Vous êtes sur la page 1sur 28

2018/2019

Université Cadi Ayyad


Faculté des Science Semlalia
Marrakech
Département de physique
Etude des propriétés
thermophysiques et
simulation numérique du
transfert thermique dans les
matériaux

Option: Energétique

Auteurs

• ABDESSAMAD BELABYAD

• AIMAD LAADIMI


Encadrant : MR J.GHASSOUN
Année Universitaire 2018/2019

Université Cadi Ayyad – Faculté des Sciences Semlalia – Boulevard Allal Ben Abdellah

BP 23900 – 4000 Marrakech 0524303601 fssm@uca.ac.ma

Option :
Remerciement
Nos remerciements sont particulièrement destinés à notre cher
encadrant « MR.J. GHASSOUN » pour l’aide, la collaboration, les
précieux conseils et aussi pour sa compréhension, ainsi que pour
toutes les informations qu’il n’a pas cassé de nous fournir pendant
toute la période consacrée à la réalisation de ce modeste travail.

Nos vifs remerciements vont également aux membres du jury pour


l’intérêt qu’ils ont porté à notre recherche en acceptant d’examiner
notre travail et de l’enrichir par leur proportion.

On n’oublie pas nos parents pour leur contribution, leur soutien et


leur patience.

Et aussi au corps professoral et administratif de la faculté des


sciences Semlalia pour la richesse et la qualité de leur enseignement.
Résumé
Le transfert thermique est le domaine de la physique qui traite des
échanges thermiques dans un système ou entre systèmes. Les propriétés
thermosphysique des matériaux sont des grandeurs qui caractérisent le
comportement des matériaux en présence d’un ou plusieurs types déchange
thermique. La connaissance de ces propriétés thermique permet de modéliser
les transferts thermiques dans ces systèmes.

Ce projet porte sur une étude numérique des phénomènes de diffusion


thermique dans un milieu et l’analyser de l’influence des propriétés
thermiques qui influencent les performances thermiques des matériaux .

mots clé : diffusivité, convection , conduction , effusivité inertie thermiques,


équation de la chaleur, Différences finies
SOMMAIRE :

Introduction Générale............................................................................................................. 1
Chapitre 1 : Généralité sur le transfert thermique et les propriétés thermiques du matériau. ........ 3
I- Introduction ..................................................................................................................................... 3
II- Les modes de transfert thermiques ................................................................................................ 3
II.1. Conduction ............................................................................................................................... 3
II.2. Rayonnement ........................................................................................................................... 3
II.3. Convection ............................................................................................................................... 4
III- Les Propriétés thermiques des matériaux ..................................................................................... 4
III.1. Diffusivité thermique .............................................................................................................. 4
III.2. Capacité calorifique massique ................................................................................................ 4
III.3. Conductivité ............................................................................................................................ 4
III.4. L’effusivité thermique ............................................................................................................. 5
III.5. Inertie thermique .................................................................................................................... 5
Conclusion ............................................................................................................................... 5
Chapitre 2 : Simulation numérique de la diffusion thermique en régime transitoire ........................ 6
Introduction ............................................................................................................................ 6
I- Etablissement de l’équation de la chaleur....................................................................................... 6
II- Simulation numérique de l’équation de conduction monodimensionnelle en régime transitoire.
............................................................................................................................................................ 6
II.1. Discrétisation par la méthode des différences finies............................................................... 7
II.2. Solution analytique du problème de conduction en régime transitoire ................................. 8
II.3. Etude de l’effet de la diffusivité sur le profil de la température. .......................................... 10
III- Simulation numérique du problème de conduction bidimensionnelle. ...................................... 13
III.1. Discrétisation par différences finies ..................................................................................... 13
III.2. simulation par la méthode des éléments finis ...................................................................... 14
IV- Simulation numérique de la diffusion dans un milieu multicouche. ........................................... 16
Conclusion générale .............................................................................................................. 19
Annexes : ............................................................................................................................... 20
A.6.Propriétes de quelques matériaux ................................................................................. 23
BIBLIOGRAPHIE ..................................................................................................................... 24
2018/2019

Introduction Générale
La consommation de l'énergie dans la vie quotidienne et dans le secteur de l'industrie
et de la technologie permet aux chercheurs de résoudre les problèmes de l'échange de
l'énergie.
Les phénomènes de transfert thermique sont d’une importance dans le domaine des
sciences et technologies car ils interviennent dans des nombreux domaines industriels. Le
transfert thermique est un processus complexe qui se présente en trois modes : conduction,
convection et rayonnement.
De nos jours, l'usage des matériaux composites dans différents domaines
technologiques croît de plus en plus. Une telle augmentation vient de la possibilité de
développer de nouveaux matériaux avec des propriétés adaptées à une application bien
précise. Ces matériaux permettent de combiner les propriétés physiques des différents
matériaux utilisés pour leur fabrication. Ces propriétés sont des grandeurs qui caractérisent le
comportement des matériaux en présence d’un ou plusieurs types d’échange thermique. La
connaissance de ces propriétés thermiques permet de résoudre les problèmes de transfert
thermique.
Plusieurs méthodes peuvent être utilisées pour résoudre analytiquement le problème
de transfert de la chaleur. Cependant , ces méthodes restent limitées à des géométries simples.
Or, il existe des méthodes numériques permettant de résoudre des problèmes pour des
géométries compliquées .
Le développement des méthodes numériques tell que, différence finie et la méthode
des éléments finis permis de résoudre des problèmes physiques complexes pour une variété
de condition aux limites et différentes propriétés de matériaux . Ces méthodes permettent de
calculer les distributions de température, quelle que soit la complexité géométrique .
Dans ce travail nous avons fait une simulation numérique du transfert de la chaleur
par conduction en régime transitoire et l’analyse de l’effets des propriétés thermiques des
matériaux , en utilisant la méthode des différences finie et la méthode des éléments finis, en
utilisant le logiciel Matlab et python comme langage de programmation, les résultats obtenus
ont été comparé avec ceux obtenus analytiquement et par l’outils Pdetool de Matlab.
Ce manuscrit est composé de deux chapitre, le première chapitre met à la disposition
du lecteur des éléments bibliographiques relatifs aux phénomènes de transfert thermique et
les propriétés thermiques des matériaux.

1
2018/2019

Dans le deuxième chapitre, nous présenterons une étude numérique des transferts
thermiques par conduction en régime transitoire, avec une simulation numérique des
propriétés thermophysiques de quelques matériaux, avec la résolution de l’équation de la
diffusion thermique par une discrétisation aux différences finies en utilisant le logiciel Matlab
et python comme langage de programmation et l’analyse de l’influence des propriétés
thermophysiques.

2
Chapitre 1 : Généralité sur le Transfert thermique et les propriétés 2018/2019
Thermique du matériau

Chapitre 1 : Généralité sur le transfert thermique et les


propriétés thermiques des matériaux.
I- Introduction
Le transfert thermique est un transfert d'énergie microscopique désordonnée. Cela
correspond en réalité à un transfert d'agitation thermique entre particules, au gré des chocs
aléatoires qui se produisent à l'échelle microscopique. Ce traitement est réalisé par La
thermodynamique qui permet de prévoir la quantité totale d’énergie qu’un système doit
échanger avec l’extérieur pour passer d’un état d’équilibre à un autre. Ce transfert se produit
entre deux corps dont les températures sont différentes, la chaleur se déplace du corps le plus
chaud vers le corps le moins chaud jusqu'à ce que les températures des deux corps soient
équilibrées. L’échange de la chaleur entre un système et son environnement se manifeste
selon trois modes.

II- Les modes de transfert thermiques


Il existe trois modes de transfert thermique : la conduction, le rayonnement et la
convection.

II.1. Conduction
La conduction de la chaleur est le transfert d’énergie d’un point à un autre dans un
milieu matériel, solide ou fluide immobile, sans déplacement macroscopique de la matière.
Ou bien c’est le transfert de chaleur au sein d’un milieu opaque, sans déplacement de la
matière, sous l’influence d’une différence de température. La propagation de la chaleur par
conduction à l’intérieur d’un corps s’effectue selon deux mécanismes distincts : une
transmission par les vibrations des atomes ou des molécules et une transmission par les
électrons libres.
Le transfert de chaleur par conduction caractérise tous les transferts de chaleur qui
s’effectuent dans les parois séparant deux corps à des températures différentes.

II.2. Rayonnement
Le rayonnement est une transmission d'énergie à distance, entre deux corps sans
aucun conducteur de chaleur « matériel », c'est à dire aucune masse n’est nécessaire comme
support pour ce type de transfert. Le rayonnement thermique a besoin d’une différence de

3
Chapitre 1 : Généralité sur le Transfert thermique et les propriétés 2018/2019
Thermique du matériau
température agissante comme moteur. Le rayonnement est toujours proportionnel à la
chaleur, plus cette dernière s'élève plus le corps rayonne.
Le rayonnement infrarouge est appliqué dans de très nombreux procédés industriels et
médicaux. Son action sur la matière est essentiellement thermique (le séchage, le chauffage,
la stérilisation…)

II.3. Convection
Le transfert de chaleur par convection se produit dans un fluide (gaz ou liquide) non
isotherme, en mouvement. Ce mode de transfert de chaleur, s'effectue par l'action combinée
de la conduction au sein du fluide, à l’échelle macroscopique, et des diverses parties à des
températures différentes . Les applications du transfert de chaleur par convection sont
beaucoup nombreuses. Elles interviennent chaque fois qu’on chauffe ou qu’on refroidit un
liquide ou un gaz, qu’elles s’agissent de faire bouillir de l’eau dans une casserole, du
radiateur de chauffage central, du radiateur associé au moteur d’une voiture ou de
l’échangeur dans un procédé, évaporateur ou condenseur.

III- Les Propriétés thermiques des matériaux


D’un point de vue strictement thermique, quatre propriétés intrinsèques caractérisent
un matériau : la conductivité la diffusivité et l’effusivité thermique et la capacite calorifique
massique.

III.1. Diffusivité thermique


C’est la vitesse avec laquelle la chaleur se propage dans un matériau mesuré en (m²/s).
C’est encore la rapidité du déplacement de la chaleur à travers la masse d’un matériau,
qui est le rapport de la conductivité thermique λ en (W/m. K) sur la capacité calorifique
volumique 𝛼=λ/𝜌𝑐, avec ρ la masse volumique en (Kg/ m3) et c la capacité calorifique en
(J/kg. K).

III.2. Capacité calorifique massique


La capacité calorifique massique à pression constante 𝐶𝑝 s’exprime en J.kg −1 . K −1 et
peut être assimilée à la quantité d’énergie apporter à un kilogramme de matériau pour élever
sa température d’un Kelvin. Cette propriété reflète donc l’attitude du matériau à emmagasiner
de l’énergie et à restitue la chaleur.

III.3. Conductivité

4
Chapitre 1 : Généralité sur le Transfert thermique et les propriétés 2018/2019
Thermique du matériau
La conductivité thermique λ est une grandeur caractéristique de chaque matériau qui
indique quelle quantité de chaleur s’écoule durant 1 s entre deux surfaces parallèles de
1 m2 sur une épaisseur de 1 m par une différence de température de 1 K.

III.4. L’effusivité thermique


L’effusivité est la capacité d’un matériau à absorber l’énergie et la restituer.
elle évolue en fonction de la conductivité thermique et de la capacité calorifique, définit par:

b=√𝛌𝝆𝒄 . Il s’exprime en J K-1 m-2 s-1/2


III.5. Inertie thermique
L'inertie thermique est la capacité physique d'un matériau à conserver sa température.
Un bâtiment à forte inertie thermique équilibrera sa température en accumulant le jour, la
chaleur qu'il restituera la nuit pour assurer une température moyenne. L’inertie thermique est
importante pour assurer une ambiance climatique confortable pour ses occupants.
Les matériaux à forte inertie thermique sont utilisés pour accumuler la chaleur ou la
fraîcheur (radiateur à accumulation, radiateur à inertie thermique, isolants à forte densité,
briques réfractaires, etc.).

Conclusion
En général, les trois modes de transfert de chaleur interviennent en même temps.
Cependant, dans plusieurs situations pratiques, soit l’un des modes est prépondérant, et on
néglige alors les autres, soit les différents modes ont une importance comparable, mais ils
peuvent être découplés et traités séparément.
Les propriétés thermiques sont des grandeurs qui caractérisent le comportement des
matériaux lorsqu’ils sont soumis à une variation de température.
La diffusivité et l’effusivité thermiques donnent une information importante sur
la transmission de la chaleur à l’échelle d’un matériau.

5
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

Chapitre 2 : Simulation numérique de la diffusion thermique


en régime transitoire
Introduction
Il existe de nombreux problèmes physiques en régime transitoire qui sont décrits par
des équations à dérivés partielles fortement couplées et non linéaires. En générale, ces
équations n’admettent pas de solutions analytiques sauf dans des cas très simplifiés. C’est
pourquoi on recourt aux méthodes de résolution numériques nécessaires. On peut penser aux
problèmes de conduction de la chaleur dans les cas transitoires.
L'objet de cette étude est de résoudre l’équation de diffusion par la méthode des
différences finies dans des situations dépendant du temps, des conditions aux limites, et de
leurs propriétés thermiques.

I- Etablissement de l’équation de la chaleur


Pour un milieu isotrope et homogène, et après utilisation de la loi de Fourier et de
premiers principes de la thermodynamique, l’équation de la chaleur régissant les transferts de
chaleur par conduction s’écrit sous la forme :
𝝏 𝝏𝑻 𝝏 𝝏𝑻 𝝏 𝝏𝑻 𝝏𝑻
(λx )+ (λy )+ (λz )+p= 𝝆𝒄 𝝏𝒕 (1)
𝝏𝒙 𝝏𝒙 𝝏𝒚 𝝏𝒚 𝝏𝒙 𝝏𝒛

Si le milieu isotrope λx= λy= λz= λ, s’il n’y a pas de génération d’énergie à l’intérieur du
système p=0.
Si λ constant, équation (1) s’écrit sou la forme :

𝝏²𝑻 𝝏²𝑻 𝝏²𝑻 𝟏 𝝏𝑻


+ + = (2)
𝝏𝒙² 𝝏𝒚² 𝝏𝒛² 𝛂 𝝏𝒕

avec 𝛂= λ/ 𝝆𝒄 la diffusivité thermique (m2/s) qui caractérise la vitesse de propagation d’un


flux à travers un matériaux .

II- Simulation numérique de l’équation de conduction


monodimensionnelle en régime transitoire.
On s’intéresse a étudié l’équation de diffusion de la chaleur dans le cas transitoire
sans source interne(p=0) , l’équation (2) s’écrit sous la forme suivante :

6
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

𝝏²𝑻 𝟏 𝝏𝑻
= (3)
𝝏𝒙² 𝛂 𝝏𝒕
λ
avec 𝛂 = appelé la diffusivité thermique (m2/s) qui caractérise la vitesse de propagation
𝝆𝒄
d’un flux à travers un matériaux .

II.1. Discrétisation par la méthode des différences finies.


La méthode des différences finies est une technique courante de solutions approchées des
équations aux dérivées partielles. Cette méthode étant la plus simple à se mettre en œuvre.
Elle consiste à approximer les dérivées des équations de la physique au moyen de
développement de Taylor.
La discrétisation de l’équation consiste à approcher les deux dérivées partielles par
une somme finie de termes provenant du développement en séries de Taylor appliquée à la
fonction température, pour un schéma spatial centre, et schéma temporale décentré avant.
Schéma explicite 1D :

𝜕²𝑇(𝑥, 𝑡) 𝑇(𝑥 + 𝛿𝑥, 𝑡) − 2𝑇(𝑥, 𝑡) + 𝑇(𝑥 − 𝛿𝑥, 𝑡)



𝜕𝑥² Δ𝑥²
𝜕𝑇(𝑥, 𝑡) 𝑇(𝑥. 𝑡 + 𝛿𝑡) − 𝑇(𝑥, 𝑡)

{ 𝜕𝑡 Δ𝑡
On construit un maillage régulier. On note :

xi = x0 + iΔx avecΔx = h
{
t j = t 0 + i Δt avec Δt = k

la solution numérique ou point (xi,tj) sera notée Ti,j.


Apres substitution l’équation (2) s’écrit sous la forme (voir annexe):

𝑇𝑖,𝑗+1 = 𝑟𝑇𝑖−1,𝑗 + (1 − 2 𝑟)𝑇𝑖,𝑗 + 𝑟𝑇𝑖+1,𝑗 (*)


𝜶𝒌
Avec r=
𝒉𝟐

7
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

Figure 1:maillage monodimensionnelle


II.2. Solution analytique du problème de conduction en régime transitoire
Dans notre étude , la méthode e séparation de variable a été utilisée pour la résolution
de l’équation (3) par le produit de deux fonctions.
T (x, t) =X(x)Y(t) (3)
ce qui conduit aux équations différentielles suivante :
𝜕²𝑋
+ λ²X = 0
𝜕𝑥²
{𝜕𝑌 (**)
+ 𝜶 λ2 Y = 0
𝜕𝑡

tel que λ2 est la constante de séparation obtenue par les conditions aux limites (voir annexe) .
Avant l’utilisation de la méthode de différences finies, nous avons fait une étude sur
un cas simple et on la compare avec la solution analytique pour prendre en considération
l’erreur absolue.
Le cas traité est une paroi d’épaisseur e=20cm suivant la direction (OX) à des
conditions de température𝑇0 =25°C, T1=0°C , T=0°C (voir figure 2).
Les dimensions transversales étant beaucoup plus grandes que l’épaisseur, le problème peut
être décrit par un modèle mathématique monodimensionnel.
La solution analytique de l’équation 2 après substitution de l’équation (**) (voir
annexe) par la méthode de séparation de variable sous la forme :
(𝟐𝐧+𝟏) 𝛑 𝟐
𝟒𝐓𝟎 𝟏 (𝟐𝐧+𝟏) 𝛑 −𝛂( ) 𝐭
T (x, t) = ∑∝𝒏=𝟎 𝐬𝐢𝐧( 𝒙) 𝒆 𝑳
𝛑 𝟐𝐧+𝟏 𝑳

8
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

D’après l’équation (*):

𝑇𝑖,𝑗+1 = 𝑟𝑇𝑖−1,𝑗 + (1 − 2 𝑟)𝑇𝑖,𝑗 + 𝑟 𝑇𝑖+1,𝑗

Figure 2:une paroi d’epaisseur e


La figure 3 présent la comparaison des distributions de température obtenu à l’aide de la
simulation numérique et la solution analytique.
Les résultats obtenus indiquent qu’il y a un bon accord entre la solution analytique et la
simulation numérique pour les distributions de la température.

Figure 3:comparaison du résultat numérique avec la solution analytique

9
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

II.3. Etude de l’effet de la diffusivité sur le profil de la température.


Les propretés thermophysiques sont des grandeurs qui caractérisent les matériaux.
Dans le domaine du bâtiment on utilise de matériaux pour assurer une ambiance climatique
confortable.
Pour un matériau homogène et isotrope sans sources interne, d’épaisseur e=20cm,
l’équation de conduction se réduit à l’équation de Fourrier (équation 2).

• Condition intaille : à l’instant t=0 le matériau a la température 𝑇0 =25°C

• Condition limite : les frontalières du matériau à la température T1=45°CT2=40°C

Le programme utilisant la méthode des différences finies que nous avons développées
a été utilisé pour la simulation de ce problème ce qui a donné les résultats présentés sur les
figures 4 et 5.
La figure 4 présentent la variation de la température en fonction de l’épaisseur dans le
béton lourd dans à différents instants.
On constate que la courbe de la température évolue au cours de chaque instant la
température descend en fonction de l’épaisseur jusqu’au milieu du matériau elle augment vers
T2. La rapidité du déplacement de la chaleur à travers le béton due à la diffusivité thermique
(voir tableaux annexe).
La différence présentée au niveau de la diffusivité thermique décrit la rapidité du
déplacement de la chaleur, d’après le graphe le béton lourd, brique plein et le granite ont des
pentes déférentes ce qui explique la raison pour laquelle le brique plein est le plus utilisé dans
le domaine du bâtiment.
Plus le matériau a une conductivité élevée et une faible capacite calorifique, plus la
diffusivité est importante.

10
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

Figure 4:variation de la température en fonction de l’épaisseur (Python)

Figure 5:: profil de température pour différents matériaux en fonction du temps de


diffusion

11
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

La figure 6 présente propagation de la chaleur en fonction du temp pour différent


matériaux
La relation entre l’épaisseur sollicitée et le temps de diffusion de la chaleur à
l’intérieur d’un composant de bâtiment homogène se formule en faisant le produit
de la capacité calorifique par la résistance thermique de ce composant :
𝑒
T=Q.R= (𝑒ρc). ( )
λ
𝒆𝟐
Soit t= sur une période t donnée, la chaleur pénétrera davantage dans un matériau
𝛂
ayant une diffusivité plus importante (Tableau voir annexe). Par exemple, en supposant une
durée d’ensoleillement sur un cycle journalier égale à 12 h, l’épaisseur caractéristique
atteinte est de 18.26 cm pour le béton lourd, de 6.32 cm pour le bois lourd de 15.27 cm pour
la brique pleine et de 21.5cm pour le granite.

Figure 6: Propagation de la chaleur pour différents matériaux en fonction du


temps de diffusion

12
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

III- Simulation numérique du problème de conduction


bidimensionnelle
.
La résolution numérique du problème de conduction en régime transitoire dans un
système bidimensionnel, donne l’équation de la conduction de la chaleur qui s’écrit :

𝜕²𝑇 𝜕²𝑇 1 𝜕𝑇
( + )= (4)
𝜕𝑥² 𝜕𝑦² α 𝜕𝑡

III.1. Discrétisation par différences finies


La méthode de discrétisation reste identique à celle de la géométrie 1D
On construit un maillage régulier. On note :

𝑥𝑖 = 𝑥0 + 𝑖Δ𝑥 , 𝑦𝑗 = 𝑦0 + 𝑖Δ𝑦, 𝑡𝑗 = 𝑡0 + 𝑖Δ𝑡 avec Δ𝑥 = h21 , Δ𝑡 = 𝑙 et Δ𝑦 = h22

𝜕²𝑇(𝑥, y, 𝑡) 𝑇𝑖+1,𝑗.𝑘 − 2𝑇𝑖,𝑗,𝑘 + 𝑇𝑖+1,𝑗,𝑘



𝜕𝑥² h21
𝜕²𝑇(𝑥, y, 𝑡) 𝑇𝑖,𝑗+1,𝑘 − 2𝑇𝑖,𝑗,𝑘 + 𝑇𝑖+1,𝑗,𝑘

𝜕𝑦² h22
𝜕𝑇(𝑥, y, 𝑡) 𝑇𝑖,𝑗,𝑘+1 − 𝑇𝑖,𝑗,𝑘
{ ≈
𝜕𝑡 𝑙
D’où T=T (𝑥𝑖 , 𝑦𝑗 , 𝑡𝑗 )=𝑇𝑖,𝑗.𝑘 est la solution numérique s’écrit sous la forme :

Ti−1,j,k Ti,j,k−1 1 1 Ti+1,j,k Ti+1,j ,k


Ti,j+1,k = α k( + ) (1 − 2 α k( 2 + 2 )) Ti,j, + α k( + )
h12 h22 h1 h2 2
h1 h22

Figure 7:maillage bidimensionnel.

13
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

III.2. simulation par la méthode des éléments finis


Dans le but de vérifier l’exactitude des résultats de simulation obtenus avec notre
programme, une validation a été faite, en faisant une comparaison avec Pdetool.
Dans le cas de deux dimension le programme sera vérifié par l’outil Pdetool de Matlab qui
utilise la méthode des éléments finis pour résoudre les équations différentielles
On considère une plaque de granite de largeur et d’épaisseur égale e=0.1 m, initialement à la
température 25°C et les températures aux frontières sont :
𝐵𝑎𝑠: 45°𝐶, 𝐻𝑎𝑢𝑡 ∶ 25°𝐶
{
𝐺𝑎𝑢𝑐ℎ𝑒 ∶ 45°𝐶, 𝐷𝑟𝑜𝑖𝑡𝑒 ∶ 25°𝐶

Figure 8:plaque bidimensionnelle.


Le Granite a un coefficient de diffusivité 𝛂=1.07.10-6(m/s2) pour valider le
programme on traite le problème par la méthode de différences finies et par l’outil Pdetool.
Les figures10 et 9 représentent respectivement la comparaison des contours isothermes
obtenus par les deux méthodes. On constate que les résultats sont en bon accords, ce qui nous
a permis de valider notre procédure de simulation numérique. D’après la figure (9) au niveau
des frontières en observe que les profils de température varient rapidement. Dans les

14
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

frontières la conduction est le mode le plus dominant. La variation de la température ou


milieu de la plaque est dû à la diffusivité.

Figure 9:variation de la température en fonction de l’épaisseur

Figure 10:variation de la température en fonction de l’épaisseur par Pdetool

15
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

IV- Simulation numérique de la diffusion dans un milieu


multicouche.
On propose d’établir numériquement, par différences finies, le transfert de chaleur
dans un milieu à deux couches.
Les résultats numériques sont présentés sur des exemples de matériaux utilisés dans le
domaine du bâtiment.
On considère un mur d’épaisseur 2L= 0.2m constitué de deux couches (1 et 2) :
De [0 L] on a le brique plein. De [L 2L] on a le boit lourds.
Les dimensions transversales étant beaucoup plus grandes que l’épaisseur, le problème peut
être décrit par un modèle mathématique monodimensionnel.
Initialement T1 = 50°C, T2= 25°C et le mur est à la température de 25°C (voir figure 10).

Figure 11:mur à deux couches suivant l’axe OX


La figure 12 représente le profil de température dans un mur constitué de brique plien
et de bois lourd.
On constat que la différence de variation dans les deux zones est due la diffusivité. Les deux
matériaux ayant des propriétés thermiques différent,

16
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

Figure 12:profil de température dans un mur hétérogène


.
Dans la suite en permutant les deux couches, et on garde les mêmes conditions
initiales et aux limites .
La figure 13 représente la distribution de température dans un mur constitué de bois
lourd et de brique plien respectivement .

Figure 13:profil de température dans un mur hétérogène

17
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

D’après les figures (12et13) , on constate que le bois est un bon isolante grâce à ces
propriétés thermiques, le bois à une faible vitesse de propagation de la chaleur par rapport au
brique.

18
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

Conclusion générale
La simulation occupe une place très importante dans la recherche scientifique et le
développement industriel.
Face aux enjeux climatiques, la recherche des solutions visant l’amélioration de
l’ambiance climatique, notamment dans les bâtiments, a permis de choisir des matériaux
convocables.
Dans notre travail, nous avons fait une étude bibliographique sur le transfert
thermique et sur les différents modes de transfert avec des définition des propriétés
thermophysiques.
Nous avons fait une simulation numérique du transfert thermique pour quelques
matériaux en utilisant le logiciel Matlab et python comme langue de programmation à l’aide
de la méthode des différences finies, avec une solution analytique pour les cas simples . Les
résultats obtenus indiquent qu’il y a un bon accord entre la solution analytique et la
simulation numérique pour les distributions de la température, l’analyse de l’influence des
propriétés thermophysiques. La maîtrise de ces propriétés dans le domaine du bâtiment nous
permet de connaître le matériau le plus convenable pour assurer un bon climat.

19
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

Annexes :
A.1.Solution analytique par séparation de variable 1D
Résoudre l’équation de transfert de chaleur aux régime transitoire :
𝜕𝑇(𝑥,𝑡) 𝜕²𝑇(𝑥,𝑡)

𝜕𝑡 𝜕𝑥²

Condition : T(0, t)=T(L,t)=0


T(x,0)=f(x)
En fait la séparation des variables : T(x, t)=u(x) v(t)
T (0, t) = u (0) v(t) = 0 sa traduit u (0) = 0 ∀ t
T (L, t) = u(L) v(t) = 0 sa traduit u(L) = 0 ∀ t
𝜕𝑇(𝑥,𝑡) 𝜕²𝑇(𝑥,𝑡)
=α => u(x) v′(t) =α u″(x) v(t)
𝜕𝑡 𝜕𝑥²
v′(t) u″(x)
= = K avec K une constant
α v(t) u(x)

v′(t)=K α v(t) => v′(t) - K α v(t) = 0


u″(x) = K u(x) => u″(x) - K u(x) =0
•Cas ① : K =λ² > 0
u″(x) - λ²u(x) =0 solution : u(x) = A 𝑒 λx + B 𝑒 −λx
u (0) = A+ B = 0  B = -A
u(L) = A 𝑒 λL - A 𝑒 −λL = 0 => A (𝑒 2λL – 1) = 0
L’≠ 0A =0 trivial solution
•Cas ② : K = 0
u″(x) = 0u(x)=ax+b
u (0) = b = 0
u(L) = a L = 0  a = 0, b = 0 trivial solution
•Cas ③ : K = - λ² < 0
u″(x) + λ² u(x) = 0  u(x) = A cos(λx) + B sin(λx)
u(0) = A = 0
u(L) = B sin(λL) = 0  pour une solution non trivial B ≠ 0
nπ nπ
λL = n π , n ∈ℤ λ = avec n ∈ { 1,2,3…} u(x) = 𝐵𝑛 sin( 𝑥)
𝐿 𝐿
nπ 2
2α t
= 𝐶𝑛 𝑒 −( ) αt
v′(t) = - λ² α v(t) v(x) = C 𝑒 −λ 𝐿 n ∈ { 1,2,3…}
nπ 2

𝑥) 𝑒 −α ( ) t
d’où T(x, t) = ∑∝𝑛=1 𝐴𝑛 sin( 𝐿
𝐿

T (x, 0) = f(x) = ∑∝𝑛=1 𝐴𝑛 sin( 𝑥) =T0
𝐿

20
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

𝐿 nπ mπ 0 𝑠𝑖𝑛 ≠ 𝑚
On a ∫0 sin( 𝑥) sin( 𝑥) dx { 𝐿
𝑠𝑖𝑛 = 𝑚 }
𝐿 𝐿
2
𝐿 mπ 𝐿 nπ mπ 𝐿 mπ
∫0 f(x) sin( 𝑥) dx = ∫0 ∑∝𝑛=1 𝐴𝑛 sin( 𝑥) sin( 𝑥) dx=T0∫0 sin( 𝑥)
𝐿 𝐿 𝐿 𝐿
𝐿 mπ 𝐿 nπ mπ 𝐿
∫0 f(x) sin( 𝑥) dx = ∑∝𝑛=1 ∫0 𝐴𝑛 sin( 𝑥) sin( 𝑥)dx = 𝐴𝑛 2
𝐿 𝐿 𝐿

𝐿 𝐿 nπ T0 nπ 𝐴𝑛 = 0 𝑠𝑖𝑛𝑒𝑠𝑡𝑝𝑎𝑖𝑟
𝐴𝑛 2 = T0∫0 sin( 𝐿 𝑥)= n π [1 − cos( 𝐿)] ➔{
𝐿
𝐿 𝐴𝑛 ≠ 0 si n est impair
Donc n=2m+1 m ∈ { 0,1,2,3…}
4T0 1
𝐴𝑛 = π 2m+1
(2n+1) π 2
4T0 1 (2n+1) π
𝑥) 𝑒 −α ( ) t
T(x, t) = ∑∝𝑛=0 sin( 𝐿
π 2n+1 𝐿

A.2.Solution numérique par différences finies 1D


𝜕𝑇(𝑥,𝑡) 𝜕²𝑇(𝑥,𝑡)
=𝛼
𝜕𝑡 𝜕𝑥²

On prend i indice de x et j indice de t


Avec x = a , T(a, t) = 𝑇𝑎 et x = b , T(b, t) = 𝑇𝑏
𝜕²𝑇(𝑥,𝑡) 𝑇𝑖+1,𝑗 −2𝑇𝑖,𝑗 + 𝑇𝑖+1,𝑗
=
𝜕𝑥² ℎ²
𝜕𝑇(𝑥,𝑡) 𝑇𝑖,𝑗+1 −𝑇𝑖,𝑗
=
𝜕𝑡 𝑘
𝑇𝑖,𝑗+1 −𝑇𝑖,𝑗 𝑇𝑖+1,𝑗 −2𝑇𝑖,𝑗 + 𝑇𝑖+1,𝑗
d’où =𝛼
𝑘 ℎ²
𝛼𝑘 𝛼𝑘 𝛼𝑘 𝛼𝑘
𝑇𝑖,𝑗+1 = 𝑇𝑖−1,𝑗 + (1 − 2 ) 𝑇𝑖,𝑗 + 𝑇𝑖+1,𝑗 on prend 𝑟 =
ℎ2 ℎ2 ℎ2 ℎ2

𝑇𝑖,𝑗+1 = 𝑟𝑇𝑖−1,𝑗 + (1 − 2 𝑟)𝑇𝑖,𝑗 + 𝑟𝑇𝑖+1,𝑗

A.3.Solution numérique par différences finies 2D


𝜕𝑇(𝑥,𝑦,𝑡) 𝜕2 𝑇(𝑥,𝑦,𝑡) 𝜕2 𝑇(𝑥,𝑦,𝑡)
=𝛼( + )
𝜕𝑡 𝜕𝑥 2 𝜕𝑦 2

On prend i indice de x , j l’indice de y et k indice de t


Avec x = a , T(a, y, t) = 𝑇𝑎 et x = b , T(b, y, t) = 𝑇𝑏
𝜕²𝑇(𝑥,𝑦,𝑡) 𝑇𝑖+1,𝑙,𝑗 −2𝑇𝑖,𝑙,𝑗 + 𝑇𝑖−1,𝑙,𝑗
=
𝜕𝑥² ℎ1 ²

𝜕²𝑇(𝑥,𝑦,𝑡) 𝑇𝑖,𝑙+1,𝑗 −2𝑇𝑖,𝑙,𝑗 + 𝑇𝑖,𝑙−1,𝑗


=
𝜕𝑥² ℎ2 ²
𝜕𝑇(𝑥,𝑦,𝑡) 𝑇𝑖,𝑙,𝑗+1 −𝑇𝑖,𝑙,𝑗
=
𝜕𝑡 𝑘
𝑇𝑖,𝑙,𝑗+1 −𝑇𝑖,𝑙,𝑗 𝑇𝑖+1,𝑙,𝑗 −2𝑇𝑖,𝑙,𝑗 + 𝑇𝑖−1,𝑙,𝑗 𝑇𝑖,𝑙+1,𝑗 −2𝑇𝑖,𝑙,𝑗 + 𝑇𝑖,𝑙−1,𝑗
=𝛼( + )
𝑘 ℎ12 ℎ22

A.4.Exemple d’un programme du Python 1D


from pylab import * from math import *

21
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

import matplotlib. pyplot as plt i=i+1


nt=72000 for j in range(0,nt):
tmax=7200 for i in range(1,nx):
nx=20 u[i,j+1] = r*u[i-1,j] + r2*u[i,j] + r*u[i+1,j]
alpha =0.000000772 plt. plot (x, u[:,18000])
L=0.2 plt. plot (x, u[:,36000])
dx=L/nx plt.plot(x,u[ :nt])
dt=tmax/nt plt.title('equation de transfert de chaleur
r=alpha*dt/dx**2 1d')
r2=1-2*r plt.show()
x = np.linspace(0, L, nx+1) for i in range(0,nt):
t = np.linspace(0, tmax, nt+1) if (i==0 and i==nt and i==18000 and
u=np.zeros((nx+1,nt+1),dtype=float) i==36000 ):
u[0,:]=40 plt.plot(x, u[:,i])
u[nx,:]=40 plt.title('equation de transfert de chaleur
for i in range(1,nx-1): 1d')
W=1 plt.show
u[i,0]=W*25

A.5.Exemple d’un programme de Matlab 2D


L=0.1; end
W=0.1; for i=2: ny+1
nx=10; T (1, i, :)=45; %a gauche
ny=10; T (nx+1,i,:)=25;%a droite
tmax=600; end
nt=6000 ; for k=1: nt
x=linspace(0,L,nx+1); for i=2: nx
y=linspace(0,W,ny+1); for j=2: ny
t=linspace(0,tmax,nt+1); T(i,j,k+1)=r*((T(i+1,j,k)/dx^2)
alpha=input('entrer alpha ='); +(T(i,j+1,k)/dx^2))+(1-
dt=tmax/nt; 2*r*((1/dx^2)+(1/dy^2)))*T(i,j,
dx=L/nx; k)+r*((T(i-1,j,k)/dx^2)+(T(i,j-
dy=W/ny; 1,k)/dx^2));
r=alpha*dt; end
T=ones(nx+1,ny+1,nt+1)*25; end
for i=1:nx+1 end
T (i,1,:)=45;%en bas [X, Y] =meshgrid (x, y);
T (i,ny+1,:)=25;%en haut Figure (1)

22
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

Contour(X, Y,T(:,:,nt+1),40); colorbar


shading interp

A.6.Propriétes de quelques matériaux


matériaux Masse Chaleur Conductivité Diffusivité
Volumique spécifique -1
W·m ·K -1
10−6m²/s
kg/m³ J·kg-1·K-1

Argent 10500 230 418 171


Cuivre 8940 380 389 114
Aluminium 2700 860 200 860
Laiton 8500 370 100 33
Acier 7850 49 46 12
Fer 7860 452 81 22,8
Verre 2530 840 1,2 0,48
Bois 410 1250 0,23 0,45
Zinc 7100 387 121 44
Platine 21370 133 71 25
nickel 8850 448 91 23
L’or 19260 129 316 127,2
Plomb 11340 129 35 23,9
Béton 2300 960 0,92 0,42
Titane 4500 522 22 9,4
Béton lourd 1000 2200 1.7 0.772
Brique plien 1000 1850 1.0 0.54
Granite 1000 2600 2.8 1.07
Béton Léger 1000 1500 1.0 0.677
Bloc Pierre 1000 1895 1.4 0.738
Bois lourd 2700 800 0.2 0.0925
Bois Léger 2400 540 0.14 0.108

23
Chapitre 2 : Simulation numérique du transfert thermique 2018/2019

BIBLIOGRAPHIE
CHAHWANE, L. (21/10/2011). Valorisation de l’inertie thermique pour la performance
énergétique des bâtiments. Rhône-Alpes du sud-est de la France.
Frank, C. Z. (2014). Physique du bâtiment.
Moyne, Y. J. (2016). Transferts thermiques Cours et 55 exercices corrigés. france.
Wennassa, K. (2014). Simulation numérique d’une plaque. BISKRA: Université Mohamed
khider – BISKRA –Faculté des Sciences et de la technologie.
ZRIKEM, Z. (2005). Cours TRANSFERTS THERMIQUES. Marrakech.

Table de figure

Figure 1:maillage monodimensionnelle .................................................................................... 8


Figure 2:une paroi d’epaisseur e ............................................................................................... 9
Figure 3:comparaison du résultat numérique avec la solution analytique ............................... 9
Figure 4:variation de la température en fonction de l’épaisseur (Python) ............................. 11
Figure 5:: profil de température pour différents matériaux en fonction du temps de diffusion
.................................................................................................................................................. 11
Figure 6: Propagation de la chaleur pour différents matériaux en fonction du temps de
diffusion ................................................................................................................................... 12
Figure 7:maillage bidimensionnel. ........................................................................................... 13
Figure 8:plaque bidimensionnelle ........................................................................................... 14
Figure 9:variation de la température en fonction de l’épaisseur ............................................ 15
Figure 10:variation de la température en fonction de l’épaisseur par Pdetool ...................... 15
Figure 11:mur à deux couches suivant l’axe OX ...................................................................... 16
Figure 12:profil de température dans un mur hétérogène ..................................................... 17
Figure 13:profil de température dans un mur hétérogène ..................................................... 17

24