Vous êtes sur la page 1sur 40

»pioneerinvestments.

fr
Retrouvez nos convictions :

Silicon Valley : où Pioneer Investments est une marque du groupe

sont les femmes ?


Pioneer Global Asset Management S.p.A.

« Les Echos Business »


// SUPPLÉMENT DE 8 PAGES LE QUOTIDIEN DE L'ÉCONOMIE // LUNDI 6 MARS 2017 // LESECHOS.FR
ET NOS INFORMATIONS P. 24

L’ESSENTIEL

LES HÔPITAUX DÉNONCENT


AvecOpel, PSAdevientun
nouveau géanteuropéen
LA BAISSE DE LEURS TARIFS
Cliniques et hôpitaux unissent
leurs voix pour dénoncer la nou-
velle baisse annoncée des tarifs
qu’ils facturent à la S écurité
sociale. // P. 4 ET L’ÉDITORIAL
D’ÉTIENNE LEFEBVRE P. 9

PÉKIN FIXE LE CAP POUR 2017


Quelques mois avant un congrès
crucial du Parti communiste, la
Chine a annoncé ses priorités
face, notamment, aux risques
financiers. La prévision de crois-
sance est fixée à 6,5 %. // P. 6

UN SOMMET À QUATRE POUR


BÂTIR UNE AUTRE EUROPE
Ce lundi, François Hollande
reçoit à Versailles les dirigeants
allemand, espagnol et italien. Ils
doivent jeter les bases d’une
Europe à plusieurs vitesses. // P. 8

ENTREPRISES
& MARCHÉS

AMAZON, LEADER FRANÇAIS


DU NON-ALIMENTAIRE
Selon Morgan Stanley, le cyber-
marchand devancerait Carrefour
et Leclerc dans la distribution de
produits non alimentaires en

A
France. // P. 19
u terme de quatre mois de négociations, PSA 17 % et une production annuelle de 4,3 millions de véhicules laquelle le patron de PSA, Carlos Tavares, compte s’appuyer
SMARTPHONES : LA GUERRE devrait finaliser ce lundi le rachat d’Opel à General (contre 3,14 millions en 2016). La combinaison de PSA et pour développer les ventes hors d’Europe. Car si le rachat
DES PUCES FAIT RAGE Motors. L’opération, d’un coût estimé de 1,6 à Opel devrait permettre d’atteindre les 5 millions de véhicu- d’OpelfaitdePSAungéantenEurope,saprésencen’enreste
Le chinois Xiaomi est le quatrième 1,8 milliard d’euros, propulsera le groupe français au les par an à l’horizon 2020, tout en générant de 1,5 à 2 mil- pas moins modeste hors du Vieux Continent.
fabricant de smartphones, après deuxième rang des constructeurs automobiles européens, liards d’euros de synergies à terme. Et ce, sans fermeture // PAGES 16-17, L’ÉDITORIAL DE DAVID
Apple, Samsung et Huawei, à pro- derrière Volkswagen, avec une part de marché d’environ d’usine et tout en préservant la marque allemande, sur BARROUX PAGE 9 ET L’ENQUÊTE PAGE 13
duire ses puces. La forteresse
Qualcomm est menacée. // P. 21

DETTE : LA FRANCE SE
FINANCE AU PAS DE COURSE
L’Etat a bouclé un quart de son
Fillon Trump contre-attaque
enaccusant Obama
s’accroche,la
financement annuel en deux mois.
Il a émis sur de longues maturités
pour verrouiller des coûts del’avoirplacésurécoute
crisepolitique
d’emprunt raisonnables. // P. 26
La Maison-Blanche demande Latechnologie
CARNET // P. 31 au Congrès l’ouverture d’une enquête. transforme
s’aggrave POLITIQUE En se rendant au Congrès mardi dernier, Donald
Trump avait donné l’image d’un homme sous contrôle, conforme à
laprésidentielle

àdroite
ce que l’on attend d’un président américain. Ce week-end, le naturel Analyse de
est revenu au galop : le chef d’Etat a accusé, sur Twitter et sans Nicolas Richaud
preuve, son prédécesseur, Barack Obama, de l’avoir mis sur écoute
pendant la campagne. Ce que le porte-parole de Barack Obama a Au-delà de l’utilisation d’un holo-
immédiatement démenti. Mais dimanche, la tension est encore gramme par Jean-Luc Mélenchon,
PRÉSIDENTIELLE Au Trocadéro, montée d’un cran, lorsque la Maison-Blanche a exigé l’ouverture, les partis politiques adoptent
à Paris, le candidat a rappelé parleCongrès,d’uneenquêtesurcesécoutesprésumées.L’offensive en masse les logiciels de ciblage
Distribution les « millions de voix » de la primaire.
vise sans doute aussi à faire diversion à l’heure où des proches de
Donald Trump, dont son ministre de la Justice, font l’objet d’enquê-
des électeurs. Mais ils sont loin d’uti-
liser les réseaux sociaux au maxi-
Les ambitions
Denis Allard/RÉA

tes sur leur proximité avec des dirigeants russes. // PAGE 7 mum de leurs possibilités. // PAGE 9
des Mousquetaires
// P. 19

François Fillon s’est montré très offensif devant


ses partisans, dimanche, au Trocadéro. Photo T. Samson/AFP

Devant quelques dizaines de milliers de partisans à Paris, au


Trocadéro, dimanche, François Fillon, très offensif, a remis en
avant la légitimité issue des « millions de voix » de la primaire,
ISSN0153.4831 108e ANNÉE
NUMÉRO 22397 32 PAGES alors que la pression monte dans son camp pour qu’il renonce à
Antilles-Réunion 3,50 €. Guyane-St Martin sa candidature. Il a fustigé les nombreux élus qui l’ont lâché. Sur
4,60 €. Belgique 3,10 €. Espagne 3,80 €. France 2, dans la soirée, François Fillon a exclu très fermement
Grande-Bretagne 3£20. Grèce 3,50 €. Italie de retirer sa candidature et redit qu’il n’y avait pas d’alternative.
3,80 € Luxembourg 3,30 €. Maroc 27 DH.
Suisse 5,20 FS. Tunisie 4 TND. Zone CFA AlainJuppéferaunedéclarationcelundimatin.Latensionestà
2.700 CFA. son comble à droite. // PAGES 2-3
02 // Lundi 6 mars 2017 Les Echos

FRANCE LA CRISE POLITIQUE À DROITE

Fillon s’accroche,la crise


Qui peut encore sauver s’aggraveà droite
la droite ? l Au Trocadéro dimanche, le candidat à l’Elysée a remis en avant la légitimité
François Fillon tente de renvoyer le mistigri de la issue de la primaire. Sur France 2, il a redit qu’il n’y avait « pas d’alternative. »
division et du risque FN à une éventuelle candidature
Juppé. La droite s’enfonce dans la crise.
l Alain Juppé a annoncé qu’il ferait une déclaration ce lundi matin.
pas de son côté mais du côté de
LE FAIT ceux qui veulent le voir partir,
DU JOUR induit-il. Il ne cite pas Alain
POLITIQUE Juppé, mais y pense très fort :
en rappelant que la France
Cécile a besoin d’une alternance
Cornudet radicale, en fustigeant les
centristes, et en attisant sans le

M
dire les doutes de certains sur
anuel Valls avait une candidature Juppé (chez
théorisé les deux des sarkozystes, notamment).
gauches Certes, il ne dit plus qu’il restera
irréconciliables, l’affaire Fillon jusqu’au bout, mais est-ce que
est en train de montrer la situation de la droite sans lui
les incompréhensions sera beaucoup plus glorieuse,
abyssales qui règnent aussi soulève-t-il ? Ceux qui veulent
à droite. François Fillon, son départ assurent qu’il risque
qui a perdu une part de faire gagner Marine Le Pen :
importante des électeurs ce risque serait plus fort encore
centristes, peut-il les récupérer en cas de candidature Juppé,
avant la présidentielle ? Alain répond-il implicitement.
Juppé, qui avait été perçu François Fillon est passé
comme trop centriste dans la de la contre-attaque
primaire, pourrait-il éviter une au changement de pied
hémorragie sur l’autre aile stratégique, il est donc loin
s’il reprenait le flambeau ? d’être mort. Il a remporté sa
A six semaines du premier bataille du Trocadéro. Et sans François Fillon avec, à ses côtés, sa femme et Luc Châtel lors de la manifestation de dimanche au Trocadéro. Photo Thomas Samson/AFP
tour, une seule question est doute gagné quelques heures.
dans les têtes : la droite a-t-elle Ses adversaires ont-ils désarmé Isabelle Ficek jours de l’élection présidentielle. que du parti se réunira ce lundi soir,
encore une chance, même
infime, de pouvoir l’emporter,
pour autant ? A priori non,
même si certains juppéistes
@IsabelleFicek Trèsoffensif,FrançoisFillon,empê-
tré dans les affaires judiciaires, fra-
« Mon examen de en présence de François Fillon. Les
présidents de région Valérie
voire d’échapper à craignaient dimanche soir « La situation est plus incertaine que gilisé politiquement par le départ conscience , je l’ai Pécresse, Xavier Bertrand et Chris-
l’éclatement ? Le problème, que leur champion finisse par jamais. » Pour un cadre des Répu- de nombreux soutiens, s’est de nou- fait. Aux hommes et tian Estrosi ont dit dimanche vou-
c’est que chaque camp a sa
réponse. Malgré la désertion
renoncer. Un ami de François
Fillon avait cette remarque en
blicains,« cela aurait arrangé beau-
coup de monde que ce rassemble-
veau appuyé, ce dimanche, sur la
légitimité des millions de voix de la
aux femmes politi- loir le rencontrer pour le convain-
cre « d’une sortie respectueuse. »
ques de mon camp
Dessins Fabien Clairefond pour « Les Echos »

des élus, malgré sa chute dans fin de journée : « La question a ment soit un flop absolu. Cela n’a pas primaire de la droite et du centre. « Ce n’est pas le parti qui va décider,
les sondages, François Fillon changé. Il y a quelques jours on été le cas. Après, l’expérience montre « Aujourd’hui, la question était de de faire le leur. » pas les présidents de région. Il n’y a
tente de démontrer que lui seul se demandait si Fillon pouvait quecen’est pas parce qu’onremplit le savoir si ma candidature, validée par FRANÇOIS FILLON que moi qui puisse décider » a répli-
peut l’emporter. Devant le encore gagner. Maintenant on Trocadéro que l’on remporte l'élec- la primaire, avec un projet de rup- qué lecandidatsurFrance2,touten
noyau le plus radicalisé de ses se dit qu’il ne peut plus gagner tion ». C’est la perplexité qui régnait ture, est toujours soutenue par une ne se disant « pas autiste. J’entends
troupes, il livre au Trocadéro et que la question est devenue : dimanche à droite après le discours majorité d’électeurs de la droite et du les critiques ».
un discours nettement plus a-t-on encore une infime chance, de François Fillon au Trocadéro, à centre », a-t-il dit sur France 2. Tous pointent le sondage Kantar
rassembleur que ces jours avec quelqu’un d’autre, que la Paris, devant ses partisans puis son « C’est ce que je crois, et je l’ai démon- peuple de droite » contre les élus Sofres pour « Le Figaro », dans
derniers, expurgé des attaques droite impose l’alternance ? » inter vention au 20 heures de tré », a-t-il assuré. « Personne ne qui veulent son retrait. lequel François Fillon descend à
contre les juges et de la presse. Pas sûr. France 2. Car personne ne semblait peut m’empêcher aujourd’hui d’être Devant quelques dizaines de mil- 17 %, loin derrière Marine Le Pen
Un paradoxe ? En tout cas une capable de dire, à cet instant, où va candidat », a ajouté celui qui n’a eu liers de partisans, François Fillon (26 %) et Emmanuel Macron
habileté. Les fragilités ne sont ccornudet@lesechos.fr la droite, à moins de cinquante de cesse, au Trocadéro, de jouer « le avait aussi activé des marqueurs de (25 %). Alain Juppé, testé, atteint,
droite pour mobiliser. Il a encore lui, 24,5 % des intentions de vote,
admis des « erreurs » dans le fait certes derrière Marine Le Pen
d’avoir embauché sa femme. Mais (27 %), mais devant Emmanuel
si ses propos ont été plus modérés Macron (20 %).
sur la justice - même s’il a parlé le
soir de « hold-up démocratique »,- Le risque d’implosion
de la famille LR
(flightstats.com). (2) 21€ de frais (gratuit pour les GDS et SBT). (3) 199€/an pour le plein d’avantages : 2e bagage
* Pourquoi pas ? (1) 86% des vols à l’heure (moyenne des arrivées dans les 15 minutes). Novembre 2016

ils ont été extrêmement forts vis-à-


vis des élus qui l’ont quitté et ont Mais le maire de Bordeaux ne peut
cabine, speedy boarding et coupe-file sécurité, choix d’un siège devant et bagage en soute inclus.

passé leur week-end à essayer de pas aller contre François Fillon si


trouver une issue à la crise. celui-ci refuse de se retirer, rappe-
Des « petits arrangements » que lait dimanche après-midi un très

Optimiser
François Fillon a évoqués avec proche. « On ne va pas s’amuser à
« dégoût », fustigeant « la fuite en faire 10 % chacun », dit ce juppéiste.
canard, d’un camp à l’autre, d’un hié- Parmi les sarkozystes, et pas seule-
rarque l’autre, vers la circonscrip- ment, on sait aussi qu’Alain Juppé
tion, le portefeuille. La désertion est un « épouvantail » pour une

mon temps
assumée, sans honte et sans orgueil. droite très conservatrice. De son
Se sauver soi-même ». Un passage côté, Alain Juppé a annoncé, après
qui a été très mal perçu : « Si la l’intervention de François Filon,
droite perd la présidentielle, ce sera une déclaration ce lundi matin. La
de la faute de François Fillon », aver- crise semble s’aggraver à droite. « Il
tit un proche de Nicolas Sarkozy. faut tout faire pour le débrancher,
Au Trocadéro, François Fillon a s’inquiète, dépité, un sarkozyste.
encore appelé les élus de son camp C’estunforcenéquineveutpasdiscu-
à un « examen de conscience ». Le ter. Comme il ne veut pas parler, il
soir sur France 2, il est allé plus loin, faut lui envoyer le GIGN. Il n’a
en lâchant : « il n’y a pas d’alterna- aucune chance de gagner la présiden-
Une des meilleures ponctualités en Europe(1) tive. Le retrait de ma candidature tielle et il est en train de “teapartiser”
Rentrer sur le vol précédent si ma réunion se finit avant(2) serait une impasse ». Bref, alors que la droite. La question, ce n’est même
Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ont plus Juppé ou pas Juppé, c’est :
Un coupe-file à l’année avec la carte easyJet Plus(3) parlé ensemble ce week-end de la “Est-ce que la droite a encore une
crise, c’est une façon de leur signi- dignité ?” » Un poids lourd brandit,
fierquepersonnen’alalégitimitéde lui, le risque de voir « la famille
le « débrancher ». Le comité politi- imploser ». n

L’ÉDITOÉCODENICOLASBARRÉ
LE DIRECTEUR DE LA RÉDACTION DES ÉCHOS
LEDIRECTEURDELARÉDACTIONDESÉCHOS

DULUNDIAUVENDREDIÀ7H10
DANSLAMATINALEDETHOMASSOTTO
boris saragaglia - FONDATEUR DE
#E1Matin
Les Echos Lundi 6 mars 2017 FRANCE // 03

Les troisobstaclesquicompliquentunecandidature Juppé


Les orientations des projets puisqu’il proposait de nouvelles pas, pour Alain Juppé, une mau- 9,4 millions) a été virée sur le
de François Fillon places de prison, une police péni- vaise nouvelle. compte de Force républicaine, le
et d’Alain Juppé sont tentiaire, la suppression des remi- microparti de François Fillon, qui
proches, mais les débats
de la primaire de la droite
sesautomatiquesdepeine,leretour
des peines planchers, et côté immi-
• LES MOYENS
S’il veut se lancer dans la course à
n’a aucune obligation de rendre ce
qui n’a pas été dépensé. Même
ont laissé des traces. gration, un plafond voté chaque l’Elysée, Alain Juppé devra d’abord chose pour les dons effectués par
année au Parlement visant à la res- s’assurer qu’il a bien les 500 parrai- les sympathisants depuis décem-
• LE PROJET
« 80 % de points d’accord entre Fran-
treindre et le durcissement du
regroupement familial. Des mesu-
nages d’élus requis d’ici à la date
limite du 17 mars. Ce qui ne devrait
bre pour le financement de la cam-
pagne qui ont atterri sur ce compte,
çois Fillon et Alain Juppé et 20 % de res qui, dans la campagne, ont pas poser de problèmes. Vendredi, comme l’a révélé Mediapart. Le
désaccords », c’est ce qu’avait dit en cependant été occultées par l’objec- une première signature, celle de la parti Les Républicains a toutefois
boucle le juppéiste Benoist Apparu tif « d’identité heureuse ». maire de Montceau-les-Mines, a été prévu de consacrer 5 millions à la
dans l’entre-deux-tours de la pri- validée par le Conseil constitution- campagne. Et cette somme n’aurait
maire. Un entre-deux-tours qui a
surtout mis en exergue les diver-
• LA LIGNE POLITIQUE
Si Alain Juppé repartait en campa-
nel. D’autres devraient suivre en ce
début de semaine, de nombreux
pas été encore engagée. Et Alain
Juppé aura aussi la possibilité de
gences. Mais avant la remontée gne, « il ne le ferait pas avec l’identité élusdedroiteetducentreayantdéjà solliciter des prêts auprès des ban-
spectaculaire et la victoire inatten- heureuse en bandoulière, on a com- fait savoir qu’ils allaient ou qu’ils ques, qu’il pourrait rembourser
due de François Fillon, les équipes pris », avance un soutien. « C’est un avaient parrainé le maire de Bor- avec la prise en charge par l’Etat des
des deux candidats se préparaient à épouvantail pour le cœur de notre deaux. Plus épineux, Alain Juppé frais de campagne, s’il obtient plus
travailler ensemble. Leurs projets électorat », juge un cadre LR, crai- doit dire aux sages avant le 17 mars de 5 % des voix. Sachant que les
économique et social présentaient gnantalorsdesdépartsversleFront toujours, s’il est candidat ou pas à dépenses engagées par François
certes des différences de curseur, national. C’est, aussi, l’un des argu- l’Elysée. Ce qui suppose que Fran- Fillon ne seraient pas réintégrées
mais surtout de fortes convergen- ments brandis dans l’entourage de çois Fillon ait renoncé d’ici là. dans son compte de campagne.
ces de philosophie économique : François Fillon pour tenir jusqu’ici : Autre problème, de quel argent Le problème financier devrait
baisse des dépenses publiques, allé- « Son souci c’est de dire, si je me retire disposera le maire de Bordeaux être surmontable. Tout comme la
gementsdecharges,ycomprissala- au profit d’Alain Juppé, est-ce que pour faire campagne ? Une bonne constitution d’une équipe. Mais il
riales, financées en partie par une je ne mets pas Marine Le Pen à la tête partie du « bénéfice » réalisé sur ne lui faudra par traîner : il reste Accusé par une partie de la droite d’être « un centriste mou »,
hausse de la TVA (1 point chez du pays ? » expliquait samedi un l’organisation de la primaire en moins de 50 jours avant le premier Alain Juppé n’en a pas moins un programme politique et écono-
Juppé, 2 pour Fillon), suppression proche. Car s’il n’y a pas encore, sur novembre (6 millions d’euros sur tour. — S. D. et I. F. mique proche de celui de François Fillon. Photo Nicolas Tucat/AFP
de l’ISF, baisse de l’impôt sur les le plan économique et sécuritaire,
sociétés, baisse et simplification de deux droites irréconciliables, il
la fiscalité du capital, hausse du pla- existe des divergences fortes sur les
fond du quotient familial et retour à sujets sociétaux et notamment la
l’universalité des allocations fami- conception de la famille, sur la
liales. Au menu également, la fin conception de l’Europe, avec une
des 35 heures par la négociation frange souverainiste de plus en plus
dans les entreprises, l’inscription forte à droite, et aussi, entre Fran-
des motifs de licenciement dans le çois Fillon et Alain Juppé, des diver-
contrat, report de l’âge légal de la gences en matière de politique
retraite à 65 ans, fin des régimes étrangère.
spéciaux, et hausse de 10 % du mini- La primaire a eu pour consé-
mum vieillesse pour Alain Juppé… quence d’exacerber ces divergences
sans oublier la suppression et de figer des images, avec un Alain
d’emplois publics (500.000 pour Juppéproposantunprogrammede
Fillon, 250 à 300.000 pour Juppé). droite, mais dépeint par une partie
Durantlaprimaire,lesjuppéistes de la droite comme « un centriste
estimaient que la différence de cur- mou, la gauche de la droite ». Le sou-
seur faisait la crédibilité du projet tiendeFrançoisBayrouaumairede
d’Alain Juppé, soucieux de ne pas Bordeaux et l’utilisation faite par
bloquer les réformes par un trop- les sarkozystes de ce soutien ont
plein de radicalité ou de promesses. contribué à cristalliser cette image.
Côté sécurité et immigration, le Le maire de Pau a déjà indiqué qu’il
projet d’Alain Juppé n’a rien à demeurerait aux côtés d’Emma-
envier à celui de François Fillon nuel Macron. Et ce n’est peut-être

AuTrocadéro,
desmilitantstenaces
Pour les soutiens de Fran- dement la foule. « Ne lâchez rien ! »,
çois Fillon qui ont assisté a crié un supporter. Galvanisés par
dimanche à son discours, il cette apparition, les militants
est le seul candidat légitime louaient son « courage » et sa « téna-
depuis la primaire. cité » : « Cette cabale contre lui est
d’une violence inouïe, beaucoup
Alexandre Rousset auraient déjà craqué à sa place »,
@Alex_Rousset soulignait une militante. Fustigeant
« la lâcheté » des élus ayant quitté
Loindesrafales deventetdelagrêle l’équipe de François Fillon, ses sou-
annoncées par Météo France, la tiens insistaient sur la légitimité de
place du Trocadéro était gorgée de leur candidat grâce à sa victoire à la
soleil dimanche en début d’après- primaire de la droite : « Il a rem-
midi. Des dizaines de milliers de porté le vote des électeurs, c’est notre
personnes (environ 35.000 selon candidat à nous, le peuple de droite. »
des estimations officieuses de la Un autocollant « Touche pas à mon
police, plus de 200.000 selon les vote » collé sur sa veste, une mili-
organisateurs) se sont massées tante refusait d’entendre parler
pour soutenir François Fillon. d’un éventuel « plan B ».
Armé de drapeaux tricolores, dis-
tribués sur les avenues menant à la
place, le « peuple de droite » comme Les partisans
il se surnomme, a attendu le dis- de François Fillon
cours dans une ambiance très dénoncent
calme. Des timides « Fillon prési-
dent ! » ont été lancés, sans grand
un « acharnement ».
succès.
Dans la foule, des familles, des A la tribune, les élus restés fidèles
personnes âgées et quelques jeunes ont averti du danger que représen-
militants. « On est venu pour faire terait une victoire de Marine Le Pen
acte de résistance et pour montrer ou d’Emmanuel Macron à la prési-
qu’on existe, assurait un sexagé- dentielle. Si la première ne récolta
naire. Ce beau temps est un signe. Si que quelques timides huées, le
on montre qu’on est nombreux, ça va second s’est fait copieusement sif-
nous requinquer. » Parmi eux, beau- fler. Dans le public, on était catégo-
coup ontpointé« un acharnement » rique : Emmanuel Macron, c’est la
d e l a p r e s s e e t d e l a j u s t ic e : gauche. « C’est juste Hollande avec
« Marine Le Pen a également des une belle gueule », résumait un mili-
ennuis. Elle refuse même de s’expli- tant. Au moment précis ou Fran-
querdevantlesjuges.Maismalgréça, çois Fillon est arrivé sur scène, la
on ne parle que de Fillon. C’est lui la pluiearecommencéàtombersurla
cible », grognait un homme. place du Trocadéro. Un autre signe
Une quarantaine de minutes peut-être.
avant le discours, François Fillon
est arrivé sur place, en même temps
que les nuages. Longeant furtive- a
ment les barrières sur un côté de la L’intégralité de l’article
place du Trocadéro, il a salué rapi- sur lesechos.fr
04 // FRANCE Lundi 6 mars 2017 Les Echos

Les hôpitauxvent debout


contre labaisse deleurstarifs
l Les tarifs qu’ils facturent à la Sécurité sociale devraient encore baisser.
l Pour la première fois, ils unissent leur voix à celle des cliniques.

SANTÉ

Solveig Godeluck
@Solwii
Jean-Christophe Lagarde, président de l’UDI, souhaite
« qu’on puisse commencer une campagne qu’on n’a jamais C’est une première. Les Fédérations
commencée ». Photo Marie Etchegoyen/Capa Pictures pour Europe 1 hospitalières du secteur public
(FHF), privé (FHP), privé à but non
« LE GRAND RENDEZ-VOUS » // lucratif (FEHAP) et les centres Uni-
EUROPE 1 - CNEWS - « LES ÉCHOS » cancer ont uni leur voix et publié la
semaine dernière un communiqué

Lagarde veut commun en vue du bouclage de la


« campagne tarifaire » 2017. Habi-
tuellement, à cette période de

vite unnouveau
l’année, ils redoublent d’efforts cha-
cundansleurcoinpourobtenirune
plus grosse part du budget hospita-

candidat
lier (79 milliards d’euros). Mais
cette fois-ci, les fédérations ont mis
de côté leurs différends et la
méfiance réciproque, afin de
demander au gouvernement de
aux Jeux Olympiques, lorsque la « ne pas faire peser sur les établisse-
POLITIQUE médaille d’or est disqualifiée, ments des contraintes qui seraient
c’est la médaille d’argent qui est insoutenables ».
Le président de l’UDI désignée champion ». Toutefois, Le ministère de la Santé est sur le
prêt à « demander « si on devait rester dans cette point de dévoiler ses arbitrages. Et
à Jean-Louis Borloo situation, je demanderais à Jean- les professionnels sont très pessi-
d’être candidat », Louis Borloo d’être candidat », a mistes, car le plan d’économies
si Les Républicains m e n a cé Je a n - C h r is t o p h e triennal sur l’hôpital va crescendo :
ne trouvent pas une Lagarde. 730 millions d’euros en 2015,
solution rapide. Interrogé sur le fait de savoir 995 millions en 2016 et 1,1 milliard
si l’UDI ne serait pas tentée de en 2017. Non seulement le gouver-
rejoindreMacrondanslecasoù nement demande cette année plus
Enrique Moreira François Fillon viendrait à d’économies que les précédentes,
@EnriqueMoreira maintenir sa candidature, il a mais en plus de nouvelles charges
assuré que « cette tentation sont venues alourdir la barque :
« C’est émouvant, oui, mais mal- n’existe pas ». Avant tout parce l’accord de revalorisation des car-
heureusement ce n’est pas le que son « programme n’est pas rières et le deuxième volet de la tion de soins avait été évaluée à
3 QUESTIONS À…
sujet. » D’un revers de main, financé ». Ensuite parce il est hausse de 1,2 % du point de la fonc- +2,8 % dans le public. Cette année,
Jean-ChristopheLagarde,invité « très changeant dans ses posi- tion publique hospitalière on s’oriente vers +2,9 %. « Il faudrait
FRÉDÉRIC VALLETOUX
ce dimanche du « Grand Ren- tions ». Enfin parce que, (+400 millions à lui seul) vont coû- abaisser les tarifs de 2,5 % à 3 % pour Président de la Fédération
dez-vous » Europe 1 – CNews – « Emmanuel Macron base tout ter cher. respecter le programme d’écono- des hôpitaux de France
« Les Echos », a balayé les décla- sur sa personnalité, mais c’est « On est tous dans la même situa- mies », s’effraie-t-on chez les hospi-
rations de Penelope Fillon au le candidat dont les Français tion, car on ne nous laisse pas réfor- taliers. Impossible politiquement. « Nousavons ladouble
« JDD ». Pour lui, « on a trop
parlé » du volet judiciaire de
connaissent le moins le projet ».
Concernant cette fois la ques-
mer malgré une situation budgétaire
compliquée », explique-t-on dans le
Du coup, les intéressés s’attendent
plutôt à des tarifs en baisse de 1,1 %,
peine : leséconomies
cette affaire. Le président de tion de savoir quel programme secteur public. « Tout le monde est auxquels s’ajouterait la récupéra- sanslesréformes
l’UDI souhaite « qu’on puisse devra porter le candidat de tiré vers le bas, ça devient très dur », tionduCICEetdupactedecompéti- structurelles »

Patrick Allard/RÉA
commencerunecampagnequ’on la droite et du centre, pour le renchérit-on dans le privé, en rap- tivité du secteur privé lucratif,
n’a jamais commencée ». Et cela président de l’UDI, cela ne pelant que les cliniques ont connu considérés par le gouvernement
signifie pour lui que François change rien. « Le programme une baisse de 1 % des tarifs sur dix comme des avantages indus.
Fillon se retire de la course à la aujourd’hui, c’est un pro- ans.
présidentielle et que Les Répu- gramme construit par l’alliance Coupes dans la formation
blicains désignent un nouveau [Les Républicains et l’UDI, Reste à combler l’écart avec le plan
candidat. « Il n’est plus possible NDLR], a-t-il précisé. Si Alain Le plan d’économies d’économies. Quelque 300 millions
de parler de ce qu’on propose. Juppé prend la place de François triennal sur l’hôpital de fonds pour la formation ont déjà Propos recueillis par 35 heures. Nous voudrions aussi un
S. G.
[François Fillon] est devenu Fillon, il reprend également le va crescendo : été supprimés. Une autre solution financement moins dépendant du
inaudible », regrette-t-il. programme de l’alliance. » pourrait consister à mettre en volume des actes, un meilleur
Si l’actuel candidat de la Jean-Christophe Lagarde a
730 millions d’euros réserve une grande quantité de cré- 1 Pourquoi les hôpitaux accompagnement des missions
droite et du centre devait se donc été très clair : « pour en 2015, dits. Depuis quelques années, c’est privés et publics font-ils front d’intérêt général, et la fin des mesu-
maintenir, « c’est un échec gagner, il faut changer de candi- 995 millions en 2016 la variable d’ajustement qui permet commun dans la bataille res catégorielles.
assuré,a-t-ilestimé.Quand70 % dat ». Et vite. Il reste à peine d’afficherdescomptesdel’Assuran- tarifaire ?
des Français souhaitent le retrait deux semaines avant le dépôt
et 1,1 milliard en 2017. ce-maladie pas trop dégradés : on Parce que la situation financière 3 Les coupes répétées
d’un candidat, c’est difficile des parrainages, le 17 mars. n attribue aux établissements des n’a jamais été aussi tendue dans dans les budgets ont-elles
d’obtenir 50 % ». Or, a-t-il rap- En apparence, les masses finan- montants qui ne sont débloqués tous les établissements. Dans un abîmé l’hôpital ?
pelé, « le contrat moral de la pri- cières allouées aux établissements que si les objectifs budgétaires sont contexte de tensions sociales liées A long terme, l’hôpital risque le
maire était de désigner un candi- Bayrou en 2017 sont en hausse, puisque tenus. La réserve prudentielle s’éle- à l’usure et à la fatigue des person- « burn-out », à cause de la fragilisa-
dat capable de porter la droite et l’objectif de dépenses hospitalières vait à 0,35 point (du pourcentage de nels, nous voulions mener une tion des organisations et de la fati-
le centre au deuxième tour de la continuera progresse de 2 %. Pourtant, à cause hausse des tarifs) en 2015, elle a démarche de prévention, en évitant gue des personnels. Depuis le début
présidentielle ». Avec l’affaire de soutenir des nouvelles charges, boucler un atteint le montant record de 0,50 en qu’on assène une purge au système du plan triennal en 2015, les désé-
Fillon « ce contrat moral a été budget sera encore plus difficile 2016. Les professionnels craignent hospitalier. D’autant plus que l’acti- quilibres s’accumulent. En 2016, le
bouleversé ». Macron qu’en 2016 avec un objectif de que l’on ne s’achemine vers 0,70 vité, elle, ne diminue pas ! Nous déficit des hôpitaux publics va s’éle-
hausse à 1,75 %, assurent les profes- point. allons devoir faire 1,1 milliard ver à 700-800 millions, alors qu’à la
Pas de « tentation » François Bayrou ne fera sionnels. Comment le gouverne- Une autre astuce consisterait à d’euros d’économies cette année, fin 2012 on était à l’équilibre.
de rejoindre Macron pas machine arrière ment va-t-il résoudrecette équation fairebaisserlescréditsdesmissions après 993 millions en 2016. La
Dans ces conditions, a assuré pour la présidentielle. délicate ? En faisant baisser forte- d’intérêt général (Migac) : 6,35 mil- ministre de la Santé, Marisol Tou-
Jean-Christophe Lagarde, Dès vendredi, pour cou- ment les tarifs que les établisse- liards quasi exclusivement fléchés raine, est tentée de demander « En 2016, le déficit
l’alliance de la droite et du cen- per court aux rumeurs, ments facturent à la Sécurité versle public.« Commeleurpérimè- encore plus à l’hôpital. Nous appe- des hôpitaux publics
tre, ne peut tenir que si Les le président du Modem, sociale pour une multitude d’actes tre a changé suite à la réforme des lons donc à la vigilance, solidaire- va s’élever à 700-
Républicains « trouvent une allié à Emmanuel médicaux. Plus la croissance de études de médecine, si l’enveloppe est ment. D’autant plus que ce gouver-
solution ».Lepluslégitimepour Macron, a affirmé qu’il l’activité hospitalière est estimée à stable cela équivaudra à une baisse », nement ne sera plus en place quand
800 millions d’euros,
remplacer François Fillon, « ne changera pas de po- la hausse, plus il faudra program- explique un hospitalier. il faudra appliquer les arbitrages, alors qu’à la fin 2012
selon lui, reste Alain Juppé. sition » si jamais Alain mer des baisses importantes pour dans le courant de l’année. on était à l’équilibre. »
« Parce qu’il est arrivé deuxième
lors de la primaire et que, comme
Juppé, qu’il avait soute-
nu lors de la primaire
de la droite, devenait
tenir l’objectif.
L’an dernier, la tendance natu-
relle de la hausse de la consomma-
( Lire l’éditorial
d’Etienne Lefebvre
Page 9
2 L’hôpital ne doit-il pas
prendre sa part Je rappelle que l’augmentation du
candidat à la place de du redressement point d’indice nous coûte 700 mil-
François Fillon. Le mai- de l’Assurance-maladie ? lions d’euros et le protocole Lebran-
re de Bordeaux, « c’est Les dentistes dans la rue contre Nous ne contestons pas la nécessité chu 1,7 milliard. Pour respecter les
quelqu’un que j’estime, des économies. Nous demandons à contraintes budgétaires, on a coupé
que j’aime, que j’ai soute- les nouveaux plafonds de tarifs ce qu’elles soient supportables, ce l’investissement. On tourne autour
SUR nu et attendu », a-t-il qui suppose de pouvoir mener des de 2,5 milliards d’euros par an alors
expliqué sur France 3. Les trois syndicats représentatifs de dentistes, les étudiants, réformes structurelles. Jusqu’à qu’il faudrait 4 à 5 milliards. Alors
Mais « je ne reviendrai les internes et même des prothésistes ont manifesté vendredi présent nous avons eu la double certes, on ne s’endette plus, mais on
pas en arrière sur ce contre le règlement arbitral qui doit intervenir le 7 mars, alors peine : les économies sans les réfor- ne fait que reporter l’effort néces-
sujet, naturellement », que les négociations conventionnelles ont échoué. Le choix de mes structurelles. Sur le temps de saire sur les années à venir, parce
a-t-il affirmé, ajoutant : l’arbitre, Bertrand Fragonard, a été imposé par le ministère de travail, il faudrait nous donner plus qu’il faudra tout de même acquérir
DOMINIQUE SEUX « Il y a aujourd’hui une la Santé contre le gré des professionnels. On s’achemine vers de souplesse pour faciliter le fonc- du matériel ou rénover des bâti-
DANS « L’ÉDITO ÉCO »
À 7H45 offre politique nouvelle un plafonnement des tarifs de prothèses. « Les techniques les tionnement des organisations et ments.Pourleshôpitaux,lebilande
DU LUNDI AU VENDREDI en France » avec Emma- plus modernes vont être pénalisées et aucune clause de revoyure accompagner ceux qui veulent sor- ces cinq dernières années n’est pas
nuel Macron. n’est prévue », s’alarme Philippe Denoyelle, de l’Union dentaire. tir des accords de 2002 sur les flatteur. n
Les Echos Lundi 6 mars 2017 FRANCE // 05

Lanumérisationau cœur
dela grèveà Pôle emploi
l SNU-FSU, CGT, FO et SUD appellent à la grève ce lundi, mais pas la CFDT.
l La direction dément le risque de disparition des 8.800 conseillers indemnisation.
syndicat maison (19,8 % des voix, contrôle « drastique » des efforts 8.800 conseillers – en interne, on les
EMPLOI contre 47,5 % pour l’intersyndi- déployés par les chômeurs pour appelle « GDD », pour « gestion des
cale), ne s’est pas jointe au mouve- retrouver un travail. droits »–aétéautomatisée,ouvrant
Alain Ruello ment qu’elle qualifie de « contre- En attendant, c’est sur le plan la voie à d’importants gains en ter-
@AlainRuello productif dans la période ». stratégique 2020 que se concentre mes de temps de saisie et donc de
la contestation, forte du soutien charge de travail. Le sujet a fait
Les demandeurs d’emploi pour- Effectifs insuffisants d’associations comme le Mouve- l’objet d’un accord de gestion prévi-
raient avoir du mal à contacter La mobilisation pourrait toutefois ment national des chômeurs et pré- sionnelle de l’emploi et des compé-
leurs conseillers ce lundi à Pôle être nourrie par les craintes récur- caires. Effectifs insuffisants, déma- tences. Lequel, rappelle Jean Bassè-
emploi, conséquence d’un appel à rentes sur la régionalisation de Pôle térialisation à outrance, réduction res, le directeur général de Pôle
la grève englobant le SNU-FSU, la emploi.Maisaussiparlesperspecti- du nombre d’agences… « La coupe emploi, a posé des principes clairs : Les conseillers indemnisation devraient être incités à évoluer
CGT, FO et SUD. Il s’agit du premier ves tracées par Emmanuel Macron. est pleine », déplore Jean-Charles la direction s’est engagée à vérifier vers un poste de conseiller emploi. Photo Sipa
mouvement concernant toutes les En cas de victoire, le candidat d’En Steyger, délégué SNU-FSU. Un sujet que la baisse de charge est avérée
catégories de personnel depuis marche promet certes de renforcer en particulier cristallise le mécon- agence par agence avant d’inciter, basculer, ce qui permettra un me-t-il. « Nous ne sommes pas
celui de 2009, qui avait alors mobi- lesmoyensdePôleemploienregard tentement : l’avenir des conseillers sur le mode du volontariat, les meilleur accompagnement des contre la numérisation, rétorque
lisé 35 % de grévistes, selon le SNU- de droits nouveaux, comme l’ouver- indemnisation, chargés des alloca- conseillers à évoluer vers un poste chômeurs. Les 5.600 autres, qui ne Jean-Charles Steyger, sauf que la
FSU. Le contexte – on était alors en ture de l’allocation chômage aux tions des chômeurs, un métier de conseiller emploi. font que de l’indemnisation, se direction en fait l’unique voie d’accès
pleine fusion ANPE-Assedic – a salariés qui démissionnent. Mais menacédedisparition,selonl’inter- Ces principes posés, Jean Bassè- concentreront sur le cœur de à Pôle emploi. » Qui plus est, une
changé depuis. Il y a donc peu de avec une contrepartie, qui reste un syndicale. res estime que la quasi-totalité des l’expertise de la gestion des droits. grande partie des conseillers GDD
chances que la mobilisation soit sujet sensible auprès des syndicats Avec la numérisation, une 3.200 conseillers indemnisation, « Le métier évolue et l’indemnisation ne sont pas faits pour accompagner
forte, d’autant que la CFDT, premier et des conseillers : l’application d’un grande partie du travail de ces qui font aussi du placement, devrait doit être plus personnalisée », résu- des chômeurs, prévient-il. n

La qualitédesannonces
en ligneenquestion
La CGT a épluché près de des entreprises d’aide à domicile qui
1.300 offres en ligne sur le proposent des missions longues
site de Pôle emploi. Verdict : de six mois, voire des CDI, quand
une sur deux poserait elles ne sont que de 15 jours, voire
problème. L’opérateur d’une semaine. Preuve, selon le syn-
public défend la qualité de dicat, que les contrôles automati-
ses algorithmes de contrôle. ques sont une « vraie passoire ».
« J’ai averti mon directeur régional.
Déjà en conflit sur les conditions de J’ai averti le préfet. Ils ne peuvent pas
travail, la CGT continue de s’oppo- dire qu’ils ne sont pas au courant »,
ser à la direction de Pôle emploi sur déplore pour la CGT-chômeurs Vla-
le front de la qualité des annonces dimir Bizet-Sefani, conseiller à
déposées sur le site de l’opérateur Lorient.
public. La question est d’impor-
tance car celui-ci en héberge plus « Un problème réel »
de 600.000, venant directement de Pôle emploi assure avoir repris une
Pôle emploi ou de partenaires, à une les 1.298 offres en question,
comme Keljob. Après en avoir éplu- pour améliorer, le cas échéant, la
ché 1.298, l’union départementale qualité de ses contrôles automati-
du Morbihan en a conclu qu’une ques. Mais sa direction conteste le
sur deux était « au mieux » incohé- taux de 50 % avancé par la CGT. Les
rente ou mensongère, au pire mal- algorithmes, explique-t-elle, élimi-
honnête ou illégale. nent les offres qui ne respectent pas
Type de contrats promis qui ne la loi, au niveau, par exemple, des
correspond pas à la réalité, durée mentions obligatoires. Mais ils ne
d’une mission d’intérim ou de CDD peuvent pas descendre au niveau
non indiquée, ou encore mentions des conventions de branche ou
« illégales » de type contrat « renou- accords d’entreprise. Résultat :
velable » ou « évolutif » : hormis les 158.000 offres ont fait l’objet d’une
cas de fraude, l’inventaire de la CGT alerte en 2016, soit 22 % de toutes
n’épargne aucun secteur. Parmi celles qui ont été publiées. Après
les « perles » figurent notamment contact avec l’employeur et correc-
un CDI « auxiliaire de vie » qui tions, 12 % d’entre elles seulement
s’avère être une formation ou, plus ont été rejetées, soit 2,64 % du total.
surprenant encore, cet autre CDI « Le sondage de la CGT met le doigt
« assistant/assistante de vie », qui sur un problème réel, mais qui n’est
renvoie vers un poste de conces- pas spécifique à Pôle emploi », com-
sionnaire pour piscines. mente Yannick Fondeur, spécialiste
Dénonçant un « scandale », la de ces questions au Centre d’études
CGT cible plus particulièrement les de l’emploi et du travail, même si le
pratiques des agences d’intérim ou pourcentage réel d’offres à pro-
blème est très difficile à estimer. Les

50 %
contrôles automatiques n’étant pas
infaillibles, une solution complé-
mentaire pourrait passer par… les
chômeurs. « Pour chaque offre trou-
vée, les candidats pourraient noter
LE POURCENTAGE le site diffuseur. Un peu comme les
D’OFFRES EN LIGNE acheteurs du marketplace d’Amazon
incohérentes, mensongères, note les vendeurs tiers », avance-t-il,
malhonnêtes ou illégales, y voyant une « puissante incitation
selon un sondage de la CGT pour ces sites à mettre en place
portant sur 1.298 annonces en amont des contrôles de qualité
publiées mi-février. efficaces ». — A. R.

Hamon veut étendre l’assurance-


chômage aux indépendants
Benoît Hamon se rapproche d’Emmanuel Macron ... sur
l’emploi. Le candidat du PS à la présidentielle a dit vendredi
vouloir créer « une assurance-chômage obligatoire de base
pour tous les indépendants ». Arguant que « plus de la moitié
des jeunes de 18 à 34 ans veulent se lancer dans un projet
d’entreprise », l’ancien ministre de l’Education dit vouloir
protéger « celles et ceux qui s’engagent sur le chemin de
l’entrepreneuriat, quand ils prennent des risques » à travers
ce « droit à l’erreur ». Le candidat d’En marche propose, lui,
que « le bénéfice des droits à l’indemnisation soit ouvert à tous
ceux qui démissionnent de leur entreprise, ainsi qu’aux indé-
pendants, aux professions libérales et aux entrepreneurs ».
06 // Lundi 6 mars 2017 Les Echos

MONDE 57,6 %
ZONE EURO : BAISSE RÉPUBLIQUE TCHÈQUE :
DES VENTES AU DÉTAIL LA HAUSSE DU PIB
Les ventes au détail RALENTIE
dans la zone euro ont baissé La hausse du produit
en janvier de 0,1 %, intérieur brut de la ÉTATS-UNIS : LES
contrairement aux attentes, République tchèque SERVICES AUGMENTENT
et pour le troisième mois a ralenti à 2,3 % en 2016 L’activité dans les services
d’affilée, selon Eurostat. selon le bureau national s’est accélérée en février.
Les économistes prévoyaient des statistiques (CSU). L’indice non manufacturier

en
une hausse de 0,4 %. Le ministère des Finances est monté à 57,6 %
Le chiffre de décembre s’attendait à une hausse (+1,1 point), largement

chiffres
a été revu en baisse de 2,5 % . Un an plus tôt au-dessus des attentes, porté
à – 0,5 %, contre – 0,3 % la hausse du PIB par les hausses de stocks
précédemment annoncé. s’était établie à 4 ,5 % . et les nouvelles commandes.

Pékincontraintà jouerles équilibristes


face àla montée des risquesfinanciers
l La Chine baisse ses perspectives de croissance « autour
de 6,5 % » en 2017, annonce le Premier ministre Li Keqiang.
l Avant un congrès crucial à l’automne, la priorité est
donnée à la stabilité et à une politique monétaire prudente.
tion. La Chine l’a fixé « autour de des mesures seraient prises pour
ASIE 6,5 % », après avoir visé en 2016 une garantir la sécurité du système,
croissance« entre6,5 %et7 % »(ellea dénoncé la spéculation immobilière
Frédéric Schaeffer terminé à 6,7 %, sa pire performance et fait du désendettement des entre-
@fr_schaeffer depuis vingt-six ans). En abaissant prises d’Etat « une priorité ».
— Correspondant à Pékin son objectif, Pékin entend donner la Dans le même temps, Pékin ne
priorité à l’encadrement des risques, peuts’autoriserunecroissanceinfé-
Préserver la « stabilité ». En ouvrant, et notamment ceux liés à l’endette- rieure. Cela serait prendre le risque
dimanche, la session annuelle de ment et à l’immobilier, plutôt qu’à un d’une montée trop forte de l’instabi-
l’Assemblée nationale populaire soutien à court terme de son activité. litésociale.Pasquestionnonplusde
devant près de 3.000 délégués venus renoncer à l’objectif ultime d’un
de toutes les provinces de Chine, le doublementduPIBetdurevenupar
Premier ministre, Li Keqiang, a clai- Pékin ne peut habitant entre 2010 et 2020. Si
rement désigné quel serait le maître s’autoriser une l’accent est mis sur la maîtrise des
mot de la deuxième économie mon- croissance inférieure. risques, « les risques systémiques
diale cette année : « La stabilité est sontsouscontrôle »,aaussiassuréLi
d’une importance primordiale », a-t-il
Cela serait prendre Keqiang. Une manière de souffler le
indiqué lors d’un discours de plus le risque d’une montée chaud et le froid qui laisse de
d’une heure, dans l’immense salle de trop forte de l’espacepoursoutenirlacroissance.
conférence du Palais du peuple, qui La Chine va donc continuer à appli-
domine la place Tiananmen. 2017 est
l’instabilité sociale. quer une politique budgétaire
une année cruciale pour la Chine. Se proactive et une politique moné-
tiendracetautomneuncongrèsdéci- Car le vrai risque chinois n’est pas taire prudente, tout en mettant
sif duParticommunistechinoispour dansleralentissementdesonécono- l’accent sur les réformes structurel-
permettre au président Xi Jinping mie mais dans l’envolée de sa dette, les du côté de l’offre. Des réformes
d’aborder son deuxième mandat en passée de 147 % à 279 % (!) du PIB en énoncées de longue date mais qui
position de force. « D’ici là, la priorité l’espace de dix ans, selon les calculs tardent à se concrétiser. Là aussi, le
est qu’il n’y ait pas de vagues », de Morgan Stanley. Abordant large- calendrier politique ne préfigure
décrypte un diplomate européen. ment le sujet des risques financiers, pas de grandes révolutions d’ici à la
Economiques, sociaux, environne- le Premier ministre a annoncé que fin de l’année. n
mentaux etc., les défis sont pourtant
nombreux. « A en juger par la con-
joncture intérieure et extérieure, nous Le pouvoir veut sanctionner Séoul Le Premier ministre, Li Keqiang, a tenu un discours dimanche, à l’Assemblée nationale populaire
devrons nous tenir prêts à braver une devant près de 3.000 délégués venus de toutes les provinces de Chine. Photo Greg Baker/AFP
situationpluscompliquéeetdifficile :le
marasme de l’économie mondiale va Des hôtels aux magasins de duty free, les sociétés coréen-
perdurer, les courants contre la mon-
dialisation et pour le protectionnisme
nes cotées surfant sur le boom du tourisme chinois ont vu
leurs actions dévisser vendredi à Séoul. Les investisseurs Surcapacitésindustrielles,pollution,
défense :laChinefixelecap pour2017
gagnent du terrain », a pointé le Pre- venaient d’apprendre que Pékin avait ordonné, jeudi, aux
mier ministre, dans une allusion à agences de voyages chinoises de cesser de vendre des sé-
peine voilée à l’arrivée de Donald jours en Corée du Sud. Pékin n’a donné publiquement
Trump à Washington. aucun ordre officiel. Mais les médias sud-coréens ont été
Toutl’enjeudugouvernementchi- informés de la mise en place de lourdes mesures de rétor- A côté de l’abaissement surcapacités détruites portant sur non conformes » aux normes
nois est qu’aucun orage n’éclate dans sion par le pouvoir chinois, qui ne digère pas l’installation de l’objectif de croissance, des sites qui étaient déjà en veille. d’émission, a-t-il affirmé. « Ceux qui
les prochains mois. Ce qui implique à venir en Corée du Sud d’un système américain de défen- le gouvernement assure polluent en cachette ou qui fraudent
dejouerleséquilibristes.L’objectifde
croissance pour 2017 en est l’illustra-
se antimissile à haute altitude baptisé THAAD.
Lire nos informations sur www.lesechos.fr
qu’il va poursuivre les
réformes structurelles.
•« ZOMBIES
ENTREPRISES
» : PLUS
seront sévèrement punis », a-t-il
encore lancé aux cadres du régime.
DE RÉFORMES PROMISES « Ceux qui ne font pas respecter la loi
•INDUSTRIELLES
SURCAPACITÉS
:
Dans le cadre de la réduction de la
surcapacité, Li Keqiang a aussi mis
ou qui tolèrent les infractions des
pollueurs doivent aussi être poursui-
500.000 EMPLOIS EN MOINS l’accentsurletraitementdes« zom- vis avec sévérité. » Il a mentionné
Cette année encore, le Premier bies », ces entreprises d’Etat défici- notammentlapollutionprovoquée
ministre, Li Keqiang, a placé « l’éli- taires.« Nousdevonspromouvoirles par l’utilisation du charbon, qui
77% des entreprises déclarent avoir subi un acte de fraude mination » des surcapacités de
production au rang des « tâches
fusions-acquisitions, les restructura-
tions et les liquidations des entrepri-
assure toujours 62 % du bilan éner-
gétique chinois. Plus de 3 millions
au cours des cinq dernières années*. prioritaires » pour 2017. La Chine ses », a-t-il insisté. Et de promettre de ménages passeront du charbon
réduira d’environ 50 millions de d’accélérer la réforme cette année. à l’électricité ou au gaz cette année.
tonnes ses capacités de produc- Reste à savoir ce qu’il en adviendra
tion d’acier et de plus de 150 mil- réellement. La réforme des entre- • BUDGET DES ARMÉES :

GRANT THORNTONA
ADVISORY DAYS
lions de tonnes celles dans le sec- prises « zombies » est un sujet clef NOUVEAU COUP DE FREIN
teur du charbon. Dans le même pour la stabilité financière, mais Pékin a promis dimanche un sou-
temps, des centrales électriques au elle peine à se mettre en marche. tien accru à son armée mais n’a pas
charbon seront arrêtées ou des divulgué le montant des dépenses
La Fraude : 50 nuances de Conseil projets représentant l’équivalent
de plus de 50 millions de kilowatts
• POLLUTION :
DES SANCTIONS ACCRUES
de défense pour 2017. Samedi, la
porte-parole du Parlement, Fu
annulés. Ces mesures doivent se POUR LES FRAUDEURS Ying, avait annoncé que la crois-
traduire par la suppression de « Le bleu azur se verra davantage sance du budget de la défense serait
JEUDI 23 MARS 2017 500.000 emplois dans l’acier et le chaque année », a promis le Pre- cette année d’environ 7 %, la plus
charbon en 2017, a fait savoir, la mier ministre. Il s’est fait fort de faibledepuis2010,maisdanslacon-
semaine dernière, le ministre chi- « mener une guerre sans merci pour tinuité du budget 2016 (7,6 %).
Pour en savoir plus, rendez vous sur www.grant-thornton.fr nois des Ressources humaines, préserver le ciel bleu », alors que le Dimanche, le budget publié lors de
Yin Weimin. Cela s’inscrit dans le pays, premier pollueur mondial, l’ouverture de la réunion annuelle
cadre d’un plan pluriannuel de est de plus en plus régulièrement du Parlement ne faisait pas men-
1,8 million de suppressions asphyxié par un nuage de pollution tion de l’objectif chiffré, comme
d’emplois dans l’acier et le char- toxique. Le numéro deux du c’était le cas les années précédentes.
bon, annoncé en 2016. Reste à régime communiste a assuré que Une hausse de 7 % du budget 2016
savoir quel sera l’impact réel de ces son gouvernement renforcerait devrait porter les dépenses de
réductions de capacités. Un récent cette année les normes écologiques défense chinoises à 1.020 milliards
*Baromètre sur les pratiques des entreprises en matière de lutte contre la fraude et la corruption rapport de Greenpeace a démon- et les ferait appliquer de façon plus de yuans cette année, soit environ le
Grant Thornton - Septembre 2015 tré que la production d’acier avait, stricte. « Nous fermerons sans hési- quart du budget de la défense des
en fait, augmenté l’an dernier, les tation, selon la loi, les entreprises Etats-Unis. — F. S.
Les Echos Lundi 6 mars 2017 MONDE // 07

TrumpaccuseObama Japon :l’inflation


enfinderetour
de l’avoir placésur écoute ASIE
0,2 % sur un an. « Nous voyons
l’inflation augmenter dans les
prochains mois », explique, dans
Après quatre ans une note, Izumi Devalier, l’éco-
ÉTATS-UNIS d’assouplissement nomisteenchefdeBankofAme-
quantitatif, le Japon rica-Merrill Lynch à Tokyo. Elle
Une accusation se voit sortir prédit ainsi une poussée des prix
inédite, démentie de la déflation. proche de 1 % au second semes-
par l’ancienne tre. Si les prix au Japon restent
administration. Le gouvernement japonais très impactés par l’évolution du
pense avoir enregistré une belle yen et les mouvements externes
victoire symbolique en janvier. des matières premières, les pre-
Lucie Robequain Après avoir assisté impuissant à miers signes d’une inflation
@robequain une nouvelle séquence de défla- « endogène » apparaissent, insis-
— Bureau de New York tion déprimante pour les entre- tent les analystes. « Après 19
prises en 2016, l’exécutif pense années d’inflation zéro, il n’est pas
Le Donald Trump qui s’était rendu que le minuscule rebond des facile de voir les anticipations
mardi dernier au Congrès avait prix perçu dans les statistiques d’inflation s’orienter à la hausse,
donné l’image d’un homme sous signale l’enclenchement d’une remarque Ryutaro Kono de BNP
contrôle, conforme à ce que l’on inversion de tendance. Après Paribas. Mais quand les pénuries
attend du plus grand dirigeant de la quatre ans d’assouplissement de main-d’œuvre deviennent très
planète. Le naturel est néanmoins quantitatif,leJaponsevoitsortir prégnantes,leshaussesdeprixini-
revenuaugalopceweek-end,lepré- enfin de la déflation. tiées par les entreprises qui n’arri-
sident montrant un goût intact Sur le mois de janvier, l’indice vent plus à digérer les hausses de
pour les théories du complot et les des prix à la consommation, qui leurs propres coûts vont forcé-
attaques sans preuve. Donald Trump a exigé l’ouverture d’une enquête au Congrès pour déterminer si l’administration ne tient pas compte de l’évolu- ment s’étendre. »
Le soleil ne s’était pas encore levé Obama avait abusé, oui ou non, de son « pouvoir d’investigation ». Photo Rob Carr/AFP tion des produits d’alimentation
sur sa résidence de Mar-a-Lago, en frais, a progressé, en glissement Rebond
Floride, samedi matin, qu’il avait La tension est encore montée prise de court par l’offensive de semble passablement énervé par annuel de 0,1 %… après 13 mois de la consommation
déjà lâché une bombe politique – d’un cran dimanche, lorsque la Donald Trump. Les élus républi- lesenquêtesencours,visantàprou- consécutifs de baisse des prix. Quelques statistiques gouverne-
certainement la plus spectaculaire Maison-Blanche a exigé l’ouverture cains semblent eux-mêmes fort ver la tenue d’entretiens illégaux Nombre d’aliments secs impor- mentales confirment ce mouve-
depuis sa prise de pouvoir il y a six d’une enquête au Congrès pour embarrassés :« Leprésidentvientde entre ses proches et des dirigeants tés ont notamment vu leur éti- ment. En janvier, le chômage
semaines. « Pitoyable ! Je viens de déterminer si l’administration faire des allégations très graves. Il a le russes. Le ministre de la Justice, Jeff quette progresser, du fait, entre dans l’Archipel est retombé à
découvrir que le président Obama a Obama avait abusé, oui ou non, de devoir d’en dire plus aux citoyens Sessions, qui aurait eu deux entre- autres,delarécentedépréciation 3 %, soit un niveau de plein-em-
mis mes lignes sur écoute dans la son « pouvoir d’investigation ». américains », estime Ben Sasse, élu tiens de la sorte en juillet et septem- duyen.Lesprixdeplusieurspro- ploi.Etlesgroupesseretrouvent
tour Trump juste avant ma victoire, Barack Obama est « malfaisant » et républicain du Nebraska. bre, est particulièrement fragilisé. duitspétroliersonteuxbondi,en contraints de céder de meilleurs
a-t-il lâchésur Twitter. C’estNixon et « malade », a lâché Donald Trump L’offensive de Donald Trump ce ligne avec le renchérissement salairesoudesignerunpeuplus
le Watergate », a-t-il ajouté sans samedi. « S’il y a quelque chose de Détourner l’attention week-end a sans doute aussi pour globalducoursdesmatièrespre- de CDI, après n’avoir offert, ces
fournir la moindre preuve. Les faits malfaisant ou malade, c’est la des médias but de détourner l’attention des mières. Le fioul domestique a, dernières années, que des
ont été aussitôt démentis par volonté du président de faire les Cette affaire ne va pas arranger les médias et de faire oublier les affai- parexemple,pris19,7 %enunan. emplois « non réguliers » mal
l’ancienne administration. « Ni déclarations les plus extravagantes relations que Donald Trump entre- res russes. A l’heure où les Améri- Lorsqu’ils excluent ces prix de payés aux nouvelles recrues.
Barack Obama ni aucun membre de sans apporter le moindre début de tient avec les agences de Renseigne- cainsaffichentunedéfiancehistori- l’énergie, très volatils, de leurs Des changements qui devraient
la Maison-Blanche n’a jamais preuve », a réagi Adam Schiff, chef ment – celles-ci lui cachant déjà cer- que à l’égard du monde politique, il calculs pour déterminer un pousserlessalairesàlahausseet
ordonné la surveillance d’un citoyen de file démocrate de la commission tains rapports pour éviter une prendnéanmoinslerisquedesaper indice plus significatif baptisé alimenter le rebond de consom-
américain », a affirmé Kevin Lewis, du Renseignement du Congrès. La utilisation à mauvais escient, selon encore un peu plus les fondements « core-core CPI », les analystes mation nécessaire à la reflation.
porte-parole de Barack Obama. Maison-Blanche a, semble-t-il, été la presse américaine. Le président de la démocratie américaine. n trouvent une progression de — Y. R. (à Tokyo)

Berlin désarmé
faceaux attaquesd’Ankara Aujourd’hui, avec Le Parisien

EUROPE
Laurence Parisot
Le président turc, face aux entrepreneurs
Recep Tayyip Erdogan,
espère gagner Ex-présidente du MEDEF, Laurence Parisot fût la porte-parole
un référendum consti- des entreprises françaises. Emploi, compétitivité, formation…
tutionnel le 16 avril. elle partage sa vision avec quatre entrepreneurs.
Il accuse le gouverne-
ment allemand d’hé-
berger des terroristes.

Thibaut Madelin
@ThibautMadelin
— Correspondant à Berlin

Le gouvernement allemand semble Le ministre de l’Economie turc, Nihat Zeybekci, à son arrivée
deplusendésarméfaceauxviolentes dimanche au Forum de Leverkusen. Photo Ina Fassbender /AFP
attaques du président turc Recep
Tayyip Erdogan. Dimanche, ce der- liond’électeursturcs,maisilsdoivent vers l’Europe en contrepartie de plu-
nier est allé jusqu’à assimiler les déci- respecter les règlesallemandes. « Les sieursmilliardsd’eurosd’aidesfinan-
sions de villes allemandes d’annuler règlesdudroittoutcommelesrèglesde cières. Malgré de vives tensions,
des meetings de ses soutiens à des labienséance »,aécrit,dans« Bildam notamment suite aux critiques du
« pratiques nazies ». « Vos pratiques Sonntag », Sigmar Gabriel, qui se Bundestag allemand sur le génocide
ne sont pas différentes de celles des rend mercredi à Ankara. arménien, cet accord n’a pas été
nazis », a lancé, depuis Istanbul, le remis en question par Ankara. Mais
président turc, qui avait déjà haussé « Réponse collective » le référendum sur la réforme consti-
le ton vendredi soir. Les autorités La question divise les responsables tutionnelle, qui doit fournir plus de
allemandes « devraient être jugées, politiques allemands, alors que pouvoir à Recep Tayyip Erdogan,
car elles aident et hébergent des terro- l’Autriche et les Pays-Bas se pronon- donne lieu à une escalade.
ristes », avait-il alors déclaré, accu- cent pour une interdiction de ces « C’est la première fois depuis 1949
sant Berlin de tolérer la présence sur meetings. « Une réponse collective de que nous assistons à un tel point bas
son territoire de séparatistes kurdes l’Union européenne (UE) pour empê- dans les relations germano-turques et
duPartidestravailleursduKurdistan cher de tels événements de campagne on ne peut pas voir la profondeur de
(PKK) et d’avoir hébergé dans son seraitsensée »,adéclaréau« Weltam l’abîme »,jugeIzumiDevalier,profes-
ambassade le correspondant germa- Sonntag » le chancelier autrichien seurdesciencespolitiquesàl’Univer-
no-turc du quotidien « Die Welt » en Christian Kern. En Allemagne, la sité d’Ankara. Selon lui, le président
Turquie, Deniz Yücel, incarcéré pour question divise aussi bien l’Union turc craint de perdre le référendum
« propagande terroriste ». chrétienne-démocrate (CDU) d’avril et veux faire le plein de voix en
Après l’annulation par les autori- d’Angela Merkel que le Parti social- Allemagne, où il est très populaire
téslocalesdemeetingsenAllemagne démocrate (SPD) de Martin Schulz, dans la communauté turque. « Mais
visant à promouvoir le « oui » lors tiraillés entre une réponse ferme, en Turquie, l’idée que l’Allemagne est
d’unréférendumle16avrilsurleren- souhaitée par une majorité des Alle- une ennemie de la Turquie n’est pas
forcement des pouvoirs du président mands, et une volonté d’apaisement. trèsrépandue,a déclarél’expertsurla En vente avec votre quotidien
turc, le ministre de l’Economie turc, Angela Merkel veut préserver radio Deutschlandfunk. C’est un
Nihat Zeybekci, devait finalement l’accord sur les migrants entre l’UE et nouveau développement, une nouvelle
s’exprimer dimanche à Cologne et la Turquie, dont elle est la principale rhétorique. » Une rhétorique qui
Leverkusen. Pour le ministre alle- architecte. Après un afflux de trouve un écho outre-Rhin, où
mand des Affaires étrangères, les 890.000 réfugiés en Allemagne en l’approche des élections contribue
politiciens turcs peuvent faire cam- 2015,l’accordapermisl’andernierde aussiàdurcirletonsurfonddepous-
pagne en Allemagne, où vit 1,5 mil- juguler le flux de demandeurs d’asile sée populiste. n
08 // MONDE Lundi 6 mars 2017 Les Echos

Unsommet restreint pourlancer


uneEurope à plusieursvitesses
jours à peine après la publication tés qu’ils partagent ». Les domaines l’Europe, l’Italie veut célébrer que. A l’époque, la France en pleine rentes. Plusieurs verrous ont sauté,
UNION EUROPÉENNE par la Commission européenne dans lesquels ils envisagent de dignement le 60e anniversaire du cohabitation et dirigée par un explique-t-on dans l’entourage de
d’un Livre blanc dans lequel elle jouer les éclaireurs, pour éventuel- traité de Rome à l’occasion du som- François Mitterrand très malade François Hollande. Avec la sortie
A Versailles, ce lundi, propose une demi-douzaine de scé- lement créer un phénomène met qu’elle abritera le 25 mars pro- n’avait pas réagi. du Royaume-Uni de l’Union et les
François Hollande narios possibles sur l’avenir de d’entraînement, sont nombreux chain. Le Premier ministre espa- attaques répétées du nouveau pré-
reçoit les dirigeants l’Union, les dirigeants français, alle- sur le papier : l’union monétaire, la gnol, Mariano Rajoy, manifeste, lui, sidentdesEtats-Unisàl’encontrede
allemand, espagnol mand, espagnol et italien joindront fiscalité,lesocial,l’antiterrorismeet le désir de rentrer dans la cour des Merkel semble l’Europe et de l’Otan, Angela Mer-
et italien. lundi le geste à la parole en se réu- la protection des frontières. Mais grands et veut s’impliquer davan- décidée à passer outre kel a décidé d’endosser de nouvelles
nissant à Versailles, à l’invitation du c’est surtout dans le domaine de la tage dans la politique européenne. les récriminations du responsabilités dans la défense du
Les quatre se président François Hollande. défense que les quatre partenaires Il se sent les coudées plus franches continent.
Une manière très claire d’indi- veulent progresser. depuis qu’il a tourné la page de qua-
groupe de Visegrad. Même si les participants à ce
prononceront pour un
quer qu’ils ont fait le choix d’une tre années de récession économi- sommet quadripartite se défendent
niveau d’intégration Europe à plusieurs vitesses. A mi- Une première tentative queetqu’ilestsortivainqueurd’une Plus récemment, en juin 2012, de vouloir diviser l’Europe, leur
supérieur. chemin donc entre un saut fédéra- en 1994 interminable crise politique. Le ral- Angela Merkel avait fait une autre réunion va déplaire aux pays du
liste et le statu quo. « C’est l’option Pourquoi limiter à ces quatre-là ce liement de l’Allemagne à cette ini- tentative, furtive, avant le Conseil groupe de Visegrad, à l’est, qui, il y a
Catherine Chatignoux qui permet d’avancer de façon prag- club des ambitieux ? Les pays du tiative est plus profond et plus iné- européen de juin qui marquera le quelques jours, sentant monter le
@chatignoux matique et à traités constants », indi- Benelux avaient, eux aussi, songé à dit. La première tentative d’une début du quinquennat Hollande. danger, soulignaient l’importance
quait-on en fin de semaine dans se rallier à un projet de relance mais Europe à plusieurs cercles remonte La chancelière, probablement de maintenir l’unité des Vingt-Sept.
Les principales puissances euro- l’entourageduchefdel’Etat.Installé les points de divergence restaient au projet Schäuble-Lamers, du déçueparleshésitationsdugouver- Angela Merkel semble cette fois
péennes n’auront pas tardé à don- dans le pavillon Dufour du château, nombreux notamment avec les nom de ses deux auteurs proches nement français à respecter les décidée à passer outre les récrimi-
ner leur avis sur l’orientation récemment rénové, le quatuor a Pays-Bas, très prudents désormais du chancelier Kohl fin 1994. Ils engagements budgétaires, n’a pas nations de ces pays considérés
qu’elles souhaitent donner à l’intention de montrer sa « foi dans face à toute avancée européenne. proposaient un noyau dur de pays renouvelé sa proposition. comme l’un des principaux freins à
l’Union européenne. Quelques l’engagement européen et les priori- En tant que membre fondateur de qui formerait une Europe politi- Aujourd’hui, les choses sont diffé- une relance du projet européen. n

Le quatuor qui veut changer la donne


Shutterstock

Shutterstock
AFP
DR

Angela Merkel veut faire progresser François Hollande entend marquer Mariano Rajoy espère jouer Paolo Gentiloni tente de faire du sommet
l’Europe de la défense les esprits avant son départ dans la cour des grands de Rome un succès malgré les obstacles
Depuis plusieurs semaines, c’est le nouveau Le président français n’a pas su incarner durant Le Premier ministre espagnol a longtemps L’Italie accueillera fin mars le sommet célébrant les
mantra de la chancelière allemande. Après son mandat une politique européenne cohérente été le plus discret des dirigeants européens. Occupé 60 ans d’une Union en crise. Le chef du gouverne-
avoir défendu l’unité de l’Union à 27, elle prône et il a perdu la confiance de la chancelière. à réformer son pays et à sortir de la crise, il s’est ment italien veut en faire un succès, malgré un
une « Europe à plusieurs vitesses », en particulier, Il a toutefois réussi à la convaincre de s’impliquer placé dans l’ombre d’Angela Merkel. Désormais sentiment anti-européen croissant dans ce pays à
sur la défense. Certains Etats membres doivent davantage dans la défense du continent et d’atté- installé à la tête d’une Espagne en croissance, il veut l’économie chancelante. Dans une Europe à plu-
pouvoir progresser sans être freinés par les autres. nuer sa vision très orthodoxe de la zone euro. défendre une Europe plus intégrée et plus solidaire. sieurs vitesses, pas sûr que Rome mène la marche.

Lapollutionentraîne
SPÉCIAL
e t TERMINA
LES lamortde 1,7million
E S
PRE M IÈ R
d’enfants chaque année
que ces disparitions « pourraient être
SANTÉ évitées en agissant sur l’environne-
ment, par exemple, en réduisant le
BIEN CHOISIR SES ÉTUDES ET SON MÉTIER Selon l’OMS, les nombre de gîtes larvaires de mousti-

LE SALON DE 10 | 11 | 12 MARS
premières causes ques ou en couvrant les réservoirs
de décès avant d’eau potable », font remarquer les
cinq ans sont dues expertsdel’OMS.Enfin,ilssontégale-
à l’environnement. ment 200.000 à mourir chaque
année de traumatismes accidentels
d’origine environnementale, ceux
Joël Cossardeaux liés à des catastrophes naturelles.
@JolCossardeaux
Déchets électroniques
PARIS EXPO PORTE DE VERSAILLES La dégradation de l’état de l’environ- Mais il y a peut-être pire à craindre
nement alourdit la mortalité infan- avec l’apparition de nouveaux dan-
tile. Et pas qu’un peu. Selon l’Organi- gers, tels que les déchets électroni-
sation mondiale de la santé (OMS), ques et électriques qui ne sont pas
qui publie ce lundi deux rapports sur correctement recyclés. Leur épar-
le sujet, pas moins de 1,7 million de pillement « expose les enfants à des
morts d’enfants de moins de cinq ans toxines qui peuvent entraîner une
lui est imputable. diminution des aptitudes cognitives,
La mauvaise qualité de l’air consti- un déficit de l’attention, des lésions
tue de loin le premier fléau. La pollu- pulmonaires ou encore un cancer »,
Bac 2017 : agoras révisions
36 CONFÉRENCES ET ATELIERS APB dernière minute
tion de l’air intérieur et extérieur,
ajoutée au tabagisme, entraîne
mentionne un des deux rapports.
Ces risques pourraient s’aggraver
chaque année le décès de 570.000 de car la quantité de ces déchets aura
#salonletudiant Coaching Orientation ces enfants, victimes d’infections augmenté de 19 % entre 2014 et 2018
Inscriptions hors APB respiratoires. pouratteindre50millionsdetonnes.
C’est environ 200.000 de plus que Les 17 Objectifs du développe-
les morts liées à des maladies diar- mentdurables(ODD)quelesEtatsse
rhéiques, dues pour leur part à sont engagés à atteindre d’ici à 2030
l’insuffisance d’accès à une eau pota- il y a deux ans à l’ONU prennent ici
ble et aux moyens d’assainissement. toutleursens.Danscecadre,lespays
Ces mêmes carences sont à l’origine travaillent sur une série de sujets
Espace
HANDICAP deladisparitionde270.000nouveau- cibles pour mettre un terme à ces
nés. Le paludisme, avec 200.000 décès de nouveau-nés et d’enfants,
morts, fait encore des ravages, alors en rien inéluctables. n
Les Echos Lundi 6 mars 2017 // 09

idées&débats
SOMMAIRE Le meilleur du Cercle Sortir de la dette : une leçon venue
des Echos de Suisse
La Chronique Le conflit israélo-palestinien peut-il
se résoudre sans arbitre ?
Le Point de vue Pour le travail universel !
Art et culture La fable politique décalée de Marie N’Diaye
Sciences Victoire de la thérapie génique contre
la première maladie génétique au monde

LES ÉDITORIAUX
DES « ÉCHOS »

Le pilotede Peugeot
Il y a tout juste un an, apprenant que
la rémunération de Carlos Tavares avait
doublé, syndicalistes, Etat-actionnaire
et donneurs de leçons en tout genre avaient
hurlé au scandale. Certes, personne
n’a véritablement besoin de plus
de 5 millions d’euros par an pour vivre
Par David
et les écarts de revenus, qui ne cessent
Barroux de se creuser entre le 1 % le plus riche
de la planète et la masse des salariés,
peuvent choquer. Mais à l’heure où le groupe
Avec le PSA, qu’il dirige, s’apprête à avaler Opel,
rachat il conviendrait pourtant de reconnaître
d’Opel, que Carlos Tavares a fait bien plus qu’éviter
la sortie de route semblant promise
Carlos à ce constructeur automobile de taille
Tavares moyenne.
va passer Si l’on peut être jaloux, on ne peut
néanmoins nier que ce patron a « fait le job ».
du statut de Même s’il n’est bien sûr pas le seul artisan
pilote à celui du redressement de PSA puisqu’il s’appuie
de stratège. sur le travail engagé par son prédécesseur
comme par ses équipes, le patron du Lion
appartient à ce club des managers
qui font la différence : sous son leadership, PSA est redevenu très
rentable et la capitalisation boursière a bondi de 40 % en trois ans.
L’homme, qui a contribué à créer ainsi plus de 6 milliards d’euros
de valeur pour les actionnaires et dont la rémunération est
Boll pour « Les Echos »
majoritairement variable, reste d’ailleurs l’un des patrons
les moins bien payés de l’automobile (même Karl-Thomas
Neumann, qui n’a pourtant jusque-là guère fait d’étincelles
en présidant Opel, touche plus). Connaissant par cœur

Comment latechnologie
l’automobile, travailleur méticuleux et président exigeant,
il n’a pour l’instant pas cherché à réinventer Peugeot, Citroën et DS,
juste à beaucoup mieux les gérer au quotidien
en sachant jusqu’où il pouvait pousser ses troupes et en tirer

transforme laprésidentielle
le maximum. Excellent pilote de la performance,
il n’a pas demandé de faire véritablement autrement. Juste exigé
de faire mieux dans les achats, la gestion des stocks, la conduite
industrielle ou la politique de commercialisation. Avec le rachat
d’Opel, l’ancien de Renault et Nissan va passer du statut de pilote
à celui de stratège. Il va prendre et faire prendre plus de risques
en capitalisant sur le fait que les marchés financiers accordent
Nicolas Richaud teurs abstentionnistes ou indécis. C’est moins le cas de François leur confiance à un pilote installé derrière le volant de Peugeot.
@NicoRichaud En2008,lapremièrecampagnevic- Fillon, soucieux d’incarner la droite Si le pari qu’il tente aujourd’hui est réussi dans les années
torieuse de Barack Obama avait traditionnelle. Raison pour qui viennent, le groupe PSA, donné pour mort il y a peu, sera
La souris ? Qu’est-ce qu’on appelle la donné ses lettres de noblesse à des laquelle son équipe ne met pas l’une des nouvelles forces de l’automobile mondiale. Il est trop tôt
souris ? », demandait candidement logiciels comme Blue State Digital l’accent sur l’utilisation de ces outils pour faire exploser une nouvelle fois la rémunération de ce patron
Jacques Chirac, alors président de ou NationBuilder, dont l’impact est numériques, même si elle y a qui n’hésite pas à se comparer à un pilote de Formule 1. Mais
la République, tandis qu’on lui fai- complexe à quantifier mais non recours. Le camp de François Fillon si le pari est gagnant et qu’il est le vainqueur de la course
sait une démonstration d’Internet négligeable dans un contexte géné- a ainsi combiné NationBuilder avec qu’il s’est fixée, il n’aura pas volé ses millions. Car à part
en 1996. En France, la relation entre L’ANALYSE DE LA ral de participation en baisse. Sans Twitter lors des débats télévisés de ses concurrents, il n’aura appauvri personne.
politiques et la technologie n’a rien RÉDACTION compter que l’on assiste également la primaire de la droite et du centre.
d’évident. Mais la vie politique fran-
çaise n’a pas totalement échappé à
la numérisation croissante de la
Les partis politiques
français sont devenus
à une démultiplication des primai-
res organisées par les partis pour
désigner leur candidat ; or, ces élec-
Son équipe a isolé, au sein de la base
de données de ses partisans, ses
2.000 soutiens les plus actifs sur les
( Lire nos informations
Pages 16, 17 et l’Enquête page 13

société. Début février, Jean-Luc


Mélenchon a fait le buzz avec son
technophiles. tionssejouentsurunsocleélectoral
par définition restreint.
réseaux sociaux afin de leur trans-
mettre des infographies reprenant
meeting par hologramme. « Cela Au-delà de l’utilisation Malgré ce contexte porteur, les des éléments clefs de son pro-
fait parler et c’est aussi une forme de
communication. Le message envoyé
d’hologrammes par
Jean-Luc Mélenchon,
logiciels de ce type n’ont traversé
l’Atlantique qu’en 2013-2014, à
gramme, avec un hashtag à insérer
à leurs tweets. Un « prêt-à-twee- L’hôpital paiel’addition
est : “Je suis de la gauche radicale et je l’occasion des dernières municipa- ter » efficace, qui explique notam-
peux être moderne”, estime Gilles spectaculaire les. Le « panurgisme » des partis ment pourquoi, avec Nicolas
Babinet, « Digital Champion »
auprès de la Commission euro-
mais anecdotique, aidant, leur utilisation s’est propa-
gée à grande vitesse. Cette année, la
Sarkozy, François Fillon avait été le
plus cité sur le site de microblog- Par Etienne Lefebvre
péenne. Techniquement réussi et ils adoptent en masse quasi-intégralité des candidats à la ging lors des débats.
inédit en France, le procédé avait les logiciels de ciblage présidentielle sont armés d’au Pourtant, au-delà de ce type d’ini- C’est une répercussion concrète de la décision du gouvernement,
été inauguré par Narendra Modi, moins un CRM politique. Lors de la tiative, l’utilisation que font les can- prise l’an dernier, de lâcher la bride sur la masse salariale
dès 2012, en Inde. Lors de sa campa-
des électeurs. précédente présidentielle, la didats des réseaux sociaux, très des fonctionnaires. L’exécutif a accordé une hausse du point
gne victorieuse de 2014, l’actuel Pre- Mais ils sont loin méthodologie du porte-à-porte cantonnée au tandem Twitter-Fa- d’indice de 1,2 % et bouclé un généreux plan de revalorisation
mier ministre indien s’était appuyé
sur cette technologie pour tenir
d’utiliser les réseaux cibléavait,certes,déjàétéappliquée
par certains candidats, dont Fran-
cebook – sur lesquels le FN dispose
d’une force de frappe très impor-
des carrières. Cela conduit à une progression rapide de la masse
salariale de l’Etat, mais cela pèse aussi sur les budgets
l’équivalent de 90 meetings en sociaux au maximum çois Hollande. Mais de manière tante –, s’apparente encore beau- des collectivités locales et des hôpitaux. Ces derniers se retrouvent
même temps. Ce qui lui avait valu le de leurs possibilités. plus artisanale. « En France, l’usage coup à des prises de parole brutes et sous une forte contrainte financière, à l’heure où le gouvernement
surnom flatteur de « Magic Modi ». quel’onfaitdeladatalorsdescampa- unilatérales. « Les politiques ne se doit fixer l’évolution de leurs tarifs. Les données de l’équation sont
Moins spectaculaires et tape- g n e s p o l i t i q u e s re s t e , e n c o re méfient plus de l’outil numérique, simples : les établissements sont principalement rémunérés
à-l’œil, ce sont surtout les logiciels aujourd’hui, très sommaire par rap- mais ils craignent encore l’instanta- en fonction de leur activité, et si celle-ci s’avère dynamique, ce qui
permettant d’orchestrer la campa- port aux Etats-Unis, notamment en néitécarilsontlesoucidecontrôleret est le cas ces dernières années, les prix des actes médicaux qu’ils
gne des partis qui vont jouer un
rôle décisif dans cette présiden- D raison de l’encadrement législatif
plus strict de l’usage des données »,
d’avoir la main sur leur discours »,
juge Anaïs Théviot, chercheuse en
facturent à la Sécurité sociale doivent être abaissés, afin de ne pas
dépasser l’enveloppe de crédits votée par le Parlement.
tielle. NationBuilder, la PME pari- Les points à retenir souligne Benoît Thieulin, fonda- sciences politiques et auteure d’une Les hôpitaux connaissent la règle du jeu, mais il n’empêche,
sienne Spallian, les start-up trico- teur de l’agence de communication thèse sur le militantisme partisan cette régulation prix-volume déprime les équipes médicales
lores DigitaleBox et Liegey Muller digitale La Netscouade, devenu en ligne. et les cadres hospitaliers, qui ont le sentiment que leurs efforts
Pons : toutes ces sociétés ont mis
au point des logiciels qui peuvent
•assortis
Les logiciels de ciblage,
d’une palette d’outils
directeur de l’innovation d’Open.
La vraie rupture, c’est que la plu-
Mais ce faible niveau d’interac-
tion entre le candidat et les utilisa-
ne sont jamais récompensés. La perspective d’une nouvelle baisse
des tarifs cette année, pour éviter un dérapage des dépenses,
être utilisés comme des outils de croisant données part des candidats reconnaissent teurs rend inefficaces la majorité de est dénoncée par les hôpitaux publics et les cliniques privées,
relation client (CRM) en vue de sociodémographiques désormais ouvertement qu’ils utili- ces interventions, qui prêchent des qui parlent pour une fois d’une même voix. La tension budgétaire
coordonner campagnes de et cartographie électorale, sent ces outils et en font même un convaincus mais font en réalité très et sociale dans les établissements de santé n’est pourtant guère
mailing ou de SMS ciblées et de permettent désormais argument de marketing politique, peu, sinon pas, de convertis. « Ce présente dans le débat de la présidentielle, qui s’est focalisé
mobiliser des partisans. d’orienter une campagne sans s’inquiéter de la réaction des qu’il faut, c’est repérer et échanger sur la place des mutuelles. Mais le dossier de l’hôpital sera
Certains éditeurs proposent avec une précision inédite. électeurs sur l’usage des données avecles50à100personnesinfluentes sur le haut de la pile du prochain président. Les candidats en sont
aussi une palette d’outils supplé-
mentaires croisant données socio-
• Pourtant, les candidats
font encore un usage plutôt
publiques et personnelles. Mais
encore faut-il que cela colle à
sur vos sujets pour en faire des pres-
cripteurs, fait valoir Gilles Babinet.
conscients puisque certains (Mélenchon, Hamon, Le Pen)
promettent une augmentation des effectifs, tandis que ceux
démographiques et cartographie élémentaire des réseaux l’image que veut adopter le candi- C’est une règle de base en marketing. qui prévoient de supprimer des postes de fonctionnaires (Macron,
électorale. Ils permettent de se con- sociaux, avec un faible dat. Tablant sur son positionne- Votre image de marque, ce n’est pas Fillon) épargnent les hôpitaux.
centrer sur les lieux où doivent être niveau d’interaction mentjeune etmoderne, Emmanuel vous qui la définissez, mais la multi-
menées les opérations de porte-à-
porte en vue de convaincre les élec-
et des discours qui touchent
surtout les convaincus.
Macron a tout intérêt à mettre ces
pratiques en tête de gondole.
tude. » Celle-là même dont dépend
l’issue de l’élection. n ( Lire nos informations
Page 4
10 // IDEES & DEBATS Lundi 6 mars 2017 Les Echos

opinions
LES ARTICLES LES PLUS LUS SUR LESECHOS.FR CE WEEK-END
1. Les chiens renifleurs qui détectent le cancer sont « 100 % efficaces »
2. Premier succès chinois dans la thérapie du cancer
3. Dette : la France a bouclé un quart de son financement malgré
les tensions
4. Penelope Fillon sort de son silence : « J’ai dit à François d’aller au bout »

LE MEILLEUR DU DANS LA PRESSE


CERCLE DES ÉCHOS ÉTRANGÈRE

Sortirdela dette : Le retour de la course


uneleçonvenuedeSuisse à la destruction nucléaire

Pascal Broulis, ministre des Finances


du canton de Vaud, en Suisse, explique
comment le micro-Etat helvétique est
parvenu à diviser sa dette par quatorze.

DU A AU TRIPLE A « En 2004, Vaud avait


accumulé 8,6 milliards de francs suisses de
•Congrès
Donald Trump va demander au
une augmentation de 54 mil-
dette […]. Nous versions à l’époque de liardsdedollarsdesdépensesdedéfense
vertigineux intérêts aux banques. L’agence (19 milliards de plus, en fait, que ce qui
de notation financière Standard & Poor’s était prévu par Obama) sur un budget
nous avait même infligé la note A, la pire de total avoisinant les 600 milliards. Cette
tous les cantons suisses […]. Aujourd’hui, augmentation, note « The Economist »,

Abbas Mmmani/AFP
le canton a divisé sa dette par quatorze ne permettra ni de financer les 350 navi-
(600 millions de francs suisses), ce qui nous res de guerre supplémentaires, ni les
permet aujourd’hui d’arborer un triple A, avions de combat, ni l’augmentation des Une écolière passe devant son école dans le village bédouin de Khan Al Ahmar
la meilleure note possible. » effectifsdesarméesannoncésparlepré- en Cisjordanie occupée par Israël. Un plan de démolition menace une partie du village.
sident américain. Mais, surtout, elle ne
VOLONTÉ POLITIQUE « Il n’y a pourtant permettra pas de moderniser l’arsenal
pas eu de miracle, pas de manne nucléaire, alors que Trump a laissé
extraordinaire tombée du ciel. Il y a eu,
durant plus d’une décennie, une attention
sans faille du gouvernement et du Parlement
entendre qu’il était prêt à relancer la
course à la destruction atomique.
Lors d’une conversation téléphoni-
Le conflit israélo-palestinien
peut-il se résoudre sans arbitre ?
à l’équilibre des budgets, à la création que avec Trump, Vladimir Poutine lui
d’excédents, et à leur affectation systématique avait proposé de prolonger de cinq ans
et complète au remboursement de la dette. » après son expiration, en 2021, le « nou-
veau traité de réduction des armes stra-
PAS À PAS « Vaud aurait pu retrouver tégiques » (New Start). Ce que n’a pas
l’équilibre en quelques coupes compris son homologue américain. Un ou deux Etats ? En Israël, les propos de Trump sur le Proche-Orient
emblématiques. Elles se seraient heurtées
à des oppositions farouches […]. A l’inverse
Pour lui, c’était un mauvais accord à la
Obama : le traité vise à réduire, pour
ont suscité plus d’interrogations que de réponses. La seule solution pour
plus de 800 mesures ponctuelles, chaque pays, à un maximum de 1.550 le imposer la paix ne peut venir que de la base et non plus du sommet.
peu spectaculaires, mais qui rapportent nombre de têtes de missiles nucléaires
aujourd’hui des centaines de millions, stratégiques sur 700 lanceurs déployés.
ont été adoptées entre 2004 et 2006. Et c’est « Ce traité, affirme le magazine, est région, de la Syrie à l’Afghanistan. Peu communauté juive américaine a voté
ainsi que le terrain perdu a été regagné. » clairement dans l’intérêt des Etats-Unis, importe que le plan Abdallah ait été contreDonaldTrumpetnesereconnaît
et pas seulement de la Russie ». Si Trump LE REGARD proposé par la partie arabe dès 2002, et en rien dans les orientations et le style
CRÉER UN ÉLAN « En modeste voisin confirme le retrait des négociations SUR LE MONDE qu’Israël l’ait peu ou prou ignoré, la du nouveau président. Une large pro-
suisse, je suis persuadé que ceux qui mettent Start, les Russes auront des années de Dominique Moïsi solution est là, incomparable, et elle portion de la population israélienne
la dette et les déficits au cœur du débat d’avance sur les Américains, car ils ont peut passer par un ou deux Etats. C’est éduquée ne se reconnaît d’ailleurs pas
public ont raison. Avec une précision : déjà largement modernisé leurs forces dumoinscequesemblentimpliquerles davantage dans la politique et le style de
des finances saines ne sont jamais une fin nucléaires. Or le financement pour les déclarations initiales de Donald Benyamin Netanyahu !

S
en soi. Elles sont un moyen. Etats-Unis d’une modernisation Trump, faisant écho à certaines visions Israël se trouve confronté à un
Celui de retrouver une marge de manœuvre, (400milliardsdedollarsd’icià2026)est i vous ne partagez pas ce jouet, je de la droite israélienne. Mais faut-il dilemme. Au nom des intérêts mêmes
un élan créatif. » loin d’être assuré. Sans oublier qu’en cas vous le retire. » Entre le King prendre au sérieux une telle démar- de l’Etat juif, le gouvernement israélien
deretraitaméricaindeStart,ilseradiffi- David Hôtel à Jérusalem et la che ? Certes, les monarchies sunnites peut-il prendre le risque de se couper
cile de faire revenir les Russes dans tour du YMCA qui lui fait face se situe ont peur de l’Iran, mais elles sont avant des valeurs défendues avec détermina-

a
A lire en intégralité sur Le Cercle,
l’autre grand traité (INF) visant à l’élimi-
nation des missiles de croisière et balis-
un petit jardin d’enfants. Je suis le
témoin d’une scène on ne peut plus
tout soucieuses de la survie de leurs
régimes. Comment pourraient-elles
tion par la communauté juive améri-
caine ? Alors que les actes antisémites,
tiques lancés à partir du sol. Encore une banale, mais qui, en ces lieu et heure, s’engager dans un processus de paix libérés par le climat de xénophobie
le site participatif des Echos fausse bonne idée à la Trump. devient incroyablement symbolique. avec Israël si l’Etat hébreu continuait sa ambiant, se multiplient sur le territoire
lesechos.fr/idees-debats/cercle — J. H.-R. Une institutrice essaie, non sans mal, de politique d’implantations et se refusait américain, que doit faire Israël ? Se féli-
séparer deux bambins qui se disputent à la moindre concession ? Cette vision citer de la fermeté anti-iranienne de
une modeste pelle. d’un accord entre sunnites et Israël, Washington ou garder ses distances
De fait, aujourd’hui, sur le terrain du sous la bénédiction de Washington, est avec un partenaire compromettant et
plus vieux conflit du monde, personne au moins aussi irréaliste que pouvait de plus imprévisible ? Le « peuple du
ne joue plus le rôle dévolu à l’institu- l’être dans les années 1970, avant la Livre » peut-il confier son avenir à
LE LIVRE trice, personne ne semble plus pousser révolution iranienne, celle d’un triangle l’homme des « faits alternatifs » ?
DU JOUR Israéliens et Palestiniens à partager la stratégique régional « non arabe » L’expression qui revient en perma-
terre sur laquelle ils cohabitent de entre Téhéran, Ankara et Jérusalem. nence à Jérusalem est celle d’« appro-
Ces conteneursquiont manière toujours plus déséquilibrée. che bipartisane », comme s’il était plus
changéle monde La France a eu beau convoquer une
Alors que les actes
quejamaisnécessaire,faceàlabipolari-
conférence internationale sur le sujet, sation de l’Amérique, de pratiquer une
personnenesembleyprêterlamoindre antisémites se multiplient double diplomatie. L’une qui traite avec
attention.Cequel’onretient,parcontre, aux Etats-Unis, Israël l’exécutif et l’autre qui garde le lien avec
LE PROPOS. L’économie bleue ce sont les déclarations contradictoires la minorité démocrate au Congrès, et,
pèse trois fois le secteur de Donald Trump et de certains de ses ne peut se couper plus globalement, avec la société civile
automobile en France, révélaient porte-parole, comme la nouvelle des valeurs défendues libérale dans son ensemble.
récemment « Les Echos » du ambassadrice aux Nations unies, Nikki par la communauté Pendant que les politiques et les
20 février, en publiant le premier Haley. Faut-il « un ou deux Etats » ? diplomates s’agitent, des hommes de
« baromètre de la maritimisation Quelles sont les intentions du locataire
juive américaine bonne volonté agissent. Sur le territoire
de l’économie française », réalisé de la Maison-Blanche ? ni se contenter du d’une colonie de peuplement proche de
par le BCG. Et comment mieux L’ambiguïté n’est pas, dans ce cas pré- discours anti-iranien Jérusalem, j’ai rencontré des colons
appréhender cette puissance cis, le fruit de l’amateurisme et de la religieux qui dialoguent avec des Pales-
maritime que de se mettre « dans confusion, mais le produit d’une
de Trump. tiniens. Pour eux, la terre appartient à
le sillage de CMA CGM », sous-titre volonté délibérée de gagner du temps. Il Dieu et non aux hommes. Ils veulent
de l’ouvrage du professeur est urgent de ne rien faire, ou plutôt de De fait, ni le gouvernement israélien substituer le respect, la non-violence et
Jean-Marie Miossec, de l’université détournerl’attentionsuruneautre voie, ni l’Autorité palestinienne ne semblent l’espoir à l’intolérance, à la haine et à la
Paul-Valéry-Montpellier ? Le Conteneur et la Nouvelle beaucoup plus séduisante, parce que réellement se concentrer sur la problé- peur. Des rêveurs, des marginaux sans
A l’heure où Jacques Saadé, Géographie des océans beaucoup plus globale. Oubliés Oslo ou matique rouverte par les propos de doute,mais, depuis sa création en 2014,
le fondateur, il y a près de et des rivages de la mer Camp David, dépassée la négociation Donald Trump : un ou deux Etats. A l’organisation Roots a réuni plus de
quarante ans, de ce qui est devenu Jean-Marie Miossec. directe ente les deux parties. Jérusalem, le sujet qui domine toutes 20.000 personnes, Israéliens et Palesti-
le troisième transporteur Editions L’Harmattan, Aujourd’hui, une solution régionale les discussions est celui de la relation niens confondus.
de conteneurs maritimes mondial, 722 pages, 60 euros. s’impose. Il faut élargir la négociation, avec la « nouvelle Amérique ». L’élec- Le drame est que chaque partie, pour
passe la main à son fils Rodolphe, pour déboucher sur une paix qui trans- tion de Donald Trump est-elle un bien- des raisons avant tout internes, préfère
c’est en suivant les lignes cende la simple dimension Israël-Pales- fait qui tient du miracle, ou plutôt un ne pas traiter de la question, persuadée
des porte-conteneurs aux couleurs tine du conflit et couvre l’ensemble des cadeau empoisonné pour Israël ? Sur le sansdoutequeletempsjouepourelle.Le
de l’armateur marseillais liquide saupoudrée d’îles (Segota, relationsentrel’Etathébreuetlemonde plan idéologique, il existe une affinité temps démographique pour les Palesti-
que se dessine aujourd’hui 2012) et de “têtes de terre” (“penn ar arabe. Il y a une « opportunité sunnite » certaine entre les orientations initiales niens,letempsstratégiqueettechnologi-
la géographie du monde. bed” en breton). Cinq “têtes de terre” immédiate, unique, qu’il convient de de la présidence Trump et la majorité que pour les Israéliens. En l’absence
majeures structurent cet archipel saisir avant qu’il ne soit trop tard. Israël au pouvoir en Israël. On retrouve, de d’« institutrice » capable et désireuse
LA CITATION. « De nos jours, la mondial irrigué par les routes et les régimes sunnites du Golfe, au pre- Washington à Jérusalem, un même d’imposer le partage, la paix ne peut
planète bleue est vue comme un maritimes. » mier rang desquels l’Arabie saoudite, mélange de nationalisme, sinon de venir que d’en bas et non d’en haut.
archipel vrai, c’est-à-dire une nappe — A. Bo. ont un ennemi commun, l’Iran, tou- populisme. On peut même se deman-
jours plus ambitieux et menaçant, qui a der si Israël n’a pas ouvert la voie à Dominique Moïsi, professeur
déjà déployé plus de 75.000 combat- l’Amérique sur ce chemin politique et au King’s College, est conseiller
tants chiites dans l’ensemble de la culturel trouble. Mais plus de 70 % de la spécial à l’Institut Montaigne.
Les Echos Lundi 6 mars 2017 IDEES & DEBATS // 11

art&culture
LES ARTICLES LES PLUS PARTAGÉS SUR LES RÉSEAUX
SOCIAUX CE WEEK-END
1. Premier succès chinois dans la thérapie du cancer
2. Les chiens renifleurs qui détectent le cancer sont « 100 % efficaces »
3. Agriculture : réduire les pesticides ne nuit pas à la productivité
4. Un tableau de Klimt vendu 60 millions de dollars aux enchères
5. Penelope Fillon sort de son silence : « J’ai dit à François d’aller au bout »
6. La Chine augmente à nouveau son budget militaire

LE POINT
DE VUE Pour le travail Pierre Arditi bien dans la tête
de Sneijder au Théâtre de l’Atelier
de Gilles Lecointre
universel !
Philippe Chevilley THÉÂTRE s’étirent parfois trop (des
@pchevilley Le Cas Sneijder coupes seraient bienve-
d’après Jean-Paul Dubois. nues). Pour mieux nous

O
Onnesaitpascequ’enpense Adapation et mise en scène faire entrer dans la tête de
n nous a présenté dans les vail,l’activitéglobaleseraitalorsnulleet échange d’une activité productrice de Jean-Paul Dubois, mais, de Didier Bezace. Paris, Paul, les passages intros-
années 1990 le concept de la il n’y aurait plus rien à distribuer… revenus. Ceux qui prétendent le pour nous, Paul Sneijder, Théâtre de l’Atelier pectifs sont dits en voix off
« nouvelle économie », qui Cependant, dans le raisonnement des contrairevendentduvent,débouchantà c’est définitivement Pierre (01 46 06 49 24), 2 heures. par l’acteur. L’effet est trou-
s’accommodait d’entreprises dont les promoteurs du revenu universel, il y a termesurl’augmentationdelapauvreté. Arditi. Sur la scène de l’Ate- blant.
pertes étaient supérieures à leur chiffre une parade absolue : le travail va dispa- Pour l’ensemble de ces raisons, la lier, transformée en boîte à
d’affaires. C’était, à l’époque, vu comme raître, tout sera automatisé. On nous seule vraie solution est de mettre au tra- rêves (et cauchemars), le comédien endosse Un fin décor onirique
« normal ». L’éclatement de quelques promet le passage à l’eldorado d’un vailtousceuxquin’enontpas,eninstau- avec brio l’habit de l’homme-fantôme, res- Autre atout du spectacle : le fin décor oniri-
bulles a fait exploser cette idée cocasse. monde où, sans rien faire, on vivra riche rant le « travail universel » (1). Cela est à capé d’un accident d’ascenseur, en rupture que de Jean Haas. Un mur-ardoise figurant
Mais la voilà qui renaît avec le revenu et inactif ! Ce raisonnement n’est pas notreportée.Quisaitparexemplequele avec un « monde vertical » qu’il exècre. Tour l’universmentaldePauls’ouvresurdemini-
sans travail et pour tous ! Doit-on pren- sérieux. Rappelons-nous que nous som- CICE coûte 42 milliards par an et que le à tour caustique et désespéré, passant sans tableaux du quotidien (salon, boudoir,
dre cela au sérieux ? La réponse est oui, mes entrés dans une économie de servi- chômage n’a pas bougé depuis son ins- crier gare de l’humour aux larmes, Pierre bureau) ou sur un ailleurs abstrait (brumes,
puisque tout le monde en parle et que ces (secteur générateur d’emplois et peu tauration ? Qui sait que financer un Arditi fait ressentir toute l’ironie doulou- ciels). Si l’humour du roman est bien pré-
certains en font leur programme politi- « mécanisable »), dans une ère où les emploi, au SMIC, dans le secteur privé, reuse de son personnage. Du grand art. sent, la noirceur, l’amertume l’emportent.
que. Essayons de réfléchir sans a priori. métiers liés à l’écologie s’imaginent à pour les 650.000 jeunes de moins de Le comédien retrouve son complice du La colère aussi – contre ce monde froid,
Tout revenu est la contrepartie d’une 25 ans au chômage, coûterait trois fois théâtre public Didier Bezace, qui signe la obsédé par la réussite (l’ascension) sociale.
activité économique. Celui qui perçoit moins à l’Etat, soit 14 milliards d’euros ? versionpourlesplanchesetlamiseenscène La mise en scène nous offre aussi de beaux
le revenu peut être celui qui a généré La solution au chômage Une telle embauche n’augmenterait les de ce singulier « Cas Sneijder ». Un gros tra- moments d’humanité – quand Paul dialo-
l’activité : c’est le cas le plus simple et le n’est pas d’assurer effectifs du secteur privé que d’un peu vail de précision qui inspire le respect. gue avec le fantôme de sa fille aimée, Marie.
plus répandu. Ce peut être aussi quel- un revenu universel. plus de 3 %. Employons tous ces jeunes Aucun aspect du roman (publié en 2011, Bien entouré – par Sylvie Debrun (Anna)
qu’un d’autre que le producteur lui- tout de suite. Cela redonnerait une adapté au cinéma en 2016) n’est négligé : la Morgane Fourcault (Marie), Thierry
même–danscecas,onparlederedistri- dignité à tous, éviterait bien des révoltes folie de Sneijder, obsédé par le fonctionne- Gibault (le patron de DogDogWalk), Didier
bution. Il en existe, en France, de
C’est de mettre au travail et relancerait l’économie, car les reve- ment des ascenseurs ; la blessure à vif de la Bezace « himself » (Wagner-Leblond, l’avo-
nombreux mécanismes : par l’impôt, tous ceux qui en sont nusainsidistribuésseraientimmédiate- disparition de sa fille (morte dans la chute) ; cat), sans oublier le sémillant chien Fox
par l’allocation de subventions, par aujourd’hui exclus. ment et totalement dépensés. les disputes avec sa deuxième famille (Charlie) ! Pierre Arditi-Paul Sneijder nous
l’attribution de minima sociaux. Il est temps de changer de logiciel (Anna, sa femme adultère, ses odieux mène sans faillir jusqu’au bout de ce voyage
De cette première analyse, on peut avec quelque chose de simple, de direct, jumeaux) ; sa tentative d’évasion dans son tragi-comique, invitation à prendre la tan-
donc avancer que, dans son principe, le l’infini et dans un monde où la pauvreté de mobilisateur. Mais quel futur prési- nouveau métier de promeneur de chiens gente, à se rebeller contre une société verti-
revenu « universel » existe déjà et concernelamajoritédelaplanète.Donc, dent osera ? Ce serait pourtant l’occa- – jusqu’à l’implosion finale. Les scènes cale, où les ascenseurs font chuter ceux qui
depuis longtemps : il y a de nombreuses le travail ne manque pas de sources pos- sion d’un pacte national associant tout s’enchaînent avec fluidité – même si elles ne savent pas monter droit. n
situations où des citoyens bénéficient sibles ! Enfin, il convient de souligner lemondedansunmêmeélan.Personne
de revenus qu’ils n’ont pas générés par que, du point de vue social, l’application ne pourrait résister à un tel projet.
leur travail. Mais, deuxième question d’un tel remède présenterait des incon- Quand commence-t-on ?
soulevée,cetavantagepourrait-ils’éten- vénientsmajeurs :disparitiondel’incita-
dre à tout le monde ? La réponse est tion à travailler et fin de la solidarité. Gilles Lecointre est économiste
oui… mais à la condition d’en avoir les Le revenu universel apparaît donc et entrepreneur, enseignant à l’Essec
moyens ! Car ces revenus « universels » comme une idée peu originale, inappli- et à l’Institut Mines-Télécom
seront à prélever sur tous les autres cable économiquement et socialement.
revenus issus de l’activité « produc- C’est une idée marketing qui renverse la (1) « Théorie générale du capital de la crois-
trice ». Et si, à l’extrême, tout le monde cause et l’effet. Pour réduire la pauvreté, sance et de l’emploi », éditions Gualino, pré-
percevait ses revenus sans aucun tra- ilfautd’aborddonnerdutravailàtousen facé par Denis Kessler.

LE POINT
DE VUE Les métiers du futur
de Catherine Ladousse,
Claudine Schmuck
et Thaima Samman
ont besoin de mixité
Paul Sneijder (Pierre Arditi), obsédé par les ascenseurs, évolue dans un décor
de mur-ardoise représentant son univers mental. Photo Nathalie Hervieux/Bestimage

O ui, c’est un choc ! Dans les sec-


teurs high-tech, dont l’impor-
tance est décisive pour l’emploi
et la croissance, les femmes sont deve-
nues quasi invisibles. En juin dernier,
Les décideurs interrogés dans le rap-
port présenté à Davos ne s’y trompent
pas : pour eux, l’un des premiers obsta-
cles à la mixité est l’articulation entre
vie professionnelle et vie privée. Ce pro-
pour une mobilisation encore plus
large et complémentaire des acteurs à
impliquer. Celle-ci passe par l’organisa-
tion de rencontres nationales pour
fédérer et coordonner toutes les parties
La fable politique décalée
de Marie NDiaye
nous avons lancé un appel à agir pour la blèmese pose avecuneacuitérenforcée prenantes d’une meilleure égalité pro-
mixité dans le numérique. Cet appel, dans l’industrie et le high-tech. S’ajou- fessionnelle. L’objectif sera de renforcer Quand le théâtre se collette THÉÂTRE bien éclairé par Roberto
relayépardenombreusesassociationset tant au plafond de verre, plus prononcé l’attractivitédesmétiersd’avenirenpre- à l’actualité, cela peut faire Honneur à notre élue Venturi et agrémenté des
réseauxféminins,aétéentendu.D’abord dansces secteurs enraison du poids des nant appui sur les 17 propositions iden- desétincellesou,àl’inverse, de Marie NDiaye. subtiles vidéos de Pierre
par Viva Tech, manifestation phare réu- stéréotypes et du sexisme dit « ordi- tifiées par les femmes scientifiques et faire flop. La pièce de Marie MS Frédéric Bélier-Garcia Nouvel. Ce parti pris gran-
nissant des start-up et des grandes entre- naire », il contribue au taux d’attrition ingénieures, de lutter contre les stéréo- NDiaye « Honneur à notre Paris, Th. du Rond-Point diose et volontiers onirique
prises du monde entier. Puis par le gou- types pénalisant la carrière des fem- élue », à l’affiche du Rond- (01 44 95 98 21). fonctionne à certains
vernement : le 31 janvier dernier, nous mes, de prendre appui sur les technolo- Point, appartient hélas à la Jusqu’au 26 mars. moments – lors de l’arrivée
avons donc été associés à la présentation Les entreprises gies et le digital pour déployer une seconde catégorie. Durée : 1 h 45. quasi fantastique des faux
du plan sectoriel Mixité dans le numéri- qui pratiquent une vraie organisation du travail moderne et Confrontée au psycho- parents de l’élue, notam-
queportépartroisministères.Detousles mixité sont aussi celles compétitive et lever les freins à une drame des présidentielles, ment –, mais il a tendance à
planssectorielsmisenplacedepuis2014, meilleure articulation des temps de vie l’histoire tarabiscotée de cette « élue de bord diluer les quelques aspérités et saillies du
c’est celui qui prend appui sur la mobili-
qui performent le mieux. pour faire de l’égalité hommes-femmes de mer » parfaite, qui refuse le combat lors- texte. La direction d’acteur n’arrange rien :
sation la plus large d’acteurs du secteur un levier au service de l’emploi. qu’elle est calomniée par son vieil opposant le jeu doublement distancié – par le phrasé
public, privé et de la société civile. C’est Agir pour une inclusion Renforcer l’égalité professionnelle et accepte, ce faisant, de tout perdre – fau- et l’usage des micros HF – engendre une
donc une étape clef qui a été franchie. et une reconnaissance pour renforcer l’emploi, c’est notre teuil de maire et vie de famille –, apparaît un monotonie qui rend le spectateur extérieur.
Mais les chiffres alarmants s’accu- ambition. Une ambition à partager avec brin poussive et, surtout, décalée.
mulent et prouvent que des dispositifs
égales, c’est agir pour les candidats à la présidentielle que Le chemin de traverse pris par la roman- Distribution de haut vol
complémentaires doivent être mis en la croissance et l’emploi. nous interpellons afin d’inscrire ces cière pour nous faire réfléchir sur la nature Pourtant, la distribution est de haut vol. Isa-
place. Comme l’établit le rapport sur la objectifs prioritaires dans leurs actions du pouvoir – en proposant une image plus belle Carré, comédienne idéale pour incar-
quatrième révolution industrielle et les élevé observé chez les femmes. Pour- au service de la France et de l’avenir de ou moins inversée de la vie politique – ner « notre élue », n’arrive que par intermit-
métiers du futur présenté à Davos, en tant, les chiffres le démontrent, les notre société. conduit à une impasse. On ne comprend tence à faire vivre ce personnage
janvier dernier, faute d’une concerta- entreprises qui savent s’organiser pour pas où la pièce veut nous mener, avec ses mystérieux, cultivant la bienveillance jus-
tion encore plus forte et d’un engage- permettre une vraie mixité sont non Catherine Ladousse digressions sur les vraies-fausses fautes qu’à l’absurde. Patrick Chesnay est plus
ment clair du public et du privé, le ren- seulement celles qui performent le est cofondatrice et présidente assumées et la culpabilité de l’élue : appel à convaincant dans le rôle du vieux crabe de
forcement de la mixité dans le high- mieux mais aussi celles dont les équi- du Cercle InterElles. la résistance passive ou à la lutte ? Méfiance la politique qui signe un pacte avec le diable
tech n’adviendra pas. En effet, les pes sont les plus épanouies. Agir pour Claudine Schmuck est présidente àl’égarddesleaderstropcharismatiquesou pour goûter enfin une fois au pouvoir– can-
recrutements de femmes à l’horizon une inclusion et une reconnaissance du groupe informatique et télécoms variation ironique sur l’inéluctable corrup- didat fantôme titubant et balbutiant. Le
2020 par les décideurs clefs de 371 grou- égales, une meilleure articulation entre de Sciences Po Alumni. tion ? L’ensemble, certes bien écrit, est trop couple d’ogres (les parents) formé par Jean-
pesmondiauxprogressentpeu.Notam- vie professionnelle et vie privée, c’est Thaima Samman est présidente confus et frise l’exercice de style vain. Paul-MueletChantalNeuwirthfinitparins-
ment dans le high-tech. Résultat ? En agir pour plus de croissance. Et donc de WIL (The European Network A contrario, le directeur du Quai tiller une forme de menace… Mais cela ne
2020, les femmes resteraient très mino- pour plus d’emplois. for Women in Leadership) d’Angers, Frédéric Bélier-Garcia, a vu dans suffitpaspourfairetournercemanègeélec-
ritaires chez les moins de 30 ans recru- Ce constat nous sommes nombreux, cet opus de Marie NDiaye, un réjouissant toral sophistiqué et inabouti à la bonne
tés dans l’industrie et le high-tech : 27 %
dans l’énergie, 29 % dans l’infrastruc-
ture et 34 % dans le numérique.
femmes et hommes, à le partager. C’est
pourquoi nous lançons à chacun des
candidats à la présidentielle un appel
( Lire notre supplément
« Les Echos Business »
spécial « Femmes et technologie »
conte cruel, se prêtant à une grande mise en
scène. D’où son choix d’un décor spectacu-
laire changeant (signé Chantal Thomas),
vitesse. Dehors, les vrais acteurs politiques
crient plus fort, plus haut et font davantage
trembler. — Ph. C.
12 // IDEES & DEBATS Lundi 6 mars 2017 Les Echos

sciences SUR
LE WEB
LA COURSE EN TÊTE
DU CEA
Le CEA a été classé
organisme public de 100 %
CHIENS RENIFLEURS
DE CANCERS
Les six premiers mois de tests
révèlent une « efficacité à
recherche le plus innovant 100 % » du protocole Kdog de
en Europe, selon le détection précoce des tumeurs
classement Top 25 cancéreuses par le seul odorat
de Reuters/Clarivate. d’un chien, selon l’Institut Curie.
http://bit.ly/2mAdXsh http://bit.ly/2lBmru9

Paléo-poli-thique GÉNÉTIQUE // Une première thérapie génique menée en France a permis la rémission apparemment
durable d’un garçon atteint de drépanocytose, maladie génétique la plus répandue sur le globe.

Victoiredelathérapie géniquecontre
LA
CHRONIQUE
d’Antoine Balzeau

lapremièremaladie génétiqueaumonde
U n quinquennat est un temps négligeable
au regard de la préhistoire. Mais tirons
trois enseignements de l’expérience
millénaire de l’humanité, au moment de choisir
Yann Verdo
@verdoyann

A
un nouveau président .
Un : faisons fi des caricatures sur le soi-disant vec 7 % de la population mondiale,
« homme des cavernes ». Nous ne savons soit près de 520 millions de person-
presque rien de la répartition des tâches au nes, atteintes ou porteuses, c’est, et
paléolithique. Aucune trouvaille archéologique de très loin, la maladie génétique la plus
ne permet de certifier que seul le mâle bossait et répandue au monde sur les quelque
dirigeait, que la femme suivait en se contentant 9.000recensées.Unemaladiequitoucheen
des besognes ingrates. Nous ne faisons que grande majorité des personnes de couleur,
transférer nos préjugés, nos habitudes sur les qu’elles viennent d’Afrique subsaharienne,
hommes du passé. Il est temps de changer de d’Afrique du Nord ou des Antilles et qui, du
mode de pensée pour aujourd’hui. Vive l’égalité! fait de l’importance prise par les flux migra-
Deux : il ne faut pas oublier où nous vivons. toires, s’est répandue partout dans le
Dans une maison, une ville, un pays monde, au point d’être récemment déclarée
industrialisé et riche (plus riche que 97 % des priorité de santé publique par l’Organisa-
pays du monde). Ne manque-t-il pas quelque tion mondiale de la santé (OMS).
chose ? Nous sommes sur la Terre, et l’équilibre C’est contre ce terrible ennemi, la drépa-
de la planète est en danger. Nos actions nocytose,qu’unebataillecrucialevientd’être
bouleversent biodiversité et environnement. gagnée par les équipes de l’Institut Imagine,
Le risque est de rendre les conditions premier pôle européen de recherche, de
difficilement vivables, même pour nous. Quand soins et d’enseignement sur les maladies
les politiques peinent à s’accorder sur les efforts génétiques créé en 2014 à Paris. En première

Life in view/SPL/Cosmos
à faire pour limiter le réchauffement climatique ligne, le professeur d’hématologie Marina
à 2 ou 3 degrés en 100 ans, sachez qu’il faut des Cavazzana, qui a publié, jeudi dernier, dans
milliers d’années pour passer d’une période la prestigieuse revue « The New England
glaciaire à une période chaude. Surtout, à JournalofMedicine »,lesrésultatsd’unessai
l’échelle de la planète, cela ne représente qu’un appelé à faire date. Pour la première fois au
changement moyen de 4 degrés. La Terre va monde, un enfant âgé de treize ans à l’épo-
donc se transformer dans le siècle à venir que des faits – il en a quinze aujourd’hui – a En corrigeant génétiquement les cellules souches à la base des cellules sanguines, on peut désormais éviter
presque autant que depuis le dernier maximum été débarrassé de sa maladie par thérapie aux malades atteints de drépanocytose une vie de douleurs ponctuée de transfusions mensuelles.
glaciaire ! Je ne suis pas économiste, mais génique. Même si Marina Cavazzana pré-
il semble dans notre intérêt de concilier fère, par prudence, ne pas prononcer le mot queMarinaCavazzana.Quantàsavoircom- corrigées se sont aussitôt mises au travail,
économie et environnement. La première de « guérison », le suivi de ce jeune Antillais En chiffres ment faire pour corriger génétiquement produisant des globules rouges normaux en
ne survivrait pas à la destruction du second, depuis deux ans en montre tous les signes. autant de millions de CSH, c’est le fruit de quantité suffisante », se félicite Marina
mais la réciproque n’est pas vraie. vingt années d’expertise. Cavazzana, visiblement heureuse que son
Trois: enfin, un coup d’œil en arrière donneunautre Une vie de douleurs l En-dessous Il a d’abord fallu pratiquer une ponction jeune patient n’ait plus de crise vaso-occlu-
point de vuesur levivre ensemble. J’aivu surTwitter Maladie du sang contre laquelle il n’existait d’un cas sur 2.000 dans la moelle osseuse du garçon pour sive et puisse enfin vivre comme tous ses
deux photos montrant l’effectif d’un laboratoire jusqu’ici aucun traitement curatif, la drépa- naissances, on parle obtenir ses CSH, ce qui a été fait à l’hôpital camarades. « Ce garçon de quinze ans repré-
avec et sans les personnels d’origine étrangère. nocytose est un fléau qui condamne ses vic- de maladie rare. parisien Necker-Enfants malades, le centre sente un tournant décisif, s’enthousiasme
Heureusement que la seconde n’était qu’une times à une vie de douleurs et beaucoup La très grande hospitalier partenaire de l’Institut Imagine. Stanislas Lyonnet, directeur général de
fiction, car le labo ne pourrait tourner. Alors qu’il y plus brève que la moyenne, même dans les majorité des quelque Une fois isolées et purifiées, ces CHS ont été l’Institut Imagine. La drépanocytose est la
a aujourd’hui un rejet de l’autre, rappelons-nous pays les plus médicalement avancés, 9.000 maladies mises en contact, ex vivo, avec un vecteur première maladie génétique au monde, loin
qu’Homo sapiens vient d’Afrique, lacouleur de peau comme la France. Une mutation sur un rares recensées viral.Enl’occurrence,uneformegénétique-
blanche d’Asie et quenous sommes tous lerésultat gène porté par le chromosome 11 entraîne (plus de 80 %) ment modifiée du VIH, évidemment débar-
d’unmélangemultimillénaire. Contrairement à une structure anormale de l’hémoglobine, sont génétiques. rasséedesgènesresponsablesdelamaladie « Ce garçon
ce quedisent certains, nosvraiesracines sont celles
d’unehumanitémobileet métisse.
dite « hémoglobine S », caractérisée par
une moindre solubilité. Du fait de cette ano- L’hémoglobine
du sida, et véhiculant en son sein, tel un che-
val de Troie, une copie du gène en cause
de quinze ans représente
malie, les globules rouges qui contiennent
l
contenue dans les dans la drépanocytose dans sa version non un tournant décisif. »
Antoine Balzeau est paléoanthropologue au l’hémoglobine et ont pour rôle de la diffuser globules rouges mutée, accompagnée d’un promoteur pour STANISLAS LYONNET
CNRS et au Muséum national d’histoire naturelle. danstoutl’organismeprésententuneforme est formée de chaînes s’assurer que ce gène sain « s’exprimera » Directeur général de l’institut Imagine
caractéristique rappelant une faucille (ces de peptides. lorsqu’il sera à l’intérieur de la CSH.
globules rouges sont dits « falciformes »). L’hémogobine A,

o Une particularité qui pourrait être béni-


gne si ce caractère falciforme n’empêchait
pas les globules rouges de circuler de façon
qui représente
environ 95 %
des molécules
450 bébés par an en France
Quand l’équipe de Marina Cavazzana a res-
sorti du congélateur les CSH du garçon, elle devant une autre maladie du sang, la bêta-
LA PUBLICATION fluide jusque dans les plus petits vaisseaux d’hémoglobine chez les a d’abord analysées afin de vérifier thalassémie, et c’est aussi la première mala-

Unvirus à l’origine du système sanguin, provoquant des crises


vaso-occlusives extrêmement douloureu-
l’adulte, est composée
de deux chaînes alpha
qu’elles avaient intégré cette correction
génétique en proportion suffisante. C’était
die génétique en France, où 450 bébés nais-
sent avec, chaque année. »
de laviesexuelle? ses et aux lourdes conséquences. Selon
l’endroit du corps où elles surviennent, ces
et de deux chaînes
bêta. C’est la chaîne
bien le cas. Le garçon a alors été soumis à
une chimiothérapie, afin de détruire un
Le vecteur viral qui a été développé par
l’équipe de Marina Cavazzana avec la colla-
bêta qui est

E
crises peuvent provoquer des arthrites, des maximum de ses CSH malades ; les saines boration d’une biotech américaine, Blue-
t si l’apparition de la vie sexuelle sur insuffisances rénales, des troubles respira- anormale dans lui ont ensuite été injectées par voie intra- bird Bio, peut être utilisé de la même
Terre avait pour origine... un virus ? toires, voire des infarctus ou – si ce sont les la drépanocytose, veineuse et l’équipe a pu constater qu’elles manièrepourintroduirelacorrectiongéné-
Si surprenante qu’elle puisse paraître vaisseaux du cerveau qui sont touchés – des avaient correctement regagné leur berceau tique dans les cellules des malades de bêta-
aux yeux des non-initiés, cette hypothèse vient atteintes cérébrales. l Si la proportion d’origine, à l’intérieur des os longs où se thalassémie, qui se trouvent majoritaire-
d’être solidement étayée par une étude de Il existe bien une molécule qui atténue de globules rouges trouve la moelle osseuse. « Depuis qu’il a ment dans les pays du Golfe et en Asie du
chercheurs de l’Institut Pasteur, du CNRS et de ces crises et leurs effets collatéraux, anormaux reste subi cette autogreffe il y a deux ans, le garçon Sud-Est. Un essai thérapeutique est
l’université Paris-Descartes, récemment parue l’hydroxyurée, utilisée notamment dans les en dessous de 30 %, n’a plus eu besoin de transfusions ; les CSH d’ailleurs là aussi en cours. n
dans la revue « Cell ». La plupart des eucaryotes leucémies. Mais beaucoup de « drépanocy- une personne atteinte
– c’est-à-dire les organismes vivants possédant taires » ne répondent pas à ce traitement. de drépanocytose
des cellules avec un noyau : animaux, plantes, Pour survivre, ces malades n’ont d’autre n’a pas de crise Pourquoi les Noirs ?
parasites... – transmettent leur patrimoine choix que de subir tous les mois une trans- vaso-occlusive.
génétique à leur descendance grâce à la fusion au cours de laquelle on leur enlève
reproduction sexuelle. Celle-ci passe par l’union plusieurs centaines de millilitres de globu- l Le nombre moyen La drépanocytose est une maladie qui affecte en très grande majorité des Noirs.
d’un gamète mâle et d’un gamète femelle dont lesrougesmaladespourleurdonnerautant de globules rouges Pourquoi cet état de fait ? L’explication tient à une autre maladie, le paludisme,
la fusion constitue la première et indispensable de globules rouges sains. est compris entre et relève d’un mécanisme classique de mutation-sélection propre à l’évolution
étape de la formation de la cellule-œuf. Tel était le quotidien du jeune garçon jus- 4,5 et 6 millions darwinienne. Le gène en cause dans la drépanocytose est appelé « S » s’il est
Mais comment cette fusion se produit-elle ? qu’à ce qu’il passe par les mains de Marina par millimètre cube muté et « A » s’il est normal. Tout individu possède deux copies du même gène,
Quels en sont les mécanismes moléculaires ? Cavazzana. Sa thérapie génique s’est atta- de sang pour un l’un lui étant transmis par son père et l’autre par sa mère. Une personne malade
Les signataires de l’article en ont découvert quée à la racine du mal, en corrigeant les homme, et entre a deux gènes mutés (S/S), elle est dite homozygote. Mais, à la génération
l’agent clef : la protéine HAP2, présente à la cellules souches hématopoïétiques (CSH), 4 et 5,4 millions précédente, ses parents sont porteurs de la maladie sans en développer les
surface de la membrane des gamètes mâles c’est-à-dire les cellules de la moelle osseuse pour une femme. symptômes, parce qu’ils possèdent un gène muté et un gène normal (S/A) : ils
de presque tous les eucaryotes. Par sa structure à l’origine de toutes les cellules sanguines, Un globule rouge sont hétérozygotes. Or, il se trouve que les hétérozygotes sont moins sensibles
tridimensionnelle spécifique, cette protéine qu’il s’agisse des globules rouges ou des glo- a une durée que les personnes non porteuses de la drépanocytose (A/A) au paludisme : la
a la capacité d’engager la fusion. Or, ont bules blancs. C’est dans le matériel généti- de vie de 120 jours. surface rigidifiée de leurs globules rouges rend plus difficile pour le parasite
découvert les chercheurs, cette protéine HAP2 quedesCSHquesetrouvelaformemutante Pour maintenir notre d’y entrer. Dans une zone géographique où sévit le paludisme, comme c’est
pourrait être l’héritage d’une infection virale du gène responsable de la maladie. « Pour taux constant, notre le cas de l’Afrique, les hétérozygotes S/A survivent donc mieux que les A/A
ancienne, qui se serait produite chez l’ancêtre que la thérapie génique réussisse, il faut réin- organisme en produit en cas d’épidémie ; du même coup, leur proportion dans la population totale
commun à l’ensemble des eucaryotes. Comme troduire dans l’organisme 3 millions de CSH 200 milliards de cette région augmente mécaniquement, faisant croître le nombre de couples
quoi la vie tient à peu de chose ! — Y. V. corrigées par kilo que pèse le malade », expli- par jour. d’hétérozygotes S/A susceptibles d’avoir un enfant drépanocytaire. — Y. V.
Les Echos Lundi 6 mars 2017 // 13

enquête

PSA-Opel,
lescoulisses
d’uneopération
éclair
AUTOMOBILE // Quatre mois de négociations
auront suffi à Peugeot-Citroën et à General Motors
pour mener la vente d’Opel. Une opération
ultrarapide, qui trouve sa source dans la tentative
d’alliance avortée entre les deux groupes en 2012.
La résurrection du groupe français
et les difficultés sans fin de la marque
allemande ont servi de déclic.

Maxime Amiot ausiècle passé ! – et un PSA trop petit et dési-


@Maxamiot reux de grossir, la consolidation fait sens.
et Julien Dupont-Calbo Même positionnement produit (petites et
@jdupontcalbo moyennes voitures grand public, utilitai-
avec T. M. et D. Bx res), complémentarité géographique (forte

L
présence en Europe du Nord pour Opel, en
e« blitzkrieg »aétérondementmené Europe du Sud pour PSA)… Les « pitchs »
et, à vrai dire, personne ne l’avait vu des banquiers et consultants chiffrent les
venir. Entre PSA et Opel, qui officiali- économies d’échelle en milliard.

RGA/RÉA ; Daniel Acker/Bloomberg


sent ce lundi le rachat du second par le pre- Las, quelques mois après l’annonce, le
mier, l’histoire d’amour pourrait relever de navire PSA se met à prendre l’eau sous les
prime abord du coup de foudre. « Jamais vu vagues de la crise européenne. Quelque
un timing aussi rapide dans un secteur aussi 200 millions d’euros de cash brûlés chaque
complexe que l’automobile », admire l’un des mois,unebanquesauvéeencatastrophepar
négociateurs. Les premiers échanges ? En l’Etat français, des pertes record de 5 mil-
octobre dernier, lorsque Carlos Tavares, le liardsd’euros…Devantlachutedesonparte-
patron de PSA, et Mary Barra, la pilote de naire, GM prend du champ et abandonne le
General Motors, propriétaire d’Opel, se ren- gros des projets initiés (concevoir en com-
contrent à Paris, en plein Mondial de l’auto- mun des boîtes de vitesses à double Avec la reprise du marché européen et la restructuration massive opérée par Carlos Tavares, PSA est revenu à la vie. Dans
mobile. A la fin du mois, les deux dirigeants embrayage, une plate-forme de segment B, le même temps, Opel ratait le retour aux profits promis aux actionnaires pour 2016. « Seize années de pertes consécuti-
mandatent chacun leur banque-conseil, lancer une offensive hors d’Europe…). ves, c’était la goutte de trop pour Mary Barra. La patronne de GM a compris qu’il n’y avait plus de solution interne viable. »
Morgan Stanley côté français et Citi côté Quant à une fusion PSA-Opel, l’équation
américain.C’estlevéritabledébutdel’opéra- financière s’avère impossible à résoudre. l’enfer au paradis en trois ans », résume-t-on voitures, la dénommée « Gamma ». Pas avoir reçu sur Twitter le soutien de Karl-
tion « Magritte », avec, dans les premiers « On ne pouvait pas valoriser les actifs, qui ne chez PSA, même si, en interne, la pression flamboyante sur le plan technologique mais Thomas Neumann, le patron d’Opel, Carlos
rôles, « Picasso » (PSA), « Gauguin » (Gene- valaient plus grand-chose. C’était l’alliance du sur les coûts est maximale. Forcément, la adaptée à l’international car conçue par les Tavares,serendenAllemagnepourrencon-
ral Motors) et « Offenbach » (Opel). Deux borgne et du paralytique », décrypte un des rédemption française ne passe pas inaper- ingénieurs coréens de Daewoo. Dans cette trerlessyndicats,quisignifientleurposition
peintresquisepenchentsurlecasd’uncom- négociateurs de l’époque. Pour PSA, qui s’est çue à Detroit. Malgré un nouveau manage- affaire, le durcissement des réglementa- favorable. « Ça s’est bien passé. Le plus com-
positeur d’origine allemande naturalisé entre-temps retiré d’Iran – un marché pour- ment – Karl-Thomas Neumann, le Mon- tions environnementales (émissions C02, et pliqué, ce sont les différences de droit entre les
français… tant crucial pour Peugeot – afin de ne pas sieur Chine de Volkswagen, est nommé en surtout dieselgate) en Europe joue un rôle deux pays », pointe Xavier Chéreau, le DRH
Le secret est bien gardé. Chez PSA, seule fâcher son allié américain, l’union avec GM 2013 –, doublé d’un sévère plan d’économies clef, obligeant GM à remettre sérieusement de PSA. Le 21, un échange téléphonique de
une poignée de dirigeants sont dans la s’achève fin 2013 par un échec cuisant. Le illustré par la fermeture de l’usine de au pot s’il souhaite passer les futures trente minutes avec la chancelière Angela
confidence–CarlosTavaresetJean-Baptiste salut du groupe viendra finalement de Don- Bochumen2014,Opelrateleretourauxpro- normes. Merkel permet de détendre encore la situa-
de Chatillon, le directeur financier, sont en gfeng et de l’Etat français, qui injectent les fits promis aux actionnaires pour 2016. La Aux Etats-Unis, où l’on est habitué aux tion. A Paris, le conseil de surveillance du 22
premièreligne.LorsqueMaryBarraserend, milliards nécessaires. De l’argent public faute au Brexit, qui impacte les opérations marges à deux chiffres générées par les avalise le soutien officiel de la famille Peu-
en janvier, avenue de la Grande-Armée, au chez les Peugeot, c’est une première. britanniques de Vauxhall, dit-on. « Seize pick-upetautresSUV,lamesseestdite.Etles geot, de Dongfeng et de l’Etat français.
siège parisien de Peugeot, consigne est don- années de pertes consécutives, c’était la goutte regardssetournentdenouveauversPSA.Le S’ensuit une virée à Londres. Chaque fois,
née aux cadres de fermer les portes pour ne La messe est dite de trop pour Mary Barra. La patronne de GM français est désormais suffisamment solide Carlos Tavares énonce le même discours :
pas croiser la patronne américaine. Le cabi- Mais les ingénieurs de PSA et d’Opel ne se a compris qu’il n’y avait plus de solution pour garantir l’avenir d’Opel, ses plates-for- PSA respectera l’identité d’Opel, les accords
net Roland Berger est mandaté pour figno- perdent pas de vue. Leurs états-majors ont interne viable », indique un négociateur. mes sont récentes, ses motorisations parmi en cours, et remettra en selle les sites indus-
ler le volet industriel du rapprochement, malgré tout validé trois projets de coopéra- « Les marchés auraient été prêts à une cession les plus sobres du marché. Du côté français, triels déficients. Aux journalistes allemands
mais la direction d’Opel n’est mise dans la tion croisée : le nouveau Peugeot 3008 et le on mesure aussi les avantages : certes, l’opé- rencontrés en marge des résultats annuels,
boucle qu’à la fin janvier. Quant aux trois futur crossover d’Opel, le Grandland, seront ration recentrerait encore le groupe sur le patron pilote raconte comment son père
actionnaires principaux de PSA (l’Etat fran- produits dans l’usine PSA de Sochaux ; les Du côté français, on mesure l’Europe, mais elle permettrait d’atteindre conduisait une Opel Manta. « C’est la voiture
çais, la famille Peugeot et le constructeur remplaçants des C3 Picasso et de l’Opel les avantages : certes, enfin une taille critique. Avec ses modèles avec laquelle j’ai quitté mon pays pour la
chinois Dongfeng, qui détiennent chacun Meriva (Crossland X) sur le site d’Opel à l’opération recentrerait très semblables, le duo pourrait facilement première fois », confie le Portugais avec
13 % du capital), ils découvrent le projet mi- Saragosse, tandis que deux utilitaires sorti- mettre en commun un maximum de com- « saudade ».
février,quelquesheuresavantlesfuitesdans ront des chaînes PSA de Vigo. Chaque fois, encore le groupe sur posants. Les économies d’échelles, au bout Lesnégociateurss’attaquentauxderniers
la presse. Robert Peugeot, le chef de file de la les véhicules adoptent des plates-formes et l’Europe, mais elle de quelques années d’amalgame, sont chif- points chauds. Si GM est d’accord pour gar-
famille,estappeléenurgencealorsqu’ilestà desmoteursdePSA,quigèreensuslecahier permettrait d’atteindre frées entre 1,5 et 2 milliards d’euros par an. der à son bilan une bonne partie des retrai-
l’autre bout du monde. « Dans une telle opé- des charges. Resteaux équipes denégociation à surmon- tes,l’américainrésistesurlesujetR&D :ilne
ration, le secret est essentiel. Il n’était pas pos- « Les ingénieurs d’Opel ont vu notre savoir-
enfin une taille critique. ter les points durs d’une fusion. A commen- souhaitepasqu’Opelutilisesesbrevetssurla
sible de demander le “go” de chacun », relati- faire et notre capacité à fournir des véhicules cer par les retraites des salariés d’Opel-Vau- voiture électrique hors d’Europe. Frayeur
vise un actionnaire. Pendant tout ce temps, communs qui respectent l’identité de leur pour un dollar symbolique », renchérit xhall : GM a dû provisionner 7 milliards sur les discussions. La date du conseil de
Carlos Tavares s’amuse à leurrer son marque », explique-t-on à Sochaux. « On le Emmanuel Rosner, analyste chez CLSA. A d’euros pour couvrir celles de ses employés surveillance final, fixée au 3 mars, ne tient
monde, martelant à l’envi son refus de « la voit avec le Crossland X, présenté à Genève : ça son arrivée aux commandes, fin 2013, Mary allemands et britanniques… Il y a aussi le qu’à un fil. Furieux des fuites, son président,
guérilla des volumes »… Soit l’essence du raid fonctionne. Personne ne peut dire que ce n’est Barra avait décidé de jouer la carte du volet R&D : en dépit de ses 7.000 ingénieurs, Louis Gallois, rappelle à tous que la diffu-
sur Opel. pas une Opel », juge un « Opelaner ». « stand alone ». La grande prêtresse de Opel achète le gros de ses technologies à siond’informationsrelèvedupénal.AParis,
« Depuis que je suis à mon poste, je n’ai vu Detroit est désormais convaincue qu’il faut General Motors, chez qui sont logés les bre- Morgan Stanley et les avocats de Bredin Prat
Chez PSA, « on est passé de l’enfer aucun problème lié au partenariat avec Opel lâcher l’affaire. Manque de synergies, fric- vets. Un casse-tête. mettent les bouchées doubles. Un terrain
au paradis en trois ans » arriver jusqu’à mon bureau », confirme tions incessantes avec l’état-major, plates- d’entente est finalement trouvé sur les
Si le puzzle « Magritte » a pu s’assembler en Carlos Tavares. Dans le Doubs, les ingé- formes vieillissantes et technologies limi- Derniers points chauds : retraites – GM en garde la majeure partie à
quatre mois à peine, c’est que les pièces nieursallemands,confinésdanslebâtiment tées, le boulet Opel est trop lourd à porter. les retraites et la R&D son bilan–, puis sur la R&D. Pour tout le
étaient déjà sur la table depuis 2012. Le Ouest du centre technique, reviennent cha- La décision s’impose d’autant plus que Les fuites dans la presse n’arrangent rien. Le monde,l’occasionétaittropbelle.Avenuede
29 février de cette année bissextile, PSA quesemaineenAllemagnelouerlepartena- d’autresinvestissementsprohibitifsseprofi- 14 février, jour de la Saint-Valentin, les Etats la Grande-Armée, le conseil débute le
annonce en grande pompe son « alliance riat à leur direction. Alors que la production lent à l’horizon. La marque à l’éclair doit français, allemand et britannique décou- 3 mars en fin de matinée, et attend la clôture
mondiale » avec General Motors. Le groupe du Grandland, lancée en janvier 2017, pré- renouveler une plate-forme en fin de vie, la vrent, effarés, le projet d’union via les de la Bourse pour conclure et donner son
américain prend 7 % du capital du français, voit la livraison de 100.000 voitures, la mar- « CS », développée en commun avec Fiat médias. Chez les syndicats et salariés, la sur- feu vert définitif. Mary Barra viendra elle-
des coopérations en Europe, voire à l’inter- que à l’éclair fait savoir qu’elle en veut davan- pour les petites voitures. Un enjeu stratégi- prise est également totale. Tous mettent en même à Paris pour signer l’accord ce lundi.
national, sont envisagées. « La priorité pour tage. En parallèle, l’environnement que vu qu’Opel réalise 42 % de ses ventes sur garde contre les risques pour l’emploi. En La toile est achevée, et « Picasso » peut dan-
GM était déjà de résoudre son problème Opel. économique évolue. Avec la reprise du mar- le segment B. « On parle de modèles à volume plein essai au Portugal du nouveau 5008, ser le french cancan avec « Offenbach », sa
La fusion était clairement une option », se ché européen et la restructuration massive limité car avant tout européens, à très faible Carlos Tavares doit revenir précipitamment nouvelle muse.
souvient un dirigeant de l’époque. Entre un opérée par Carlos Tavares, PSA revient à la marge », décrypte un consultant. GM décide aux affaires pour rassurer les gouverne-
constructeur exaspéré d’accumuler les per-
tes en Europe – son dernier profit remonte
vie. Ses marges gonflent (6 % en 2016), son
matelas de cash aussi. « On est passé de
d’arrêter les frais et de ne conserver qu’une
seule plate-forme mondiale pour les petites
ments et partenaires sociaux. Un tour
d’Europe commence. Le 20 février, après ( Lire nos informations
Pages 16-17
14 // Lundi 6 mars 2017Les Echos

, Budget de l’Etat 2015 : 366,7 milliards d’euros // PIB 2015 : 2.181,1 milliards d’euros courants //
Plafond Sécurité sociale : 3.269 euros/mois à partir du 01-01-2017 // SMIC horaire : 9,76 euros
à partir du 01-01-2017 // Capitalisation boursière de Paris : 1.361,76 milliards d’euros (au 11-01-2017)
Les chiffres // Indice des prix (base 100 en 2015) : 100,55 en novembre 2016 // Taux de chômage (BIT) : 10 %
de l’économie au 3e trimestre 2016 // Dette publique : 2.160,24 milliards d’euros au 3er trimestre 2016

EN FRANCE À L’ÉTRANGER

SEMI-MARATHON DE PARIS UKRAINE ACCORD PRÉLIMINAIRE


LES KÉNYANS DOMINATEURS AVEC LE FMI EN VUE D’UNE LA PHOTO DU JOUR
SOUS LA PLUIE NOUVELLE AIDE FINANCIÈRE
Les Kényans ont dominé comme Le Fonds monétaire international L’exode des civilsde Mossoul
attendu le semi-marathon (21,098 kilo- a annoncé samedi qu’il était parvenu
mètres) de Paris, dimanche sous la pluie à un accord préliminaire avec
et dans le vent. Morris Gachaga a rem- l’Ukraine qui pourrait permettre à ce
porté au sprint la course messieurs et, pays ravagé par un conflit et en proie
chez les dames, Ruth Chepngetich a à d’énormes difficultés économiques
laissé ses adversaires en route. Plus de de recevoir une nouvelle aide au pre-
38.000 concurrents ont pris le départ de mier semestre. Le communiqué du
la 25e édition, selon les organisateurs. FMI fait mention d’un prêt de 1 mil-
liard de dollars (0,9 milliard d’euros)
DISPARITION DÉCÈS DE JEAN- et non des montants moins élevés
CHRISTOPHE AVERTY, PIONNIER évoqués les mois précédents.
D’UNE TÉLÉVISION CRÉATIVE
IRLANDE DU NORD SCORE
HISTORIQUE DU SINN FEIN
AUX LÉGISLATIVES ANTICIPÉES
Le Sinn Fein, le parti nationaliste qui
prône la réunification de l’Irlande, a
obtenu un score historique lors des
élections législatives anticipées en
Irlande du Nord, selon les résultats
Gabriel Bouy/AFP

publiés ce week-end. A peine plus de


1.000 voix le sépare du Parti unioniste
démocrate (pro-britannique) qui a
obtenu 28,1 % des suffrages (contre
27,9 % pour le Sinn Fein). De quoi lais-
Réalisateur et producteur, poète et ser présager des discussions ardues en
musicien, Jean-Christophe Averty est vue d’un gouvernement de coalition.
décédé samedi à 88 ans. En quelque
500 émissions parmi les plus novatri- POLOGNE VARSOVIE CONTRE
ces, ce créateur en perpétuelle ébulli- LE POLONAIS TUSK À LA TÊTE
tion aura bouleversé la télévision. La DU CONSEIL EUROPÉEN
ministre de la Culture, Audrey Azou-
lay, a salué « un inventeur génial ». « A
peine la télévision née, lui offrait-il de Les combats opposant l’armée irakienne aux djihadistes de Daech faisaient toujours rage, dimanche, à l’ouest de Mossoul,
nouvelles écritures », pour le CSA. forçant des milliers d’habitants à fuir sur les routes. Le nombre total de civils ayant quitté la ville depuis octobre se chiffrait
Andreas Solaro/AFP

à 206.000 personnes, contre 164.000 le 26 février, selon l’Office international pour les migrations.
AFFAIRE TROADEC Photo : Aris Messinis /AFP
DEUX PERSONNES
EN GARDE À VUE À BREST
Deux personnes ont été placées en
garde à vue dimanche à Brest dans le La Pologne a créé une situation inédite
cadre de la mystérieuse disparition de dans l’UE en présentant samedi un can-
la famille Troadec depuis le 16 février, didat au poste de président du Conseil ON EN PARLE À MANILLE
a-t-on appris auprès du procureur de européen contre le Polonais Donald
la République de Nantes, Pierre Sen- Tusk (photo), son titulaire sortant qui
nès. Il s’agirait d’un homme et d’une
femme, proches de la famille Troadec,
déjà entendus au début de l’enquête,
briguera jeudi un second mandat. Le
Parti conservateur nationaliste au pou-
voiràVarsovierefuseeneffetdesoutenir
Aux Philippines,leretour delapeine de mort
selon des informations du quotidien cet ex-Premier ministre libéral, jusqu’à Onze ans après son abolition, la peine capitale est rétablie pour les trafiquants.
« Presse Océan ». présent seul candidat déclaré à ce poste,
et lui préfère l’eurodéputé polonais
INCIDENT ÉLECTRIQUE GROSSES Jacek Saryusz-Wolski. Michel De Grandi d’abaissement de l’âge de la res- catholique, très implantée aux sant de longue date à la peine
PERTURBATIONS SUR LE RÉSEAU @MdeGrandi ponsabilité pénale à neuf ans, Philippines,avec80 %defidèles capitale.
SNCF AU NORD DE PARIS SOMALIE LA VAGUE DE

R
l’undesdeuxpiliersdelaguerre parmi la population, n’est pas Bien que condamné par
Un incident électrique sur venu SÉCHERESSE FAIT 110 MORTS ien n’arrête Rodrigo controversée contre la drogue en reste dans la violence des cri- les défenseurs des droits de
dimanche en début d’après-midi près Quelque 110 personnes sont mortes Duterte. Onze ans après menée par le président. Le texte tiques. « Cette décision est inhu- l’homme et Amnesty Interna-
de la gare du Nord à Paris a occa- jeudi et vendredi au sud de la Somalie son abolition, le prési- limite le châtiment suprême maine, honteuse et grossière- tional pour ses méthodes et le
sionné des retards de plusieurs heu- desconséquencesdelasécheresse.Dans dent des Philippines vient de – la pendaison, l’injection mor- ment irrespectueuse », a déclaré côté expéditif de sa campagne
res sur certains trains. D’importantes un village, 69 habitants, la plupart des faire adopter par le Congrès un telle ou le peloton d’exécution – le père Jerome Secillano, secré- antidrogue, le président philip-
perturbations étaient signalées sur enfants et des personnes âgées, sont projet de loi rétablissant la aux crimes ayant trait au trafic taire aux relations publiques de pincontinuesoncombatcontre
des trains grandes lignes, le RER B, le morts de maladies causées par l’eau. Fin peine de mort dans l’archipel. de drogue. Même adopté par le la Conférence des évêques les trafiquants. Depuis l’entrée
RER D, des TER, le Thalys et l’Euros- février, la Somalie a décrété « catastro- Après deux tours de scrutin, Congrès, ce texte passe difficile- catholiques. Et d’ajouter que enfonctionsdeDuterte,finjuin,
tar, selon le site Internet de la compa- phenationale »lasécheressequimenace un troisième vote doit encore ment dans la société. Déjà pour « les criminels doivent être punis la police a annoncé avoir abattu
gne ferroviaire. trois millions de personnes, selon les intervenir à l’Assemblée dans la méthode employée : limita- et les victimes être aidées, mais la en situation de légitime défense
ONG. Le pays est, avec le Yémen et le quelques jours. Mais il n’y aura tion des temps de débats, sys- punition ne doit pas être la mort. plus de 2.500 trafiquants ou
MARSEILLE UNE FAMILLE Nigeria, au bord de la famine, déjà offi- plus de débat sur le sujet, de tème garantissant l’anonymat A cause des dysfonctionnements toxicomanes, tandis que plus
EMPORTÉE PAR UNE VAGUE, ciellement déclarée au Soudan du Sud, sorte que cette dernière étape des votes. Ensuite et surtout, et des défauts de notre système de 4.000 personnes ont été
UN MORT, UN DISPARU où elle touche 100.000 personnes. nedevraitêtrequ’uneformalité. c’est le fond du texte qui suscite pénal, les risques sont grands tuées dans des circonstances
Une fillette de 4 ans est morte et sa Viendra ensuite le tour du les plus fortes protestations. pour que des innocents soient non élucidées. Et ce n’est pas
sœur de 8 ans était toujours portée MALAISIE L’AMBASSADEUR S énat, où les partisans de L’opposition souligne que la victimes d’erreurs judiciaires ». fini. Avec la peine de mort
disparue dimanche, après avoir été DE CORÉE DU NORD EXPULSÉ Rodrigo Duterte devraient faire corruption répandue dans le « C’est une Chambre de marion- rétablie, le président dispose
emportées par une vague avec leur La Malaisie a donné samedi à l’ambas- passer le texte sans grande diffi- pays pourrait conduire à l’exé- nettes et de caïds », a lancé pour d’un moyen supplémentaire. Et
père, dont les jours ne sont pas en sadeur de Corée du Nord, Kang Chol, culté.Ilconstitue,avecunprojet cution d’innocents. L’Eglise sa part Edcel Lagman, oppo- légal. n
danger, samedi à Marseille. La fillette 48 heures pour quitter le pays, une nou-
de 4 ans avait été retrouvée samedi et velle escalade des tensions entre les
avait été évacuée vers un hôpital mar- deux pays depuis l’empoisonnement à LA MÉTÉO
9
seillais en arrêt cardio-ventilatoire. l’aéroport de Kuala Lumpur du demi- Lille
Elle y est morte au cours de la nuit de frère en disgrâce de Kim Jong-un. Kuala AUJOURD’HUI
9
10
Amiens
avec lachainemeteo.com
samedi à dimanche. Leur père avait, Lumpur a aussi exigé en vain des excu- 8 8 4/10 AILLEURS CE JOUR MARDI MERCREDI
Rouen 8
Reims Metz AMSTERDAM 5/9 5/9 5/10
quant à lui, été rapidement sorti de ses de Pyongyang qui avait critiqué 11 Caen 9 5/12 4/9
ATHÈNES 11/18 12/15 12/15
Brest 8
l’eau par des pêcheurs. l’enquête malaisienne sur le meurtre. 10
Paris
9 Nancy
8 3/11 MARDI
BERLIN 6/8 2/5 1/7
9 Strasbourg
Rennes Troyes BRUXELLES 6/9 4/9 6/11
Orleans 6
10 DUBAI 24/26 22/24 22/25
12 Tours 8 8/14 8/16
11 Belfort FRANCFORT 5/8 3/9 2/9
Nantes 12 Bourges Dijon HONGKONG 19/23 18/19 18/20
Poitiers 6/12 ISTANBUL 9/11 13/17 12/16
11 12
Lyon LONDRES 6/11 4/10 10/13
Limoges 13 11/15 2/11
Clermont- MADRID 9/18 6/19 6/21
13 Ferrand 9 MERCREDI 8/11
14 MILAN 6/13 6/14 3/14
Brive Grenoble MOSCOU 2/3 0/3 -0/6
Bordeaux
16 NEW YORK -1/8 6/15 7/13
Avignon 11/13 7/18
15 RIO DE JANEIRO 28/30 27/29 26/27
15 15 17 Nice SAN FRANCISCO 9/12 9/14 10/16
Bayonne Toulouse Montpellier Marseille 9/11 SHANGHAI 7/12 7/14 8/15
16 16 SINGAPOUR 27/30 26/30 26/31
19 10/14 6/12
Perpignan Bastia JEUDI
SYDNEY 20/24 20/22 20/22
7/14 TOKYO 8/11 5/11 2/12
15
Retrouvez la meilleure info météo sur TORONTO 1/6 6/11 -1/4
Ajaccio
TV - MOBILES - INTERNET 9/18 10/18 ZURICH 2/8 3/7 -2/9
Gestion de Fortune - Family Office
www.cyrusconseil.fr
Lundi 6 mars 2017
www.lesechos.fr

DEVISES EUR/GBP 0,8614 EUR/JPY 1,2092 EUR/CHF 1,0677 GBP/USD 1,225 USD/JPY 1,146 USD/CHF 1,0117 TAUX EONIA -0,35 LIFFE EURIBOR 3 MOIS -0,329 OAT 10 ANS 0,9064 T-BONDS 10 ANS 2,4725

INDUSTRIE & SERVICES


AUTOMOBILE
DERNIÈRE HEURE
En rachetant Opel, PSA s’érige
en géant européen. // PP. 16-17,
L’ÉDITORIAL DE DAVID
BARROUX P. 9
Enmaldecapitaux, Deutsche Bank Lelogicield’Uber
pouréchapper
lanceun appel massifaumarché
ET L’ENQUÊTE P. 13

CATERPILLAR auxcontrôles
Nicolas Madelaine
Nicolas Lambert/AFP

@NLMadelaine

Voilà une information dont Uber se


serait bien passé. Alors que sa culture
d’entreprise est attaquée tous azimuts
Le scandale fiscal qui embarrasse depuis quelques semaines, le service de
Trump. // P. 18 réservation de voitures avec chauffeur a
reconnu vendredi 3 mars l’existence
LES MOUSQUETAIRES d’un logiciel secret permettant à ses
Croissance tranquille en 2016. chauffeurs d’éviter d’être pris la main
// P. 19 dans le sac par des représentants de
l’ordre. La mise en œuvre de ce logiciel
CULTURE un peu partout dans le monde et sans
Lagardère Live Entertainment doute en France a été révélée par le
se renforce dans le spectacle. « NewYorkTimes »vendredi.Ils’appelle
// P. 20 « Greyball » et est un outil d’un pro-
gramme baptisé « VTOS » (« violation of
HIGH-TECH & MÉDIAS terms of service ») destiné à fermer le
ÉLECTRONIQUE service à ceux qu’Uber soupçonne
A l’intérieur des smartphones, d’avoir de mauvaises intentions à son
labataille des fabricants de égard ou à celui de ses chauffeurs. Il
processeurs fait rage. // P. 21 serait encore utilisé, surtout en dehors
desEtats-Unis,ditle« NewYorkTimes ».
PUBLICITÉ
Le Brexit incite WPP à la prudence
sur sa croissance. // P. 22 L’entreprise a reconnu
ET « CRIBLE » P. 32 l’existence d’un logiciel
secret permettant à ses
GEMALTO
Le groupe compense le déclin Deutsche Bank veut atteindre un ratio de solvabilité supérieur à 13 % à terme. Pour y parvenir, l’apport de 8 milliards
chauffeurs d’éviter d’être
rapide des ventes de cartes SIM. d’euros se fera via 687,5 millions d’actions nouvelles émises entre le 21 mars et le 6 avril. Photo Martin Leissl/Bloomberg pris en flagrant délit
// P. 22 ET « CRIBLE » P. 32 par la police.
tion d’actifs sera mise en Bourse dans les En gardant Postbank, Deutsche Bank
START-UP La première banque deux ans. réaffirme ses ambitions dans la banque de Uber assure qu’il est fondé à utiliser ce
CONCOURS allemande veut Deutsche Bank vise désormais un ratio détail en Europe, où l’ensemble compte programme. « Il empêche les demandes
L’écosystème start-up traverse augmenter son capital de solvabilité supérieur à 13 % à terme, 20 millions de clients. Un plan de dévelop- d’utilisateurs frauduleux qui violent les
le périf. // P. 23 de 8 milliards d’euros supérieur aux 12,5 % exigés par le supervi- pement commun doit être élaboré, qui termes de service, que ce soit des gens qui
d’ici à début avril. seur bancaire d’ici à 2018. Pour y parvenir, nécessitera 1 milliard d’euros en coûts de veulent s’en prendre physiquement aux
PME & RÉGIONS l’apport de 8 milliards d’euros d’argent frais restructurations et départs de personnel. chauffeurs, des concurrents voulant per-
GOUVERNANCE seferavia687,5millionsd’actionsnouvelles En tout, la banque vise 2 milliards d’euros turbernosopérations[enleurchipantses
Conseil d’administration
Elle conserve sa filiale émises entre le 21 mars et le 6 avril. Le prix de charges de restructurations d’ici à 2019, clients, NDLR], ou des opposants qui
cherche femmes... Postbank. proposé ressort à 11,70 euros par action, soit pour être en mesure de réduire sa base s’allient avec les autorités pour des opéra-
mais pas trop vite. // P. 24 une décote importante par rapport au totale de coûts à 22 milliards d’euros d’ici à tions secrètes visant à piéger nos conduc-
Jean-Philippe Lacour cours du titre vendredi, à 19,10 euros.In fine, 2020, puis 21 milliards en 2021, contre teurs »,aindiquéunporte-paroled’Uber
HAUTS-DE-FRANCE @bankfurt le nombre d’actions en circulation va être 24,1 milliards en 2016. dans un e-mail à l’Agence France Presse.
— Correspondant à Francfort augmenté de moitié, signifiant un fort effet Les changements concernent aussi la
de dilution pour les actionnaires anciens. banque d’investissement. Les activités de Sécurité des chauffeurs
Même pendant les pires heures de Deuts- négoce sur les marchés et de conseil en res- Cependant, VTOS aurait aussi été utilisé
che Bank à l’automne dernier, son patron 2 milliards d’euros de charges tructuration,séparéesilyaunanetdemi,se pour limiter les frais d’Uber lorsqu’il
John Cryan parvenait à repousser les spé- de restructuration d’ici à 2019 retrouveront à nouveau sous le même toit. s’installe sur un territoire sans avoir le
culations à propos d’une levée de capitaux. La banque francfortoise a finalement Cette division, qui a causé les pires ennuis blanc-seing des autorités. Concrète-
La veille du week-end, la première banque décidé de conserver Postbank faute de trou- judiciaires, sera codirigée à terme par ment, Uber confiait dans certaines villes
Stelia

allemande a fait volte-face, en annonçant verl’acheteurprêtàmettre lebonprixsurla l’actuel directeur financier de la banque, à un manager sur place la tâche de repé-
Stelia Aerospace fait décoller son une augmentation de capital de 8 milliards table. En 2009, l’ancien patron de Deutsche Marcus Schenck, un ancien de Goldman rer les agents des forces de l’ordre sus-
usine du futur à Méaulte. // P. 25 d’euros, une décision avalisée dimanche Bank, Joe Ackermann, avait mis la main sur Sachs, et un membre du directoire, Garth ceptibles de prendre ses chauffeurs en
par le conseil de surveillance. D’autres déci- cette cible pour environ 6 milliards d’euros. Ritchie, qui coiffe déjà les activités de flagrant délit. Par exemple, il repérait les
FINANCE & MARCHÉS sions stratégiques ont été prises. Un prix peu justifié aujourd’hui alors que la négoce. Quant àla gestion d’actifs, appelée à demandes de voitures proches des bâti-
DETTE La filiale Postbank, qui était en vente banque de détail souffre des taux bas et ouvrir son tour de table dans le capital, il se ments administratifs, regardait si des
La France a bouclé un quart depuis 2015, sera réintégrée dans la banque qu’un parc d’agences important chez Post- dit que l’entité redevenue fort rentable cartes de paiement étaient liées à des
de son financement malgré de détail. Et une part minoritaire de la ges- bank fait face à la vague du numérique. serait valorisée 8 milliards d’euros. n autorités, consultait les profils sur les
les tensions. // P. 26 réseaux sociaux et cherchait même les
numéros de téléphone portable achetés
HAUSSE DES TAUX pas cher par les autorités pour faire ce
La Fed prend les devants. // P. 27

PAIEMENT
Grèvesen série dans lecielfrançais type d’enquête. Une fois les officiels
menaçants identifiés, ils étaient « grey-
ballés », c’est-à-dire qu’il leur était pro-
Le lancement de Paylib en posé une version modifiée de l’appli
magasin est prometteur. // P. 28 Bruno Trévidic sudetdel’ouestdelaFrance.Dèsvendredi,la le ciel français. Le 7 mars, plusieurs syndi- Uber sur laquelle on ne venait jamais les
@BrunoTrevidic Direction générale de l’aviation civile a cats de personnels d’Air France, au premier chercher.
LES ÉCHOS BUSINESS demandé aux compagnies aériennes rang desquels FO et la CGT, ont également Greyball et VTOS, mis en service en
CARNET // P. 31 Semaine difficile en perspective dans les d’annuler préventivement 25 % des vols qui appeléàfairegrève,pourprotestercontrela 2014etutilisésnotammentàParis,pour-
aéroports.Al’initiatived’unsyndicatminori- traversent ou desservent le sud de la France hausse desrémunérations desmembresdu raient exposer Uber à des poursuites. En
taire, l’Unsa-ICNA, une partie des contrô- et 33 % des vols dans l’Ouest. comité exécutif et réclamer des hausses de tout cas, cette révélation intervient alors
leurs aériens français est appelée à faire salaire. Plusieurs syndicats d’hôtesses et de qu’Uber fait face à plusieurs controver-
grève du lundi 6 mars au vendredi 10 mars Nombreux retards à prévoir stewards d’Air France appellent aussi à ses. La start-up, valorisée par certains
inclus. Bien que limité aux centres de De nombreux retards et allongements de faire grève du samedi 18 mars au lundi 70 milliards de dollars, a d’abord été
contrôle de Brest, de Bordeaux et dans une trajets sont également à prévoir, certaines 20 mars inclus, pour s’opposer aux orienta- visée par des boycotts de la part de ceux
SUR moindre mesure d’Aix-en-Provence (du 7 au compagnies n’ayant d’autre choix que de tionsduplanstratégiquedelacompagnieet qui l’accusaient d’être proche de Donald
9 mars) et sans l’appui du syndicat majoritai- faire effectuer de larges détours à leurs vols, notamment à la création d’une nouvelle Trump. Sa culture d’entreprise a ensuite
resSNCTA,cenouveaumouvementdegrève pour contourner les zones de grève. Selon compagnie à coût réduit. L’été dernier, un été attaquée par une de ses anciennes
– le 13e depuis janvier 2016 – devrait provo- l’association des compagnies européennes appel à la grève des personnels de cabine, employées qui a dénoncé du harcèle-
quer d’importantes perturbations dans les A4E,trèscritiqueàl’égarddesgrèvesducon- lancé par la même intersyndicale, avait for- ment sexuel dans son management.
aéroports français, mais aussi dans ceux des trôle aérien français, « plus d’un millier de tement perturbé le trafic d’Air France. Même son patron et fondateur Travis
DANS
pays voisins, dont les vols sont souvent ame- vols » devraient ainsi être annulés durant la Kalanick a été contraint de reconnaître

a
« LA CHRONIQUE
BOURSE » nés à traverser les espaces aériens gérés par semaine, et « plusieurs centaines de milliers qu’il avait « besoin d’aide » après qu’une
À 12H ET 17H35 les contrôleurs français. Les plus touchés de passagers » devraient en faire les frais. vidéo l’a montré tançant un des chauf-
DU LUNDI AU VENDREDI seront toutefois les aéroports parisiens, Orly Cette grève des contrôleurs aériens fran- Plus d’informations sur feursdeson groupequi luireprochait de
entête,ainsiqueceluideBeauvaisetceuxdu çais n’est toutefois pas la seule prévue dans lesechos.fr/ pousser sa rémunération à la baisse. n
16 // Lundi 6 mars 2017 Les Echos

INDUSTRIE AUTOMOBILE

&SERVICES

à suivre
Nestea

Nestlé et Coca-Cola vont dissoudre


leur coentreprise dans le thé
ALIMENTATION — Nestlé et The Coca-Cola Company mettront
fin d’ici à début 2018 à leur coentreprise dans le thé. Créé en
2001, Beverage Partners Worldwide propose des thés glacés à
Enrachetant Opel,PSA
s’érigeengéanteuropéen
emporter sous la marque Nestea. Elle est concurrencée par Lip-
ton, une JV formée par Unilever et PepsiCo. Après janvier 2018,
Coca-Cola continuera de produire et de distribuer le thé glacé
aux fruits Nestea au Canada et dans six pays européens, au
terme d’un nouvel accord avec Nestlé. Mais le géant des sodas
lancera aussi sa propre marque de boissons à base de thé « dans
plusieurs pays européens ».
l Le rachat de la marque allemande doit être annoncé ce lundi.
Nucléaire : le redémarrage l Une opération avant tout européenne, qui mise gros sur les synergies.
de Fessenheim 2 décalé à fin juillet
ÉNERGIE — Le redémarrage du réacteur numéro 2 de Fessen- Julien Dupont-Calbo varier selon les modes de calcul uti- qui utilise des brevets GM. Mais le près de 17 % des ventes de voitures
heim (Haut-Rhin) a été repoussé de fin mars à fin juillet, indique @jdupontcalbo lisés, comprend l’acquisition de la groupe américain a durci les condi- neuves dans l’Union européenne,
RTE. Le réacteur a été stoppé mi-juin 2016 à la demande de et Maxime Amiot banque d’Opel, que PSA reprendra tions : PSA devrait avoir un accès derrière Volkswagen, à 24 %. Grâce
l’Autorité de sûreté nucléaire (ASN) suite à « la détection d’une @Maxamiot avec un partenaire, sur le modèle de limité dans le temps à la technolo- à des plans produits largement
irrégularité dans la fabrication, par l’usine Creusot Forge d’Areva, cequiexisteenEuropeavecSantan- gie et ne pourrait pas la vendre semblables, les deux partenaires
d’une des parties de ce générateur de vapeur ». L’ASN a soumis à C’estlafind’uncycle,etledébutd’un der chez PSA Finance. Dans un pre- dans certaines zones, à commen- espèrent faire converger au fil des
EDF des questions complémentaires dans le cadre de l’instruc- nouveau. Lundi, le siège parisien de mier temps, Opel-Vauxhall devrait cer par les Etats-Unis. nouveaux programmes les plates-
tion sur la sûreté du réacteur. PSA, avenue de la Grande-Armée, conserver des comptes propres, Les négociations entre les deux formes, moteurs et autres compo-
accueillera son dernier grand évé- avant de fusionner véritablement parties ont été menées tambour sants, afin de dégager le maximum
nement avant de déménager vers avec PSA d’ici quelques années. « Ce battant. Ce n’est en effet qu’en octo- de synergies. Celles-ci sont chif-
Sanofi et AstraZeneca s’allient contre l’automne à Rueil-Malmaison. sera fait sur la longueur, il n’y aura bre que PSA et GM ont mandaté frées entre 1,5 et 2 milliards d’euros
un virus pulmonaire des nourrissons Après avoir connu tous les faits riendebrutal »,expliqueunesource leurs banques conseils – Morgan en année pleine, à horizon 2021-
d’armes et la quasi-totalité des au fait du dossier. Du point de vue Stanley côté français, Citi côté amé- 2022. Elles se trouveraient surtout
VACCINS — Le français Sanofi va développer et commercialiser patrons historiques de la maison capitalistique,desbonsdesouscrip- ricain (lire notre enquête page 13). dans la R&D et la production d’élé-
avec MedImmune, filiale du britannique AstraZeneca, un médi- Peugeot, le « 75 » va fermer ses por- tiondevraientêtreattribuésàGene- Chez General Motors, l’échec d’un ments mécaniques.
cament destiné à prévenir des maladies associées à un virus res- tes en apothéose avec l’annonce du ral Motors, afin d’intéresser GM à la retour aux profits d’Opel en 2016 a
piratoire (VRS) chez les bébés. Il est actuellement en essai clini- rachat d’Opel. Mary Barra, réussite de l’opération. Le montage servi de déclic, décidant pour de Un nécessaire électrochoc
que de phase IIb chez des nourrissons prématurés. « Le VRS patronne de General Motors, sera pourrait aboutir à une légère dimi- bon Mary Barra à lâcher une entité Reste désormais à faire vivre effica-
manque dans le calendrier vaccinal des nouveau-nés », a com- elle-même présente pour signer nution des actionnaires actuels qui n’a pas ramené le moindre cement le nouvel ensemble. Dans
menté David Loew, responsable de Sanofi Pasteur. Les deux avec Carlos Tavares, patron de PSA, (Etat, famille Peugeot, Dongfeng). bénéfice depuis seize ans ! ses différents déplacements, Carlos
laboratoires partageront les coûts et bénéfices à parts égales. la cession de l’entité européenne du De son côté, Carlos Tavares tient Tavares l’a répété à l’envi : PSA res-
groupe de Detroit. Des points sensibles réglés enfin son opération de croissance pectera les accords sociaux en
Vendredi, un conseil de sur- Deux volets sensibles de la discus- externe, celle dont il avait besoin cours en Allemagne, ne fermera
La Chine lève AGROALIMENTAIRE — La Chine veillance extraordinaire de PSA a sion ont notamment été réglés ces pour accroître rapidement ses pas d’usines, et conservera le mana-
l’embargo sur va partiellement lever son em- donné son feu vert à la manœuvre derniers jours. En premier lieu, volumes, une nécessité absolue. A gement d’Opel. Le redressement de
bargo sur la viande bovine fran- qui transformera le visage du General Motors conservera à son terme, PSA entend capitaliser sur la marque à l’éclair passera néan-
le bœuf français çaise, a annoncé vendredi le groupe. Le constructeur français bilan la grande majorité des provi- le côté allemand d’Opel pour moins nécessairement par un élec-
ministre français de l’agriculture pèsera bientôt 4,3 millions de véhi- sions des retraites des salariés s’ouvrir ou se renforcer sur cer- trochoc. Compactage des usines,
Stéphane Le Foll (photo). « Cette cules (contre 3,14 millions en 2016), d’Opel travaillant en Allemagne et tains marchés internationaux où la pressionsurlescoûts,misesencon-
décision […] très attendue […] et lorgnera désormais les 5 millions en Grande-Bretagne (7 milliards notoriété de Peugeot et Citroën est currence des sites, redéfinition des
s’appliquera à la viande désossée d’unités en 2020. d’euros environ). Une minorité de plus faible. En attendant, l’opéra- implantations… En trois ans, la
des bovins âgés de moins de Si le gros des sujets est tranché, la somme sera portée par PSA, tion est avant tout européenne, méthode Tavares a métamorphosé
30 mois », a-t-il précisé. Depuis différents points restent encore à mais avec financement et garantie puisque 75 % des ventes du duo se PSA. Au tour d’Opel.
Eric Feferberg/AFP

2001 et l’épidémie de vache folle, la négocier, en vue d’une finalisation apportée par le constructeur amé- font sur le Vieux Continent. « Pour
Chine avait interdit toute impor-
tation de viande bovine française.
La Chine est le deuxième importa-
de l’opération d’ici la fin d’année.
Pour PSA, le coût de l’opération
devrait se situer entre 1,6 et 1,8 mil-
ricain. « PSA n’aura aucune exposi-
tion à ce risque », martèle une
source. Concernant la R&D, PSA
se projeter ailleurs, il faut être fort
chez soi », insiste-t-on ces derniers
jours à Paris. Alors que PSA a
( Lire l’éditorial
de David Barroux
Page 9
teur mondial de viande bovine. liard d’euros, dont environ la moitié pourra continuer à vendre la voi- perdu des parts de marché en et l’Enquête
en cash. Cette somme, qui peut ture électrique d’Opel, l’Ampera-e, Europe, le nouvel ensemble pèsera Page 13

Givenchy vend ENCHÈRES — Chez Christie’s


sa collection
Giacometti
Paris, on attend beaucoup de
cette vente estimée entre 6 et Tavaresdansleclubdesgrandspatronsdel’automobile
9 millions d’euros, susceptible
d’intéresser une clientèle interna-
tionale. La provenance est belle : Président du directoire qu’il portait lorsqu’il était encore le contours du plan stratégique pré- cières, admire un gros actionnaire
il s’agit de la collection constituée de PSA depuis trois ans, bras droit de Carlos Ghosn. senté en avril dernier, « Push to de Peugeot-Citroen. Et puis, il a tou-
par le couturier Hubert de Given- l’ingénieur portugais a sorti Avenue de la Grande-Armée, Pass » – son premier tour de piste joursunmotpourleséquipes,cen’est
chy auprès de son ami, le sculp- le constructeur du fossé l’ancien Renault a vite fait ses preu- s’appelait logiquement « Back in pas feint. » Pour les politiques, les
teur Diego Giacometti. Soit une grâce à son exigence ves. Il n’a bien sûr pas tout réussi, en the race ». Celui qui passe PSA à la analystes et la presse, aussi.
série de meubles spécialement et à sa diplomatie. Chine notamment, mais en trois paille de fer sans susciter de grève A cinquante-huit ans, le père
commandés à l’artiste. Christie’s ans, la Formule 1 Carlos Tavares a dure entend aujourd’hui continuer comblé de trois grandes filles devra
Christie's

avait déjà dispersé en 1993 le Il avait quitté Renault et l’ombre rétabli les comptes agonisants de à « miser sur l’humain » (« le but du se mettre à l’allemand, lui qui parle
mobilier Boulle de Givenchy. d’un autre Carlos pour se faire un PSA. Remis aux normes les usines management est de faire confiance déjà parfaitement portugais, fran-
nom en tant que « number one ». européennesdugroupe.Taillédans aux gens », dit-il), en réclamant la çais et anglais. « Son ambition, c’est
Pari réussi. Aux manettes de PSA les gammes ou les superflus. Et sur- même chose à la chefferie d’Opel. de faire une grande opération de
Boeing AÉRONAUTIQUE — Après avoir depuis 2014, Carlos Tavares signe tout inculqué une culture perpé- « C’est rare d’avoir chez un même croissance externe, mais surtout
supprime répété depuis plusieurs mois sa avec le rachat d’Opel son entrée tuelle de la performance. Un man- dirigeant autant de compétences d’opérer lui-même la fusion des enti-
volonté de réduire ses coûts, dans le circuit des grands patrons tra chez lui. « Si on n’est là que pour techniques, opérationnelles et finan- tés, pointe un vieux grognard de la
1.880 postes Boeing a dévoilé en fin de de l’automobile mondiale. L’ingé- s’amuser, on finit dans le gravier », Grande-Armée. Il a quelques années
semaine dernière le chiffre des
réductions d’effectifs envisagées
nieur lusitanien, silhouette sèche et
regard acéré – les atours du pilote
jugeait en 2014 le père de la
Mégane 2, depuis les paddocks de
« Si on n’est là devant lui pour le faire. » En 2012,
l’ex-boss de Nissan aux Etats-Unis
et la méthode pour y parvenir. de course qu’il devient le week-end, Magny-Cours, casque à la main. que pour s’amuser, expliquait rêver du volant d’un
L’avionneur prévoit de supprimer récoltera cette semaine le fruit de on finit dans bolide du secteur. « Pourquoi pas
1.880 emplois dans sa branche
aviation civile, essentiellement
son quitte ou double professionnel.
Dans les travées du Salon de Ge-
« Miser sur l’humain »
En arrivant à la tête de sa nouvelle
le gravier. » GM ? Je serais honoré de diriger un
groupe comme GM », soufflait-il
via un plan de départs volontaires nève, le centralien pourra savourer écurie, Carlos Tavares a fait con- CARLOS TAVARES sans fard. Cinq ans plus tard, Carlos
et le non-remplacement des l’heureuse conclusion de sa fiance aux cadres de la maison. Président du directoire de PSA Tavares va piloter un bout du géant
départs. Boeing n’a toutefois pas Blitzkrieg sur Opel et contempler la Chez PSA, il a demandé à son état- de Detroit, sa division européenne.
DR

exclu des licenciements secs. ligne de la nouvelle Alpine, le projet major de plancher lui-même sur les C’est déjà ça. — J. D.-C.
Les Echos Lundi 6 mars 2017 INDUSTRIE & SERVICES // 17

Commande
providentielle de
l’armée àAirbus
Helicopters
mots de son PDG, Guillaume
AÉRONAUTIQUE Faury, fin janvier. Le ralentisse-
ment du marché des hélicoptè-
L’Etat français va res civils, plombé par la baisse
commander de « 160 de la demande des compagnies
à 190 hélicoptères » pétrolières, et l’accident d’un de
H160, pour une ses appareils en Norvège, qui a
livraison en 2024. cloué au sol une partie de sa
flotte, ont pesé sur les résultats :
Le modèle servira Airbus Helicopters a enregistré
353 commandes nettes et livré
de base aux futurs
418 appareils.
appareils de l’armée. Présenté en 2015 comme un
appareil bourré d’innovations
Pierre Demoux technologiques, le H160 est
@pdemoux censé incarner le futur de

Opelaratébeaucoupde viragesdepuis vingtans Le H160, le dernier bébé d’Air-


bus Helicopters, a trouvé son
l’entreprise et lui permettre de
conserver sa place de numéro
un mondial du marché civil. Il
premier client officiel, et il doit aussi servir de moteur à la
La marque à l’éclair a été ques américaines du groupe, Or, faute de disposer de suffi- rent », explique Jürgen Pieper. La s’agira de l’armée française. Le réorganisation industrielle du
freinée dans son expansion. Cadillac et Chevrolet. « Opel a souf- samment de gros modèles, en filiale de GM est aussi réputée pour ministre de la Défense, Jean- groupe, avec la spécialisation
Ses prix de vente moyens fert de restrictions commerciales en incluant dedans les SUV en plein pratiquer d’importants rabais afin Yves Le Drian, a annoncé ven- progressive des sites de produc-
ont aussi baissé. étant interdite de sortir d’Europe boom, la gamme d’Opel a petit à de sauver ses statistiques de ventes. dredi que l’appareil constitue- tion, alors qu’Airbus Helicop-
pour attaquer les marchés à forte petit perdu du terrain côté prix de Opelyaperducôtéimagedelamar- rait « la base du futur hélicoptère ters a engagé une réorganisa-
Jean-Philippe Lacour croissance. On peut se demander ce vente moyen. Le constructeur n’a que, en particulier chez les ache- interarmées léger » (HIL). L’Etat tion qui débouchera sur la
@bankfurt que serait Volkswagen aujourd’hui plus de« pricing power », de capa- teurs jeunes et aisés. va donc commander de « 160 à suppression de 582 postes en
— Correspondant à Francfort sans les marchés chinois et améri- cité à imposer ses prix, ce qui cons- Le fabricant de Rüsselsheim doit 190 hélicoptères » H160, a-t-il France (sur 9.200 employés
cain », fait remarquer Jürgen Pie- titue la vraie valeur d’une marque. résoudre une équation non résolue indiqué lors d’un déplacement dans l’Hexagone). Airbus a
Carlos Tavares évoque avec un sou- per, analyste chez Metzler Bank. « Dans les années 1980 et 1990, Opel à ce jour pour trouver un bon posi- à Marignane (Bouches-du- i nve s t i u n d e m i - m i l l i a r d
rire son adolescence, quand la voi- Les facteurs géographiques sont tionnement. Opel est à la fois en Rhône),surlesited’AirbusHeli- d’euros dans ce programme,
ture familiale s’appelait « Opel toutefois loin d’expliquer à eux concurrence avec les constructeurs copters. Le futur HIL doit per- dont le moteur est conçu et
Manta ». Le modèle coupé de la seuls la faiblesse récurrente d’Opel, Faute de disposer de devoitureshautdegammetrèsren- mettre de remplacer une flotte fabriqué par le français Safran.
marque automobile allemande a qui n’a plus gagné d’argent depuis suffisamment de gros tables, et avec d’autres acteurs aujourd’hui composée d’appa-
fait fureur dans les années 1970 1999. Son image de constructeur modèles, la gamme comme les asiatiques Hyundai et reils divers – Fennec et Puma La défense prend
et 1980. Le patron de PSA a grandi s’est dégradée depuis plus long- Kia qui jouent la carte prix sans pour l’armée de l’air, Gazelle et du poids
avec une Opel dans son garage. Il temps encore. Aux modèles classi-
d’Opel a petit à petit rogner sur la qualité. Fennec pour l’armée de terre, Cette commande va par ailleurs
veut désormais donner à la marque ques ayant fait sa renommée perdu du terrain. OpelgardeenAllemagnel’image Panther et Alouette III pour la encore augmenter le poids de la
en souffrance beaucoup de liberté – Manta, Kadett, Rekord, Kapi- d’une marque pour « Spießer », ce marine – et donc de rationaliser défense dans l’activité d’Airbus
afin que la filiale européenne de tän… – ont succédé les labels plus Le constructeur qui peut être traduit par « rin- les coûts pour l’Etat. Helicopters, déjà en pleine pro-
General Motors retrouve son exotiques – Astra, Vectra, Insi- gards ». Le sobriquet échappe à son Jean-Yves Le Drian a an- gression (57 % de son chiffre
rayonnement perdu au cours des gna… – dont la qualité a certes été
n’a plus de capacité grand rival Volkswagen. Le cons- noncé, en parallèle, que la d’affaires 2016, contre 50 % en
dernières décennies. reconnue par la presse spécialisée, à imposer ses prix, ce tructeurdeWolfsburgproposetou- livraison du premier appareil 2015).Etce,malgrélecamouflet
La liberté de se développer, c’est mais pas assez par le marché. Len- qui constitue la vraie jourslavoiturede« monsieurTout- serait avancée de quatre ans, subi en Pologne – Varsovie a
bien ce qui a manqué à Opel par rap- tement mais sûrement, les ache- valeur d’une marque. le-Monde », mais grâce à de dès 2024. La version civile du annulé au dernier moment une
port aux autres marques alleman- teurs se sont reportés sur d’autres meilleures prestations, sa gamme H160 doit faire ses débuts grosse commande de 50 héli-
des.LeconstructeurdeRüsselsheim marques comme Volkswagen, se rapproche du segment pre- début 2019 et, s’il ne compte coptères Caracal. Pour sa
a été freiné dans son expansion géo- Audi… Opel a, de son côté, commis a pu imposer des prix élevés pour ses mium. PSA, qui s’est attelé en prio- encore aucun client, Airbus société mère, Airbus Group,
graphique par sa maison mère. des erreurs de management, par voitures, en parvenant à les situer au rité redresser ses prix de vente Helicopters espère signer des l’annonce est aussi bienvenue,
Dernier exemple en date, la retraite exemple en enterrant en 2000 le même niveau que ceux de VW. depuis 2014, pour en faire le levier premières commandes cette alors que la défense représente
de Russie imposée à Opel en 2015, projet de limousine Omega V8, Aujourd’hui, elle est largement dis- de son redressement, voit Opel année. La production sera au l’un de ses gros points faibles –
pour laisser la place à d’autres mar- juste avant sa commercialisation. tancée sur ce terrain par son concur- placé devant le même chantier. n maximum de 50 exemplaires – symbolisé par les soucis ren-
par an. Aucun prix catalogue contrés avec l’A400M – et ne
n’a encore été communiqué. constitue plus un enjeu straté-

Le nouveau GMlâcheleVieux Continent Toutefois, le prix de vente du


H160 en version civile avoisine-
rait les 15 millions de dollars.
gique pour le groupe européen.
D’ailleurs, avant d’enfiler le cos-
tume de père Noël ce vendredi,
Cette annonce de l’exécutif Jean-Yves Le Drian s’était d’a-
Le géant américain représente une bouffée d’oxy- bord déguisé en père Fouettard
poursuit sa mue et travaille gène pour la filiale d’Airbus, qui jeudi, en lançant un avertisse-
ses marges en cédant a connu en 2016 « l’année la plus ment aux dirigeants d’Airbus
sa division européenne. difficile pour l’industrie de l’héli- sur la gestion du dossier de
coptère depuis 2008 », selon les l’avion de transport militaire. n
Ce fut la faute au marché, à la
structure de la gamme, aux envies
des clients, au manque de restruc-
turation, à cause de la restructura-
tion, à la crise, au gouvernement
allemand, au Brexit… Chez Gene-
ral Motors, tous les arguments ont
été bons pour justifier les seize
années de pertes consécutives
d’Opel-Vauxhall, la branche euro-
péenne du constructeur américain.
Essoré par tant de déconvenues,
le géant américain a décidé de jeter
l’éponge. En cédant un actif alle-
mand acheté il y a près d’un siècle,
GM devient une exception : le seul
« cador » du secteur à ne pas être
présent sur le Vieux Continent. A
vrai dire, c’était également le seul à
ne pas y avoir gagné un sou depuis En Europe, de lourds investissements étaient nécessaires pour répondre aux futures normes de Le rythme de production sera, au maximum,
le début du siècle, faute de conti- pollution (ici, l’usine Vauxha ll d’Ellesmore Port, dans le nord-ouest de l’Angleterre). Photo Paul Ellis/AFP de 50 appareils par an. Photo Gilles Rolle/RÉA
nuité dans la direction et de proxi-
mité vis-à-vis des centres de déci- tiel et si différent des pays émer- partout », soufflait en janvier Dan « On veut se disrupter, changer
sion américains… gents, de la Chine ou des Etats- Ammann, le numéro deux de notre modèle », répète régulière-
Pour Mary Barra, la patronne de Unis, du point de vue des modèles General Motors, qui a déjà arrêté la ment Mary Barra, qui est donc

n
General Motors, c’est sans doute le comme de la rentabilité. vente de Chevrolet en Europe. prête, pour y parvenir, à abandon- LES ECHOS
bon moment. En 2009 ou en 2013, Ce décor-là faisait tache dans le ner un marché européen qui repré- FORMATION
quand une cession au groupe tableau esquissé par Mary Barra D’autres ruptures attendues sente un million de ventes annuel-
canado-autrichien ou une vente à depuissonarrivéeauvolantdeGM, en Asie et en Amérique les et qui est souvent vu comme un
La communication du dirigeant : média training et
PSA, déjà, étaient sur la table, le en 2013. Après avoir été sauvé par « Il n’est pas impossible que GM laboratoire exigeant du secteur.
autres prises de paroles
Durant 2 jours intensifs les 27 et 28 avril, Stephen
marché européen affichait une l’administrationObamapendantla prenne d’autres décisions radicales « C’est important d’être en Europe Bunard accompagne les dirigeants dans toutes
santé plus chancelante. Opel crise, l’état-major de Detroit a en Asie, hors Chine, ou en Amérique pour rester proche », affirmait pour- leurs prises de parole, internes, externes,
aussi… Aujourd’h ui, la zone décidé de rompre avec la règle his- du Sud, où il perd de l’argent depuis tant un ancien boss de GM. « Last médiatiques, en temps calme et de crise.
Europe réclame, qui plus est, de torique de GM, qui l’a conduit au des années aussi. L’objectif de Mary but not least », GM rétrograde sans Animé par : Stephen BUNARD, Coach en
lourds investissements pour pas- premier rang mondial : être pré- Barra est de miser sur les domaines Opel-Vauxhall à la quatrième place communication, synergologue, Coaching&com
ser les futures normes de pollu- sent partout dans le monde, quitte les plus rentables, les SUV et les du classement mondial des cons- Rendez-vous les 27 et 28 avril ou les 4 et 5 juillet 2017 à Paris
tion, et Opel doit renouveler son à rogner sur les marges. Désor- pick-up aux Etats-Unis ou la Chine, tructeurs, passant derrière l’atte- En savoir plus sur www.lesechos-formation.fr/com-dirigeant.htm
offre de voitures citadines. Le tout mais, c’est plutôt le contraire. et sur la mobilité », précise Emma- lage Renault-Nissan-Mitsubishi. Un service proposé par Les Echos Solutions
dans un marché hyperconcurren- « Nous n’avons pas besoin d’être nuel Rosner, analyste chez CLSA. — J. D.-C. et M. At
18 // INDUSTRIE & SERVICES Lundi 6 mars 2017 Les Echos

Premiersuccès
chinoisdans la
Caterpillar, le scandale fiscal
thérapieducancer qui embarrasseTrump
devra encore affronter la con-
PHARMACIE currence des autres produits
basés sur le même mécanisme
Le laboratoire d’action à commencer par
du milliardaire Li l’Avastin, un anticorps mono-
Ka-shing va soumet- clonal vedette de Roche. Mais
tre à l’enregistre- c’est malgré tout une étape
ment son premier dans l’émergence d’une indus-
anticancéreux. trie chinoise des biotechnolo-
gies. Ce que les Japonais n’ont
jamais réussi à faire malgré
Catherine Ducruet une recherche du meilleur
cducruet@lesechos.fr niveau dans les sciences de la
vie. Chi-Med, qui est dirigé par
C’est un événement : la pre- l’écossais Christian Hogg, dis-
mière molécule découverte et pose déjà d’une activité de dis-
développée de A à Z en Chine tribution et l’appui du groupe
par Chi-Med, en partenariat de Li Ka-shing. Ce dernier, qui
avec l’américain Lilly, va être détient 60 % du capital, a per-
soumise à l’examen des autori- mis à la société de se financer
tés de santé. D’abord chinoises sur le marché boursier londo-
puis américaines et européen- nien AIM, accessible aux PME.
nes en vue de son enregistre- Pour l’instant, l’émergence
ment et de sa mise sur le mar- des biotech chinoises est sur-
ché. Car le fruquintinib, un tout portée par ceux qu’on qua-
anticancéreux qui empêche la lifie de « tortues de mer » par
croissance des vaisseaux san- similitude avec le comporte- Voilà quatre trimestres que le chiffre d’affaires de ce fleuron de l’industrie américaine décline, du fait de la chute du prix des matières
guins pour affamer la tumeur, a m e n t d e c e s a n i m au x q u i premières et de la construction (ici, l’usine de Peoria, dans l’Illinois). Photo Peter Hoffman/Redux-RÉA
vocation à être commercialisé reviennent pondre là où ils sont
dans l’ensemble du monde. nés. Comme Chi-Med, BeiGene
La société vient, en effet, et Zai Lab ont été créés par des Mais l’amour présidentiel n’est Les sénateurs se sont saisis du dos- Blanche, au même titre que Ford ou
d’annoncer que dans le cadre scientifiques formés aux Etat- BIENS pas un rempart contre la justice : le sier cinq ans plus tard, et ont con- GM il y a quelques semaines. Les
d’une étude de phase III (in- Unis et avec une première expé- D’ÉQUIPEMENT fabricant de machines (tracteurs, firmé ces accusations. Un redresse- perquisitions de la semaine der-
cluant 416 patients) en troi- rience dans l’industrie. Leur bulldozers, etc.) a fait l’objet de per- mentde2,4milliardsdedollarsaété nière tombent d’autant plus mal
sième ligne, contre placebo, le retour n’est d’ailleurs pas une Le groupe est soup- quisitions spectaculaires jeudi der- proposé par les services fiscaux que le groupe accumule les difficul-
fruquintinib augmentait la sur- sinécure comme le racontait, çonné d’avoir évité nier. L’opération a été menée par pour solder l’affaire. Mais Cater- tés financières : voilà quatre trimes-
vie globale des patients atteints e n j a nv i e r a u « Fi n a n c i a l plus de 2 milliards plusieurs agences gouvernementa- pillar refuse de payer. « Nous som- tres que son chiffre d’affaires
de cancer colorectal métastati- Times », Samantha Du, débau- d’impôt en transférant les, dont les services fiscaux qui le mes en conformité avec les lois amé- décline, du fait de la chute du prix
que. Le produit est également chée en 2001 chez Pfizer par des profits en Suisse. soupçonnent de fraudes. En cause, ricaines », affirment ses dirigeants. des matières premières et de la
testé en phase II en combinai- Chi-Med. Ils se heurtent à une les fameux prix de transferts qui Une défense que Donald Trump a construction notamment.
son avec l’Iressa d’AstraZeneca industrie très traditionnelle qui permettent aux multinationales souvent fait sienne pour justifier
En plein débat sur
en première ligne dans le can- n’a pas en pharmacie de culture d’optimiser leurs impôts en transfé- n’avoir payé aucun impôt sur le Une élection qui sonnait
cer du poumon. de l’innovation. n
les impôts, il devient rant leurs profits d’un pays à l’autre. revenu pendant plusieurs années, comme une aubaine
le dernier symbole Sa capitalisation boursière a fondu grâce à l’utilisation de niches fisca- L’élection de Donald Trump son-
Une rude concurrence de l’évasion fiscale. de plus de 4 % depuis. nait comme une bonne nouvelle : le
« Cela montre que la Chine a les
ressources, les compétences et la
« La Chine a les Lucie Robequain
L’affaire n’est pas récente : en
2009, un ancien dirigeant de Cater- Les perquisitions
président a promis 1.000 milliards
de dollars de grands travaux, une
persévérance pour émerger com- ressources, les @robequain pillar a accusé l’entreprise d’avoir tombent d’autant plus aubaine pour le fabricant de machi-
me innovateur dans le champ de compétences et la — Bureau de New York évité plus de 2 milliards de dollars mal que le groupe nes. Son président, Doug Oberhel-
la cancérologie. Avec huit petites
molécules développées dans le
persévérance Lachute estspectaculaire :ilyaune
d’impôts en transférant une partie
desesprofitsverslaSuisseetlesBer-
accumule les man, qui a abandonné la direction
générale en début d’année, est un
cadre de 30 essais cliniques dans pour émerger dizaine de jours, Donald Trump mudes. Plus de 5 milliards de pro- difficultés financières. proche de Donald Trump. Il préside
le monde, Chi-Med est à l’avant- comme innovateur mettait à l’honneur Caterpillar fits,réalisésauxEtats-Unis,auraient le panel de patrons fréquemment
garde de cette évolution », a
estimé Simon To, président de
dans le champ de – une entreprise de 125 ans symboli-
sant à merveille l’esprit du Midwest
ainsi été attribués à la filiale suisse
entre 2000 et 2009, sans que l’on
les.Maisleprésidentn’estpastendre
aveclesentreprisesquijouentsurce
conviés à la Maison-Blanche pour
réfléchir à la réindustrialisation du
cette société de 2.300 salariés la cancérologie. » et le made in America, selon lui. sache exactement ce qui relève de la tableau-là. « Ces entreprises n’ont pays. Comme beaucoup de PDG, sa
qui fait partie de l’empire du SIMON TO « J’adore Caterpillar. Ça fait long- fraude ou de la simple optimisation aucune loyauté envers leur pays », priorité est de réduire l’impôt sur
milliardaire hongkongais Li Président de Chi-Med temps que je conduis ses tracteurs », fiscale.Legroupeauraitainsiévitéla a-t-il fustigé récemment. les sociétés, l’un des plus élevés
Ka-shing. a-t-il lancé devant une vingtaine de taxation à 35 % des sociétés basées Fleuron de l’industrie améri- d’Occident (35 %). Une mesure qui
Naturellement, pour deve- patrons, dont le président du grou- aux Etats-Unis pour profiter d’un caine, Caterpillar pourrait donc encouragera peut-être Caterpillar à
nir un succès commercial il pe, Doug Oberhelman. taux effectif de 4 % à 6 % en Suisse. tomber en disgrâce à la Maison- rapatrier ses profits. n

CGGrestructuresadette
CLIENT pour éviter lafaillite
CULTURE

nt17
# CultureClie
T,
EN G A G E M E N ÉNERGIE
Désormais essentiellement déte- « Compte tenu de la situation du
ATION, nue par des fonds, celle-ci s’élève à marché, nous pensons que l’année
PERSONNALIS 2,3 milliards de dollars en net mais sera similaire à 2016 », indique
N: La société para-
CONVERSATIO d e l’e xp érience client
!?
pétrolière a nommé
à 2,9 milliards en brut. « Nous avons Jean-Georges Malcor. Plombée par
le v ie rs
les nouveaux
proposé de convertir en actions la la chute des investissements des
un mandataire ad hoc dette non sécurisée, soit 1,9 milliard compagnies dans l’exploration,
pour négocier avec de dollars, et de rééchelonner le CGG a enregistré une nouvelle
ses créanciers. solde », explique Jean-Georges Mal- perte nette l’an dernier, de 577 mil-
cor, qui espère mener les négocia- lions de dollars (après 1,4 milliard
Elle a annoncé une tions « à marche forcée » et arriver à en 2015 et 1,1 milliard en 2014). Son
un accord de principe « en quelques chiffre d’affaires a été quasiment
perte nette de 577 mil-
semaines ». Une restructuration divisé par deux, à 1,195 milliard
lions d’euros en 2016. majeure qui diluera très fortement (–43 %), et son résultat opération-
les actionnaires actuels de la nel a plongé dans le rouge
Anne Feitz société, dont la capitalisation bour- (–212 millions, contre un bénéfice
@afeitz sière n’atteint pas 200 millions de 61 millions en 2015). « Nous
ARS 2017
MARDI 21 M d’euros. Le cours a plongé après avons réussi à limiter la consomma-
int-Dom inique • Paris CGG a donné le coup d’envoi à la l’annonce, ayant terminé la séance tion de cash à 7 millions de dollars en
Chateauform’ Sa restructuration de sa dette. Lors de de vendredi à 8,03 euros (– 9,88 %). 2016, mais elle sera plus élevée en
la présentation de ses résultats 2017 », dit Jean-Georges Malcor.
En partenariat avec : Inscrivez-vous sur www.lesechos-events.fr annuels vendredi, Jean-Georges De sombres perspectives « Les résultats 2016 ont été infé-
Malcor, directeur général de la Les analystes ont aussi été désa- rieurs à nos prévisions, et le discours
société spécialisée dans la sismique gréablement surpris par les pers- sur 2017 ne fait pas rêver, juge Bap-
(échographie du sous-sol) pour pectives de la direction sur 2017. tiste Lebacq, analyste chez Natixis.
l’exploration pétrolière, a annoncé Mais il est vrai que l’exploration

1,195
qu’un mandataire ad hoc avait été reste non prioritaire chez les compa-
En association avec :
nommé le 27 février pour faciliter gnies pétrolières, et que CGG ne peut
Avec le soutien de : les discussions avec les créanciers. pas faire beaucoup plus en matière
Il s’agit d’Hélène Bourbouloux, qui, de restructuration. » Jean-Georges
conformément à la procédure, doit Malcor, qui a notamment réduit les
aider CGG à trouver une solution effectifs de près de 50 %, à
UN ÉVÉNEMENT amiable, alors que son activité ne MILLIARD D’EUROS 5.800 salariés, estime toutefois
TOUS NOS SERVICES AUX ENTREPRISES SUR LESECHOS-SOLUTIONS.FR lui permet plus de générer le cash Le chiffre d’affaires de CGG pouvoir assurer la continuité de
suffisant pour rembourser sa dette. en 2016, soit –43 % sur un an. l’exploitation cette année. n
Les Echos Lundi 6 mars 2017 INDUSTRIE & SERVICES // 19

La croissance tranquille Alibaba part


à la conquête
des Mousquetaires en 2016 de l’Inde
DISTRIBUTION faveur d’un large plan d’actions à
E-COMMERCE destination des salariés. Enfin,
Le groupement d’indé- Paytm E-commerce a aussi reçu
pendants, dont Inter- Le géant chinois 23 millions de dollars de la part
marché est la figure de prend le contrôle de SAIF Partners, un fonds sin-
proue, a vu ses ventes de Paytm. gapourien. Soit 200 millions de
progresser de 1,9 %. dollars en tout.
Il ambitionne A travers cette opération,
Son président, Didier de concurrencer Alibaba marque sa volonté
Flipkart et Amazon d’armerlegroupesurlemarché
Duhaupand, annonce
du commerce en ligne indien
une nouvelle dans ce secteur
où l’indien Flipkart et Amazon
expansion en 2017. en Inde. India arrivent en tête. En pleine
expansion, ce secteur était
Philippe Bertrand Marjorie Cessac estiméentre14et16milliardsde
pbertrand@lesechos.fr — Correspondante à New Delhi dollars fin 2016, contre 11 mil-
liards en2015 et3-4milliardsen
Le commerce indépendant fran- « Paytm est une histoire 2014.
çais confirme son dynamisme. indienne. » C’était en novembre
Après Leclerc, qui a affiché en 2016 et Vijay Sharma, fondateur du Vers une fusion
la plus forte croissance en termes société Les Mousquetaires, d’entreprise », indique Didier nous pouvons dire qu’il était vision- groupe de paiement électroni- avec Snapdeal
de part de marché pour les produits structure de tête du groupement. Duhaupand. naire », commente le président des que et de commerce en ligne Les velléités d’Alibaba n’ont
de grande consommation, le grou- Le rebond est également percep- Autre branche des Mousquetai- Mousquetaires qui nourrit toute- indien, critiqué pour compter à donc pas surpris. En décembre,
pement des Mousquetaires, dont tible dans le pôle bricolage des res, les restaurants Poivre Rouge. fois un regret : « Nous avons adopté son capital un actionnaire courraient déjà les rumeurs
Intermarché est la figure de proue, Mousquetaires. Les deux ensei- Implanté sur des zones commer- chez Intermarché la signature pro- chinois–Alibaba,géantducom- d’un possible rachat par cette
a dépassé l’an passé la barre des gnes, Bricomarché, la généraliste, ciales, le concept a été modernisé et ducteur-commerçant. Mais nous ne merce en ligne – se défendait société chinoise de l’indien
40 milliards d’euros de chiffre et Brico Cash, la « low cost », enre- continue de suivre les nouvelles lemontronspasencoreassezdansles dans la presse. « Paytm est aussi Snapdeal, le numéro trois du
d’affaires, à 40,2 milliards. Et tous gistrent une croissance de 6 %, à tendances de la restauration. magasins ». indien que l’est Maruti », marché. Celle-ci a d’ailleurs
les voyants sont au vert. 2,5 milliards d’euros, dont 1,9 mil- L’enseigne a lancé le Food Truck Pour celui qui place son mandat déclarait-il, faisant référence au investi dans ce groupe indien
Avec des ventes égales à 28,7 mil- liard en France. A l’inverse, dans un Poivre Rouge. Son chiffre d’affaires de quatre ans entamé en 2016 sous constructeur automobile, 500 millions de dollars aux
liards, Intermarché représente marché sous la pression des global a progressé de 5,1 %, à 85 mil- le signe de la « performance », le emblématique dans le pays bien côtés de Foxconn et de Soft-
toujours l’essentiel de l’activité. vendeurs de pneus sur Internet, les lions d’euros. dynamisme des Mousquetaires se quemajoritairementdétenupar Bank. Un tel scénario pourrait
L’enseigne alimentaire a progressé 15O centres auto Roady ne font eux traduit aussi par la volonté forte de Suzuki. peut-être laisser place à une
de 1,3 % sur un an, stabilisant sa part que tenir leurs positions avec des 115 nouveaux points croissance. La foncière Immo RestequesileJaponestconsi- fusion entre Snapdeal et Paytm,
de marché à 14,4 % et assurant ventes étales (+0,9 %), à 234 mil- de vente Mousquetaires ouvrira 115 nou- déré comme un allié économi- selon certains analystes qui y
solidement sa troisième position sur lions d’euros. Le groupe est aussi actif dans veaux points de vente en 2017. que,cen’estpaslecasdelaChine. voient un moyen pour le nouvel
le podium de la distribution fran- l’industrie agroalimentaire, avec Intermarché prévoit 31 ouvertures, Sans compter que ce discours entrant chinois d’accroître
çaise, derrière Carrefour et Leclerc. son pôle Agromousquetaires, qui dont 10 Intermarché Express, le n’est, d’un point de vue capitalis- encore sa force de frappe. En
Mais pour la branche alimentaire L’année 2016 aura regroupe rien de moins que 60 usi- concept de proximité (« une prio- tique, plus tenable. Depuis ven- manque de fonds, Snapdeal,
des Mousquetaires, l’année 2016 surtout été nes sur le territoire français – dont rité »),PoivreRougevise15ouvertu- dredi, Alibaba a pris le contrôle qui bataille face aux deux
aura surtout été celle du rebond de la dernière usine nationale de cou- res, Brico Cash 23. Bricomarché dePaytmE-commerce.Eninves- premiers groupes du secteur,
Netto, sa filiale de hard discount. celle du rebond ches pour enfants –, des abattoirs et veut, pour sa part, dépasser la barre tissant 177 millions de dollars, le connaît d’importantes diffi-
Dansunsegmentdemarchéquiévo- de Netto, la filiale le premier armement de pêche du des 300 points de vente en Pologne. groupe chinois fondé par Jack cultés financières. Néanmoins,
lue plutôt vers le « soft discount » de hard discount. pays. Avec plus de 4 milliards « Nous sommes un leader en Pologne Ma a fait grimper sa participa- le marché indien n’est pas le
sous la poussée de l’allemand Lidl, d’euros de chiffre d’affaires, en avec Bricomarché. Il ne faut pas tion de40 à62 %. Unenette prise seul à intéresser Alibaba. En
Netto a vu son chiffre d’affaires croî- hausse de 33 % depuis 2011, Agro- oublier que les Mousquetaires ont de contrôle même si, selon des pleine internationalisation, la
tre de 3,9 %, à 1,2 milliard d’euros, Comme son grand concurrent mousquetaires est en train de se une activité internationale », souli- proches de la société, ce pour- société pousse aussi, depuis
aprèsplusieursannéesdedifficultés. Norauto, Roady s’intéresse aux ser- structurer comme un vrai groupe, gne Didier Duhaupand. Dernier centage pouvait être dilué, tout février, ses pions en Australie et
« Toujours positionnée sur le low cost vices de mobilité et a noué, par avec des fonctions support (achats, développement,cettefoisvirtuel :le enrestantau-dessusde50 %,àla en Nouvelle-Zélande. n
avec 4.000 produits à des prix “imbat- exemple, un partenariat avec la pla- logistique, informatique) commu- lancementencoursd’Intermarche-
tables” et un assortiment calibré de te-forme de covoiturage GoMore et nes. « Notre fondateur, Jean-Pierre shopping.fr, une place de marché
marques nationales, Netto a confirmé le service de stationnement rési- Le Roch, croyait que la ressource ali- Internet qui vient compléter l’acti-
ses choix stratégiques », explique dentiel Yespark. Mais « Roady doit mentaireseraréfieraitunjouretqu’il vité « drive » de l’enseigne, soit la
dans un entretien aux « Echos » aussiallerplusqu’auparavantversla fallait sécuriser nos approvisionne- commande en ligne et la livraison
Didier Duhaupand, président de la clientèle des flottes automobiles ments. Quand on voit le boom du bio, en magasin. n

Amazon vend plus de non-alimentaire


en France que Carrefour et Leclerc
E-COMMERCE
Les chiffres clefs
Selon Morgan Stanley,
le cybermarchand
serait en réalité
le premier distribu-
4,4
MILLIARDS D’EUROS
Télépaiement d’une place de parking, via un code Paytm
imprimé sur un reçu et saisi sur un smartphone.
Photo Money Sharma/AFP

teur non alimentaire Le chiffre d’affaires d’Amazon


français. France, selon les estimations

en bref
de Morgan Stanley.

8
La menace Amazon se précise. Au
sens propre du terme. Alors que le
groupe dirigé par Jeff Bezos entre-
tient un flou stratégique sur les Lafuma se réorganise en Asie
chiffres d’activités dans certaines MILLIARDS D’EUROS
zones géographiques, la banque Le volume d’activité OUTDOOR — Lafuma a vu son résultat net plonger en 2016, avec
Morgan Stanley a publié le d’Amazon France, une perte de 1,25 million d’euros en raison de provisions excep-
27 février des estimations qui soit le chiffre d’affaires tionnelles. Le résultat opérationnel a bondi de 25 %, à 3,8 millions
donnent la mesure du phénomène. Amazon France compte 5 .000 salariés et annonce 1.500 nouvelles et les ventes de la place d’euros, et les ventes ont progressé de 2,5 %, à 167 millions
Relayées par le site spécialisé embauches d’ici à la fin de l’année. Photo Hamilton/RÉA de marché. d’euros. L’entreprise (Millet, Eider et Oxbow) a décidé de revoir sa
Lsa-conso.fr, les indications mon- distribution aux Etats-Unis et de fermer ses filiales à Hong Kong.
trent qu’en 2016 Amazon aurait colage, en huitième position, avec supérieures aux ventes non alimen- dans le commerce européen, la Son usine en Chine sera aussi déplacée. C’est son pôle mobilier de
réalisé dans l’Hexagone environ 6 milliards. taires des hypermarchés Carrefour banque américaine rappelle que, en jardin qui a tiré l’activité (+8,7 %), dopé par l’export. L’activité
4,4 milliards d’euros de chiffre Ainsi, Amazon ne serait en réa- et Leclerc ». Allemagne, Amazon a vu ses ventes Montagne a pour sa part été freinée par la météo (+2,9 %). Le pôle
d’affaires, et 8 milliards si l’on lité rien d’autre que le premier progresser successivement de 13 % Surf, pénalisé par la baisse de la fréquentation touristique sur les
prend en compte la place de mar- distributeur non alimentaire Leader de l’e-commerce en 2014, 18 % en 2015 et 20 % en 2016 côtes, a vu son chiffre d’affaires reculer (–3,5 %)
ché et les ventes réalisées par les français, les sept premiers du français pour atteindre 12,8 milliards
marchands tiers qui viennent se classement LSA étant toutes des En outre, Amazon confirme sa d’euros. Au Royaume-Uni, la crois-
greffer sur le site américain enseignes alimentaires, dont les place de leader d’e-commerce sance des trois dernières années a Création d’un fonds de protection
moyennant redevances. deux plus importantes sont français. A titre de comparaison, été de 9 %, 16 % et 19 %, pour attein- du patrimoine dans les zones en conflit
Comme le note Lsa-conso.fr, qui Leclerc et Carrefour avec respec- Cnova, la maison mère de Cdis- dre plus de 8 milliards d’euros.
classe chaque année les distribu- tivement, dans le classement 2016 count, dont le périmètre a Selon le département d’études de CULTURE — L’Alliance internationale pour la protection du
teurs en fonction de leurs chiffres établi sur les chiffres 2015, 42 et d’ailleurs été réduit au seul Cdis- MorganStanleydanscesdeuxpays, patrimoine dans les zones en conflit a été créée vendredi par ses
d’affaires, cela place Amazon 39 milliards d’euros de chiffre count ou presque, vient de publier Amazon aurait représenté, l’an pays fondateurs, la France et les Emirats arabes unis, a annoncé
France devant Monoprix (4,2 mil- d’affaires. un chiffre d’affaires 2016 de passé, environ un tiers de la crois- Jack Lang, ancien ministre de la Culture et président de l’IMA.
liards en 2016) qui occupe le dou- Dans sa note, Morgan Stanley 1,9 milliard d’euros, et 3 milliards sance totale (commerce tradition- Une conférence des donateurs se tiendra le 20 mars au Louvre.
zième rang. Avec la place de mar- indique de son côté, que « si les esti- avec sa place de marché. nel et commerce en ligne) de la La France et les Emirats arabes unis ont évoqué un objectif de
ché, le site passe même devant mations sont exactes, les ventes non Pour illustrer encore le poids que croissance de la distribution. 100 millions de dollars. Le président Hollande avait déjà
Leroy Merlin le spécialiste du bri- alimentaires d’Amazon seraient la société de Seattle pèse désormais — P. B. annoncé une contribution française de 30 millions de dollars.
20 // INDUSTRIE & SERVICES Lundi 6 mars 2017 Les Echos

Lagardère Live Entertainment marketing


se renforce dans le spectacle
deux tiers par Bordeaux Métropole
CULTURE
« Les Choristes » sont
et un tiers par Lagardère en contre-
partie d’un bail de vingt ans. « C’est
une concession, pas un partenariat-
Nestlé joue la carte
un succès annoncé,
avec, après les Folies
public-privé. On prend un plus grand
risque financier mais on fait la salle de la transparence
Bergère, une tournée comme on le veut », précise Jérôme
dans les Zénith. Langlet. Il promet un « très beau
“naming” » qui devrait être dévoilé
Lule a obtenu dans le courant du mois et compte PUBLICITÉ
s’appuyer, pour gérer les hospitali-
la gestion de l’Arena Avec son opération
tés, sur Lagardère Sports, qui le fait
de Bordeaux et est déjà dans les stades. transparence #C’estMoiQui-
candidat à celle d’Aix. Lule attend aussi la réponse à Fabrique, Nestlé ouvre grand
l’appeld’offrespourl’Arenad’Aixen ses usines, en mettant en
Martine Robert construction (6.000 à 8.500 places). scène des salariés comme
@martiRD Il espère décrocher cette délégation autant d’ambassadeurs.
de service public de six ans face à
Lagardère Unlimited Live Enter- son concurrent Vega (Marc de
tainment (Lule) et TF1 Spectacle ont Lacharrière). Et ne compte pas Véronique Richebois
probablement misé gros avec cette s’arrêter là. « Nous étudions la @vrichebois
production ambitieuse dont ils gestion de grandes salles à l’interna-
n’ont pas révélé le budget. Mais tional et restons ouverts à des rachats C’est en 2016 que le premier pas
cette adaptation du film « Les Cho- de salles de 800 à 1.000 places à a été franchi. Cette année-là,
ristes (8,6 millions d’entrées) est un Paris », confie son dirigeant. date du 150e anniversaire de Un spot publicitaire met
succès annoncé à en juger par les En attendant, Daniel Colling, déjà Nestlé, le groupe, d’ordinaire en scène des salariés
réservations. La force de la marque à la tête des Zénith de Paris et de d’une discrétion têtue, a donné de Nestlé. Photo Nestlé France
« Les Choristes » et le parti pris d’un Nantes,vientdeluisoufflerleZénith carte blanche aux photogra-
théâtre musical émouvant, digne de Toulouse. Créateur de ce concept phes Raymond Depardon et publiques et du développement
de West End ou Broadway, fait de salle dédiée à la musique sous JérômeSessini.C’estainsiqu’est durable ainsi que de l’e-busi-
recette. « Les trois premières semai- Jack Lang, cofondateur du Prin- né le livre « Visages et Paysa- ness de Nestlé France. Pendant
nes sont déjà remplies », souligne tempsdeBourges,celuiquiavaitfait ges » (Edition Xavier Barral), deux jours, les portes de cinq
Jérôme Langlet, président de Lule. Le spectacle musical « Les Choristes » est produit par Lagardère venirlesPinkFloyddanslaVillerose qui fixe, sans artifice, les vastes des vingt-quatre usines du
Le spectacle est à l’affiche des et le réalisateur du film de 2004, Christophe Barratier, en signe en 1971, a eu la préférence de Tou- espaces,lesvisagesdesouvriers groupe seront ainsi grandes
Folies Bergère jusqu’au 21 mai, et la mise en scène. Photo Cyril Moreau/Bestimage louse Métropole. Dans cette salle et des producteurs, et les usines ouvertes aux consommateurs.
« nous allons sûrement prolonger », pouvant accueillir 11.000 places et etleursmachinesquidominent Tirées au sort le 8 avril à partir
poursuit-il. D’autant que Lagardère décors, soignés, ont été confiés aux une star internationale, Phil Col- capter les tournées internationales, les lieux de façon spectaculaire. des candidatures déposées sur
est propriétaire des Folies Bergère ateliers du Châtelet. « La difficulté a lins, à Bercy pour cinq soirées, en Daniel Colling, aux manettes dès le Des univers clos et durs mais un site dédié, 50 personnes se
(1.500places),toutcommeduCasino été d’assurer la présence, chaque soir, juin. 1er juillet prochain, compte aussi aussi beaucoup d’humanité. verront offrir la possibilité de
de Paris (1.500 à 2.000) et du Bata- d’une quinzaine d’enfants sur scène encourager les premières parties En septembre 2016, trois pousser les portes des usines de
clan (1.500) ; il est aussi le deuxième au vu des contraintes légales très stric- Un chantier de 70 millions avecdesgroupeslocauxetorganiser mois après la prise des photos, Vittel et de Arches (Vosges)
actionnaire du Zénith de Paris. « Et tes.Enfait,45sontimpliquésetsepro- Mais son défi le plus important, des concerts de musiques anglo- Nestlé avait accepté de répon- pour observer l’élaboration des
une tournée est déjà programmée duisent en alternance », poursuit le c’est l’Arena de Bordeaux, dont le saxonnes dans un format de 2.500 à dre aux questions de « Cash produits de nutrition infantile
dans tous les Zénith de France avec président de Lule. Tous sont issus de groupe est maître d’ouvrage. Une 4.000 places avec des tarifs moins Investigation » lors de l’émis- Naturnes, de Rosières-en-San-
40 dates, de septembre à décembre », la Maîtrise des Hauts-de-Seine, architecture signée Rudy Ricciotti chers, plutôt pour une clientèle sion consacrée aux nitrites terre (Somme), où est fabriquée
confie Jérôme Langlet. Lule est le comme d’ailleurs dans le long-mé- (MuCem de Marseille, départe- étudiante. Il s’engage à verser une présents dans la charcuterie la purée Mousline, de Veauche
producteur exécutif de cette version tragetournéilyatreizeans,etdirigés ment Arts de l’islam du Louvre) redevance de 6,1 millions d’euros française. Mais le groupe avait (Loire), pour constater com-
des « Choristes » très fidèle au film, par le même chef de chœur. pour cette salle de 11.500 places qui d’ici à 2027, avant que la concession calé lorsqu’il avait été question ment sont conco ctées les
dontleréalisateurChristopheBarra- Un gros projet donc pour Lule ouvrira en janvier 2018. Un chantier ne soit remise en jeu, et à réaliser d’ouvrir les portes de ses usi- croquettes pour chat Purina. Et
tier signe la mise en scène. Les qui produira pour la première fois de 70 millions pris en charge aux 2,3 millions de travaux. n nes aux caméras de France 2. enfin, de pénétrer dans l’usine
Un peu de transparence, mais de Dieppe, où se trame la fabri-
pas trop, avait-on interprété à cation du Nescafé.

Marché de l’art : les acheteurs confortent


Londres malgré la perspective du Brexit
est redevenue très forte pour les lots
ENCHÈRES phares. »
Chez Christie’s, les Asiatiques ont
Christie’s et Sotheby’s aussi répondu présent, acquérant
ont réalisé, en deux des Gauguin, Cézanne, Renoir. Pas
jours, un chiffre moins de 92 % des lots ont trouvé
d’affaires de 332 mil- preneur. « La Corde sensible », de
lions de livres. Magritte, a généré 14,4 millions de
livres. Mais l’enchère la plus élevée
a été atteinte par « Te Fare », de
On les attendait avec impatience Gauguin, cédé pour 20,3 millions
parce qu’elles avaient valeur de test de livres (25 millions de dollars).
pour mesurer la confiance retrou-
vée, ou pas, du marché de l’art : les Règlement de comptes La campagne institutionnelle de Nestlé souhaite organiser
ventes d’œuvres impressionnistes L’oligarque russe Dmitry Rybolo- une rencontre entre « ceux qui fabriquent et ceux
et modernes de Christie’s et Sothe- vlev avait toutefois acheté l’œuvre qui consomment ». Photo capture d’écran YouTube/Nestlé
by’s à Londres, la semaine dernière, 85 millions de dollars en 2008 par
n’ont pas déçu. Les deux maisons l’intermédiaire du roi des ports l’époque. « Une attitude qui lui A chaque fois, les visiteurs
anglo-saxonnesontréalisé,endeux francs, le Genevois Yves Bouvier… a été reprochée en interne auront non seulement la possi-
jours, un chiffre d’affaires de Soit une décote donc de 74 % ! Mais comme en externe », a estimé bilité de regarder, mais aussi de
332 millions de livres (388 millions la raison en est bien spécifique cette alors le magazine « L’Usine préparer les produits aux côtés
d’euros). fois. Le collectionneur russe, qui nouvelle » dans son édition du des professionnels.
Sotheby’s s’en sort particulière- accuse le Suisse de l’avoir escroqué 2 mars. Une opération de transpa-
ment bien : avec 198 millions de Le « Bauerngarten », de Gustav Klimt, a été emporté pour 48 mil- en lui dissimulant les plus-values rence se doublant, le 5 mars,
livres (228 millions d’euros), elle lions de livres (56,1 millions d’euros). Photo Daniel Leal-Olivas/AFP considérables réalisées sur cha- Rassurer d’une grande campagne, signée
obtient le montant le plus élevé cune des œuvres achetées par son La leçon a-t-elle porté ? Ou, parl’agenceZardustqui,comme
jamais atteint pour une seule vente Londres. Le portrait « Fille dans le Une fois de plus, la clientèle entremise, a voulu en verser une dans un contexte de méfiance l’indique Pierre-Alexandre
aux enchères à Londres, en hausse feuillage », objet d’enchères pas- asiatique a été très active, « parti- preuve supplémentaire au dossier. accrueenverstoutcequiestissu Teulié, « sera notre première
de 108 % par rapport à la même sionnées, a lui été emporté pour culièrement sur les œuvres les plus En mettant en vente quatre de ses de l’industrie agroalimentaire, campagne institutionnelle. Nous
vente de l’année dernière. Pour 4 millions de livres par la Gustav chères, mais aussi de façon plus tableaux chez Christie’s, qui les a Nestlé a-t-il ressenti le besoin de voulons se faire rencontrer ceux
Thomas Bompard, directeur des KlimtWien1900foundation.Quant inattendue sur un peintre comme le estimés à un prix bien inférieur à rassurer ses consommateurs ? qui fabriquent et ceux qui
ventes du soir de Sotheby’s en art au Picasso de 1944 « Plant de toma- viennois Kokoschka », commente celui réclamé par Yves Bouvier à Sans doute un peu des deux. Le consomment ». Diffusé à la télé-
impressionniste et moderne, c’est tes », il a dépassé son estimation Thomas Bompard. Sotheby’s, qui l’époque, le milliardaire, dont la for- 1 e r mars, le groupe suisse a vision, le spot, qui met en scène
moins la baisse de la livre que la haute pour atteindre 17 millions de avait pris le risque de garantir la tune est estimée à 9,8 milliards de dévoilé une opération transpa- des salariés Nestlé comme
qualité des œuvres proposées qui a livres. vente de sept chefs-d'œuvre, a bien dollars, en fait une démonstration rence : #C’estMoiQuiFabrique, autant d’ambassadeurs de la
fait le score. « Nous avions seule- joué : tous ont largement dépassé éclatante : outre le Gauguin, il s’est qui, explique-t-on en interne, a marque, commence par quatre

198
ment36lotsquandlamêmevente,en les prix fixés. « Le risque était quasi séparé du « Joueur de flûte et trouvé sa genèse dans la pré- phrases mûrement pesées – « Je
2014 par exemple, en proposait 90 », nul car nous connaissions des clients femme nue », de Picasso, acquis paration de « Visages et Paysa- veux savoir ce que je mange, je
souligne-t-il. Parmi ces trésors, le intéressés. Et nous nous rémunérons 35 millions de dollars en 2010, pour ges » : « Nous avons ressenti une veuxplusdegoût,jeveuxfavoriser
« Bauerngarten », de Klimt, très sur ces garanties, rappelle le spécia- seulement 5,8 millions de dollars,et tellefiertédeceshommesetdeces les producteurs français, je veux
convoité, a atteint 48 millions de listedel’artmoderneetimpression- du « Domaine d’Arnheim », de femmes dans ce qu’ils faisaient, des étiquettes claires » – avant de
livres (56,1 millions d’euros). Sa cote MILLIONS DE LIVRES niste. En 2013-2014 il y a eu une Magritte, acheté 43,5 millions de produisaient que nous avons eu s’achever sur une invitation à
a été dynamisée par la présentation Le montant le plus élevé jamais énorme offre et demande, puis le dollars pour 12,7 millions. Quant au envie de faire partager cette venirdécouvrirlesusines.Ledis-
récente de ce tableau, resté dans la atteint pour une seule vente marché de l’art a retenu son souffle « Baiser grand modèle », de Rodin, fierté », indique Pierre-Alexan- positif média est complété par
même collection privée depuis aux enchères, à Londres, car il n’aime pas l’incertitude écono- payé 10,4 millions de dollars, il n’a dre Teulié, directeur général de une campagne presse ainsi que
1994, à la Royal Academy of Arts de a été réalisé par Sotheby’s. mique et politique. Mais la demande pas été vendu du tout. — M. R. la communication, des affaires par des films numériques. n
Les Echos Lundi 6 mars 2017 // 21

HIGH-TECH
NBCUniversal
investit dans Snap
Nouvelle formule
pour le « JDD »
50
&MEDIAS NBCUniversal, le groupe de
télévision du câblo-opérateur
Comcast, a investi 500 millions de
dollars dans Snap, le propriétaire
Les lecteurs ont découvert
dimanche 5 mars une nouvelle
formule du « JDD ». Le
dominical du groupe Lagardère
MILLIONS D’UTILISATEURS
Le numéro un mondial du
streaming musical, Spotify, a
annoncé avoir dépassé pour la
de Snapachat, juste avant son a voulu une maquette « plus
introduction en Bourse. Au total, efficace », de l’info « plus première fois la barre des
il a investi 1,5 milliard dans des hiérarchisée » avec des « choix 50 millions d’utilisateurs

en « entreprises numériques
prometteuses », avec notamment
assumés ». Il y aura plus de place
pour l’enquête et plus de points
payants. Apple Music, lancé en
juin 2015, est loin derrière avec

pixels
400 millions dans Buzzfeed et de vue d’intellectuels ou 20 millions d’abonnés payants

DR

DR
300 millions dans Vox. d’acteurs de la vie civile. annoncés en décembre.

Al’intérieurdessmartphones,labataille
desfabricantsdeprocesseursfaitrage
l Le chinois Xiaomi est le quatrième fabricant de smartphones, après Apple, Samsung et Huawei, à fabriquer ses puces.
l La concurrence est de plus en plus forte pour l’actuel acteur dominant, l’américain Qualcomm.
plus en plus de constructeurs veu- possibles, un constructeur peut
ÉLECTRONIQUE lents’affranchirdelaféruledugéant ainsi ajuster très précisément les
californien ou des autres fabricants caractéristiques de sa puce à ses
Sébastien Dumoulin comme le taïwanais MediaTek. besoins et gagner en efficacité éner-
@sebastiendmln Avec Xiaomi, ce sont désormais gétique, en rapidité… L’équation
quatre des plus grands construc- n’est cependant pas évidente sur le
Smartphones, drones, bracelets teurs mondiaux qui maîtrisent la plan économique. Xiaomi aurait
connectés, téléviseurs, caméras technologie pour fabriquer leur dépensé un milliard de yuans pour
d’action… Le groupe chinois Xiaomi propre Soc. Apple a été le précur- développer sa puce (137 millions
fabrique de tout, ou presque, dans seur de ce mouvement, avec ses d’euros).Illuifaudravendredesmil-
les produits technologiques grand puces maison dont le dernier lions de smartphones pour rentrer
public. Mais le produit dont il est le modèle,A10,équipesesiPhone7et7 dans ses frais. Plusieurs mastodon-
plus fier est… un minuscule carré de Plus. La firme à la pomme a ensuite tes de l’électronique – Broadcom,
silicium baptisé « Surge S1 ». Cette été imitée par Samsung, dont les MarvellouNvidia–sesontd’ailleurs
puce, révélée mardi dernier, est la SoC Exynos équipent partiellement retirés du marché des SoC mobiles.
toute première conçue et fabriquée sesproduitsphares.LeGalaxyS7est « La concurrence se renforce pour
par Xiaomi et qui équipe son tout ainsi équipé soit de son produit mai- les fournisseurs tiers comme Qual-
dernier smartphone, le Mi 5C, lancé son Exynos 8890 (en Europe), soit comm et MediaTek », explique Brad
dans la foulée. « C’est la plus presti- du Snapdragon 820 de Qualcomm Shaffer, qui relativise cependant.
gieuse performance que peut viser un (en Chine et aux Etats-Unis). Rebe- « Ils restent incontournables. Sam-
fabricant de smartphones », s’est lote avec le Galaxy S8, attendu fin sung a recours à MediaTek pour ses
enthousiasmé Lei Jun, directeur mars, et qui devrait contenir selon smartphones milieu de gamme.
général et cofondateur de Xiaomi. les marchés soit une puce Exynos Quant à Apple, il continue à utiliser
Car derrière la lutte acharnée des 8895, soit le Snapdragon 835. Enfin, dans ses iPhone un modem Qual-
constructeurs de smartphones le chinois Huawei dispose, lui aussi, comm. » Tout en lui faisant un méga
pour imposer leurs téléphones s’en de ses puces maison, baptisées La puce « Surge S1 », révélée mardi dernier par Lei Jun, PDG de Xiaomi, est la toute première conçue procès à plusieurs milliards de dol-
cache une autre. Une bataille plus « Kirin », qui équipent les télépho- et fabriquée par le groupe chinois et qui équipe son tout dernier smartphone, le Mi 5C, lancé lars pour des pratiques commercia-
discrète, qui se déroule au cœur nes de sa marque jumelle Honor, et dans la foulée. Photo Nicolas Asfouri/AFP les jugées abusives. n
même des appareils, entre les rares jusqu’à ses modèles les plus haut de
acteurs capables de concevoir des gamme, le P10 ou le Mate 9.
SoC (system on chip), les puces élec-
troniques qui font des téléphones
mobilesactuelsdesmonstresdecal- L’américain
ARM,le seul acteurquigagne àtouslescoups
cul, rivalisant en puissance avec des Qualcomm
ordinateurs classiques. Le SoC est le a longtemps régné Le britannique, racheté patron de SoftBank ? Tout simple- première réalisation, comprend reils mobiles. En raison principale-
cerveau du téléphone. Il comprend par SoftBank l’été dernier, ment parce que ARM gagne quel- ainsi huit cœurs Cortex-A53 et un ment de sa moindre consomma-
généralement plusieurs éléments :
en maître sur le vend ses licences et ques centimes sur… n’importe quel composant graphique (GPU) Mali tion – une caractéristique clef
un processeur (CPU), composé de marché des SoC. composants à l’ensemble appareil mobile ou presque qui dis- T-860… tous sortis des étagères du lorsqu’il s’agit d’économiser la bat-
plusieurs cœurs, pour effectuer la des fabricants de puces pose d’un processeur. britannique. terie – elle permet au britannique
plupart des calculs, une carte gra- Les avantages pour un construc- pour smartphones. Peuimporte queletéléphone soit de contrôler 90 % du marché des
phique (GPU), souvent un modem teur de smartphones de disposer de doté d’une puce fabriquée par Qual- Un modèle lucratif processeurs mobiles (smartpho-
pour gérer la connexion aux diffé- ses propres puces sont nombreux. C’était la plus importante acquisi- comm, Mediatek, Imagination Et quand bien même le fabricant se nes, tablettes et ordinateurs
rents réseaux 3G, 4G, wi-fi, etc. et « Non seulement ils peuvent avoir un tion jamais réalisée par un groupe Technologies ou directement par le pique de tout faire lui-même, il lui portables).
d’autres puces mémoire ou de trai- meilleur contrôle de leurs approvi- japonais. En juillet, SoftBank met- constructeur du smartphone faut verser des droits à la société Grâce à cette totale domination,
tement d’image par exemple. sionnements, mais surtout ils peu- tait sur la table un chèque de 32 mil- (Apple, Samsung, Huawei et anglaise pour utiliser son architec- ARM affichait une croissance
L’américain Qualcomm a long- vent optimiser le fonctionnement des liards de dollars pour racheter Xiaomi disposent de leurs propres ture, c’est-à-dire la façon d’agencer moyennedesonchiffred’affairesde
temps régné en maître sur ce mar- couches matérielles et logicielles de ARM Holdings, 25 fois le chiffre puces). Dans de nombreux cas, les les différents composants électro- 15 % sur les cinq dernières années,
ché des SoC. Sa gamme Snapdra- leurs smartphones », explique Brad d’affaires annuel de l’entreprise composants de base (les cœurs du niques.Eneffet,alorsquel’architec- et une marge opérationnelle supé-
gon, dont le modèle 835 équipera la Shaffer, analyste chez IHS Markit. britannique. processeur, voire la puce graphi- ture x86 d’Intel s’est imposée dans rieure à 50 %. Et il compte bien
quasi-totalité des téléphones haut Plutôt que de recourir à un produit Pourquoi la pépite de Cambridge que) sont carrément signés ARM. les ordinateurs et serveurs du répliquer ce lucratif modèle dans
de gamme qui sortiront cette année, générique, conçu pour fonctionner a-t-elle à ce point tapé dans l’œil de La puce dévoilée la semaine der- monde entier, l’architecture ARM l’automobile et les objets connec-
continue de faire référence. Mais de avec le maximum de configurations Masayoshi Son, le très technophile nière par le chinois Xiaomi, sa toute est toute-puissante dans les appa- tés.— S. Dum.

Pourgardersesmémoires,ToshibaprêtàcéderLandis+Gyr
mondiaux et où le potentiel de gistrersurl’annéeunepertenettede près de 2 milliards d’euros et d’apai-
ÉLECTRONIQUE croissance reste fort avec le déve- 390 milliards de yens (3,4 milliards ser, un temps, ses créanciers qui lui
loppement des objets connectés et de dollars). Lorsqu’il avait pris le réclament la présentation d’un plan
Acculé, le japonais des serveurs d’entreprise. contrôle en 2011 de 60 % de Landis de sortie de crise. Toshiba promet
pourrait vendre une + Gyr pour 2,3 milliards de dollars, de réagir vite. Il a déjà indiqué qu’il
partie de sa branche D’autres cessions en collaboration avec le groupe allait transformer le 1er avril pro-
mémoires flash. envisagées public Innovation Network Corpo- chain son activité mémoires flash
Pourconsolidersesfondspropreset ration of Japan (INCJ) qui a acheté en une filiale indépendante et qu’il
Yann Rousseau encaisser une dépréciation de les 40 % restants, Toshiba avait allait étudier dans les prochaines
lesechosjapan@gmail.com 5,8milliardsd’eurossursesactivités expliqué qu’il souhaitait construire semaines les offres des entreprises
— Correspondant à Tokyo nucléaires, Toshiba envisage donc une plate-forme de croissance candidates à une entrée au capital
d’autres cessions. Au cours du « indépendante » dans les réseaux de cette nouvelle entité.
Lorsqu’ils ont pris conscience, le week-end, les médias nippons et électriques « intelligents ». A l’épo- Il n’a toutefois pas précisé s’il
mois dernier, de l’immense diffi- Reuters ont indiqué qu’il pourrait que, les analystes anticipaient une céderait la majorité ou la totalité de
culté financière de Toshiba, les ana- revendre les 60 % qu’il détient dans explosion de la demande pour ce cette filiale qui intéresserait près
lystes lui ont conseillé, en chœur, de la société suisse Landis + Gyr, spé- type de réseaux permettant de d’une dizaine d’entreprises cher-
vendre son pôle en charge de la cialisée dans les compteurs électri- réduire la consommation d’électri- chant à monter en gamme. Le
conception et de la production de ques intelligents. L’information n’a cité.Maislacroissancedesventesde taïwanais Foxconn, qui a déjà pris le
mémoires flash NAND qui dégage pas été confirmée par Toshiba qui ces systèmes a déçu et Landis + Gyr contrôle du japonais Sharp, est sur
les plus belles profitabilités du affirme étudier actuellement de n’estplusperçuparToshibacomme les rangs, tout comme le sud-coréen
groupe. Mais le géant japonais nombreuses options pour redres- actif stratégique. Une cession de ses SK Hynix, qui est le cinquième
Pour consolider ses fonds propres et encaisser une dépréciation hésite à céder la totalité ou une trop sersescomptesavantlafindel’exer- 60 % du groupe suisse, peut-être à acteur mondial sur le marché des
de 5,8 milliards d’euros, Toshiba envisage de céder les 60 % qu’il large part de cette activité, où il cice fiscal le 31 mars prochain. Le un fonds d’investissement, pourrait mémoires NAND, loin derrière le
détient dans la société suisse Landis + Gyr. Photo Patrick Allard/RÉA s’impose comme l’un des leaders conglomérat craint de devoir enre- permettre à Toshiba de dégager leader Samsung Electronics. n
22 // HIGH-TECH & MEDIAS Lundi 6 mars 2017 Les Echos

Le Brexit incite Gemalto compense le déclin


WPP à la prudence
sur sa croissance rapide des ventes de cartes SIM
venue la douche froide avec la
PUBLICITÉ publication du communiqué du ÉLECTRONIQUE
groupe : « WPP ne table plus que
Le géant de la sur une croissance de 2 % tant Le groupe monte
communication pour le chiffre d’affaires que pour en puissance dans
s’attend à ne réali- les revenus. » Un objectif en des- les passeports sécuri-
ser que 2 % de sous des attentes du marché. Or sés ou les puces pour
croissance de son depuis 2012, WPP a toujours vu les objets connectés.
chiffre d’affaires. ses ventes nettes progresser en
organique d’au moins 3 %.
Sébastien Dumoulin
Véronique Richebois Incertitudes @sebastiendmln
@vrichebois Le grand fautif ? Le Brexit, bien
sûr, même si la perte de deux Le roi des puces est retombé sur ses
Un bénéfice record de 20 %, à budgets stratégiques, Volskwa- pattes. Malgré des difficultés sur ses
1,4 milliard de livres (1,6 milliard gen et ATT, a pesé dans la deux activités historiques, les cartes
d’euros) pour l’année 2016… balance. Dans un premier SIM et les cartes bancaires, Gemalto
Mais cela n’a pas empêché temps, la dépréciation de la livre a annoncé des résultats annuels sta-
l’action du géant mondial de la sterling a pourtant fortement bles par rapport à l’an passé, après
communication WPP de chuter soutenu l’activité du groupe bri- un très bon quatrième trimestre.
de 7,93 % à 1,759 pence tannique, dopant ses revenus Sur l’année 2016, le chiffre d’affaires
(20,41 euros), à la Bourse deLon- réalisés aux Etats-Unis et en dugroupefrançaisresteinchangé,à
dres, vendredi. Le titre a plongé zoneeuro.MaisWPPestdubita- 3,1 milliards d’euros. Mieux, la
après la révélation de l’abaisse- tif pour 2017. Confiant pour marge brute progresse légèrement nus.Gemaltoavendubienmoinsde gné, à 998 millions d’euros, alors Les activités gouvernementales
ment de sa prévision de chiffre l’activité aux Etats-Unis qu’il à 40,5 %, contre 39 % en 2015. Et le SIM équipées de la fonction paie- que le passage à la carte à puce du (titres d’identité, documents offi-
d’affaires,pénalisantdanslafou- estime soutenue « à court et bénéfice opérationnel atteint ment, plus chères que les produits marché américain s’est fortement ciels...) sont en hausse de 26 % sur
léeletitreHavas(avecunebaisse moyen terme par l’administra- 453 millions d’euros, soit 30 de standards. ralenti en 2016. Pourtant, Philippe l’année, à 488 millions d’euros, sans
de 2,23 % à 8,096 euros) et Publi- tion Trump, plus connectée au mieux que l’an passé. Valléen’estpasinquiet.Latransition même compter l’acquisition des
cis (–1,74 % à 63,09 euros). Dans monde des affaires que l’adminis- Derrière cette façade lisse, Les ventes de SIM passent aux Etats-Unis doit se poursuivre. activités de 3M, dans le domaine,
un premier temps, les analystes tration Obama ». Mais plus Gemalto a connu en 2016 des chan- sous les 20 % des revenus « Il reste 15 à 20 % des cartes de crédit qui doit être finalisée dans les pro-
financiers avaient accueilli avec mitigé sur les perspectives au gements substantiels. Le plus évi- Enunan,lechiffred’affairesdesSIM à migrer, plus de 40 % des cartes de chains mois. Les systèmes de ges-
untrèslargesourirelesrésultats. Royaume-Uni. « Le Brexit est dent est la perte de vitesse du mar- a ainsi chuté de 19 %. Alors qu’elles débit. Puis il y aura les cartes privati- tion d’accès en entreprise se sont
Sur la période, le chiffre d’affai- pour beaucoup dans la prudence ché des cartes SIM que le géant vend représentaientunquartdesrevenus ves et les cartes de retrait », liste le également bien développés (+9 %, à
res a bondi de 17,6 % à 14,39 mil- dugroupeenalimentantl’incerti- aux opérateurs téléphoniques du dugroupeen2015,ellessontpassées patron. « Et de nouveaux services 462 millions d’euros), tout comme
liards de livres (16,78 milliards tude politique en Europe, ce qui monde entier. « Dans de plus en plus souslabarredes20 %l’andernier.Et arrivent : le sans-contact, qui repré- les puces pour objets connectés
d’euros), en croissance organi- explique sans doute en partie de pays, les ventes de cartes SIM pré- malheureusement, l’e-SIM, directe- sente à peine la moitié de nos volumes (flottes de voitures, compteurs élec-
que de 3,1 % grâce à des gains cette pré vision à la baisse, payées sont désormais conditionnées ment vendue aux fabricants de ter- livrés, ou le code dynamique. » Sans triques, machines industrielles...).
nets de budgets à hauteur de observe Neil Wilson, chez ETX à la présentation d’une preuve d’iden- minaux (Samsung et Microsoft sont compter qu’un marché comme De quoi envisagerledéclindelaSIM
4,4 milliards de livres (5,1 mil- Capital. Ce facteur devrait s’atté- tité, ce qui entraîne une baisse méca- déjà clients) et dont les droits sont l’Inde n’est toujours pas passé à la – attendue à –5 % au premier semes-
liards d’euros) et le bénéfice nuer au second semestre. » nique des volumes », explique Phi- administrés à distance, n’a pas carte à puce. tre – avec sérénité.
d’exploitation a crû de 26,4 % à lippe Vallée, le directeur général. encore décollé commercialement. En attendant, et heureusement
2,06 milliards de livres (2,4 mil-
liards d’euros). Mais très vite est ( Lire « Crible »
Page 32
D’autre part, le mauvais départ du
paiement mobile a pesé sur les reve-
Deuxième coup dur pour l’indus-
triel, l’activité cartes bancaires a sta-
pour Gemalto, les relais de crois-
sance fonctionnent à plein régime. ( Lire « Crible »
Page 32

Procidis,le studio derrière


« Il était unefois…lavie »
TÉLÉVISION
Samedi, France 4 a
commencé à diffuser
la version restaurée
de cette série.

Gros plan sur la


société française
derrière cette saga.

Nicolas Richaud
@NicoRichaud

« Que personne ne me dérange, je suis sur C’est un dessin animé que les moins
de vingt ans vont avoir l’occasion de
En trente-neuf ans d’existence, « Il était une fois… la vie » a été
diffusé dans plus de 120 pays et traduit dans près de 80 langues.
redécouvrir.Samedi,France4vadif-
le site de Série Limitée dans l’aile droite. »
Photo Procidis
fuser le premier volet des 26 épiso-
des de la version restaurée (1) de la le diffuser à partir de 1978. Le succès vidéo, puzzles, stylos : les formats se
série « Il était une fois… la vie », dont estimmédiatetlaséries’exportetrès sont démultipliés. En tout, près de
le premier passage télé remonte à vite au-delà de nos frontières. De 130 millions de DVD et de cassettes
1986. Dans ce dessin animé visant à nombreuses déclinaisons vont sui- vidéo ont été vendus à travers le
expliquer aux plus jeunes le fonc- vre : « Il était une fois… l’espace », « Il monde.
Retrouvez le meilleur tionnement du corps humain, les était une fois… les Amériques », et
de votre magazine également globules rouges, virus et bactéries surtout « Il était une fois… la vie », Vers une nouvelle
sont illustrés par des personnages l’autre best-seller de la franchise. En production
sur lesechos.fr/SL animés. Derrière cette œuvre, on trente-neuf ans d’existence, celle-ci Le pro duit le plus p opulaire
retrouve une société française. Il aétédiffuséedansplusde120payset demeure les cassettes vidéo, puis les
était une fois… Procidis. traduite dans près de 80 langues. DVD d’« Il était une fois… la vie »,
Lancé en 1961 par Albert Barillé, Rentable, Procidis a dégagé un chif- vendus directement dans les kios-
qui s’occupait auparavant de la dis- ques avec un fascicule et une pièce
tribution de films, ce studio d’ani- permettant, à la fin, de reconstituer
mation se fait d’abord un nom avec Le produit le plus le squelette du haut du corps
ledessinanimé« Colargol »(unpetit populaire demeure humain. En tout, ce type de coffret
oursquiaimechanter),diffusésurla les cassettes vidéo, d’« Il était une fois… » s’est écoulé à
deuxième chaîne de l’ORTF à partir 250 millions d’exemplaires ! « En
de 1969. Quelques années plus tard,
puis les DVD Italie, ils en sont à la 25e édition d’“Il
ce self-made-man fait un tour des d’« Il était une fois… était une fois… la vie” sous ce format,
chaînes avec un nouveau projet la vie », vendus et nous pourrions le relancer en
dans son balluchon : une série ludo- France en septembre », souligne
éducativede26épisodesdevingt-six
dans les kiosques. Hélène Barillé, qui confie songer
minutes qui raconte l’histoire de aussi à une nouvelle production ori-
l’humanité,desoriginesànosjours : fred’affairesde1,5milliond’eurosen ginale « made in Procidis ». La der-
« Il était une fois… l’homme ». Le 2016. La moitié des revenus sont nière remonte à 2009 avec « Il était
budget ? « L’équivalent de près de constitués par l’exploitation des unefois…notreTerre ».Maisrienne
8 millions d’euros, ce qu’ont aussi droits d’auteur d’une série qui conti- dit qu’il s’agira d’une huitième décli-
coûtélesautresversionsd’“Ilétaitune nue d’être programmée – en Italie, naison de la série phare. n
fois…” », note Hélène Barillé, Mediaset vient ainsi de la remettre à (1) : Pour ce passage au format HD
aujourd’hui à la tête de Procidis et l’antenne. L’autre moitié par les pro- (haute définition), Procidis a fait
Nouveau site SL : le luxe se vit aussi au quotidien épouse d’Albert Barillé, décédé en duits dérivés avec lesquels ce studio appel à la société tricolore Mikros
2009. L’idée emballe France 3 d’animationarapidementpumoné- Image qui a planché neuf mois sur les
Régions qui donne son feu vert et va tiser la notoriété de sa série. Jeux 26 épisodes.
Lundi 6 mars 2017 Les Echos // 23

o Q
START

START
LE PITCH
Huawei a lancé la quatrième édition de son pro-

32,5
Deux start-up, Ridy et Motion Engineering, ont été gramme d’accompagnement des start-up françai-

UP
primées lors du Marathon Pitch, organisé dans le ses, In-Pulse. Cette année est consacrée au thème
cadre du Salon des entrepreneurs. Les votants ont de la « ville intelligente ». Les sociétés participant à la trans-
plébiscité des jeunes pousses spécialisées dans les deux formation numérique des villes peuvent postuler en ligne
roues. Ridy propose une assistance géolocalisée pour secou- jusqu’au 13 mars. Dix start-up seront sélectionnées, dans cinq
rir les cyclistes. Ses équipes interviennent, à la demande, pour MILLIONS DE DOLLARS grandes métropoles (Bordeaux, Lille, Lyon, Nice et Nantes,
réparer les vélos des particuliers comme ceux des profession- La société américaine Upstart, pour la première fois). En plus d’un accompagnement,
nels (coursiers...) Quant à Motion Engineering, elle développe qui identifie les personnes les notamment sur le marché chinois, les lauréats recevront une
une technologie de suspension pour deux-roues qui vise à plus à même de rembourser aide de 40.000 ou 15.000 euros.
résoudre les problèmes de plongée au freinage. leurs prêts grâce aux données,
a levé 32,5 millions, notam-
ment auprès de Rakuten.

L’écosystèmestart-uptraverse lepérif
l La première édition de la StartUpper Academy avait lieu jeudi soir, à Sevran.
l Quatre sociétés issues de Seine-Saint-Denis s’y sont affrontées lors de « battles ».

CONCOURS
proximité de la capitale, selon Des start-
Mohamed Ghilli, qui est à l’initia-
tive du projet StartUpper Aca- uppeurs sortis
Justine Babin demy. « Avant de s’atteler au pro- des grandes
@JustineBabin blème des fonds d’amorçage, il y a
l’idée ; et, sans écosystème pour la écoles
Il suffit parfois d’une initiative pour porter, l’entrepreneur ne peut pas
faire tache d’huile. La ville de trouver le chemin et les codes néces- Selon une étude réalisée
Sevran accueillait jeudi soir, à la saires pour foncer », explique par la Conférence des
Micro-Folie, la finale survoltée de la l’investisseur, également prési- grandes écoles, le profil des
première édition de la StartUpper dent de l’association Idées, qui start-uppeurs est assez ho-
Academy, un concours de pitchs à milite pour favoriser l’insertion mogène. Plus de
destination des entrepreneurs de professionnelle de la jeunesse de 200 entreprises présentes
Seine-Saint-Denis et ayant vocation la ville de Sevran. au Consumer Electronics
à essaimer dans toute la banlieue Au mois de janvier, le départe- Show (CES) de Las Vegas, en
parisienne. Etaient rassemblés en ment de S eine -Saint-Denis a janvier, ont été interrogées.
un même lieu des acteurs économi- dénombré près de trois fois moins Les trois quarts des fonda-
ques départementaux et natio- de créations d’entreprise que dans teurs de start-up ont été
naux, des pourvoyeurs de fonds et, Mâade Guettouche et sa collaboratrice, de La Courneuve, remportent cette première édition. Photo DR la capitale, selon l’Agence France formés dans des grandes
surtout,desjeunesetdesmoinsjeu- Entrepreneur. Un grand nombre de écoles, contre 17 % à l’uni-
nes avec des idées qui ne deman- Pour ces projets divers, allant de lauréates de cette première édition mée d’HEC, qui a été au lycée dans ces créations en Seine-Saint-Denis versité. Seuls 4 % sont auto-
daient qu’à se rencontrer. la cartographie des systèmes avec Copelican, leur plate-forme de une zone d’éducation prioritaire. ont par ailleurs été tirées par la didactes et 2 % ont été for-
Quatre finalistes sélectionnés d'information (Carto-SI) au traite- mise en relation de voyageurs pour « Si l’on ne peut pas compter sur ses croissance des activités de trans- més dans des universités
parmi une quarantaine de business ment de données dans le secteur l’envoi de colis, ces fonds serviront à amis ou sur sa famille pour faire un port VTC et de livraison. étrangères. Au CES, 93 %
models se sont affrontés par « batt- agricole (Connected Eco), en pas- financer leur campagne de com- premier tour de table, c'est parfois La StartUpper Academy a voca- des fondateurs présents
les » interposées face à un jury sant par la location de matériel de municationainsiqu’àrecruterpour difficile de trouver des finance- tion à faire boule de neige et à stimu- étaient des hommes, pour
d’investisseurs et à un public de chantier (Tracktor), l’enjeu était de augmenter leur force de frappe. ments », constate-t-elle. ler la formation d’un tissu entrepre- seulement 7 % de femmes.
250 digital natives, également taille : une Bourse de 10.000 euros LeurincubationchezStationFva neurial francilien continu et plus L’étude met aussi en avant
encouragés à voter. Les jeunes assortie d’une intégration pendant Susciter l’émulation également leur permettre de se riche. « On veut que les gens qui ont le l’offre des grandes écoles en
entrepreneurs avaient bénéficié de un an à l’incubateur Station F de « Lorsqu’on est installé en dehors de frotter à d’autres entrepreneurs. potentieletl’enviesortentdecettesalle matière de création d’en-
deux semaines de coaching chez Xavier Niel, qui ouvrira ses portes Paris, ce n’est pas évident de rencon- « En banlieue, l’émulation n'est pas en se disant : “C’est possible” », confie treprise : 75 % d’entre elles
l’accélérateur TheFamily ainsi que dans les prochaines semaines. Pour trer des investisseurs ou même tout assez forte », regrette-t-elle. En le maître de cérémonie, qui espère disposent d’une spécialité
d’une formation à la prise de parole Mâade Guettouche et sa collabora- simplement d’avoir le réflexe d’y cause : la faiblesse d’un écosys- voir exploser le nombre de candida- entrepreneuriat ; les deux
en public. trice originaire de La Courneuve, penser », commente la jeune diplô- tème start-up atrophié par la turespourlesprochaineséditions. n tiers, d’un incubateur.

La FrenchTech veutrendrel’entrepreneuriat accessibleàtous


Le gouvernement lance un ministres, startuppeurs et investis- ciliens partenaires, des sessions de tier de la politique de la ville (QPV), l’échelle nationale, pour le second ment : « Ce n’est pas un acompte dis-
programme pour favoriser seurs se pressaient pour connaître formations collectives ainsi qu’un soit êtreétudiants et bénéficier d’une semestre 2017. criminatoire… Quoique… En tant que
l’éclosion de start-up issues les détails du programme sobre- mentorat individuel avec deux bourse basée sur des critères L’initiative répond à la volonté ministre, cela ne me dérange pas de
des quartiers prioritaires, ment baptisé « French Tech Diver- entrepreneurs français, dont l’un sociaux, ou toucher les minima d’ouverturedel’écosystèmefrançais, donner plus à ceux qui ont moins. »
avec 35 premiers lauréats sité ».D’emblée,l’ambitionestclaire : installé à l’étranger. Au total, 2 mil- sociaux. Ceux qui ne rentrent pas amorcée par le French Tech Ticket, — G. B.
d’ici à juin prochain. il doit vivre au-delà des prochaines lions d’euros ont été mobilisés pour dans ces cases, mais dont le projet qui accueille des startuppeurs étran-

C’était l’un des derniers chantiers


d’Axelle Lemaire, mais l’ancienne
échéances électorales. Un jury va
donc sélectionner 35 lauréats d’ici à
juin et leur offrir un « pack entrepre-
le programme. Pour accéder à ce
sésame, les candidats doivent porter
uneidéeouavoircrééunestart-upde
contribue à la diversité sociale, peu-
vent également tenter l’aventure.
Testée à l’échelle de l’Ile-de-France
gers en France et qui en est à sa
deuxième édition. La French Tech
espèrequeladynamiquecontinuera
4
À NOTER
secrétaire d’Etat au Numérique neur » comprenant un financement moins de trois ans, reposant sur le dans un premier temps, l’idée a déjà après la présidentielle. C’est aussi un Les incubateurs participants :
n’aura pas eu le temps d’assister à sa de45.000euros,dont20.000liésaux numérique. Mais c’est aussi au été diffusée par la mission French premier signal fort de discrimina- 50 Partners, Agoranov,
naissance. Jeudi dernier, au cœur de frais « personnels » et 25.000 aux niveau des critères sociaux que la Techdanslesmétropoleslabellisées. tion positive, ce que Patrick Kanner, Bond’innov, Le Comptoir, Make
l’incubateur dédié à l’entrepreneu- frais « externes ». Puis un héberge- sélection s’effectue : les aspirants Un deuxième appel à projets est déjà ministredelaVille,présentaulance- Sense, La Miel, Paris & Co, Paris
riat des femmes, Paris Pionnières, mentdansl’undesincubateursfran- devrontsoitêtrerésidentsd’unquar- dans les tuyaux, cette fois-ci à mentduprogramme,assumetotale- Pionnières, Station F, Usine IO, l’X.

Brigad,leservicequifaitdécollerlerecrutementparSMS
ponctuelles. Depuis cette mise en demandes que d’offres sur les der- valent en CDI et leur offrent des for-
EMPLOI relation rendue possible en rempor- niers mois et nous avons pu répondre mations pour rester à niveau.
tant le premier concours UberPitch, à environ 80 % des services, malgré le A ce jour, les clients de Brigad se
La start-up française la jeune pousse parisienne Brigad a fait que nous enregistrons de nou- situent à Paris et principalement
a gagné le concours fait du chemin et vient de boucler un veaux candidats tous les jours. » dans les secteurs de l’hôtellerie et de
UberPitch et tour de table à hauteur de 2,2 mil- L’enjeu de cette levée de fonds est la restauration. Mais la jeune pousse
reçu le soutien lions d’euros avec le fonds britanni- donc d’arriver à assurer une stabi- voitplusloin,avecl’ouvertureautour
de Travis Kalanick. que Square Capital et 50 Partners. litéàcedéveloppementetderapide- de l’été prochain de Lyon et Bor-
« Nousvoulionslaprésenced’investis- mentgagnerdenouveauxmarchés. deaux, puis d’une capitale euro-
seurs étrangers à nos côtés, explique « D’un point de vue technologique, péenne vers la fin de l’année. « Ce
Elle vient de lever Florent Malbranche. C’était un point nous allons automatiser les process devrait être Londres ou Barcelone,
2,2 millions d’euros crucial pour nous aider à nous déve- de plus en plus, tout en préservant la précise Florent Malbranche. Mais
pour accélérer lopper à l’international, et ceux qui relation humaine, détaille Florent celadépendraaussidel’évolutiondela
son déploiement. nous accompagnent connaissent très Malbranche. Et nous surveillons de législation du travail, qui nous
bien le terrain européen. » très près l’évolution des questions impacte directement. » En plus de
Guillaume Bregeras L’ambition internationale pour- juridiques. » cette internationalisation, Brigad
@gbregeras rait d’ailleurs se concrétiser rapide- veut aussi grandir dans d’autres sec-
ment au regard du démarrage pied Rémunération attractive teurs,commelasanté,l’éducation,la
Il y a des rencontres qui marquent au plancher de l’activité de Brigad. Un point d’autant plus important vente ou la construction. Une idée
plus que d’autres. Lorsque Florent Ouvert en octobre 2016, le service a pour les trois fondateurs (Alexandre qui démarque la pépite tricolore de
MalbrancheseretrouvefaceàTravis généré 15.000 euros de chiffre Rovetto et Jean Lebrument complè- son « grand frère » Uber, qui conti-
Kalanick, cofondateur d’Uber, en d’affaires le premier mois et dépasse tent le trio) qu’ils insistent pour nuedegarderunœilbienveillantsur
juin dernier, le jeune startuppeur déjàles100.000eurosenjanvierder- garantir de bonnes conditions de tra- sa jeune protégée. « Travis est joigna-
comprendqu’ilamisledoigtsurune nier. Une hypercroissance qui n’est vail à ses « brigadeurs ». Ils leur assu- ble si nous avons un besoin ponctuel,
problématique intéressante à résou- pas sans poser quelques problèmes, rent une rémunération de 10 % supé- mais ce sont les équipes françaises qui
dre : le recrutement des métiers de comme l’admet le cofondateur : rieuredanslapocheàlafindechaque nous aident lorsque nous avons une Recruter des métiers de bouche par SMS pour des missions
bouche par SMS pour des missions « Nous avons eu beaucoup plus de mission par rapport à un poste équi- question », conclut le startuppeur. n ponctuelles : l’idée a séduit le fondateur d’Uber. Photo Brigad
24 // Lundi 6 mars 2017 Les Echos

PME
Orne : de Balorre Arkolia inaugure Arkolia a racheté à EDF EN cette
remplace Lambert une ferme solaire ferme solaire qui s’étend sur

&REGIONS
une trentaine d’hectares pour
NORMANDIE — Second vice-pré- OCCITANIE — La PME produc- une puissance de 10,4 mégawatts.
sident du conseil départemental, trice d’énergies renouvelables L’entreprise, installée dans
Christophe de Balorre, 58 ans, Arkolia Energies a inauguré l’Hérault, a réalisé 50 millions

Conseil départemental de l'Orne


a été élu président de l’Orne par vendredi sa centrale photo- d’euros de chiffre d’affaires
24 voix sur 42 votants vendredi voltaïque à Daumazan-sur-Arize en 2015, pour 47 salariés. Elle
pour remplacer l’ancien ministre (Ariège) en la présence exploite actuellement l’équiva-

en du Budget Alain Lambert, à la tête


du département depuis dix ans. Il
de la présidente de région
Carole Delga. Ce projet d’une
lent de 80 mégawatts de puis-
sance et possède en portefeuille

direct
restera vice-président. Christophe petite quinzaine de millions de projets 373 mégawatts. Elle
de Balorre était le seul candidat d’euros a connu un long chemin doit en démarrer prochainement
à la succession d’Alain Lambert. depuis son lancement en 2008. deux nouveaux en Occitanie.

Conseil d’administration
cherche femmes... mais pas trop vite
l La loi fixe au 31 décembre 2017 la date limite pour accueillir 40 % de femmes administrateurs.
l Si les sociétés du CAC 40 respectent l’obligation, les grosses ETI de plus de 50 millions ont plus de difficulté.

GOUVERNANCE Un Carrefour des mandats


pour mobiliser à Marseille
Julie Chauveau
@juliechauveau Carrefour des mandats, organisé en juin dernier pour
permettre à des chefs d’entreprise de rencontrer de poten-
Le compte à rebours a commencé tielles candidates pour leur conseil d’administration,
pour les chefs d’entreprises de plus a publié un annuaire pilote référençant le CV de 60 femmes
de500salariésdontlechiffred’affai- identifiées pour leurs performances managériales
res a atteint 50 millions d'euros au et créé dernièrement un Club des gentlemen prônant
cours des trois derniers exercices. une gouvernance mixte. De tradition latine, la région Paca
Fin décembre, il sera obligatoire a décidé de prendre le taureau par les cornes en créant
pour les conseils d’administration un collectif de quatre réseaux féminins regroupant plus
des’êtremisensituationdecompter de 400 cadres et dirigeantes. Bilan ? Plusieurs organisations,
40 % de femmes au sein de leur con- comme Réseau Entreprendre et ses 4.000 chefs d’entreprise
seil d’administration. Une mesure de Paca, annoncent leur intention de revoir leur organigram-
décidée il y a six ans dans la loi me « avec notre annuaire sous le bras », explique Danièlle
« relative à la représentation équili- Prieur, présidente de l’association Altafemina.— P. M.
brée au sein des conseils d’adminis-
tration », dite « Loi Copé-Zimmer-
mann ». Problème : si la prise de
conscience est réelle au sein des Meilleurerentabilité
maissous-représentation
sociétéscotéeslesplusimportantes,
la situation est moins favorable
pourlesgrossesETIetlesstructures
publiques contraintes aux mêmes 520 sociétés cotées et 397 non cotées sont concernées par la loi Copé-Zimmermann. Photo Shutterstock
obligations depuis 2012. L’index Women Equity du Monde) et un fabricant de meu-
Selon le dernier rapport du Haut fleurissent les dénonciations du -t-elle. Pour aider les entreprises d’administrateurs, tente de convain- décortique la situation bles (Moissonnier). Le milieu des
Conseil à l’égalité, le champ d’appli- sexisme ordinaire avec les Tumblr, qu’elle accompagne à jouer le jeu, cre les entreprises que cette loi n’est de 38.617 sociétés au regard petites PME est-il plus ouvert que
cation de la loi concerne 520 socié- telsquePayetarobe,pourlesavoca- bpifrance a pris le sujet à bras-le- pas une contrainte mais un moyen de la question du genre. celui des grosses ETI ? Au-delà de
tés cotées sur le marché réglementé tes, Paye ta blouse, Paye ta fac. Le corpsetfaitappelàunechasseusede de professionnaliser leur gouver- 50 millions d’euros de chiffre
dont le siège est en France et dernier, créé en novembre Paye ton têtes, Laurence Vienot, chargée de nance. Son credo : « Ne pas renouve- Les chiffres sont parfois surpre- d’affaires, moins de 1 % des chefs
397 entreprises non cotées. A fin taf, est une litanie de propos déso- constituer un vivier d’administratri- ler les vieux messieurs », non pas nants. L’index Women Equity 2017, d’entreprise sont des femmes. Et
2016, l’IFA et Ethics & Boards ont bligeants entendus dans le monde ces. « Nous constatons une prise de par l’obligation, mais en les laissant constitué à partir de l’analyse de sur le créneau de 5 à 10 millions
calculéque,pourleSBF120,lenom- du travail. conscience progressive, mais les prati- devenir censeurs pendant une 38.617 PME montre que… 13 % sont d’euros de chiffre d’affaires, elles
bre de femmes administrateurs ques restent inégales. Les entreprises année. Autre solution, encourager dirigées par des femmes. Pourtant, sont 4,9 %.
atteint 38,4 %, en hausse de 43 % Sans surveillance les plus jeunes évoluent plus vite en les PDG à constituer des comités 80 % d’entre elles travaillent. Et la
par rapport à 2013. Les AG de 2016 Commentfaireévoluerlasituation ? termes de gouvernance », constate stratégiques consultatifs. « Le taux part des cadres supérieurs fémi- Performance plus élevée
ont même nommé 110 femmes Le législateur a prévu de suspendre Fanny Letier, directrice exécutive de transformation est de 70 %, le nins (40 %) a doublé depuis 1982. Autrepoint,lesentreprisesdirigées
contre 71 hommes. La loi semble les jetons de présence des membres bpifrance. L’experte est persuadée temps que la confiance s’installe », Pour fabriquer leur index, les par les femmes sont très légère-
donc respectée. Il faut dire que les des conseils à composition irrégu- que le meilleur moyen de convain- raconte celle qui dispose d’un fichier experts de Women Equity Forum ment plus rentables. « Cette surper-
assemblées trop masculines ris- lière(articles1et2).Maisaucuneins- cre les PDG est de leur proposer des de750administratricespotentielles. prennent en compte les entreprises formance se retrouve dans la quasi-
quent d’être stigmatisées par des tance de contrôle n’est prévue. Et le compétencessurlesquestionsinter- Dans l’Hexagone, trois forma- dont le chiffre d’affaires se situe totalité des secteurs », explique le
associations féministes, telles que décompte réalisé en février 2016 par nationales, digitales ou de crois- tions (IFA, Essec et Insead) existent. entre 4 et 100 millions d’euros, avec rapport. Une situation qui se
La Barbe, dont le plaisir est de per- le Haut Conseil de l’égalité n’a pas été sance externe. Mais certains dénoncent un busi- des bilans de trois ans, publiés par retrouve chaque année. Prudence
turber les cénacles trop masculins. renouvelé. Pragmatique, Hélène ness de la recherche de la perle rare. les greffes des tribunaux de com- plus marquée ? Dominance abso-
Sur l’ensemble des sociétés cotées, Peyro-Saint Paul, membre du Cercle Ne pas renouveler « Monter des colloques, faire parler merce. « La proportion de sociétés lue des hommes au sein des équi-
selon les chiffres publiés début Gouvernance et Equilibre, explique les vieux messieurs des femmes, monter des clubs dirigées par des femmes est quasi- pesdirigeantesdesfondsd’investis-
2016, 27,8 % des postes sont fémi- que, pour nombre de grosses ETI, la Pour les sociétés non cotées, notam- auxnomsexotiquespermetdevendre ment stable depuis 2012. Pourtant, le sements ? Une chose est sûre, à
nins, et seulement... 14 % pour les recherche se fait souvent dans le mentfamiliales,lacontrainte est dif- du conseil mais ne fait pas avancer les profil des sociétés des entrepreneuses peine 3 % des sociétés présentes
sociétés non cotées, sachant que milieu proche du président, du ban- ficile à accepter sur un sujet aussi choses », s’énerve une bonne con- n’est pas différent des autres, que ce dans les portefeuilles des fonds
seulement 75 % avaient répondu à quiers, des experts-comptables. « Il sensible que le conseil d’administra- naisseuse du sujet. Et d’ajouter que, soit au niveau de la représentation d’investissement sont dirigées par
l’enquête du Haut Conseil. faut faire des nurseries à administra- tion, vu depuis toujours comme une la tentation est grande de baisser le géographiqueoudelaventilationsec- des femmes !
Le décalage est grand avec les trices, pousser les femmes à travailler terre de confiance. Dominique nombre d’administrateurs pour torielle de leur société », explique — J. Ch.
attentes de la société. Sur la Toile leur carnet d’adresses », affirme- Druon, conseil en recrutement respecterplusfacilementlarègle ! n Dunya Bouhacene, cofondatrice du

63 %
programme Women Equity. Sa
structure détermine chaque année

HeR value, chasseur de têtes pour féminiser un palmarès des 50 sociétés affi-
chant les meilleures performances.

les instances de gouvernance


Cette année ont été récompensés,
pour les trois premières, un réseau LA PART DES FEMMES
de mandataires immobiliers dans l’emploi non qualifié.
(Mégagence), une société de distri- Ce chiffre atteignait 51 %
Le cabinet fondé en 2011 nelleetfinancièrechezImage7puis 2012, Anne-Sophie Fauvet (admi- remplir tous les postes vacants bution de spiritueux (Les Whiskies en 1982.
à Lyon ouvre une formation pour Sport dans la Ville, une struc- nistratrice Pimkie et Association d’administratrices », souligne celle
à Paris au printemps. ture d’insertion. Objectif Adminis- familiale Mulliez) a placé une qua- qui siège à l’Olympique Lyonnais.
tratrice a accueilli huit promotions rantaine d’administratrices chez On lui demande des compétences
Léa Delpont de quinze femmes pour les familia- April, Mobivia, Iliade ou Fly, sur un dans le digital, la gestion de crois-
— Correspondante à Lyon riser, selon elle, avec « tous les fichier de 350 personnalités ayant sance externe, les ressources
aspects de ce rôle nouveau, non exé- une expérience exécutive et sélec- humaines, une vision internatio-
En 2011, la Lyonnaise Sidonie cutif et potentiellement chrono- tionnées après un entretien indivi- nale, une expérience sur les mar-
Mérieux a entrevu l’opportunité phage, basé sur la confiance ». duel. La démarche a pour l’instant chés américains ou chinois… « Ce
d’un nouveau marché dans la loi trouvé plus d’écho auprès de socié- n’est pas comme recruter un cadre
Copé-Zimmermann et ouvert un Sessions de huit jours tés cotées (60 %) que d’ETI non dirigeant. La compétence compte
cabinet de chasseuses de têtes, HeR En mars, HeR value organisera sa cotées. Si les chefs d’entreprise pour 50 %, mais il y a 50 % d’intuitu
value, pour recruter des femmes première formation parisienne, au étaient peu regardants au début personae », estime Sidonie
dans les conseils d’administration. nouveau campus de l’EM ouvert (« Trouvez-moi une femme »), ils Mérieux, satisfaite que toutes ses
Mais la rareté des candidates et, dans la capitale l’année dernière. recherchentdeplusenplusdespro- recrues soient toujours en poste.
souvent, leur appréhension à Les sessions de huit jours se veulent fils particuliers avec une expertise Souvent, le deuxième mandat est
endosser la fonction l’a poussée pragmatiques, avec des interven- dans le domaine d’activité ou les plus facile à trouver que le premier,
rapidement à créer une formation tions de dirigeantes ayant franchi le questions stratégiques, à défaut de « qui demande un investissement
avec l’EM Lyon Business School, où pas et de chefs d’entreprise. Actif candidates elles-mêmes présidente personnel pour se rendre visible et
elle avait étudié avant de travailler sur Lille, Paris et Lyon, le cabinet, ou directrice générale. « Il n’y en trouver l’entreprise et le conseil où
dans la communication institution- rejoint par une seconde associée en aurait de toute façon pas assez pour l’on se sentira bien ». n
Les Echos Lundi 6 mars 2017 PME & REGIONS // 25

250 innovateurs
L’Ossau-Iraty
fait croûte neuve
NOUVELLE-AQUITAINE —
L’appellation fromagère Ossau-
Iraty vient de rénover son cahier
MILLIONS D’EUROS POUR LES LYCÉES DE PACA des charges. Sa zone est aussi
La Banque européenne d’investis- lycées de l’ensemble de la région. Ce agrandie de 1.000 hectares
sement (BEI) et la région Provence- financement contribuera à la cons- au nord de Pau. Les fromages

Wilfried Maisy/RÉA
Alpes-Côte d’Azur ont conclu un truction, à la rénovation et à l’exten- produits en estive auront droit
contrat de financement de 250 mil- sion de 31 lycées publics, un établis- à leur propre appellation.
lions d’euros pour la rénovation et sement régional d’enseignement Enfin, de nouveaux modes de
la modernisation, notamment en
matière d’économies d’énergie, des
adapté, un lycée agricole et de l’Uni-
versité régionale des métiers.
consommation seront déclinés,
comme des biscuits-apéritif. Nataïsvaremplacer
l’huiledepalmepar un
substitut autournesol
Stelia Aerospace fait décoller son
usine du futur à Méaulte
pérature ambiante, à la diffé-
rence de celle de palme, et ne
peut pas être incorporée dans
les sachets de maïs à éclater.
Afin de résoudre ce problème,
sant 14 sections par semaine », Nataïs s’est associé au biscuitier
HAUTS-DE-FRANCE détaille Stéphane Campion, direc- Poult, à Montauban, pour lan-
teur industriel de Stelia. cer un programme de recher-
Le groupe a investi Surtout, cette nouvelle organisa- che sur la transformation natu-
70 millions d’euros tion s’est accompagnée d’une relle de l’huile de tournesol.
pour sa nouvelle usine. numérisation des procédés. Tren-

DR
te-cinq nouveaux robots et machi- Recette secrète
Robotique et digita- nes de rivetage ont été installés et, Baptisé « Substipalm », ce pro-
lisation sont destinés désormais, chaque opérateur LE PROJET jet a été mené pendant trois ans
à accompagner s’appuie sur les outils de pilotage de par le Laboratoire des interac-
NATAÏS
la production ou des fiches 3D sur tions moléculaires et réactivité
la montée en charge du
tablette tactile. Des systèmes de réa- chimique et photochimique
groupe aéronautique. lité augmentée ont également été
Date de création : 2001
(IMRCP) du CNRS, grâce à un
Président : Michael Ehmann
installés pour les activités d’assem- financement de 308.000 euros
Chiffre d’affaires :
Guillaume Roussange blage et le contrôle qualité, pour de la région. Les chercheurs
42 millions d’euros en 2016
@RoussangeG lequel des tests par robot sont en ont élaboré une formulation
Effectif : 130 personnes
— Correspondant à Amiens cours d’expérimentation. innovante d’un substitut à
Secteur : agroalimentaire
« Nous n’en sommes qu’au début l’huile de palme, qui reste con-
Un écran tactile de dernière géné- de la numérisation. Nous souhaitons fidentielle. Ils ont cristallisé
ration en guise de ruban d’inaugu- aller encore plus loin », s’est réjoui Laurent Marcaillou l’huile de tournesol sans utili-
ration. Il n’en fallait pas moins au Cédric Gautier, balayant du même — Correspondant à Toulouse ser l’hydrogénation partielle,
groupe Stelia Aeropsace pour lan- La nouvelle usine de Stelia Aerospace Méaulte a nécessité coup les polémiques récentes sur qui produit des acides gras
cer officiellement, jeudi 2 mars à deux ans de travail. Photo DR les liens entre chômage et robotisa- Premier fabricant européen de trans, néfastes pour la santé et
Méaulte (Somme), son concept tion. L’année dernière, le groupe maïs à éclater au four à micro- mal acceptés par les consom-
d’usinedufutur.Deuxansdetravail Cédric Gautier, président de Stelia ple, un hall a été spécialement revendique avoir créé quelque ondes avec 35 % du marché, mateurs. Une demande d’agré-
et 70 millions d’euros d’investisse- Aerospace. construit et doté d’une ligne 600 emplois, dont une centaine à Nataïs, basé à Bézéril dans le ment a été déposée à l’Anses.
ment ont été nécessaires à la réor- mobile de près de 180 mètres de Méaulte, le site employant désor- Gers, veut remplacer l’huile de En attendant, Nataïs effectue
ganisation complète des flux de Productivité améliorée long. Organisée en U, celle-ci se mais 1.600 salariés. Soit un tiers des palme par celle de tournesol. destestspourvaliderleprocédé
l’établissement spécialisé dans la Le principe de cette réorganisation déplace de 2,5 cm par minute en effectifs du groupe en France. « Elleaunetrèsbonneimaged’un industriel. « Nous voulons bas-
construction des pointes avant de repose sur le regroupement des fonction de la progression de la Stelia Aerospace a été créé en point de vue nutritionnel comme culer toute la production de maïs
la gamme Airbus et d’ensembles étapes de production, autrefois fabrication. « Après quatre mois de janvier 2015 par la fusion entre environnemental »,souligneson vers l’huile de tournesol d’ici à
pour les constructeurs Embraer et réparties dans l’ensemble de fonctionnement, nous avons gagné Aerolia et Sogerma. Le groupe réa- président, Michael Ehmann, cinq ans en modifiant les machi-
B o m b a r d i e r. « M é a u l t e e s t l’usine, au sein d’un bâtiment uni- 15 % de productivité. Cela nous per- lise 2,1 milliards d’euros de chiffre rappelant que l’huile de palme nes », projette Michael
aujourd’hui l’une des usines les plus que, consacré à un seul pro- met de répondre à la montée en d’affaires et emploie 6.600 salariés provoque la déforestation. Ehmann. « Cela augmentera un
modernes d’Europe », s’est félicité gramme. Pour l’A320, par exem- charge de ce programme en produi- dans le monde. n Nataïs veut produire ce substi- peu le prix, car l’huile de tourne-
tut dans le Sud-Ouest, comme sol est plus chère. » Poult veut
85 %desonmaïs.Maisl’huilede utiliser également ce substitut
tournesol n’est pas solide à tem- dans ses biscuits fourrés. n

SantéVet, spécialiste de l’assurance


des animaux, change d’actionnaire Commentminimiser
l’usure despneus des
RHÔNE-ALPES-
AUVERGNE
capital de Datamars, l’un des lea-
ders mondiaux de l’identification
des animaux, des puces pour
France, alors qu’il s’élève à 40 % en
Angleterre et à 80 % en Suède.« On
n’a pas encore pris l’habitude
ses développements à l’internatio-
nal, Jérôme Salord prévoit de réali-
ser la moitié de son chiffre d’affai-
avions àl’atterrissage
chiens et chats, notamment. A la d’assurer nos animaux de compa- res en dehors de la France dans
Le nouvel actionnaire faveur de cette opération, les fon- gnie », note Jérôme Salord, prési- trois à quatre ans. Des actions de duate degree « energy environ-
de la société lyonnaise dateurs de SantéVet, Jérôme et dent de SantéVet. Sur le marché comarketing vont également être ment », il a constitué l’équipe
est un fonds suisse, Hugues Salord, ont porté leur par- français, les gains de part de mar- mises en œuvre chez les vétérinai- DragON pour participer à Fly
Columna Capital. ticipation à 30 %, contre 70 % à ché se feront par acquisition de res avec l’autre filiale de son nouvel Your Ideas. Ce concours orga-
Alexandre Doumenjou/Airbus

Columna Capital. Une augmenta- portefeuilles auprès de courtiers actionnaire, la société Datamars. nisé par Airbus (photo), en par-
tion de capital est envisagée pour d’assurances, les grandes compa- SantéVet s’intéresse aussi aux tenariat avec l’Unesco, invite les
Vincent Charbonnier financer des opérations de crois- gnies ayant déserté ce marché. chevaux. Un marché plus restreint étudiants du monde entier à
@vcharbonnier sance externe sur un marché au (1 million d’animaux) qui ne pos- proposer des idées permettant
— Correspondant à Lyon très fort potentiel. Le marché des chevaux visé sède pas pour l’instant d’assuran- ledéveloppementd’uneaviation
La France compte 63 millions de A l’étranger, SantéVet procède par ce -santé spécifique et que la durable.
Actionnaires depuis 2011, de la chiens, de chats, d’oiseaux, de pois- implantations successives. Déjà société lyonnaise devrait investir
société SantéVet, Serena Capital et sons… La société lyonnaise s’est présent en Belgique et en Espagne, après 2017. En 2016, le volume Nouvelle solution
Idinvest Partners viennent de constitué une niche en devenant le des marchés peu matures, il pro- d’affaires de SantéVet a progressé L’approche de ce quatuor étu-
céder leurs participations au fonds leader de l’assurance-santé en une jette de s’installer aux Pays-Bas de 15 %, à 35 millions d’euros. Il LE PROJET diant a été jugée suffisamment
d’investissement suisse Columna quinzaine d’années. Mais le taux début 2018 et en Allemagne au pre- devrait croître de plus de 20 % innovante et viable pour fran-
FLY YOUR IDEAS
Capital, présent également au d’assurance plafonne à 5 % en mier semestre 2018. Confiant dans cette année. n chir la première sélection : Dra-
Jacques Henno gON fait partie des 50 équipes
@jhennoparis encore en lice, sur les 356 pré-
sentes au départ. « Avec les nou-

Marcotullio croque les buffets du Grand Est L’idée n’est pas nouvelle : mettre
en rotation les roues des avions
avant qu’elles ne touchent le sol
velles technologies, en particulier
l’électronique de contrôle, on peut
envisager de nouvelles solutions
pour éviter que les pneus et la pour cette vieille idée de mise en
rie-charcuterie ouverte par ses l’agence de traiteurs à domicile, Le Créée en 2012, la marque By M, piste ne soient abîmés au rotation des roues », explique
LA PME À SUIVRE parentsàNancyvoiciundemi-siècle Casier aux Saveurs, d’une base com- revendique un demi-siècle de moment de l’impact. A l’heure Claude Basdevant, professeur
GRAND-EST s’est muée en un groupe familial merciale à Luxembourg-Ville, du « haute goûture », mais aussi un actuelle, les pneus doivent être demathématiques,responsable
inventif et prospère. service de livraison de plateaux-re- engagement sociétal polymorphe. rechapés ou changés après plu- du graduate degree « energy
Représentants de la deuxième pas Marcoburo et la reprise du châ- Alain Marcotullio a contribué à la sieurs dizaines ou centaines environment », qui encadre ces
Effectif : 70 salariés génération,AlainMarcotullio,prési- teau d’Art-sur-Meurthe. rédaction du pacte national anti- d’atterrissages. « Or, des études étudiants. L’Ecole polytechni-
Chiffre d’affaires : 8 millions dent, son frère Hervé, directeur de gaspillage destiné à offrir à des asso- scientifiques ont montré que que met à leur disposition ordi-
Activité : traiteur production, sa sœur Sylvie, direc- Nouveau laboratoire ciations les restes des réceptions. Il l’usure pourrait être réduite de nateurs, imprimante 3D et souf-
trice générale et son époux, le chef « Nous faisons partie des métiers du utilise aussi des conditionnements 99 % en mettant en rotation les flerie pour tester leurs idées.
Pascale Braun Olivier Ferreira, assurent depuis cirque, nous nous produisons par- recyclables, confie le pliage de ses pneus avant que l’avion ne touche Cette équipe planche sur deux
— Correspondante à Strasbourg deux décennies le service traiteur tout, jusqu’à Lille ou à Paris, mais cartons à des travailleurs handica- le sol », explique Claudio Bon- technologies. Mettre les roues
desprincipalesréceptionsofficielles, nous avions besoin de notre propre pés et sollicite des producteurs vino, étudiant du programme enrotationgrâceàunefinepelli-
Sot-l’y-laisse de poulet en beignet et événements sportifs et manifesta- chapiteau », explique Alain Marco- locaux. Le groupe engagera cette graduate degree « corporate cule d’air qui est projetée sur le
dentifrice d’aïoli, pigeon voyageur tions culturelles de Lorraine. tullio, qui a conclu un bail emphy- année la construction d’un labora- strategy for new markets » de pneu ou la jante. Et utiliser des
découpé en filets et envoyé sous pli Toujours basée à Nancy, l’entre- téotique avec la commune pour toirede3.600 mètrescarrésàLouvi- l’Ecole polytechnique. moteurs électriques, intégrés à
fermé par la poste, crème anglaise prise,quiacomptéparmiseshôtesle occuper l’ancien séminaire maria- gny (Moselle). Cet investissement de Avec trois autres étudiants la roue, qui pourraient aussi
au biberon… Saltimbanque des princed’Orléans,OttodeHabsbourg niste. Le manoir du XVIIe siècle 3 millions d’euros lui permettra – Lisa Zafoschnig, Gabriele récupérer l’énergie dégagée lors
fourneaux, Alain Marcotullio sait et le dalaï-lama, s’est progressive- accueille désormais mariages et d’augmenter sa production et de Leoncini et Jonas van Stappen –, des freinages, pour assurer le
surprendresesconvives.Labouche- ment diversifiée, avec l’ouverture de autres événements familiaux. développer de nouvelles idées. n d’un autre mastère de l’X, le gra- roulage au sol de l’avion. n
26 // Lundi 6 mars 2017 Les Echos

FINANCE
LE PESO REÇOIT UN COUP
DE POUCE DE WASHINGTON

&MARCHES
La devise mexicaine, pénalisée
par la victoire de Trump, a pris
2 % grâce au secrétaire au Com-
merce américain. Wilbur Ross a
déclaré que la Maison-Blanche
réfléchirait à des moyens de
stabiliser le peso, en collaboration
avec le Mexique. La banque

les centrale mexicaine a aussi mis


sur pied un programme

indices
de 20 milliards de dollars visant à
limiter la volatilité de sa monnaie.

Dette : laFrance a bouclé unquart


deson financement malgréles tensions
l Le Trésor a placé environ 50 milliards d’euros sur les marchés financiers en seulement deux mois.
l L’Etat a émis sur de longues maturités pour verrouiller des coûts d’emprunt raisonnables.

DETTE
pectives de croissance et d’inflation.
Un enjeu qui est toutefois resté au Quandle FNfaittanguer
lacouronnedanoise
cœur de la stratégie de l’Agence
En deux mois seulement, l’Etat France Trésor, cette antenne du Tré-
français a réalisé un quart de son sor chargée de placer la dette. L’AFT
programme de financement de a choisi d’émettre un montant
l’année. Il a levé environ 50 mil- important de dette de long terme, Considéré comme dette française. Elles ont également
liards d’euros sur les marchés, alors afin desécuriserdestaux encorerai- une économie refuge dans créé un sentiment d’insécurité qui a
qu’ildevraitemprunterunmontant sonnables. Fait totalement inédit, un climat politique tendu, poussé les gérants à se réfugier vers
brut total de 210 milliards en 2017, l’Etat a ainsi effectué deux emprunts le pays nordique a dû des actifs sûrs comme la dette alle-
selon Natixis – l’Agence France Tré- à 50 ans, la maturité la plus longue défendre la parité mande, faisant significativement
sor (AFT) a fixé un montant net des de sa gamme. « Sur les 53 milliards de sa devise avec l’euro. baisser les taux outre-Rhin, mais
rachats de dette de 185 milliards. Si d’euros de dette à moyen et long terme également vers la dette danoise.
le rythme est toujours soutenu en levés depuis le début de l’année, 41 % Guillaume Benoit
début d’année, l’Etat est allé encore affichent des maturités très longues, @gb_eco Le choc de février
plus vite cette fois. Le placement de 15 ans et plus, témoigne Cyril Regnat Cet accroissement des flux vers les
la première obligation verte fran- chezNatixis.L’andernier,aupremier Comment dit-on Front national, en obligations souveraines du pays
çaise pour 7 milliards, en janvier, trimestre, cette proportion n’était que danois ? De façon surprenante, la scandinave a eu comme corollaire
explique en grande partie cette de 17 %. » L’obligation verte explique politique française a fait irruption direct une hausse de sa devise face à
accélération du calendrier. aussi cet allongement de la durée de dans l’économie danoise. Avec, à la l’euro. La banque centrale danoise a
vie de la dette, puisque la France a clef, une facture de 4,7 milliards de doncdûvendredescouronnespour
Une ambiance émis une tranche à 22 ans. couronnes (632 millions d’euros) rester dans la zone de fluctuation
très particulière Depuisledébutdel’année,lecoût pour la banque centrale danoise. maximum vis-à-vis de l’euro. Cel-
Surtout, l’exercice 2017 a démarré d’emprunt lors des émissions de C’est le montant, selon Bloom- le-ci est fixée à 2,25 % en plus ou en
dans une ambiance très particu- dette ressort à 0,89 %. Pour compa- berg, que l’institut d’émission a dû moins, mais dans les faits, le Dane-
lière. La campagne présidentielle raison,en2016,l’Etataempruntéau consacrer pour maintenir la parité mark reste dans une bande beau-
s’est d’emblée imposée comme le taux moyen le plus bas de son his- de sa devise face à l’euro le mois der- coupplusétroite,del’ordrede0,5 %.
thème majeur des marchés, ali- toire, 0,37 %, sur une maturité nier… à cause des futures élections Le choc de février est toutefois
mentant la défiance autour de la moyenne de 11,5 ans (en nette en France. Les craintes suscitées par sans commune mesure avec l’atta-
dette française. Le feuilleton du hausse déjà). la possible victoire de Marine Le que spéculative massive qu’avait
Penelopegate et le risque croissant La France n’est pas la seule à se Pen, qui affiche clairement sa connue la devise nordique en jan-
de voir le Front national au second dépêcherdeplacersestitreslesplus volonté de faire sortir la France de vier 2015. Face à des investisseurs
tour, ou même remporter le scru- longs sur les marchés. S elon l’euro n’ont, en effet, pas seulement qui pariaient sur une fin de la parité
tin, se sont traduits par une très JP Morgan, 28 % des obligations détournécertainsinvestisseursdela fixe face à l’euro, comme pour le
netteremontéedutauxfrançaispar émises par les Etats de la zone euro franc suisse peu de temps avant, la

4,7
rapport au taux allemand. Cet écart depuis janvier ont une durée de vie banque centrale avait dû baisser ses
– « spread » – a culminé à 82 points supérieure à 10 ans. Un score taux directeurs et vendre 106,3 mil-
à la fin février, du jamais vu depuis impressionnant, alors que la part liards de couronnes, soit plus de
2012.Lesdernierssondagesonttou- n’était que de 19 % en 2016 et de 14 % 14 milliards d’euros. Et en juin der-
tefois ramené le différentiel sous les durant la période 2010-2014, avant nier, un afflux massif d’investisse-
60 points vendredi. le lancement du programme MILLIARDS DE COURONNES ments après la victoire surprise du
Lerisquepolitiqueaainsipresque d’achat de dette de la Banque cen- Montant que la banque centrale « leave »auréférendumsurleBrexit
réussi à faire oublier le grand défi de trale européenne (BCE), l’un des danoise a dû consacrer pour avaitentraînédenouvellesinterven-
l’année 2017 : la remontée des taux, puissants soutiens du marché. maintenir la parité de sa devise tions sur le marché des changes,
corollairedel’améliorationdespers- — G. Be. et I. Co face à l’euro en février. pour 50 milliards de couronnes. n

StandardLifeetAberdeen
prêtsà unefusionà plus
de10 milliardsdelivres
liards d’euros) sous gestion, c’est-à- sitions. Les sociétés ont vu leurs
GESTION D’ACTIFS dire le double des actifs gérés par coûts augmenter avec le durcisse-
Henderson et Janus Capital, qui ont ment de la réglementation finan-
Leur union donnerait bouclé en 2016 leur propre fusion à cière, et la pression s’est faite plus
naissance au numéro six milliards de dollars. La nouvelle forte en faveur d’une baisse des
un du secteur entité serait valorisée à plus de commissions de gestion. Le tout
au Royaume-Uni. 11 milliards de livres (12,7 milliards dans un contexte de faibles rende-
d’euros) au regard des valeurs de ments et de concurrence des ges-
La gestion d’actifs marché des deux sociétés. tionnaires de fonds indiciels.
connaît un mouvement Ces dernières ont confirmé leurs
fort de fusions- discussions samedi dans un com- « D’importantes synergies Standard Life, premier assureur écossais, mène des négociations avancées avec son compatriote
muniqué commun. « Cette fusion potentielles » Aberdeen Asset Management. Photo Simon Dawson/Bloomberg
acquisitions. potentielle constitue une excellente Le fondateur et directeur général

660
occasion de démultiplier les forces d’Aberdeen AM, Martin Gilbert, a
L’Europe pourrait bientôt voir combinées de Standard Life et passé des mois à la recherche d’un L’actuel président de Standard la nouvelle entité. Standard Life et
émerger un nouveau géant de la d’Aberdeen pour créer une compa- partenaire pour fusionner, raconte Life, Gerry Grimstone, deviendrait Aberdeen, qui ont tous deux une
gestiondefonds.StandardLife,pre- gnie d’investissement de classe mon- le « Financial Times ». Les activités président du conseil de la nouvelle forte présence à Edimbourg, en
mier assureur écossais, mène des diale », indiquent-elles. Les action- de son groupe – dont la capitalisa- société, et le président d’Aberdeen, Ecosse, ainsi que des bureaux par-
négociations avancées avec son naires de Standard Life auraient tion boursière est deux fois moins Simon Troughton, son président tout dans le monde, ont assuré MILLIARDS DE LIVRES
compatriote Aberdeen Asset 66,7 % du capital de la nouvelle élevée que celle de Standard Life – adjoint, d’un conseil qui aurait qu’ils voyaient « d’importantes Le montant des actifs que
Management. Leur rapproche- entité, les 33,3 % restants allant à sont exposées de manière dispro- autant d’administrateurs d’une synergies potentielles » à dégager, géreraient ensemble Standard
ment donnerait naissance au ceux d’Aberdeen AM. portionnée aux marchés émer- s o c i é t é q u e d e l ’a u t r e . Ke i t h ce qui éveille des inquiétudes pour Life et Aberdeen Asset
numéro un du secteur au Royau- Le secteur de la gestion d’actifs gents et les fonds de la société ont Skeoch, directeur général de Stan- leur plus de 11.000 salariés, rap- Management s’ils fusionnaient.
me-Uni, avec 660 milliards de livres connaît depuis quelque temps un été affectés par les retraits des dard Life, et Martin Gilbert se par- porte Reuters.
d’actifs (l’équivalent de 764 mil- mouvement fort de fusions-acqui- investisseurs. tageraient la direction générale de — M. Jq.
Les Echos Lundi 6 mars 2017 FINANCE & MARCHES // 27

Hausse des taux : la Allianz


offensifsur

Fed prend les devants


lemarchédes
entreprises
enFrance
l Janet Yellen juge probable un relèvement en mars. ASSURANCE
l La Fed ressert sa politique sans attendre le plan Trump.
L’assureur vise
de 2 % ». Elle souligne aussi que le La Fed n’a relevé les taux qu’une de 100 à 150 millions
POLITIQUE pays a fait preuve d’une « résilience seule fois en 2015, puis une fois en d’euros de chiffre
MONÉTAIRE remarquable » face aux chocs éco- 2016. Mais elle souhaite désormais d’affaires addition-
nomiques intervenus à l’étranger se redonner une marge de nel à horizon 2020.
Elsa Conesa depuis la mi-2016, et parle désor- manœuvre suffisante pour pouvoir
@ElsaConesa mais d’un risque de « surchauffe ». assouplirlesconditionsmonétaires
— Bureau de New York S’il se confirme, ce relèvement si cela s’avérait nécessaire. Allianz France veut passer la
des taux serait le troisième depuis Si d’autres membres de la Fed vitesse supérieure sur le mar-
On a rarement vu Janet Yellen aussi que la Fed a commencé à durcir la avaient évoqué ces derniers jours la ché des entreprises. Avec
explicite. La présidente de la Fed, politique monétaire fin 2015, met- probabilité grandissante d’une 1,4 milliard d’euros de chiffre
d’ordinaire prudente, a indiqué tant alors fin à une quasi-décennie action dès mars, les propos de Janet d’affaires en 2016 sur le seg-
vendredi qu’il serait « probablement d’argent gratuit dans le sillage de la Yellen ont surpris les investisseurs, ment allant des PME de 10 sala-
justifié » de relever les taux direc- crise. Les taux évoluent actuelle- qui étaient nombreux, il y a peu, à riés aux ETI de 500 millions
teurs dès la prochaine réunion du mentdansunefourchettecomprise tabler sur le statu quo. En cause : d’euros de revenus, l’assureur
comité de politique monétaire des entre 0,50 % et 0,75 %. l’incertitude pesant sur le calendrier est déjà dans le Top 3 du sec-
14 et 15 mars. « Lors de notre pro- de réformes de la nouvelle adminis- teur, avec environ 11 % de part
chaineréunion,lecomitédepolitique Vers une accélération tration. Donald Trump entend de marché. « Nous visons de 100
monétaire évaluera si l’emploi et Réputée pour ses discours ultra- relancer l’économie par un traite- à 150 millions d’euros de chiffre
l’inflation continuent d’évoluer con- pondérés et son attachement à mentdechoc(baissed’impôts,déré- d’affaires additionnel en 2020
formément à nos attentes, auquel cas toute action « graduelle », celle que glementation, programme d’infras- par rapport à 2016 », annonce
unnouvelajustementdestauxdenos les analystes surnomment « Chair tructure) qui pourrait avoir des Franck Le Vallois, membre du
fonds fédéraux serait justifié », a-t- Yellen » a été encore plus loin ven- effets inflationnistes, mais sur comité exécutif en charge de la
elle déclaré devant l’Executives’ dredi, préparant les marchés à une lequel Janet Yellen s’est pour l’ins- distribution et du « mid corp ».
Club de Chicago vendredi. accélération. « En l’absence de nou- tant abstenue de tout commentaire. Allianz France indique avoir
De fait, le scénario est quasiment veaux développements susceptibles Enattendant,vendredi,WallStreeta fait mieux que la moyenne
acquis, puisqu’à ses yeux « l’écono- de dégrader l’environnement écono- fini en hausse, les signaux économi- La présidente de la Fed, Janet Yellen, a indiqué vendredi dans cette activité en 2016, avec
mie a pour l’essentiel atteint nos mique,leprocessusdenormalisation ques forts l’emportant sur la pers- qu’il serait « probablement justifié » de relever les taux directeurs un chiffre d’affaires en hausse
objectifs en termes d’emploi, et ne sera sans doute pas aussi lent pective d’un resserrement moné- dès la prochaine réunion du comité de politique monétaire de 1,8 %, sur un marché stable.
l’inflation s’approche de notre cible qu’en 2015 et 2016 », a-t-elle indiqué. taire imminent. n des 14 et 15 mars. Photo Saul Loeb/AFP Alors que les prix sont à la
baisse pratiquement partout
sur les risques d’entreprise, il

Lesinvestisseurs lâchentbrusquement les métauxprécieux est allé chercher sa croissance


principalement sur les flottes
automobiles (+3,6 %). Ce seg-
ment fait figure d’exception
Les cours de l’or ont accusé ricain Donald Trump, a chuté de hausses de taux sur 2017-2018 (con- merzbank, en 2017, c’est principale- haut risque, souligne Ole Hansen, avec des tarifs orientés à la
la semaine dernière 2,3 % en cinq séances : un recul heb- tre quatre attendues par les mar- ment l’incertitude politique qui a responsabledelastratégiematières hausse. « Plus largement, 2016 a
une baisse sans précédent domadaire sans égal depuis chés). De quoi faire décamper les poussé les investisseurs à foncer premières chez Saxo Bank. Nous été une année d’actions tacti-
depuis l’élection de Trump. novembre.Lescoursdel’argentont, investisseurs qui peuvent trouver vers l’or en raison de son statut de avons non seulement une hausse ques. Nous avons beaucoup
eux, dévissé de 3,3 %. d’autres actifs plus rémunérateurs. valeur refuge. « Cette incertitude se attendue des taux de la Fed et la fin de investi dans la défense de notre
Muryel Jacque Conséquence du nouveau pari Mais tout n’est pas joué pour retrouve des deux côtés de l’Atlanti- la “trêve” sur le plafonnement de la portefeuille et nous avons aussi
@MuryelJacque des investisseurs sur un resserre- autant pour le métal précieux. Et, que–auxEtats-Unisavecleprésident dette américaine, mais aussi l’élec- fait quelques affaires nouvelles
ment monétaire imminent aux les analystes apparaissent partagés américain Trump et sa politique, en tion néerlandaise, qui sera la pre- sur un marché où il n’y en avait
En quelques jours, les investisseurs Etats-Unis, le dollar a fortement sur l’évolution des cours de l’or au Europe, avec des élections importan- mière des trois élections majeures pas beaucoup », décrit Franck
ont fui les marchés des métaux pré- augmenté ces derniers jours tandis cours des mois à venir. Pour Com- tes dans plusieurs pays –, et risque cette année en Europe. » Le Vallois.
cieux. Persuadés depuis peu que la que le rendement sur les obliga- fortdepesertoutaulongdel’année »,

4
-2,3 %
banque centrale américaine (Fed) tions américaines à deux ans estime l’équipe de recherche matiè- Nouveaux services
peut remonter ses taux dès la mi- s’envolait à un pic depuis 2009, res premières de la banque, qui Allianz France s’est rendu
mars, ils ont vendu l’or, mais aussi relève Bernard Dahdah, analyste envisage une once à 1.300 dollars À NOTER compte qu’il lui fallait « redéfi-
l’argent, le platine et même le palla- chez Natixis. Or, « lorsque les taux d’ici à fin 2017. La London Bullion Market nir une stratégie de long terme si
dium en masse. Le prix de l’once montent, le coût d’opportunité de la En attendant, le 15 mars pourrait Association (LBMA) a annoncé nous voulions continuer à nous
d’or, qui s’affichait il y a encore une détention d’or progresse égale- CHUTE DU COURS être une date marquante pour les que CME Group et Thomson développer plus vite que nos con-
semaine à son niveau le plus élevé ment », explique ce spécialiste des DE L’ONCE D’OR marchés des métaux précieux. C’est Reuters ne vont plus gérer currents sur un marché diffi-
depuis l’élection du président amé- métaux précieux, qui attend sept en cinq séances. « un jour riche en événements clefs à le fixing des cours de l’argent. cile ». Il a ainsi décidé de mettre
l’accent, dès 2017, sur des sec-
teurs vus comme porteurs en
termes de développement et de

Le coûteux sauvetage des rentabilité, comme la chimie,


les services aux entreprises,
l’agroalimentaire et le com-

banques toscanes enfin achevé


merce de gros. Selon Franck Le
Vallois, les entreprises sont
aussi en attente de nouveautés,
comme des services d’indem-
nisation sur mesure avec une
environ 240 millions d’euros pour nes s’élèvera à environ 5,5 milliards gestion dédiée ou la mise en
BANQUE garantir un patrimoine net de d’eurospourlesecteur,dontunepre- place de plans de continuité
153 millions d’euros. Vu la taille de mière tranche de 2,3 milliards pour d’activité. Allianz France
Quatre banques CariFerrara, qui ne représente que le Fonds de résolution auquel ont espère aussi faire la différence
régionales, au bord de 4 % environ des actifs de BPER, contribué les grandes banques du avec une approche « plus glo-
la faillite fin 2015, ont cette dernière n’aura pas besoin de pays et à laquelle a été ajoutée une bale » : « Nous allons développer
été cédées à Ubi Banca procéder à une augmentation de rallonge de 1,65 milliard d’euros. des offres multibranches cou-
et BPER pour 1 euro capital, contrairement à Ubi Banca vrant l’ensemble des besoins
symbolique. qui s’apprête à en lancer une de Regrets d’une entreprise, là où les assu-
400 millions d’euros. d’une non-intervention reurs interviennent tradition-
BPER souligne la logique indus- Dequoiressusciterlesregrets d’une nellement risque par risque. »
La facture pour le
trielle de l’opération qui permettra non-intervention des pouvoirs — L. T.
secteur bancaire des synergies et une augmentation publics lorsque les règles euro-
italien devrait s’élever du volume d’activité. Elle prend en péennes le permettaient encore. De
à 5,5 milliards d’euros. quoi attirer l’attention aussi sur les 10 % des postes
tergiversations autour du sauve- Manifestation d’épargnants italiens, à Rome, en juin dernier, suite
Olivier Tosseri Le plan de relance tage de Monte dei Paschi di Siena à la faillite de banques. Photo Andrea Ronchini/Pacific Press/ZU menacés
— Correspondant à Rome de MPS reste (MPS), la troisième banque ita- chez AGCS
aussi à affiner. lienne, prisonnière des espoirs de
Le dossier du sauvetage des quatre trouver une solution miracle sur les UniCredit revoit sa gouvernance
banques régionales toscanes qui marchés et otage des calculs politi- Réduction d’effectifs
avaient évité la faillite en novem- effet possession d’un réseau de ciens repoussant sans cesse l’adop- confirmée chez Allianz
bre 2015 se referme. Celles-ci vien- 102 agences de CariFerrara, qui se tion des mesures adéquates. UniCredit n’entend pas uniquement mettre de l’ordre Global Corporate
nent toutes de trouver un repre- situent dans sa région historique Il coûtera désormais 6,6 mil- dans ses comptes, mais aussi dans sa gouvernance. & Specialty (AGCS),
neur. Après Ubi Banca, qui avait d’influence pour 85 % d’entre elles, liards à l’Etat italien dans le cadre Fabrizio Palenzona, vice-président de la première banque la division d’Allianz
racheté en janvier pour 1 euro sym- mais aussi en Vénétie, où sa pré- d’un sauvetage public, qui devra italienne depuis 1999, a annoncé sa démission la semaine dans les grands risques,
bolique Banca Marche, Popolare sence était plus diffuse. L’intégra- prendre en compte l’exigence de la dernière. Le banquier est toujours visé par une enquête qui emploie plus de
EtruriaetCariChieti,BPER(Banque tion de CariFerrara devrait se con- BCE d’un renflouement de 8,8 mil- ouverte en 2015 par la direction anti-mafia de Florence, 5.000 personnes dans
Populaire d’Emilie Romagne) a clure d’ici à la fin de l’année. liards d’euros. Les détails ne sont qui le soupçonne notamment de fraude et détournement le monde. « Il est trop tôt
annoncé la semaine dernière faire Bankitalia a immédiatement pas connus et tout reste à discuter de fonds. Il restera néanmoins membre du conseil pour confirmer le chiffre
de même pour CariFerrara, le der- annoncé le lancement des procédu- avec Bruxelles et Francfort. Marco d’administration. La BCE avait critiqué la gouvernance exact, mais nous nous
nier institut encore détenu par le res nécessaires pour entériner cette Morelli, l’administrateur-délégué d’UniCredit que Jean-Pierre Mustier, son administrateur attendons à ce qu’au
Fonds de résolution. Afin de con- acquisition refermant ainsi un dos- de MPS, prédit que le temps pour la délégué, a décidé de simplifier. Il ramènera de trois à un maximum 10 % des colla-
clure l’opération, CariFerrara sier qui aura mis en exergue la fragi- relance de la banque sera « long et a le nombre de vice-présidents avec la démission probable borateurs soient directe-
s’engage à céder ses 380 millions lité du secteur bancaire italien. besoin d’un parcours clair ». Et le de Luca Cordero di Montezemolo. Le nombre total ment concernés entre
d’euros bruts de créances douteu- D’après les estimations réalisées par secteur bancaire italien sait désor- d’administrateurs passera, lui, de 17 à 15. Des mesures aujourd’hui et la fin
sesvialefondsAtlanteetàprocéder « Sole 24 Ore », la facture finale du mais plus que jamais que « le temps, qui plaisent aux investisseurs et qui pourraient être 2018 », a précisé AGCS
à une recapitalisation estimée à sauvetage des quatre banques tosca- c’est de l’argent ». n entérinées lors de la prochaine assemblée générale. dans une déclaration.
28 // FINANCE & MARCHES Lundi 6 mars 2017 Les Echos

Lelancement
LA SÉANCE DU 3 MARS 2017

de Paylib
enmagasinest
prometteur La Bourse Le secteur financier a sou-
tenu la cote avec S o c i é t é

Société Générale observent une


de Parisaux G é n é r a l e (+4,57 %), B N P
Paribas (+2,84 %) et Crédit
PAIEMENT « progression supérieure à nos atten-
tes du nombre de paiements faits en
portes des Agricole SA (+2,82 %). AXA a
gagné 1,75 %.
Les premiers pas de la
solution de paiement
magasin par les clients qui ont adopté 5.000points Egalement bien orientés,
Paylib ». Les banques se méfient de Pe u g e o t a pris 2,89 % et
mobile en magasin l’effet nouveauté qui pourrait Renault 1,68 %.

Société Générale
sont encourageants. s’essouffler mais « les premiers utili- •dans
La Bourse de Paris a terminé Saint-Gobain a terminé en
sateurs se montrent satisfaits de ce le vert vendredi, après hausse de 1,26 % après avoir
BPCE doit lancer nouveau mode de paiement, en parti- avoir franchiles5.000points en bouclé l’acquisition d’un réseau
en avril une offre pour culier avec l’usage de la biométrie. Il séance. Le CAC 40 a pris 0,63 % de distribution dans le Sud du
faut que ce nouvel usage s’installe et Paylib permet désormais de régler ses achats chez les commerçants à 4.995,13 points, dans un Brésil.
les téléphones Android
cela prend toujours du temps », pré- avec son smartphone sans sortir sa carte bancaire. volume d’échanges modéré de A l’inverse, P u b l i c i s
qui pourrait adopter cise Jean-Luc Dubois, directeur des 3,4 milliards d’euros. L’indice Groupe afinienqueuedepelo-
la marque Paylib. flux au Crédit Mutuel Arkéa. déploiement d’ici la fin du mois de pour les détenteurs d’un mobile phare a engrangé 3,09 % sur la ton sur le CAC 40, en baisse de
Paylib en version sans contact Android sous la marque Paylib n’est semaine. Ses gains depuis le 1,74 %. ArcelorMittal a cédé
Ninon Renaud Nouveau coup de pouce auprès des clients de La Banque pas encore complètement tranché début de l’année s’élèvent à 1,72 %, Technip FMC 1,06 %.
@Ninon Renaud De fait, près de huit mois après le Postale et du Crédit Agricole, la mais« ilyaunevraiepossibilitépour 2,73 %. En dehors du CAC 40,
lancement d’Apple Pay, le groupe solution pourrait être proposée aux que ce soit le cas, des discussions acti- Vendredi, les investisseurs Gemalto a bondi de 7,75 %,
Les cinq banques françaises mem- BPCE a indiqué en février qu’un clients de BPCE dès le mois d’avril. ves en ce sens sont en cours », confie restaient dans l’attente d’une soutenu par un bénéfice net en
bres du consortium Paylib se gar- client éligible sur trois seulement Selon nos informations, le groupe une source proche du consortium. intervention de la présidente de hausse de 36 % en 2016.
dent de crier victoire trop vite, mais utilisait cette solution de paiement mutualistefinaliseeneffetuneoffre Selon celle-ci, les contraintes la Fed Janet Yellen dans la soi- CGG s’est enfoncé de 9,88 %,
l’arrivée récente en magasin de la mobile sans contact. Mais le mou- de paiement mobile sans contact seraient en effet moins techniques rée, alors que l’hypothèse d’un pénalisé par l’annonce de la
solution de paiement mobile les vement de généralisation de Paylib pour ses clients ne disposant pas que contractuelles. Une fois les relèvement des taux directeurs nomination d’un mandataire
rend optimistes. « Nous sommes très pourrait bientôt bénéficier d’un d’un smartphone Apple, soit 80 % négociations abouties, les choses dès la prochaine réunion des 14 ad hoc pour pouvoir restructu-
contents,lelancementparaîtpromet- nouveau coup de pouce. Outre le d’entre eux. Proposer ce service pourraient donc aller assez vite. et 15 mars a largement gagné en rer sa dette. Solocal a perdu
teur », observe Marc Espagnon, res- La balle est dans le camp du vigueur ces derniers jours. 1,68 %àlareprisedesacotation.
ponsabledeladirectiondesmoyens groupe dirigé par François Pérol. Il
de paiement chez BNP Paribas en HSBC prépare le lancement doit décider vite s’il acte son rallie-
France. Après une ouverture pro- ment au consortium français. Dans
d’Apple Pay en France
en bref
gressive du service, l’application le cas contraire, lancer une offre de
Paylib est désormais accessible à paiement mobile Android sous une
l’ensemble des clients du groupe Si l’écrasante majorité des grandes banques françaises autre marque avant d’en changer
bancaire disposant d’un smart- privilégie le lancement d’une solution de paiement pour Paylib, l’obligerait à des con-
phone Android et les télécharge- mobile concurrente à celle de la marque à la pomme, torsions marketing complexes
ments se révèlent plutôt dynami- la filiale hexagonale d’HSBC devrait proposer Apple Pay auprès de ses clients. Une chose est
ques. De leur côté, depuis la mise à à ses clients cette année, comme le groupe le fait déjà sûre, un tel ralliement « serait un Aurel BGC devra payer 300.000 euros
disposition de leurs clients de la en Grande-Bretagne. Elle travaille avec Natixis Payment message fort en faveur de l’interban- pour non-détection d’abus de marché
solution fin janvier-début février, le Solutions, son partenaire historique en matière carité et vis-à-vis d’Apple », souligne
Crédit Mutuel Arkéa comme la monétique, pour intégrer la solution de paiement mobile. une source proche de Paylib. n RÉGULATION — Dans le cadre d’une transaction homologuée
conclue avec l’Autorité des marchés financiers, Aurel BGC,
prestataire de services d’investissement, a accepté de payer la
somme de 300.000 euros. Parmi les griefs retenus par le régula-

Financement des PME : l’alternative teur, le dispositif de détection des opérations suspectes sur les
activités « actions » et « taux » n’aurait pas été opérationnel, en
raison notamment de l’absence de système d’alerte automatisé

au prêt bancaire à la peine en 2016 pour la détection des abus de marché. Autre grief, Aurel BGC
n’aurait mis en place aucun dispositif de détection des opéra-
tions sur l’activité dérivés.

CRÉDIT Xavier Rolet confirme le probable


Les emprunts des PME échec de la fusion LSE-Deutsche Börse
sous le format euro PP BOURSE — Bien que la
ont diminué de 40 % Bourse de Londres affirme
en 2016 en France, à continuer « à travailler dur
5,2 milliards d’euros. à sa proposition de fusion
avec Deutsche Börse », son
Edouard Lederer patron, Xavier Rolet
@EdouardLederer (photo), a reconnu que
l’opération semblait com-
Cinq ans après leur création, les promise. La décision finale
« euros PP » peinent encore à trou- reviendra aux Autorités
ver leur place. Ce format de finance- européennes de la concur-
ment made in France permet à une rence. Mais Xavier Rolet,
entreprise d’emprunter plusieurs qui devait quitter le groupe
dizaines de millions d’euros auprès après la fusion, a estimé
d’un investisseur unique (ou d’un que « son départ à la retraite
AFP

groupe d’investisseurs), sans pour semblait reporté ».


autant faire appel aux marchés.
Selon des données Dealogic, les
entreprises n’ont emprunté que Carrefour Banque va lancer une offre
5,2 milliards d’euros par ce canal en de banque en ligne
2016, soit un recul de 40 % sur un ments privés France chez BNP Plus fondamentalement, cet crédits bancaires aux entreprises
an ! De même, le nombre d’opéra- Paribas. Surtout, à la faveur de la affaiblissement des euro PP signi- ont même progressé plus vite que BANQUE — Carrefour Banque s’apprête à lancer une offre de
tions est tombé de 109 en 2015 à 80 politique monétaire de la BCE, le fie-t-il que le mouvement dit de les financements de marché. Cela banque en ligne. La filiale bancaire du distributeur français doit
l’an dernier. crédit bancaire est devenu histori- « désintermédiation » a déjà vécu ? s’explique naturellement par les présenter le 21 mars un compte courant qui sera « disponible en
Est-ce à dire que les émetteurs se quement bon marché. Les PME Ce terme signifie que de nouveaux taux bas, et le volontarisme com- rayon et activable en ligne », selon une invitation envoyée à la
détournent de cette classe d’actifs ? ont ainsi retrouvé le chemin de prêteurs – sociétés de gestion, assu- mercial des banques. presse. Détenue à 60 % par Carrefour et à 40 % par BNP Paribas
Pas forcément. « Au moment de leur guichet bancaire. reurs, plates-formes de crowdfun- Néanmoins, l’idée que les ban- Personal Finance, Carrefour Banque a dégagé en 2015 sur son
leur lancement, les euro PP ont ding – vont venir contester le rôle ques seraient marginalisées s’est périmètre France, Italie, Belgique un produit net bancaire de
attiré de très grands émetteurs Les banques solidement habituel de la banque, et que le avérée inexacte. Les nouvelles solu- 413 millions d’euros pour un résultat net de 37 millions d’euros.
venus tester ce nouveau canal. Cela a arrimées poids des financements de marché tions de financement apparues ces
suscité d’importants volumes Cette chute des volumes pose aussi va se renforcer. dernièresannéesnesontpasvenues
d’émissions les premières années », la question de savoir à qui s’adres- En réalité, il y a de solides raisons remplacer le crédit, mais plutôt

x SERVICE
explique Cyril Kammoun, direc- sent vraiment les euro PP. Le mon- de croire en ce mouvement : depuis répondre à des besoins jusque-là
teur de la banque d’investissement tant moyen des emprunts a dimi- lacrisefinancière,ilestdevenuclair mal couverts. Les solutions qui se TRÉSORERIE EXPRESS
chez Degroof Petercam. Les euro nué en 2016, tombant à pour les directeurs financiers qu’ils développent répondent donc à cha-
PP ont de plus souffert de la con- 65,2 millions d’euros en 2016, con- doivent se prémunir contre une fer- que fois à une typologie précise Recevez le paiement de vos factures clients en 48H
currence des « Schuldschein », tre 78,6 millions un an plus tôt. « Il meture brusque du robinet ban- d’emprunteur ou de financement, Nous vous proposons un outil de cession
leurs équivalents allemands. « Ils se peut que les volumes observés en caire. Par ailleurs, la réglementa- mais sans renverser la table. Signe de vos factures en attente de paiement.
ont atteint un record historique à 2016 correspondent en réalité à une tion contraint la capacité de prêts des temps, la plate-forme Origin Cette solution, est accessible en ligne pour
26 milliards d’euros de finance- normalisation du marché, sans que des banques, et elles ont un temps Investin a même créé le concept de toutes les entreprises ayant un besoin de
ments en 2016 ! Cela s’explique l’on puisse pour autant parler de encouragé la mise en place de solu- « mini PP », « une sorte d’euro PP financement ponctuel ou récurrent.
notamment par les niveaux de prix désaffection.Maisilsepeutaussique tions innovantes, comme les euro compris entre 1 et 10 millions d’euros
plus faibles sur ce marché, pour des les volumes repartent à la hausse PP. A l’arrivée, les banques restent etdestinéauxPME »,détailleAudrey
raisons liées à la typologie des prê- lorsque les premières générations néanmoins solidement arrimées Stewart, cofondatrice de cette fin- En savoir plus sur http://solutions.lesechos.fr/tresorerie-express
teurs », précise Fabien Calixte res- d’euro PP vont arriver à maturité », aux commandes du financement. tech. La plate-forme serait proche Un service recommandé par Les Echos Solutions
ponsable de l’origination place- commente Cyril Kammoun. De juin 2015 à septembre 2016, les de boucler sa première opération. n
Les Echos Lundi 6 mars 2017 FINANCE & MARCHES // 29

euronext
séAncE du 03 - 03 - 2017 A : indicateur acompte, solde ou total du dividende. BPA : bénfice par action. PER : price earning ratio. les plus hauts et plus bas ajustés sont sur l’année
CaC 40 : 4995,13 (0,63 %) neXt 20 : 10652,22 (0,50 %) civile. les valeurs classées par ordre alphabétique sont regroupées en trois classes de capitalisation signalées par les lettres a pour les capitalisations
CaC larGe 60 : 5521,42 (0,62 %) supérieures à 1 milliard d’euros, B pour les capitalisations comprises entre 1 milliard d’euros et 150 millions d’euros et c pour les capitalisations inférieures
CaC all-tradaBle : 3887,29 (0,53 %) à 150 millions d’euros. L : valeurs de l’indice cacnext20. R : valeurs de l’indice caclarge60. G : valeurs de l’indice cacmid60. g : valeurs de l’indice
Date De ProroGation : 28 mars cacsmall. les bénéfices par action : source facset Jcf estimates. mise en ligne intégrale des informations réglementées sur www.lesechos-comfi.fr

CAC 40 srD suite Valeurs françaIses srD suite Valeurs françaIses


Valeurs mnémo / info / ouv clot % Veil % an bpa Valeurs mnémo / info / ouv clot % Veil % an bpa Valeurs mnémo / info / ouv clot % Veil % an bpa Valeurs mnémo / info / ouv clot % Veil % an bpa
ost vol. + haut % mois + haut an per ost vol. + haut % mois + haut an per ost vol. + haut % mois + haut an per ost vol. + haut % mois + haut an per
isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres + bas % 52 s. + bas an rDt isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres + bas % 52 s. + bas an rDt isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres + bas % 52 s. + bas an rDt isin / Devise / Date Détach. / Div nb titres + bas % 52 s. + bas an rDt
accor (ac) R a 37,34 37,295 - 0,03 + 5,26 noKia (noKia) a 4,918 4,973 + 0,89 + 8,91 Futuren (ftrn) c 0,87 0,88 + 14,29 roBertet sa (cbe) B 259 259 + 3,6
802780 37,405 - 4,73 39,455 1853552 4,977 +12,03 4,977 n/P reGr. 234507 0,88 + 6,02 0,94 c.i.P. 128 259 - 0,05 259,13
fr0000120404 27/04/16 0,5 284.767.670 37,01 - 5,52 35,17 2,68 fi0009000681 17/06/16 0,18 5.836.055.012 4,86 - 10,15 4,131 5,23 fr0011284991 226.928.857 0,86 + 57,14 0,79 fr0000045601 29/06/16 4 143.616 259 + 52,35 250,1 1,54
air liQuiDe (ai) R a 102,75 102,8 + 0,05 - 2,7 oranGe (ora) R a 14,25 14,375 + 0,04 - 0,42 Geci international (Gecp) c 0,32 0,3 - 6,25 - 36,17 roBertet sa (cbr) B /121016
750347 102,95 + 1,88 106,55 6715324 14,495 + 0,07 15,045 491444 0,32 -26,83 0,54
fr0000120073 23/05/16 2,6 388.898.530 102,2 + 8,8 99,3 2,53 fr0000133308 05/12/16 0,2 2.660.056.599 14,25 - 9,87 14,07 1,39 c.D.V. nom.
fr0000079634 01/10/01 0,1 72.823.186 0,29 - 83,24 0,29 fr0000045619 + 10
airBus GrouP (air) R a 71,57 71,17 - 0,74 + 13,26 PernoD-ricarD (ri) R a 108,85 108,4 - 0,37 + 5,29
1968675 71,85 +12,86 71,85 269803 108,85 - 0,91 111,6 Gecina (Gfc) G a 120,9 121,1 + 1,04 - 7,87 ruBis (rui) G a 88,55 88,86 - 0,09 + 13,44
nl0000235190 02/05/16 1,11 772.912.869 70,92 + 17,11 62,31 1,83 fr0000120693 28/11/16 0,98 265.421.592 108 + 10,83 102,7 0,9 102721 121,25 + 2,19 132,85 63193 89,57 + 9,7 89,57
fr0010040865 04/07/16 2,5 63.416.811 119,7 + 7,17 118,05 fr0000121253 10/06/16 2,42 45.459.989 88,45 + 29,08 74,83 2,72
arcelormittal (mtp) a 8,44 8,409 - 1,72 + 19,85 -0,6 PeuGeot (uG) R a 18,49 19,06 + 2,89 + 23,01
18370508 8,538 +14,08 8,841 4111033 19,06 + 8,82 19,165 Gemalto (Gto) L 60 61,73 + 7,75 + 12,4 sartorius steD. Bio. (Dim) a 59,72 60,39 + 1 + 0,7
lu0323134006 08/05/15 0,17 3.065.710.869 8,378 +151,1 6,947 fr0000121501 02/06/11 1,1 859.924.895 18,42 + 26,81 15,39 1498124 62,19 +14,78 62,19 DiV 6 10/05/16 40590 60,59 + 7,84 62,04
aXa (cs) R a 23,195 23,605 + 1,75 - 1,58 PuBlicis GrouPe (pub) R a 63,96 63,09 - 1,74 - 3,75 nl0000400653 24/05/16 0,4 90.423.814 59,5 + 4,47 51,96 fr0013154002 92.180.190 59,72 + 1,78 54,61
7917729 23,745 + 1,92 25,05 951415 64,12 + 0,8 67,49 GensiGHt (siGht) c 7,46 7,41 - 1,98 - 4,39
fr0000120628 06/05/16 1,1 2.425.324.998 23,125 + 9,36 21,81 4,66 fr0000130577 03/06/16 1,6 226.059.237 63,09 + 8,16 59,27 2,54 saVencia (bh) B 75,26 73 - 3,3 + 9,12
261 7,46 - 6,79 8,5 2740 75,49 - 0,68 77,5
BnP PariBas (bnp) R a 57,7 59,31 + 2,84 - 2,05 renault (rno) R a 85,4 87,32 + 1,68 + 3,33 fr0013183985 19.264.981 7,41 7,21 fr0000120107 16/05/16 1 14.032.930 72,52 + 27,85 66,99 1,37
4950723 59,94 - 2,99 63,35 730972 87,37 + 2,94 90,76 GFi inFormatiQue (Gfi) g B 8,14 8,17 + 0,25 + 0,12
fr0000131104 02/06/16 2,31 1.247.226.845 57,53 + 29,68 53,96 3,9 fr0000131906 13/05/16 2,4 295.722.284 85,25 + 1,16 81,1 2,75 scor (scr) LR a 34,7 34,785 + 0,25 + 5,95
1725 8,24 - 1,57 8,5
BouYGues (en) R a 36,79 37,255 + 0,74 + 9,43 saFran (saf) R a 68,73 68,6 - 0,25 + 0,26 fr0004038099 01/07/16 0,15 66.570.771 8,14 - 2,04 8,01 1,84 287125 34,905 + 7,2 34,905
594692 37,255 + 7,67 37,32 1020084 68,89 + 8,01 69,87 fr0010411983 28/04/16 1,5 192.534.569 34,495 + 7,08 31,2 4,31
fr0000120503 26/04/16 1,6 354.908.547 36,785 + 2,91 33,58 4,3 fr0000073272 19/12/16 0,69 417.029.585 68,17 + 17,77 61,51 1,01 Gl eVents (Glo) g B 18,2 18,28 + 0,44 + 7,53
3240 18,28 - 0,92 18,78 seB (sK) G a 124,5 124,2 - 0,12 - 3,53
caP-Gemini (cap) R a 83,45 84,02 + 0,78 + 4,83 saint-GoBain (sGo) R a 45,55 46,17 + 1,26 + 4,33 fr0000066672 30/05/16 0,6 23.402.711 18,1 + 23,01 16,95 3,28 46796 124,5 + 2,14 131,4
610236 84,33 + 8,9 84,33 1270070 46,19 + 0,36 48,115 fr0000121709 24/05/16 1,54 50.169.049 123,1 + 46 115,7 1,24
fr0000125338 30/05/16 1,35 169.149.580 83,45 + 9,22 74,05 1,61 fr0000125007 06/06/16 1,24 555.392.689 45,29 + 23,96 43,395 2,69 GrouPe crit (cen) g B 76,8 76,72 + 0,01 + 12,82
1096 77,69 + 2,64 79,19 seQuana (seQ) c 1,45 1,43 - 1,38 - 15,38
carreFour (ca) R a 22,79 22,835 + 0,11 - 0,24 sanoFi (san) R a 82,6 83,59 + 1,15 + 8,7
2201912 23,07 + 0,22 24,08 2269713 83,73 +10,54 83,73 fr0000036675 28/06/16 0,4 11.250.000 76,71 + 58,38 66,72 0,52 194754 1,46 -24,34 2,22
fr0000120172 23/05/16 0,7 756.235.154 22,72 - 8,18 22,105 3,07 fr0000120578 10/05/16 2,93 1.292.022.324 82,49 + 16,37 73,39 3,51 fr0011352590 65.183.351 1,42 - 54,17 1,37
GrouPe Flo (flo) g c 1,15 1,1 - 4,35 + 64,18
creDit aGricole (aca) R a 11,82 12,195 + 2,83 + 3,52 scHneiDer electric (su) R a 65,21 65,3 + 0,28 - 1,23 31414 1,15 +19,57 1,71 ses-imaGotaG (sesl) g B 31,84 31,66 - 0,57 + 16,14
9308677 12,34 - 0,65 12,695 1138493 65,41 - 3,73 69,53 fr0004076891 08/07/14 0,06 40.271.427 1,06 - 31,25 0,65 11955 31,95 + 8,87 35,03
fr0000045072 27/05/16 0,6 2.846.104.526 11,775 + 22,23 11,06 4,92 fr0000121972 05/05/16 2 592.498.759 64,58 + 17,09 63,36 3,06 fr0010282822 25/06/12 0,5 12.868.184 31,52 + 74,92 27,2
GrouPe PartoucHe (parp) 36,15 36,3 - 0,41 - 8,33
Danone (bn) R a 62,75 62,53 - 0,32 + 3,87 société Générale (Gle) R a 43,91 46,13 + 4,57 - 1,32 reGr. 1822 36,45 - 2,29 40,8 sHowroomPriVé (srp) g B 22,8 23,44 + 2,72 + 9,94
1373990 62,75 + 5,8 63,06 6663331 46,32 + 0,58 49,375 fr0012612646 9.681.560 36,1 + 13,65 35,3 55519 23,8 + 3,4 23,8
fr0000120644 05/05/16 1,6 655.892.000 62,09 - 0,81 57,99 2,56 fr0000130809 25/05/16 2 807.766.971 43,75 + 33,87 40,655 4,34 fr0013006558 32.804.103 22,67 + 36,76 20,2
Haulotte GrouP (piG) B 13,79 13,84 + 0,44 - 1,56
enGie (enGi) R a 12,725 12,795 + 1,51 + 5,57 soDeXo (sW) R a 105 105,05 - 0,19 - 3,8
13058479 12,92 +15,48 12,92 215270 105,2 + 1,64 111,15 16772 13,88 - 9,72 15,7 siPH (siph) g B 66,3 65 - 1,74 + 23,64
fr0010208488 12/10/16 0,5 2.435.285.011 12,65 - 9,8 10,765 3,91 fr0000121220 06/02/17 2,4 153.741.139 104,15 + 13,51 100 2,29 fr0000066755 30/05/16 0,22 31.371.274 13,75 - 1 13,05 1,59 5638 66,6 + 2,36 73
essilor international (ei) R a 108,05 108,9 + 0,37 + 1,44 solVaY (solb) a 110,6 110,65 - 0,41 - 0,63 HaVas (hav) G a 8,333 8,096 - 2,23 + 1,2 fr0000036857 20/06/14 0,98 5.060.790 65 +150,19 53
494050 108,9 + 0,32 121,15 232837 111 + 1,28 116,95 262381 8,353 - 3,27 8,85 soitec (soi) B 40 41,09 + 2,62 + 39,76
fr0000121667 17/05/16 1,11 218.428.474 106,95 + 0,14 101,45 1,02 be0003470755 16/01/17 0,92 105.876.416 109,85 + 30,01 106,3 fr0000121881 17/05/16 0,15 419.655.270 8,096 + 20,62 7,922 1,85 eX-Ds 13/05/16 reGr.1P20 160126 41,09 +13,51 41,37
KerinG (Ker) R a 231,8 232,6 + 0,26 + 9,05 tecHniPFmc (fti) R a 31,48 31,245 - 1,06 - 6,03 Hermès international (rms) LRa 419 418,1 - 0,41 + 7,21 fr0013227113 30.311.510 39,35 +282,08 25,4
134931 233,15 + 4,23 235,6 1084780 31,58 + 1,41 33,99 19456 419,3 + 3,43 420,15 solocal GPe (local) g B 3,05 2,918 - 1,69 +106,02
fr0000121485 16/01/17 1,5 126.279.322 230,65 + 44,02 208,55 0,65 Gb00bDsfG982 466.419.488 31,245 - 7,48 28,605 fr0000052292 22/02/17 1,5 105.569.412 416,75 + 31,52 386,3 0,36 reGr. 1182736 3,186 +121,15 3,276
KlePierre (li) R a 35,2 35,475 + 0,62 - 5,01 total (fp) R a 47,655 48,075 + 0,59 - 1,32 HiGH co (hco) g c7 6,99 + 1,01 + 8,71 fr0012938884 38.876.564 2,75 + 27,15 1,065
569543 35,48 + 0,95 37,72 4596460 48,22 + 1,96 49,5 25561 7 +13,66 7,2
fr0000121964 22/04/16 1,7 314.356.063 35,095 - 11,38 34,545 fr0000120271 21/12/16 0,61 2.453.572.033 47,58 + 13,92 46,14 1,27 soPra steria GP (sop) a 121,75 123,2 + 1,03 + 14,23
fr0000054231 03/06/16 0,19 22.421.332 6,94 + 63,7 5,9 2,72 33232 124,15 +10,1 125,2
l.V.m.H. (mc) R a 193,7 194,35 + 0,13 + 7,14 uniBail-roDamco (ul) 214,9 217,45 + 0,74 - 4,1
396855 194,65 + 2,86 195,95 237103 217,55 + 1,12 228 HuBwoo (hbW) g c 0,12 0,12 fr0000050809 05/07/16 1,7 20.485.911 120,85 + 24,23 105 1,38
fr0000121014 29/11/16 1,4 506.980.299 192,95 + 26,45 175,8 0,72 fr0000124711 04/07/16 4,85 99.393.785 214,3 - 7,15 209,65 522 0,12 0,13 sPie (spie) G a 23 22,73 - 1,26 + 13,56
fr0004052561 136.345.527 0,12 - 25 0,11
laFarGeHolcim (lhn) a 55 55,03 - 0,72 + 10,25 Valeo (fr) a 59,29 59,49 - 0,12 + 8,94 132037 23,005 + 6,04 23,695
364537 55,31 + 7,04 57,09 DiV 3 06/06/16 514322 59,78 + 3,75 60,5 icaDe (icaD) G a 67,1 67,33 + 0,15 - 0,68 fr0012757854 27/05/16 0,5 150.000.000 22,45 + 45,71 20,03 2,2
ch0012214059 17/05/16 1,5 606.909.080 54,6 + 39,71 46,965 2,56 fr0013176526 239.143.131 57,8 + 32,79 54,05 5,04 90572 67,33 + 1,3269,99
fr0000035081 27/05/16 3,73 74.111.186 66,7 + 5,25 64,55 st DuPont (Dpt) g c 0,18 0,19 + 5,56
leGranD (lr) R a 53,42 53,32 - 0,54 - 1,17 Veolia enV. (vie) R a 16,15 16,26 + 0,43 + 0,53 25700 0,19 + 5,56 0,22
517049 53,49 - 1,2 55,65 3632658 16,4 + 3,5 16,54 iliaD (ilD) LR a 202,2 200,7 + 0,48+ 9,88 fr0000054199 16/09/14 0 524.279.556 0,18 + 26,67 0,17
fr0010307819 31/05/16 1,15 266.027.374 52,97 + 15,22 52,74 2,16 fr0000124141 02/05/16 0,73 563.364.823 16,105 - 20,51 15,005 4,49 161629 204,65 - 0,12
204,65
l'oréal (or) R a 176,1 176,45 + 0,23 + 1,76 Vinci (DG) R a 69,12 70 + 0,11 + 8,19 fr0004035913 21/06/16 0,41 58.730.538 198,75 - 6,76181,65 0,2 stentYs (stnt) g c 2,44 2,43 - 0,41 - 4,33
543852 176,7 + 3,16 177,25 1340932 70,35 + 5,2 70,35 30002 2,46 - 4,71 2,9
imerYs (nK) G a 76,68 76,78 - 0,42
+ 6,54 fr0010949404 17.873.515 2,43 - 17,63 2,43
fr0000120321 29/04/16 3,1 559.780.848 175,6 + 15,18 167,75 1,76 fr0000125486 08/11/16 0,63 589.985.730 69,12 + 11,09 64,48 0,9 91882 77,11 + 2,96 78,66
micHelin (ml) R a 106,95 106,5 - 0,47 + 0,76 ViVenDi (viv) R a 16,685 16,545 - 0,81 - 8,36 fr0000120859 10/05/16 1,75 79.567.874 76,5 + 34,7 71,4 2,28 suez enVironnement (sev) LR a 13,99 13,89 - 0,47 - 0,89
382124 107,25 +3 109,1 4436754 16,685 - 2,56 18,38 1655533 14,05 - 2,83 14,815
fr0000121261 17/05/16 2,85 180.117.287 106,45 + 22,97 98,93 2,68 fr0000127771 26/04/16 1 1.287.087.844 16,48 - 13,83 15,96 6,04 inGenico GrouP (inG) LR a 87,4 87,46 - 0,03
+ 15,28
424967 89,3 +14,6 89,3 fr0010613471 10/05/16 0,65 565.577.574 13,86 - 11,67 13,445 4,68
fr0000125346 06/05/16 1,3 61.493.241 86,93 - 6,13 73,91 1,49 suPersonic im. (ssi) g c2 1,99 - 8,29
innate PHarma (iph) g B 10,33 10,33 - 29,3 8221 2 - 1,97 2,38
319163 10,37 -21,15 15,83 fr0010526814 16.217.181 1,97 + 11,17 1,8
fr0010331421 54.010.754 10,25 - 14,63 9,65 sworD GrouP (sWp) g B 29,79 29,75 + 0,17 + 2,44
srD Valeurs françaIses inter ParFums (itp) g B 28,59
30550
28,33
28,61
- 0,94 + 3,39
- 1,46 28,91 fr0004180578
2759
04/05/16 1,02 9.544.965
29,8
29,7
- 0,8
+ 31
32,25
27,4 4,03
fr0004024222 27/04/16 0,5 35.409.418 28,13+ 32,83 26,02 1,77 sYnerGie (sDG) g B 38,4 38,9 + 0,36 + 11,14
iPsen (ipn) G a 89,01 88,4 - 0,88 + 28,68 3361 38,91 + 3,16 39,15
Valeurs mnémo / info / ouv clot % Veil % an bpa Valeurs mnémo / info / ouv clot % Veil % an bpa 126115 89,69 +18,44 89,69 fr0000032658 28/06/16 0,6 24.362.000 38,01 + 62,83 35,08 1,54
ost vol. + haut % mois + haut an per ost vol. + haut % mois + haut an per
isin / Date Détach. coupon / Div nb titres + bas % 52 s. + bas an rDt isin / Date Détach. coupon / Div nb titres + bas % 52 s. + bas an rDt fr0010259150 02/06/16 0,85 83.557.864 87,82+ 83,36 68,2 0,96 tarKett (tKtt) g 40,28 40,405 + 0,11 + 18,52
JacQuet metal serVice (JcQ) g B 23,295 22,555 - 3,86 + 13,86 50990 40,62 + 6,74 42,125
aB science (ab) g B 14,2 14,22 - 0,28 + 3,95 cHristian Dior (cDi) a 204,05 204,15 - 0,29 + 2,46 05/07/16 0,52 63.722.696 40,06 + 50,29 34,07 1,29
88679 14,47 + 5,26 17,81 40506 205,25 + 1,92 207,3 30989 23,295 + 4,52 23,58 fr0004188670
fr0010557264 38.531.807 14 + 34,02 13,14 fr0000130403 09/12/16 2,2 181.727.048 203,5 + 24,25 190,95 1,08 fr0000033904 05/07/16 0,4 24.028.438 22,425
+ 82,71 19,45 1,77 tecHnicolor (tch) G a 3,911 3,893 - 0,87 - 24,26
aBc arBitraGe (abca) g B 6,85 6,81 - 0,29 - 5,29 cic (cc) a 180 181,1 + 0,61 + 4,26 JcDecauX (Dec) G a 32,57 31,82 - 0,67 + 13,93 1995716 3,93 - 2,89 5,284
43224 6,88 - 2,71 7,2 action a 489 184,95 + 1,29 184,95 347713 32,88 + 6,33 32,88 fr0010918292 24/05/16 0,06 412.710.327 3,849 - 31,83 3,481 1,54
fr0004040608 17/11/16 0,2 58.051.067 6,78 + 30,96 6,63 2,94 fr0005025004 31/05/16 8,5 38.027.493 179,25 + 4,29 169,7 4,69 fr0000077919 24/05/16 0,56 212.547.655 31,63 - 15,37 27,8 1,76 telePerFormance (rcf) G a 102,8 100,5 - 2,38 + 5,46
aBiVaX (abvX) g B 5,55 5,8 + 4,51 - 7,94 cie Du camBoDGe (cbDG) a /140217 KauFman & BroaD (Kof) B 35,6 35,27 - 0,51 + 4,35 139731 102,8 - 1,08 107,35
26906 5,88 + 8,82 7 7000 38495 36 + 1,21 37,88 fr0000051807 16/05/16 1,2 57.780.000 100,35 + 40,03 95,3 1,19
fr0012333284 9.702.089 5,43 - 57,07 5,1 fr0000079659 14/06/16 48 559.735 - 9,097000 0,69 fr0004007813 20/04/16 2 20.837.039 35,23 + 6,88 33,85 5,67
tessi (tes) g B 134,94 137,4 + 1,68 - 14,66
acantHe DeV. (acan) g c 0,61 0,62 - 3,13 cGG (cGG) B 7,36 8,03 - 9,88 - 41,43 Korian (Kori) a 26,76 26,76 - 0,06 - 3,88 eX D oP 2/2/17 572 137,4 - 5,01 161
65292 0,62 + 1,64 0,66 1708994 8,61 -15,74 15,24 94572 26,87 + 0,41 28,5 fr0004529147 23/02/17 24,18 2.797.678 134,05 - 5,31 128,8 17,6
fr0000064602 23/11/16 0,3 147.125.260 0,59 + 29,17 0,59 fr0013181864 22.133.149 7 - 63,1 7 fr0010386334 29/06/16 0,6 80.178.042 26,54 + 3,96 25,03 2,24
tF1 (tfi) G a 10,8 10,775 - 0,51 + 14,01
aéroPorts De Paris (aDp) G a 107,5 107,25 - 0,14 + 5,35 cnP assurances (cnp) GR a 18,09 18,305 + 0,77 + 4,01 laGarDère (mmb) G a 24,06 24,17 - 0,06 - 8,43 307900 10,88 + 5,22 11,12
77220 108,9 + 5,35 109,35 512788 18,4 + 3,01 18,485 345576 24,465 + 2,85 26,84 fr0000054900 22/04/16 0,8 209.417.542 10,745 + 1,75 9,349 7,43
fr0010340141 07/12/16 0,7 98.960.602 106,75 + 0,47 100,3 0,65 fr0000120222 04/05/16 0,77 686.618.477 18,05 + 32,5 17,13 4,21 fr0000130213 06/05/16 1,3 131.133.286 24,06 - 7,62 23,15 5,38
tHales (ho) LR a 91,73 91,72 - 0,45
air France-Klm (af) G a 6,868 6,958 + 0,86 + 34,48 colas (re) a 154,85 155,8 + 0,52 + 10,61 latecoere (lat) g c 4,1 4,16+ 1,46 - 0,72 319106 92,66 + 3,8 93,92
3373708 6,972 +43,17 7 2208 155,8 + 4,49 155,95 85828 4,16 -11,49 4,8 fr0000121329 07/12/16 0,4 211.704.684 91,53 + 27,34 85,99 0,44
fr0000031122 14/07/08 0,58 300.219.278 6,84 - 16,53 4,78 fr0000121634 07/12/16 5,45 32.654.499 154,5 + 14,14 140,5 3,5 fr0000032278 29/06/07 0,75 94.199.252 4,07
+ 19,2 3,95
le Bélier (beli) g c 41,67 41,84+ 0,46 + 3,95 tHermaDor GrouPe (thep) g B 85,85 85,11 - 1,04 + 1,93
aKKa tecHnoloGies (aKa) g B 36,34 36,85 + 0,35 + 6,41 Dassault aV. (am) G a 1095 1093,4 - 0,14 + 3 350 85,85 + 3,78 88
6254 36,91 - 4,66 40,48 4452 1098,65 + 2,19 1133,5 1920 42,07 - 0,69 43,9
fr0000072399 07/06/16 0,8 6.582.120 41,67+ 24,9 39,5 1,91 fr0000061111 07/04/16 3,2 4.499.267 85,11 + 8,42 81,5 3,76
fr0004180537 30/06/16 0,5 20.277.690 36,34 + 46,87 34,65 1,36 fr0000121725 30/05/16 12,1 8.250.785 1084,3 + 2,42 1057,5 1,11
lectra (lss) B 22 21,98+ 0,18 + 21,98 touaX (toup) g c 11,16 11,16 + 1,45
alPes (cie Des ) (cDa) g B 19,54 19,71 + 0,82 + 4,29 Dassault sYstèmes (DsY) LR a 76,73 76,27 - 0,66 + 5,36 2921 11,2 - 6,06 12,7
19288 19,71 + 0,56 20 174165 76,82 + 0,05 78,02 37452 22,23 +22,11 22,23
fr0000065484 04/05/16 0,3 31.247.554 21,31+ 75,14 16,89 1,37 fr0000033003 30/12/14 0,5 7.011.547 11,15 + 23,18 11
fr0000053324 15/03/16 0,4 24.317.726 19 + 32,82 18,38 2,03 fr0000130650 02/06/16 0,47 257.244.714 76,22 + 10,94 70,8 0,62
lisi (fii) g a 34,5 34,47 - 0,38 + 12,46 tour eiFFel (eiff) B 53,54 54,05 + 0,95 + 2,95
alstom (alo) LR a 25,34 25,56 + 0,47 - 2,35 DBV tecHnoloGies (Dbv) G B 69,2 69 - 0,29 + 3,99 809 54,05 + 3,05 54,05
588504 25,74 - 5,75 27,26 29652 69,2 +11,04 69,91 20636 34,545 + 2,47 36,5
fr0000050353 05/05/16 0,39 54.023.875 34,1 + 59,21 30,56 1,13 fr0000036816 28/06/16 3 12.110.509 53,54 + 4,99 51,5
fr0010220475 04/07/13 0,84 219.624.673 25,29 + 22,53 24,91 fr0010417345 24.103.749 68,58 + 48,74 61,56
m6-métroPole tV (mmt) G a 19,895 19,72 - 0,88 + 11,6 transGène (tnG) B 2,62 2,61 - 0,38 - 2,61
altamir (lta) g B 13,18 13,16 - 0,15 + 3,05 DericHeBourG (DbG) g B 4,398 4,356 - 0,98 + 3,69
5245 13,2 - 1,05 13,42 140117 4,418 + 1,3 4,675 78085 19,895+ 7,88 20,15 99916 2,66 - 2,25 2,93
fr0000053837 25/05/16 0,56 36.512.301 13,1 + 30,56 12,33 4,26 fr0000053381 06/02/17 0,02 163.878.780 4,301 + 58,92 4,08 0,46 fr0000053225 18/05/16 0,85 126.414.248 19,705
+ 26,53 17,36 4,31 fr0005175080 56.431.991 2,57 - 9,26 2,57
altarea (alta) g a 177,05 178,9 + 1,13 - 3,4 DeVoteam (Dvt) g c 61,03 62,09 + 0,26 + 7,98 maisons Du monDe (mDm) B 27,15 27 - 0,55 + 7,81 triGano (tri) g B 89 88,48 - 0,19 + 19,04
3413 179,95 + 2,29 190,5 4790 62,09 + 3,66 62,9 23457 27,15 + 1,89 28,03 24938 91,1 + 3,72 91,1
fr0000033219 19/04/16 11 15.030.287 177 + 3,35 171 fr0000073793 30/06/16 0,5 8.196.149 61,03 + 71,05 53 0,81 fr0013153541 45.241.894 26,86+ 58,82 25,12 fr0005691656 12/01/17 1 19.336.269 87,77 + 69,5 73,75 1,13
alten (ate) G a 64,97 65,09 + 0,22 - 2,44 Dir. enerGie (Dir) 34,1 34 - 0,29 - 4,76 maisons France conF. (mfc) g B 49,95 50,39+ 0,88 + 6,11 uBisoFt entertainment (ubi) G a 36,8 36,21 - 1,07 + 7,13
24430 65,19 - 6,69 71,84 29144 34,69 - 0,58 37,45 1489 50,39 - 1,49 52,45 151588 36,85 +15,91 36,85
fr0000071946 27/05/16 1 33.687.725 64,88 + 23,79 64,77 1,54 fr0004191674 13/06/16 0,2 41.220.566 33,95 + 70,09 32,27 0,59 fr0004159473 07/06/16 0,64 6.937.593 49,66 + 21,71 45,8 1,27 fr0000054470 113.765.391 36,065 + 35,09 29,615
altran tecHnoloGies (alt) G a 14,79 14,76 - 0,3 + 6,34 Dms (DGm) c 1,87 1,85 - 1,6 - 8,42 manitou (mtu) g B 22,35 23,2 + 3,53 + 24,06 Vallourec (vK) G a 5,202 5,316 + 1,24 - 18,84
164439 14,875 + 4,57 15,31 19342 1,88 - 6,57 2,2 37990 23,2 + 6,91 23,2 4748022 5,328 -18,7 7,47
fr0000034639 09/05/16 0,19 175.800.265 14,73 + 34,67 13,475 1,29 fr0012202497 15.581.200 1,85 - 98,39 1,78 fr0000038606 10/06/16 0,36 39.551.949 22,35+ 50,65 18,41 1,55 fr0000120354 04/06/15 0,81 451.238.005 5,14 + 34,67 5,04
amunDi (amun) G a 55,95 55,12 - 1,04 + 10,85 DnXcorP (DnX) g c 5,65 5,63 - 0,35 + 7,85 marie BrizarD w & s (mbWs) B 15,7 15,7 - 0,25 - 12,09 ValneVa (vla) g B 2,62 2,61 - 0,38 - 15,53
32766 55,95 + 5,19 57,15 716 5,65 - 4,74 6,27 30267 15,9 - 5,65 18,1 131058 2,63 - 6,45 3,23
fr0004125920 17/05/16 2,05 167.925.469 55 + 44,05 49,24 3,72 fr0010436584 12/10/16 0,48 2.834.575 5,63 + 16,08 5,21 9,95 fr0000060873 27/09/07 0,5 28.330.237 15,46 - 13,21 14,85 fr0004056851 78.772.903 2,61 - 20,67 2,59
anF immoBilier (anf) g B 20,69 20,6 - 0,68 + 1,73 eDenreD (eDen) G a 21,265 21,275 - 0,31 + 12,95 mauna Kea (mKea) c 3,17 3,17+ 3,93 + 4,97 Vicat (vct) G a 64,01 63,01 - 2,37 + 9,28
7147 20,71 + 0,29 21,38 581769 21,375 + 5,04 21,63 501045 3,34 + 4,28 3,42 44829 64,24 +11,5 64,61
fr0000063091 06/06/16 1,24 19.009.271 20,46 + 1,03 20,18 fr0010908533 12/05/16 0,84 233.679.845 21,225 + 23,51 18,675 1,97 fr0010609263 19.156.838 3,11
+ 30,99 2,89 fr0000031775 10/05/16 1,5 44.900.000 62,51 + 17,84 54,55 2,38
aPril GrouP (apr) B 12,58 12,85 + 2,07 + 7,17 eDF (eDf) LR a 9,55 9,69 + 1,25 + 0,1 mercialYs (merY) G a 17 17,095
+ 0,47 - 11,17 Vilmorin & cie (rin) G a 67,49 68,24 + 0,5 + 14,06
6877 12,99 + 0,78 13,49 1860120 9,722 + 3,19 9,82 133223 17,095 - 5,03 19,7
4516 68,5 + 7,03 68,88
fr0004037125 05/05/16 0,26 40.904.135 12,58 + 7,98 11,63 2,02 fr0010242511 05/10/16 0,5 2.109.136.683 9,54 - 8,54 8,679 5,16 fr0010241638 11/10/16 0,43 92.049.169 16,93 - 13,2 16,775
fr0000052516 13/12/16 1,1 20.833.902 67,49 + 6,44 59,75 1,61
arcHos (JXr) g c 1,26 1,24 - 8,15 eiFFaGe (fGr) LR a 68,26 69,05 + 1,1 + 4,23 mersen (mrn) g B 23 22,9 - 0,69 + 12,7
21480 23 - 3,42 23,95 VirBac (virp) g a 170 168,2 - 0,74 + 0,6
117796 1,26 - 8,15 1,54 437717 69,15 + 1,2 70,47 5664 170 - 3,14 177,3
fr0000182479 37.185.468 1,23 - 18,42 1,21 fr0000130452 17/05/16 1,5 98.082.265 67,84 + 9,39 65,73 2,17 fr0000039620 04/07/16 0,5 20.470.952 22,56+ 90,83 20,01 2,18
fr0000031577 26/06/15 1,9 8.458.000 167 - 0,15 161,75
areVa (areva) a 4,74 4,649 - 0,87 + 8,09 elis (elis) G a 17,45 17,305 - 1 + 7,11 metaBolic eXPlorer (meteX) g c 2,48 2,5+ 2,04 + 1,63
71096 2,51 + 5,93 2,59 VranKen-PommerY m. (vrap) B 22,97 23 + 0,13 + 2,27
35606 4,74 + 2,18 5,24 109169 17,495 + 1,82 18,085 3048 23 + 1,28 23,19
fr0011027143 383.204.852 4,602 + 19,57 4,301 fr0012435121 06/06/16 0,35 139.916.657 17,295 + 11,07 15,551 fr0004177046 23.261.500 2,46
+ 22,55 2,18
fr0000062796 13/07/16 0,8 8.937.085 22,7 - 1,12 22,01 3,48
arKema (aKe) L a 90,8 91,14 - 0,65 - 1,94 euler Hermes GP (ele) G a 84,87 84,25 - 0,77 + 0,9 natiXis (Kn) LR a 5,35 5,528
+ 2,87 + 3,13
230392 91,57 - 2,73 97,24 17389 84,92 + 0,3 86,24 5900281 5,597 - 0,75 5,79 wenDel (mf) G a 108,4 109,05 + 0,41 - 4,68
fr0010313833 09/06/16 1,9 75.717.947 90,35 + 44,67 88 2,09 fr0004254035 27/05/16 4,68 42.641.635 83,88 + 9,33 81,9 5,56 fr0000120685 27/05/16 0,35 3.137.074.580 5,35+ 6,27 5,064 6,33 61783 109,75 - 2,2 116,7
natureX (nrX) g B 86,35 85 - 1,28 fr0000121204 06/06/16 2,15 47.081.029 108 + 20,9 103,95 1,97
artPrice.com (prc) g c 13,07 13,17 + 0,77 + 14,52 eurazeo (rf) G a 58,5 58,86 + 0,27 + 5,9
8085 13,18 - 8,73 15,6 88640 59,15 + 1,15 59,7 7228 87 - 1,16 89,45 XPo loGistics (Xpo) g a 192,5 192,5 - 1,26 - 6,1
fr0000074783 6.651.515 12,76 + 33,98 11,57 fr0000121121 17/05/16 2,4 69.704.094 58,46 + 9,83 55,7 4,08 fr0000054694 03/07/14 0,1 9.247.228 84,8 + 21,03 80,25 48 192,5 - 3,73 202,95
netGem (ntG) g c 2,19 2,21
+ 0,91 + 20,11 fr0000052870 29/05/15 1,8 9.836.241 192,5 - 5,64 192,5
assYstem (asY) g B 29,4 28,96 - 2,16 + 9,41 euro DisneY (eDl) g B 1,98 1,98 + 63,64
6071 29,57 - 1,33 30,4 115720 1,99 +60,98 2,01 16246 2,21 +13,92 2,22 zoDiac aerosPace (Zc) LR a 27,325 27,49 + 0,37 + 26,01
fr0000074148 31/05/16 0,8 22.218.216 28,7 + 30,92 25,8 2,76 fr0010540740 783.364.900 1,98 + 57,14 1,16 fr0004154060 14/06/16 0,15 41.212.222 2,15 - 0,45 1,84 6,79 458101 27,495 - 2,03 28,85
atos oriGin (ato) LR a 110,4 110,65 + 0,09 + 10,37 euro ressources (eur) c 3,86 3,86 + 3,49 + 6,63 neXans (neX) G a 48,135 48,2 + 0,4 - 2,05 fr0000125684 25/01/17 0,16 292.162.799 27,32 + 63,87 21,665 1,16
250019 111,25 + 7,95 112,9 5860 3,87 +12,21 3,96 164177 48,675 -12,81 55,9
fr0000051732 02/06/16 1,1 104.875.537 110,15 + 63,39 97,94 0,99 fr0000054678 14/06/16 0,2 62.491.281 3,75 + 12,21 3,38 5,18 fr0000044448 17/05/13 0,5 43.265.791 47,845
+ 25,64 47,705
aurea (aure) c 6,64 6,66 + 0,3 + 15,42 euroFins cereP (alecr) 100,03 100,03 - 0,96 neXitY (nXi) G a 45,69 45,45 - 0,45 + 2,23 Autres Valeurs de la Zone euro
6478 6,68 - 0,75 7,26 5 100,03 - 0,01 103,25 83526 45,69 + 0,32 48,445
fr0000039232 27/06/16 0,1 11.691.987 6,5 + 28,57 5,76 1,5 fr0012413771 252.237 100,03 + 0,03 96,09 fr0010112524 03/06/16 2,2 54.783.017 45,385+ 8,43 44,32 Gemalto (Gto) L 60 61,73 + 7,75 + 12,4
1498124 62,19 +14,78 62,19
aVanQuest (avQ) g c 0,359 0,356 + 1,43 +118,4 euroFins scientiFic (erf) G a 409,1 409 + 0,99 nicoX (coX) B 8,75 8,907
+ 1,39 + 4,41
nl0000400653 24/05/16 0,4 90.423.814 59,5 + 4,47 51,96
9131992 0,368 +27,14 0,39 18474 411 - 0,94 428,95 128550 8,97 + 1,81 9,88
fr0004026714 375.318.555 0,343 +256 0,163 fr0000038259 29/06/16 1,23 16.861.765 407,45 + 27,63 383,75 0,36 fr0013018124 22.869.669 8,69
+ 25,63 8,083 ses (sesG) LR 19,375 19,415 + 0,03 - 7,22
nrJ GrouP (nrG) g B 10,5 10,7 + 1,81 + 12,04 938596 19,715 + 7,32 21,55
aVenir telecom (avt) g c 0,09 0,1 +150 eurosic (ersc) a 37,76 37,6 - 0,4 + 3,87 lu0088087324 25/04/16 1,11 351.105.589 19,26 - 23,17 17,825 6,7
83501 0,1 - 9,09 0,17 799 37,76 + 3,55 38,69 7593 10,7 + 2,69 10,7
fr0000066052 21/10/11 0,05 110.501.888 0,09 + 66,67 0,04 fr0000038200 26/04/16 2,2 49.405.329 37,6 - 2,46 35,57 fr0000121691 15/05/12 0,3 78.417.846 10,5 + 15,05 9,36 stmicroelectronics (stm) LR a 14,77 14,73 + 0,1 + 36,71
aXwaY soFtware (aXW) g B 31,37 31,47 - 0,1 + 2,84 eurotunnel (GrouPe) (Get) LR a 8,69 8,796 + 1,12 - 2,63 oeneo (sbt) g B 8,68 8,68 + 9,6 1719653 14,81 +10,96 14,825
5903 31,65 + 9,27 31,9 2555320 8,796 - 0,7 9,381 210429 8,73 + 5,47 8,74 nl0000226223 usD 19/12/16 0,05 911.087.920 14,59 +171,27 10,01
fr0011040500 05/07/16 0,4 20.798.431 31,15 + 59,75 28,21 1,27 fr0010533075 24/05/16 0,22 550.000.000 8,669 - 10,44 8,607 2,5 fr0000052680 02/08/16 0,13 62.738.766 8,68
+ 23,12 7,8 1,5
Bénéteau (ben) a 11,82
37697
11,88
12,175
+ 0,42 - 13,6
- 1,41 14,25
eutelsat com. (etl) LG a 18,785
628110
18,91
19,08
+ 0,61 + 2,8
+17,27 19,08
onXeo (onXeo) g B 2,46
134997
2,52
+ 0,8 + 0,8
2,52 - 7,35 2,96 VAleurs Zone InternatIonale
fr0000035164 01/02/17 0,1 82.789.840 11,765 - 2,46 11,105 0,84 fr0010221234 16/11/16 1,1 232.774.635 18,74 - 32,15 15,25 5,82 fr0010095596 47.043.404 2,46- 25 2,41
General electric (Gne) 28,72 28,5 - 0,77 - 4,84
Bic (bb) G a 117,8 117,5 - 0,26 - 9,02 FaiVeleY transPort (leY) g B /020317 - 0,2 orPéa (orp) G a 83 83 - 0,08 + 8,13 1520 28,72 + 2,89 30,72
51817 118,2 - 4,39 130,5 - 0,25 101 67617 83,47 + 7,37 83,52
us3696041033 usD 23/02/17 0,17 8.724.783.000 28,49 + 3,3 27,28
fr0000120966 30/05/16 5,9 47.552.202 117,35 - 8,99 115,05 5,02 fr0000053142 05/10/16 1 14.756.996 + 5,88 96,01 1 fr0000184798 07/07/16 0,9 60.273.691 82,96 + 11,3 73,5 1,08
Parrot (parro) g B 8,22 8,33
+ 0,36 - 19,75 HsBc (hsb) 7,77 7,76 + 0,13 + 1,97
BiomérieuX (bim) G a 146,75 146,9 - 0,17 + 3,52 Faurecia (eo) G a 41,8 41,81 - 0,42 + 13,51 13322 7,8 - 2,63 8,38
32734 147,1 - 1,8 153,25 524003 41,93 + 2,03 43,68 52399 8,35 - 1,07 11,6
fr0004038263 30.100.939 8,16
- 56,82 7,72 Gb0005405286 usD 23/02/17 0,21 19.858.618.872 7,73 + 32,88 7,39
fr0010096479 07/06/16 1 39.453.740 145,65 + 43,11 135 0,68 fr0000121147 01/06/16 0,65 137.882.901 41,54 + 26,74 36,67 1,56
Boiron (boi) g a 86,74 86,18 - 0,38 + 2,39 FFP (ffp) g a 86,76 86,99 + 0,25 + 20,4 PHarmaGest int. (pha) 34,27 34,14+ 0,26 - 2,32 laFarGeHolcim ltD (lhn) a 55 55,03 - 0,72 + 10,25
4210 86,74 - 0,65 89,99 12885 87 + 8,14 87 1541 34,27 - 1,84 36,48 364537 55,31 + 7,04 57,09
fr0000061129 01/06/16 1,5 19.414.756 85,5 + 21,14 84,11 1,74 fr0000064784 11/05/16 1,6 25.072.589 86,26 + 47,69 71,82 1,84 fr0012882389 30/06/16 0,6 15.174.125 34,07 + 56,97 32,01 1,76 ch0012214059 chf 17/05/16 1,5 606.909.080 54,6 + 39,71 46,965
Bolloré (bol) G a 3,5 3,519 + 0,37 + 5,04 FiGeac aero (fGa) g B 20,65 20,93 + 1,11 - 3,1 Pierre & Vacances (vac) g B 41,8 42,18 + 1,27 + 11,2 rusal Plc (rusal) /020317 + 23,3
1403401 3,567 - 5,48 3,91 26819 21,29 - 3,33 23 3726 42,18 - 3,01 44,85 reG. s - 4,76 12
fr0000039299 12/09/16 0,02 2.906.326.357 3,487 - 2,63 3,343 0,57 fr0011665280 31.787.537 20,57 - 9 19,92 fr0000073041 19/03/12 0,7 9.801.723 41,5 + 39,21 38,16 us9098832093 usD 27/10/15 0,02 1.636.363.646 + 60,26 8
BonDuelle (bon) g B 27,2 27,82 + 4,67 + 11,24 Fin. oDet (oDet) a 762 770 + 1,3 + 6,94 PiXium Vision (piX) g c 6,85 6,91 - 0,15 + 10,21 scHlumBerGer (slb) a 75,82 77,09 - 0,66 - 3,46
61550 28,53 +14,44 28,53 118 770 - 4,94 829,95 14731 6,91 + 5,18 7,65 1617 77,09 + 0,19 82,72
fr0000063935 04/01/17 0,43 32.000.000 27,2 + 10,84 23,5 1,55 fr0000062234 14/06/16 1 6.585.990 752,05 + 1,98 728 0,13 fr0011950641 12.769.795 6,83 - 4,69 5,9 an8068571086 usD 13/02/17 0,5 1.434.212.164 75,82 + 13,08 75
Bureau Veritas (bvi) L a 17,795 17,98 + 0,7 - 2,34 Foncière Des murs (fmu) a 27,6 28,18 + 2,1 + 8,26 Plastic omnium (pom) G a 33,25 33,275
+ 0,06 + 9,71 stallerGenes Greer (staGr) a 33 32,8 - 0,91 + 6,15
739343 17,98 - 1,51 19,075 3720 28,2 + 6,34 28,49 230300 33,33 + 3,07 33,78 1757 33 + 3,27 36,64

a
fr0006174348 19/05/16 0,51 441.850.400 17,78 - 3,39 17,54 2,84 fr0000060303 21/04/16 1,55 74.103.963 27,6 + 8,8 25,96 fr0000124570 10/05/16 0,41 152.476.720 33 + 7,97 29,87 1,23 Gb00bZ21rf93 19.765.553 32,54 + 22,62 30,49
Burelle sa (bur) a 1064,95 1070 + 0,47 + 12,63 Foncière Des réGions (fDr) G a 78,1 78,44 - 0,04 - 5,43 rallYe (ral) a 21,42 21,3 - 0,79 + 15,64
132 1070 + 4,8 1070 134960 78,44 + 1,83 84,04 153093 21,47 + 2,4 22,69
fr0000061137 07/06/16 9,5 1.853.315 1055 + 34,59 951,05 0,89 fr0000064578 16/05/16 4,3 73.834.638 77,87 + 2,4 76,15 fr0000060618 25/05/16 1,83 48.831.113 21,16+ 35,15 18,43 8,59
casino (co) LR a 50,33 50,83 + 0,83 + 11,49 Foncière DéV. loG. (fDl) B 7,8 7,8 + 4,14 recYleX sa (rX) c /080217 - 16,05 La cote a changé.
303188 50,87 + 0,71 53,2 1 7,8 + 2,63 7,95 - 6,48 4,42
fr0000125585 28/11/16 1,56 110.996.996 50,02 + 8,09 45,59 3,07 fr0000030181 18/05/16 0,65 67.873.454 7,8 + 1,83 7,41 fr0000120388 04/07/90 0,61 24.360.982 + 68,69 3,45 Vous pouvez retrouver
catana GrouP (catG) g c 0,95 0,94 + 3,3 + 84,31 Foncière lYonnaise (flY) a 47,9 48,7 + 2,1 - 0,51 rémY cointreau (rco) G a 84 84,11 - 0,14 + 3,81 les Bourses internationales
fr0010193052
331728
26.653.721
0,96
0,91
+18,99
+ 88
0,96
0,48 fr0000033409
12815
17/11/16 1,05 46.528.974
48,7
47,6
- 1,42 49,99
+ 8,46 47,21 fr0000130395
59507
02/08/16 1,6 49.692.184
84,36
83,8
- 1,57 90
+ 33,49 78,65 1,9
sur http://investir.lesechos.fr
cHarGeurs (cri) g c 19,5 19,7 + 0,87 + 23,43 FromaGeries Bel (fbel) a 515 515 + 5,3 reXel (rXl) G a 15,25 15,28 - 0,26 - 2,27
55865 19,7 + 4,9 20,75 46 515 + 3,3 518,8 676933 15,355 - 6,69 16,955
fr0000130692 19/09/16 0,2 22.966.144 19,16 +144,72 15,75 1,02 fr0000121857 18/05/16 9 6.872.335 515 + 9,11 489,1 1,75 fr0010451203 01/07/16 0,4 302.898.023 15,195 + 31,16 14,835 2,62
30 // FINANCE & MARCHES Lundi 6 mars 2017 Les Echos

euronext//taux&changes//matières premières
us4567881085 infosys c
actions actions actions 14,84

euronexT hors srd françaises euronexT hors srd suite françaises euronexT hors srd suite françaises ma0000011488
us58933y1055
maroc telecom
merck and co inc
13,02 13,02 13,02
62,25 62,26 62,21
13,02 + 0,15
62,26 + 0,1
196
399
us6918295014 oxis international c 0,1 0,1 0,1 0,1 71923
us7181721090 philip morris int. 104,25 104,25 104 104,25 - 0,05 707
isin valeur ouv +ht +bs clôt écart vol isin valeur ouv +ht +bs clôt écart vol isin valeur ouv +ht +bs clôt écart vol us7427181091 procter & gamble 86 86,4 86 86,4 - 0,67 90
fr0000076887 a.s.t. groupeg c 5,62 5,68 5,52 5,65 + 1,99 8570 fr0000052623 medasysg c 0,42 0,42 0,41 0,42 20633 fr0000064271 stefg b 77,18 77,19 76,01 76,01 - 1,59 2244 lu0934195610 rorento cdh 59,13
fr0013185857 abeo c 26,87 27,3 26,87 27 + 0,48 230 fr0000064404 média 6 c 9,89 9,9 9,89 9,9 + 0,1 581 fr0000063307 tayninh c 1,35 1,35 1,35 1,35 60 us9098831004 rusal plc 19,91
fr0000076861 acteosg c 1,71 1,79 1,69 1,69 + 0,6 6054 fr0010298620 memscapg c 1,93 1,98 1,93 1,94 - 2,02 7030 fr0010407049 terreis b 35,8 35,8 35,5 35,5 - 0,62 338 ch0008175645 televerbier c 33,5
fr0000076655 actia groupg c 9,13 9,13 8,92 8,95 - 1,65 15679 fr0000053027 mgi coutier g b 31,19 31,24 30,57 31,21 + 0,03 13182 fr0000071904 tff groupg b 115 115 114,75 114,99 - 0,22 53 ga0000121459 total gabon a 155 155,5 154,81 155,2 - 0,32 564
be0974269012 ad capital 0,12 0,12 0,12 0,12 + 9,09 150 fr0000077570 micropoleg c 1,18 1,22 1,16 1,21 + 3,42 118497 fr0004037182 thermocompactg c 35,5 39 35,5 39 + 9,86 343 us91912e1055 vale sa 9,55 9,57 9,55 9,57 - 0,31 60
fr0000062978 adl partnerg c 17,51 17,51 17,51 17,51 48 fr0011584549 mndg 3,71 3,94 3,57 3,83 + 1,32 236997 fr0000066482 tipiak c 80,2 80,2 80,2 80,2 1 bmg9887p1068 Zci limited c 0,2
fr0011184241 adociag b 18,33 19,54 18,1 19,48 + 6,16 110444 fr0004048734 mont. fashion c 0,05 fr0000060949 tivoly c 23,41 23,41 23,41 23,41 1
fr0004152874 advenisg c 2,13 2,13 1,93 2,02 - 5,16 11074 fr0000064180 moul. strasbourg c 718 fr0000064388 tonna elect. c 1,8 1,8 1,8 1,8 + 5,88 2777
fr0000053043
fr0000036105
advini
affine reg
c 37,6
c 15,6
37,6
15,72
37,52
15,47
37,55 - 0,13
15,72 + 1,22
41
7271
fr0004034320
fr0000060196
mr bricolage sa
mrm
c 11,86 11,96
c 1,82 1,82
11,83
1,82
11,83
1,82
- 0,25
+ 0,55
521
1000
fr0000039240
fr0010127662
toupargel groupe
txcellg
c 4,49 4,5
1,75 1,76
4,49
1,67
4,5 + 0,22
1,75
271
82971 aLTernexT (sélection)
fr0000044612 afone c 6,4 6,52 6,4 6,52 - 1,21 774 fr0000037970 musée grévin c 82,49 82,49 82,48 82,48 - 0,01 200 fr0000079147 u10g c 3,77 3,77 3,72 3,72 - 1,33 1471
fr0000062804 alpha mos c 0,45 0,47 0,45 0,47 + 4,44 12209 fr0000079980 ulric de varens c 4,4 4,4 4,4 4,4 15 isin valeur ouv +ht +bs clôt écart vol
fr0011341205 nanobiotixg b 14,55 14,81 14,4 14,6 + 0,97 35185
fr0000039216 altareit b220 220 220 220 - 0,02 7 fr0000120560 neopostG a 29,09 29,09 28,58 28,88 - 0,59 90024 fr0000054215 unibel a968,48 968,48 968,48 968,48 + 5,27 1 fr0010493510 acheter-louer.fr 0,04 0,04 0,03 0,04 154023
fr0011051598 amoebag c 25,16 25,2 24,51 24,76 - 2,29 6481 fr0004050250 neuronesg b 24,6 24,85 24,6 24,62 + 0,08 7039 fr0000034548 union fin. fr. bque g b 25,49 25,6 25,3 25,3 - 0,75 1463 fr0000044752 adomos 0,07 0,07 0,06 0,07 149065
fr0012789667 amplitude surg.g 3,89 3,9 3,88 3,9 + 0,52 53444 fr0012789386 nextstage c102 102 101,5 101,5 - 0,49 21 fr0000074197 utig c 0,73 0,73 0,72 0,73 - 1,35 7478 fr0010641449 agrogeneration 0,41 0,41 0,4 0,4 - 2,44 230108
fr0010481960 argang b 27,75 27,78 27,4 27,59 + 0,04 1838 fr0000064529 nsc groupe c 75,98 fr0011505163 valtech 12,5 fr0010397760 auplata 0,91 0,92 0,9 0,91 42179
fr0012185536 artea c 9,46 fr0000052680 oeneog b 8,68 8,73 8,68 8,68 210429 fr0000062465 verneuil part. c 0,79 0,79 0,72 0,72 - 10 2025 fr0012788065 biocorp 9,14 9,39 9,14 9,39 + 1,08 2858
fr0000063323 artea c 0,76 fr0010298901 officiis propertiesg c 0,86 0,88 0,86 0,88 + 2,33 84 fr0004186856 vetoquinolg b 50,14 50,2 49,91 50,15 - 0,1 3539 fr0012816825 biophytis 3,15 3,15 3,01 3,03 - 3,2 101649
fr0000076952 artois a 4415,01 fr0010428771 ol groupeg c 2,89 2,9 2,84 2,88 35444 fr0010325241 viadeog c 0,99
fr0011648716 carbio 7,47 7,47 7,44 7,45 - 0,4 863
fr0011980077 ask c 1,59 1,59 1,54 1,56 - 1,89 77696 fr0000075392 orapig c 8,55 8,56 8,53 8,55 + 0,23 704 fr0000066680 videlio (ex:iec) c 1,69 1,69 1,65 1,65 - 2,37 14552
fr0010907956 carmat 28,65 28,8 28,42 28,6 - 0,18 2871
fr0010478248 atari c 0,2 0,21 0,2 0,21 341044 fr0013190410 orchestra-pre. c 11,21 11,5 11,2 11,38 + 1,61 20093 fr0000050049 viel et cieg c 4,45 4,57 4,45 4,45 - 1,11 976
fr0011992700 ateme c 9 9,55 9 9,43 + 4,78 30340 fr0013204351 cybergun 1,04 1,1 1,02 1,09 + 4,81 209751
fr0010609206 orege 4,39 4,39 4,2 4,36 - 0,91 2315 fr0000031577 virbac g a170 170 167 168,2 - 0,74 5664
fr0004042083 au femining b 30,8 30,8 30,67 30,67 - 0,1 801 fr0000065765 visiodentg c 2,62 2,62 2,62 2,62 + 0,38 160 fr0000044810 europlasma 0,34 0,37 0,34 0,36 + 9,09 8926708
fr0010263202 parefg c 72,5 73 72,5 73 + 0,69 99 fr0010342329 gaussin 0,36 0,37 0,36 0,36 - 2,7 628868
fr0000063737 aubayg c 26,33 26,4 26,12 26,2 - 0,49 3375 fr0000052896 paris. de chauf. b 98,91 98,91 95 95 - 1,04 124 fr0011995588 voltalia b 9,32 9,32 9,22 9,26 - 0,64 10505
fr0000061780 augros cp c 2,9 fr0004036036 wavestone b 84,75 84,75 84,25 84,75 413 fr0012819381 groupe guillin 35,01 35,15 35,01 35,15 + 0,11 6848
fr0000038465 passat c 5,99 6,05 5,98 6 2026
fr0000073827 aures tech.g c 83 fr0011981968 worldlineG a 27,29 27,295 27,035 27,255+ 0,39 37156 fr0013204070 groupe parot 7,15 7,24 7,02 7,24 + 1,26 706
fr0011027135 patrimoine & com b 24 24 24 24 + 0,84 150
fr0000072621 ausyg c 52,82 fr0004034072 xilam animationg c 13,42 13,44 13,15 13,15 - 4,71 28985 fr0000077562 hiolle industries 3,41 3,41 3,31 3,41 - 0,29 5799
fr0000053514 pcas g c 14,28 14,28 13,95 14,05 - 1,47 3439
fr0011800218 awoxg 2,54 2,56 2,52 2,55 + 0,39 5135 fr0011471291 ymagisg 9,9 9,9 9,85 9,85 - 0,51 2726 fr0010446765 holosfind 0,03 0,03 0,02 0,03 949316
fr0000124570 plastic omniumG a 33,25 33,33 33 33,275+ 0,06 230300
fr0000064123 baccarat b 221 fr0000051377 plastivaloireg c149,95 150,95 149,21 150,1 + 0,15 1843 fr0004153930 hybrigenics 0,83 0,87 0,83 0,86 + 2,38 139583
mc0000031187 bains monaco b 34,87 34,9 34,87 34,9 + 1,19 504 fr0000066441 poujoulat c 41,85 41,85 41,85 41,85 + 2,1 202 fr0011053636 leadmedia group 0,81 0,81 0,78 0,79 - 3,66 70974
fr0000062788
fr0000035370
barbara bui
bastide
c 11,2
c 30,5
12
31,21
11,2
30,2
12 - 1,15
31,14 + 2,1
175
2977
fr0012432516 poxelg c 5 5,19 4,99 5,12 + 2,61 105876 auTres valeurs de la Zone euro fr0004155687
fr0004032746
mastrad
neovacs
0,7 0,7
0,89 0,89
0,7
0,85
0,7
0,88
11434
1117773
fr0000060832 precia g c 170,7
fr0000074072 bigben int.g c 5,91 6,1 5,91 5,93 + 0,34 15178 fr0004044600 prismaflexg c 16,66 16,79 16,5 16,5 - 0,96 438 lu0569974404 aperam a 48,325 48,83 48,2 48,415 - 0,57 301552 fr0004171346 nextedia 1,72 1,72 1,52 1,57 - 8,72 1024491
fr0000062150 bleecker c 77
fr0010380626 prologueg c 0,88 0,88 0,86 0,86 - 2,27 137385 it0001389631 beni stabili 0,57 0,57 0,57 0,57 - 1,72 330 fr0000061608 piscines desjoyaux 11,2 11,2 11 11 - 0,81 1112
fr0011592104 blueg 10,04 10,32 9,9 10,1 - 1,75 9082 fr0000060329 psb indust. c 54,3 54,31 53,99 54,2 - 0,18 1278 be0974260896 celyad c 20,94 21 20,575 20,8 - 0,1 13630 fr0004197747 theradiag 3,38 3,42 3,11 3,2 - 5,33 88388
fr0004548873 bourbonGg a 12,5 12,54 12,45 12,5 14755 fr0000038242 quantelg c 3,68 3,94 3,61 3,87 + 6,91 132721 nl0010949392 cnova nv a 5 5 5 5 1 fr0010949388 umanisg 40,72 42,65 40,72 41,57 + 2,09 1446
fr0000074254 bourse direct c 1,69 1,69 1,62 1,67 + 1,21 4368 fr0010211615 quotium tech. c 18,3 be0974290224 dexia c 11,15 11,335 11,135 11,285+ 1,39 1029 fr0004155240 vergnet 1,07 1,09 1,04 1,09 + 0,93 44076
fr0000078958 business et dec.g c 7,5 7,51 7,16 7,49 - 1,06 2316 fr0000050320 radiall b 255 nl0006294274 euronext a 41,35 41,47 41,025 41,12 - 0,56 56217
fr0010151589 cafom c 7,31 7,31 7,3 7,3 - 0,14 51 fr0000120388 recylex c 3,61 it0001210050 fedon c 12,5 12,5 12,5 12,5 154
fr0012969095
fr0010828137
capelli
cardety
27,49 27,49 27,06
c 25,1 25,4 25,1
27,23 - 0,98
25,4 + 5,83
164
311
fr0000075954
fr0000039091
riberg
robertet sa
c 1,5
b360,03 366
1,5 1,45 1,46 - 2,67
360,03 364,99 - 0,82
100755
134
ie00bjys1g50
be0003853703
mainstay medical
montea cva 45,99 46,285 45,79
15,49
46,15 - 0,32 1250 cerTiFicaT investir 10
fr0000064156 carp.de partic. c 52,85 52,85 52,85 52,85 + 9,99 15 fi0009000681 nokia a 4,918 4,977 4,86 4,973+ 0,89 1853552
fr0000031684 rothschild & co a 26,225 26,225 25,755 26 + 0,12 7923 INVESTIR 10 GRANDES VALEURS igs10 - Fr0011630474 140.63 0.356812
fr0000072894 castg c 3,55 3,57 3,52 3,55 11451 be0946620946 rentabiliweb gpg c 6,5 6,597 6,5 6,597+ 0,72 3314
fr0000060071 s.a.m.s.e. b 148,49 148,7 148,49 148,7 + 0,14 177

a
fr0000064446 catering inter.g b 17,7 17,7 17,36 17,48 - 1,24 7803 nl0000289783 robeco nv 36,94 36,94 36,94 36,94 - 0,27 5027
fr0000060121 sabeton c 19,25
fr0010193979 cbo territoriag c 3,66 3,68 3,66 3,68 + 0,27 3426 nl0000289817 rolinco 35,58 35,58 35,58 35,58 - 0,22 2093
fr0000124356 salvepar b 55
fr0000078339 cca intern. c 5,47
fr0006239109 scbsmg c 5,91 5,91 5,91 5,91 100
fr0010309096 cegerealg b 37,05 37,3 37 37,06 + 0,03 181
fr0000039109 séché env.g b 30,84 30,86 30,8 30,82 - 0,1 890
fr0000053506 cegedimg b 28 29,38 27,73 28,2 - 0,7 6259
fr0004175842 selectirente c 73,1 73,1 73,1 73,1 - 0,14 91 VaLeurs Zone internationale
fr0000124703
fr0012633360
fr0012616852
cegid groupg
cellnovog
cerenisg
b 74,88 74,88 73,11
c 6,2
b 1,76
6,2
2,12
5,89
1,66
73,35 - 1,98
6,06 - 3,04 54630
145

2,05 + 20,59 6183159


fr0011950682
fr0011594233
sergeferrari group c 12,09 12,09
sfr groupG 28,05 28,35
11,96
27,92
11,96 - 1,08
28,06 - 0,36
206
201932 us00287y1091 abbvie 60,82 60,82 59,1 59,1 - 0,96 2
LA BOURSE
fr0000037475 cfi c 1,69
fr0000060790
fr0000074122
signaux girod
sii
c 22,42 22,46
c 18,71 19,01
22,42
18,69
22,46 + 0,05
19 + 0,58
327
3010
ch0008853209
sn0008626971
agta record
bras. ouest afr.
b 59,99 60
c
59,99 60
651
2 avec
fr0000060907 chausseria sa c 11,5
fr0000054322 cibox inter.g c 0,1 0,11 0,1 0,11 118720 fr0004016699 smtpcg b 23,67 23,75 23,21 23,71 7107 cm0000035113 brass. cameroun b 120,01
fr0000060824 clayeuxg c 0,17
fr0010209809
fr0000072563
soc. fr. casinos
sodifrance
c 1,85
c
1,85 1,85 1,85 - 7,5
18,5
17 us1491231015
sn0000033192
caterpillar inc.
cfoa c
88,92 88,97 88,92 88,97 - 4,85
3
148 Consultez les cotations
fr0000053399
fr0010667147
cnimg
cofaceg
b 112,01 112,59 112
a 6,95 7,3 6,95
112,5 + 0,45
7,27 + 4,01
166
171612 fr0000078321 soditech ing. c 0,75 0,75 0,75 0,75 1176 us19122t1097 coca cola enter. 45,57 en direct
fr0004031763
nl0010489522
coherisg
constellium
c 3,01
7,98
3,03
7,98
3,01
7,98
3,02 + 0,67
7,98 - 0,87
2214
200
fr0000038804
fr0000075517
sofibus c
soft computingg c 15,89 15,89 15,89
112,98
15,89 5
gb0002374006
us5324571083
diageo
lilly and co
26,43 26,43 26,43 26,43 - 0,56
80,18
178
sur tous les marchés
fr0000065393 courtois c102 102,1 102 102,1 + 0,1 16 fr0000065864
fr0000120495
sogeclairg
somfy sa
c 30,23 30,3
a 415,15 417,95
30,16
413
30,16 - 0,23
414,1 - 0,86
337
1530
ci0000053161
us9098832093
forestière eq.
gds rusal
c 895,99
10
internationaux
fr0000044323 cr alpes prov. c 85,19 85,94 85,19 85,79 + 0,69 388
fr0000185506 cr atl. vendée c 107 107,25 105,51 107,25 + 0,23 954 fr0000131732 spir com.g c 3,53 ch0308403085 geneurog b 9,34 9,52 9,34 9,46 + 1,29 5056 http://investir.lesechos.fr
fr0010483768 cr brie picard. b 25,75 25,98 25,51 25,6 - 1,54 12168 fr0011289040 sqli 41,25 41,89 41 41,03 - 1,28 3826 us4282911084 hexcel 37,6
fr0000045213 cr ille vilaine c 77,21 77,3 77,21 77,3 + 0,18 222
fr0010461053 cr languedoc c 57,94 58,57 57,7 58,12 + 0,31 3422
fr0000045239 cr loire hte-loire c 75,4 76,19 75,4 75,9 + 0,93 429
fr0000045551 cr morbihan c 67,8 69,39 67,25 69,39 + 2,35 876
fr0000185514
fr0000044364
cr nord france
cr norm. seine
b 19,78 19,9
c 110,39 110,6 109,41
19,65 19,85 + 0,05
110,6 + 0,19
11703
332
Taux eT changes
fr0000045528 cr paris idf b 82,21 82,22 81,61 81,61 - 0,73 763
fr0000045346 cr rhône-alpes c166,89 169 166,89 169 + 1,2 211 changes : cours au comptant cours de changes croisés Taux marchés monétaires et eurodevises Marché obligataire
fr0000045544 cr toulouse c 99,6 100 99,5 100 476 var. var. 03-03-2017 eur usd gbp chf sek dkk jpy (100) cad marchés monétaires
fr0000045304 cr tour. poitou c 85,88 87,6 84,8 87,6 + 1,99 905 03-03-2017 cours veille année 03-03-2017 jour 1 mois 3 mois 6 mois 1 an euromts indice var % 31/12 var %
fr0000050395 crosswood c 3,3 1 euro en devise bce en % en % eur 1 0,9476 1,161 0,9366 0,1048 0,1345 0,827 0,7063
Zone euro-0,35/-0,45-0,34/-0,44-0,30/-0,40 -0,15/-0,30 0,03/-0,12
fr0007317813 cs-com. et syst.g c 5,03 5,03 4,84 5,01 + 1,01 9890 dollar us 1,0565 0,00 0,00 usd 1,0553 1 1,225 0,9884 0,1106 0,1419 0,8726 0,7453 FraNce 242,02 -0.11 246,26 -1.62
fr0011026749 dalet c 9,2 9,29 9,1 9,29 + 0,98 10051 livre sTerliNg 0,8614 0,57 1,07 gbp 0,8614 0,8163 1 0,8069 0,0903 0,1159 0,7123 0,6084 1-3 aNs 172,18 -0.15 172,57 -3.08
ecarts de taux avec l’allemagne
fr0000036774 dane-elec memoryg c 0,21 FraNc suisse 1,0677 0,26 -0,44 chf 1,0677 1,0117 1,2393 1 0,1119 0,1436 0,8828 0,754 03-03-2017 6 mois 2 ans 5 ans 7 ans 10 ans
fr0010879056 deinove 1,93 1,95 1,9 1,91 - 0,52 7668 couroNNe daNoise 7,434 0,00 -0,01 5-7 aNs 233,23 -0.06 235,39 -0.86
sek 9,5381 9,0396 11,0735 8,9349 1 1,2832 0,0789 6,7372 allemagne 100,34 -0,84 -0,45 -0,16 0,31
fr0012928612 delta plus group 65,56 66,44 65,41 66,16 + 0,92 657 couroNNe Norv. 8,9453 0,35 -1,57 10-15 aNs 276,60 -0.16 282,67 -1.99
kuNa croaTe 7,4151 -0,10 -1,96 dkk 7,434 7,045 8,6301 6,9634 0,7793 1 6,1475 5,2506 portugal -0,34 0,81 2,32 3,37 3,62
fr0000035784 digigram c 0,85
couroNNe suedoise 9,5381 -0,08 -0,38 Plus 15 aNs 317,20 -0.20 329,71 -3.60
jpy 1,2092 1,146 140,385 113,27 12,6776 0,1627 1 0,8541 france -0,07 0,34 0,47 0,58 0,60
fr0000065260 docks pétroles a c382,21 382,21 382,21 382,21 + 0,03 12 dollar caNadieN 1,4158 0,64 0,08
fr0000052839 dom security c 49,66 49,99 49,65 49,65 71 cad 1,4158 1,3418 1,6436 1,3262 0,1484 19,0454 1,1708 1 espagne -0,17 0,71 0,89 1,10 1,29 Plus 25 aNs 320,49 -0.20 337,60 -4.88
yeN JaPoNais 120,9235 0,61 -1,84
fr0000036287 duc c 1,07 dollar ausTralieN 1,3963 0,67 -4,41 italie -0,18 0,78 0,93 1,66 1,83 eMTxi-be 229,35 -0.05 232,92 -1.49
fr0010099515 ecag c 22,4 22,9 22,35 22,87 + 3,72 6199 rouble russe 61,6998 -0,01 -4,24
fr0000072373 egideg c 2,43 2,44 2,4 2,41 - 0,82 28298 rouPie iNdieNNe 70,485 0,34 -1,64 cours a TerMe de l’euro contre les principales devises
fr0011466069 ekinopsg 7,1 7,34 6,93 7,31 + 2,96 115499 dollar Neo-zelaNdais 1,5052 1,16 -0,92 03-03-2017 usd gbp chf sek dkk jpy (100) cad
couroNNe TcheQue 27,0213 0,00 0,00 indices de référence des emprunts à taux variables source cdc ixis
fr0000035719 elect. eaux mad.g c 5,76 5,76 5,76 5,76 + 4,54 618 ForiNT hoNgrois 309,25 -0,13 -0,12 comptant
fr0000031023 elect. strasbourg b 112,1 112,94 111,63 112,94 + 0,24 204 moy. tmm euribor tme tmor. moy. eonia euribor tec the thor.
zloTy PoloNais 4,2953 -0,01 -2,49 achaT 1,0551 0,8613 1,0675 9,5335 7,4335 120,9190 1,4171 mens. 1 mois 3 mois pub. priv. hebdo 1 mois 3 mois 10 pub. priv.
fr0012650166 electro powerg c 7,05 7,05 6,9 6,99 + 1,16 3474 lev bulgare 1,9554 -0,04 -0,06
fr0011950732 eliorG a 21,5 21,6 21,44 21,44 - 0,19 146015 veNTe 1,0554 0,8614 1,0678 9,5435 7,4342 120,9280 1,4172 nov. 14 0,0011 0,01 0,081 1,18 1,38 1,38 27-01 -0,354 -0,372 -0,328 1,03 1,09 1,29 1,29
dollar hoNg-koNg 8,1934 0,44 0,39
fr0004030708 encres dubuitg c 3,95 4,05 3,92 4,05 + 1,25 3362 WoN sud coreeN 1221,36 1,00 -3,80 a 1 mois déc. 14 -0,0387 0,023 0,081 0,98 1,18 1,18 30-01 -0,351 -0,372 -0,328 1,11 1,09 1,29 1,29
fr0011191766 eos imaging c 4,56 4,57 4,54 4,54 - 0,44 9210 Peso MexicaiN 20,7174 -1,45 -5,05 achaT -0,0018 -0,0011 0,0011 0,0050 0,0005 0,1744 0,0004 fév. 15 -0,0294 0,001 0,048 0,66 0,86 0,86 31-01 -0,351 -0,372 -0,328 1,08 1,09 1,29 1,29
fr0000131757 erametGg a 51,8 52,79 51,05 52,57 + 1,37 25444 real 3,3123 -0,14 -3,47 veNTe -0,0019 -0,0015 0,0012 0,0095 -0,0001 0,1404 0,0000 mars 15 -0,0474 -0,01 0,027 0,56 0,76 0,76 01-02 -0,35 -0,372 -0,327 1,10 1,09 1,29 1,29
fr0011471135 erytech pharmag b 14,29 14,38 14 14,15 - 0,98 53638 dollar siNgaPour 1,4934 0,63 -1,92 a 3 mois avr. 15 -0,0751 -0,01 0,027 0,46 0,66 0,66 02-02 -0,345 -0,372 -0,328 1,11 1,09 1,29 1,29
raNd sud-aFricaiN 13,827 0,04 -4,35 mai 15 -0,0977 -0,049 -0,01 0,92 1,12 1,12 03-02 -0,347 -0,373 -0,328 1,09 1,16 1,36 1,36
fr0004110310 esi groupg c 50,4 50,4 49,5 49,55 - 1,69 4517 livre TurQue 3,9337 0,41 6,15 achaT -0,0047 -0,0009 0,0020 0,0074 0,0029 0,1500 -0,0025
fr0000120669 essog b 41,49 41,49 40,79 41,17 + 0,86 1340 juil. 15 -0,1178 -0,071 -0,018 1,15 1,35 1,35 06-02 -0,348 -0,373 -0,328 1,13 1,16 1,36 1,36
reNMibi yuaN 7,2822 0,56 -0,30 veNTe -0,0048 -0,0027 0,0020 0,0112 0,0006 0,1090 -0,0030 07-02 -0,348 -0,373 -0,328 1,14 1,16 1,36 1,36
fr0000035743 etam dév.g b 32,43 32,43 32,43 32,43 + 0,06 7 ruPiah 14118,1908 0,45 -0,82 a 6 mois août 15 -0,1206 -0,087 -0,028 1,02 1,22 1,22
fr0000061475 eurasia fonc inv c 0,16 Peso PhiliPPiN 53,077 0,39 1,51 sept. 15 -0,136 -0,105 -0,037 1,04 1,24 1,24 08-02 -0,351 -0,373 -0,328 1,12 1,16 1,36 1,36
achaT -0,0098 -0,0042 0,0035 0,0113 0,0061 0,1367 -0,0073 09-02 -0,349 -0,373 -0,328 1,00 1,16 1,36 1,36
fr0000075343 euromedis groupeg c 6,66 6,82 6,66 6,82 - 2,01 86 riNggiT Malais 4,7011 0,60 -0,62 oct. 15 -0,1387 -0,116 -0,053 0,85 1,05 1,05
baTh ThalaNdais 37,0428 0,58 -1,67 veNTe -0,0100 -0,0046 0,0034 0,0133 0,0034 0,0920 -0,0079 nov. 15 -0,1346 -0,14 -0,088 0,90 1,10 1,10 10-02 -0,35 -0,371 -0,328 1,05 1,05 1,25 1,25
fr0010490920 europacorpg c 3,4 3,48 3,4 3,44 + 1,78 13638
a 12 mois déc. 15 -0,2039 -0,19 -0,126 0,97 1,17 1,17 13-02 -0,352 -0,371 -0,329 1,10 1,05 1,25 1,25
fr0012789949 europcar groupeG a 9,99 10,135 9,943 10,085- 0,25 228028 14-02 -0,352 -0,373 -0,329 1,05 1,05 1,25 1,25
fr0000064164 exacompta clairef. c 123,4 123,4 123,4 123,4 - 0,08 25 principaux taux directeurs achaT -0,0215 -0,0081 0,0065 0,0153 0,0154 0,1424 -0,0181 janv. 16 -0,2271 -0,221 -0,146 0,90 1,10 1,10
veNTe -0,0219 -0,0087 0,0061 0,0151 0,0091 0,0715 -0,0188 14-02 -0,352 -0,373 -0,329 1,05 1,05 1,25 1,25
fr0004527638 exel industriesg b 78,55 79 78,5 78,6 + 0,13 711 fév. 16 -0,2404 -0,247 -0,185 0,65 0,85 0,85 15-02 -0,354 -0,374 -0,328 1,07 1,05 1,25 1,25
pays taux de référence taux en % mars 16 -0,293 -0,31 -0,23 0,56 0,76 0,76
fr0000037343 expl. prod. chim. c 724
16-02 -0,353 -0,373 -0,328 1,09 1,05 1,25 1,25
fr0000039026 expl. prod. chim. c760 760 760 760 - 1,3 1 bce taux pret marginal 0.25 % avr. 16 -0,3376 -0,341 -0,249 0,50 0,70 0,70 17-02 -0,353 -0,372 -0,328 1,07 1,14 1,34 1,34
fr0000062341 f.i.e.b.m. c 5,9 taux repO (refi) 0.00 % Taux de référence bons du trésor mai 16 -0,3378 -0,348 -0,257 0,55 0,75 0,75 20-02 -0,355 -0,371 -0,329 1,08 1,14 1,34 1,34
fr0000062507 f.i.e.b.m. c 77 taux depOt -0.40 % juin 16 -0,3326 -0,356 -0,268 0,45 0,65 0,65
btf taux btan taux prix coupon 21-02 -0,355 -0,369 -0,329 1,13 1,14 1,34 1,34
fr0000038184 f.i.p.p. c 0,15 0,15 0,15 0,15 8250 royaume uni taux jour le jour 0.18 % juil. 16 -0,3279 -0,369 -0,294 0,23 0,43 0,43
taux de base 0.25 % 22-02 -0,354 -0,37 -0,329 1,12 1,14 1,34 1,34
fr0000063034 fauvet-girel g c 29,62 0 0,00 25.2.17 0,00 102,18 0,00 août 16 -0,3398 -0,37 -0,298 0,21 0,41 0,41 23-02 -0,356 -0,371 -0,33 1,03 1,14 1,34 1,34
fr0011271600 fermentalgg 2,68 2,68 2,63 2,68 + 0,75 3968 usa taux jour le jour 0.68 % 25.7.17 0,00 101,63 0,61 sept. 16 -0,343 -0,371 -0,302 0,25 0,45 0,45
fOnds federaux 0.75 % 24-02 -0,36 -0,371 -0,329 1,00 1,08 1,28 1,28
fr0000062101 fermière cannes b 1280
2 ans 1.31 % oct. 16 -0,3462 -0,371 -0,309 0,36 0,56 0,56 27-02 -0,359 -0,371 -0,329 0,92 1,08 1,28 1,28
fr0000061418 fiducial office c 27,49 27,49 27,49 27,49 1 10 ans 2.47 % nov. 16 -0,3486 -0,373 -0,313 0,70 0,90 0,90 28-02 -0,359 -0,371 -0,329 0,91 1,08 1,28 1,28
fr0000060535 fiducial re b 161,51 161,51 161,51 161,51 1 japon boj tokyo -0.04 % déc. 16 -0,3501 -0,373 -0,313 0,80 1,00 1,00 01-03 -0,357 -0,371 -0,33 0,96 1,08 1,28 1,28
fr0000037947 fimalac a108,95 108,95 107,18 107,18 - 0,65 1307 taux JOur le JOur 0.05 % janv. 17 -0,3511 -0,371 -0,325 0,91 1,11 1,11 02-03 -0,345 -0,372 -0,329 0,95 1,08 1,28 1,28
fr0000076986 fin. moncey a5001 5001 5001 5001 - 2,89 4 taux repO (refi) 0.00 % source euroMTs
fév. 17 -0,353 -0,372 -0,329 1,11 0 1,31 03-03 -0,35 -0,372 -0,329 0,95 1,00 1,20 1,20
fr0000035123 finatis b 52,11 52,35 52,11 52,35 + 0,46 62 10 ans 0.06 %
fr0000074759 fleury michon b 62,11 63,58 61,9 63,55 + 2,83 1578
fr0000065930 foncière 7 inv. c 2,4 2,4 2,4 2,4 - 4 19
fr0000064362 foncière atland c 92,8 92,9 92,8 92,9 + 0,11 27
fr0000038499
fr0010341032
foncière euris
foncière inea
b 41,34 41,34 41,34
b 37,98 38,33 37,55
41,34 - 0,6
38,33 + 0,95
51
422
MaTières preMières
fr0011277391 foncière paris nord c 0,05 0,05 0,05 0,05 1600
fr0000063265 foncière r-paris c 34,97 MéTaux précieux MéTaux non Ferreux MéTaux sTraTégiQues produiTs péTroLiers sucre céréaLes
fr0000053944 foncière volta c 3,87 paris cuivre (girm): Londres rotterdam london daily price: 19,56 cts/lb blé de meunerie n°2 à paris
fr0013030152 française energie c 11,23 11,27 11,23 11,26 + 0,45 580 OR (euros cPror/*cours hebdo) (eN dollars) 03/03 02/03 (barges - Fob) (eN $ Par ToNNe) (eN euros Par ToNNe)
caThodes : 5791 a coMPTer du 03/03/ londres (eN dollars Par ToNNe)
fr0010588079 frey b 25,7 25,7 25,7 25,7 - 0,23 10 03/03 02/03 seTTleMeNT seTTleMeNT vol
antimoine 99,65% (par tonne) gas oil 0.1% sul. 463 471,5 clôTure clôTure vol
fr0000031973 fsdv c 37 COURS PriMe Prec. autres demi produits cuivreux : 03/03 02/03 03/03 02/03
fr0000030611 galimmo c 21,8 21,8 21,8 21,8 1 7950 7950
lingot 38240 0 38670 fuel Mai 17 542,6 539,7 2995 Mars 17 174 175 7401
fr0000034894 gaumont b 75,21 75,98 74,71 75,5 + 0,27 9595 10 florins 230 -0,58 232 base cuivre 663,6 dePuis le 03/03 bismuth 99,99% (par lb) Mai 17 176,25 177,25 17923
Fuel oil (hs 180) 328,5 334,5 aouT 17 533,3 529,8 1378
fr0000053035 gea c 87,95 88,38 87,95 88,38 + 0,5 11 5 dollars* 325 13,02 330 base laMiNé laiToN 1 TiTre 569,77 dePuis le 03/03 4,6 4,6 ocT. 17 514,5 513,5 257 sePT. 17 174 174,75 4525
10 dollars 640 11,28 645 Fuel oil (hs 380) 300,5 305,5 déc. 17 505 507,5 130
fr0000044471 générale santé b 14,99 14,99 14,99 14,99 34 20 dollars 1280 11,24 1290 base laMiNé laiToN 70/30 578,3 dePuis le 03/03 cadmium 99,95% (par lb) blé à chicago (eN ceNTs Par boisseau)
fr0010501692 generixg c 2,5 2,5 2,48 2,48 - 0,8 3381 singapour déc. 17 505 507,5 130 seTTleMeNT seTTleMeNT vol
5 roubles* 0 -100 0 base laMiNé laiToN 85/15 620,95 dePuis le 03/03 0,73 0,73
fr0004163111 genfitG 26,36 30,07 25,1 28,22 + 2,25 2148719 50 pesos 1440 0,42 1454 gasoliNe 97 66,65 67,2 new york (eN ceNTs Par lb) 03/03 02/03
cobalt (cathodes) 99,80% (par lb) Mars 17 433,75 432
fr0011799907 genomic visiong 4,71 4,9 4,51 4,68 - 1,89 5624 latine 222 -0,01 218 base laMiNé broNze 94/6 761,31 dePuis le 03/03 gas oil 66,31 66,35 clôTure clôTure vol
fr0011790542 genticelg 2,14 2,16 2,1 2,13 - 1,39 33800 napoleon 224 0,89 224 19 19 03/03 02/03 Mai 17 453,5 452,75 149
base laMiNé broNze 94/4 728,74 dePuis le 03/03 Fuel oil (180) 354 358,5
fr0000061459 gérard perrier c 44,6 44,6 44,5 44,5 - 0,16 10516 1/2 napoleon* 121 9 120,7 eponge de titane 99,60% (par kg) Mars 17 19,31 19,24 Juil. 17 468,25 467 10
souverain eli i* 295 5,39 295 Fuel oil (380) 321,5 322,5 Mai 17 19,52 19,52 33630
fr0000065971 graines voltZ c 18,89 18,89 18,02 18,02 + 1,18 526 London MeTaL exchange 7,9 7,9 mais à paris (eN euros Par ToNNe)
souverain 275 -1,76 286 Juil. 17 19,33 19,34 17567
fr0011476928 groupe fnac 65,2 66,8 65,2 65,9 + 1,2 43208 1/2 souverain* 147 5,03 145 03/03 02/03 ferro manganese (hc) (par tonne) éMission co2 ocT. 17 19,31 19,34 10748 seTTleMeNT seTTleMeNT vol
fr0000062671 groupe gorgég b 20,22 20,71 20,09 20,4 + 2 15535 suisse 223 0,44 223 nymex emissions (eN euros Par ToNNe) Mai 18 19,04 19,05 1631 03/03 02/03
alliage d`alumin. (en $ par tonne) 775 775 Mars 17 168,25 169,75 344
fr0000124232 groupe ird c 19,42 19,42 19,42 19,42 1 tunisienne* 221 -0,46 221 clôTure clôTure vol
mark* 285 4,09 285 cash 1660-1670 1630-1640 ferro molybdene (par kg) 03/03 02/03 JuiN 17 177 177,25 742
fr0004010338 groupe jaj c 1,36 1,36 1,36 1,36 - 8,73 3150 cacao aouT 17 179 179 186
krugerrand 1238 4,09 1260 17,98 17,98 sPoT 4,96 4,96
fr0000075442 groupe ldlcg c 30,39 30,44 30,07 30,24 - 0,69 5251 lingotin 500grs 19500 1,99 19520
3 Mois 1670-1680 1640-1650
fr0004050300 groupe openg c 25,4 25,45 25,3 25,39 - 0,24 6851 germanium (par kg) Prix indicatif de l'organisation internationale du mais à chicago (eN ceNTs Par
lingotin 250grs 9750 1,99 9800 vol. 13280 13280 cacao (dollars/tonne) : le 01/03/ boisseau)
fr0010214064 groupe piZZorno c 17,8 17,94 17,59 17,94 + 0,79 668 lingotin 100grs 3900 1,99 3940 675 675
aluminium (en $ par tonne) uraniuM Prix indicatif : 1953,71 seTTleMeNT seTTleMeNT vol
fr0004155000 groupe sfpi c 2,75 2,8 2,75 2,8 + 1,82 4757 argent c3e (euro Par kilo) (csFaNMP) selenium 99,50% (par lb) 03/03 02/03
fr0010340406 groupe vial c 0,91 cash 1927-1929 1933,5-1934 11,5 11,5 uranium nymex (en $ par lb) londres (eN £ Par ToNNe) Mars 17 374,75 372 3778
646,49 672,17
fr0011726835 gttGg 34,65 35,55 34,44 35,255 + 1,88 83391 3 Mois 1935-1936 1938-1939 seTTleMeNT seTTleMeNT vol
clôTure clôTure vol Juil. 17 387,25 385,5 47085
palladium (euro Par kilo) (csFaNMP) silicium (par tonne) 03/03 02/03 sePT. 17 393 391,5 12884
fr0000032526 guerbetg b 85,89 86 85,01 85,25 - 0,87 11685 vol. 2180775 2188400 03/03 02/03
fr0000066722 guillemot corp.g c 1,6 1,62 1,57 1,58 - 1,25 26434 Fix1 23 441 23 693 1800 1800 Mai 17 1605 1576 15150
Mai 17 24,65 24,65 riZ à chicago (eN ceNTs Par lb)
fr0004035061 guy degrenne c 0,45 0,45 0,45 0,45 1 Fix2 23 006 23 688 cuivre (en $ par tonne) Juil. 17 1624 1596 6063
éLecTriciTé sePT. 17 24,75 24,75 sePT. 17 1639 1612 6504
seTTleMeNT seTTleMeNT vol
fr0000066540 herigeg c 29,16 30 29,16 30 + 2,88 403 platine (euro Par kilo) (csFaNMP) cash 5993-5994 6038-6040 sePT. 17 24,75 24,75 03/03 02/03
ice déc. 17 1662 1636 2036
fr0012821890 hi-media c 9,19 9,19 9 9,15 - 0,54 3157 Fix1 30 195 30 868 3 Mois 6000-6001 6050-6051 Mars 18 1680 1653 1430 Mars 17 9,33 9,34 1
fr0000038531 hf companyg c 9,04 9,09 8,91 8,97 - 0,77 9074 (eN gbP Par MWh) Mai 17 9,59 9,61 265
Fix2 30 036 30 636 sTocks 200000 200725 clôTure clôTure vol new york (eN $ Par ToNNe) Juil. 17 9,85 9,91 19
fr0012821916 hipay group c 12,09 12,1 12 12,03 - 0,41 5391 gaz naTureL
fr0000065278 hopscotch groupeg c 7,77 7,8 7,75 7,8 + 0,39 618 London BuLLion MarKeT etain (en $ par tonne) 03/03 02/03 seTTleMeNT seTTleMeNT vol avoine à chicago
fr0010929125 id logisticg b 141,9 142,2 141,65 141,81 - 0,06 584 03/03 02/03 base 46,3 46,3 235344 nymex ( eN $ Par MbTu) 03/03 02/03
cash 19325-19330 19325-19375 (eN ceNTs Par boisseau)
PoiNTe 47,82 47,82 130301 clôTure clôTure vol Mars 17 1959 2016 1
fr0000051393 idi b 26,98 27,29 26,97 27,15 + 0,93 1307 argent (eN ceNTs Par oz) seTTleMeNT seTTleMeNT vol
3 Mois 19330-19350 19300-19350 ice futures 03/03 02/03 Mai 17 1950 1916 20697 03/03 02/03
fr0000030827 ige + xaog c 91,4 91,75 91,26 91,5 + 0,11 303 Fixage 1 774 1 771 Juil. 17 1956 1926 8650
fr0000033243 immo. dassault b 41,99 42 41,99 42 13 vol. 5650 5560 (eN gbP Par MWh) Mars 17 0 2,67 Mars 17 260,5 257 13
or (eN dollars Par oz) déc. 17 2002 1973 1865 Mai 17 242,25 239,5 373
fr0000036980 immo. hôtelière c 1,29 clôTure clôTure vol avr. 17 2,82 2,81 Mars 18 2027 1998 403
Fix 1 227 1 238 nickel (en $ par tonne) Juil. 17 239,25 236 86
fr0010458729 implanetg 0,81 0,82 0,8 0,81 + 1,25 53200 03/03 02/03 Mai 17 2,94 2,91
fr0000066219 ind. fin. ent. c 79 palladium (eN dollars Par oNce Troy) cash 10895-10900 10980-11000 base Mar 17 45,38 45,38 powernext gas spot blé fourrager à londres
fr0000071797 infotelg c 44,5 44,5 43,96 44,2 - 0,67 2668 776 778 3 Mois 10950-10975 11060-11065 base aPr 17 44,14 44,13 clôTure clôTure vol caFé (eN £ Par ToNNe)
fr0000064297 innelec mult.g c 4,22 4,23 4,22 4,23 + 0,24 11 PoiNTe Mar 17 50,35 50,35 seTTleMeNT seTTleMeNT vol
platine (eN dollars Par oNce Troy) vol. 378444 377778 47,34 47,24 03/03 02/03 Prix indicatif de l'organisation internationale du
fr0010291245 inside secure c 3,06 3,14 3,01 3,14 + 2,61 157563 PoiNTe aPr 17 03/03 02/03
1 011 1 027 plomb (en $ par tonne) Nord da 16,99 17,35 café (cents us/livre) :
fr0000060451 installux sa c400 400 400 400 + 1,27 20 Mars 17 145,55 144
produiTs péTroLiers Prix composé : 136.68 Mai 17 148,05 148,5 68
fr0000064958 intexa c 3,04 cash 2272,5-2273 2285-2287 powernext gas futures
londres-brent (eN $ Par baril) seTTleMeNT seTTleMeNT vol Moyenne quinze derniers jours : 205.461 Juil. 17 149,3 150
fr0013233012 inventiva b 8,57 8,59 8,38 8,56 + 2,15 6744 neW YorK 3 Mois 2280-2282 2288-2290
fr0000073298 ipsosG a 30,06 30,08 29,58 29,745 - 1,56 65889 clôTure clôTure vol 03/03 02/03 londres-robusta (en $ par tonne) BeTaiLs
argent (eN ceNTs Par oNce) vol. 189900 189600 03/03 02/03
fr0000072597 it linkg c 16,1 16,47 16 16,35 + 1,55 4150 avril 2017 16,86 17,29 clôTure clôTure vol
seTTleMeNT seTTleMeNT
fr0004026151 itesoftg c 4,2 4,24 4,18 4,18 + 0,48 4545 Zinc (en $ par tonne) Jour 55,9 55,03 Mai 2017 16,65 17,08 03/03 02/03 veau vivaNT - bresil - brl : 141.29
03/03 02/03
fr0000073843 its groupg c 6,89 6,89 6,73 6,76 - 1,89 2339 avr. 17 55,59 55,56 JuiN 2017 16,67 17,05 Mars 17 2172 2194 23 le 02/03//17
Mars 17 17,7 17,74 cash 2844-2845 2870-2872
fr0012872141 jacques bogart c 13,3 13,3 13,15 13,15 - 0,9 297 Mai 17 17,74 17,79 Mai 17 55,9 55,03 238550 Mai 17 2194 2217 7870 beTail vivaNT - cMe - usd : 1.15975
3 Mois 2849-2850 2878-2880 Juil. 17 2209 2227 3312
fr0004029411 keyrusg c 2,98 3,08 2,98 3,04 + 2,01 12022 Juil. 17 17,81 17,85 londres-gaZole (eN $ Par ToNNe) le 02/03//17
sePT. 17 17,87 17,94 vol. 384075 384100 coTon sePT. 17 2218 2235 730
fr0000039638 la foncièreverte c 58,96
déc. 17 17,97 18,02
clôTure clôTure vol sePT. 17 2218 2235 730 beTail d'eNgrais - cMe - usd : 1.24225
fr0000066607 lacroix sa c 19,35 19,5 19,2 19,5 + 0,78 90 neW YorK 03/03 02/03 iNdice coTlook a : 86,75, le 03/03//17
fr0000035263 lafuma c 21,89 or (eN dollars Par oNce) new york-arabica (en cents par lb) le 02/03//17
cuivre (en cents par lb) Mars 17 485,5 480,5 35751 new york (cont. n°2 - cents par lb)
fr0004027068 lanson-bcc b 33 33 32,77 32,77 - 0,7 290 seTTleMeNT seTTleMeNT seTTleMeNT seTTleMeNT vol seTTleMeNT seTTleMeNT vol Porc Maigre - cMe - usd : 0.6675
fr0006864484 laurent-perrier b 70,9 71,5 70,9 71,5 + 0,9 484 03/03 02/03 Mai 17 491 486,25 30265 seTTleMeNT seTTleMeNT vol 03/03 02/03 le 02/03//17
03/03 02/03 03/03 02/03
fr0004170017 le noble ageg b 39,48 39,64 39,04 39,52 + 0,08 6476 Fév. 17 1256,9 1256,9 Mars 17 2,69 2,67 347 Juil. 17 494 490,5 15502 Mars 17 141,25 143,3 12 Porc FraNce - eur : 1.323
avr. 17 1226,5 1234,4 Mars 17 77,28 77,7 8 Mai 17 143,3 144,3 14945
fr0000075673 le tanneurg c 2,09 avr. 17 2,69 2,68 220 aouT 17 496,5 492,25 6187
Juil. 17 78,83 77,92 4770
fr0000121295 lebon c 159,93 159,93 159,93 159,93 40 JuiN 17 1229,8 1237,8 Juil. 17 145,6 146,65 3095
Mai 17 2,7 2,69 48062 sePT. 17 498,75 495,25 5731 Oct. 17 75,06 74,79 indices
fr0004165801 les hôtels de paris c 1,75 1,75 1,75 1,75 + 7,36 978 aouT 17 1256,9 1256,9 déc. 17 151,05 152,2 2114
ocT. 17 1236,1 1243 aouT 17 2,72 2,76 15 new york nymex wti (eN $ Par baril) 03/03 02/03
fr0004023208 les nx constr. b 40,41 40,41 40,4 40,4 - 0,96 39
clôTure clôTure vol
fr0000033599 lexibookg c 1,29 1,35 1,29 1,31 4256 platine (eN dollars Par oNce) rJ crb 191,09 190,18
03/03 02/03 Bois jus d’orange
fr0004156297 linedata svicesg b 46,66 47,84 46,66 47,4 + 1,72 1765 seTTleMeNT seTTleMeNT
KuaLa LuMpur
fr0000121352 locindus b 03/03 02/03 JuiN 17 54,12 53,4 53 chicago (eN $ Par 1000 bdFT) reuTers coM. 2661,33 2654,89
19,37 new york (coNT. No2 - eN ceNTs Par lb)
fr0000030074 malteries fr-b c 350,03 Fév. 17 1026,5 1000 etain (en dollars par tonne) sePT. 17 54,7 54 1 seTTleMeNT seTTleMeNT vol
avr. 17 994,1 989,2 03/03 02/03 seTTleMeNT seTTleMeNT vol Moodys coM. 5816,81 5765,26
fr0000032302 manutan inter.g b 68,45 68,78 68,2 68,31 - 0,21 1287 seTTleMeNT seTTleMeNT vol JaNv. 18 54,78 54,15
Juil. 17 997,6 993,5 Mars 17 357 355,6 03/03 02/03
fr0000051070 maurel & promG a 3,57 3,6 3,53 3,57 203937 ocT. 17 1001,3 996 03/03 02/03 Fév. 18 54,75 54,13 or iNdusTriel 37832 38255
Mai 17 370,6 370,2
fr0011742329 mcphy energyg 5,01 5,2 4,99 5,15 + 2,59 19335 ocT. 17 1001,3 996 Jou r 19500 19550 Mars 18 54,73 54,13 Juil. 17 379,8 380,1 Jou r 112,45 115,7 112.45
fr0000061244 mecelec c 1,45 1,45 1,45 1,45 - 1,36 350 lMex 2865,4 2917,7
Les Echos Lundi 6 mars 2017 FINANCE & MARCHÉS // 31

sicav//fcp
VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER VAL. UNIT DATE DERNIER

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION

CLASSIFICATION
DéSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DéSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DéSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET DéSIGNATION HORS FRAIS DE LA DIVIDENDE NET
CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS** CODE ISIN DES VALEURS EN EUROS** VALOR. EN EUROS**
MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE MONT. DATE

LU0280430660 PICTET-CLEAN ENERGY 80,43 03/03


Mirabaud Asset Management
Tél. +41 58 816 20 20 LU0340554913 PICTET-DIGITAL 257,55 03/03
www.mirabaud.com
marketing@mirabaud.com
LU0255798109 PICTET-EMERG LC DEBT 156,98 03/03
LU0130728842 PICTET-EMERGING EUROPE 341,14 03/03
LU0689230778 MIR. - CONV BONDS EUR A EUR 137,32 03/03 LU0301152442 ÖKOWORLD KLIMA EUR 59,11 03/03 LU0935268721 RAM (L) SF EM MKT CORE EQ 90,51 02/03
LU0130729220 PICTET-EMERGING MKTS 518,06 03/03
LU0928190510 MIR. - CONV.BONDS GLB A USD 119,29 03/03 LU0061928585 ÖKOWORLD ÖKOVIS.CL. EUR 162,49 03/03
LU0128490280 PICTET-EUR BOND