Vous êtes sur la page 1sur 6

Dr Yahia Cherif Nadjat spécialiste en odontologie conservatrice 1.

Structure des biomatériaux

Ministère de I* Enseigna ment Supérieure


et delà Recherche Scientifique

Université Mouloud MAMMERI


FACULTE DE MEDECINE
TiZi-OUZQU
*x

COURS N°1

Introduction et présentation dés biomatériai

à usage dentaire

Les cours de biomatériaux OC/E

À l'usage des étudiants de la 2ieme année médecine dentaire

Dr : YAHIA CHERIF NADJAT

Praticienne spécialiste assistante en odontologie conservatrice

Service d'odontologie conservatrice/endodontie


CHU Tizi-Ouzou

L'année universitaire 2016-2017


» \r Yahla Cherlf N

\n

I- Définitions :
a. Les biomatériaux;
b. La science des biomatériaux
II -Classification des biomatériaux:
III. Notions de liaisons interatomiques :
1-Liaisons primaires:
a. Liaison ionique (hétéro polaire) :
b. Liaison covalente ou homopolaire :
c. Liaison métallique:
2-Liaisons secondaires de Vanderwails:

IV - Structures des biomatériaux :

IV. 1.Les biomatériaux métalliques :

1.1 Structure :
1.2 Les défauts cristallins :
a. Les défauts ponctuels :
- La lacune
- Présence d'un atome en position interstitielle
- Un atome en position de substitution
- Défaut ponctuel complexe
b. les défauts linéaires
c. Défauts plans ou défauts à 2 dimensions :

IV.2.Les biomatériaux organiques

Introduction
Dr Yahia Cherif Madjat spécialiste en odontologie conservatrice 1. Structure des biomatériaux dentaires

En pratique quotidienne nous utilisons une gamme variée de substances d'origine minérale
t organique ou mixte pour un traitement provisoire ou définitif. Il est maintenant prouvé que
corrélativement aux nombreuses actions exercées par les biomatériaux sur le milieu buccal,
des actions non moins nombreuses sont exercées par le milieu buccal sur les biomatériaux.
L'étude des matériaux dentaires nécessite une connaissance de base de la matière,
particulièrement des solides, si Ton veut comprendre et souvent prévoir le comportement des
matériaux.

I- Définitions :
c. Les biomatériaux: Ce sont des matériaux destinés à être en contact temporaire ou
permanent avec différents tissus, organes ou fluides d'un être vivant, dans un but
diagnostique, préventif ou thérapeutique.
d. La science des biomatériaux : est définie par WILLIAMS (1992) comme étant
« l'étude et la compréhension des interactions entre le vivant et des matériaux inertes ».

Il -Classification des biomatériaux:


1. Biomatériaux organique :*
- Naturels = bois, ivoire, os, dent, cartilage, fibrine, collagène, coraux,...
- De synthèse = matières plastiques.
2. Biomatériaux inorganiques :
- Cristallisés = métaux et alliages.
- Non cristallisés = verres et céramiques.
- A cristafiinité variée = ^carbones.
3. Biomatériaux composites.

lil. Notions de liaisons interatomiques :

1-Liaisons primaires: Ce sont des liaisons fortes, de nature chimique, les forces d'attraction
qui unissent les atomes et les molécules de ces matériaux sont élevé, on trouve 3 type de
liaisons primaires.
a. Liaison ionique (hétéro polaire) :
- Elles sont de type chimique simple. Le mécanisme de cette liaison est basé sur: Le faite
qu'un atome peut être amené à perdre ou à gagner des électrons et constituer un ion positif
ou négatif.

V
Dr Varna cherif Nadjat spécialiste en odontologie conservatrice 1. Structure des biomatériaux dentaires

- L'exemple classique est le chlorure de sodium: l'atome de sodium contient un électron dans
sa couche externe alors que l'atome de chlore a 7 électrons dans sa couche externe
.L'apport d'électron de valence du sodium à l'atome de chlore aboutit à un composé stable
NaCI.
f —-y

b. Liaison coyalenteou homopo/aire : il y a mise en commun de 2 électrons de valence


.C'est une liaison par paire d'électrons .Ce type de liaison se rencontre surtout entre les
atomes non métalliques (carbone, oxygène, azote, fluor, chlore).

Exemple: I

c, Liaison métallique'. C'est une forme de liaison très particulière non dirigée dans l'espace
caractérisée par une liberté électronique relative. D'après la classification périodique des
éléments, la couche externe des métaux est peu chargée en électrons, de ce fait, ils auront
facilement tendance à les perdre et à prendre la structure d'un atome de gaz rare, mais les
électrons libérés n'auront pas une position fixe dans le réseau cristallin du métal.

Représentation schématique de la liaison métallique.1. Gaz électronique; 2. ions positifs

?~ Liaisons secondaires de Vanderwalis: C'est une liaison faible et de nature physique


plus que chimique. Elle résulte des forces d'attractions électrostatiques entre les dlpôles q.uj
constituent les atomes.
Dr Yahia Cherif Nadjat spécialiste en odontologie conservatrice 1. Structure des biomatériaux dentaires

IV - Structures des biomatèriaux : :

IV,1 .Les biomatériaux métalliques :

1'1 Structure : Les cristaux métalliques présentent soit:


- une structure cubique centrée exemple: Ça , Fe...
- une structure cubique à faces centrées : l'or ;l'argon , Cu ,...
- Réseau hexagonal compacte :Mg , Zn ,...
NB : Un cristal est un arrangement particulier d'atomes (ou plus généralement d'ions) qui, la
plupart du temps, prend ia forme d'un polyèdre aux faces polygonales parfaites.

1.2 Les défauts cristallins :


a. Les défauts ponctuels : Ils comprennent;
> La lacune : Elle correspond à l'absence d'un ion positive du réseau entraînant une cavité:
Les électrons du nuage électrique tende a pénétrer dans le vide ainsi crée entraînant une
attraction des ions voisins et une faible contraction locale du réseau
> Présence d'un atome en position interstitielle : Le plus souvent, se sont des métalloïdes
(élément qui possède des propriétés métalliques et des propriétés^ non métalliques- ex ; C,
S, N), qui s'interpole entre les atomes modifiant la régularité des arrangements Exemple :
Le Carbone dans les atomes de fer(Fe)
> Un atome en position d& substitution : exemple : un Atome de-Zn prenant la place d'un
atame de Cuivre entraînant un tassement autourde lui ..
> Défaut ponctuel complexe : Tous ces défauts peuvent être combines. Exemple ; Présence
d'une lacune plus un atome en position interstitielle .
b. les défauts linéaires : Si nous matérialisant le cristal parfait par un parallélépipède
rectangle en caoutchouc, si nous sectionnant partiellement cette gamme sur tout son épaisseur
et au 2/3 de sa langueur, nous pourrons alors mobiliser les lèvres de la coupure.
- Soit en étirant une des deux lèvres dans le plan horizontal, on obtiendra un cisaillement
dans le plan horizontal "Dislocation coin"
- Soit en mobilisant une des lèvres dans un mouvement de couvercle ou en relèvement, on
obtiendra un cisaillement dans le plan vertical, on l'appelle « Dislocation vis »
- Dislocation mixte en dehors des formes simples, on peut rencontrer des formes vis et coin.

c. Défauts plans ou défauts à 2 dimensions : Dans un agrégat (masse produite par


réunion; masse de plusieurs cristaux) les grains cristallographique (ensemble de plusieurs
cristaux) d'orientation différentes sont séparées les uns des autres par des surfaces appelés «
Dr Yahia Cherîf Nadjat spécialiste en odontologie conservatrice 1. Structure des biomatériaux dentaires

Les joints de grains » qui s'opposent au moment de dislocation et jouent un rôle important dans
la déformation plastic, les propriétés mécaniques ainsi que les propriétés électroniques
> Les sous-joints ;Ils concernent 2 régions du cristal dont la désorïentation est
inférieure à 1 ° . . . . . .
> Les défauts d'empilement: Se sont des défauts qui correspondent a l'absence pu a la
présence d'un plan atomique supplémentaire dans la succession normale des plans dans
un système cristallin
IV.2.Les biomatériaux orqaniques:ils peuvent présenter des structures cristallines ou non
cristallines, plus ou moins complexes, lorsque les molécules atteignent des grandes.:
dimensions, elles perdent leur cristallînité et deviennent amorphes. On peut rencontrer: *
A. des molécules simples : CH4, CO2 , NH3.
B. molécules en chaînes : paraffine.
C. des polymères synthétiques: ce sont les molécules géantes de poids moléculaire élevé
dont l'unité permet de constituer une structure linéaire , ramifiée .latérale ou spatiale .Ces
polymères peuvent présenter à la fois un caractère cristallin et amorphe.
^^ôfynièrës:êtasîï(jï&: Dans ce cas, le polymère possède une structure à enroulement
hélicoïdal Un effort de traction provoque lé déroulement des chaînes, donc un allongement,
cet allongement est réversible a la cessation de la "charge
^f&$ynfârè£^l^fqïiffi Ce sont des composes macromoléculairës, linéaires ou
tridimensionnelles a la base de résine, susceptible de conserver après durcissement la
forme imposée. Ces molécules géantes sont obtenues par Polymérisation ;