Vous êtes sur la page 1sur 5

Les Lois de finance et le budget de l’état

Loi de finance est une loi votée par le parlement

Est un acte d’autorisation

Projet voté devient une loi après .c’est le gouvernement qui perçoit(les R ET D)

Il y a trois loi de finance :

loi de finance de l' anneé

loi de finance rectificative:opére un


changement de la politique budgétaire.

loi de finance de reglement:c'estune loi par laquelle le


parlement vérifier si le gouvernement a bien respecter
des porjet.

Quatre principes qui aident le parlement à contrôler le gouvernement :


1. Le principe de l’unité : toutes des tracées du projet devient se présenter dans
un compte unique ; intitulé budget générale.
Exception : pour SEGMA : établissement de l’état ; elle ont un statut spéciale .
2. le principe de l’annualité : le budget de l’état est voté chaque année.
Exception :TGV( 3.5 MD) on ne peut pas pratiquer ce principe par contre on
doit étaler le programme sur grandes années.
(a) Rapport de crédit : les autorisation de dépenses expirent en principe à la
fin de l’ année budgétaire ce qui implique l’ annulation des crédites qui
n’ont pas été utiliser au 31 décembre .
(b) La continuité des opérations budgétaires : le principe de l’annualité ne
permet pas une approche budgétaire pluriannuelle de dépenses. c’est
pourquoi la loi de finance déroge parfois à cette règle.
(c) La comptabilisation des opération budgétaire :deux types de
comptabilisation des recettes et dépenses sont concevables :
la comptabilité d'exercice
•il prennent on consideration le vote
•comptabilité d'un seul coup
la comptabilité de gestion o
•comptabilisé les traveux effectués non pas tout.

3 le principe de l’universalité :le principe impose que les montant des recettes et
dépenses doivent apparaitre dans le détail et que les recette ne sont pas affectées a des
dépenses précises.
1.1. Règle de non contraction des recettes et des dépenses : il est donc interdit de ne
faire figurer dans le document budgétaire que les soldes de compensation .
1.2. Règle de non affectation des ressources : impose que c’est l’ensemble des dépenses
qui va assurer le financement de l’ensemble des dépenses.

4 le principe de spécialité :les dépenses sont destiner a une fin spécifique et ne peuvent être
utilisés à d’autre fins.

La procédure budgétaire :

Le budget est préparer et exécuté le gouvernement ;il est approuvé par le parlement et
d’autre institutions. La procédure est soumise a certains règles et suit un calendrier précis
elle concerne :

 La préparation
 Le vote
 L’exécution
 Le contrôle du budget.
A.les procédures de dépenses :
 Phase administrative :ordonnateur , cette phase constituer de trois
distinctions :

 Phase comptable : effectuée par le comptable et constituée de paiement


c'est-à-dire l’acte par lequel l’organisme public se libre de sa dette.
B : la procédure des recettes
 Prescription des recettes
 Recettes publique ont pour origine des créances qui résultent de
l’application de la loi.
 Ordonnateur ne crée pas des recettes.
 Assiette consiste à déterminer la matière imposable
 Liquidation consiste à chiffrer exactement le montant de la
recette.
Le contrôle du budget :

le controle administrative:exercer dans chaque ministre


par un controleur budgétaire et comptable ministériel.

le controle juridictionnel: la coure des compte


examine les comptabilité des comptable et rend des
arréte sur les compte qu' elle a vérifier.

le controle parlementaire:s'il exerce à l occasion de l'


adoptation du budget(vote de la loi de finance)
pendant son exucution et aprés( vote de la loi de
réglement).

Les recettes générales de l’Etat BGE :


 L’essentiel des ressources sont des recettes fiscale
constitué d’imports décrits et indirectes
I. Les impôts :
 Financer des dépenses et services publique.
 Corriger les inégalités sociales.
 Réguler l’activité économique.
 Impôts directe : visent directement les ressources des
contribuables.
 Un impôt direct trouve son origine dans une situation (avoir
revenu).
 Il est payer et supporté par la même personne
(contribuables=redevable)
Question d’examen ; calculer l’ IS
Montant du bénéfice net en dhs Taux d’imposition
≤300000dhs 10%
De 3000001à10000000 dhs 17.5%
≥1000000dhs 31%
CAS d’lustration par un montant du bénéfice net de
5000000 dhs .

Méthodes de calcule par tranche :


3000.000*10%=X
7000.000*17.5%=Y
4000000.31%=Z
L’IS =∑XYZ
LES entreprises imposées au taux de 17.5% (taux réduite) :
 Les entreprises minières exportatrices
 Etablissement privé d’enseignement
 Les entreprises artisanales