Vous êtes sur la page 1sur 6

Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

Correction de l’exercice

1- Le conditionnel a-t-il ici une valeur temporelle ou modale? Justifiez.

 Félix et Béatrice aimeraient avoir un deuxième enfant.

 Une valeur modale : le souhait

 Julien rencontra la femme qui le ruinerait.

 Une valeur temporelle : la postériorité du procès « ruiner »


par rapport au procès noyau « rencontrer » : le futur dans le
passé.

 Pourriez-vous me rendre un service SVP?

 Une valeur modale : une demande polie.

2- Indiquez quels temps soulignés ainsi que leurs valeurs. Justifiez

 Quand tout va bien on peut compter sur les autres, mais quand
tout va mal on ne peut compter que sur sa famille.

 Va et peut : le présent de l’indicatif.


 Valeur : le présent gnomique ou de vérité générale.

 Ils promirent qu’ils reviendraient.

 reviendraient : le conditionnel présent


 valeur temporelle : le futur dans le passé

 Vous vous confinerez jusqu’à la levée de l’état d’urgence.

 Vous confinerez (se confiner) : le futur simple


 Valeur : le futur injonctif (un ordre, une recommandation)

1
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

 Paul prit la plume, rédigea la lettre, l’enveloppa et sortit. Le ciel


était encore gris.

 Prit, rédigea, enveloppa, sortit : le passé simple


 Valeur : actions successives (la succession chronologique) ;
actions du premier plan.

 Le directeur informa ses collaborateurs que le gouvernement avait


fermé les frontières.

 avait fermé : plus-que-parfait


 valeur : l’antériorité du procès « fermer » par rapport au
procès noyau : « informer »

 Je voulais utiliser ton téléphone.

 voulais : l’imparfait
 valeur modale : une demande polie

 À la montée de chaque soleil, il sortait contempler la lueur.

 Sortait : l’imparfait
 Valeur : procès itératif : l’habitude

 La vie continuera et le mal persistera.

 Continuera, persistera : le futur simple


 Valeur : la prédiction

 Chacun prendra soin des siens.

 Prendra : futur simple


 Valeur : l’injonction (le futur injonctif)

2
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

 Si l’intellectuel avait milité pour ses idées, l’humanité aurait


emprunté la voie de la sagesse.

 aurait emprunté : le conditionnel passé


 valeur : hypothèse démentie par le passé d’où le sens du
regret ou du reproche.

 « À peine avait-elle achevé ces paroles, qu'elle tomba étendue sur


la terre d'une manière si effrayante que tous mes cheveux se
hérissèrent, et que je craignis qu'elle n'eût expiré ; car elle avait les
yeux fermés, les lèvres sans couleur, le visage plus pâle encore
qu'auparavant, le pouls irrégulier et presque sans mouvement :
l'agitation de son sein était le seul indice qu'elle ne fût pas morte »
N. Machiavelli, Description de la peste de Florence

 avait achevé : Plus-que-parfait // Valeur : l’antériorité


 eût expiré : plus-que-parfait du subjonctif (un temps
littéraire) // Valeur : action supposé accomplie
 était : l’imparfait // valeur : la description (un état)

3
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

B- Le subjonctif

• C’est un mode personnel comme l’indicatif. Mais, il est plus pauvre en


temps: il ne comprend que quatre temps:

– Le présent : que tu saches, qu’il parte

– Le passé: que tu aies su, qu’il soit parti

– L’imparfait: que tu susses, qu’il partît (usage littéraire)

– Le plus-que-parfait: que tu eusses su, qu’il fût parti. (usage


littéraire)

• Deux formes simples (le présent et l’imparfait du subjonctif)

• Deux formes composées (le passé et le P-Q-P du subjonctif)

Le subjonctif est le mode du procès envisagé comme virtuel (Je te trouverai un


collaborateur qui soit sérieux.) ou, généralement dans des propositions
subordonnées, du procès dépendant d’un autre exprimant un sentiment, une
hypothèse, la possibilité, le doute, l’incertitude, etc. (Ex : Je regrette que nous
ne puissions pas nous entendre).

• Le présent du subjonctif : il est formé, pour la plupart des verbes de tous


les groupes, à partir du radical de la 3ème personne du pluriel du présent
de l’indicatif et les désinences: e-es-e-ions-iez-ent. (sauf être et avoir)

 Présent de l’indicatif : Ils vendent Présent du subjonctif : Que nous vendions,


que tu vendes, …
 Présent de l’indicatif : Ils répartissent Présent du subjonctif : Que vous
répartissiez, que je répartisse, …

4
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

• Attention aux verbes irréguliers au présent du subjonctif : être (il soit),


avoir (il ait), faire (il fasse), pouvoir (il puisse), vouloir (il veuille), savoir (il
sache), aller (il aille).

– Le présent du subjonctif situe le procès dans le présent et dans


l’avenir. C’est pour cela que le futur du subjonctif n’existe pas.

• Il faut que tu partes. (le procès de partir est mis en


perspective : un acte à venir)

– Il exprime l’ordre, le souhait, la supposition, l’émotion…

• Qu’il reste chez lui. (l’ordre)

• Je souhaite qu’il vienne. (le souhait)

• Il se peut qu’elle soit perdue. (la supposition)

• Je suis contente que tu sois là. (l’émotion)

– Dans une phrase complexe, le subjonctif indique un procès


simultané ou un procès postérieur par rapport au procès de la
principale.

• Il est rassurant que tu saches la vérité. La simultanéité

• Je souhaite qu’il vienne. Le procès de venir est postérieur à


celui de souhaiter.

• Le passé du subjonctif. Un temps composé. Formé à partir de l’auxiliaire


être ou avoir au présent du subjonctif et de la forme adjectivale du
verbe.

Qu’elle ait fini ; qu’elle soit partie.

5
Prof : Mohammed Lahlou Cours de Grammaire 2, S2

• Il présente l’aspect accompli du procès et l’antériorité (valeur


aspectuelle) par rapport au verbe de la principale.

– Je ne m’étonne plus qu’il soit arrivé.

• Quand il exprime l’ordre, il situe le procès dans l’avenir mais avec l’idée
d’antériorité par rapport à un autre fait.

– Il faut qu’il ait déménagé avant demain matin. Le procès de


« déménager » au subjonctif passé est envisagé comme antérieur
à un point temporel exprimé par « demain matin ».
Exercice

Relevez les verbes conjugués au subjonctif et justifiez l’emploi de ce mode quand c’est le présent ou
le passé du subjonctif.

LISETTE.
Monsieur Hortensius, madame m’a chargée de vous dire que vous alliez lui
montrer les livres que vous avez achetés pour elle.

HORTENSIUS.
Je serai ponctuel à obéir, mademoiselle Lisette ; et madame la marquise ne
pouvait charger de ses ordres personne qui me les rendît plus dignes de ma prompte
obéissance.

LISETTE.
Ah ! le joli tour de phrase ! Comment ! vous me saluez de la période la plus
galante qui se puisse, et l’on sent bien qu’elle part d’un homme qui sait sa rhétorique.

HORTENSIUS.
La rhétorique que je sais là-dessus, mademoiselle, ce sont vos beaux yeux qui
me l’ont apprise.

LISETTE.
Mais ce que vous me dites là est merveilleux ; je ne savais pas que mes beaux
yeux enseignassent la rhétorique.
Marivaux, La Seconde Surprise de l’amour, Acte I, Scène 5, (1727)