Vous êtes sur la page 1sur 4

Collège des Saints Cœurs Examen 1, décembre 2009

Sioufi Classe : 3e
Durée : 50 minutes

Sciences de la Vie
Cette épreuve est constituée de quatre exercices.
Elle comporte deux pages numérotées 1/2 et 2/2.

Exercice I : Les chromosomes et les gènes (4 points)


Indiquer les expressions correctes et corriger celles qui ne le sont pas.
1. Le programme génétique d’un individu est localisé dans le cytoplasme de ses cellules.
2. La formule chromosomique d’une femme est : 22 paires + X.
3. Le gène déterminant le groupe sanguin de l’homme a trois allèles codominants : A, B et O.
4. Les deux allèles d’un gène occupent les mêmes loci sur deux chromosomes homologues.

Exercice II : Transmission de la myopie dans une famille (6 points)


L’arbre généalogique ci-contre est celui
d’une famille dont certains membres sont I
myopes. 1 2
La myopie est due à un allèle dominant
par rapport à l’allèle responsable de la
II
vision normale qui est récessif. Ces deux
3 4 5 6
allèles sont localisés sur une paire
d’autosomes.
III
1. Désigner par des symboles les allèles 7 8 9
correspondants.
2. Indiquer le génotype de chacun des Homme à vision normale Homme myope
individus : 1, 5 et 6. Justifier la Femme à vision normale Femme myope
réponse.
3. Faire l’analyse factorielle permettant
de vérifier les phénotypes apparus
dans la descendance du couple (5 - 6).

Exercice III : Hérédité de la couleur des fleurs chez le muflier (5 points)


Les mufliers ont trois sortes de fleurs : rouges, roses et blanches.
(a) Le croisement d’une plante à fleurs blanches avec une plante à fleurs roses donne 50 % de
plantes à fleurs blanches et 50 % de plantes à fleurs roses.
(b) L’autofécondation des plantes à fleurs roses donne 25 % de plantes à fleurs rouges, 25 % de
plantes à fleurs blanches et 50 % de plantes à fleurs roses.
1. En se basant sur le résultat du croisement (b), que peut-on dire sur l’hérédité de la couleur des
fleurs chez le muflier ?
1/2
2. Désigner par des symboles les allèles correspondants.
3. Faire une analyse factorielle permettant de vérifier les pourcentages phénotypiques du
croisement (a).

Exercice IV : Hérédité liée au sexe chez la drosophile (5 points)


Le gène responsable de la couleur des yeux chez la drosophile est localisé sur le chromosome X et
absent du chromosome Y. Ce gène possède deux allèles : l’allèle R déterminant la couleur rouge
des yeux est dominant par rapport à l’allèle b déterminant la couleur blanche.
Schématiser la paire de chromosomes sexuels de la drosophile et écrire son génotype dans chacun
des cas suivants :
a. une drosophile mâle aux yeux rouges ;
b. une drosophile femelle aux yeux rouges ;
c. une drosophile femelle aux yeux blancs.

BON TRAVAIL !

2/2
Classe de 3e Examen de Noël 2009

Sciences de la Vie

Corrigé Barème
Exercice I : Les chromosomes et les gènes (4 pts)
1. Faux. Le programme génétique d’un individu est localisé dans le noyau de ses 1 pt
cellules.
2. Faux. La formule chromosomique d’une femme est : 22 paires + XX. 1 pt
3. Faux. Le gène déterminant le groupe sanguin de l’homme a trois allèles : A, B et O.
Les allèles A et B sont codominants entre eux et dominants par rapport à O qui est 1 pt
récessif.
4. Expression correcte. 1 pt

Exercice II : Transmission de la myopie dans une famille (6 pts)


1. Symbolisation des allèles
Soit M le symbole de l’allèle dominant responsable de la myopie. ½ pt
Soit n le symbole de l’allèle récessif responsable de la vision normale.
2. Génotypes des individus 1, 5 et 6
- 1 et 5 sont deux individus myopes (phénotype dominant) ayant chacun un enfant à
vision normale (phénotype récessif). Chacun d’eux possède donc un allèle dominant M 2 pts
et un allèle récessif n qu’il a transmis à son enfant. Ainsi, les individus 1 et 5 sont
M
hétérozygotes de génotype .
n
- 6 est un homme à vision normale. Or, ce phénotype récessif ne se manifeste qu’à l’état
n 1 pt
pur. Donc cet homme est homozygote de génotype .
n
3. Analyse factorielle vérifiant la descendance du couple 5 - 6
Parents Phénotypes : ♀ [M] x ♂ [n]
M n
Génotypes : x
n n
1 pt

Gamètes : M n n
½ ½ 1
Échiquier du croisement Analyse de l’échiquier
♀ Génotypes des enfants Phénotypes des enfants
♂ M ½ n ½ M
½ ½ [M]
n
M n 1 pt ½
n 1 ½ ½ n
n n ½ ½ [n]
n
Ainsi, les résultats théoriques vérifient les phénotypes des enfants du couple 5 - 6 : 7 et 8
ont une vision normale, 9 est myope.

1/2
Corrigé Barème
Exercice III : Hérédité de la couleur des fleurs chez le muflier (5 pts)
1. Conclusion tirée de l’autofécondation des mufliers
L’autofécondation des mufliers à fleurs roses donne trois phénotypes différents dont les
pourcentages correspondent à ceux de la F2 dans le cas de codominance. On en déduit
que les allèles « fleur rouge » et « fleur blanche » déterminant la couleur des fleurs de 1 pt
muflier n’ont aucune dominance l’un sur l’autre et s’expriment de la même manière,
donnant ensemble un phénotype intermédiaire « fleur rose ».
2. Symbolisation des allèles
Soient R le symbole de l’allèle « fleur rouge » et B le symbole de l’allèle « fleur ½ pt
blanche ».
3. Analyse factorielle vérifiant les résultats du croisement (a)
Les deux allèles étant codominants, les plantes à fleurs blanches sont homozygotes de
B R
génotype et les plantes à fleurs roses sont hétérozygotes de génotype .
B B
Parents Phénotypes : ♂ [RB] x ♀ [B]
R B
Génotypes : x
B B
1 pt ½

Gamètes : R B B
50 % 50 % 100 %
Échiquier du croisement Analyse de l’échiquier
♂ Pourcentages Pourcentages
R 50 % B 50 %
♀ génotypiques phénotypiques
R B 50 %
R
50 % [RB]
B 100 % 50 % 50 % B
2 pts
B B
B
50 % 50 % [B]
B
Ainsi, les résultats expérimentaux sont vérifiés par les résultats théoriques de l’analyse.

Exercice IV : Hérédité liée au sexe chez la drosophile (5 pts)


Chromosomes sexuels et génotypes des drosophiles
a. Drosophile mâle b. Drosophile femelle aux yeux rouges c. Drosophile femelle
aux yeux rouges homozygote hétérozygote aux yeux blancs

R• R• •R R• •b b• •b
¾ pt x 4

X Y X X X X X X
XR XR XR Xb
Génotype : Génotype : Génotype : Génotype : ½ pt x 4
Y XR Xb Xb

2/2