Vous êtes sur la page 1sur 25

GESTION DE

L’APPROVISIONNEMEN
T ET DU STOCK

Année universitaire : 2018-2019


Master Spécialisé en Comptabilité,
Contrôle et Audit
INTRODUCTION Générale
La Gestion des stocks correctement est une réelle nécessité de nos jours,
surtout lorsque la concurrence devient de plus en plus performante,
n'autorise aucune erreur de gestion, de ce fait, Toute entreprise, quelle que
soit son activité, doit veiller à assurer une bonne gestion des stocks, ainsi
qu'une efficacité dans la rotation des stocks  et la gestion des
approvisionnements pour être performante et éviter le sur-stockage.

En effet, les stocks constituent des valeurs d'exploitation à gérer.


Toutefois, leurs existences engendrent des coûts. Lorsque des stocks sont
moins importants, l'entreprise est menacée de rupture de stock qui
désorganise le processus de fabrication. Cette rupture crée des coûts
supplémentaires et surtout entache
Encadré par : l'image de marque de l'entreprise. En
revanche, lorsque les stocks sont trop
BOUAMAINE ABDELHALIM
importants, ils constituent des
Elaborées par : immobilisations qui gonflent le prix de
revient et perturbent l'équilibre de la
ELAASRY IKRAM
trésorerie.
LAGZAL KHADIJA
Donc, il est nécessaire de gérer, d’évaluer
correctement les stocks et de suivre leur
rotation afin de limiter l’impact financier du stockage sur le résultat de
l’entreprise. En fait, l’acquisition et l'entreposage des stocks nécessitent
beaucoup d’argent ; c’est pourquoi une bonne gestion des stocks est
essentielle à la croissance d’une entreprise. Le fait d'avoir du stock peut
avoir un impact positif ou négatif sur notre activité, en fonction de la façon
dont vous le gérez. Et c'est en considération de l'importance de cette
discipline qu'est la gestion des stocks que notre choix d’étude menée dans le
cadre de ce projet est de faire un diagnostic approfondi de la politique
d’approvisionnement, stock et leurs outils de gestion. En fait notre projet
est composé de trois chapitres, nous allons entamer dans le 1er chapitre la
politique d’approvisionnement. Quant à deuxième chapitre, il traite le

Année universitaire : 2018-2019

1
stock et ses outils de gestion et finalement le troisième chapitre est consacré
à un cas pratique d’une entreprise.

CHAPITRE I :
GESTION de l’APPROVISIONNEMENT

AXE I : CADRE CONCEPTUEL

1- Définition
L’approvisionnement est l’ensemble des opérations consistent à déterminer
la quantité des marchandises ou des matières premières nécessaires pour le
fonctionnement des entreprises.

On peut considérer que l'approvisionnement est distingué en deux flux :

 Le flux administratif (informationnel) est nécessaire à l'envoi et à la


réception de données, ordres, commandes, factures, etc.
 Le flux physique est l'art d'acheminer le bien vers le demandeur, par
bateau, avion, camion, chemin de fer, etc.

La rentabilité d'une entreprise dépend, en grande partie, de la gestion des


approvisionnements. En effet, ceux-ci représentent en moyenne la moitié du
coût de revient de la marchandise mise en vente.

2- Mission
La mission da la fonction approvisionnement est de procurer à l’entreprise
dans les meilleures conditions de qualité, de cout, de délais et de sécurité, les
matières premières, les composants, les fournitures, les outillages, les
équipements et les services dont l’entreprise a besoin pour l’activité

3-Objectifs de l’approvisionnement
La fonction de l’approvisionnement c’est de mettre à la disposition des
unités de production les biens en qualité et quantité suffisantes. Ceci est
réalisé selon les objectifs suivants :

Année universitaire : 2018-2019

2
 Objectif de fonctionnement

Le service achat doit mettre à la disposition du service production des


quantités de matières suffisantes pour son bon fonctionnement afin d’éviter
tout arrêt ou ralentissement de la fabrication dans la mesure où toute
rupture de stock implique une perte des clients ou un retard dans le
programme de production.

 Objectif des coûts

Les services d’approvisionnement cherchent toujours à réduire les coûts


d’achat et les coûts de stockage. Les moyens utilisés par le service achat
sont variés : pression sur les fournisseurs pour obtenir les meilleurs prix et
des délais de paiement importants, l’achat en grande quantité mais une
gestion très fine des stocks : ne pas avoir trop sans manquer, car une
rupture de stock est souvent préjudiciable.

 Objectif de qualité

Privilégier la qualité de l’approvisionnement, c’est réduite les malfaçons, les


déchets et donc améliorer la qualité finale des produits.

AXE II : PRINCIPALES PHASES D’APPROVISIONNEMENT

PHASE 1-Détermination des besoins

Lorsqu’il y a un manque de matières, fournitures, marchandises… . La


détermination de ces besoins dans tous les services de l’entreprise permet
d’établir des programmes d’approvisionnement : les achats à effectuer, les
délais de livraison, les prix...

PHASE 2-Sélection des fournisseurs

Une fois les besoins en approvisionnement sont déterminés, l’entreprise


passe à la prise de décision d’achat et pour cela, elle est obligée de consulter
plusieurs fournisseurs et de choisir le fournisseur le plus avantageux.

Le choix des fournisseurs s’effectue selon plusieurs critères parmi lesquels :

 Le prix.
 La qualité (respect du cahier des charges fixant les exigences
techniques)
 Les délais de livraison et leur respect.
Année universitaire : 2018-2019

3
 Le service après-vente (maintenance des biens de production :
machines, ordinateurs…)
 Les facilités de paiement.
 La sécurité (régularité et sûreté des approvisionnements)
 La garantie.
 La localisation.

La sélection des fournisseurs se fait au moyen :

 des appels d’offre effectués par voie de presse ou par circulaire.


 de la négociation directe : mise en concurrence des fournisseurs
habituels et négociation des conditions.
 des centrales d’achat qui sont chargées de trouver les fournisseurs et
de négocier les conditions de vente pour les entreprises de
distribution.

Les réponses des fournisseurs se font souvent en deux temps : par téléphone
ou en face à face avec l’acheteur pour négocier et mettre en place les
accords dans un premier temps, mais il est nécessaire de confirmer par
écrit pour que les clauses du contrat soient officialisées. Pour un service, le
fournisseur peut notamment établir un devis qui est une description précise
des travaux à effectuer accompagnée d’une estimation de prix.

PHASE 3-La commande

Sur le plan de traitement administratif une opération d’achat entraîne


l’exécution d’un certain nombre de travaux et la création d’un certain
nombre de documents.

 La demande d’achat : c’est un document interne établi par le service


demandeur et transmis au service achats pour l’informer des
différents besoins en produits. Ce document peut être sous forme
papier ou sous forme électronique, par l’intermédiaire du réseau
intranet de l’entreprise.
 La commande : elle est rédigée par les services achats aux
fournisseurs par le biais d’un bon de commande, ou bulletin de
commande.
 La réception et le contrôle : une fois passé, la commande doit être
suivie : les libellés de livraison sont surveillés.

Année universitaire : 2018-2019

4
La réception est organisée et planifiée et contrôlée dans le temps et
l’espace.

Les marchandises, produit ou matières sont contrôlés en quantité et


qualité.

Ces derniers seront stockés au magasin ce qui posera le problème de


l’importance de leur gestion.

AXE III: STRATEGIES DE GESTION D’APPROVISIONNEMENT

L’approvisionnement stratégique est un processus d’identification et de


sélection des sources d’approvisionnement constituant un réseau assurant
un approvisionnement stable au plus bas coût total. Elles existent différant
stratégies d’approvisionnements :

L’approvisionnement standard 

 Il s’agit de la stratégie classique. Tous les besoins internes sont exprimés
dans des demandes d’achats. Ces dernières arrivent au service achats. Le
service achats contacte des fournisseurs externes et envoie des appels
d’offres. Après étude des offres et sélection des fournisseurs, les demandes
d’achats sont converties en commandes d’achats. On attend ensuite la
livraison des marchandises à la date et au lieu convenu. 

Le transfert physique 

Les besoins internes sont orientés vers un magasin de l’entreprise. Le


magasin principal approvisionne les magasins secondaires, les ateliers ou les
bureaux. Ce flux interne de marchandise d’une entité à une autre de
l’entreprise s’appelle « flux de transfert ». En effet, le mouvement de stock
ne provoque en retour aucune facturation. Les stocks sont transférés avec
leur valeur. 

La sous-traitance 
  
Il s’agit de confier à une tierce partie l’exécution d’une prestation, ou la
fabrication de matières ou de composants que l’on ne souhaite ne pas
produire soit même. La sous-traitance est une stratégie
d’approvisionnement avec des caractéristiques particulières qui la
différencie de l’approvisionnement de services externe. Dans une

Année universitaire : 2018-2019

5
commande, chaque poste de sous-traitance est rattaché à un ou plusieurs
sous-postes qui contiennent les matières ou les composants requis par le
sous-traitant pour effectuer sa tâche. 

Ces matières ou composants engendrent une consommation des stocks de


l’entreprise. Une fois la commande d’achat confirmée, on effectue au niveau
du magasin une opération de sortie marchandises à destination du sous-
traitant.

Les services externes

  
Dans une commande de services externes, chaque poste comprend un
cahier des charges qui détaille les prestations du fournisseur. Le cahier des
charges peut inclure des postes qui représentent des services, des activités,
mais également des articles. 

Stratégies d’approvisionnement électronique 

  
e-soursing, e-procurement et e-tendering sont des stratégies
d’approvisionnement qui intègrent l’utilisation de l’internet.

 e-sourcing  (recherche de fournisseurs par internet) désigne


l'utilisation d'internet pour identifier et contacter de nouveaux
fournisseurs pour un type de produit donné ;
 e-procurement  (approvisionnement par internet) désigne
l'utilisation des nouvelles technologies pour automatiser et optimiser
la fonction achat de l'entreprise. Tout le processus d’achat est géré
dans internet (commande, tracking de l’acheminement, confirmation
de la livraison) ;
 e-tendering (devis électronique) désigne l'utilisation d'internet
pour faire des demandes de devis d'une part et la réception des offres
d'autre part.

AXE IV : OUTILS DE LA GESTION D’APPROVSIONNEMENT

Pour savoir quelle politique mettre en place il est avant tout nécessaire de se
poser des questions. Dans un premier temps, il vous faudra savoir «quel
produit» il est nécessaire d’approvisionner ?

Année universitaire : 2018-2019

6
Après, déterminer les deux variables le «quand» et le «combien». Le
«quand» sera en fait un questionnement pour savoir si
l’approvisionnement sera à «date fixe», ou s’il sera à «date variable».

Une fois une réponse à chacune de ses questions trouvée, nous pouvons
regarder la matrice ci-dessous:

Quand ? Date fixe Date variable


Combien?

Réapprovisionnement Point de
Quantité fixe fixe périodique commande
Recomplétement
Quantité variable périodique

1. Le réapprovisionnement fixe périodique :

Aussi connue sous le nom de « méthode calendaire », elle s’utilise le plus


dans le cadre d’un contrat de livraison annuelle conclu auparavant avec
un fournisseur. Des quantités presque équivalentes de matières sont
livrées à des dates fixes. Cette politique est mieux adaptée pour des
produits dont la consommation est constante et régulière.

2. Le recomplètement périodique :

Méthode de recomplètement elle est adaptée pour les produits coûteux,


périssables ou encombrants et dont la consommation est régulière. Pour
chaque produit concerné, un niveau de stock maximum est défini. A
période fixe, le gestionnaire analyse son stock restant et émet une
commande en quantité permettant de le ramener au niveau de stock
maximum autorisé.

 Calcul du niveau de recomplètement et de la quantité commandée

Nr = j(T+d) + Ss

Qt commandée = Nr – potentiel

Avec
Nr=Niveau de recomplètement
T = Période de réapprovisionnement en jours

Année universitaire : 2018-2019

7
Potentiel = existants + attendus – obligations
j = Besoin quotidien moyen
d = délai d’approvisionnement
Ss = Stock de sécurité

3. La méthode du point de commande :

La méthode du point de commande est utilisée dans un système de flux


tendus. Elle consiste à définir un stock minimum qui, une fois atteint,
déclenche l'approvisionnement : cela permet de réduire le stockage et les
coûts associés.

Son calcul se fait de la manière suivante:

Consommation moyenne journalière (CMJ) x  délai


d’approvisionnement en jours (DA)

La consommation totale se trouvera en divisant la consommation totale


sur une période par le nombre de jours ouvrés. Le délai
d’approvisionnement lui pourrait correspondre au temps que mets le
fournisseur pour nous livrer… cependant il serait incomplet.

Le délai d’approvisionnement doit prendre en compte plusieurs éléments


afin que l’entreprise ne tombe pas en rupture de stock:

 Le délai de connaissance du niveau de stock,


 Le délai administratif de passation de la commande
 Le délai administratif de traitement de la commande
 Le délai fournisseur
 Le délai de réception de la commande
 Le délai de mise à jour du stock

Année universitaire : 2018-2019

8
Chapitre II :
Stocks et ses outils de Gestion

AXE I : GENERALITES SUR LA GESTION DU STOCK

1-Stock

Le stock désigne un ensemble des matières (directes ou indirectes) et des


produits (finis ou en cours de fabrication) qui appartiennent à une
entreprise industrielle ou commerciale à une date donnée et qui sont
entreposés dans l'attente de leur utilisation ou de leur vente. Une bonne
gestion des stocks signifie un placement intelligent des stocks qui consiste à
planifier et à mettre en œuvre une méthode pour maximiser la rentabilité ;
afin de permettre à l’entreprise d’avoir les ressources nécessaires pour
produire et les produits finis disponibles pour honorer toutes ses
commandes

2- Typologie du Stock

Stocks selon leur fonction

Année universitaire : 2018-2019

9
Stock de sécurité : pour pallier à des circonstances extraordinaires telles
qu’un pic de commandes ou un retard de la part de l’un de vos
fournisseurs, il est nécessaire de disposer d’un stock de sécurité.

Stock d’alerte : est en réalité un indicateur qui vous alerte lorsqu’est venu
le moment de vous réapprovisionner. Vous devrez déterminer le seuil de
déclenchement de ce stock, qui doit impérativement être supérieur à celui
du stock de sécurité puisque sa finalité est différente.

Stock dormant : Dans cette catégorie, vous devrez comptabiliser l’ensemble


des références obsolètes immobilisées, que vous ne pouvez plus vendre et
intégrer aux commandes clients (changement de packaging, nouvelles
normes etc.).

Stock de soudure ou tampon: C’est la quantité de produit ou marchandise


qui permet à l’entreprise de fonctionner pendant la période où la
production d’un type de bien n’est pas possible.

Stock en transit : Il s’agit de toutes les marchandises encore présentes dans


les processus de production ou de commercialisation : en cours
d’acheminement, en cours d’emballage, en cours de fabrication, etc.

Stock spéculatif : Vous constituez ce stock lorsque vous achetez des


produits dans des quantités supérieures à celles dont vous avez réellement
besoin pour profiter de remises, ou prix inférieurs aux prix pratiqués
habituellement. Vous pouvez également être amené à créer ce type de stock
lorsque vos fournisseurs envisagent d’augmenter les prix de certains
produits.

Stocks et immobilisations

La qualification de stock pour un bien ne dépend pas de la nature du bien,


mais de sa destination : sont considérés comme des stocks les biens destinés
à être revendus, et non à être conservés dans l’entreprise pour y être utilisés
(immobilisations).

Exemple : dans une entreprise d’achat et vente de matériel informatique,


les ordinateurs sont des éléments de stocks, sauf ceux qui sont mis en
service pour ses propres besoins, qui sont des immobilisations.

3-Documents de Gestion du stock

Année universitaire : 2018-2019

10
Pour un bon suivi des mouvements de stocks, l’entreprise utilise des
documents plus ou moins normalisés :

 Bons de livraison (ou de réception) : document qui permet de noter


les entrées effectives en stock

 Bons de sortie : document permettant de noter les sorties effectives

 Bons de réintégration : pour les retours en magasin d’articles non


utilisés par les services consommateurs

 Bons de retour ou de refus : concernent les retours aux fournisseurs


d’articles refusés

4- Utilité de Gestion du Stock

 Eviter la péremption des produits et les stocks morts

 L’entreprise s’assure qu’elle dispose la quantité de stock nécessaire à


son fonctionnement

 Répondre au mieux aux demandes des clients

 Optimiser les flux de trésorerie

 Economiser les coûts d’entreposage

 Acheter au coût unitaire le plus avantageux en profitant des remises


accordées par les fournisseurs sur les achats en grande quantité

Axe II : LES METHODES D’EVALUATION DES STOCKS

Les stocks peuvent être évalués soit par la méthode du coût moyen unitaire
pondéré (CMUP) notamment CMUP après chaque entrée ou bien par la
méthode de l’épuisement des lots notamment FIFO(ou PEPS)

1-la méthode CMUP après chaque entrée

Année universitaire : 2018-2019

11
Selon cette approche le stock est calculé après chaque mouvement d’entrée
ou d’achat et les sorties qui suivent sont valorisées au dernier coût calculé
selon cette formule :

CMUP après chaque entrée= V.SI+ V.E/ Q.SI + Q.E

V.SI: Valeur du dernier stock ou du stock initial

V.E : Valeur de la nouvelle entrée en stock

Q.SI: Quantité du dernier stock ou du stock initial

Q.E : Quantité de la nouvelle entrée en stock

L'avantage de cette méthode est qu'elle permet la valorisation des


stocks en temps réel c'est-à-dire d'une façon permanente.

2-La méthode FIRST IN FIRST OUT « PEPS »

Toutes les sorties de stocks au cours de l’exercice sont valorisées au coût de


l’article le plus ancien (c’est-à-dire celui entré en premier dans les stocks).
On considère que les stocks vendus sont, par priorité, les plus anciens. Cette
méthode est utilisé généralement pour les produits périssable afin d’épuiser
en premier les lots arrivés en premier car une longue période de stockage
pourrai faire perdre de la valeur au bien; Toutefois l'inconvénient de cette
méthode est qu'elle répercute avec retard les variations de prix.

3-La méthode du coût standard

Cette méthode, autrefois utilisée presque uniquement par les entreprises de


fabrication, devient plus couramment utilisée par des entreprises œuvrant
dans plusieurs autres secteurs d’activités. Elle consiste à déterminer de
façon théorique le coût d’un produit au début du cycle des affaires et
d’utiliser ce coût durant toute la durée du cycle des affaires pour évaluer ce
produit.

4-Comparaison entre ces trois méthodes

Méthode EXACTITUDE Facilité Imputabilité


Année universitaire : 2018-2019

12
d’évaluation d’utilisation
Coût moyen Bon Très difficile mauvais
FIFO ou PEPS Très bon Difficile mauvais
Coût standard Bon à très bon Très facile Excellente

AXE III: LES METHODES D’OPTIMISATION DE LA GESTION DU STOCK

1-La Méthode 20/80

La méthode ou loi 20/80, aussi appelé loi de Pareto est un phénomène


empirique constaté dans certains domaines et qu’elle montre que :

 20% d’article ou de référence en stock correspondant à 80% du


chiffre d’affaires global

 80% d’article ou de référence en stock correspondant à 20% du


chiffre d’affaires global

Son objectif est de sélectionner les articles pour lesquels il convient


d'organiser en priorité la gestion des stocks. Quand on constate que 20 %
environ d’articles référencés représentent environ 80 % du CA Global, on
applique à ces produits une gestion complexe et rigoureuse. Dans le cas
contraire on applique une gestion souple.

2- La méthode ABC

L'analyse ABC est une version plus raffinée de l'analyse 20/80 ; Cependant
elle ne possède pas des clés de répartition standard.

Son principe est de séparer les produits auxquels vous devriez accorder le
plus d’importance de ceux qui sont moins importants. Pour ce faire, vous
pouvez affecter chaque article figurant sur votre liste de produits à l’une de
ces trois catégories :

 Produits de haute valeur qui ne se vendent pas souvent


 Produits de valeur moyenne qui se vendent de façon modérée
 Produits de faible valeur qui se vendent beaucoup

Les articles de la catégorie A requièrent une attention particulière ; leur


impact financier est considérable, mais leur vente est imprévisible. Les
Année universitaire : 2018-2019

13
articles de la catégorie C nécessitent moins d’attention ; leur impact
financier est moindre, et ils se vendent de façon très soutenue. Les articles
de la catégorie B représentent le point de milieu entre les deux catégories.

N.B : Ces méthodes de gestion des stocks sont théoriques. Leur application
réelle peut varier d'une entreprise à une autre.

3- La méthode de WILSON

Savoir gérer ses stocks c'est trouver un compromis entre coût et


disponibilité des pièces. Pour optimiser ses coûts, le logisticien doit trouver
un équilibre entre le nombre de commandes d'approvisionnement et la
quantité stockée. Dans le cas de commandes à périodicité fixe et quantité
identique, la formule de Wilson permet de calculer quantité économique
par commande et le nombre optimal de commandes d'approvisionnement
pour minimiser le coût global des stocks.

 Calcul de la quantité économique

La quantité optimale Q à commander est égale à :

Dont

D : La Demande (ou consommation) en quantité sur la période considérée

CC : Le Coût d'une Commande (ou coût de lancement intégrant : coût de


passation de commande + coût de transport + coût de réception)

CS : Le Coût unitaire de possession de Stock

Année universitaire : 2018-2019

14
 Calcul du nombre optimal de commandes :

Pour connaître le nombre de commandes, il suffit de diviser la demande D


par la quantité économique Q

Les limites de cette formule résident dans le fait qu'elle est extrêmement
dépendante de deux paramètres subjectifs les coûts de stockage sont en
partie non proportionnels à la quantité stockée (c'est le cas par exemple du
coût de location du hangar, structure), et les coûts de lancement sont
difficiles à évaluer

Axe IV : LOGICIELS DE LA GESTION DES STOCKS

Toutes les entreprises ont des stocks. Quand ces derniers sont importants,
l'utilisation d'un logiciel de gestion des stocks est hautement recommandée
puisqu’il permet d’optimiser la gestion des stocks tout en s'adaptant aux
logiciels commerciaux et comptables.

Il existe deux grands types de logiciels de gestion des stocks :

 Le premier est un logiciel complet qui fonctionne en autonomie

 Le second le plus utilisé par les très grandes entreprises est une
application qui s'ajoute à un système déjà en place, ainsi, il est relié
aux différents logiciels et applications utilisés par le service comptable
ou commercial, avec lesquels il partage les données.

En effet, grâce aux différents logiciels de gestion des stocks disponibles, les
entreprises peuvent :

 Gérer leurs stocks surtout les entrées et les sorties.

 Déterminer le stock maximum et minimum.

 Connaître le contenu des stocks en temps réel et obtenir un historique


des mouvements de stocks.

 L’aide à la gestion des approvisionnements et l’inventaire des stocks

 Émettre des bons de livraison et des rapports divers.

Année universitaire : 2018-2019

15
CHAPITRE III :
CAS EMPIRIQUE
Une société  « KMR ALIMENTAIRE » est une entreprise industrielle
appartenant au secteur agro-alimentaire souffre à des problèmes au niveau
de stock et d’approvisionnement. Ces problèmes se résument comme suit :
le sur-stockage, la mauvaise rotation du stock, la péremption des produits
et le coût élevé d’entreposage résultant de manque d’information sur la
quantité économique ainsi que le nombre des commandes annuels.

En tant que bureau d’étude, nous sommes chargés de gérer efficacement les
outils d’approvisionnement et de stock de cette dernière ce qui va la rendre
très compétitive. Afin d’organiser notre recherche, nous avons divisé ce
dernier en plusieurs tâches comme suit :

Tâche 1 : Traitement de données collectées


Dans le cadre de notre projet, nous avons traitées les données collectées
auprès du service de l’approvisionnement. Les informations sont comme
suit :
 Le prix d’achat unitaire : 5 DH
 Le coût de lancement : 218.75 DH
 Le taux de possession : 20% / an
 Les besoins annuels prévus : 7000 articles
Autres informations supplémentaire :
 Stock initial : 200 unités
 Les stocks résiduels sont évalués en fin de période.
 On considère que les entrées s’effectuent en début du mois.
Année universitaire : 2018-2019

16
 Les besoins seront étalés sur 12 mois
Tâche 2 : Détection des problèmes :
D’après la précédente tâche, on a détecté plusieurs problèmes qu’on doit
les traiter minutieusement. Ces problèmes sont comme suit :
 La quantité économique à commander
 Le nombre des commandes annuel
 La détermination du stock résiduel par période
 Le Sur-stockage
Données de problèmes :

Besoins Stock Entrée Stock


initial résiduel
Période Mois Quantité Début Fin de
de mois mois
T1 1 350
2 500
3 800
T2 4 400
5 550
6 150
T3 7 900
8 600
9 350
T4 10 950
11 800
12 600
Sommes 7000

Tâche 3 : La détermination des solutions


1- La Détermination de quantité économique optimale à commander:
2 D∗CC
On a Q*=
√ CS

Année universitaire : 2018-2019

17
Donc
2∗218.75∗7000
Q*=
√ 20 %∗5
= 1750 unités

2- Le Nombre de commande optimal à l’année :


D
On a : N*= Q∗¿ ¿

7000
N*= 1750 = 4 commandes par an

3- Le tableau final des stocks résiduels par période


Somme 7000 7000
s

Année universitaire : 2018-2019

18
Sur quatre période, nous avons eu deux sur-stockage, la probabilité de sur-
stockage de stock est : 2 surstock/4 surstock = 50%.

Tâche 4 : Interprétations


 Période T1

Un stockage apparaît durant cette période. En effet, la somme des besoins


est 350+500+800= 1650 Dans cette période, les entrées sont de 1750 et déjà
nous avons un stock initiale de 200. Il apparaît donc un stockage de
200+1750-1650=300 unités en fin de première période. Le stock résiduel est
donc égal à 300 à la fin du premier trimestre. Le stock de 100 unités est
utilisé pour couvrir les besoins de mois suivant .Le stock de roulement a
pour valeur de 1650, ce qui correspond à la consommation sur la période
T1
 Période T2

Les entrées pour chaque période sont de 1750. Les besoins exprimés sur la
période T2 sont de 400+550+150=1100.les stocks couvrit par période
précédente sont de 300. Le stock de roulement=1100.
Le stock résiduel en fin de période T2 a pour valeur : Stock restant =
300+1750-110=950.
Ce stock dû à la quantité élevé de commande par rapport aux besoins de la
période T2.
 Période T3
Les calcule est similaire le stock reste élevé de 850.

Année universitaire : 2018-2019

19
A la fin de l’année, nous avons observé que le stock restant est de 250. Le
stock est diminué à cause des besoins élevés de période T4 de
950+800+600=2350 qui sont utilisés les stocks de la période T3.
Pour conclure, chaque période nous reste des stocks la cumul de ces
derniers nous engendrons un sur- stockage de 250 unités

Tâche 5 : La durée prévisionnelle pour une passation de la commande

Cette entreprise qui est spécialisée au produit alimentaire, la chaîne de sa


production nécessite des matières première qui les achètent en quantité très
élevée ce qui entraîne un stock périssable. Donc elle souhaite connaître la
durée qui prend une commande pour être arrivée c’est pourquoi On a
essayé de schématiser le processus de passation de commande par le
graphique de GANTT via MS Project.

Les différentes tâches qui constituent une commande :


Tâches Signification Durée Antécédents
Détection des besoins
A par le service de 6 ------------
production
Envoi de l'expression
B de besoin au service 2 A
approvisionnement
Envoi de l'expression
C de besoin au service 3 A
magasin
D Vérification la 2 C
disponibilité en stock
E Choix de fournisseurs 5 B;D
F Négociation de la 2 E
commande
G Lancement de la 1 F
commande
Réception de la 4 G
H commande
I Règlement de la 2
facture par service de H
comptabilité
Ranger les produits 5 H
J en stock
K Notifier l'utilisateur 1 J
pour récupérer la

Année universitaire : 2018-2019

20
marchandise
L Fin de l’opération I ; K

Graphique GANTT via MS PROJECT :

Année universitaire : 2018-2019

21
D’après l’utilisation de la méthode CPM voilà le calendrier prévisionnel de
la société KMR ALIMENTAIRE :

Tâche Durée DDt DFt DDT DFT ML MT


A 6 0 6 0 6 0 0
B 2 6 8 9 11 3 3
C 3 6 9 6 9 0 0
D 2 9 11 9 11 0 0
E 5 11 16 11 16 0 0
F 2 16 18 16 18 0 0
G 1 18 19 18 19 0 0
H 4 19 23 19 23 0 0
I 2 23 25 27 29 4 4
J 5 23 28 23 28 0 0
K 1 28 29 28 29 0 0
 Significations des abréviations :
 D.D.t : la date de début au plutôt
 D.F.t : la date de fin au plutôt
 D.D.T : la date de début au plus tard
 D.F.T : la date de fin au plus tard
 M.L : marge libre
 M.T : marge totale

Commentaires :
 Pour trouver la durée minimale de réalisation du projet, on doit
chercher le chemin de longueur maximale. Donc la durée 29 jours est
la durée minimale pour réaliser le projet.
Année universitaire : 2018-2019

22
 Les tâches critiques sont : A ; C ; D ; E ; F ; G ; H ; J ; K
 Chemin critique c’est le chemin le plus longue
(Début ;A ;C ;D ;E ;F ;G ;H ;J ;K ;Fin).
 Puisque le chemin critique passe par toutes les tâches critiques, donc
on a seul chemin critique.

Conclusion Générale
La survie d’une entreprise ne dépend pas seulement aux gestionnaires qui
les dirigent, de ses partenaires et de son environnement mais aussi et
surtout d'une stratégie d'approvisionnement et de gestion des stocks plus
efficace. Toutes les décisions de production prise par cette entreprise
passent essentiellement par la gestion des stocks des matières premières.

Or, les résultats de nos recherches montrent que la plupart d’entre elles ne
gèrent pas de façon rationnelle et efficace leurs stocks pour éviter sur-
stockage ou rupture du stock. Si cette gestion actuelle des stocks permet
aux dirigeants d'atteindre leurs objectifs, la résolution des problèmes
constatés pourrait les aider à améliorer la gestion de leur stock, atteindre
un bon niveau de rentabilité et aboutir à une performance.

Année universitaire : 2018-2019

23
 WEBIOGRAPHIE

http://www.logistiqueconseil.org/Articles/Entrepot-
magasin/Approvisionnement-strategies.htm

http://www.logistiqueconseil.org/Articles/Entrepot-
magasin/Reapprovisionement-stock.htm#A

http://www.decformations.com/controle_gestion/stocks.php

https://gerer-mon-entreprise.fr/article/methodes-de-gestion-des-stocks

https://www.mecalux.fr/blog/types-stocks

https://stockage.ooreka.fr/comprendre/gestion-entrepots

Année universitaire : 2018-2019

24