Vous êtes sur la page 1sur 1

exercices Exercices

d’auto-évaluation interactifs
S’entraîner à mémoriser
Pour mémoriser l’essentiel du cours, (allèles A et a) et B (allèles B et b) ?
entraînez-vous régulièrement à répondre 3. En prenant appui sur l’exemple de deux gènes liés
aux questions suivantes : H (allèles H et h) et Q (allèles Q et q), schématisez un
. Quelles sont les conséquences possibles des mutations crossing-over et expliquez ses conséquences possibles
dans un clone cellulaire ? Illustrez par deux exemples (une 4. Comment un croisement permet-il d’identifier les allèles
mutation somatique, une mutation germinale) portés par un individu ? Illustrez par un exemple
2. Quels sont les génotypes possibles des gamètes d’un 5. Citez deux accidents génétiques de la méiose et
individu double hétérozygote pour deux gènes non liés A expliquez leurs conséquences possibles

Tester ses savoirs


1 QCM
Pour chaque proposition, identifiez la bonne réponse. 6. Le brassage génétique au cours de la méiose a
. Au sein d’un clone cellulaire : notamment pour origine :
a. les cellules sont toujours identiques d’un point de vue a. les mutations
génétique b. des crossing-over entre chromosomes de paires
b. les cellules sont toutes issues d’une seule et unique différentes
cellule c. la répartition au hasard des chromosomes homologues
c. les cellules peuvent provenir de cellules différentes 7. Le brassage intrachromosomique :
mais elles ont toutes la même fonction a. a lieu au cours de la seconde division de la méiose
2. Dans le cas de l’étude de la transmission de gènes b. a lieu en télophase de première division de méiose
non liés, à l’issue d’un croisement-test, on observe : c. entraîne systématiquement la formation de nouvelles
a. deux phénotypes équiprobables combinaisons alléliques
b. quatre phénotypes équiprobables 8. Ce caryotype est le résultat :
c. quatre phénotypes avec une proportion inférieure pour
les phénotypes recombinés
3. D’après l’arbre généalogique ci-dessous,
la transmission de cette maladie monosomique
est de type :
Femme saine
Femme malade
Homme sain
Homme malade

a. autosomique récessif a. d’une anomalie de la fécondation


b. autosomique dominant b. d’un phénomène de polyploïdisation
c. gonosomique récessif c. d’une anomalie de la méiose
4. La duplication d’un gène : 9. Un individu dit de « lignée pure » :
a. est le résultat d’un crossing-over inégal a. ne peut donner naissance qu’à des individus ayant le
b. est le résultat d’une répartition anormale des même phénotype que lui
chromosomes au cours de la méiose b. est homozygote pour les gènes étudiés
c. est le résultat d’un brassage interchromosomique c. est homozygote pour tous ses gènes
5. La fécondation: 0. Un croisement-test est le croisement :
a. contribue à la diversité allélique a. d’un individu homozygote récessif et d’un individu
b. est l’union de deux noyaux diploïdes donnant naissance présentant le phénotype dominant
à une cellule-œuf b. de deux individus de lignées pures
c. contribue à la diversité phénotypique c. le croisement de deux individus hétérozygotes
50 ► CORRECTION P. 6