Vous êtes sur la page 1sur 116
AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO MEMOIRE
AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO MEMOIRE

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

MEMOIRE POUR L’OBTENTION DUMASTER EN INGENIERIE DE L'EAU ET DE L'ENVIRONNEMENT

OPTION : ENVIRONNEMENT

------------------------------------------------------------------

Présenté et soutenu publiquement le [Date] par

Audrey Thibaut ONTSITSAGUI

Travaux dirigés par :

Abdoulaye DIARRA, Enseignant en Environnement à 2iE, UTER : GVEA

Marcelin KOUAKOU, Enseignant en Environnement à 2iE, UTER : GVEA

Flora Nadia TAPSOBA, Chef de service Maintenance et Sécurité, SONABHY

Jury d’évaluation du stage :

Président :

Prénom NOM

Membres et correcteurs :

Prénom NOM

Prénom NOM

Prénom NOM

Promotion [2010/2012]

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

DEDICACES

Je dédie ce présent mémoire à

Mon père Mr ONTSITSAGUI NDOUNA Emmanuel et à ma mère Mme. YABILANDE

Claudine qui m’ont toujours soutenu tout au long de mes études et m’ont accordé leur

confiance

Mes frères : Yannick, Dodis, Williame, Jois et Praxson

Mes sœurs : Nadège, Sandra, Mainella,

Mes amis : David, Kahito,

La promotion Environnement 2010

ii

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

REMERCIEMENTS

Au terme de ce stage réalisé au service Maintenance et Sécurité du dépôt de Bingo, je tiens à

remercier toutes les personnes qui m’ont apportée leur aide et leurs précieux conseils.

Je remercie particulièrement,

Le Directeur Général de la SONABHY Mr. Paul Marie COMPAORE pour m’avoir

permis d’effectuer mon stage de fin de cycle au sein de son entreprise ;

Le Chef du service Maintenance et Sécurité du dépôt de Bingo Mme. Flora Nadia

TAPSOBA pour son assistance, sa disponibilité ;

Dr. Abdoulaye DIARRA et Mr Marcelin KOUAKOU, mes encadrant à l’Institut

International d’Ingénierie de l’Eau de et l’Environnement (2iE) pour leur assistance,

leur disponibilité et leur critique;

L’ensemble du personnel de la SONABHY plus particulièrement ceux du dépôt de

Bingo pour m’avoir accueilli les bras grandement ouverts ;

L’ensemble du corps professoral de l’Institut International d’Ingénierie de l’Eau et de

l’Environnement de OUAGADOUGOU pour les cours qu’ils m’ont dispensé, cela

m’a été d’une grande utilité lors de mon stage en entreprise ;

Ma famille, pour le soutient et l’attention qu’ils m’ont toujours accordée ;

A tous ceux, qui de près ou de loin ont participé à l’élaboration de ce mémoire

Un Grand Merci à tous.

iii

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

RESUME

Le dépôt d’hydrocarbures de Bingo est une installation à haute risque pour l’environnement.

C’est ainsi que nous avons réalisé cette étude sur l’audit environnemental dudit dépôt afin

d’identifier et d’évaluer les impacts potentiels liés aux activités du dépôt sur l’environnement,

vérifier la conformité des installations avec la réglementation en vigueur, dégager des

recommandations qui permettront de réduire ou d’atténuer les impacts potentiels identifiés et

enfin proposer le plan de gestion environnemental et social.

La méthodologie utilisée pour conduire cet audit s’articule autour de deux principales phases.

Une phase préparatoire au cours de laquelle, la recherche bibliographique, la compréhension

des missions et activités du dépôt a été affinée, les outils pour les différents entretiens sur le

terrain ont été élaborés. La deuxième phase a consisté en la réalisation proprement dite de

l’audit. Les critères de cet audit est la règlementation en vigueur au Burkina Faso mais aussi

celle à l’internationale. Les champs d’audit incluaient entre autres, le service mouvement, le

service gaz, le service maintenance sécurité et la base vie.

L’audit a relevé que sur le plan environnemental, le dépôt de Bingo est non conforme à la

règlementation en vigueur mais que sur le plan de la sécurité et la fiabilité des installations, il

a été construit tout en respectant les normes européennes. De même, il a été noté que les

mesures de sécurité existent, notamment en ce qui concerne la lutte contre les incendies et les

accidents de travail.

Au terme du présent audit, un PGES a été décliné et les coûts de réalisation dece Plan de

Gestion Environnemental et Social s’élèvent à 107135875 FCFA. Ces coûts ne concernent pas

certaines actions déjà pris en compte dans le cadre. Des recommandations ont été faites à

l’instar de la création d’un service environnement et le renforcement des capacités du

personnel dans le domaine de l’environnement.

Mots clés : Dépôt d’hydrocarbures, Audit environnemental, Pollution, Risque, Incendie

iv

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

ABSTRACT

The Bingo hydrocarbon depot is a high risk installation for the environment. Thus we’ve

realized this study on the environmental audit of the said depot in order to identify and

evaluate potential impacts associated with the activities of the depot on the environment,

check the compliance of facilities with applicable regulations, develop recommendations that

will reduce or mitigate the potential impacts identified and finally propose an environmental

and social management plan (ESMP).

The methodology used to conduct this audit focuses on two main phases. A preparatory phase

during which bibliographic research, the understanding of the missions and activities of the

depot have been refined, the tools for different field interviews were developed. The second

phase consisted in the actual audit. Criteria of this audit are the regulations in force in Burkina

Faso but also internationally. The audit areas included, among others, the movement service,

the gas service, safety and the maintenance service.

The audit noted that in environmental terms, the Bingo depot is not in accordance with current

regulations but in terms of safety and reliability off acilities, it was built while respecting

European standards. Similarly, it was noted that the security measures exist, particularly

regarding the fight against fire and work related accidents.

Upon completion of this audit, an ESMP has been presented for an estimated implementing

cost of FCFA107135875. These costs do not take into consideration some actions already

taken into account in the framework. Recommendations have also been made such as the

creation of an environment service and capacity building of personnel in environment related

fields.

Keywords: hydrocarbon depot, Environmental auditing, Pollution, Danger, Fire

v

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

LISTE DES ABREVIATIONS

AN : Assemblée Nationale

CE : Communauté Européenne

CO : Monoxyde de Carbone

CO2 : Dioxyde de Carbone

COV : Composés Organiques Volatils

CNR : Conseil national de la Révolution

CNSS : Caisse Nationale de Sécurité Sociale

CSPS : Centre de Santé et de Promotion Sociale

dB : Décibel

DDO: Distillate diesel oil

DGE : Direction des Grandes Entreprises

DRAHRH : Direction Provinciale de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques

EDII : Etablissements Dangereux Insalubres et Incommodes

GO : Gasoil

GPL : Gaz de Pétrole Liquéfié

GPS : Global Positioning System

ICPE : Etablissements Classés pour la Protection de l’Environnement

INSD : Institut National de la Statistique et de la Démographie

ISO: International Organization for Standardization

IST : Infections Sexuellement Transmissibles

KITI: Décret (ancienne appellation de décret à l’époque de la révolution)

KVA : Kilo Volt Ampère

OST : L'Office de santé des travailleurs

ONEA : Office National de l’Eau et de l’Assainissement

OTRAF : Organisation des Transporteurs Routiers du Faso

vi

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

MATD : Ministère de l'Administration Territoriale et de la Décentralisation

MATD : Ministère de l’Administration territoriale, de la Décentralisation et de la Sécurité

MCIA : Ministère de l’Industrie, du Commerce et de l’Artisanat

MECV : Ministère de l’environnement et du Cadre de Vie

MEF : Ministère de l’Economie et des Finances

MAHRH : Ministère de l’Agriculture, de l’Hydraulique et des Ressources Halieutiques

MID : Ministère des Infrastructures et du Désenclavement

MS : Ministère de la Santé

Pb : Plomb

PGES : Plan de Gestion Environnemental et Social

PM : Premier Ministère

POI : Plan d’Opération Interne

PRES : Présidence

PSP : Poste de Santé Primaire

RSE : Responsabilité Sociale et Environnementale

SONABEL : Société Nationale Burkinabé d’Electricité

SONABHY : Société Nationale Burkinabé d’Hydrocarbures

SEHBI : Société d’Entreposage de BINGO

SEB : Société d’Entreposage de Bobo

vii

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

TABLE DES MATIERES

DEDICACES

i

REMERCIEMENTS

iii

 

RESUME

iv

ABSTRACT

v

LISTE DES ABREVIATIONS

vi

TABLE DES MATIERES

viii

LISTE DES TABLEAUX

xi

LISTE DES FIGURES

xi

 

LISTE DES

PHOTOS

xi

INTRODUCTION GENERALE

1

CHAPITRE I : CADRE JURIDIQUE, REGLEMENTAIRE ET INSTITUTIONNEL

4

I.1

Cadre juridique national

4

I.2

Cadre juridique international

6

CHAPITRE II : PRESENTATION DE LA SONABHY ET DE SES ACTIVITES

8

II.1 Présentation de la SONABHY

8

 

II.1.1

Historique

8

II.1.2

Missions

8

II.1.3

Structure logistique de la SONABHY

9

II.2 Présentation du dépôt BINGO

9

 

II.2.1

Plan de situation

9

II.2.2

Activité et produits

10

II.2.3

Déchets générés

17

CHAPITRE III : DESCRIPTION DE L’ENVIRONNEMENT DU DEPOT

20

III.1 Milieu physique

20

 

III.1.1

Le climat :

20

III.1.2

Le relief :

20

III.1.3

L’hydrographie

20

III.1.4

Pédologie

21

III.2

Milieu biologique

21

III.2.1

La végétation

21

III.2.2

Faune

22

III.3

Milieu humain

22

 

viii

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

III.3.1

Population

22

III.3.2

Mobilité

22

III.4 Activités économiques

22

III.4.1

Agriculture

22

III.4.2

Elevage

23

III.4.3

Foresterie

23

III.5

Infrastructures et équipement socioculturels

23

III.5.1

Infrastructures scolaire et scolarisation

23

III.5.2

Infrastructures sanitaires

23

IV.1

Méthodologie

24

IV.2

Les activités préparatoires

24

IV.3

Audit

25

IV.4

Analyses

27

IV.4.1

Analyse des sols

27

IV.4.2

Analyse des eaux

28

IV.5

Méthode d’évaluation des constats

28

IV.6

Méthodologie d’identification des impacts

29

IV.6.1

Critères de caractérisation des impacts

30

IV.6.2

Méthodologie d’évaluation de l’importance des impacts

31

CHAPITRE V : RESULTATSET INTERPRETATIONS

32

V.1 Synthèse de la participation du public

32

V.1.1

Réunion avec les vieux sages

32

V.1.2

Réunions de consultation des délégués du personnel et les employés

33

V.2 Constats

34

V.2.1

Aspects positifs

35

V.2.2

Aspects négatifs

35

V.3

Analyse des écarts : compatibilité avec les lois et règlements en vigueur

36

V.4

Analyse des impacts

40

V.4.1

Les activités sources d’impacts

40

V.4.2

Eléments valorisés de l’environnement

40

V.5

Analyse des risques et des dangers

56

V.6

Mesures d’atténuations

58

CHAPITRE VI : PLAN DE GESTION ENVIRONNEMENTAL ET SOCIAL

63

ix

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

CONCLUSION ET RECOMMANDATIONS

64

BIBLIOGRAPHIE

65

ANNEXES

66

x

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

LISTE DES TABLEAUX

Tableau I : Caractéristiques des produits stockés au dépôt de Bingo

Tableau II : Quantité d’eau et nombres de jours de pluies par postes pluviométrique de 2005 à

11

2009

20

Tableau III : Matrice des écarts

37

Tableau IV : Matrice des interactions Activités sources d’impacts-Eléments de

l’environnement

41

Tableau V : Résultats analyses hydrocarbures totaux dans le sol

43

Tableau VI : Résultats analyses hydrocarbures totaux dans l’eau

45

Tableau VII : Bilan des impacts identifiés et leur évaluation

55

Tableau VIII : Les mesures d’atténuations des impacts

58

LISTE DES FIGURES

Figure 1 : Déroulement de l’audit du dépôt de Bingo

27

LISTE DES PHOTOS

Photo 1 : Dépôt de Bingo vue par satellite

10

Photo 2 : Dépotage camion-citerne GPL

12

Photo 3 : Sphères 01 et 02 stockage GPL

13

Photo 4 : Ligne d'emplissage des bouteilles de 6kg

14

Photo 5 : Ligne d'emplissage des bouteilles de 12,5kg

14

Photo 6 : Poste de dépotage produit blancs

15

Photo 7 : Poste de chargement

16

Photo 8 : Déchets ménagers et assimilés

17

Photo 9 : Déchets encombrants

18

Photo 10 : Déchets plastiques

18

Photo 11 : Huiles usées de la fosse de décantation

19

Photo 12 : Photographie des zones à risque du dépôt

57

xi

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

INTRODUCTION GENERALE

Contexte

La notion de « préservation de l’environnement » est généralement perçue comme un tout

alors que les enjeux qui sont extrêmement variables et hétérogènes. En effet, les problèmes

environnementaux tels : l’effet de serre, la déforestation, la destruction de la couche d’ozone,

les changements climatiques, les pollutions (air, eaux, sols) ont des conséquences néfastes

pour les écosystèmes et l’homme. Les scientifiques s’accordent à dire que notre planète est

menacée. C’est dans cette optique que certaines règlementations environnementales ont vu le

jour. A l’échelle internationale, la prise de conscience des effets de la pollution sur

l’environnement a donné lieu à des textes, lois et conventions permettant de règlementer les

activités industrielles et autres. C’est le cas notamment de :

La convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières des déchets

dangereux et de leur élimination (1989) ;

La convention cadre des nations unis sur les changements climatiques (1992) ;

Le protocole de Kyoto ;

La convention de Stockholm sur les polluants organiques persistants (2001) ;

La convention de Rotterdam (1998) ;

La convention Ramsar (1971).

A l’échelle nationale, le texte mis en place est le code de l’environnement. Il sert de référence

pour tous les autres textes de loi au Burkina Faso.

L’enjeu et l’intérêt pour une entreprise d’avoir une politique environnementale est de disposer

d’un outil permettant de coordonner l’ensemble de ses initiatives environnementales. La

politique environnementale dans une entreprise permet de maitriser les coûts de productions

notamment en rationalisant les pratiques. Ce qui pourrait conduire à éviter ou réduire certains

coûts engendrés par la pollution du milieu ou des accidents. En interne, la politique

environnementale sert de canevas qui montre la direction à suivre avec des objectifs clairs.

Elle permet à l’entreprise d’anticiper sur la règlementation et aussi de la respecter. Ce qui

permet une bonne gestion de la règlementation et de diminuer les risques pénaux. L’entreprise

gagnerait aussi en termes d’image notamment auprès des consommateurs de plus en plus

sensibles aux actions de protection de l’environnement et de prévention de la pollution.

L’impact en terme d’image de marque permet à l’entreprise d’accéder aux nouveaux marchés

et ainsi que d’établir des relations de confiance avec ses clients et ses partenaires. Ce qui

induit à terme une baisse des coûts de marketing.

1

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

La SONABHY, a pour mission : l’importation, le stockage et le conditionnement des

hydrocarbures liquides et gazeux au Burkina Faso. Dans cette logique, elle construit des

infrastructures de stockage en vue de garantir au Burkina Faso une sécurité énergétique

suffisante. Consciente que ses activités pourraient avoir des impacts sur l’environnement et

désireuse d’acquérir la certification ISO 9001, elle projette de prendre en compte

l’environnement dans le cadre de sa politique qualité. Pour elle, il est impératif de mettre en

place une politique environnementale qui va permettre d’anticiper et limiter les risques

présents ou à venir, d’améliorer sa réputation, et d’anticiper les contraintes futures. Cette

politique sera surtout basée sur l’amélioration du système de gestion des déchets. Un autre axe

de sa politique devra prendre en compte les rejets atmosphériques de COV et la gestion des

déchets dangereux produits lors du nettoyage décennale des bacs de stockages. C’est dans

cette perspective que cet audit environnemental a été orienté.

Justification de l’audit

Le décret N°2001-342/PRES/PM/MEE portant champ d’application, contenu et procédure de

l’étude et de la notice d’impact sur l’environnement au Burkina Faso du 30 mai 2001. La

Société Nationale Burkinabé d’Hydrocarbure créée par KITI (décret N°85-

035CNR/PRES/PRECO) le 9 octobre 1985. Le directeur du service Maintenance/Sécurité du

dépôt ayant émis le souhait de l’élaboration d’une notice d’impact environnementale du

dépôt, nous lui avons répondu que ce n’était pas possible d’autant plus que le dépôt existait

déjà depuis le 4 janvier 1981. De plus, le décret N°2007-

409/PRES/PM/MECV/MHRH/MID/MCE/MATD portant modalité de réalisation de l’audit

environnemental au BURKINA FASO dans son article 4 précise que les installations qui

n’ont pas fait l’objet d’une étude d’impact environnementale devront faire réaliser un audit

environnemental dans les plus brefs délais. C’est a ce moment qu’a été proposé l’audit

environnemental. C’est dans l’optique de l’obtention du mémoire de fin d’étude de l’étudiant

ONTSITSAGUI Audrey Thibaut et aussi, dans le souci d’aider la société à mettre en place

une gestion environnementale qui justifie la réalisation du présent audit environnemental.

Problématique

La problématique se traduit par le besoin de la Direction du dépôt Bingo de répondre à

l’article 4 du DECRET N° 2007-409/PRES/PM/MECV/MAHRH/MID/MCE/MATD du 3

juillet 2007portant modalités de réalisation de l’audit environnemental au Burkina Faso.

2

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

En effet, le dépôt de Bingo de la SONABHY est un établissement dangereux, insalubre et

incommode au sens du code de l’environnement. Elle date de 1981 et n’a donc pas fait l’objet

d’une étude d’impact environnementale et sociale. Le dépôt comporte un parc de camion-

citerne d’environ 2500 camions dont une cinquantaine est destinée au transport de GPL. Les

produits pétroliers sont stockés dans des bacs aériens, le gaz quand à lui est dans des cigares

ou sphères. La capacité du dépôt est estimée à : 42409 mètres cubes pour les hydrocarbures

liquides et 2700 tonnes pour les GPL. Les activités telles que les dépotages (GPL, produits

blancs), le chargement et le nettoyage décennal sont susceptibles d’affecter l’environnement.

En plus, l’entreprise produit plusieurs types de déchets pouvant entrainer des risques et

impacts sur l’environnement mais aussi, des nuisances auprès des populations environnantes.

Il faut signaler que certains déchets notamment les déchets ménagers et les déchets

encombrants ne sont pas valorisés, ils sont déversés dans la nature ou regroupés au niveau du

magasin. Les déchets dangereux que constituent les boues des bacs de stockage et les huiles

provenant de la fosse de décantation sont sous-traités mais aucun suivi, ni analyse des sols

n’est fait après le traitement par la méthode LANDFARMING. Aussi, le dépôt de Bingo

présente un énorme risque pour la santé et la sécurité des parties prenantes comme l’incendie,

l’explosion et l’inhalation des vapeurs d’hydrocarbures qui peuvent avoir des effets

cancérigènes à long terme.

De ce fait, les différents services du dépôt espèrent en cet audit environnemental pour

convaincre les actionnaires et bailleurs de fonds de la nécessité de prendre des mesures afin de

réduire les impacts et mettre en place une politique environnementale mais aussi un

management de la sécurité vraiment efficace.

L’objectif de l’étude

L’objectif poursuivi par le présent audit environnemental est l’évaluation de la conformité

réglementaire et environnementale du dépôt. Spécifiquement, cet audit devra permettre de :

Identifier et évaluer les impacts potentiels liés aux activités du dépôt sur

l’environnement ;

Vérifier la conformité des installations avec la réglementation en vigueur ;

Dégager des recommandations qui permettront de réduire ou d’atténuer les

impacts potentiels identifiés ;

Proposer un plan de gestion environnemental et social.

3

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

CHAPITRE I : CADRE JURIDIQUE, REGLEMENTAIRE ET INSTITUTIONNEL

I.1 Cadre juridique national

Le Burkina Faso dispose d’un arsenal juridique et réglementaire assez élaboré en matière de

gestion environnementale. Ces textes de loi sont soit généraux et couvrent la gestion de

l’environnement dans tous ses aspects y compris les aspects socioéconomiques, soit

spécifiques aux écosystèmes particuliers. Parmi ces textes on a :

La loi N°005/97/ADP du 30 janvier 1997 portant Code de l’Environnement et le décret

N°97-110/PRES du 17 mars 1997 portant promulgation de cette loi qui régit les questions

environnementales. Le code de l’environnement vise à établir les principes fondamentaux

destinés à préserver l'environnement et à améliorer le cadre de vie.

En ce qui concerne spécifiquement les audits environnementaux, la législation en la matière

est basée sur le DECRET N° 2007-409/PRES/PM/MECVMAHRH/MID/MCE/MATD du

3 juillet 2007portant modalités de réalisation de l’audit environnemental. Ce décret fait suite

à l’article 101 de la loi N°005/97/ADP du 30 janvier 1997, portant code de l’environnement

au Burkina Faso. Il a pour objectif l’évaluation, le contrôle de la conformité et des

performances environnementales de l’entreprise. Il s’applique aux promoteurs ou exploitants

de grands travaux, ouvrages et aménagements déjà exécutés et ceux en cours de réalisation ou

d’exploitation sans étude ou notice d’impact sur l’environnement.

Loi N°028-2008/AN portant code du travail au Burkina Faso.

Cette loi est applicable aux travailleurs et aux employeurs exerçant leur activité

professionnelle au Burkina Faso. Selon son article 36, l’employeur doit :

Procurer le travail convenu et au lieu convenu. Il ne peut exiger un travail autre que

celui prévu au contrat ;

Payer les salaires, indemnités et cotisations sociales dus en vertu des textes

règlementaires, conventionnels et contractuels ;

Conformer les conditions d’hygiène et de sécurité aux normes prévues par la

réglementation ;

Traiter le travailleur avec dignité ;

Veiller au maintien des bonnes mœurs et à l’observation de la décence publique ;

Interdire toute forme de violence physique ou morale ou tout autre abus ;

4

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

Communiquer tout acte d’embauche précisant la date, le salaire et la qualification

professionnelle du salarié à l’inspection du travail du ressort.

LOI N°014/96/ADP portant réorganisation agraire et foncière au Burkina Faso.

C’est une loi qui, en son article premier détermine les principes fondamentaux de

l'aménagement du territoire, de la gestion des terres rurales et urbaines, du régime de l'eau,

des forêts, de la faune, des pêches, des substances de carrières et des mines, ainsi que de la

réglementation des droits réels immobiliers. Elle stipule dans ses articles 50 et 79 que

l’occupation et la jouissance des terres du domaine foncier national donnent lieu à

l'établissement de titres délivrés à titre onéreux ou exceptionnellement gratuit. Et que tout

prélèvement d'eaux domaniales à usage non domestique est soumis à déclaration et dans les

zones fixées par arrêté du ministre chargé de l'hydraulique à autorisation.

Loi N°022-2005/AN portant code de l’hygiène publique au Burkina Faso.

Cette loi régie l’hygiène publique au Burkina Faso notamment l’hygiène sur les voies et

places publiques, des habitations, de l’eau, des installations industrielles et commerciales,

des bâtiments publics et du milieu naturel et la lutte contre le bruit. Il a pour objectif

principal, la préservation et la promotion de la santé publique. Ses articles 9 et 14 stipulent

qu’il est interdit de poser des actes susceptibles de porter atteinte à l’hygiène publique. Et

aussi de rejeter des eaux usées de toutes origines, des graisses, des huiles de vidanges, des

excréments sur les voies et places publiques, dans les caniveaux et les cours d’eau. Selon les

articles 64 et 74, quiconque offre au public de l’eau en vue de l’alimentation humaine, à titre

gratuit ou onéreux et sous quelque forme que ce soit, y compris la glace alimentaire, est tenu

de s’assurer que cette eau est conforme aux normes de potabilité. Et tout nouveau point d’eau

avant sa mise en service pour la consommation humaine doit faire l’objet d’une analyse

physico-chimique et bactériologique. Cette loi s’attaque aussi au volet social notamment dans

ses articles 82 et 87. Elle dit que tous responsables d’unité industrielle doit prendre des

mesures pour la protection de la santé des travailleurs, de leurs familles et de la population

riveraine. Et que les travailleurs des établissements industriels ou commerciaux doivent faire

l’objet de visites médicales systématiques conformément à la réglementation en vigueur. Ils

doivent être dotés d’équipements de protection adéquats ou spécifiques à chaque

établissement industriel ou commercial.

5

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

Décret N°2001-185/PRES/PM/MEE portant fixation des normes de rejets de polluants dans

l’air, l’eau et le sol. Les articles 6, 10, 11 et 14 présentent les normes de qualide l’air, des

eaux usées lors de leur déversement dans les eaux de surface, égouts et celles de la qualité du

sol.

Arrêté N° 2004-153-/MCE/SG/DGE portant spécification des prescriptions à respecter sur

les emplacements des dépôts d’hydrocarbures. C’est un arrêté spécifique au stockage des

hydrocarbures ainsi que la classification des installations recevant les produits pétroliers. Il

indique un certain nombre de mesures de sécurité à prendre pour la construction et la gestion

des installations de stockage notamment dans son article 13 qui présente les conditions

d’emplacement des dépôts de 1 ere et 2 e classe.

Loi N°002-2001/AN portant loi d’orientation relative à la gestion de l’eau

Cette loi dit que la gestion de l’eau a pour but, dans le respect de l’environnement de:

Assurer l’alimentation en eau potable de la population ;

Satisfaire ou de concilier les exigences de l’agriculture, de l’élevage, de la pêche et de

l’aquaculture, de l’extraction des substances minérales, de l’industrie, de la production

du tourisme, des loisirs ainsi que de toutes autres activités humaines légalement

exercées ;

Préserver et de restaurer la qualité des eaux ;

Protéger les écosystèmes aquatiques ;

Faire face aux nécessités de la santé, de la salubrité publique, de la sécurité civile et

aux problèmes posés par les inondations et sécheresses.

Il y’a aussi le:

-Décret N°98-322/PRES/PM/MEE/MCIA/MEM/MS/MATS/METSS/MEF portant

conditions d'ouverture et de fonctionnement des EDII (art: 4).

-Décret N°2008-125/PRES/PM/MECV relatif aux cellules environnementales dans les

entreprises publiques et privées

-Décret N°96-355/PRES/PM/METSS portant liste des maladies professionnelles

I.2

Cadre juridique international

Les dépôts d’hydrocarbures de la SONABHY sont des établissements dangereux, insalubres

et incommodes au sens du code de l’environnement du Burkina Faso (EDII). La loi Française

les définit comme les établissements classés pour la protection de l’environnement. Le cadre

6

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

juridique au BURKINA FASO dans les domaines de la sécurité, de l’aménagement et

l’exploitation des dépôts d’hydrocarbures, des liquides inflammables et des atmosphères

explosives est vraiment très pauvre ou inexistante. C’est pourquoi, nous avons ajouté à notre

référentiel d’audit les directives de la communauté Européenne. Ce sont notamment :

o

Extraits de l’arrêté du 9 novembre 1972, relatif à l’aménagement et l’exploitation

de dépôts d’hydrocarbures liquéfiés (journal officiel du 31 décembre 1972) de la

République Française ;

o

Directive 94/9/CE du 23 mars 1994, relative à la mise sur le marché des appareils et

systèmes de protection destinés à être utilisé en atmosphères explosives ;

o

Directive 1999/92/CE du 16 décembre 1999, concernant les prescriptions minimales

visant à améliorer la protection en matière de sécurité et de santé des travailleurs

susceptibles d’être exposés au risque d’atmosphère explosive ;

o

Circulaire DPPR/SEI2/AL-07-0257 du 23 juillet 2007 relative à l’évaluation des

risques et des distances d’effets autour des dépôts de liquides inflammables et des

dépôts de gaz inflammables liquéfiés.

Quelques textes Français :

o

Circulaire du 09/11/89 relative aux ICPE (dépôt ancien de liquide inflammables,

Rubrique 253) ;

o

Arrêté du 23/01/97 relatif à la limitation des bruits émis dans l'environnement par les

installations classées pour la protection de l'environnement ;

o

Arrêté du 02/02/98 relatif aux prélèvements et à la consommation d'eau ainsi qu'aux

émissions de toute nature des ICPE soumises à autorisation.

7

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

CHAPITRE II : PRESENTATION DE LA SONABHY ET DE SES ACTIVITES

II.1

Ce chapitre fait ressortir succinctement l’historique de la création de la société, ses différentes

mutations, les missions qui lui sont assignées, les règles de gestion et d’administration.

Présentation de la SONABHY

II.1.1 Historique

La Société Nationale Burkinabé d’hydrocarbures (SONABHY) est une société d’Etat qui a été

créée par KITI N°85-035/CNR/PRES/PRECO du 9 octobre 1985. Elle résulte de la

nationalisation et de la fusion de la société d’entreposage de Bingo (SEHBI) et de la société

d’entreposage de Bobo (SEB).

Actuellement, la SONABHY est régie par la loi N°8/96/ADP du 18 avril 1996 portant

réglementation générale des sociétés à capitaux publics et par les dispositions du droit

commun applicables aux sociétés commerciales au Burkina Faso. Son capital social est de

trois (03) milliards exclusivement détenu par l’Etat Burkinabé.

Elle est placée sous la tutelle technique de trois ministères (le ministère chargé du commerce,

le ministère chargé des finances et du budget, et le ministère chargé de l’énergie) qui veillent

à ce que les activités de la société s’insère dans le cadre des objectifs fixés par le

gouvernement. Au 31 décembre 2008, l’effectif de la société s’élevait à 224 personnes dont

84 à Ouagadougou, 69 à Bobo-Dioulasso, et 71 à Bingo.

II.1.2 Missions

La SONABHY a pour missions sur l’ensemble du territoire burkinabé :

L’importation et le stockage des hydrocarbures liquides et gazeux ;

Le transport, le conditionnement, la vente et la distribution de ces produits ;

L’appui à la recherche d’énergie de substitution ainsi qu’à la vulgarisation des

techniques d’utilisation ou de consommation d’énergie ;

Toutes opérations industrielles, commerciales, financières, mobilières ou

immobilières se rattachant directement ou indirectement à l’objet ci-dessous.

Pour l’importation et le stockage des hydrocarbures, l’Etat Burkinabé a accordé à la

SONABHY un monopole de droit. (KITI N°85-035/CNR/PRES/PRECO du 9 octobre

1985)

8

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

II.1.3

La SONABHY dispose deux dépôts pétroliers fonctionnels :

Structure logistique de la SONABHY

Bingo situé à 32 km de Ouagadougou d’une capacité de 42450 m 3 d’hydrocarbures et 3 d’hydrocarbures et

2700 tonnes de GPL ;

Bobo-Dioulasso situé à 365 km de Ouagadougou d’une capacité de 25000 m 3 Dioulasso situé à 365 km de Ouagadougou d’une capacité de 25000 m 3

d’hydrocarbures liquides et 200 tonnes de GPL.

Dans ces dépôts, les produits pétroliers sont placés sous le régime de l’entrepôt fictif spécial

en suspension de tous les droits et taxes et par conséquent soumis au contrôle de la douane.

L’approvisionnement en hydrocarbure se fait par achat sur le marché international à travers

trois méthodes :

L’appel d’offre ;

Les contrats à terme ;

Les achats directs.

Les hydrocarbures sont temporairement stockés dans des dépôts côtiers à Lomé au TOGO, à

Cotonou au BENIN, à Abidjan en COTE D’IVOIRE, à Tema et Bolgatenga au GHANA

avant d’être acheminés par camions et wagons-citernes vers les dépôts de la SONABHY.

Les hydrocarbures liquides sont stockés dans des réservoirs aériens appelés bacs, et les GPL

dans des sphères ou cigares. La distribution des hydrocarbures est assurée à la fois par des

filiales locales des sociétés internationales (TOTAL, SHELL, ORYX, et LIBYA-OIL) et par

des opérateurs économiques Burkinabés indépendants (PETROFA, SKI, PLUFF, SOGEL-B,

ECODIS, OTAM, PETROLUB, PETRO-GULMU, SGE, PETRO-GAZ SERVICE etc.)

II.2

Présentation du dépôt BINGO

II.2.1

Plan de situation

La photo 1 ci-dessous présente le dépôt de Bingo vue par satellite 1 .

1 Voir annexe 2 pour le plan de situation du dépôt

9

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO Photo 1 : Dépôt de Bingo

Photo 1 : Dépôt de Bingo vue par satellite

II.2.2 Activité et produits

Le dépôt de BINGO a été créé le 04 janvier 1981, il est situé à environ 37 km de la capitale

Ouagadougou. Situé dans la commune de Tanghin Dassouri, il situé sur la nationale N°1

reliant Ouagadougou à Bobo-Dioulasso. Le site du dépôt Bingo couvre une superficie de 43

hectares, sa capacité de stockage est de 42 450 m 3 d’hydrocarbures liquides et 2700 tonnes de

GPL. Il est doté d’un centre emplisseur de gaz, des postes de dépotages de camion-citerne

(GPL), d’un poste de chargement comportant trois postes chacun ayant deux places. C’est à

cet endroit que se font le ravitaillement des « marqueteurs ». il y a aussi le poste de dépotage

des hydrocarbures liquides qui comporte cinq postes dont deux pour chacun des produits

suivants : super 91 et gasoil, un pour le reste (DDO, le pétrole). Et enfin, un embranchement

ferroviaire pour le dépotage des wagons-citernes. Les types de produits stockés au dépôt de

Bingo sont : le Gasoil, le Distillate diesel oil (DDO), le Super 91, le Pétrole et les GPL.En

outre, le dépôt de gaz est équipé d’un centre d’entretien de bouteille de gaz tout gabarit

(grenaillage, reépreuve, peinture, tarage, gazage etc.).Le dépôt de Bingo est autonome aussi

bien en électricité qu’en eau. L’alimentation en eau est assurée par deux forages et un château

d’eau. Le château alimente à la fois le réseau d’eau sanitaire et celui de l’incendie. La

production d’électricité était assurée par quatre groupes électrogènes (Deux de 250 KVA et

10

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

deux autres de 100 KVA) en fonctionnement individuel ou en couplage. Aujourd’hui le dépôt

est connecté au réseau électrique de la SONABEL. Le tableau 1 présente les différentes

caractéristiques des produits stockés au dépôt de Bingo.

Tableau I : Caractéristiques des produits stockés au dépôt de Bingo

Produits

Point d’éclair

Densité (kg/l)

Point d’auto

Limite

Utilisation

(°C)

inflammation

d’inflammabilité

(°C)

(%)

Super 91

< - 40

Min : 0,720 Max : 0,790

>300

Inf : 8 Sup : 8,2

Automobiles

Motos

Gazole

61

Min : 0,820 Max : 0,890

≥250

Inf : 0,5 Sup : 5

Automobiles

DDO

66

Min : 0,835 Max : 0, 950

≥250

Inf : 6 Sup : 13,5

Moteurs

industriels

GPL

<-50

0,559

>400

≈1,5 – 8,8

Domestique

Produits

Point d’éclair

Densité (kg/l)

Point d’auto

Limite

Utilisation

(°C)

inflammation

d’explosibilité

(°C)

Pétrole

38

Max : 0,840

>230

Inf : 0,7 Sup : 5

Lampes

lampant

Source : Fiche de données de sécurité TOTAL-SONABHY

Le dépôt est divisé en cinq services qui relèvent de la direction de l’exploitation du dépôt. Ce

sont entre autres : le service transit, le service mouvement, le service laboratoire, le service

maintenance / sécurité et le service gaz.

II.2.2.1

Service gaz

D'une manière générale, les stockages industriels

suivantes :

de GPL comportent les installations

- Réception et dépotage des produits en vrac : Véhicules, camion- citernes ;

- Stockages en réservoirs fixes : Sphères, protégées par un revêtement externe type

Texsol ou par une coque béton ;

- Système de pomperie pour transfert des produits depuis les stockages vers les halls de

conditionnements ou les postes de chargement ;

- Hall d'emplissage des bouteilles ;

- Installations de luttes contre l'incendie.

11

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

Dépotage des camions citernes

Le déchargement ou dépotage des camions citernes s'effectue en raccordant par

l'intermédiaire de deux bras métalliques articulés respectivement les phases liquides et

gazeuses de la citerne mobile et de la sphère à remplir. Le transfert depuis les camions

citernes vers les stockages est réalisé au moyen d'un compresseur selon le processus ci-

dessous :

Aspiration de la phase gazeuse en partie haute de la sphère à remplir ;

Compression du gaz et refoulement à une pression supérieure vers le ciel gazeux de la

citerne à vider ;

Transfert du liquide de la citerne vers le réservoir par différence de pression.

La photo 2 ci-dessous illustre bien le déroulement du dépotage de GPL.

illustre bien le déroulement du dépotage de GPL. Photo 2 : Dépotage camion-citerne GPL Stockage en

Photo 2 : Dépotage camion-citerne GPL

Stockage en réservoirs fixes

Au dépôt de Bingo c’est le butane et/ou le propane qui sont stockés à température ambiante

sous leur pression de vapeur saturante. Il n’existe qu’un mode de stockage pour les GPL :

c’est le stockage aérien. Le stockage aérien se fait au niveau des sphères 01 et 02 qui sont de

12

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

différentes capacités. Un dispositif d'arrosage fixe permet d'arroser les réservoirs en cas de

nécessité pour les refroidir lorsqu'ils sont soumis à un feu ou au rayonnement thermique d'un

feu voisin. Ce dispositif permet aussi de refroidir la sphère pendant le rayonnement du soleil.

L’activité de dépotage est rendue possible grâce à la pomperie qui comprend un certain

nombre de pompes qui transfèrent les GPL depuis les camions citernes vers les sphères et le

hall d'emplissage des bouteilles. La photo3ci-dessous montre les sphères01 et 02 pour le

stockage des GPL.

montre les sphères01 et 02 pour le stockage des GPL. Photo 3 : Sphères 01 et

Photo 3 : Sphères 01 et 02 stockage GPL

Emplissage des bouteilles

Traditionnellement, le butane et le propane sont mis à disposition des utilisateurs dans des

bouteilles construites en tôle d’acier de qualité et d’épaisseur soigneusement contrôlées et

protégées contre les risques de corrosion.

La chaine de conditionnement du dépôt comprend :

- Une ligne pour l’emplissage des bouteilles de 10 à 12,5kg ;

- Une ligne pour l’emplissage des bouteilles de 6kg ;

- Pour les bouteilles dites hors gabaries (2,75kg, 38kg et 55kg), il existe un poste fixes

pour leurs chargements.

Pour les bouteilles de 6kg, tout commence au parc de stockage des palettes de bouteilles

vides. A l’aide d’un chariot élévateur, les palettes sont positionnées sur la palettiseuse.

L’opérateur au poste enlève la barre de rétention des bouteilles vides de la palette puis vérifie

la conformité de celles-ci. Les bouteilles vides en sortant de la palette suivent un circuit pour

arriver jusqu’au manège tournant où l’opérateur branche les bouteilles à l’appareil, il

13

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

introduit la tare et valide sur l’écran pour charger le produit. Après cette étape, les bouteilles

une fois remplies sont éjectées du manège. L’opérateur en place corrige si possible les fuites

puis les bouteilles arrivent sur la balance où elles sont pesées. Ensuite, elles passent sur une

machine qui contrôle leur étanchéité (pour la détection des micros fuites). Les bouteilles

fuyardes sont éjectées du circuit et un opérateur corrige l’anomalie à l’aide d’une bouteille

d’eau et d’un maillet. Cette opération consiste à verser de l’eau sur le point de fuite, des bulles

apparaissent puis à frapper sur le point de fuite (S’il n’y a plus de bulles cela signifie que la

fuite a été corrigée alors il remet la bouteille dans le circuit). Les bouteilles normales

continuent jusqu’au niveau de l’opérateur qui pose des capsules de sécurité puis, elles vont

vers le point de chargement sur palette. Pour les bouteilles de 10 à 12 kg c’est le même

processus sauf qu’à la sortie du manège, l’opérateur met des capsules et serre à l’aide d’un

pistolet. Par la suite, les bouteilles passent au niveau de la machine à ouvrir les robinets et

dans un bain d’eau pour la vérification des fuites. L’opérateur au poste ferme alors les

robinets (la machine étant hors service), un autre posera ensuite les chapeaux pour protéger

les robinets contre divers chocs. Tout ce processus est résumé par les photos4 et 5.

chocs. Tout ce processus est résumé par les photos4 et 5. Photo 4 : Ligne d'emplissage
chocs. Tout ce processus est résumé par les photos4 et 5. Photo 4 : Ligne d'emplissage

Photo 4 : Ligne d'emplissage des bouteilles de 6kg

et 5. Photo 4 : Ligne d'emplissage des bouteilles de 6kg Photo 5 : Ligne d'emplissage
et 5. Photo 4 : Ligne d'emplissage des bouteilles de 6kg Photo 5 : Ligne d'emplissage

Photo 5 : Ligne d'emplissage des bouteilles de 12,5kg

14

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

II.2.2.2

Service mouvement

Dépotage camion-citerne

Le dépotage est l’opération qui consiste à vider la citerne de son contenu. Il ya deux types : le

dépotage des camions citernes et le dépotage des wagons-citernes. Tous les deux dépotages

obéissent aux mêmes règles de sécurités et aux mêmes principes. Le dépôt de Bingo dispose

de cinq postes de dépotage dont deux pour le super 91, deux pour le gasoil et respectivement

un pour le pétrole et le DDO. A leur arrivé, les camions citernes sont orientés vers un poste en

fonction du produit qu’ils contiennent. Ils restent stationnés devant le poste pour que le

produit puisse se stabiliser. En même temps, un agent procède au jaugeage à l’aide d’un Té

ceci a pour but de contrôler la quantité du produit. Après cette opération, le camion-citerne est

invité à rentrer au poste indiqué où un agent procède au choix de flexibles puis branche la

masse au camion. Signalons ici que pendant cette phase, le moteur du camion est en arrêt. Le

chauffeur monte sur le camion et ouvre les trous d’ohms, il enlève les sécurités et ensuite

l’agent effectue une purge pour vérifier la qualité et la nature du produit et aussi voir s’il n’y a

pas d’eau. Selon le programme de dépotage, l’agent regarde sur sa fiche l’immatriculation du

camion et le nom du chauffeur puis, il entre le code correspondant du camion dans le saphir. Il

raccord les flexibles au camion puis démarre la pompe. Une fois le dépotage terminé, il arrête

la pompe et débranche les flexibles et la prise de terre puis récupère les égouttures de produit.

Pour le dépotage wagon citerne, l’opération est la même ainsi que les consignes de sécurités.

La photo 6 illustre le dépotage au dépôt de Bingo.

La photo 6 illustre le dépotage au dépôt de Bingo. Photo 6 : Poste de dépotage

Photo 6 : Poste de dépotage produit blancs

Chargement

Le chargement est l’opération qui consiste à ravitailler les marqueteurs via le poste de

chargement. Celui-ci comporte trois postes de deux places chacune. Pour commencer, le

camion-citerne du marqueteur est orienté vers le poste de chargement qui est libre. L’agent de

15

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

chargement ouvre les vannes de sécurités, le chauffeur vient brancher la masse au camion en

s’assurant que le point vert sur l’écran apparait. Ensuite, l’agent vérifie que le bon de

chargement a été visé par le chef et la douane (cachet). Il prend le soin de regarder sur le bon

le numéro, les compartiments à charger, le type et la quantité de produit. Il prend alors le bras

correspondant au produit demandé pour le compartiment choisit, il met le bras dans le

compartiment et s’assure que celui-ci touche le fond du compartiment puis actionne la

marche. Dès que c’est terminé, il soulève le bras et le laisse en station débout ce qui bloque la

pompe. Ensuite, le contrôleur vient vérifier la nature et la quantité de produit chargé et

procède au plombage. La photo 7 ci-dessous montre le processus de chargement des

marqueteurs.

montre le processus de chargement des marqueteurs. Photo 7 : Poste de chargement II.2.2.3 Service
montre le processus de chargement des marqueteurs. Photo 7 : Poste de chargement II.2.2.3 Service

Photo 7 : Poste de chargement

II.2.2.3

Service maintenance et sécurité

Sécurité

Les dépôts d’hydrocarbures sont des infrastructures stratégiques et coûteuses. Ils sont par

ailleurs classés comme des établissements dangereux. C’est pourquoi la société s’est dotée

d’une organisation pour pallier à tous dysfonctionnement. Le service sécurité du dépôt veille

au respect du code du travail et des normes de sécurités applicables dans le dépôt. Le respect

des consignes s’applique aussi bien au personnel d’exploitation qu’aux personnes externes.

Outre la prévention, le responsable chargé de la sécurité doit permanemment s’assurer de la

disponibilité du matériel de lutte contre l’incendie et de son maintien en bon état de

fonctionnement. Tout le personnel travaillant au dépôt est formé et connaît l’attitude à adopter

en cas d’incendie. Le responsable de la sécurité veille à ce que le personnel soit correctement

formé de façon théorique et pratique sur la lutte contre l’incendie. C’est dans cette optique

que des exercices incendie sont organisés mensuellement et annuellement. Ceci a pour but de

16

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

tester en condition réelle le comportement de chaque agent, afin d’en tirer des conclusions sur

leur promptitude, améliorer les délais de réaction et la méthode d’intervention. Le service de

surveillance du dépôt est assuré par des vigiles à l’entrée du site et au parking de camions

citernes. Ils effectuent permanemment des rondes de nuits pour signaler tout

dysfonctionnement et tout début d’incendie à l’équipe d’astreinte composée essentiellement

d’agents multidisciplinaires de la SONABHY. Compte tenu de l’intérêt stratégique du dépôt

pour le Burkina Faso, la police d’entrée du dépôt est assurée par la gendarmerie, tandis que la

ceinture de sécurité est assurée par un détachement militaire.

Les autres services du dépôt sont le Service laboratoire et le Service Transit.

II.2.3 Déchets générés

Le dépôt génère depuis sa création des déchets de natures différentes. Ainsi en allant de la

base vie aux différents services, on a une diversité de déchets. Parmi ces déchets, nous

pouvons citer entre autre :

- Les déchets ménagers et assimilés :Ils sont produits par la base vie, le restaurant et

les bureaux. Ces déchets représentent la plus grande part produite par le dépôt. Ce sont

notamment les restes de nourriture, boites, sachets, papiers et cartons provenant des

bureaux, on a aussi les résidus d’entretient des locaux comme les feuilles d’arbres, le

gazon. La photo8 montre les quelques déchets ménagers et assimilés du dépôt.

les quelques déchets ménagers et assimilés du dépôt. Photo 8 : Déchets ménagers et assimilés -

Photo 8 : Déchets ménagers et assimilés

- Les déchets encombrants encore appelés monstres :Ce sont les tuyaux,

motopompes usagées, les bouteilles de gaz, métaux et autres types stockés devant

l’atelier de soudure et aussi à côté du poste de sapeurs-pompiers. Ces déchets

constituent un gène car ils occupent de la place et contribuent à enlaidir le paysage. La

photo 9 présente quelques types de déchets encombrants qu’on rencontre au dépôt.

17

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO Photo 9 : Déchets encombrants -
D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO Photo 9 : Déchets encombrants -

Photo 9 : Déchets encombrants

- Les déchets plastiques : Ce sont les vieux bidons qu’on trouve à quelques endroits du

dépôt. Il y’a aussi les sachets d’eau, d’emballage et d’autres types de plastiques. Les

déchets plastiques du dépôt sont montrés sur la photo 10.

plastiques du dépôt sont montrés sur la photo 10. Photo 10 : Déchets plastiques - Les

Photo 10 : Déchets plastiques

- Les huiles usagées : Les huiles usagées proviennent essentiellement de la fosse de

décantation. Ces huiles sont récupérées et stockées dans des futs entreposés sur une

aire non bétonnées et sont utilisées pour l’exercice annuel de lutte contre l’incendie.

La photo 11 ci-dessous montre les huiles de la fosse de décantation.

18

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO Photo 11 : Huiles usées de

Photo 11 : Huiles usées de la fosse de décantation

- Les sols souillés par les hydrocarbures : Ces déchets sont produits lorsqu’il y’a

déversements de produits sur le sol. Celui-ci est donc excavé et est envoyé vers la

zone de traitement par Landfarming. Lors de la visite de terrain, nous avons remarqué

qu’ils étaient déposés même loin de cette zone et aussi vers la zone des bacs de

stockage ;

- Les boues provenant des fosses septiques : Celles-ci sont vidangées puis déversées

dans une zone du dépôt ;

- Les boues du nettoyage des bacs de stockage : Ce sont des déchets dangereux, elles

proviennent du nettoyage décennal des bacs de stockages. Ces déchets sont sous-

traités avec la société EERI.BF qui dispose du matériel adéquat. Ces déchets sont

traités par la méthode de Landfarming dans une zone du dépôt.

19

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

CHAPITRE III : DESCRIPTION DE L’ENVIRONNEMENT DU DEPOT

III.1

Milieu physique

III.1.1 Le climat :

Le département de Bingo relève sur le plan administratif de la province du Boulkiemdé. Dans

cette région, le climat est essentiellement nord-soudanien avec une pluviométrie moyenne

variant entre 600 et 1000 mm par an. (Voir annexe 5)

Tableau II : Quantité d’eau et nombres de jours de pluies par postes pluviométrique de 2005 à 2009

Poste

2005

2006

2007

2008

2009

pluviométrique

Hauteur

Nbrs

Hauteur

Nbrs

Hauteur

Nbrs

Hauteur

Nbrs

Hauteur

Nbrs

et moyenne

d’eau

jrs de

d’eau

jrs de

d’eau

jrs de

d’eau

jrs de

d’eau

jrs de

(mm)

pluie

(mm)

pluie

(mm)

pluie

(mm)

pluie

(mm)

pluie

Koudougou

825,5

51

855

49

853

44

903

52

878,5

52

Boulkiemdé

809,82

52

704,48

52

753,12

41

842,66

52,2

1964,4

127,5

Sanguié

800,02

51

833

51

840,36

44

949,16

53

1964,5

127,5

Sissili

901,9

56

963,9

61

1015,14

51

928,24

55

2491,4

138

Moyenne Ziro

706,8

50,8

761,0

48,2

897,2

55

961,7

61,77

2709,4

153,5

Région

770

51

803

51

876

48

920,44

55,44

2279,1

137

Source : DRAHRH septembre 2010

III.1.2 Le relief :

Le relief de la région abritant le dépôt de Bingo est composé essentiellement de deux unités

topographiques que sont les plateaux et les plaines. Il est peu accidenté en général mais l’est

légèrement plus dans les provinces de la Sissili et du Sanguié. Ces unités ont des altitudes

variant entre 200 et 400 m dans leur ensemble. En effet, dans la province du Sanguié, on

rencontre « le mont Sanguié » qui culmine à 400 mètres d’altitude.

III.1.3 L’hydrographie

La région du Centre-Ouest repose en grande partie sur le socle cristallin qui occupe 80% du

territoire national. C’est une zone à potentiel hydrique faible en général. L’hydrographie de la

région dont fait partis le dépôt se compose essentiellement de mares dans les bas-fonds, de

fleuves et de leurs affluents. Le Nazinon et le Mouhoun sont les deux grands fleuves de la

région. Leurs affluents sont respectivement : le Bobo, le marigot de Koudougou et le Vranso

pour le Nazinon et la Sissili les trois principaux bassins versants de la région du Centre-Ouest,

20

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

le Kadiogo, le Kirou, le Kion, le Boulapoy, le Guébi et le Sélé pour le Mouhoun. A ces cours

d’eau s’ajoutent également les eaux souterraines actuellement sous exploitées alors qu’une

baisse du niveau des cours d’eau est observée depuis quelques années. (Voir annexe 8)

III.1.4 Pédologie

Le département de Bingo dispose principalement de deux (02) types de sols qui sont :

les sols hydromorphes ;

les sols peu évolués d’érosion gravillonnaires.

La zone concernée par notre étude est essentiellement constituée par les sols hydromorphes et

peu évolués. Les sols peu évolués d’érosion gravillonnaires ont une faible capacité de

rétention en eau ; ils occupent 1% de la superficie totale de la région du Centre Ouest. En

somme, les sols de la région sont en général pauvres et subissent une dégradation accélérée.

Seuls les sols hydromorphes situés la plupart du temps dans les bas-fonds sont plus riches.

(Voir annexe 6)

III.2

Milieu biologique

III.2.1 La végétation

Le département de Bingo est caractérisé par deux (02) types de formations végétales. En

allant du Nord vers le Sud, on distingue respectivement une savane arbustive et une savane

arborée.

-La savane arbustive est plus dominante du point de vue superficie dans la région. Cette

formation végétale se caractérise par des formations mixtes arbustives ne dépassant pas 7

mètres de hauteur. Les espèces ligneuses les plus fréquentes sont : Butyrospermum

paradoxum, Parkia biglobosa, Lanéa microcarpa, Acacia albida, Tamarindus indus,

Adansonia digitata. Le tapis graminéen quant à lui, est dominé essentiellement par

Andropogon gayanus.

-La savane arborée est localisée essentiellement au Sud. Elle est caractéristique du climat

Sud-soudanien, ce qui explique son abondance dans les provinces du Sissili et du Ziro. La

savane arborée est constituée essentiellement d’arbres de 7 à 12 mètres avec un tapis

graminéen important. Les espèces les plus fréquentes sont : Butyrospermum parkii, Parkia

biglobosa, Anogeissus leiocarpus, Pterocarpus erunaceus, Burkea africana, Asoberlinia doka,

Tamarindus indica, Crosopterix febrifuga, Adansonia digitata, Combretum sp. (Voir annexe

7)

21

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

III.2.2 Faune

La faune de la région est composée essentiellement d’éléphants, de buffles, d’hypotragues, de

bubales, de damalis, de phacochères, de singes, d’hyènes, de crocodiles, de lièvres,

d’outardes, de pintades. La dégradation des ressources végétales entraîne aussi

progressivement celle des ressources fauniques de la région.

III.3

Milieu humain

III.3.1 Population

Le département comptait 12364 habitants en 1985 soit 6864 femmes et 5500 hommes. En

1996 cet effectif est passé à 14138 habitants répartis comme suit : 6176 hommes et 7962

femmes. Au dernier recensement de 1998, on dénombrait 14136 habitants d’après le

recensement général de la population. La population de Bingo était estimée à 1934 dont 885

hommes et 149 femmes avec 253 ménages (INSD, 1998). La population du département est

jeune. Au recensement de 1996, les moins de 20 ans représentaient 60,42% de la population

totale.

III.3.2 Mobilité

De façon générale, les villages du département de Bingo sont des aires de flux de population

vers les autres départements du Burkina et de l’étranger. En effet, les gens migrent en Côte

d’Ivoire et dans les provinces Burkinabé à forte potentialité agricole. Il y’a rarement

déplacement de population à l’intérieur du département. La pauvreté demeure le motif

principal des départs des populations.

III.4

Activités économiques

III.4.1 Agriculture

Elle constitue la principale activité économique de la population. L’ensemble des

exploitations agricoles pratiquent une agriculture pluviale de subsistance caractérisée par : la

faible productivité, l’accès limité aux crédits, l’utilisation moindre des engrais et des

fertilisants locaux (fumier, fumure organique, résidus de récolte, paillage) et la faible maîtrise

de l’eau. La jachère a pratiquement disparu sous l’effet de la pression démographique et

l’exploitation extensive du capital foncier. La production agricole est à dominance céréalière à

laquelle s’ajoutent les produits de cultures de rente et quelques produits maraîchers.

22

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

III.4.2 Elevage

L’élevage est la seconde activité économique du département. Il est pratiqué par l’ensemble

des agriculteurs. Les éleveurs peulhs en font leur activité principale. Quelques éleveurs

pratiquent la petite transhumance de fin mars à juin en direction de Bazéga. Les petits

ruminants et la volaille sont nettement dominants en effectif. Le mode d’élevage est en

général extensif à dominance sédentaire. Il est caractérisé par une faible productivité.

III.4.3 Foresterie

La pression humaine et animale sur les ressources naturelles a entrainé la dégradation du

couvert végétal. Il en découle la disparition de la brousse qui à son tour a des impacts négatifs

sur les activités économiques comme la sylviculture, l’apiculture, la cueillette, la chasse, la

pêcherie. Ainsi au niveau de la sylviculture, la pénurie du bois de chauffage et du charbon de

bois est telle que la population a recourt souvent aux résidus de récolte et de la bouse de vache

comme source d’énergie domestique. L’apiculture est peu pratiquée même traditionnellement

parce que la matière première des abeilles c'est-à-dire le nectar des fleures est peu abondante.

L’activité de pêche a disparu. La chasse quant à elle est rarement pratiquée par manque

d’animaux sauvages. La cueillette est pratiquée surtout par les femmes.

III.5

Infrastructures et équipement socioculturels

III.5.1 Infrastructures scolaire et scolarisation

Les villages du département relèvent de l’inspection primaire de Kokologho. A l’exception de

Bisraga, tous les villages sont dotés d’écoles primaires. Le chef-lieu du département (Bingo) a

deux écoles. L’effectif des inscrits de 2000 à 2001 était de 1658 élèves dont 1014 garçons et

644 filles (inspection primaire de Kokologho/juillet 2001). Le taux de scolarisation est de

47,41%. En ce qui concerne l’enseignement secondaire, le département en est dépourvu

(collège et lycée). Un collège d’enseignement technique est en cours de construction à Bingo.

III.5.2 Infrastructures sanitaires Sur le plan sanitaire, Bingo relève du district sanitaire de Koudougou. Il existe deux (02)

CSPS fonctionnels dans le département répartis comme suit : un (01) à Bingo et un à Koanga.

Chacune de ces formations sanitaires dispose d’une pharmacie et d’un comité de gestion. Les

villages de Kaligri, Sah et Guillé disposent chacune d’un poste de santé primaire (PSP)

fonctionnel. Le CSPS de Bingo fonctionne avec un (01) infirmier d’Etat, un (01) infirmier

breveté et une accoucheuse auxiliaire.

23

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

CHAPITRE IV : MATERIELS ET METHODES

IV.1 Méthodologie

La méthodologie adoptée pour la réalisation du présent audit est celle retenue par leguide de

l’audit environnemental et du décret N°2007-409 portant modalité de réalisation de l’audit

environnemental au Burkina Faso.

IV.2 Les activités préparatoires

La première phase a consisté à faire une recherche bibliographique sur le thème ainsi que sur

la réglementation en vigueur au Burkina Faso et celle à l’internationale. Cette étape n’a pas

été aisée compte tenu du manque ou l’inaccessibilité des documents dans le domaine. Et

d’autant plus que le dépôt n’a pas fait l’objet d’une étude d’impact lors de sa construction.

Ensuite, nous passé une semaine au sein du dépôt pour s’imprégner des règles de sécurités et

aussi pour avoir une idée sur le fonctionnement des activités du dépôt Bingo. Par la suite,

nous avons effectué une première visite des installations du dépôt. Cela nous a permis

d’identifier les différents points forts et faibles du dépôt. La portée a consisté à déterminer le

champ d’application de l’audit, c’est- à- dire les installations, les types d’activités, les unités

opérationnelles et la localisation physique du site objet de l’audit.

Enfin, les principales sources indispensables pour déterminer les critères de l’audit ont été

répertoriés et analysées afin de sélectionner les critères de l’audit. A la lumière des objectifs,

de la portée et des critères d’audit, nous avons établi le degré de complexité de l’audit.

Détermination du degré de complexité de l’audit :

Cette étape a consisté à déterminer l’ampleur des travaux à réaliser en se fondant sur des

considérations suivantes :

Le nombre des installations ;

Les pratiques ;

Les procédés de production ;

La variété des types d’émissions susceptibles d’être identifiées ;

La sensibilité du milieu récepteur ;

Les enjeux entourant l’audit.

Le degré de complexité a été déterminé après la première visite du site et les discussions avec

le demandeur de l’audit.

-Une fois tout cela accompli, un questionnaire d’audit environnemental adapté aux activités

du dépôt a été élaboré et avec comme support, la réglementation au Burkina Faso, la politique

24

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

nationale environnementale et la règlementation à l’internationale. Ce questionnaire avait

pour objectif, la vérification de la conformité des activités et installations du dépôt par rapport

à la réglementation en vigueur.

-Pour assurer l’efficacité de l’investigation, un protocole fut élaboré. Il comprend notamment,

l’ensemble des outils guidant la recherche des preuves requises pour atteindre les objectifs de

l’audit dans les limites définies par la portée. Le protocole constitue un guide fournissant,

étape par étape, les démarches à suivre pour recueillir les preuves lors de l’examen des

installations et des opérations en regard de la portée de l’audit.

Champs de l’audit

Cet audit environnemental couvre l’ensemble des installations du dépôt à savoir :

Le service mouvement ;

Le service gaz ;

Le service maintenance sécurité ;

La base vie.

Critères ou référentiel de l’audit

Compte tenu du caractère réglementaire de cet audit, il est question de vérifier si les

installations et le fonctionnement du dépôt sont conformes ou non aux lois et règlements en

vigueur au Burkina Faso et à l’international.

Planification du travail sur le site

Cette étape a consisté à établir un emploi du temps(dates et heures) pour les investigations et

les différentes interviews qui doivent être réalisées.

Collecte des informations de base

Avec, l’accord du chef de service Maintenance &Sécurité, nous avons sollicité et obtenu du

dépôt, une série de documents dont la liste a été envoyée la veille. L’analyse des documents

obtenus nous a permis de nous familiariser avec les opérations et les activités de l’entreprise

avant la visite d’audit. Sur demande, les documents manquants et indispensables ont été

rassemblés et mis à notre disposition.

IV.3 Audit

La figure 1 ci-dessous présente le déroulement de cet audit environnemental. L’audit

proprement dit s’est déroulé les 26 et 27 avril 2012 au dépôt Bingo. Le principal interlocuteur

de l’auditeur fut le chef du service Maintenance et Sécurité qui dispose d’une culture

25

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

environnementale assez intéressante. Les compléments de réponses ont été données par le

chef du service qualité et audit de la SONABHY. Pendant cet audit, nous avons procédé à la

vérification des documents obligatoire. Suite à cela, des non-conformités ont été attribuées.

Visite des lieux

La visite des lieux a permis d’obtenir les preuves par le biais d’entrevues, de l’observation des

pratiques, de l’examen des procédés, les équipements de contrôle et des procédures. La visite

des lieux a également permis de revoir les informations de base amassées, de faire des

constats visuels et de prendre des photos. Cette étape a consisté principalement à des visites

des différents services du dépôt, des installations de stockages, le parc à camions, la fosse de

décantation, les aires d’exercice incendie etc.

Entretiens

Conformément à notre plan d’audit et suivant la méthodologie suivit par différents audits, des

entretiens semi structurés avec les parties prenantes intervenants au dépôt se sont tenus. Parmi

elles, nous pouvons citer par exemple : les vieux sages du village à proximité du dépôt, les

employés, les délégués de personnel, l’infirmier de l’armé, le syndicat des transporteurs

(OTRAF). Ces entretiens d’une trentaine de minutes, entrant dans la démarche de

participation du public avaient pour objectif de vérifier les informations reçues lors de

l’entretien avec le chef du service Maintenance et Sécurité. Cela nous a permis de connaitre

les préoccupations et doléances de quelques parties prenantes pour arriver à décliner des

recommandations qui prennent en compte leurs réalités et attentes.

26

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

Pré-audit

Audit

Post-audit

-recherche bibliographique -définition du référentiel -définition du champ de l’audit -choix de la date de
-recherche bibliographique
-définition du référentiel
-définition du champ de l’audit
-choix de la date de l’audit
Etape 1 : comprendre les pratiques
existantes
-visite du dépôt
-revue du système de management
Préparation d’un plan d’action
-proposition d’actions correctives pour
chaque constat identifié
-désignation des responsables pour
chaque action corrective
-échéancier
Elaboration du questionnaire
d’audit par rapport à la
réglementation en vigueur au
Burkina-Faso
Etape 2 : évaluation des forces et faiblesses
-prise en compte des impacts potentiels
-évaluation de l’efficacité du système et
pratiques existantes
-définition des priorités pour la suite de
l’audit
Finalisation du rapport
d’audit
Planification de l’audit :
-préparation de l’agenda de l’audit
-organisation de la logistique
Etape 3 : collecte des informations
-détermination du niveau, du type
d’information à obtenir et de la façon de les
obtenir
-Comparaison des pratiques existantes avec
les obligations
-Remise du rapport final d’audit aux
parties intéressées
-soutenance au 2ie
Communication :
-échange avec le site audité
-revue des documents reçus au
préalable
-collecte d’informations
Etape 4 : revue des résultats de l’audit
-rédaction des constats et recommandations
Suivi
-vérification de l’avancement des
actions correctives
-confirmation que les actions ont été
menées
Figure 1 : Déroulement de l’audit du dépôt de Bingo
IV.4
Analyses

IV.4.1 Analyse des sols

L’analyse des sols a été réalisée par le laboratoire de l’ONEA après que le laboratoire de

chimie de l’université de Ouagadougou ait fait la séparation. Nous avons utilisés cette

méthode parce que nous n’avions pas trouvé d’endroit où on faisait directement l’analyse des

sols. L’objectif était de quantifier le paramètre hydrocarbure total dans les sols afin de

connaitre le niveau de pollution des sols de la zone d’échantillonnage. Pour les prélèvements,

nous avons d’abord définie la zone d’échantillonnage. Il a été décidé d’échantillonner au

service mouvement parce que c’est à cet endroit que le risque de pollution des sols est plus

probable. Mais compte tenu de la diffusion de la pollution, nous avons aussi prélevé en aval

(300 mètres) de la fosse de décantation, sur la zone d’exercice de lutte contre l’incendie.

Signalons que ces prélèvements ont été effectués manuellement avec du matériel rudimentaire

27

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

par manque de matériels adéquats. Le prélèvement a consisté à repérer le point

d’échantillonnage au GPS puis à l’aide de la tarière, nous avons creusé jusqu’à trente (30)

centimètres de profondeur. Ensuite à l’aide d’une cuillère, nous avons prélevé un (01)

kilogramme de terre pour chaque point. Ces échantillons ont été mis dans des pots en verre et

dans une glacière. Ils ont été envoyés ensuite au laboratoire de chimie de l’université pour la

séparation puis la phase liquide a été envoyée au laboratoire de l’ONEA.

IV.4.2 Analyse des eaux

L’analyse des eaux a été réalisée par le laboratoire de l’ONEA. L’objectif était de mesurer le

paramètre hydrocarbure total dans les eaux afin d’apprécier le niveau de pollution de ces eaux

et par la même occasion de vérifier l’efficacité de la fosse de décantation. Les prélèvements

ont été effectués au niveau d’un des deux forages d’eau du dépôt, deux à la mare située à

quelques mètres de la fosse de décantation (à l’extérieur) et aussi au puits se situant dans un

village à proximité du dépôt. Les eaux ont été recueillies dans des pots de verre (Après avoir

pris le soin de rincer le récipient). Ces échantillons ont été mis dans une glacière et envoyés le

même jour au laboratoire de l’ONEA.

IV.5 Méthode d’évaluation des constats

L’évaluation se fait par référence à des règles généralement admises (critères d’audit ou

référentiel d’audit) ici nous avons choisi la réglementation en vigueur au Burkina Faso mais

aussi, celle à l’internationale.

Une non-conformité correspond à une situation où la réglementation n’est pas respectée. Cela

peut être, par exemple, un rejet dépassant les limites fixées, ou l’absence d’un document

obligatoire.

Non-conformité : Absence ou application inefficiente d’un ou plusieurs éléments

requis du système, ou situation qui, en fonction d’une évaluation objective, risquerait

soit d’affecter la qualité du produit ou service délivré, soit de ne pas assurer la mise en

œuvre de la politique et des objectifs

Pour plus de clarté, les constats d’audit peuvent être classés en fonction du risque associé :

o Non-conformité majeure : écart par rapport à une réglementation pouvant

avoir des conséquences importante sur l’environnement (accident majeur,

pollution significative de la nappe phréatique ou d’un cours d’eau, etc.)un

exemple typique de constat majeur est le défaut d’autorisation pour une

installation classées ;

28

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

o Non-conformité mineure : écart par rapport à une réglementation ne rentrant

pas dans la définition d’une non-conformité majeure. Peut également être

utilisée afin de distinguer les non-conformités pouvant avoir un réel impact

environnemental (par exemple : non-conformité ponctuelle d’un rejet sans

impact significatif sur l’environnement) des non-conformités purement

administratives ou documentaires ;

Remarque : constat ne reposant pas sur une réglementation existante, mais lié à un

risque d’accident, ou à la mise en place d’une bonne pratique environnementale

reconnue. La catégorie « Remarque » peut également être utilisée pour des écarts liés à

une réglementation à venir, ou des écarts pouvant mener à une non-conformité s’ils

n’étaient pas traités rapidement.

En fonction de la portée et de l’étendu de l’audit, les constats pourront être classés en fonction

de leur nature :

«

Réglementaire » lorsqu’il s’agit d’un écart avéré par rapport à la réglementation applicable

;

«

Réglementaire potentiel » ou « Avertissement », lorsque l’écart identifié pourrait amener

à une non-conformité réglementaire dans le futur, s’il n’était pas corrigé ;

« Standard » ou « Règles internes », lorsqu’il s’agit d’un écart par rapport aux règles que

s’est fixées le site, ou le groupe auquel appartient le site ;

« Bonne pratique », lorsqu’il s’agit d’un écart par rapport aux pratiques en vigueur dans le

secteur concerné, lorsque ces pratiques visant à diminuer l’impact environnemental des

activités ou à éviter des incidents, elles ne proviennent pas d’une obligation réglementaire ;

« Points d’attention », ce qui correspond à des déviations mineures et ponctuelles par rapport

au référentiel d’audit, qui ne sont pas à la source d’un incident potentiel, et ne méritent pas de

figurer dans le rapport. Les « points d’attention » seront cependant communiqués au site

audité pour pouvoir être traités.

IV.6 Méthodologie d’identification des impacts

La méthode matricielle de Léopold a été utilisée pour l’identification des impacts. Cette

méthode permet de dégager les interrelations entre les activités sources d’impact et les

éléments valorisés de l’environnement. L’identification des impacts a tenu compte des

résultats de la visite sur le terrain et particulièrement des différents entretiens en rapport avec

l’étude.

29

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

IV.6.1 Critères de caractérisation des impacts

Les critères suivants ont été utilisés pour caractériser les impacts identifiés :

La nature de l’impact

Il s’est agi de déterminer si l’impact est positif ou négatif (+ ou -).

L’interaction

Elle donne la relation entre le projet et l’impact. Elle peut être directe ou indirecte. Un impact

est direct lorsqu’il est directement causé par le projet. Dans le cas contraire, il est dit indirect

ou induit.

L’intensité de l’impact

L’intensité tient compte du degré de sensibilité ou de vulnérabilité de la composante affectée.

Elle peut être faible, moyenne ou forte.

- Un impact de faible intensité altère ou améliore de façon peu perceptible un ou

plusieurs éléments environnementaux, sans modifier significativement leur utilisation,

leurs caractéristiques ou leurs qualités.

- Un impact d’intensité moyenne modifie positivement ou négativement un ou deux

éléments et en réduit ou en augmente légèrement l’utilisation, le caractère spécifique

ou la qualité.

- Un impact de forte intensité altère ou améliore de façon significative un ou plusieurs

éléments environnementaux, remettant en cause leur intégrité ou diminuant

considérablement leur utilisation, leurs caractéristiques ou leurs qualités.

L’étendue ou la portée de l’impact

L’étendue donne une idée de la dimension spatiale de l’impact considéré. Elle peut être

ponctuelle, locale ou régionale.

- L’étendue est ponctuelle quand l’impact se ressent au niveau du site du projet ou lorsqu’il

affecte très peu d’individus.

- L’étendue est locale lorsque l’impact se ressent à moins de 10 km du site du projet.

- L’étendue est régionale lorsque l’impact se ressent à plus de 10 km du site du projet.

La durée de l’impact

La durée donne une idée du temps de la manifestation de l’impact considéré. Elle peut

s’étendre sur le court terme, moyen terme ou le long terme.

-La durée sur le court terme est observée lorsque de la perturbation est inférieur à un an ou

s’arrête avec la fin de l’activité source d’impact;

-La durée sur le moyen terme est observée lorsque la perturbation se prolonge sur une durée

de 1 à 10 ans;

30

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

-La durée est sur le long terme s’observe lorsque la perturbation se prolonge sur une durée qui

va au-delà de 10 ans.

La valeur

C’est l’importance qui est accordée à l’élément valorisé de l’environnement. La valeur peut

être coutumière, scientifique, médicinale, culturelle, etc.

La réversibilité

C’est la capacité qu’a un élément affecté de revenir à son état initial même après application

de la mesure (réversible ou irréversible).

IV.6.2 Méthodologie d’évaluation de l’importance des impacts

L’importance absolue des impacts a été évaluée à l’aide de la grille de Martin Fecteau. C’est

une méthode qui combine 3 critères à savoir l’intensité, la durée et l’étendue de l’impact.

L’importance est déterminée suivant une clé de combinaison des trois critères ci-dessus

proposée par Martin Fecteau.

Critères d’évaluation des impacts

L’impact peut être d’importance majeur, mineur ou modéré :

-l’impact est d’importance majeur lorsque les dommages sont irréparables sur les systèmes

écologiques, s’il y’a dégradation des milieux récepteurs ou si l’impact est très positif sur

l’environnement socio-économique ;

-l’impact est modéré lorsque les dommages sont réparables sur les systèmes écologiques, s’il

y’a dégradation partielle des milieux récepteurs ou si l’impact est relativement positif sur

l’environnement socio-économique ;

-l’impact est mineur lorsque les dommages sont observés sans toutefois affecter les milieux

récepteurs ou s’il y’a impact mineur sur l’environnement socio-économique.

31

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

CHAPITRE V : RESULTATSET INTERPRETATIONS

V.1

Synthèse de la participation du public

V.1.1 Réunion avec les vieux sages

Cette réunion s’est tenue le 08 mai 2012 à 10h à quelques mètres du dépôt au village NABI

TENGA. Elle a connu la participation des chefs des différents villages environnants, le but

était de recueillir les points de vue des participants sur les activités et pratiques de la

SONABHY. Pour cela, ces derniers ont été invités à prendre la parole pour l’identification des

impacts dus à la présence du dépôt et à proposer des mesures environnementales et sociales

qui tiennent compte des réalités des villageois.

Sur le plan environnemental, les principales préoccupations étaient:

Sur le plan environnemental,

La mauvaise gestion des déchets liquides et solides qui se retrouvent danspréoccupations étaient: Sur le plan environnemental, l’environnement immédiat des villageois ; Il y’a deux

l’environnement immédiat des villageois ;

Il y’a deux village à proximité du dépôt, cela constitue un grand risque car en cas cas

d’explosion les populations riveraines pourraient en être affectées ;

La politique de la SONABHY est la lutte de l’avancée du désert notamment enles populations riveraines pourraient en être affectées ; fournissant une source d’énergie qu’est le gaz mais

fournissant une source d’énergie qu’est le gaz mais ce qui est paradoxale c’est que les

populations riveraines préparent au bois ou au charbon;

La présence du dépôt fait qu’un grand nombre de véhicules et camions qui passent estles populations riveraines préparent au bois ou au charbon; un facteur de risque d’accident d’autant plus

un facteur de risque d’accident d’autant plus que sur cette route il y’a des écoles ;

Les bruits et odeurs sont parfois gênants pour les villageois.d’autant plus que sur cette route il y’a des écoles ; Sur le plan social, 

Sur le plan social,

Ils déplorent le fait que lors des embauches, on ne prenne pas assez des jeunes du

village ce qui pousse les jeune à l’exode vers des centres urbains ;

Ils se plaignent en disant que les promesses faites n’ont pas été tenues;

les fontaines ne sont pas assez, donc ils sont obligés de boire l’eau des puits.

A cela, nous devons ajouter que la SONABHY essaie temps bien que mal à satisfaire aux

doléances des populations riveraines. C’est le cas notamment :

Des deux bornes fontaines où les populations se servent pendant la journée ;

De l’infirmerie qui sert aussi à soigner les villageois ;

A l’assistance aux villageois lors des cérémonies culturelles et autres etc. ;

Elle offre des emplois aux fils du département et même du pays.

32

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

A l’issue de cette réunion, les vieux sages proposent les recommandations suivantes :

- La construction d’une infirmerie ;

- La construction d’une école;

- Des ouvrages d’adduction en eau potable ;

- Lors des recrutements prendre 50% des jeunes du village ;

- La subvention des médicaments pour les habitants du village ;

- Mettre l’ambulance du dépôt à leur disposition au besoin notamment pour les femmes

enceintes en phases terminales de grossesse ;

- Tenir les promesses faites ;

- La construction des centres de loisirs et maisons des jeunes ;

- La construction des ouvrages d’assainissement comme les latrines.

V.1.2

Du 27 avril au 5mai 2012, des concertations ont eu lieu au sein dépôt avec quelques employés

et délégués de personnel, il ressort ce qui suit :

- Les équipements de sécurité ne sont pas adaptés pour le travail car ils provoquent des

Réunions de consultation des délégués du personnel et les employés

étouffements ;

- Les employés lavent eux même leurs blouses ou les donnent à laver aux femmes du

village. Ce qui constitue un risque à cause des produits contenus sur les blouses ;

- Les contractuels ne disposent que d’une seule tenue de travail ;

- Les odeurs et le bruit sont gênant à certains postes de travail;

- Certains postes ne disposent pas de place assise ;

- La nourriture du restaurant n’est pas assez vairée ;

- Les employés se plaignent également de la lenteur administrative concernant les

commandes des pièces;

- Les visites de l’OST ne sont pas spécifique à chaque poste ;

- Tous s’accordent de dire que les matériel est vétuste ;

- Les employés se plaignent aussi de l’absence de plan de carrière intégrant un

programme de renforcement des capacités bien définie ;

- Le manque de réfrigérateur et d’eau potable dans certains services ;

- Les indemnités de risque n’étant pas à la hauteur de l’individu ;

- Les conditions de vie en astreinte peu commodes ;

- Le non-respect des heures de travail notamment pour les heures de descentes ;

33

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

- La société de gardiennage, sous-traitant de la SONABHY ne se soucie pas du bien-

être de ses employés qui travaillent au dépôt. Ils passent des journées au dépôt sans

manger et ne disposent que d’une seule tenue de travail qu’ils doivent payer de leur

poche.

En dépit de toutes ces observations, nous reconnaissons les efforts de la SONABHY qui met

tout en œuvre pour pallier à ces manquements. Comme point positif, nous pouvons citer :

- La formation de tous les employés en sécurité pour la lutte contre l’incendie ;

- Les dotations en EDI comme les gants, blouses, lunettes, arceaux etc ;

- Elle met tout en œuvre pour minimiser les risques qui pèses sur le dépôt notamment en

faisant des simulations dans les conditions réelles à la lutte contre l’incendie ;

Elle inspecte régulièrement ses installations et équipements pour qu’ils respectent toujours les

règles de sécurités ;

Sur le plan social,

- La dotation en carburant à chaque employé ;

- Elle a immatriculé tous ses employés à la CNSS, leur a souscrit une assurance maladie

et une prise en charge médicale;

- Les recharges subventionnées à moitié prix pour 3 bouteilles de 12,5 kg maximum ;

- Une grille salariale propre à la SONABHY ;

- Le respect du droit syndical au sein de la société ;

- Une indemnité de risque et une prime d’astreinte.

Comme recommandations, ils proposent de :

o

Respecter les heures de travail et de descente ;

o

Revoir l’organisation du travail ;

o

Rénover le matériel et les équipements ;

o

Etablir un plan de carrière uniforme à tous les employés ;

o

Commander les EDI adaptés à chaque poste ;

o

Mettre en place un système de rotation ;

o

Mettre en place un management de la RSE.

V.2 Constats

Tout au long des différentes articulations de cet audit, notamment pendant les entretiens et les

visites de terrain, nous avons a procédé à des constats. Ils reflètent un certain nombre

d’observations sur les pratiques environnementales, les procédés de fabrication, le

management de la sécurité, les conditions de travails, l’hygiène et le cadre de vie du dépôt.

34

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

V.2.1

Les constats positifs sont les pratiques que nous avons trouvées acceptables du point de vue

ou qui respecte la

règlementation etc. parmi ces pratiques nous pouvons citer entre autre :

du respect de l’environnement, de la sécurité, des conditions de travails

Aspects positifs

Les dispositions prises pour assurer la sécurité des employés. En effet, ces derniers

sont dotés d’un minimum d’équipements de protection requis ;

Le travail fourni aux populations environnantes ;

La démarche de certification ISO 9001 entreprise et la prise en compte du volet

environnement dans la démarche qualité;

L’organisation des exercices annuels de lutte contre l’incendie à l’attention de tous les

travailleurs du dépôt ;

La disposition des extincteurs un peu partout dans les services pour prévenir lescas

d’incendies et ils sont régulièrement inspectés;

L’usine est suffisamment aérée et bien structurée pour les interventions rapides en cas

de danger ;

La présence d’une infirmerie au dépôt qui offre aussi des soins aux populations

environnantes ;

Les dispositions prises pour la protection des eaux de surface même si elle parait peu

efficace (fosse de décantation);

La contribution à l’organisation des activités socioculturelles dans les villages

environnants ;

La présence de douches d’urgences ;

La subvention du restaurant ;

La présence sur les lieux d’une unité de pompiers avec du matériel adéquat.

V.2.2

Aspects négatifs

Les constats négatifs sont les pratiques que nous avons jugées en déphasages avec la

règlementation en vigueur, la sécurité ou tout simplement les bonnes pratiques dans le

secteur. Ces observations font suites à certains manquements observés ici et là qui pourraient

avoir de graves conséquences sur la santé et sur l’environnement. Nous pouvons citer :

L’absence au dépôt d’un service environnement, d’un système de management

environnemental ou même de politique environnementale ;

L’absence de rigueur notamment dans le port des équipements de sécurité ;

35

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

Le stockage sans prendre des dispositions sur l’étanchéité des lieux pour les huiles

usées provenant de la fosse de décantation qui restent sur une aire non bétonnée. La

présence des fuites entraine la pollution les sols ;

La pollution des sols de la fosse de décantation;

Aucune mesure n’est préconisée pour la protection de l’atmosphère contre les COV ;

Il n’y a aucune gestion des déchets solides et liquides ;

La vétusté des installations d’emplissage au gaz qui créent de fuite ;

Les détecteurs de flammes et de gaz sont débranchés ou sont en pannes ;

Aucune valorisation des déchets encombrants du dépôt ;

L’insuffisance du système de distribution d’eau potable au niveau de certains

services ;

La forte odeur d’hydrocarbures au dépotage et au chargement ;

Les employés portent des tenues mouillées par les produits ;

La porte vers le hall d’emplissage menant à l’extérieur du dépôt est ouverte ;

Le non port des EDI par certains employés du dépôt notamment au gaz, au dépotage et

au chargement ;

Les récipients pour recueillir les fuites de produits au dépotage (camions ou wagons

citernes) sont déformés ;

Aucun suivi n’est fait pour la qualité des eaux, de l’air et des sols ;

Absence d’appareil de mesure du bruit.

V.3 Analyse des écarts : compatibilité avec les lois et règlements en vigueur

L’analyse des écarts s’est faite par comparaison des données recueillies avec le référentiel

d’audit constitué essentiellement de la législation nationale et internationale. La matrice ci-

dessous (tableau 3) donne le résultat de cette analyse.

36

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

Tableau III : Matrice des écarts

constat

Evaluation du

Nature

Références

Action corrective

Service responsable de l’action corrective

constat

1

Absence du registre de gestion des eaux usées

Non-conformité

réglementaire

Loi N°005/97/ADP portant code de l’environnement au BF

-Créer un registre de gestion des eaux usées

Service Maintenance & Sécurité

majeure

2

Non transmission à l’IST du MECV des données sur les eaux usées

Non-conformité

réglementaire

Loi N°005/97/ADP portant code de l’environnement au BF

Transmettre à l’IST du MECV les données sur les analyses des eaux

Laboratoire

majeure

3

Absence du POI et d’un plan d’urgence

Non-conformité

réglementaire

Arrêté du 09/11/72 relatif à l’aménagement et l’exploitation de dépôt d’hydrocarbures liquéfiés

Etablir un POI et un plan d’urgence dans les plus brefs délais

Service Maintenance & Sécurité

majeure

4

Absence de permis de construire pour le dépôt

Non-conformité

réglementaire

Loi 014/96/ADP portant réorganisation agraire et foncière au BF

Faire établir ou retrouver le permis de construire

Direction du dépôt

majeure

5

Inexistence de moyen pour le contrôle de la qualité de l’air

Non-conformité

réglementaire

Loi N°005/97/ADP portant code de l’environnement au BF

Acquérir des appareils pour le contrôle de la qualité de l’air

Direction Générale et Direction du dépôt

majeure

6

Absence du plan de drainage des eaux usées

Non-conformité

-

 

Faire établir un plan de drainage pour les eaux usées

Direction de l’exploitation :

majeure

7

Inefficacité du système d’économie d’énergie

remarque

Bonne pratique

 

-sensibiliser les employés- installer à chaque service un compteur-perfectionner l’ancien système

Service maintenance & sécurité

8

Le dépôt n’a pas fait l’objet d’une étude d’impact environnementale lord de sa construction

Non-conformité

réglementaire

Décret N°98-322 Portant conditions d’ouverture et fonctionnement des EDII

Faire un audit complet du dépôt

Direction Générale

majeure

9

Le dépôt ne dispose pas d’un service environnement

   

Décret N°2008- 125/PRES/PM/MECV relatif aux cellules environnementales dans les entreprises publiques et

Créer au sein de la SONABHY un service environnement

Direction Générale

37

Rédigé par ONTSITSAGUI Audrey Thibaut Promotion 2010

AUDIT ENVIRONNEMENTAL D’UN DEPOT D’HYDROCARBURES : CAS DU DEPOT DE LA SONABHY A BINGO

       

privées

   

10

Les employés ne sont pas sensibilisés sur la protection de l’environnement

Remarque

   

Organiser des séminaires, des formations à l’attention des employés

Comité d’hygiène et de santé au travail

11

Les maladies professionnelles dues aux activités du dépôt ne sont pas connues

Non-conformité

réglementaire

Décret N°96- 355/PRES/PM/METSS portant liste des maladies professionnelles

Recenser les maladies professionnelles liées aux activités du dépôt

Comité d’hygiène et de santé au travail

majeure

12

Aucun contrôle des inspecteurs des ICPE du MECV

Non-conformité

réglementaire

Arrêté du 09/11/72 relatif à l’aménagement et l’exploitation de dépôt d’hydrocarbures liquéfiés

Etablir une correspondance avec l’inspection ICPE du MECV

Direction du dépôt

majeure

13

Aucune étude de danger n’a été faite au dépôt

Non-conformité

réglementaire

Arrêté du 09/11/72 relatif à l’aménagement et l’exploitation de dépôt d’hydrocarbures liquéfiés

Réaliser une étude de danger pour tout le dépôt

Service maintenance et sécurité

majeure

14

La fosse de décantation est trop petite

Remarque

   

Construire une fosse de décantation capable de tenir pendant une grande pluie

Direction de l’exploitation et projets industriels

15

La méconnaissance de la nature et des quantités de polluants rejetés dans l’atmosphère

Non-conformité

Réglementaire

Loi N°005/97/ADP portant code de l’environnement au BF

Mettre en place un dispositif pour les analyses des polluants rejetés par le dépôt

Service Maintenance & Sécurité

majeure

16

Il n’existe aucun contrôle lord du rejet des eaux usées

Non-conformité

Réglementaire

Loi N°005/97/ADP portant code de l’environnement au BF

Equiper le laboratoire du dépôt en matériels pour l’analyse des effluents avant rejet

Direction Générale

majeure

17

Mesures de prévention contre les fuites insuffisantes et de détecteur de fuite

Remarque

   

-Equipé les bacs des détecteurs de fuite et d’incendie-faire une ronde toutes les 15 minutes

Direction Générale &Direction du dépôt

18

Absence de système de détection d’incendie au niveau des bacs & défaillance du système de détection au stockage GPL

Non-conformité

Réglementaire

Circulaire du 09/11/89 relative aux ICPE

-Installer des détecteurs d’incendie aux bacs de stockage -réparer ceux du stockage GPL

Service Maintenance & Sécurité

majeure

19

Le dépôt ne dispose pas de

Remarque

   

Acquérir des produits