Vous êtes sur la page 1sur 5

Hydro-bromatologie 5ème année pharmacie Les éléments indésirables d’une eau de consommation 2018/19

Les éléments considérés comme indésirables


dans l’eau de boisson

A. Introduction :

L'eau contient des substances ou des micro-organismes qui par leur nature et leur
concentration peuvent être indispensables, acceptables, indésirables, voire toxiques ou
dangereux. L'eau prélevée dans le milieu naturel n'est généralement pas utilisable directement
pour la consommation humaine car des éléments liés à l'activité de l'homme peuvent être
entraînés (nitrates, matières organiques, pesticides, métaux, micro-organismes...).

B. Conditions de prélèvement et traitements préliminaires :

La méthode de préservation des échantillons est fonction à la fois de l’analyse choisie et des
traitements préliminaires.
Généralement on prélève l’échantillon dans des bouteilles de plastique et l’on
acidifie par HNO3 de façon à abaisser le pH < 2. On conserve les échantillons
à 4°C.
Au laboratoire la verrerie doit être soigneusement lavée par un acide dilué
(HCl) puis par de l’eau distillée.
Ces précautions sont particulièrement importantes dans le cas des faibles teneurs.
L’utilisation des méthodes instrumentales se heurte à des phénomènes
d’interactions chimiques ou spectrales. Par ailleurs certains éléments à doser
sont présents dans les eaux à des doses extrêmement faibles. Il faut donc pour
que ces mesures soient effectuées dans de bonnes conditions, procéder à des
traitements préliminaires :

-Minéralisation:
-Méthodes de séparation/ concentration

Le Cuivre
Origine :
Le cuivre peut se rencontrer dans certaines eaux naturelles généralement à des taux < 1mg/l
sous forme ionique ou complexes (cyanures, ammoniaque, produit organique,…..)
Sa présence dans l’eau peut être due à :
• Pollution industrielle
• Traitements agricoles
• Corrosion des tuyauteries de distribution
Besoins essentiels :
Le cuivre est un élément essentiel de l’alimentation des mammifères et il est nécessaire à de nombreuses
réactions enzymatiques. Il est essentiel à l’utilisation normale du fer parce que la ferroxydase
(céruloplasmine) est requise pour le transport du fer.

1 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB M/N


Hydro-bromatologie 5ème année pharmacie Les éléments indésirables d’une eau de consommation 2018/19

La carence en cuivre (moins de 2 mg/jour) s’accompagne d’anémie résultant de l’incapacité des


réticulocytes à obtenir le fer de la transferrine et à synthétiser l’hème à partir du fer (III) et de la
protoporphyrine à un rythme normal.

Effets du cuivre :

1 .Effets toxiques chez l’Homme :

a/Intoxication aigue : ces cas d’intoxication par le cuivre sont rares chez les mammifères supérieurs, car
le cuivre est un émétique puissant. Chez les humains, la toxicité aigüe du cuivre se manifeste surtout dans
des cas d’ingestion accidentelle ; ses symptômes sont les suivants :

-Goût métallique dans la bouche.


-Nausées.
-Vomissement.
-Douleurs épigastriques.
-Diarrhées.
-Jaunisse.
-Hémolyse, hémoglobinurie, hématurie et oligurie.
Dans les cas graves, les selles et la salive peuvent prendre une couleur verte ou bleue ; dans la phase
terminale, il y a anurie, hypotension et coma précédent la mort.

b/Intoxication chronique : il existe peu de données sur la toxicité chronique du cuivre. Un apport
quotidien allant jusqu’à 5 mg/jour semble présenter peu de danger. Il existe deux groupes qui sont
davantage menacés par les effets toxiques d’une ingestion chronique de doses élevées :
-Les personnes présentant des carences de glucose 6 phosphate (G6P) déshydrogénase.
-Les personnes touchées par la maladie de Wilson, une erreur innée du métabolisme du cuivre qui
provoque l’accumulation de cuivre dans le cerveau, le foie et les reins.

2. Effets sur la qualité de l’eau :


-Des taches vertes sur la lessive et sur les accessoires de plomberie à des concentrations de
seulement 1 mg/l.
-Le cuivre donne à l’eau un goût astringent désagréable.
-Le seuil de goût pour le cuivre dans l’eau distillée varie de 2.4 à 3.2 mg/l.

Méthodes de dosage :

-Méthode par spectrophotomètre d’absorption moléculaire : les ions cuivreux en milieu


neutre ou légèrement acide réagissent avec la néocuproine pour former un complexe dans lequel
deux molécules de néocuproine sont liées à une molécule de cuivre. Le complexe est extrait par
le chloroforme. La coloration jaune obtenue est susceptible d'un dosage spectrophotométrique
à la longueur d'onde de 457 nm.

-SAA avec flamme


-SAA avec atomisation électrothermique
-ICP
Valeur guide provisoire : 2mg/l

2 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB M/N


Hydro-bromatologie 5ème année pharmacie Les éléments indésirables d’une eau de consommation 2018/19

Le fer
Origine du fer dans l’eau
-La lixiviation des terrains traversés.
-Pollution industrielle
-Corrosion des conduites
-Emploi des sels de fer pour le traitement de coagulation- floculation
-Les eaux minérales et principalement les eaux thermo minérales peuvent en contenir plus
de 10mg/l.
Carences en fer :
-Une insuffisance du développement mental et de l’activité chez l’enfant,
-Un taux élevé de catécholamines
-Une tendance à l’agitation chez l’enfant,
-Une perte de rendement au travail chez l’adulte
-Dans les cas graves, l’anémie et une oxygénation compromise.
Toxicité chez l’Homme
-Hémochromatose (cirrhose, cancer du foie, insuffisance cardiaque...)
-Des lésions tissulaires
-La dose létale moyenne de fer est de 200 à 250 mg/kg de poids corporel.
Effets sur la qualité de l’eau :
-Les sels de Fe (II) sont instables; ils réagissent avec l’eau pour former des hydroxydes
insolubles qui sédimentent sous la forme d’un limon de couleur rouille.
-L’eau prenne un goût désagréable et paraisse impropre à la consommation; elle peut tacher
la lessive et les accessoires de plomberie.
-Il peut aussi promouvoir la croissance des ferrobactéries; Ce phénomène conduit au dépôt
d’une pellicule biologique sur la paroi des conduites.
- Ces problèmes apparaissent ordinairement lorsque la concentration du fer dépasse 0,3 mg/L.
Méthodes de dosage
-Méthode par spectrophotométrie d’absorption moléculaire
-SAA avec flamme
-ICP
Norme:
-Pour l’eau destinée à la consommation humaine, l’OMS recommande une valeur de 0.3mg/l.
-Cette valeur a été retenue pour pallier les inconvénients ménagers et non pour éviter des
accidents toxiques.
Le manganèse
Origine :
-La lixiviation des terrains traversés.
-Pollution industrielle
-Les eaux souterraines peuvent en contenir
Toxicité :
-Cas d'intoxication par le manganèse attribuable à l'utilisation d'eau de boisson
-La toxicité chez l'humain résulte habituellement de l'inhalation répétée de fortes
concentrations de manganèse : pneumoconiose aiguë provoquée par la vapeur métallique
Effets sur la qualité de l’eau:
-Goût désagréable
-Il est susceptible de former une couche noire sur les canalisations
-Il présente l’inconvénient, mémé à des faible dose (+/- 0.1mg), de tacher l’émail et le linge.
-Le Mn favorise la croissance de bactéries manganiques

3 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB M/N


Hydro-bromatologie 5ème année pharmacie Les éléments indésirables d’une eau de consommation 2018/19

Méthodes de dosage
-Méthode par spectrophotométrie d’absorption moléculaire
-SAA avec flamme
-ICP
Norme :
Pour l’eau destinée à la consommation humaine, l’OMS indique une valeur guide provisoire
de 500µg/l.
toutefois, en raison de risques de taches sur les appareils sanitaires, elle préconise une valeur
de 100µg/l.

Le Zinc
Usages :
En métallurgie, le Zinc entre dans de nombreux alliages; il est aussi très employé pour la
galvanisation des pièces métalliques, dans la fabrication de pigments pour la teinture et les
vernis.
Il est aussi utilisé comme raticide (phosphure de zinc) et dans la fabrication de produits
phytosanitaires.
Besoins essentiels :
Le Zinc est un élément essentiel pour tous les organismes vivants, y compris l’Homme. Des
protéines et des enzymes renfermant du zinc participent à tous les aspects du métabolisme,
entre autres à la réplication et à la traduction du matériel génétique. Près 200 enzymes
renfermant du Zinc ont été identifiés chez toutes les espèces.
Toxicité du Zinc :
L’intoxication aigue par des sels de zinc à des doses supérieurs à 500mg/l (ZnSO4) se
manifeste par des nausées, vomissements, fièvre, crampes d’estomac, diarrhées, des
saignements, 3 à 12h après l’ingestion, cependant elle est rare.
L’intoxication chronique suite à l’administration de fortes doses de zinc peut provoquer une
carence en cuivre, un dérèglement de diverses réponses immunitaires et une diminution du
taux de l’HDL. Cependant, ces effets ne sont pas souvent observés et dépendent des doses
administrées.

Effets sur la qualité de l’eau :


L’eau contenant des concentrations de Zinc supérieures à 5 mg/l prend un goût indésirable à
cause de son astringence et peut devenir opalescente et former une pellicule graisseuse après
ébullition. Lorsque sa concentration atteint 40mg/l, le zinc donne à l’eau un aspect laiteux.
Dosage du zinc :
-Méthode par spectrophotométrie d’absorption moléculaire
Le zinc forme un complexe coloré bleu avec le 2-carboxy-2 ‘-hydroxy-5’-sulfoformazyl
benzène (zincon) à un pH de 9,0. La coloration suit la loi de Beer jusqu’à 5 mg/L.
-Méthode par spectrophotométrie d’absorption atomique avec flamme :
-Méthode par spectrophotométrie d’émission à l’aide d’un générateur inductif de plasma
(ICP) :
Normes :
Aucune valeur guide basée sur des critères de santé n’a été proposée. Cependant, l’OMS
propose une concentration maximale admise de 3 mg de Zn/l en raison des effets que cause ce
métal sur la qualité de l’eau au-delà de cette concentration.

4 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB M/N


Hydro-bromatologie 5ème année pharmacie Les éléments indésirables d’une eau de consommation 2018/19

L’Aluminium
Origine :
- le lessivage des terrains traversés.
- les rejets industriels
- traitement des eaux : le sulfate d’aluminium est utilisé dans le procédé de coagulation-
floculation.
Toxicité:
-encéphalopathies myocloniques associant des troubles de la parole, des crises convulsives et
des perturbations psychologiques
-des altérations cérébrales similaires et celles observées dans la maladie d’Alzheimer sont
apparues chez des sujets dialysés ayant pris des sels d’aluminium pendant longtemps
Méthodes de dosage :
-Méthode par spectrophotométrie d’absorption moléculaire : En milieu tampon
acétique, l’aluminon ou aurine tricarboxylate d’ammonium donne avec les sels
d’aluminium une coloration rouge susceptible d’un dosage spectrophotométrie
-SAA avec flamme
-SAA avec atomisation électrothermique
Normes :
Pour l’eau destinée à la consommation humaine, en raison de problèmes particuliers
susceptibles d’introduire une gêne pour le consommateur (coloration, dépôts), l’OMS
recommande comme valeur limite pour l’aluminium 0,2 mg/l.
La Pharmacopée française précise que l’eau pour hémodialyse ne doit pas contenir
plus de 30 µ g/L d’aluminium.

Le titane
Origine du titane dans l’eau :
-Lessivage et érosion des sols
-Rejets industriels
Toxicité :
-Le titane métal est considéré comme inerte.
-Chlorure de titane (TiCl4) :
-Le contact cutané provoque des brûlures
-Le contact oculaire des lésions graves de la cornée et des conjonctives
-L’inhalation de vapeurs une irritation violente des voies respiratoires supérieures et
éventuellement un œdème aigu du poumon.
Méthodes de dosage
-SAA avec flamme
-SAA avec atomisation électrothermique

5 Les éléments présentant un risque pour la santé Dr SIDI YAKOUB M/N