Vous êtes sur la page 1sur 19

RAPPORT DE LA SUPERVISION DES SITES DE SOINS COMMUNAUTAIRES DANS

LA DPS BAS UELE.

Du 13 au 20 Novembre 2020

Par :

Dr Albert KADJUNGA

Avec l’Appui de:

1 Supervision SSC DPS BAS UELE Par Dr Albert KADJUNGA.


TABLE DES MATIERES

1 CONTEXTE ET JUSTIFICATION.....................................................................................................3
2 OBJECTIF GENERAL.......................................................................................................................4
3 OBJECTIFS SPECIFIQUES................................................................................................................4
4 RESULTATS ATTENDUS.................................................................................................................5
5 METHODOLOGIE..............................................................................................................................5
6 DEROULEMENT................................................................................................................................6
7 RESULTATS OBTENUS....................................................................................................................7
8 CONCLUSION..................................................................................................................................17
9 Annexes..............................................................................................................................................17
9.1 CARTOGRAPHIE ACTUALISEE.............................................................................................17
9.2 LISTE DE PRESENCE...............................................................................................................17
9.3 Annexe : PHOTO........................................................................................................................17

2 Supervision SSC DPS BAS UELE Par Dr Albert KADJUNGA.


1 CONTEXTE ET JUSTIFICATION

En République Démocratique Congo, les enfants ont une grande susceptibilité de mourir avant l’âge
de 5 ans ; les maladies infectieuses telles que le paludisme, la diarrhée, la pneumonie ainsi que la
malnutrition sont les principales causes de cette mortalité.

Dans le cadre de l’accélération de la réduction de cette mortalité infanto-juvénile et d’augmenter


l’accessibilité des enfants aux soins de qualité dans la perspective d’atteindre l’ODD 3 SANRU FM
appui la RD Congo dans la mise en œuvre de la Prise en Charge Intégrée des Maladies de l’Enfant et
du Nouveau-né au niveau Communautaire/PCIMNE à travers l’approche des Sites de Soins
Communautaires/SSC.

En effet, SANRU FM appuie la mise en œuvre des SSC dans 16 DPS du pays où la prise en charge de
trois maladies tueuses des enfants est assurée, le dépistage de la malnutrition ainsi que l’orientation des
cas graves sont réalisés. Par ailleurs, il sied de noter qu’en 2018, 7 de ces DPS à savoir : BAS-UELE,
HAUT-UELE, TSHOPO, KWILU, MANIEMA, ITURI et KINSHASA ont connu l’extension en
nombre des SSC et par conséquent chacune d’elles a bénéficié après la formation initiale, de trois suivis
post formation en moyenne un mois après que ces SSC soient effectivement fonctionnels, tel que
l’exige les normes édictées dans le Guide de Mise en œuvre.

Les évaluations faites de cette formation ainsi que de ces suivis post formation ont mis en exergue des
points à améliorer au cours des supervisions pour une mise en œuvre efficace et efficiente de cette
prise en charge communautaire à travers les Sites de Soins Communautaires notamment les ruptures
régulières des Médicaments, le mouvement intempestive des prestataires cliniques comme
communautaires formés pour les SSC.
3 Supervision SSC DPS BAS UELE Par Dr Albert KADJUNGA.
Par ailleurs, de l’analyse de données du premier semestre de l’année 2020 tirées de l’outil du Système
National d’ Information Sanitaire, SNIS(DHIS2) il ressort ce qui suit :
- Les DPS de : KINSHASA, TSHOPO, BAS-UELE, KWANGO, KWILU, MANIEMA, ITURI et
HAUT UELE ont une fréquentation inférieure à 80% comme le montre la figure 1, ci-dessous ;

Fig.1. Source DHIS2 DPS à moins de 80% de


120.00% fréquentation
100.00%
80.00%
60.00%
40.00%
20.00%
0.00%

- L’incohérence des données pour certains indicateurs notamment : Le nombre de TDR réalisés et
le nombre de TDR positif, le nombre de TDR réalisé et le nombre de Paludisme simple…Le
tableau.1. ci-dessous illustre cette incohérence.

Tableau.1.
PERIOD TDR réalisés - Cas de TDR Paludisme
E fièvre <5 ans positif <5 simple
ans confirmé <5
ans
BAS UELE Janvier 3738 12227 11374
2020
V
Février 3361 10621 ??? 9890
2020
Mars 2020 2968 9639 8871
Avril 2020 3742 13711 12383
Mai 2020 3406 14402 12801
Juin 2020 3306 11903 10723
Source DHIS2

C’est pourquoi, dans l’effort de contribuer efficacement à l’amélioration de la qualité de prestations des
Relais des Site de Soins Communautaire, des données qu’ils fournissent aux Centre de Santé,
standardiser les outils de gestion des SSC sur toute l’étendue du territoire national, garantir et s’assurer
de la bonne mise en œuvre des activités des SSC; que le Ministère de la Santé à travers la Coordination
nationale de la PCIMNE dans son volet Communautaire via le PNECHOL-MD a dégagé l’intérêt de
mener une mission de supervision dans la DPS de BAS-UELE étant donné que l’approche
communautaire nécessite un suivi régulier.
4 Supervision SSC DPS BAS UELE Par Dr Albert KADJUNGA.
2 OBJECTIF GENERAL

Contribuer à la réduction de la mortalité infanto-juvénile à travers la prise en charge des


maladies tueuses dans les sites de soins dans notre pays .

3 OBJECTIFS SPECIFIQUES

- Evaluer le niveau d’exécution des recommandations formulées aux ECZ/IT/RECOSITES


lors de supervisions antérieures ;
- Evaluer le niveau de connaissance et de compétence des IT et des RECOSITES sur la
PEC au niveau des SSC ;
- Identifier les problèmes éventuels qui affectent négativement la fréquentation des SSC et
y proposer les pistes de solution ;
- Renforcer l’analyse et le rapportage des données depuis le SSC jusqu’au niveau
Provincial en rappelant la définition et le mode de calcul de chaque indicateur des SSC
intégrés dans le DHIS2 et la tenure correcte des outils de gestion ;
- Identifier les causes éventuelles de ruptures régulières des Médicaments et y proposer des
solutions ;
- Vérifier la disponibilité des intrants /médicaments /Petits matériels ;
- Identifier les forces, les faiblesses dans la mise en œuvre des SSC et proposer un plan de
redressement.

4 RESULTATS ATTENDUS

- Le niveau d’exécution des recommandations formulées aux ECZ/IT/RECOSITES lors de


supervisions antérieures est évalué;
- le niveau de connaissance et de compétence des IT et des RECOSITES sur la PEC au
niveau des SSC est évalué ;
- Les problèmes éventuels qui affectent négativement la fréquentation des SSC sont
identifiés et les pistes de solution proposées ;
- Renforcer l’analyse et le rapportage des données depuis le SSC jusqu’au niveau
Provincial en rappelant la définition et le mode de calcul de chaque indicateur des SSC
intégrés dans le DHIS2 et la tenure correcte des outils de gestion ;
- Les causes éventuelles de ruptures régulières des Médicaments sont identifiées et des
solutions y relatives proposées;
- La disponibilité des intrants /médicaments /Petits matériels est vérifiée;
- Les forces, les faiblesses dans la mise en œuvre des SSC sont identifiées et un plan de
redressement est proposé.

5 Supervision SSC DPS BAS UELE Par Dr Albert KADJUNGA.


5 METHODOLOGIE

La méthodologie a consisté à l’accompagnement des équipes cadres des DPS et des ZS dans la
réalisation de la supervision des RECOSITES ainsi que de leurs IT afin de les préparer à
l’appropriation de cette activité.
Les étapes ci-après seront poursuivies au cours de cette supervision :
- Dans la DPS :
1. Briefing des cadres de la DPS et des partenaires d’appui antenne SANRU FM, SR
sur les objectifs, la méthodologie ’activité
2. Harmonisation de l’agenda (choix d’au moins deux ZS les plus proches à
superviser)
3. Résultat de l’analyse de données du premier semestre 2020
4. Actualisation de la cartographie des SSC
5. Evaluation des supervisions
6. Base de données des SSC
- Dans la Zone de Santé :
1. Briefing des cadres de la ZS sur les objectifs, la méthodologie de l’activité
2. Résultat de l’analyse de données du premier semestre 2020
3. Actualisation de la cartographie des SSC
4. Evaluation des supervisions antérieurs / Parcours des Rapport de supervision
5. Base de données des SSC
6. Choix d’au moins un SSC le plus proche à visiter

- Dans les AS/IT : - Dans les SSC :


1. Pré test 4. Pré test
2. Revue documentaire/Rapports mensuels 5. Revue documentaire
7. Evaluation des supervisions antérieurs / 6. Observation de PEC
Parcours des Rapport de supervision 7. Vérification de la disponibilité
8. Résultat de l’analyse de données du des Outils /Med/P
premier semestre 2020 8. Post test
9. Actualisation de la cartographie des SSC - Débriefing
3. Post test - Rédaction du Rapport

6 DEROULEMENT

La supervision s’est déroulée de la manière suivante :

Le 13/11/2020 - Départ de Kinshasa et arrivée à Kisangani


Le 14/11/2020 - Départ de Kisangani et arrivée à Buta
- Présentation de civilités à la DPS
- Briefing des Cadres de la DPS sur l’activité
- Harmonisation de l’Agenda
6 Supervision SSC DPS BAS UELE Par Dr Albert KADJUNGA.
- Sélection de la ZS à visiter : la ZS de BUTA
Le 15/11/2020 - Arrivée à la ZS de BUTA
- Présentation des civilités
- Briefing de l’ECZS sur l’activité
- Sélection des AS et des SSC à visiter(Le critère étant : Accessibilité facile, Faible
performance et à faible taux de fréquentation)
Du 16 au - Visite des SSC
18/11/2020 - Débriefing à la ZS et puis à la DPS
Le 19/11/2020 - Voyage retour et arrivée à Kisangani
Le 20/11/2020 - Retour à Kinshasa

7 Supervision SSC DPS BAS UELE Par Dr Albert KADJUNGA.


7 RESULTATS OBTENUS

7.1 De l’évaluation du niveau d’exécution des recommandations formulées aux ECZ/IT/RECOSITES lors de
supervisions antérieures

Action
Description de l’état de Défit/contraint Que faut-il Par
Constats correctrice/Recommandations
mise en œuvre e faire? qui ?
formulées
Faible niveau de
compétence et
Réalisé lors des suivis
connaissance des
Poursuivre le coaching des post formation avec
RECOSITES      
RECOSITES par les IT l’appui des cadres de la
Difficulté dans le
DPS
remplissage du
REGISTRE DE PEC
Appui financier Reconduire la ECZS/
Absence des Job aids Doter les SSC en Cartes conseil Non réalisé pour la recommandatio DSP/PT
reprographie n F
Manque Continuer le
d’appui plaidoyer
ECZS/
Rupture en MEG dans les Approvisionner les SSC en d’autres PTF Et Reconduire
Réalisé partiellement DPS/N
SSC quantité suffisantes des MEG pour la
C
complément du recommandatio
paquet n
7.2 De l’évaluation du niveau de connaissance et de compétence des IT et des
RECOSITES sur la PEC au niveau des SSC
7.2.1 Interview des RECOSITES
7.2.1.1 Connaissance de Type de Signe Autres signes 63%
orientation
La connaissance de type de signe d’orientation est
Signes de malnutrition aiguë sévère 63%
globalement maitrisé par les RECOSITES
néanmoins, les Autres signes ainsi que les signes de
malnutrition aigues sévères posent encore problème. Signes d’alerte et de gravité 75%

Ces derniers signes sont souvent confondus par Signes de danger 100%
rapport à la fièvre simple et la diarrhée simple qui ne
sont pas associés à d’autres signes notamment les
éruptions cutanées généralisées et les signes de 0% 2 0 % 40 % 6 0 % 80 % 0 0 % 2 0 %
1 1
déshydratation respectivement pour la fièvre et la
diarrhée.
7.2.1.2 Connaissance de Signe de danger Léthargie ou inconscience 50%

Il ressort de ce graphique que le signe le plus maitrisé Convulsions récentes (passée récente) 75%
est l’incapacité de boire ou de téter suivi de vomir
tout ce qu’il consomme. Convulsions actuelles (maintenant) 88%

Nous comptons sur les supervisions de proximité Vomit tout ce qu’il consomme 88%
et/ou le coaching des IT pour remonter le niveau des
RECOSITES surtout la léthargie ou inconscience afin
Incapable de boire ou de téter 100%
d’améliorer la Prise en Charge des cas au niveau des
Sites de Soins Communautaires.

Convulsions ou fièvre
7.2.1.3 Connaissance des effets indésirables
Fatigue ou asthénie
Vision floue ou vertige
La connaissance des effets indésirables des
médicaments utilisés dans les Sites de Soins Maux de tête ou bourdonnement d’oreille
Communautaires pose encore problème. Ictère ou jaunisse
Pâleur
Il ressort de ce graphique qu’aucun effet indésirable Eruptions cutanées ou prurit ou réactions allergiques
n’est connu à 50% ou plus de 50%. Diarrhée
Douleurs abdominales
La cause de cette faiblesse est certainement liée au Vomissements ou nausées
manque des images à effets indésirables dans la 0% 20% 40% 60%
majorité des SSC dans la Province.
7.2.1.4 Connaissance de la Quand est-ce qu’on peut donner l’artésunate suppositoire ?
description d’algorithmes Signes de la déshydratation
Le paquet étant incomplet dans les SSC
cela affecte négativement la maitrise par Seuils de respiration rapide pour : 12 mois à 5 ans (1 an et plus)
les RECOSITES de la
Seuils de respiration rapide pour : 2 mois à 11 mois (moins de 1 an)
description/définition des classifications.
L’évaluation des cas de diarrhée ainsi que Diarrhée
de la Pneumonie souffrent du respect de
la systématisation. Paludisme
Nous osons croire qu’une supervision de
Pneumonie
proximité de qualité par les IT peut
juguler le problème.

7.2.2 Exercice de PEC au SSC des IT


1.1.1 Il ressort
100% 91% de ce
90% graphique
80%
70% que la
60%
48%
moyenne a
50% connu une
40%
30% amélioratio
20% n de plus
10%
0%
Moyenne Pre test Moyenne Post test
120% PRE TEST
POST
100% TEST

80%
On constat ici un
60% décollement de
la courbe par
40% rapport à
l’abscisse au
20%
Post test, d’où
0% disparition des
points à 0%(4,5
et 14) ce qui
explique
l’amélioration.
7.2.3 Entretien avec les Mères
7.2.3.1 Dispensation correcte de Connaissance des effets indesirables 30%
soins en cas de Fièvre/Paludisme
La durée de traitement 100%
Sur les 30 mères interviewées par rapport à la
dispensation correcte de soins en cas de Le nombre de prise journalière 100%
fièvre/paludisme nous avons noté que la
connaissance des effets indésirables est encore La dose 100%
faible à leur niveau. Par ailleurs les autres points
0% 20% 40% 60% 80% 100%120%
sont corrects à 100%.
7.2.3.2 Connaissance 3 règles de Revenir immédiatement 70%
traitement à domicile.
Il ressorti de ce graphique que les conseils sur Augmenter les liquides 55%
l’administration des médicaments à domicile
ainsi que sur les mesures préventives posent Continuer l’alimentation 60%
encore problème. La cause serait l’absence
quasi-totale des Cartes conseils dans les SSC. 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80%

7.2.3.3 Connaissances des mères Enfant inconscient ou léthargique ou ne réponds pas aux stimuli externes 75%
sur les Signes de danger
La connaissance des signes de danger par les
mères est globalement satisfaisante. Enfant convulse maintenant 90%

En dehors de l’incapacité de boire ou de téter Enfant a convulsé 100%


ainsi que la convulsion qui sont connus par
toutes les 30 mères interviewées, soit 100%.
Par ailleurs, il ressort de ce graphique que la Enfant vomit tout ce qu'il consomme 90%
léthargie ou inconscience constitue le signe le
moins connu par 25% des mères.
Enfant incapable de boire ou de téter ou de manger 100%

Une sensibilisation au cas par cas est nécessaire


0% 50% 100% 150%
pour remonter ce niveau de connaissance.

7.2.3.4 Evaluation des autres


Avez-vous un dispositif de lave-main et l’utilisez-vous ? 5%
pratiques clés familiales et
communautaires

Avez-vous bénéficié d’une visite de relais communautaire au cours de ce dernier mois ou le mois passé ? 60%

Enfant a-t-il passé la dernière nuit sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide ? 40%

0% 20% 40% 60% 80%


7.3 De l’identification des problèmes éventuels qui affectent négativement la
fréquentation des SSC et y proposer les pistes de solution

Problèmes Actions correctrices/Recommandations


- Rupture intempestive des - Approvisionner régulièrement les SSC quantité
Médicaments contre le Paludisme suffisantes des Médicaments
- Quasi inexistence des médicaments
- Continuer le plaidoyer auprès d’autres PTF pour
pour d’autres pathologies (Diarrhée
complément du Paquet
et Pneumonie)

7.4 Du Renforcement de l’analyse et le rapportage des données et la tenure correcte des


outils de gestion
Il a consisté à :
- Rappeler à l’ECZS et aux cadres de la DPS la définition de chaque indicateur se trouvant dans
le DHIS2 ;
- Insister sur la réalisation de l’analyse des données déjà à la base lors de monitorage des AS
- Rappeler à l’ECZS et aux cadres de la DPS à tenir compte des règles de validités qui
définissent les liens entre indicateurs.
- Rappel sur le mode de remplissage des outils surtout le registre de PEC

7.5 De l’identification des causes éventuelles de ruptures régulières des Médicaments et y


proposer des solutions
Causes Points d’Action
- Les commandes réalisées par l’IT ne tiennent
pas compte de la consommation moyenne - Rappel sur la GAS en insistant sur le calcul de
mensuelle ni médicaments suite à la non- CMM et MAD
maitrise de CMM/MAD - Rappel sur la nécessité d’inclure le besoin des
- Oublie de tenir d besoin des SSC lors de ma SSC dans le besoin de l’AS
commande par l’IT
- Redynamisation des CAC afin de développer
les stratégies locales de survie des SSC même
sans PTF
- Dépendance totale des SSC des PTF
- Lancer la réflexion sur l’éventualité d’un
tiquet modérateur pour assurer la gestion et
l’auto entretien des SSC
7.6 De la vérification de la disponibilité des intrants /médicaments /Petits matériels

Disponibilité des Medicaments


120%
100%
100%
80% 75%

60% 50%
40%
25%
20%
0% 0% 0% 0% 0% 0% 0% 0%
0%
ts) m
g g) m
g
m
g
m
g
m
g g) g) g) g) e)
he 20
m 5 0 0 m m m m ism
ac 50 7. 35 10 20 00 00 00 00 d
(S Co 2 /6 /1 re re de
1
de
5
de
1
de
5 alu
RO c Co 25 50 oi oi eP
.S in le( ) ) sit sit
C o
(C
o
(C
o
(C
o id
1 .Z sib AQ AQ po po l( p
2 r S S up up o ol le le cR
a
si p
e
e (A e (A e s e s am am azo azo ti
n at at t t d d os
ed ui
n
ui cé cé en en n
lil in ai q ai q sun sun ara ara eb eb iag
ic od od te te P P D
ox Ar Ar 9. 0. .M .M e
m m . . 1 11 12 td
Am +a +a 7 8 es
3. a te ate (T
n n R
su su . TD
e e
Ar
t
Ar
t 13
4. 5.

Commentaire :
Le grand problème avec les SSC est la disponibilité des Médicaments, la ZS de BUTA et les autres ZS de la Province présentent de rupture
intempestive qui pourrait être due d’une part à la non maitrise de CMM et MAD par les IT qui doivent inclure dans leur commande celle des SSC
et d’autres part par le retard d’approvisionnement en Médicaments par les PTF.
Nous devons veiller à la disponibilité des Médicaments dans les SSC ce qui constituent l’intrant principal pour afin espérer contribuer
effectivement à la réduction de la mortalité des enfants de moins de cinq ans et de adultes pour ce qui est du Paludisme.
Commentaire :
Disponibilité des Outils de gestion
Nous avons de rupture
intempestive des outils de gestion Images des effets indésirables
surtout les cartes conseils et les
images à effets indésirables.
Cartes Conseils 1, 2, 3, 4 et 5

Note d’orientation

Canevas de Rapport Mensuel

Registre de Prise en charge

0% 20% 40% 60% 80% 100% 120%


Commentaire :
Disponibilité des Materiels
La disponibilité des Gants,
Minuterie pour comptage de Existe-t-il une caisse pour la conservation des médicaments ?
Mouvement respiratoire pose
encore problème dans les SSC. Poubelle

MUAC
En outre certains SSC manquent
les caisses de conservation des Gants jetable
Médicaments répondant aux
Minuterie lecture TDR fonctionnelle
normes
Minuteur fonctionnel pour comptage mvt resp

Balance fonctionnelle
7.7 De l’identification des forces et faiblesses dans la mise en œuvre des SSC et le plan de redressement.

Actions
Cause /origine du
Forces Constats correctrices/Recomm Responsable Échéance
problème
andations
- Existence des SSC - Les conseils sur la Prévention,
fonctionnels l’administration des
- Présence des médicaments à domicile ne - Doter tous les SSC
RECOSITES sont donnés aux - Inexistence des en Cartes Conseil
formés mères/Accompagnant de Cartes Conseil/Job pour une meilleure DPS/PTF Immédiat
- Volonté de l’enfant Aïds prise en charge des
travailler dans les CAS
- Faible connaissance de mère
SSC exprimée par
sur Quand revenir
les RECOSITES
immédiatement au SSC 
- Implication des
ECZS dans les - Le seul PTF qui
activités du SSC appuie la Province
par rapport aux
- Faire un plaidoyer
SSC est SANRU
auprès au
FM/Caritas et ce
- Absence de médicaments pour Gouvernement
dernier n’octroie
le traitement de la de la et /ou d’autres PTF DPS/NC/PTF Immédiat
aux SSC que les
Diarrhée et de la Pneumonie pour le
Médicaments
complément du
contre le
Paquet de PEC
Paludisme

- Non existence du rapport de - Non archivage des - Archiver les IT/ECZ Immédiat
rapports à tous les
niveaux
- Renforcer les
supervisions de
proximité
rapports - Former les IT en
- Présence des IT PCIMNE/SSC
non formés en - Tenir compte de la
PCIMNE/SSC formation en
supervision des activités de
- Accessibilité PCIMNE/SSC lors
SSC par les IT
difficile pour de permutation des
- Faible qualité et quantité des
atteindre certains IT vers une AS
supervisions des RECOSITES
SSC avec SSC
par les IT/ECZ
- Non disponibilité - Doter les IT en
des IT suite au moyen nécessaire
chevauchement des pour atteindre les
activités SSC
- Associer les ITA
dans la supervision
des SSC après au
préalable une
capacitation
- Difficulté de remplissage des - Mauvaise qualité - Poursuivre le IT/ECZ Immédiat
certains outils de gestion et de supervision de coaching des
collecte (Fiche, REGISTRE proximité RECOSITES par
DE PEC…) les IT lors de
supervision de
proximité
- Approvisionner
régulièrement les
- suite à la non- SSC en MEG(IT)
- Mauvaise gestion des
maitrise de - Assurer le suivi de ECZS/DPS/P Immédiat
Médicaments
CMM/MAD l’approvisionneme TF
nt de MEG dans les
SSC(BCZ)
8 CONCLUSION

Au terme de cette supervision réalisé dans La ZS de BUTA nous notons globalement l’atteinte
des objectifs nonobstant les aléas/contraintes rencontrés çà et là. Notamment l’accessibilité
difficile aux SSC et insuffisance du Carburant.
En effet, cette supervision nous a permis non seulement de déceler les forces sur la mise en
œuvre des Sites de Soins Communautaires mais aussi de mettre en exergue les points à
améliorer au niveau aussi bien des RECOSITES , des leurs Encadreurs directs (Infirmiers
Titulaires) que des Cadres des ZS.

C’est pourquoi, nous osons croire que le Plan de résolution des problèmes que nous avons mis
en place couplé aux supervisions de qualité permettra d’atteindre les objectifs que nous nous
sommes assignés dans le cadre de la Prise en charge communautaire des Maladies tueuses des
enfants.

9 Annexes
9.1 CARTOGRAPHIE ACTUALISEE
9.2 LISTE DE PRESENCE
9.3 Annexe : PHOTO