Vous êtes sur la page 1sur 22

ENSA –Rabat

3-4 Février 2020


Module préparatoire
Volet 6 : action territoriale

La Décentralisation et
l’organisation
territoriale au Maroc

Adel el Mouden
Juriste senior
Expert en Décentralisation et en gestion
des Collectivités Territoriales
Programme
 Comprendre la décentralisation:
 Définition de la décentralisation
 Catégories de la décentralisation
 Décentralisation et Déconcentration
 La décentralisation comparée

 La décentralisation au Maroc
 Évolution de la Décentralisation
 La régionalisation avancée
 Les collectivités territoriales au Maroc
 Le découpage territorial et administratif au Maroc

 Gestion et fonctionnement des collectivités


 Les compétence des collectivités territoriales
 Les organes des collectivités territoriales et leurs attributions
 Le fonctionnement du conseil de la collectivité territoriale
 Le contrôle sur les collectivités territoriales
Comprendre la décentralisation
• Etat et Décentralisation:
La décentralisation est un choix d’organisation territoriale de
l’Etat.
Décentralisation: transfert ou partage de compétences?

• Eléments de définition de la Décentralisation :


 La reconnaissance d’intérêt local particulier
 La gestion des affaires locales par un conseil élu dans le cadre d’une institution
jouissant de la personnalité morale autonome
 La soumission à un contrôle d’Etat (tutelle, contrôle administratif…)

• Décentralisation et autonomie
Autonomie juridique et autonomie effective.
Comprendre la décentralisation
Catégorie de la décentralisation
 Décentralisation territoriale :
La création dans le cadre d’un état unitaire des entités territoriales
ayant des compétences fixées par la loi est soumises au contrôle de
l’Etat

 Décentralisation de service :

Etablissement public ,,etc

 Décentralisation politique:

Fédéralisme etc
Comprendre la décentralisation
Déconcentration et
Décentralisation

Rubriques Déconcentration Décentralisation

Signification Transfert ou Délégation Partage de compétences


de pouvoirs ou entre l’Etat et les
d’attributions vers des Collectivités territoriales
représentants de l’Etat
sur échelle territoriale
Objectifs Représentation de l’Etat Représentation
et un meilleure gestion démocratique locale la
répartition des
responsabilités politiques
Mode de désignation Nomination Election
Soumission à l’ordre Pouvoir hiérarchique Le contrôle administratif
juridique étatique (tutelle) ou juridictionnel
Comprendre la décentralisation

Décentralisation comparée

• Décentralisation en Allemagne

• Décentralisation en France

• Décentralisation en Espagne

• Décentralisation au Maroc
La décentralisation au Maroc
I- l’Evolution de la Décentralisation au Maroc vers la régionalisation avancée :
contextes et caractéristiques;

II- la subsidiarité comme principe de définition des compétences des


collectivités territoriales dans les lois organiques leurs régissant;

III- La Libre Administration: le principe phare pour la confirmation des


attributions des organes des collectivités territoriales à l’ère de la
Régionalisation Avancée;

IV- la promotion et le renforcement de la coopération et de la solidarité entre les


collectivités territoriales pour une meilleure optimisation des moyens;

V- La démocratie participative et le contrôle administratif: deux règles


déterminantes pour l’application du principe de la libre administration;

7
I- contexte de l’évolution de la Décentralisation au
Maroc vers la Régionalisation Avancée

8
1. Contextes de l’évolution de la décentralisation
la Décentralisation est un choix stratégique pour l’Etat depuis
l’indépendance:
 depuis 1959 : découpage communal, création du Fonds d’Equipement Communal
et mise en place du premier régime communal;

 La première Constitution de 1962 a opté pour un régime territoriale décentralisé;

 Toutes les constitutions ont confirmé le choix de la décentralisation;

 La constitution de 2011 a lancé le chantier de la régionalisation avancée.

La Décentralisation est un composant principal des chantiers de


réforme politiques et administratifs menées dans le pays:
 Le régime de la décentralisation était toujours un élément primordial des
réformes constitutionnelles menées dans le pays : constitution de 1962
(organisation des provinces et préfectures) , de 1973 (la charte communale de
1976) , constitution de 1996 (création de la région en 1997) , constitution de 2011
( la régionalisation avancée avec les lois organiques de 2015)

 L’évolution de la décentralisation s’inscrit dans un contexte générale d’évolution


de l’Etat de Droit au Maroc avec: la création des tribunaux administratifs en 1994,
gestion déconcentré de l’investissement en 2002, nouveau code de la famille en 9
2003, la mise en place de l’instance équité et réconciliation en 2004 , lancement de
l’INDH en 2005…
Un processus évolutif et dynamique

Lois numéros
78-00 et 79-00 relatives Constitutionnalisation
aux communes et aux de la régionalisation
Dahir relatif à Adoption du dahir
provinces et préfectures
l’organisation portant charte avancée
communale communale

2015

Adoption d’une loi Adoption de la loi


Dahir portant portant relative à 3 Lois
organisation des organisation et l’organisation des organiques
Préf.Prov attributions des finances des CL des CT
Régions

révolution dans Un chantier global de


l’organisation des Renforcement de réforme de la
communes/ exécutif élu/ plus compétences des communes Décentralisation/ des
Régime initiatique / de compétences avec une et des provinces et nouveaux principes
tutelle forte de l’Etat préfectures/ limitation des constitutionnels / une
bicéphalisme/ actes soumis à la tutelle/ organisation
compétences très régime de l’unité de la ville territoriale fondée sur
limitées et une main la régionalisation
mise de l’Etat Création de la Région/
premières références au avancée
contrôle juridictionnel 10
le cadre actuel

La constitution de 2011:

La consécration des principes constitutionnels pour la


décentralisation par la constitution de 2011 :
la libre administration;

la subsidiarité;

la coopération et la solidarité;

la gouvernance .

Une organisation territoriale décentralisée fondée sur une


régionalisation avancée (Art 01 de la constitution)
11
I- la subsidiarité comme principe de distribution des
compétences entre les niveaux territoriaux

12
La définition des missions principales de chaque niveau territorial

Développ éco. Aménag. territoire


REGION
12 régions
678 élus régionaux (dont 255 femmes)

Développement. Social, rural


PROVINCE /PREFECTURE
75 (13 Préf et 62 prov)
1363 (dont 57 femmes)

COMMUNE Assurer les services de proximité


1503 communes
30663 dont (6513 femmes) 13
La distribution des compétences entre les collectivités
territoriales

Compétences Compétences Compétences


propres partagées avec l’Etat transférées de l’Etat
• Citées à titre • Citées à titre • Citées à titre
exhaustif exclusif illustratif/indicatif
• Des compétences • S’exercent par voie • Champs
exclusives à chaque contractuelle d’élargissement des
niveau compétences
propres des
collectivités
territoriales

Toutes les collectivités territoriales peuvent contribuer au


financement de tout projet ou activité ne relevant pas de leurs
compétences si ce financement contribue à atteindre leurs objectifs .
14
II- La Libre Administration: le principe phare pour la
confirmation des attributions des organes des collectivités
territoriales à l’ère de la régionalisation avancée

15
La confirmation de la position prééminente du
conseil élu

 l’élection directe des membres du conseil Régional et


Communal

Confier au conseil l’attribution de décider au sujet des


affaires relevant des compétences de la collectivité
territoriale

 attribuer le pouvoir réglementaire aux collectivités


territoriales

16
Le renforcement des attributions des présidents des
conseils élus

 ils sont les organes exécutifs de leurs collectivités


territoriales

 assure l’approbation des marchés publics

Ils sont les Chefs de l’administration de la collectivité


territoriale

 bénéficie d’un régime de délégation renforcé

17
IV- le renforcement de la solidarité et de la
coopération entre les collectivités territoriales pour
une meilleure optimisation des moyens

18
Le renforcement de la La diversification des outils de
solidarité coopération et de partenariat

Les établissement de coopération intercommunale et


La mise en place du fond de la mise à niveau sociale
les groupements de coopération

La mise en place du fond de solidarité interrégionale Les conventions de coopération et de partenariat

la province ou préfecture comme espace de solidarité


entre les communes: l’exercice des compétences
Les sociétés de développement
communales par délégation, la maitrise d’ouvrage
déléguée au profit des communes

La coopération internationale

19
V- La démocratie participative et le contrôle administratif: deux
règles déterminantes pour l’application du principe de la libre
administration

20
Le contrôle administratif

Contrôle exclusivement de légalité

Les actes soumis aux visas sont énumérés à


titre exhaustif avec des délais déterminés

Le contrôle sur les membres des conseils ne


peut avoir lieu que par voie juridictionnelle

Tout différend entre les collectivités


territoriales et les autorités du contrôle
administratif est examiné par les
juridictions administratives

21
La participation
Participation obligatoire pour l’exercice de
certaines compétences (les PDR, les
PAC,SRAT…)

Les pétitions pour les associations et les


citoyens

la mise en place de la commission de


l’équité, de l’égalité de chance et de
l’approche genre.

la possibilité de créer toute autre instance


de participation par les conseils des
collectivités territoriales

22