Vous êtes sur la page 1sur 4

EXERCICE N ° 01

Soit une perceuse automatique fixée sur une console


coulissant sur un bâti métallique. Suivant l'épaisseur
et la nature des pièces à percer l'opérateur peut choisir
entre deux cycles possibles.
Cycle sans débourrage:
La perceuse en position haute descend
jusqu'en b1 en vitesse rapide, puis en vitesse
de travail jusqu'en b3 , le perçage est terminé
la perceuse remonte en position initiale en
grande vitesse et la broche s'arrête de tourner.
Cycle avec débourrage:
La perceuse en position haute descend
jusqu'en b1 en vitesse rapide, puis en vitesse
de travail jusqu'en b2, la perceuse remonte
en position b1 en grande vitesse puis descend
en vitesse de travail jusqu'en b3 ,
le perçage est terminé la perceuse remonte en
position initiale en grande vitesse et la broche
s'arrête de tourner.
Le départ du cycle est donné par un bouton « m » ,à condition que le système soit à l’état initial tel quà l’aide d’un
commutateur « v » on peut sélectionner
 Un cycle sans débourrage si v = 0  Un cycle avec débourrage si v = 1
La perceuse est équipée de deux moteurs électriques :
 Moteur MB entraînant la broche en rotation dans un seul sens de rotation commandé par un contacteur KMB ( ce
moteur est en rotation permanente )
 Moteur MC entraînant le mandrin en translation dans les deux sens , il est commandé par :
un contacteur KMC1 pour la descente rapide
un contacteur KMC2 pour la descente en vitesse de travail
un contacteur KMC3 pour la montée rapide
On demande d’établir les GRAFCETS
1°/ Selon le point de vue système
2°/ Selon le point de vue P.O.
3°/ Selon le point de vue P.C.
EXERCICE N ° 02
La figure suivante une unité automatique d’empaquetage
I - ORGANISATION DU POSTE D’EMPAQUETAGE:
Le poste comprend:
 Une goulotte de stockage servant à alimenter l’alvéole de dosage par l’intermédiaire du vérin C1
 Une rampe d’amenée des plaquettes munie d’un dispositif de comptage par la cellule
photo- électrique « a »
 Une alvéole de dosage dont la fonction est de doser à 10 les plaquettes à empaqueter
qui seront transférées dans le carton vide grâce au vérin C2
 Un tapis d’attente permettant d’amener un carton vide et de l’évacuer une fois rempli ,
le tapis est entraîné par un moteur à courant continu.
 Un tapis de sortie servant à amener les cartons remplis à la zone de stockage(qui ne fait pas partie de notre étude )

II - FONCTIONNEMENT DU SYSTEME:
Les plaquettes en plastique sont stockées dans une goulotte. La présence des plaquettes prêtes
à être évacuées est indiquée par le capteur « V1 »
Une impulsion sur le bouton poussoir « m », à condition que les vérins soient à l’état initial représenté par la figure ( et
que la goulotte contient des plaquettes ) lance un cycle suivant :
Les plaquettes sont poussées par le vérin « C1 » et comptées par la cellule photoélectrique « a »
qui actionne un compteur C .
A la dixième plaquette , le vérin « C1 » s’arrête et le capteur « V2 » sera actionné.
Le tapis d’attente avance d’un pas, amenant un paquet vide dont la présence au-dessous
de l’alvéole de dosage sera détectée par le capteur « V3 ».Ce tapis est entraîné par un moteur
à courant continu (M) commandé par un contacteur KM.
Le tapis s’arrête alors pendant 4s ( KT1 ) après les quelles le vérin « C2 » ouvre le passage
des plaquettes vers le paquet vide en vue de le remplir .Cette ouverture est maintenue
deux secondes 2s ( KT2 )
Le retour du vérin « C2 » à sa position initiale (fermeture de l’alvéole de dosage)cette fermeture est accompagnée
par une mise en marche du tapis pendant cinq secondes 5s ( KT3 )pour permettre l’évacuation du paquet plein et un
nouveau cycle peut commencer ...
 On adopte la convention :
Sortie d’un vérin  14 M Rentrée d’un vérin  12 M
1°/ Compléter le GRAFCET selon le point de vue PC
suivant :
2°/Ecrire les équations d’activation Ai
Les équations de désactivation Di
Des différents étapes du GRAFCET .

EXERCICE N ° 03
Système de fabrication d’assiettes en plastique /
I - Présentation :
Le système automatisé représenté sur la page 5/8 permet de fabriquer des assiettes en plastique par
injection de la matière à l’état pâteux dans un moule en deux parties. Trois produits sont placés dans des
réservoirs différents:
- P1 : Le plastique pur.
- P2 : Le plastifiant (composé organique permettant d’accroître la plasticité et d’améliorer les propriétés
mécaniques du produit).
- P3 : Les charges (elles permettent d’améliorer les caractéristiques du produit et d’abaisser son prix de
revient.
Les trois réservoirs sont équipés
de trois électrovannes A, B et C qui
déversent les produits dans
les bascules de pesage BD
et BE (voir schéma ci-contre)
La dose de chacun des trois produits
est déterminée par pesage sur
les bascules BD et BE dont
les réservoirs sont équipés
d’électrovannes D et E.
Ces électrovannes permettent
le déversement des différents
produits dans le malaxeur.
La bascule BD fournit les deux
informations suivantes :
- S0 = 1 : bascule BD vide.
- S1 = 1 : bascule BD chargée
par un poids prédéterminé
du produit P1.
La bascule BE fournit les trois
informations suivantes:
- S2 = 1 : bascule BE vide .
- S3 = 1 : bascule BE chargée
par un poids prédéterminé du
produit P2.
- S4 = 1 : bascule BE chargée
par un poids prédéterminé des
deux produits P2 et P3.
Remarque :
Le système de chauffage et de
préchauffage des produits fonctionne
en mode continu et ne fait pas partie
du tracé de GRAFCET.

II - Description du cycle de fonctionnement:


II-1 : Etat initial du système:
* Les bascules de pesage BD et BE sont vides.
* Les tiges des vérins C1 et C2 sont rentrées.
* Le malaxeur est vide (S5 = 1; S5 étant un capteur optique placé au fond du malaxeur).
II-2 : Fonctionnement:
Une impulsion sur le bouton de départ cycle m provoque simultanément les opérations suivantes:
a - Pesée du produit P1: Cette opération se déroule comme suit:
 Ouverture de l’électrovanne A jusqu’à l’obtention du poids désiré du produit P1.Fermeture de
l’électrovanne A et ouverture de l’électrovanne D jusqu’à l’écoulement total du produit P1 dans le malaxeur,
ce qui entraîne la fermeture de celle-ci.b - Pesée des produits P2 et P3: Cette opération se déroule comme
suit:

Ouverture de l’électrovanne B jusqu’à l’obtention du poids désiré du produit P2.


Fermeture de l’électrovanne B et ouverture de l’électrovanne C jusqu’à l’obtention du poids désiré (P2 +
P3).
Fermeture de l’électrovanne C et ouverture de l’électrovanne E jusqu’à l’écoulement total des produits (P2
+ P3) dans le malaxeur, ce qui entraîne la fermeture de celle-ci.
Une fois les opérations (a) et (b) sont terminées, le moto-réducteur Mt1 se met en rotation (KM1 = 1)
pour malaxer le produit nécessaire au cycle de moulage décrit ci-dessous.
Cette étape qui prépare l’opération de moulage dure 60 secondes.
*Description d’une opération de moulage :
L’électrovanne X (KA6) s’ouvre durant 20 secondes permettant l’écoulement du mélange dans le pot
d’alimentation préchauffé (l’opération de malaxage continue).
La fin du temps réservé à l’écoulement du mélange (20 secondes) provoque la fermeture du moule par le
vérin C2 (SC2) et l’arrêt du malaxeur (Mt1 = 0).
Une fois le moule est fermé, le moteur pas à pas Mt2 (Relais KA) effectue N2 tours (N2=9 tours)
amenant ainsi dans le pot d’injection la dose de mélange préchauffé nécessaire au moulage d’une
assiette. Un compteur, piloté par un capteur H qui est actionné une fois par tour, permet l’arrêt de ce moteur
dès que le nombre N2 est atteint.
Le compteur délivre un signal logique S tel que: S = 1 si N2 = 9 et S = 0 si N2 < 9
L’arrêt du moteur Mt2 enclenche l’injection du mélange chauffé dans le moule par le vérin C1(SC1).
La fin de l’injection provoque le retour du vérin C1 (RC1).
Le retour du vérin C1 provoque le retour du vérin C2 (RC2).L’opération de moulage se reproduira tant qu’un
niveau bas dans le malaxeur n’est pas atteint par le produit. Une fois ce niveau est atteint (S5 = 1), le
système s’arrête; c’est la fin du cycle.Une nouvelle impulsion sur m entraîne alors le début d’un nouveau
cycle.
1°/ Compléter le GRAFCET d’un point de vue P.C.

Déterminer les équations d’activation Ai et de désactivation Di des étapes 0, 3, 4 et 9.


(i=0 puis i=3 puis i=4 puis i=9)