Vous êtes sur la page 1sur 41

Résumé

Le capital humain est un facteur de croissance et d’innovation et il convient d’en assurer la


qualité. Cette dernière peut être assurée en rendant les enseignants davantage conscients de
l’impact de leurs actes sur l’apprenant. Cette démarche, connue dans la littérature sous le nom
d’Evaluation des Enseignants par les Etudiants, est rarement utiliséedans les pays en voie de
développement bien qu’étant accessibleà eux. C’est pour cela quel’ENEAMa jugé utile de
l’implémenter cette année. La présente étude propose uneanalyse exploratoire (classification
sur facteur, AFC) de la satisfaction des attentes des apprenants au regard des prestations
desenseignants. Il en ressort que les facteurs contributifs à la satisfaction des apprenants sont
les éléments sur lesquels comptent toutes unités de formation pour avoir de la notoriété (clarté
et précision des explications, ambiance au cours, rythme du cours, etc.).

Mots-clés : Satisfaction,ENEAM, AFC, Classification.

Abstract
The accumulation ofhuman capital determines the level of economic growth and innovation
and thus, needs to be of a high quality. A way to attend it is to make the teachers more
conscious of their impact on the learning process. This approach named in the literature,
Teachers Assessment by the Learners, is rarely implemented in developing countries although
remaining available for them. That is the reason why ENEAM judgesuseful to apply it, this
year. Thereby, the present research analyzes the satisfaction of the expectations of the learners
regarding the teacher’s service. A multidimensional statistical analysis throughcluster analysis
on factor and CFA techniques has been used to achieve this goal. This analysis shows that the
contributive factors to the satisfaction of the learners are the main elements on which all units
of formation intend to have the fame (clarity and precision of the explanations, ambiance at
the course, rhythm of the course, etc.).

Keywords: Satisfaction, ENEAM, CFA, Cluster analysis.

I
Remerciements

Avant tout développement, il apparaît opportun de commencer ce mémoire de


fin de formation en remerciant, le Docteur Albert Honlonkou, Directeur de
l’ENEAM et le Docteur Placide da Cruz, Directeur Adjoint de l’ENEAM.

Nous remercions également notre tuteur de mémoire le Docteur Barthélémy


M. Sènou et notre maître de stage le Docteur Daniel N. Dalohoun pour les
moments inoubliables passés ensemble, pour l’aide et les conseils qu’ils nous
ont apportés au cours de la rédaction de ce mémoire.

Nous tenons aussi à exprimer notre profonde gratitude envers nos Chefs
Départements Statistique, le Docteur Roland Mèdjigbodo, le Docteur Gilles
Gohy et Monsieur Vincent Kiki et par eux l’ensemble des enseignants de
l’ENEAM.

Enfin, nous remercions nos parents et amis et tous ceux qui, de près ou de loin,
ont contribué à l’élaboration de ce mémoire. Nous implorons la bénédiction du
Seigneur sur tous et sur chacun.

II
Sigles et abréviations

APA : American Psychological Association

AFC : Analyse Factorielle des Correspondances

CFA : Correspondence Factorial Analysis

CREAM : Centre de Recherche d’Economie Appliquée et de Management

ENEAM : Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management

EEE : Evaluation des Enseignants par les Etudiants

EEEE : Evaluation des Enseignants par les Etudiants de l’ENEAM

FASEG : Faculté des Sciences Economiques et de Gestion

MESRS : Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique

UAC : Université d’Abomey-Calavi

Liste des tableaux

Tableau 1 : Présentation des variables .....................................................................P.12

Tableau 2 : Répartition des enseignants-matières. ...................................................P.15

Tableau 3 : Valeurs propres (1ère AFC) ...................................................................P.16

Tableau 4 : Qualité de projection des modalités de la variable satisfaction ............P.17

Tableau 5 : Relation entre satisfaction et classe d’appartenance de l’enseignant ...P.19

Tableau 6 : Valeurs propres (2e AFC)......................................................................P.20

Tableau 7 : Qualité de représentation ......................................................................P.20

Tableau 8 : Caractérisation des classes. ...................................................................P.22

Liste des figures

Figure 1 : Histogramme des valeurs propres .........................................................P.16

Figure 2 : Carte factorielle des variables. ..............................................................P.18

Figure 3 : Histogramme des valeurs propres .........................................................P.20

Figure 4 : Carte factorielle(2e AFC) ......................................................................P.21

III
Table des matières
Remerciements...................................................................................................................................... II
Sigles et abréviations ........................................................................................................................... III
Liste des tableaux ................................................................................................................................ III
Liste des figures ................................................................................................................................... III
Introduction ........................................................................................................................................... 1
1.1. L’ENEAM et le déroulement du stage ........................................................................................ 2
1.1.1 L’Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management (ENEAM) ............................ 2
1.1.2. Mission et offre de formations .............................................................................................. 2
1.1.3. Organisation Administrative ................................................................................................. 3
1.2. Le microenvironnement de l’ENEAM ......................................................................................... 3
1.2.1. Les Ecoles/Universités privés................................................................................................ 3
1.2.2. Les acteurs scolaires .............................................................................................................. 4
1.3. Le macro-environnement de l’ENEAM ....................................................................................... 4
1.3.1. L’environnement scolaire ...................................................................................................... 4
1.3.2. Environnement juridico- institutionnel.................................................................................. 4
1.4. Déroulement du stage et observations .......................................................................................... 4
Chapitre 2 : Cadre théorique et méthodologique ............................................................................... 6
2.1. Problématique............................................................................................................................... 6
2.2. Hypothèses et objectifs ................................................................................................................. 9
2.2.1. Objectif de la recherche ......................................................................................................... 9
2.2.2. Hypothèses ............................................................................................................................ 9
2.3. Revue de littérature ...................................................................................................................... 9
2.3.1. Eléments théoriques sur la satisfaction.................................................................................. 9
2.3.2. Mesure de la satisfaction ..................................................................................................... 10
2.3.3. Synthèse............................................................................................................................... 11
2.4. Méthodologie.............................................................................................................................. 12
2.4.1. Source des données.............................................................................................................. 12
2.4.2. Description de la base de données ....................................................................................... 12
2.4.3. Présentation des variables du questionnaire ........................................................................ 13
2.4.4. Outil et processus d’analyse. ............................................................................................... 14
Chapitre 3 : Présentation et interprétation des résultats................................................................. 16
3.1. Présentation et analyse des résultats ........................................................................................... 16
3.1.1. Classification sur facteurs.................................................................................................... 16
3.1.2. Meilleur hyperplan de projection ........................................................................................ 16

IV
3.1.3. Hyperplan satisfaction ......................................................................................................... 17
3.1.4. Contributions des perceptions à la formation de l’hyperplan .............................................. 18
3.1.5. Caractérisation des classes d’enseignants-matières ............................................................. 20
3.2. Préconisations opérationnelles ................................................................................................... 23
Conclusion ............................................................................................................................................ 25
Références bibliographiques......................................................................... Erreur ! Signet non défini.
Annexes .......................................................................................................... Erreur ! Signet non défini.
Références bibliographiques............................................................................................................... 26
Annexes .................................................................................................................................................. a

V
Introduction

Selon la théorie du capital humain, l'éducation est conçue comme « l'acquisition de


compétences cognitives qui accroissent la productivité de leur détenteur et sont par
conséquent rémunérées sur le marché du travail » (Becker, 1964 ; p.46). Cette théorie
recouvre un jugement courant dans l'opinion (de bonnes études conduisent à un bon salaire).
Ainsi apparait la question de la compétence sur le terrain. Généralement, les étudiants se
posent des questions par rapport à leur compétence une fois dans le monde de l’emploi (par
exemple :qu’ai-je appris au cours de ma formation ? qu’est-ce que j’apprends et qui me
serait utile ?).Ceci montre la nécessité pour les écoles de formations supérieures de combler
les attentes des apprenants.

Réputée centre d’excellence, l’ENEAM doit tenir compte d’un grand nombre de concurrents.
La connaissance du degré de satisfaction des étudiants permettra à l’ENEAM d’adopter des
stratégies qui lui permettront, de garder sa renommée d’Ecole d’excellence. Cette satisfaction
vient en occurrence de l’appréciation que les étudiants font des enseignants et des cours qu’ils
reçoivent d’eux. Ceci a conduit à une enquête d’Evaluation des Enseignants par les Etudiants
(EEE) et la présente étude propose une explication du niveau de la satisfaction des apprenants.

Pour y parvenir, nous avons effectué une classification sur facteur des groupes d’enseignants-
matières par construction d’une carte de préférence des apprenants. Puis, nous avons
caractérisé les groupes ainsi formés par leur propension à satisfaire et les matières qui y sont
surreprésentées. La base de données utilisée est issue de l’EEE de l’ENEAM (2015). Au-delà
d’une simple mesure de la satisfaction, de l’analyse de la cohérence des aspirations
individuelles, l’étude se penche sur la détermination des facteurs contributifs à la satisfaction.

En somme, ce mémoire fournit une analyse de la satisfaction des apprenants au regard des
prestations des enseignants de l’ENEAM. Le premier chapitre présente la structure d’accueil.
Le deuxième chapitre traite du cadre théorique et de la méthodologique de recherche adoptée.
Enfin, le troisième chapitre expose les résultats puis quelques suggestions.

1
Chapitre 1 : Cadre institutionnel de l’étude
1.1. L’ENEAM et le déroulement du stage

1.1.1 L’Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management (ENEAM)

L’Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management (ex- Institut National


d’Economie) est une entité de l’Université d’Abomey-Calavi chargée de la formation
professionnelle et de la recherche scientifique dans les domaines de l’économie appliquée et
de la gestion des entreprises.Elle est située dans le quartier Gbégamey de la ville de Cotonou.

1.1.2. Mission et offre de formations

L’ENEAM est un établissement de formation professionnelle et de recherche scientifique, qui


forme en Sciences Economiques et de Gestion. Sa mission est de :
 former des techniciens et cadres de conception en économie appliquée et en
management;
 dispenser l’enseignement supérieur professionnel à l’Université d’Abomey –Calavi
(UAC), notamment dans les domaines de l’économie appliquée et du management
des organisations ;
 participer à l’organisation et à l’exécution des programmes de recherche en économie
appliquée et de management ;
 participer au recyclage et à la formation professionnelle des cadres moyens et
supérieurs au profit des secteurs privés, publics et parapublics.

Elle dispose de deux cycles de formation :


 Cycle 1: formation des cadres ingénieurs des travaux et techniciens supérieurs;
 Cycle 2: formation d’ingénieurs de conception et d’administrateurs

A ces deux cycles principaux de formation il faut ajouter le cycle court de Brevet de
Technicien Supérieur (BTS). Ce diplôme est obtenu suite à un examen national passé avec
succès. Les filières de formation pour le BTS à l’ENEAM sont : Banque et Finance
d’Entreprise, Comptabilité de Gestion, Marketing et Action commerciale, Management des
Ressources Humaines, Informatique de Gestion, Transport et Logistique et Communication
d’Entreprise.

2
1.1.3. Organisation Administrative

L’administration de l’ENEAM est assuréepar :

 Le Directeur Adjoint, chargé de la Coordination des Affaires Académiques et


Pédagogiques, qui est assisté d’un Secrétariat Général d’Entité (SGE), d’un Centre de
Recherche en Economie Appliquée et en Mangement (CREAM) et de quatre
départements:
o un département de Management des Organisations ;
o un département de la Statistique ;
o un département de la Planification du développement ;
o un département de l’Informatique de gestion ;

 Le SGE se décline en 7 services techniques:


o le Service du personnel (SP) ;
o le Service des Examens et Stages (SES) ;
o le Service de la Scolarité (SS) ;
o le Service de la Documentation et des Archives (SDA) ;
o le Service du Matériel et de la Maintenance (SMM) ;
o le Service de l’informatique, de la Statistique et de l’Analyse de la
Performance (SISAP) ;
o le Service de la Coopération, de la Communication, de l’Orientation et des
Relations Extérieures (SCCORE).

1.2. Le microenvironnement de l’ENEAM

Le microenvironnement de l’ENEAM se compose de ses partenaires, de ses concurrents, et


des acteurs scolaires.

1.2.1. Les Ecoles/Universités privés

Au Bénin et particulièrement à Cotonou, nombreuses sont les écoles de formations


supérieures qui offrent les mêmes formations que l’ENEAM. On note entre autres :
l’Université Catholique de l’Afrique de l’Ouest (UCAO), la Haute Ecole de Commerce et de
Management (HECM), l’Institut Supérieur de Management Adonaï (ISM Adonaï), GASA
Formation…

3
1.2.2. Les acteurs scolaires

Il s’agit de tous ceux qui interviennent règlementairement à l’ENEAM. Ce sont :

 Le corps professoral : constitué des enseignants qui dispensent les cours dans les
salles de classes à l’ENEAM.
 Les étudiants : C’est la clientèle de l’ENEAM qu’elle a pour mission de former.
 Le corps administratif :composé des agents employés au Secrétariat Général
d’Entité.

1.3. Le macro-environnement de l’ENEAM

1.3.1. L’environnement scolaire

L’effectif sans cesse croissant du nombre de bacheliers chaque année affecte celui des
étudiants de l’ENEAM qui s’accroit également d’année en année. Par ailleurs, l’ENEAM
dans l’atteinte de ses objectifs visepour ses étudiants une meilleure performance et à long
terme une meilleure insertion dans la vie professionnelle. Mais elle se heurte à plusieurs
problèmes dont le niveau initial de certains étudiants qui pourrait être en dessous du niveau
requis.

1.3.2. Environnement juridico- institutionnel

Etant une école publique, l’ENEAM est soumise aux règles générales de l’Université
d’Abomey-Calavi. L’UAC à son tour dépend des décisions prises au niveau de son ministère
de tutelle, le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique
(MESRS). Ainsi, quand il y a des problèmes propres à l’ENEAM, l’administration n’est pas
capable de les régler immédiatement. Elle se voit souvent limitée dans ses actions, à cause des
nombreuses démarches administratives qu’elle doit entreprendre.

1.4. Déroulement du stage et observations

A l’ENEAM, nous avons effectué notre stage au Centre de Recherche en Economie


Appliquée et en Management (CREAM). Il a pour mission d’assurer la visibilité scientifique
de l’ENEAM à travers la promotion de la recherche, la valorisation des résultats de la
recherche et la prestation de services scientifiques et techniques. Il constitue un cadre de
recherche scientifique et technique, de promotion et de valorisation des enseignants de
l’ENEAM. Plusieurs projets de recherche y sont en cours dans divers domaines notamment la

4
micro-finance, l’agriculture, le capital humain, la gestion des ressources humaines,le
commerce international…Les enjeux de la recherche sur le capital humain nous ont intéressés
et ont motivé notre choix.

Pendant ce stage, nous avons mis en pratique les notions de collecte, de traitements
multidimensionnels de données en coupe instantanée et de rédaction de rapport. Le plus
passionnant a été le travail dans un environnement multidisciplinaire constitué d’étudiants de
toutes les filières de l’ENEAM. Nous sommes très heureux d’avoir beaucoup appris des
étudiants des autres filières. Nous avons également été très comblés d’avoir contribué
positivement aux travaux des autres grâce aux outils d’analyse statistique et économétrique.

5
Chapitre 2 : Cadre théorique et méthodologique
2.1. Problématique

Au sens de la théorie du capital humain, l’éducation est un bien d’investissement (Becker,


1964) et l’accumulation du stock de capital humain par un individu est tributaire de la façon
dont les facteurs notamment les enseignants sont mis à contribution. La plupart des études
économiques montrent que le niveau d’éducation et le nombre d’années d’éducation ont une
influence positive sur le revenu au niveau individuel (salaire) et au niveau collectif (revenu
par habitant). Ces effets se vérifient à la fois dans les pays développés et dans les pays en voie
de développement. Il s’agit bien d’un facteur contribuant à la croissance économique et au
développement. Ainsi, la mise en place de système éducatif dans les Etats témoigne du désir
de jouir davantage de ces effets et de les capitaliser.

Au-delà de l’effet de l’éducation sur la croissance, les développements macro-économiques


récents ont permis de montrer que l’éducation est également un facteur d’innovation dans
l’économie (Léné, 2005). Par conséquent, il convient de garantir un service d’éducation qui
permet à l’apprenant de s’épanouir au sens de l’article 29 de la Déclaration Universelle des
Droits de l’Homme. Dans ce contexte, l’enseignement supérieur, le plus haut lieu du savoir,
apparaît à la fin d’une chaîne de la production. Elle éduque et prépare à la vie professionnelle
et sociale. Au Bénin cette fonction est le lot des universités nationales (Abomey-Calavi et
Parakou), des universités privées (7), et des centres de formation (101 dont 66 sont
fonctionnels) qui d’ailleurs offrent tous les mêmes types de formation (MESRS, 2011). Au
regard de ces statistiques, on déduit aisément que le marché de l’enseignement supérieur au
Bénin est un marché concurrentiel.

Cette situation concurrentielle constitue un enjeu pour les unités de formation supérieureet
rester compétitif sur le marché représente un challenge. Or, un indicateur de la qualité du
service fourni est le nombre de demandes d’inscription qui est positivement lié à l’image de
l’unité de formation. Il existe toutefois bien d’outils plus robustes de mesure de la qualité du
service fourni. On peut citer entre autres les classements internationaux, la procédure PISA, la
procédure ISO 9001 (Vinokur, 2013) et l’EEE. Ces instruments ont pour objectif commun
l’assurance-qualité du service éducation. Vinokur (2013) montre qu’ils conduisent tous à une
standardisation de l’éducation et témoignent de la nécessité pour chaque école ou faculté de se
montrer toujours plus compétitive, de se différencier suffisamment des concurrents pour créer

6
son marché et de trouver un moyen d’évaluer le niveau de satisfaction de sa clientèle,de
même que les stratégies à mettre en œuvre pour améliorer cette satisfaction.

En effet, il est établi dans la littérature que l’amélioration – ou le maintien – de la qualité de


l’enseignement passe par un système d’EEE qui rend les enseignants davantage conscients de
ce qu’ils font et de l’impact de leurs actions sur l’apprentissage des étudiants (Centra, 1993 ;
Piccinin, 1999). Le système vise alors à leur permettre de se servir des informations fournies
par les étudiants pour améliorer la qualité des prestations pédagogiques (par exemple :
enseignement en classe, encadrement individuel, aide dans les travaux). Selon cette optique,
l’EEE constitue un processus d’enquête, piloté par les enseignants eux-mêmes, qui mise
davantage sur la prise de conscience de leur impact sur l’apprentissage des étudiants que sur
la reddition de comptes à l’endroit de leur structure administrative.

Par exemple, dans les milieux anglo-saxons, depuis trente ans environ l'évaluation de
l'enseignement se pratique dans les universités principalement sous la forme d’EEE. Son
développement en Europe est plus récent (Holmesland et al, 1998). Toutefois il reste rare dans
les pays en voies de développement comme le Bénin. Cependant, l’ENEAM déroge cette
année à cette règle et organise en son sein l’EEE dont l’objectif principal est l’évaluation de la
satisfaction des apprenants.

Selon Hamner et Organ (1978, p. 216), la satisfaction est l’attitude d’une personne à l’égard
d’un objet. Elle constitue une combinaison complexe de cognitions (croyances ou savoirs),
d’émotions (sentiments, dispositions ou jugements) et de tendances comportementales. La
satisfaction peut concerner n’importe quel objet. Lorsqu’une personne déclare qu’elle est
satisfaite de quelque chose, on considère qu’elle a une attitude positive à l’égard de cet objet.
Inversement, une personne peut être insatisfaite de quelque chose. Dans ce cas on considère
qu’elle a une attitude négative à l’égard de cet objet.

Selon des recherches antérieures (Harvey 2001,1997 ; Lee et al., 2000) et les observations
personnelles des auteurs, on suppose qu’il existe quatre grands groupes de facteurs influant
vraisemblablement sur la satisfaction des étudiants: les facteurs institutionnels, les facteurs
extrascolaires, l’attente des étudiants et les facteurs démographiques.

Les préférences des étudiants et ce qu’ils attendent de leur école et de leurs enseignants
constituent un facteur important dont dépend leur satisfaction (Ceyhan Aldemir et al., 2004).
Du point de vue du processus, la satisfaction est la différence entre les attentes et les

7
prestations assurées (Wanous et al., 1992 ; Feldman et Theiss, 1982). Lorsque les prestations
correspondent aux attentes, les deux parties sont satisfaites. En l’absence d’une
correspondance, on aboutit à un sentiment d’insatisfaction.

Les attentes ne concernent pas simplement le choix de la formation par les étudiants et/ ou la
probabilité de trouver un emploi après l’obtention du diplôme mais également ce que
l’étudiant attend de l’enseignement supérieur. Selon l’American Psychological Association
(1999), les interprétations ou les constructions cognitives de la réalité que s'est déjà donné
l'apprenant, de même que la présence de pensées et de sentiments négatifs, peuvent fermer la
voie à une motivation, à un apprentissage ou à une performance ayant une portée positive.
Selon la même source, il y a accroissement de l'apprentissage et de l'estime de soi lorsqu'une
personne entretient avec d'autres personnes des relations respectueuses et attentionnées et que
ces personnes sont conscientes de ses capacités, apprécient vraiment ses talents propres et
l'acceptent en tant que telle : l'estime de soi et l'apprentissage se renforcent mutuellement. Au
total les attentes concernent également les aspects affectifs, cognitifs et métacognitifs de
l’apprenant.

Probablement, la méthode de mesure de la satisfaction la plus simple et la plus directe


consiste à interroger des individus en leur demandant à quel point ils sont satisfaits d’un objet
donné (Hamner et Organ, 1978 : 217). On peut de ce fait augmenter l’exactitude de l’étude en
définissant très précisément l’« objet ».

Il s’agit dans cette étude de déterminer les motifs de satisfaction/insatisfaction des étudiants
de l’ENEAM par rapport aux prestations des enseignants de l’école, c’est à dire l’attitude
positive ou négative qu’ils manifestent à l’égard des prestations de leurs enseignants.

Dans cette étude, les attentes comprennent : l’attitude et le comportement de l’enseignant au


cours ; la perspicacité de l’enseignant ; la qualité et la quantité des contrôles de connaissance;
le sentiment de sécurité en face de l’enseignant. En effet, nous cherchons à montrer comment
la perception qu’a l’apprenant détermine son niveau de satisfaction. Quelles sont donc les
facteurs contributifs à la satisfaction des apprenants?

8
2.2. Hypothèses et objectifs

2.2.1. Objectif de la recherche

L’objectif général du présent travail est d’analyser la satisfaction des étudiants par rapport aux
prestations des enseignants de l’ENEAM. De façon spécifique, il s’agit :

 de déterminer les profils des enseignants-matières selon leur propension à satisfaire les
attentes des étudiants ;
 de déterminer les groupes d’enseignants ayant la propension la plus élevée à satisfaire
les attentes des étudiants.

2.2.2. Hypothèses

Nous formulons les hypothèses de recherche suivantes :

 il existe des facteurs discriminant parfaitement les enseignants-matières ;


 la répartition des enseignants-matières par groupes de matières permet d’isoler des
groupes d’enseignants à propensions opposées.

2.3. Revue de littérature

Dans cette partie, afin de mieux appréhender la satisfaction des apprenants, nous allons
présenter quelques éléments théoriques sur la satisfaction, sa mesure et les résultats
escomptés.

2.3.1. Eléments théoriques sur la satisfaction

En économie, l’analyse de la satisfaction du consommateur est analogue à l’analyse de l'utilité


qui en est une mesure. Elle est liée à la notion de besoin et est un concept central de
l'économie du bien-être. L’utilité est en effet une conception subjective de la valeur d’un bien
chez les Néoclassiques. Selon Menger (1871) (cité par Samuelson, 1990, p. 132), « l’utilité
est la capacité que possède une chose de servir à la satisfaction des besoins humains… C’est
un jugement que les sujets économiques portent sur l’importance des biens dont ils peuvent
disposer pour maintenir leur vie et leur bien-être ». Selon sa théorie de la valeur, les individus
peuvent hiérarchiser leurs besoins: la valeur d’un bien dépend entre autres du besoin qu’on en
a. Ainsi, l'étude du comportement du consommateur commence d'abord par la description des
préférences des individus (comment ils préfèrent tel bien plutôt que tel autre) et prend fin par
la détermination de la combinaison des préférences et des contraintes déterminant les choix de
9
consommation (quelle combinaison de biens ou services les consommateurs choisiront afin de
maximiser leur utilité). Par suite il est possible d’estimer ce que désire le consommateur étant
donnée ses moyens : c’est la demande du consommateur. Cette notion de demande trouve
aussi sa place en éducation.

Eneffet, l’éducation est un bien non seulement économique mais aussi publique qui
estdemandée en fonction des préférences étant donné les moyens individuels ou collectifs
disponibles. L’apprenant est la personne qui au bout du compte est le bénéficiaire directe
del’éducation, car détenteur du capital humain et bénéficiaire des avantages sociaux et la
collectivitéla bénéficiaire indirecte (Kassé, 2013). Selon Joanis (2002), l’un des objectifs de
l’économie de l’éducation est de comprendre le processus décisionnel des individus en
matière d’investissement en capital humain, de même que les nombreux facteurs qui peuvent
influer sur ce processus. Ainsi l’économie de l’éducation autorise l’analyse des préférences
des apprenants à travers une analyse de la satisfaction de leurs attentes. Il s’agit d’une
estimation de leur demande que l’on peut faire en considérant les outils statistiques ou
économétriques de mesure de la satisfaction. Nous proposons ci-après une synthèse des
travaux de Dumazart et al (2004) sur la mesure de la satisfaction.

2.3.2. Mesure de la satisfaction

L’expression de la satisfaction contient une partimportante de subjectivité dans la mesure où


cettesatisfaction résulte de la combinaison de divers processusqui interviennent dans
l’expérience que lesindividus ont eue de l’utilisation d’un bien ou d’unservice. Ces nombreux
processus peuvent être résuméspar le vécu, le perçu et la mémorisation. Mesurerla satisfaction
apparaît donc complexedans la mesure où elle renvoie à un degré deperception propre à
chaque individu. Cette complexité pose le problème de l’échelle de mesure ou d’évaluation à
utiliser afin de permettre aux individus d’exprimer leur degré de satisfaction et celui de
l’agrégationd’un ensemble de réponsesindividuelles afin d’exprimer un degré global de
satisfaction.

L’utilité ou la satisfaction étant une conception néoclassique de la valeur d’un bien, il


convient d’utiliser une approche désagrégé dans la mesure de la satisfaction. C’est pour cela
que la première étape dans la mesure de la satisfaction doit concerner bien entendu la
définition et la formulationdes critères de jugement d’un produit sur lesquels un ensemble de
juges vont donner leur opinion. Le but est d’obtenir la meilleure corrélation possible entre les
questions que posent l’entreprise et la compréhension que les individus ont de ces questions (à

10
la fois la formulation et le contenu des questions). La seconde étape dans la démarche
concerne le choix de l’outil de mesure du degré de satisfaction. A cette étape on se heurte aux
problèmes de mesure individuelle de la satisfaction non subjective et de l’agrégation des
réponses individuelles.

Une solution est de recomposer une échelle qualitative fondée sur des plages de notes (qui
peuventêtre variables) qui renvoie à une notion desatisfaction, d’insatisfaction et de neutralité
à partir d’une échelle de mesure quantitative. On se positionne donc sur une échelle de mesure
en considérant d’une façon générale :

 une échelle de mesure discrète (ou continue) E (basée sur des notes) comportant un
minimum noté Min [E] et un maximum noté Max [E] et des intervalles bornés de type
[a,b] appartenant à E.
 une échelle de mesure ordinale (qualitative) définie à partir de modalités exprimant le
degré de satisfaction du juge évaluateur.
 f l’application qui fait passer d’une échelle quantitative à une échelle qualitative par
agrégation des notes par intervalle.

L’échelle permet d’agréger les réponses de façon homogène et la notion d’intervalle traduira
lafacilité de lecture à la restitution et une meilleure agrégation des comportements des
individus. Par conséquent, considérant n critères de jugement relatifs àl’utilisation d’un bien
ou d’un service pour lesquels des utilisateurs vont manifester leur degré de satisfaction,
l’appréciation qualitativede leur sentiment sera affinée à travers un positionnement sur une
échelle de mesure E graduée dont les valeurs vont de Min(E) àMax(E). Dès lors il est possible
d’agréger les variables sur lesquelles les individus ont porté un jugement favorable,
défavorable ou de neutralité de sorte à ce qu’il soit interprétable et fiable. Il s’agit donc de
construire un indice statistique ou tout simplement une statistique qui sera d’autant meilleure
qu’il puisse l’être au sens de Yules. Toutefois les variables utilisées peuvent être réutilisée à
toutes fins de modélisation économétrique ou statistique.

2.3.3. Synthèse

La mesure de la satisfaction du consommateur nécessite la définition d’un ensemble


d’attributs que des juges noteront selon leurs degrés de satisfaction. Cette définition des
attributs supposent que les juges tiennent au moins partiellement compte de chaque attribut.
La définition d’un indice d’agrégation qui se fonde sur cette hypothèse, renvoie au problème

11
classique d’agrégation de l’utilité. Ainsi cette procédure de quantification de la satisfaction se
heurte à des difficultés. Supposant que l’indice de satisfaction est la meilleure mesure de la
satisfaction globale du consommateur, pour le calculer, il faut d’abord déterminer les
variables contributives à la satisfaction et leurs importances pour les individus. Ceci étant, il
est possible de noter la perception du consommateur et s’en tenir au degré de satisfaction qu’il
déclare après consommation au moyen de mesure d’échelle. Puis, d’explorer les données afin
de mieux comprendre les tenants de la satisfaction.

2.4. Méthodologie

2.4.1. Source des données

Au cours de notre stage, nous avons participé à la réalisation de l’enquête portant sur
l’Evaluation des Enseignants par les Etudiants de l’ENEAM (EEEE) organisée en 2015.
Ainsi, à partir de la base de données issue de l’EEEE, nous avons pu disposer des données sur
l’appréciation faite par les apprenants de la manière dont l’enseignant a dispensé le cours.

2.4.2. Description de la base de données

Sur la base d’un questionnaire1,il a été collecté les données sur l’appréciation faite par les
étudiants sur les attributs fondamentaux des enseignements dispensés à eux : pour cela, pour
chaque groupe pédagogique, une liste des enseignants en fonction des matières qu’ils ont
enseignées a été établie. Ainsi, à chaque auditoire a été associé par matière, son enseignant et
à partir de la taille de chaque auditoire, la taille de l’auditoire échantillon, a été déterminée.

On note ``Ni`` l’effectif total de l’auditoire « i » (des apprenants) et ``ni`` la taille de


l’échantillon tirée parmi l’auditoire Ni.

L’information pertinente connue sur la population mère est sa taille Ni. Ainsi, la taille de
l’échantillon a été déterminée par : = ²

Où e désigne le niveau de précision fixé à 5%.

Ensuite, pour pallier aux risques de non-réponses, les échantillons calculés ont été majorés de
10%, et on a : ∗ = 1,1 × (avec ∗ la taille de l’échantillon majoré).

1
Voir annexe.

12
Enfin, lors du remplissage du questionnaire chaque auditeur a tiré un numéro à partir d’une
urne avant d’être qualifié pour faire partie de l’échantillon. Cette démarche a été adoptée pour
chaque auditoire et la collecte de données a duré trois mois à compter de juin 2015. Elle a eu
lieu à l’ENEAM dans les salles de séminaires et l’amphi A0 sous la supervision et la direction
d’une équipe constituée par le CREAM dont nous avons été membres. En somme,
l’échantillon est obtenu par la mise ensemble des échantillons aléatoires des groupes
pédagogiques auxquels chaque enseignant aenseigné la même matière au cours du 1er
semestre de l’année académique 2014-2015.

2.4.3. Présentation des variables du questionnaire

Afin de mieux cerner le produit étudié, un ensemble de 20 attributs a été retenu lors de l’EEE
pour recueillir l’appréciation qu’a l’apprenant de l’enseignant au moyen d’une mesure
d’échelle de type Likert, comprise entre 1 et 5 dont les modalités sont :

1-Pas du tout d’accord 2-Pas d’accord 3-Sans avis 4-D’accord 5-Tout à fait d’accord.

Le tableau présente les variables ainsi que ce qu’elles mesurent.

Tableau 1 : Présentation des variables


Variables Libellés Description
Retard A La ponctualité aux cours
Heure de fin B La fin du cours avant l'heure
Apparence C La perception de l’habillement de l'enseignant (propre et soigné).
Explication D La clarté et la précision des explications de l'enseignant
Attrait E Le caractère attrayant des cours
Rythme F La perception de l’étudiant du rythme des cours.
Exercice G La quantité de travaux de maison
Contrôle H Le contrôle régulier des travaux de maison
Réaction I La réaction de l'enseignant suit aux questions de l'apprenant
Erreurs J L’absence d’erreurs dans les réponses de l’enseignant
Ambiance K L’ambiance dans la salle pendant le cours de l'enseignant
Comportement et
L Le comportement et le langage de cet enseignant en classe
langage
Changement M Le désir de voir l'enseignant corriger des choses à l'avenir
Pratique N La fréquence des cas pratiques
Théorie O Le manque de théorie observé dans le cours
Intimidation P L'intimidation de la classe par l'enseignant
Insécurité Q La peur de cet enseignant
Bucher R L’exigence de rendre mot à mot lors des compositions de tables
Conformité S La conformité des évaluations de l'enseignant aux cours

13
enseignés
Satisfaction T Le niveau global de satisfaction de l’apprenant.
Source : EEEE (2015)

La variable « satisfaction » quant à elle a pour modalité :

1-Pas du tout satisfait 2-Pas satisfait 3-Indifférent 4-Satisfait 5-Tout à fait satisfait.

2.4.4. Outil et processus d’analyse.

L’idée de notre modèle d’analyse est de fouiller les données dans le but de discriminer au
mieux les enseignants-matières grâce aux modalités de la variable « satisfaction » sans faire
d’hypothèses sur sa relation avec les autres variables. Ainsi,à partir de la base de données
issue de l’enquête EEE de l’ENEAM, nous avons généré un tableau de comptage qui à chaque
enseignant-matière associe le nombre d’individus ayant répondu par modalité de variable
(18615 réponses au total soit 68,44 étudiants par auditoire en moyenne).

Pour ce faire, à partir du tableau individus/caractères ou les individus sont les apprenants nous
avons dérivé un tableau enseignants-matières/caractères, {soit une matrice au format (n, k)
avecn ³ k}. On a donc en ligne le profil de chaque enseignant-matière et en colonne la
répartition des avis pour une modalité de variables selon les enseignements-matières. Il s’agit
donc d’un tableau de comptage car la somme en ligne est la taille de l’auditoire et la somme
en colonne le nombre d’individus ayant répondu à une modalité j de la variable Xi.
Xijl {(1 £ i £ 20), (1 £ j £ 5)et (1 £ £ 272)} désigne alors le nombre d’individus ayant
répondu « oui » à la modalité j de la variable Xi pour l’enseignant l. Ce type de tableau se
prête bien à une analyse des correspondances binaires mais en présence d’un nombre élevé
d’individus, il conduit à des cartes factorielles « touffues ». Aussi en considérant, les
modalités de la variable « satisfaction » comme illustrative, elle joue d’emblée le rôle de
variables expliquées par analogie à un modèle de régression linéaire.

Il s’agit là d’un problème classique de classification de n objets dans p classes inconnues à


déterminer. En effet, l’analyse des correspondances binaires permet de générer q =
min (n − 1) ; (k − 1) nouvelles variables indépendantes et chacune d’elle oriente l’analyse
dans un sens à concurrence de l’information qu’elle porte. L’information portée par un axe est
décroissanteen passant d’un axe à un autre lorsqu’elles sont rangées dans l’ordre des valeurs
propres décroissantes et il est possible d’effectuer la classification des n individus sur ces q
variables. Mais on peut aussi considérer un nombre moins élevé de variables (q-t) ou les t

14
axes ignorés sont du bruit c'est-à-dire qu’ils ne portent pas une information importante. Ce
processus nous conduit à effectuer un lissage des données et à ne considérer que l’information
pertinente contenue dans la base. Grâce à l’algorithme de classification mixte qui est une
succession de celle des k-means et de celle de la classification ascendante hiérarchique nous
avons réalisé à partir de ces variables une classification sur facteur des individus. C’est la
première étape de notre analyse. Nous avons donc effectué une classification sur facteur en
dimension réduite et disposons non seulement de classes d’individus homogènes mais aussi
des résultats de l’analyse des correspondances binaires. Par la suite, nous avons analysé les
proximités entre les modalités.

En effet, les axes ayant servi à la classification des enseignants-matières sont des
combinaisons des modalités des 19 variables explicatives. Par conséquent, chacune des
modalités a contribué à la formation des axes à une hauteur donnée et nous en avons déduità
quoi est due la formation de chaque axe. De plus, une modalité sera d’autant plus
caractérisante que le cosinus carré qui lui est associé est proche de l’unité. Ainsi, en
recherchant l’hyperplan qui ajuste au mieux les modalités de la variable"satisfaction"que nous
appelons hyperplan satisfaction, nous avons tout simplement expliqué cette variable.

Ensuite, nous avons procédé à l’identification des classes d’enseignants-matières les plus
satisfaisantes, les moins satisfaisantes et les insatisfaisantes. A cet effet, nous retournons aux
données de base en réintroduisant la variable « classe » ayant pour modalités la classe
d’appartenance de chaque enseignant-matière. A partir de ces modalités et celles de la
variable satisfaction, nous avons dérivé un tableau de contingenceprésentant en ligne les
modalités de la variable classe et en colonne les modalités de la variable « satisfaction ». En
analysant les correspondances entre le profil des classes et celui des modalités de ladite
variable, à travers l’édition d’une carte factorielle, nous avons exhumé l’information
recherchée en adoptant la même démarche que celle adoptée dans l’analyse précédente. Enfin,
une caractérisation des classes par les matières, a été faite afin de mieux connaitre la
constitution des classes. L’ensemble de ces opérations a été effectué sous le logiciel SPAD.

15
Chapitre 3 : Présentation et interprétation des résultats

3.1. Présentation et analyse des résultats

3.1.1. Classification sur facteurs

La fouille automatique nous a proposé une partition à 3 classes avec un rapport de corrélation
de 40.15% et une autre à 8 classes et avec un rapport de corrélation de 55.32%. Cherchant la
partition qui assure la plus forte hétérogénéité entre les classes et une forte homogénéité à
l’intérieur de chaque classe, nous avons opté pourla partition à 8 classes et avons procédé à la
consolidation automatique de la classe. Cette consolidation nous a permis d’améliorer le
rapport de corrélation de 2.9%et d’obtenir la répartition des enseignants-matières selon le
tableau 2.

Tableau 2 : Répartition des enseignants-matières.

Classes 1 2 3 4 5 6 7 8
Avant 71 41 15 61 28 13 15 28
Effectifs
Après 51 44 26 64 33 13 19 22
Avant 105583 37677 27436 85158 31350 18734 14364 33364
Poids Après 80617 37468 40508 88502 41477 18734 18221 28139
Avant 0.0216 0.102 0.0786 0.0784 0.2719 0.4271 0.3549 0.2758
Distances Après 0.0364 0.1182 0.0658 0.0566 0.2533 0.4271 0.4161 0.2509
Source : EEEE (2015)

Le tableau présente la répartition des enseignants-matières avant et après consolidation des


classes. Il en ressort que la consolidation des classes a permis de rééquilibrer les classes en
terme d’effectifs, de poids et de les rendre plus ou moins originales par rapport au point
moyen. A présent, nous allons présenter les meilleurs plans de projections associés aux
modalités et les associations entres modalités de chaque profil.

3.1.2. Meilleur hyperplan de projection

Le tableau 3 présente le pourcentage d’information porté par chacun des 10 premiers axes et à
sa droite nous présentons l’histogramme des valeurs propres (Figure 1). Nous constatons que
toutes les valeurs propres sont largement inférieures à l’unité et on en déduit qu’on n’est pas
en présence d’une association exclusive entre ligne et colonne. La somme des 94 valeurs
propres étant égale à 0.3044, on en déduit aussi qu’on est très loin d’une association exclusive
entre les modalités des deux variables. La valeur du khi-deux empirique étant de

16
107655.9304, on en déduit avec un niveau de confiance de 95% qu’il y a une dépendance
fonctionnelle entre les profils lignes et colonnes.

Tableau 3 : Valeurs propres (1ère AFC) Figure 1 : Histogramme des valeurs propres

Numéro Valeurs propres % Cumul


1 0.1005 33.01 33.01 35
2 0.0362 11.88 44.89 30
3 0.0239 7.86 52.75 25
4 0.0192 6.31 59.06 20
5 0.0165 5.41 64.47 15
6 0.01 3.28 67.75 10
7 0.008 2.64 70.39 5
8 0.0075 2.46 72.85 0
9 0.0065 2.13 74.98 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10
10 0.0057 1.88 76.87
Source : EEEE (2015) Source : EEEE (2015)

Ainsi, cherchant un sous-espace de dimension réduite permettant de résumer au mieux


l’information contenue dans la base de données, grâce au critère de coude, nous pouvons
retenir le premier axe pour interpréter le tableau (soit 33.01% de l’information totale).
Cependant, afin de prendre en compte plus d’information, nous avons retenu les deux
premiers axes, soit 44.89% de l’inertie.

3.1.3.Hyperplan satisfaction

Le tableau 4 présente la qualité de la projection des modalités de la variable « satisfaction »


sur les quatre premiers axes. Il en ressort que les deux premières modalités et la dernière
modalité décrivent parfaitement le premier axe. La modalité « satisfait » est quant à elle
relativement bien projetée sur le deuxième axe. Par ailleurs, aucun plan ne garantit une bonne
représentation de la modalité « Indifférent » : elle requiert au moins la combinaison de 3 axes
pour y être au plus modérément bien projeté. Elle ressemble à du bruit ou à un choix
complexe. Au total, le plan factoriel principal exalte la satisfaction : c’est l’hyperplan
satisfaction.

17
Tableau 4 : Qualité de projection des modalités de la variable satisfaction
Axe
Modalité Distance à l'origine
1 2 3 4
Pas du tout satisfait 1.34648 0.66 0.12 0.02 0.01
Pas satisfait 0.62211 0.65 0.01 0.03 0.03
Indifférent 0.36023 0.21 0.04 0.02 0.21
Satisfait 0.11568 0.09 0.41 0.14 0.02
Tout à fait satisfait 0.36214 0.80 0.06 0.03 0.01
Source :EEE (2015)

3.1.4. Contributions des perceptions à la formation de l’hyperplan

A partir de la contribution des modalités à la formation des axes et de la qualité de la


projection sur l’hyperplan satisfaction nous avons retenu les modalités capables de décrire ces
axes. En effet, nous considérons qu’une variable contribue plus à la formation d’un axe si sa
contribution dépasse la contribution moyenne. Les résultats détaillés de cette analyse sont mis
en annexe (Annexe 1).

Ainsi, à la suite de ces examens nous avons dérivé la carte factorielle suivante (figure 2) qui
nous permet de voir les associations et de les nommer selon les modalités de la variable
« satisfaction ». L’analyse de la carte factorielle montre que le premier axe témoigne du
niveau de satisfaction de l’apprenant. Il oppose le niveau le plus élevé aux niveaux les plus
bas. Nous remarquons que la plupart des modalités de la variable « satisfaction » sont
relativement éloignées du profil moyen. En effet, il y a une association forte et négative entre
l’enseignant-matière moyen et l’insatisfaction : l’enseignant-matière satisfait donc les
apprenants. Notons également la présence de 4 groupes d’associations de modalités qui sont
pour d’autres exclusives et un peu loin de l’exclusivité pour certaines. En définitive, on peut
dire en quoi consistent la satisfaction et l’insatisfaction de l’apprenant. On retient donc
que pour l’apprenant:

 L’enseignant-matière tout à fait satisfaisant est un enseignant qui : explique de façon


claire et précise le cours avec un rythme normal; réagit très bien quand on lui pose des
questions sans commettre d’erreurs dans ses réponses; fait régner une très bonne
ambiance dans la salle pendant le cours; délivre un cours tout à fait attrayant; a un
langage et un comportement parfaitement convenable; donne suffisamment de travaux
de maison etles contrôles. L’apprenant ne souhaite pas qu’il change quelque chose à
l’avenir.

18
 L’enseignant-matière satisfaisant est cet enseignant qui : fait régner une bonne
ambiance dans la salle de cours; délivre un cours à un rythme relativement normal;
réagit bien quand on lui pose des questions; a un langage et un comportement
convenable. L’apprenant ne souhaite pas qu’il change quelque chose à l’avenir.

Figure 2 : Carte factorielle des variables.

Source : EEE (2015).

 L’enseignant insatisfaisant est celui-là qui : délivre un cours non attrayant à un


rythme anormal; donne des explications peu claires et peu précises; fait régner une
mauvaise ambiance pendant le cours.Il a des choses à corriger à l’avenir. De plus,
certains étudiants pensent qu’il réagit mal quand on lui pose des questions alors que
d’autres préfèrent ne pas se prononcer sur lui. Aussi, gardent-ils le silence sur les
erreurs dans les réponses de cet enseignant.Quant à la convenance du comportement et
du langage de cet enseignant en classe certains apprenants gardent le silence alors que

19
d’autres se montrent insatisfaits. Par conséquent, l’apprenant juge qu’il a des choses à
corriger à l’avenir.

 L’enseignant qui est tout à fait insatisfaisant est celui-là qui : délivre un cours pas du
tout attrayant à un rythme très anormal; a en classe un langage désagréable et y fait
régner une très mauvaise ambiance; réagit très mal quand on lui pose des questions;
donne des explications très imprécises et pas du tout claires et doit vraiment se
corriger à l’avenir.

 L’enseignant-matière envers lequel les apprenants révèlent une satisfaction neutre est
relativement complexe car nécessite plusieurs dimensions pour être compris. Dans la
suite, nous allons essayer de l’assimiler à l’une des autres modalités en supposant
qu’il s’agit d’un choix voilé.

Qui sont-ils ? Quelles sont leurs parts dans la population? Avec combien d’apprenants sont-ils
en contact ?

3.1.5. Caractérisation des classes d’enseignants-matières

Le tableau 5 met en relation la classe d’appartenance de l’enseignant-matière avec le niveau


de satisfaction. Vue d’ensemble, nous ne pouvons pas très bien appréhender l’information
qu’il contient. Il convient donc de jauger la dépendance fonctionnelle entre les profils et de
visualiser les associations. Par conséquent, nous avons eu recours à une analyse des
correspondances binaires dont nous présentons les résultats sommaires.

Tableau 5 : Relation entre satisfaction et classe d’appartenance de l’enseignant

Pas du tout satisfait Pas satisfait Indifférent Satisfait Tout à fait satisfait
Classe 1 293 473 750 1593 1134
Classe 2 80 227 184 1020 461
Classe 3 234 390 304 724 480
Classe 4 160 296 376 1740 2086
Classe 5 42 84 105 613 1339
Classe 6 283 255 126 220 102
Classe 7 219 326 140 235 39
Classe 8 438 331 227 338 147
Moyenne 219 298 277 810 724
Source : EEEE (2015)

20
Tableau 6 : Valeurs propres (2e AFC) Figure 3 : Histogramme des valeurs propres

Numéro Valeur propre % %Cumulé


100 Valeurs propres
1 0.2101 81.35 81.35
50
2 0.0348 13.48 94.83
3 0.0084 3.25 98.08 0
1 2 3 4
4 0.005 1.92 100
Source : EEEE (2015) Source : EEEE (2015)

Le tableau 6 présente le pourcentage d’information porté par chacun des axes et la figure 3 à
droite présente l’histogramme des valeurs propres. Nous constatons que toutes les valeurs
propres sont largement inférieures à l’unité et on en déduit qu’on est loin d’une association
exclusive entre ligne et colonne. La somme des 4 valeurs propres étant égale à 0.2583, on
remarque aussi qu’on est très loin d’une association exclusive entre les modalités des deux
variables. La valeur du khi-deux empirique étant de 4808 environ, nous concluons à un niveau
de confiance de 95% qu’il y a une dépendance fonctionnelle entre les profils lignes et
colonnes.

Le tableau 7 montre que l’ensemble des profils lignes et colonnes estbien résumépar le plan
principal de notre analyse et que le premier axe oppose l’insatisfaction à la satisfaction : Il
s’agit là encore d’un hyperplan satisfaction.

Tableau 7 : Qualité de représentation

Satisfaction Classes
Satisfaction 1 2 3 4 5 1 2 3 4 5 6 7 8
DISTO1 0.92 0.39 0.14 0.05 0.28 0.05 0.14 0.05 0.14 0.47 0.71 0.82 0.7
Coord2. 1 -0.91 -0.6 -0.24 0.11 0.49 0 0.09 -0.21 0.38 0.61 -0.81 -0.87 -0.8
2 -0.3 -0.01 0.17 0.19 -0.18 0.16 0.31 0.07 -0.05 -0.31 -0.23 -0.04 -0.21
3
Cont . 1 36.7 21.9 3.4 1.9 36.2 0 0.4 2.4 16.8 21 16.5 18.7 24.1
2 23.6 0.1 9.7 36.4 30.2 17.6 29.4 1.6 1.5 31.8 8 0.2 10
4
Cos 1 0.89 0.93 0.42 0.21 0.88 0 0.06 0.81 0.98 0.8 0.92 0.93 0.91
2 0.09 0 0.2 0.69 0.12 0.59 0.7 0.09 0.01 0.2 0.07 0 0.06
Source : EEEE (2015)

Ainsi, on constateque les modalités contribuent particulièrement à la formation des axes 1 et


2. Nous pouvons donc analyser aisément les proximités à travers la carte factorielle ci-après
(Figure 4).
1
Distance à l’origine.
2
Coordonnées
3
Contribution
4
Cosinus carré

21
Figure 4 : Carte factorielle (2e AFC)

Source : EEEE (2015)

La figure 4 montre que l’axe 1 exalte la satisfaction par opposition à l’insatisfaction, la


modalité « satisfait » étant comme isolée sur l’axe 2. La modalité « indifférent » étant
beaucoup plus proche de la modalité « satisfait », on en déduit que ce choix voile beaucoup
plus une satisfaction qu’une insatisfaction quoiqu’elle soit comme à leurs barycentres. A
présent, nous pouvons définir les classes selon qu’ellesont regroupé des enseignants-matières
qui satisfont ou pas les apprenants.

Outre ladite catégorisation, nous avons décrit les classes par les 21 matières ci-après :

22
ANGLAIS METHODOLOGIE MATHEMATIQUE GENERALE
RECHERCHE OPERATIONNELLE FRANÇAIS GESTION DE PROJET
MATHEMATIQUE FINANCIERE PLANIFICATION ALGEBRE
ANALYSE MATHEMATIQUE DROIT GESTION
SOCIOLOGIE MARKETING ECONOMIE
FISCALITE ALGORITHME INFORMATIQUE
STATISTIQUE COMPTABILITE MATHEMATIQUE POUR INFORMATIQUE

En effet, un groupe de matière est un ensemble de matière qui sont proches d’un domaine ou
qui ont des noms relativement différents et des contenus semblables. Nous ne présentons pas
le détail de la caractérisation des classes tel que considéré dans l’EEE (2015) mais le tableau 8
en présente le sommaire.

Tableau 8 : Caractérisation des classes.

Satisfaction Classes Apprenant Enseignant Groupe


Pas du tout 6&8 13% 13% Comptabilité-Informatique-Gestion--Anglais-
satisfait Statistique-Droit
Pas satisfait 7 5% 7% Statistique-Gestion
Indifférent 3 11% 10% Comptabilité
Satisfait 1&2 34% 35% Anglais-Gestion-Français-Economie-Gestion-
Informatique-Droit
Tout à fait 4&5 37% 36% Droit-Français-Comptabilité-Informatique-
satisfait Economie-Statistique-Anglais

Source : EEEE (2015)

On constate que la probabilité qu’un apprenant pris au hasard soit satisfait ou tout à fait
satisfait est de 71% et qu’au moins 71% des enseignants-matières ont été satisfaisants. On en
déduit que globalement les enseignants satisfont les attentes de leurs apprenants. Cependant,
la répartition des groupes de matières selon le niveau de satisfaction étant non exclusive, on
en déduit que les étudiants n’apprécient pas un enseignant-matière plus qu’un autre à cause de
la matière qu’il enseigne. Toutefois, la matière économie est caractérisée par les niveaux de
satisfaction les plus élevés : les étudiants sont au moins satisfaits des cours d’économie. De
plus, l’absence de certains groupes de matière dans la répartition est due au simple fait qu’ils
ne sont surreprésentés dans aucune classe pour y être caractérisants.

3.2. Préconisations opérationnelles

A la lumière de ces pistes, il faudra mobiliser les acteurs étudiants et enseignants pour
constituer des groupes de travail qui proposeront des démarches concrètes et fédératrices. Ces
groupes de travail, dont le noyau devra être composé d’enseignants convaincus de la nécessité

23
d’améliorer les pratiques pédagogiques. Ces derniers devront à terme impliquer d’autres
collègues pour élargir le cercle et susciter un effet d’entraînement. Si les propositions des
étudiants et des enseignants peuvent déclencher une dynamique de changement au sein de
l’école, elles nécessitent un accompagnement à travers une offre de formation ciblée sur les
pratiques pédagogiques. Dans ce contexte, nous convenons avec Desoutter (2015), que deux
axes permettront d’embrasser la voie du changement :

 un volet portera sur une sensibilisation des enseignants en apportant un éclairage


particulier sur les préférences des apprenants en matière d’enseignement. Ceci devrait
aider les enseignants à revisiter leurs représentations des étudiants. Cette action nous
semble d’autant plus impérieuse qu’elle pourrait induire des attentes plus positives à
l’égard de ces derniers et limiter ainsi « l’effet Pygmalion ». Ce type d’action pourrait
prendre appui sur la diffusion de travaux de recherche produits par des sociologues de
l’éducation mobilisés sur l’enseignement supérieur (i.e. Beaud, 2008 ; Coulon, 1997 ;
Lahire, 1997).
 le second volet sera consacré aux pédagogies suscitant davantage d’interactivité avec
les étudiants. Sans aller jusqu’à la création d’un service universitaire de pédagogie que
la taille et les moyens de l’ENEAM ne permettraient probablement pas,
l’administration pourra s’inspirer des axes de formation affichés par les universités qui
en sont dotées. Les thèmes fédérateurs porteront sur la structuration du contenu des
enseignements, les stratégies (méthodes) d'enseignement adaptées aux contenus et aux
objectifs pédagogiques en s’appuyant sur les nouvelles technologies, l’animation de
groupes, l’utilisation pertinente d’un diaporama, l’organisation d’évaluations
formatives en s’inspirant, en partie, des approches socioconstructivistes. Ces actions
de formation continue pour les enseignants prendront la forme d’ateliers d’échange de
bonnes pratiques entre enseignants, en faisant parfois intervenir des experts pour
partager des résultats de recherche dans le domaine de la pédagogie universitaire. Par
ailleurs, l’usage de boîtes de suggestions sera un atout non négligeable.

24
Conclusion

La satisfaction des étudiants formés par l’ENEAM et celle de leurs employeurs ont conféré à
l’ENEAM le titre, l’image, la renommée et la notoriété de centre d’excellence dans un
environnement concurrentiel. De nos jours, la concurrence devient de plus en plus rude et
l’ENEAM a besoin d’innover pour maintenir sa place. En ce sens, elle a organisé une enquête
portant sur l’Evaluation des Enseignants par les Etudiants dans le souci de s’assurer de la
satisfaction des apprenants vis-à-vis des prestations des enseignants. C’est dans ce cadre que
s’inscrit le présent rapport qui propose une analyse de cette satisfaction.

Grâce à l’analyse factorielle et à la classification sur facteur, nous avons pu tirer deux
enseignements fondamentaux. D’une part, les attributs exaltant la satisfaction des apprenants
sont: la clarté et la précision des explications de l’enseignant; ses réactions, son comportement
et son langage au cours; le rythme et l’ambiance des cours et les travaux d’entrainement.
D’autre part, une bonne majorité des enseignants-matières se prête bien à cette norme et les
apprenants se révèlent très exigeants.

Il convient alors que l’école arrive à conserver puis accroitre ce niveau de satisfaction.
Encourager les initiativesascendantes de lapart des membres ducorps enseignant; lesplacer
dans un environnementd’étude etd’enseignement propice; fournir un appuiefficace et stimuler
laréflexion sur le rôle del’enseignement dans leprocessus de l’apprentissage; sont des axesde
développementprometteurs pour y parvenir.

25
Références bibliographiques
01. Dejean;J. (2006). « Les réticences à l'évaluation de l'enseignement en France; signe de la culture
professionnelle des enseignants-chercheurs ou trait de la culture française ? ».

02. Dejean;J. (2007). « Entre évaluation et contrôle »; in A. HELDENBERGH [Edition.]; Les


démarches qualité dans l’enseignement supérieur en Europe; p. 15-53.

03. Desjardins;J. and BERNARD; H. (2002). « Les administrateurs face à l'évaluation des
enseignements »; Revue des sciences de l'éducation; vol. 28; n° 3; p. 617-648.

04. Knapper;C. andPiccininS. (1999). « Consulting about teaching: An overview »; in C. Knapper; S.


Piccinin[Edition.]; Using consultants to improve teaching; p. 3-8.

05. Shulman;L. (1993). « Teaching as community property: Putting an end to pedagogical solitude »;
Change; vol. 25; n°6; p. 6-7.

06. Smith;C. (2008). « Building effectiveness in teaching through targeted evaluation and response:
connecting evaluation to teaching improvement in higher education »; Assessment and Evaluation
in Higher Education; vol. 33; n° 5; p. 517-533.

07. Younes;N. (2009). « L'évaluation de l'enseignement par les étudiants comme seuil de changement
»; in M. Romainville; C. Coggi[Edition.]; L'évaluation de l'enseignement par les étudiants; p. 191-
211.

08. Bedard;D. etRaucent;B. (2015). « Les innovations pédagogiques en enseignement supérieur :


pédagogies actives en présentiel et à distance »; Revue internationale de pédagogie de
l’enseignement supérieur; 31/01

09. Ministère de l’Education Nationale du Sénégal (2013). « Normes et standards de qualité en


éducation et formation »; EDUFORM/APSE 2.

10.Vinokur;A. (2013). « La normalisation de l’université »; Gouverner par les normes - de Hume au


ranking. ULB.

11. Marcelin Joanis (2002). « L’économie de l’éducation: méthodologies; constats et leçons »; Série
Scientifique; 2002s-70.

12.Kasse, M. (2002). « Economie de l’Education »; Faculté des Sciences Economiques et de Gestion


(Université Cheikh AntaDiop de Dakar).

26
13. Desoutter, N. (2015) « Traité d’échec des étudiants dans une université française du bout du
monde : constat et proposition de ces acteurs », Revue Internationale de Pédagogie de
l’enseignement supérieure, 31-2

27
Annexes
Annexe 1 : Projection des variables actives.

Coor.5 Cont.6 Cos²7


Distance à
Modalité l'origine 1 2 3 4 1 2 3 4 1 2 3 4
A1 2.2172 0.56 -0.3 -0.3 0.27 0.99 0.8 1.22 1.23 0.14 0.04 0.04 0.03
A2 0.92863 0.29 0.04 -0 0.13 0.39 0 0.01 0.41 0.09 0 0 0.02
A3 0.41557 0.15 0.07 -0.2 0.33 0.11 0.1 0.8 2.69 0.06 0.01 0.1 0.26
A4 0.16204 0 0.18 0.2 -0.1 0 1.1 1.42 0.15 0 0.19 0.16 0.01
A5 0.13413 -0.1 -0.07 0 -0.1 0.56 0.3 0 1.13 0.15 0.03 0 0.06
B1 1.08306 0.23 -0.36 -0.2 0.12 0.16 1 0.58 0.21 0.05 0.12 0.04 0.01
B2 0.5526 0.14 0.02 -0.1 0.09 0.1 0 0.2 0.23 0.04 0 0.02 0.02
B3 0.34186 0.14 0.05 -0.3 0.28 0.1 0 1.58 2.1 0.06 0.01 0.22 0.24
B4 0.12716 0.03 0.18 0.1 -0.1 0.02 1.3 1.25 0.22 0.01 0.26 0.16 0.02
B5 0.10238 -0.1 -0.08 0 -0.1 0.27 0.4 0.03 0.44 0.11 0.06 0 0.03
C1 1.12257 0.36 -0.07 -0.2 0.02 0.27 0 0.18 0 0.12 0 0.02 0
C2 1.5605 0.57 0.03 -0 -0.3 0.98 0 0.02 1.25 0.21 0 0 0.05
C3 0.50266 0.36 0.1 -0.1 0.12 1.13 0.3 0.47 0.61 0.26 0.02 0.03 0.03
C4 0.11081 0.08 0.13 0.1 0.03 0.12 0.9 0.81 0.06 0.06 0.16 0.1 0.01
C5 0.28534 -0.3 -0.15 -0 -0 2.36 1.3 0.04 0.1 0.39 0.08 0 0
H3 0.46579 0.49 -0.01 -0.2 0.25 1.34 0 0.66 1.89 0.51 0 0.06 0.14
R2 0.55674 0.62 -0.04 0.1 -0.2 2.64 0 0.14 1.22 0.69 0 0.01 0.06
D3 0.39147 0.36 0.08 -0.1 0.29 0.76 0.1 0.28 2.62 0.33 0.02 0.03 0.22
D4 0.09615 -0.1 0.2 0.1 0.06 0.13 2.2 1.28 0.36 0.07 0.42 0.16 0.04
D2 0.8851 0.8 -0.06 0.1 -0.2 3.84 0.1 0.24 1.41 0.73 0 0.01 0.05
I3 0.30998 0.44 0.07 -0.1 0.09 1.77 0.1 0.12 0.37 0.63 0.02 0.01 0.03
K3 0.44019 0.48 -0.11 -0.1 0.19 1.43 0.2 0.29 1.16 0.52 0.03 0.03 0.08
R3 0.21019 0.22 0.08 -0.1 0.23 0.47 0.2 0.14 2.88 0.22 0.03 0.02 0.26
R4 0.1228 -0.1 0.21 0.2 0.03 0.25 2 1.87 0.1 0.12 0.35 0.22 0.01
E2 0.7942 0.72 -0.13 0.1 -0.2 2.85 0.3 0.16 1.11 0.65 0.02 0.01 0.05
L4 0.20587 -0.3 0.12 0 0.02 0.78 0.3 0.04 0.01 0.48 0.07 0.01 0
L2 0.28162 0.36 0.11 0.2 -0.1 1.49 0.4 1.7 0.68 0.46 0.04 0.13 0.04
E3 0.33975 0.36 0.04 -0.1 0.28 0.84 0 0.4 2.53 0.39 0 0.04 0.22
E4 0.08944 -0.1 0.22 0.1 0.02 0.1 2.9 1.21 0.03 0.05 0.55 0.15 0
J2 0.78009 0.71 -0.18 0.1 -0.2 2.56 0.4 0.14 1 0.64 0.04 0.01 0.05

5
Coordonnée
6
Contribution
7
Cosinus carré

a
F1 0.98517 0.54 0.2 -0.5 -0.4 1.54 0.6 6.1 4.46 0.29 0.04 0.28 0.16
F2 0.45004 0.22 0.36 -0.2 -0.3 0.44 3.1 1.92 3.4 0.11 0.29 0.12 0.17
F3 0.31727 0.08 0.25 -0.3 0.14 0.05 1.3 2.89 0.76 0.02 0.2 0.3 0.06
F4 0.14168 -0.1 0.01 0.2 0.09 0.2 0 3.33 0.78 0.08 0 0.32 0.06
K5 0.22572 -0.4 -0.1 -0.1 -0.1 3.03 0.5 0.85 0.27 0.76 0.04 0.05 0.01
G1 0.53889 0.43 0.13 -0.4 -0.3 1.54 0.4 4.95 3.12 0.35 0.03 0.27 0.14
G2 0.21607 0.14 0.25 -0.1 -0.2 0.22 2.2 0.62 1.55 0.08 0.3 0.06 0.11
G3 0.20229 0 0.21 -0.2 0.13 0 1.2 1.99 0.86 0 0.22 0.25 0.09
G4 0.21454 -0.2 -0.08 0.3 0.12 0.33 0.2 4.63 0.9 0.12 0.03 0.4 0.06
H2 1.15342 0.84 -0.23 0.2 -0.3 2.87 0.6 0.4 2.01 0.61 0.04 0.02 0.08
H5 0.26414 -0.5 -0.12 -0.1 -0 4.09 0.7 1.01 0.14 0.82 0.05 0.05 0.01
K2 1.01426 0.72 -0.29 0.2 -0.2 1.65 0.8 0.4 0.69 0.52 0.08 0.03 0.04
I5 0.09708 -0.3 -0.1 -0.1 0 1.66 0.8 0.39 0 0.63 0.11 0.04 0
H4 0.09144 0 0.23 0.1 0.05 0 2.9 1.07 0.24 0 0.56 0.13 0.02
D5 0.32859 -0.5 -0.13 -0.1 -0.1 4.72 0.8 0.97 0.39 0.82 0.05 0.04 0.01
I1 1.03661 0.23 -0.36 -0 -0.1 0.08 0.6 0.01 0.15 0.05 0.12 0 0.02
I2 0.9492 0.49 -0.01 0.2 -0.1 0.5 0 0.2 0.19 0.25 0 0.02 0.02
R5 0.41433 -0.6 -0.15 -0.1 -0.1 4.39 0.8 0.99 0.43 0.77 0.05 0.04 0.01
I4 0.13519 0.11 0.22 0.2 -0 0.15 1.6 1.13 0.02 0.09 0.34 0.16 0
J5 0.3744 -0.5 -0.15 -0.2 -0 4.41 1 1.73 0.17 0.71 0.06 0.07 0.01
L5 0.36275 -0.5 -0.19 -0.2 -0.1 2.72 1.1 1.35 0.15 0.66 0.1 0.08 0.01
E5 0.34278 -0.5 -0.16 -0.1 -0.1 4.16 1.1 1.01 0.3 0.79 0.08 0.05 0.01
J3 0.3133 0.39 0.06 -0.1 0.15 1.19 0.1 0.21 0.95 0.48 0.01 0.02 0.07
J4 0.11972 -0.1 0.24 0.2 0.05 0.05 3.1 1.99 0.25 0.02 0.48 0.2 0.02
K1 1.23553 0.66 -0.55 -0 0.05 0.93 1.8 0 0.03 0.35 0.24 0 0
H1 1.47154 0.89 -0.51 0.1 -0.2 2.28 2.1 0.04 0.37 0.54 0.18 0 0.02
L1 0.84778 0.75 -0.35 -0 -0.2 3.64 2.2 0.01 0.89 0.66 0.14 0 0.03
R1 0.81102 0.67 -0.4 -0.2 -0.1 2.26 2.2 0.56 0.37 0.56 0.2 0.03 0.02
K4 0.06554 0.03 0.2 0.1 0.01 0.02 2.5 0.74 0.02 0.01 0.59 0.12 0
D1 1.55231 1.01 -0.47 -0.1 -0.1 3.82 2.3 0.16 0.3 0.66 0.14 0.01 0.01
E1 1.42852 0.9 -0.5 -0.1 -0 2.89 2.5 0.07 0.01 0.56 0.18 0 0
J1 1.29022 0.83 -0.53 -0.1 -0.1 2.36 2.7 0.04 0.31 0.53 0.22 0 0.01
L3 0.10233 -0.1 0.15 -0 0.18 0.06 0.9 0.04 2.52 0.04 0.21 0.01 0.31
G5 0.65627 -0.3 -0.5 0.3 0.14 0.99 7.1 3.2 0.98 0.15 0.38 0.11 0.03
F5 0.44442 -0.3 -0.45 0.2 0.14 0.92 7.8 3.32 1.34 0.15 0.46 0.13 0.04
M1 0.48506 0.36 -0.22 0 -0.2 0.96 1 0.01 1.65 0.27 0.1 0 0.09
M2 0.18212 0.15 0.06 0.1 -0.1 0.23 0.1 0.86 0.62 0.12 0.02 0.11 0.06
M3 0.11381 0.04 0.04 -0.1 0.22 0.03 0.1 0.61 3.62 0.02 0.02 0.09 0.43
M4 0.20281 -0.1 0.18 0.1 -0 0.18 0.9 0.5 0.03 0.09 0.16 0.06 0
M5 0.25559 -0.3 -0.14 -0.1 -0 1.14 0.6 0.58 0.02 0.42 0.07 0.05 0
N1 0.35332 0.21 -0.23 -0.2 0.06 0.18 0.6 0.52 0.08 0.13 0.16 0.09 0.01

b
N2 0.16893 0.14 0.03 -0 0.05 0.14 0 0.02 0.1 0.12 0.01 0 0.02
N3 0.0888 0.06 0.03 -0.1 0.19 0.05 0 0.35 3.01 0.04 0.01 0.06 0.42
N4 0.14352 -0 0.15 0.2 -0.1 0.01 0.8 1.98 1.36 0.01 0.16 0.26 0.14
N5 0.13789 -0.2 -0.13 -0 -0.1 0.4 0.6 0.07 1.22 0.22 0.11 0.01 0.13
S1 1.5642 0.42 -0.73 0.4 0.11 0.46 3.7 1.77 0.17 0.12 0.34 0.11 0.01
S2 1.29059 0.43 -0.46 0.6 0.04 0.66 2.1 4.89 0.03 0.15 0.17 0.26 0
S3 0.30326 0.21 -0.1 -0.1 0.34 0.31 0.2 0.38 4.06 0.15 0.03 0.04 0.38
S4 0.11996 0.08 0.19 0.1 -0 0.09 1.2 0.26 0.05 0.06 0.29 0.04 0.01
S5 0.09851 -0.2 0.07 -0.1 -0.1 0.98 0.3 1.57 1.1 0.37 0.05 0.14 0.08
O1 1.54733 0.32 -0.67 0.3 0.2 0.21 2.6 0.88 0.42 0.07 0.29 0.07 0.03
O2 1.29424 0.26 -0.52 0.5 0.02 0.16 1.8 2.53 0.01 0.05 0.21 0.19 0
O3 0.43224 0.2 -0.16 -0.1 0.42 0.18 0.3 0.38 4.38 0.09 0.06 0.04 0.41
O4 0.13364 0.1 0.14 0.1 -0 0.1 0.6 0.81 0 0.07 0.16 0.13 0
O5 0.04743 -0.1 0.06 -0.1 -0.1 0.32 0.3 0.91 0.89 0.21 0.06 0.14 0.11
P1 1.02848 0.26 0.08 -0.4 -0.4 0.39 0.1 3.91 3.58 0.07 0.01 0.16 0.12
P2 0.45227 0.15 0.28 -0.1 -0.1 0.14 1.4 0.22 0.18 0.05 0.17 0.02 0.01
P3 0.4469 0.18 -0.04 -0.3 0.4 0.28 0 2.35 6.85 0.08 0 0.15 0.35
P4 0.14661 -0 0.1 0.2 -0 0.02 0.4 2.87 0.09 0.01 0.07 0.35 0.01
P5 0.18446 -0.2 -0.18 0.1 -0 0.66 1.7 0.93 0.04 0.2 0.18 0.07 0
Q1 1.16883 0.45 -0.27 -0.2 0.03 0.54 0.6 0.31 0.01 0.17 0.06 0.02 0
Q2 0.76045 0.35 -0.1 0 -0 0.32 0.1 0.01 0.02 0.16 0.01 0 0
Q3 0.7917 0.31 -0.06 -0.3 0.46 0.63 0.1 2.14 7.13 0.12 0 0.1 0.26
Q4 0.07873 0.04 0.15 0.2 -0 0.04 1.2 1.74 0.04 0.02 0.29 0.27 0.01
Q5 0.12971 -0.2 -0.07 -0 -0.1 1.22 0.3 0.09 1.63 0.45 0.04 0.01 0.12

Annexe 2 : Description des classes par les groupes

% de la % de la % de la
Libellés
Modalités modalité modalité classe Valeur-
des Probabilité Poids
caractéristiques dans la dans dans la Test
variables
classe l'échantillon modalité
Classe 1
ANGLAIS 13.72 5.49 56.95 24.30 0.000 1022
GESTION 21.89 15.50 32.20 12.66 0.000 2885
Groupe
Français 8.41 5.68 33.74 8.34 0.000 1058
ECONOMIE 15.77 12.43 28.91 7.30 0.000 2314
Classe 2
GESTION 28.19 15.50 19.27 15.27 0.000 2885
Groupe INFORMATIQUE 14.35 6.31 24.09 13.70 0.000 1175
DROIT 10.95 5.88 19.73 9.20 0.000 1095
Classe 3

c
Groupe COMPTABILITE 20.59 11.14 21.17 13.55 0.000 2074
Classe 4
DROIT 13.50 5.88 57.44 23.56 0.000 1095
Français 10.97 5.68 48.30 16.83 0.000 1058
Groupe
COMPTABILITE 13.16 11.14 29.56 4.95 0.000 2074
INFORMATIQUE 7.08 6.31 28.09 2.44 0.007 1175
Classe 5
ECONOMIE 27.81 12.43 26.23 20.83 0.000 2314
Groupe STATISTIQUE 11.86 8.38 16.61 5.94 0.000 1559
ANGLAIS 7.56 5.49 16.14 4.28 0.000 1022
Classe 6
COMPTABILITE 28.30 11.14 13.45 15.25 0.000 2074
INFORMATIQUE 19.68 6.31 16.51 14.62 0.000 1175
Groupe
GESTION 24.14 15.50 8.25 7.23 0.000 2885
STATISTIQUE 11.56 8.38 7.31 3.50 0.000 1559
Classe 7
STATISTIQUE 18.25 8.38 11.23 9.99 0.000 1559
Groupe
GESTION 22.11 15.50 7.35 5.50 0.000 2885
Classe 8
ANGLAIS 12.09 5.49 17.51 10.22 0.000 1022
STATISTIQUE 15.40 8.38 14.62 9.26 0.000 1559
Groupe
DROIT 8.31 5.88 11.23 3.88 0.000 1095
GESTION 17.83 15.50 9.15 2.50 0.006 2885

d
Questionnaire anonyme d’évaluation des enseignants par les étudiants : ENEAM 2014-2015

REPUBLIQUE DU BENIN
Université d’Abomey-Calavi
Ecole Nationale d’Economie Appliquée et de Management

Fiche anonyme d’évaluation des enseignants par les étudiants

Année académique : 2014-2015 Date : ………/.……/ 2015

Chère étudiante et cher étudiant,

Prière remplir très soigneusement et objectivement cette fiche anonyme (vous n’y écrivez en
aucun cas votre nom). C’est un questionnaire d’étude scientifique. Vos réponses seront
comparées à celles des autres puis analysées. Les résultats obtenus permettront aux
enseignants d’améliorer leurs manières de dispenser les cours pour le mieux-être des étudiants
présents et à venir à l’ENEAM.

Questionnaire N° :…………........

I. Caractéristiques générales de l’étudiant (cette partie te concerne spécialement. Mais


tu n’écris pas ton nom)

1 Quel est ton âge (au dernier anniversaire) ? |_______|


Quel est ton sexe ?
2
1-Féminin ; 2-Masculin |___|
Quelle est ta religion ?
3
1-Christianisme ; 2- Islam ; 3-Traditionnel ; 4-Autre |___|
Quelle est ta nationalité ?
4 1-Béninois ; 2-Afrique de l’Ouest sauf Bénin ; 3-Afrique Centrale ; |___|
4-Autre
Quel est ton département d’origine ?
- Si tu n’es pas béninois(e), écrire « 0 »
5 - Si tu es béninois(e), choisir et écrire le numéro correspondant : |___|
1-Atacora/Donga ; 2-Atlantique Littoral ; 3-Borgou
Alibori ; 4-Mono/Couffo ; 5-Ouémé/Plateau ;
6-Zou/Collines
6 Es-tu orphelin ?

e
1-non ; 2-oui de père seulement ; 3-oui de |___|
mère seulement ; 4-oui de père et de mère ;
7 Où résides-tu (où quittes-tu chaque jour pour venir à l’école)? ……….
Avec qui résides-tu ?
1-Seul ; 2- Colocation ; 3-père & mère ensemble ;
8 4-Père seulement; 5-mère seulement ; 6-conjoint (mari ou |___|
épouse) ; 7-Oncle ; 8-Tante ; 9-Cousin(e) ; 10-Autre lien
familial ; 11-Amis de la famille
Combien dépenses-tu pour le loyer, l’eau et l’électricité par mois ?
9 (si tu n’es pas en location, écrire 0FCFA, si tu es en location, écrire le |_______|
montant). FCFA
Quel est approximativement le montant total d’argent que tu gagnes ou
10 que tu reçois des parents ou de toute autre personne pendant un mois |_______|
pour tes dépenses hormis les charges ci-dessus (de la question 9) ? FCFA
Par quel moyen de transport tu te rends à l’ENEAM chaque jour ?
1-A pieds ; 2-Moto personnelle; 3-Voiture
11
personnelle ; 4-Voiture familiale; 5-Transport public |___|
(zémidjan, taxi, bus, minibus)
Si tu vas à l’ENEAM ou si tu devais y aller par un moyen de transport
12 public (comme zémidjan, taxi, bus, minibus ou autres), combien paies-tu |_______|
ou combien paierais-tu pour ce transport aller-retour ? FCFA
Quel est ton statut à l’ENEAM ?
13
1-boursier ; 2-dérogation ; 3-sponsoring ; 4-à titre payant |___|
De quel type d’allocation bénéficies-tu ?
14
1-Aucune ; 2-Secours; 3-Bourse |___|
Quelle est ta situation matrimoniale ?
15 1-Célibataire ; 2-Concubinage ; 3-Marié; |___|
4-Divorcé ; 5-Veuf/veuve
16 Combien d’enfants as-tu ? |___|
Quel BAC as-tu ?
17 1-A1; 2-A2; 3-B; 4-C; 5-D; 6-E; 7-F; 8-G1; 9- |___|
G2; 10-G3
As-tu redoublé une classe à l’ENEAM ?
18
1-Oui ; 2-Non |___|
Es-tu inscrit dans une faculté ?
19 1-Non ; 2-Oui en FADESP; 3-Oui en FASEG; |___|
4-Oui en FLASH ; 5-Oui en FAST
As-tu fais une autre Ecole supérieures/faculté puis stopper avant d’entrer
à l’ENEAM ? ……………
20
(Si non écrire « Non »; Si oui préciser « le nom » de l’Ecole supérieure ……….
ou faculté)

f
II. Caractéristiques générales de l’enseignant (cette partie concerne ton appréciation de
l’enseignant)

NOM & Prénom de l’enseignant : …………………………………………………………..


Intitulé de la matière enseignée: ……………………………...…………………………..…

Veuillez apprécier les affirmations suivantes en marquant le numéro correspondant :

L’enseignant arrive en retard au cours.


1
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
L’enseignant met fin au cours avant la fin de l’heure.
2
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
L’enseignant s’habille toujours propre et soigné.
3
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Vos attentes sont comblées à la fin de chaque chapitre.
4
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Les explications de l’enseignant sont claires et précises.
5
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Les cours de l’enseignant sont attrayants.
6
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Le rythme des cours de cet enseignant est normal.
7
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
L’enseignant vous donne suffisamment des travaux de maison.
8
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
L’enseignant contrôle systématiquement vos travaux de maison.
9
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|

g
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
L’enseignant réagit bien quand vous lui posez des questions.
10
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Il y a des erreurs dans les réponses que cet enseignant donne à vos
questions.
11
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Cet enseignant est discipliné pendant son cours.
12
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Il règne une bonne ambiance dans la salle pendant le cours de cet
enseignant.
13
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Le comportement et le langage de cet enseignant en classe sont
convenables.
14
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
L’enseignant a des choses à corriger à l’avenir.
15
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Ce cours demande plus de pratique par rapport à ce que l’enseignant a
fait.
16 |___|
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ;
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
Ce cours demande plus de théorie par rapport à ce que l’enseignant a fait.
17
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
L’enseignant intimide ou terrorise la classe.
18
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
La majorité des étudiants de la classe ont peur de l’enseignant.
19
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord
L’enseignant amuse la classe pendant son cours.
20
1-Pas du tout d’accord ; 2-Pas d’accord ; 3-Sans avis ; |___|
4-D’accord ; 5-Tout à fait d’accord

h
III. Caractéristiques générales de la classe (cette partie concerne ton appréciation de la
classe)

La classe bavarde-t-elle beaucoup pendant le cours de cet enseignant ?


1
1-Oui ; 2-Non |___|
Quel pourcentage de la classe est présent pendant le cours de cet
enseignant ?
2
1-Moins de 25% ; 2-De 25% à 50% ; |___|
3-De 50% à 75% ; 4-75% et plus
Quel pourcentage de ta table suit le cours de cet enseignant avec intérêt
et présence d’esprit?
3
1-Moins de 25% ; 2-De 25% à 50% ; |___|
3-De 50% à 75% ; 4-75% et plus
La discipline de la classe pendant le cours de cet enseignant est :
4 1-Très mauvaise ; 2-Mauvaise; 3-Moyenne ; 4-Bonne ; 5-Très |___|
bonne
La classe apprécie positivement cet enseignant.
5
1-Pas du tout ; 2-Un peu ; 3-Indifférent ;4-Bien ; 5-Très bien |___|
Qu’est-ce qui vous a très positivement marqué chez cet enseignant ?
Réponse : …………………………………………………………………
6
……………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………
Qu’est-ce qui vous a très négativement marqué chez cet enseignant ?
7 Réponse : …………………………………………………………………
……………………………………………………………………………
Qu’est-ce que cet enseignant doit corriger à l’avenir dans ses classes ?
8
Réponse : …………………………………………………………………….
De façon générale, appréciez cet enseignant en lui donnant une note (sur ___/20
9
20) :