Vous êtes sur la page 1sur 4

Conception mécanique STPI 2IC Correction exam 2010

Partie 1 Analyse de la solution architecturale

I.1.1 Degré de liberté de la liaison cardan : 2 (2 pivots)

I.1.2 Graphe des liaisons et schéma

Fuselage avion
Arbre moteur
Arbre
intermédiaire 1
Arbre
intermédiaire 2
Moteur
Vis
NoBack Carter
Plan horizontal

I.2.1 Liaison équivalente


2 liaisons appui plan de centre A et direction z de forme : 0 La
0 Ma
Za 0

2 liaisons linéaire annulaire de centre B et C et d’axe z : Xb 0 Xc 0


Yb 0 Yc 0
0 0 0 0
La somme des torseurs en A est de la forme :
Xb+Xc L => Torseur d’une liaison pivot
Yb+Yc M
Za 0

I.2.2 Degré d’hyperstatisme pour une mobilité utile et aucune mobilité interne :
h=2+2+3+3-6+1 => h=5

I.2.3 Précharge : la précharge permet un contact permanant des 2 butées et aussi l’arrêt axial
(modélisation des 2 appuis plans)
Partie 2 Etude de la chaine de puissance

II.1 Schéma bloc


Moteur C Réducteur C Vis/écrou P
 R= 1/240 =0,81  P=35mm =0,9 F

II.2Vitesse nominale du moteur


Course de 1100mm en 38s donc v=28,9mm/s
Vitesse de rotation écrou 28,9/35 0,82tr/s soit N=49,2tr/mn
Vitesse moteur 49x240=11808 tr/mn (=1236,5 rad.s-1)

II.3.1 Puissance maxi du moteur


Pvis=19588 donc Pmoteur = 19588/.81=24182W (24,2kW)

II.3.2 Effort transmis par l’écrou


Cmoteur = P/=19,6Nm
Fécrou max=Cmoteur.0,9.0,81.1/R.(P/2)-1=615,6kN
Fécrou à fournir 600kN

II.3.3

Nnom 11808 tr/min (cf II.2)


et
Cmax = Pmax/= 19,6 Nm (cf II.3.1)

donc le choix se porte sur le DANAHER RBE1210 qui a la bonne fréquence de rotation
nominale et un couple maximal largement suffisant.

Partie 3 Réducteurs

III.1 Tableau
Module Zia Dia (mm) Zib Dib (mm) Entraxe Rapport r
Engrenage 1 10 10 100 100 55 1/10
1
Engrenage 1,5 12 18 72 108 63 1/6
2
Engrenage 2 10 20 40 80 50 1/4
3
Total 168 1/240

La ligne sur l’engrenage 2 se remplie facilement tout comme Z1a et Z3b.


d3a et d1b (ou Z3a et Z1b) se trouvent par résolution d’un système linéaire de 2 équations à
deux inconnues, les deux équations venant de l’entraxe total et du rapport de réduction global.

III.2 Solution technologique pour diminuer l’encombrement : Train épicycloïdal


Partie 4 Durée de vie

IV.1 PFS pour déterminer les charges radiales


En A et B, il y a une rotule et une linéaire annulaire d’axe z. Soit 5 inconnues.
Il y a également une inconnue Ft en D.
Il y a donc 6 inconnues pour 6equations de statique, on doit pouvoir résoudre .
Dans la modélisation, il faut bien faire attention au signe de chaque action mécanique.
Il convient ensuite pour se simplifier la résolution, de faire la somme des torseurs en A ou en
B car c’est le lieu ou il y a le plus d’inconnues.

Ft=-2333 N
Ya=-2970 N
Yb=217N
Et Xa ou Xb = -P suivant où la rotule est placée.

IV.2 Montage
Compte tenu des forces radiales importantes en A, c’est le lieu retenu pour le roulement à
rouleaux. En B, les forces sont bien inférieures et on peut placer un roulement à billes.
Le schéma ci-dessous propose un montage pour lequel la charge axiale due au poids est
reprise en A. Ce montage correspond onc à un modèle avec linéaire annulaire en B et rotule
en A. Attention à rester cohérent avec le modèle retenu à la question précédente.

IV.3 Bagues intérieures montées serrées car l’arbre tourne par rapport à la charge.

IV.4 Calcul des durées de vie

L10 voulue 450Mtr


Attention à multiplier les charges radiales par 2 pour tenir compte du coefficient de sécurité
requis.
Roulement à rouleaux en A ; n= 10/3 ; C= 44000 N => L10=792 Mtr > 450 requis => OK
Roulement à billes en B ; n= 3 ; C= 20800 N => L10=109074 Mtr > 450 requis => OK
Ici, le roulement à billes en B est largement surdimensionné.
Partie 5 Lecture de plans
V.1 Le système à trois fonctions : perçage simple, perçage avec percussion et burineur simple.
La passage entre les diverses fonctions se fait manuellement.

V.2 Schéma cinématique

V.3.1 limiteur de couple


V.3.2 rondelle élastique (ressort)
V.3.3 N°23 liaison en liaison glissière avec 19 et plane avec 17 et 22.
V.3.4 Pivot glissant avec coussinet (bague autolubrifiante)

V.4 Crabot pour réaliser liaison complète entre 12 et 7 pour transmettre la rotation
V.5.1 Mise en position avec la rainure moulée et la surface d’appui. Maintient avec des vis
liaison complète.
V.5.2 Amortisseur
V.5.3 graphe des liaisons et degré h

Aucune mobilité interne et une mobilité utile.


h=4+4+5+5-3*6+1 =1

V.6
25 dans 44 puis bloqué par 24 et les vis ; 34 sur l’excentration de 33 ; 33 dans 25 bloqué par
26 ; 27 dans 33 puis vissé ; 29 dans 33.
35 dans 39 ; 39 dans 40 ; 40 dans 44 impliquant 35 sur 34