas pu participer aux séances de cours et n’ont pas pu vivre
ces temps d’analyse en sous-groupes, sont invités à remettre un travail écrit
individuel, en suivant les mêmes consignes, critères et échéances.

Le travail comportera :

- un bref descriptif d’un incident critique, réel, qui implique son auteur (ou un membre
de son sous-groupe) dans le cadre d’une pratique éducative professionnelle. Cette
description ne sera pas plus longue qu’une page. Elle indiquera le plus factuellement
possible ce qu’il se passe (qui, quand, où, quoi, comment). Elle se terminera par la
formulation de ce qui fait problème pour le porteur du récit.
- Une analyse de l’incident critique rythmée par les quatre phases de l’entrainement
mental (cf. dias du cours et ressources Moodle) et la mobilisation de leurs différentes
opérations logiques (points de vue, aspects, contradictions, etc.).
Le travail comportera entre 10 et 15 pages (hors annexes éventuelles) à interligne simple. Le
travail sera présenté sous forme de texte continu et structuré. L’expression écrite sera
correcte, claire, concise et précise. Les références bibliographiques éventuelles seront
cohérentes et correctes.

Critères d’évaluation :

- Logique (12 points) : le travail mobilise avec justesse l’ensemble des étapes et
opérations logiques de l’entrainement mental.

- Dialectique (4 points) : le travail donne un soin particulier à l’expression de points de


vue et d’aspects en tension. Il met en lumière des contradictions, paradoxes ou
tensions entre principes qui traversent l’incident critique. La problématisation de
l’incident et la recherche de pistes d’actions témoignent d’une prise en compte de
contradictions.

- Ethique (4 points) : le travail donne un soin particulier à la diversité des points de vue,
facettes, expériences, expertises et pistes d’action qu’il mobilise. Attention au
pluralisme et à l’interdisciplinarité. Le travail révèle un effort pour se distancer (sans
pour autant le nier) du point de vue initial du porteur.

Dépôt et échéance : version électronique à communiquer par mail, le 3 juin à 16h au plus
tard. Adresse mail : thomas.c.michiels@uclouvain.be

3) L’examen oral

L’examen oral aura lieu durant la session de juin. Il consiste en un échange sur le travail écrit,
basé sur des questions de clarification ou demandes de précisions éventuelles, ainsi qu’en
un feed-back sur la qualité du travail.

L’examen oral se fait en sous-groupe pour ceux qui ont déposé un travail écrit en sous-
groupe ; ou il est individuel, pour ceux qui ont déposé un travail individuel.

L’examen oral est un temps d’évaluation obligatoire qui permet éventuellement d’ajuster à
la hausse la note du travail écrit.