Vous êtes sur la page 1sur 30

18/09/2013

Ecole Nationale d’Ingénieurs


de Sousse

Convertisseurs de puissance

Filière: 3ère Année Mécatronique

Enseignante: Asma BEN RHOUMA

Année Universitaire: 2013-2014


1

Plan de la matière :

• Introduction

• Chapitre I: Onduleur Monophasé

• Chapitre II: Onduleur Triphasé

• Chapitre III: Gradateur Monophasé

• Chapitre IV: Gradateur Triphasé


2

1
18/09/2013

Introduction

1. Électronique de puissance

Introduction

2. Convertisseurs de puissance

2
18/09/2013

Introduction
L’énergie électrique est disponible soit en forme :

*Alternative: réseau de distribution électrique, alternateurs.


*Continue: batterie d’accumulateurs, génératrice à courant continu, cellules
photovoltaïque, piles à combustible,….
La charge peut nécessiter une alimentation en alternatif ou en continu. Il existe donc quatre
fonctions de base des convertisseurs statiques.

Introduction
2.1. Convertisseur alternatif-continu (AC/DC)
Le convertisseur jouant le rôle d’interface entre une source alternative et une charge
alimentée en continu, est appelé : Redresseur (Rectifier)

2.2. Convertisseur continu-continu (DC/DC)


Le convertisseur jouant le rôle d’interface entre une source continue et une charge alimentée
en continu, est appelé : Hacheur (Chopper)

3
18/09/2013

Introduction
2.3. Convertisseur continu-alternatif (DC/AC)
Le convertisseur jouant le rôle d’interface entre une source continue et une charge
alimentée suivant le type de charge, ce convertisseur est appelé : onduleur autonome ou
assisté

2.4. Convertisseur alternatif-alternatif (AC/AC)


Ces convertisseurs permettent d’obtenir une tension alternative variable de fréquence
constante ou variable, à partir d’une source alternative

Introduction

* Soit convertir une tension alternative de valeur efficace fixe en une tension alternative
variable : C’est le gradateur
* Soit convertir une tension alternative de valeur efficace fixe en une tension alternative de
valeur efficace variable et de fréquence variable inférieure à la fréquence de la source :
C’est le cyclo-convertisseur

3. Applications des convertisseurs de puissance


Ces convertisseurs permettent d’obtenir une tension alternative variable de fréquence
constante ou variable, à partir d’une source alternative
3.1. Applications domestiques
- Alimentation des appareils électroniques (TV, PC, magnétoscopes,…),
- Électroménager (aspirateur, réfrigérateur, lave-linge, lave-vaisselle, robots, …),
- Éclairage.
- Chauffage.
- Appareil électroportatif (perceuse, …), 8

4
18/09/2013

Introduction
- Actionneurs domotiques (volets roulants, stores électriques, …).

3.2. Applications industrielles


L’utilisation de l’électronique de puissance prend de plus en plus d’importance pour deux
raisons principales:

 Les coûts de fabrication diminuent (facteur primordial dans les domaines de la grande série)
 les contraintes sur les niveaux de perturbations et le rendement augmentent.
9

Introduction
- Pompes, compresseurs, Variation de vitesse, Chariots électriques, Chauffage par induction,…

- Grues, Fours (à arcs, à résistance), Appareils de soudage, Électrolyse, Onduleurs de secours,…

10

5
18/09/2013

Introduction

3.3. Transport

- Réseaux de bord d’avion, commande électrique.


- Traction électrique (trains, métros, voitures électriques, …).

- Propulsion électrique des navires, génération d’électricité à bord des navires.


- Génération de l’énergie électrique par des cellules photovoltaïques, les stations spatiales.

11

Introduction

3.4. Production et distribution de l’électricité

- Compensateur de puissance réactive et filtrage actif (augmenter le facteur de puissance


d’une installation et limiter les harmoniques de courant sur le réseau).

- Dispositif de stockage de l’énergie.

Les applications les plus puissantes des convertisseurs statiques concernent le transport
courant continu - haute tension (CC-HT).

12

6
18/09/2013

Introduction
4. Constitution des convertisseurs statiques
Les composants des convertisseurs de puissance peuvent être classés en trois groupes :

* Diodes: états fermé ou ouvert contrôlés par le circuit de puissance

* Thyristors: Fermé par un signal de commande, mais doit être ouvert par le circuit de
puissance.

13

Introduction
* Interrupteurs commandables: à l'ouverture et à la fermeture. Ouverts et fermés par
un signal de commande
La catégorie des interrupteurs commandables inclut de nombreux types de composants:
- Transistors bipolaires à jonctions: Bipolair Junction Transistors (BJTs)

- Transistors à effet de champ: Metal Oxyde Semi Conducteur (MOSFETs)

14

7
18/09/2013

Introduction
- Thyristors commandés à l’ouverture: Gate Turn Off Thyristors (GTO Thyristors)

- Transistors bipolaires à grilles isolée: Insulated Gate Bipolair Transistors (IGBTs)

15

Introduction
5. Comparaison entre les SC de puissance
Ces tableaux représentent les caractéristiques des différents semi-conducteurs de
puissances.

16

8
18/09/2013

Plan de la matière :

• Introduction

• Chapitre I: Onduleur Monophasé

• Chapitre II: Onduleur Triphasé

• Chapitre III: Gradateur Monophasé

• Chapitre IV: Gradateur Triphasé


17

Chapitre I: Onduleur monophasé


1. Présentation d’un onduleur :
1.1. Définition
On appelle onduleur un convertisseur statique qui permet des échanges d’énergie entre une
entrée continue et une sortie alternative. Son symbole est le suivant :

 Un onduleur est dit assisté quand il est obtenu par la réversibilité d’un redresseur
transférant l’énergie d’une source continue à une source alternatif existant
indépendamment de l’onduleur et imposant sa tension et sa fréquence.
 Un onduleur est dit autonome quand il impose sa propre fréquence à la charge.

Les fréquences des courants fournis par les onduleurs sont comprises entre quelques
dizaines de Hertz (alimentations de moteurs) et quelques centaines de Hertz. 18

9
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


1.2. Applications
Les applications des onduleurs peuvent être classées en deux catégories selon le réseau
alternatif créé de fréquence fixe ou variable :
1.2.1. Applications à fréquence constante
 alimentations de secours UPS ( Uninterruptible Power Supply): destiné à
remplacer le réseau de distribution en cas de défaillance de réseau,

 alimentations embarquées : dans les avions, les trains et les bateaux. Ces onduleurs sont
alimentés par des batteries ou un redresseur,
 générateurs photovoltaïques : dans des
installations alimentées par des panneaux
19
solaires.

Chapitre I: Onduleur monophasé


1.2.2. Applications à fréquence variable
Les onduleurs à fréquence variable sont des variateurs de vitesse pour les moteurs
synchrones et asynchrones. La gamme de puissance de ces variateurs est très étendue,
depuis quelques dizaines ou centaines de watts pour les appareils électroménagers
jusqu’aux systèmes d’alimentation des locomotives électriques dont la puissance peut
atteindre dix mégawatts.

1.3. Classification
On peut classer les onduleurs autonomes suivant plusieurs critères à savoir :
1.3.1. La nature de la source
 onduleur de tension : alimenté par un générateur de tension continu
 onduleur de courant : alimenté par un générateur de courant continu
20

10
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


1.3.2. La structure du l’onduleur
Ils existent plusieurs structures : onduleur à deux interrupteurs ou en demi pont, en pont,
avec transformateur à point milieu…
1.3.3. Le mode de commande
 commande symétrique ou en pleine onde : la variable de sortie que ce soit courant ou
tension d’un onduleur est formé d’un seul créneau par alternance,
 commande décalée : la forme de la variable de sortie que ce soit courant ou tension
possède trois niveaux : +Vmax ou Imax, 0, -Vmax ou –Imax.,
 commande à modulation de largeur d’impulsion (MLI) : en terme anglo-saxone PWM :
Pulse Width Modulation. Chaque alternance est formée de plusieurs créneaux dont la largeur
et la position imposent les caractéristiques du spectre des grandeurs alternatifs.

21

Chapitre I: Onduleur monophasé


2. Onduleur de tension monophasé
2.1. Onduleur à deux interrupteurs
2.1.1. Débit sur une charge résistive :
* Schéma : Deux alimentations délivrant deux tensions, continues et égales, alimentent une
charge résistive par l’intermédiaire de deux interrupteurs K1 et K2. Ces deux
interrupteurs peuvent être des transistors ou des thyristors, composants électroniques
unidirectionnels commandés. Ils sont tels que si le premier est ouvert, l'autre est
nécessairement fermé et inversement. Le basculement des interrupteurs est
pratiquement instantané. Le montage est donné sur la figure suivante :

RR

22

11
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


uc (V)
E

* Principe de fonctionnement :
 De 0 à T/2 : K1 est fermé et K2 est ouvert : -E
ic (A)
Uc = E, V1 = i2 = 0, ic = i1 = E/R, V2 = 2 E E/R

 De T/2 à T : K2 est fermé et K1 est ouvert :


Uc = -E, V2 = i1 = 0, ic = -i2 = -E/R, V1 = 2 E
2E

i1

V1

E/R

V2
i2
23

Chapitre I: Onduleur monophasé

2.1.2. Débit sur une charge inductive :


* Schéma : Avec une charge inductive, le courant et la tension sont déphasés, donc
l’annulation du courant i et celle de la tension u ne sont pas simultanées.
Lorsque K1 (ou K2) est fermé, le courant est tantôt positif, tantôt négatif. Or, les
transistors ou les thyristors sont unidirectionnels. Afin qu’ils deviennent bidirectionnels
en courant, on ajoute une diode en anti-parallèle.

24

12
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


uc (t) [V]

E
* Principe de fonctionnement :
t [ms]
 De 0 à T/2 : K1 est fermé et K2 est ouvert : Uc = E,
0 T T T
3
 0 < t< t1 : ic < 0 D1 conduit 2 2

-E
 t1< t< T/2 : ic > 0 T1 conduit
K1 fermé K2 fermé K1 fermé
ii

uu

ic (t) [A]

 De T/2 à T : K2 est fermé et K1 est ouvert : Uc = -E,


t [ms]
 T/2< t< t2 : ic > 0 D2 conduit 0 t1 T t2
T T
3
2 2
 t2 < t< T : ic < 0 T2 conduit
ii D1 t1 T1 D2 t2 T2 D1 t1+TT1
uu

K1 fermé K2 fermé K1 fermé 25

Chapitre I: Onduleur monophasé ic [A] uc [V]

0 t T t T t1+T T
3 t
* Allure des courants dans les interrupteurs : 2 2
1 2 [ms]
-
E
Temps Courant ic Tension uc (t) iT1 (t) iT2 (t) iD1 (t) iD2 (t)
(t) iT1 (A)

0 < t < t1 Négatif E 0 0 -ic (t) 0 t [ms]

0
t1 < t < T/2 Positif E ic (t) 0 0 0
iD2 (A)

T/2 < t < t2 Positif -E 0 0 0 ic (t) t [ms]

0
t2 < t < T Négatif -E 0 -ic (t) 0 0
iT2 (A)

t [ms]

0
iD1 (A)

t 26
[ms]

13
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


ic [A] uc [V]

* Allure des courants principaux :


0 t1 T t2 T t1+T T
3 t [ms]
2 2
Temps Courant ic Tension uc (t) i1 (t) i2 (t)
(t) -E
ic (t)
0 < t < t1 Négatif E 0

i1 (t) [A]
t1 < t < T/2 Positif E ic (t) 0

t [ms]
T/2 < t < t2 Positif -E 0 -ic (t)
0
t2 < t < T Négatif -E 0 -ic (t)
i2 (t) [A]

27

Chapitre I: Onduleur monophasé


* Puissances : la puissance instantanée reçue par la charge est p(t)=uc(t).ic(t)
 De 0 à t1 : uc(t)>0 et ic(t)<0, donc p(t)<0, la charge fournie de la puissance à la source de
tension et le courant passe par D1
On est en phase de récupération d’énergie au niveau de l’alimentation continue.

 De t1 à T/2 : uc(t)>0 et ic(t)>0, donc p(t)>0, la charge reçoit de la puissance de la source


de tension et le courant passe par T1
On est en phase d’alimentation normale de la charge.
 De T/2 à t2 : uc(t)<0 et ic(t)>0, donc p(t)<0, la charge fournie de la puissance à la source
de tension et le courant passe par D2 : phase de récupération

 De t2 à T : uc(t)<0 et ic(t)<0, donc p(t)>0, la charge reçoit de la puissance de la source de


tension et le courant passe par T2: phase d’alimentation
Les diodes fonctionnent uniquement pendant les phases de récupération. De plus elles
permettent d’avoir un courant ininterrompu dans la charge et de protéger les
28
transistors (ou thyristors) contre les surtensions.

14
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé

2.2. Onduleur en demi-pont avec diviseur capacitif


* Schéma :
Dans la pratique, on utilise un onduleur en demi-pont avec diviseur capacitif comme suit :

On fait l’hypothèse que la capacité C des deux condensateurs est suffisamment grande
pour que l’on puisse considérer qu’en régime permanent la tension à leur borne reste
toujours égale à E/2.
* Avantages :
- L’intérêt de ce montage réside dans l’utilisation d’une seule source de tension E.
- Le courant dans l’interrupteur fermé est le double de celui du condensateur : c’est un
onduleur doubleur de courant. 29

Chapitre I: Onduleur monophasé


* Expression du courant et de la tension dans la charge R-L:
En régime permanent, le courant oscille entre -Icmax et Icmax.
di (t ) E
 De 0 à T/2 : uc (t )  Ric (t )  L c 
dt 2 
t
E
La solution de cette équation nous donne : ic (t )  K e  
E 2 R
Pour t=0, ic(t)=Ic0, donc K  I co Ce qui donne :
2R
Pour t=t1, ic(t)=0
dic (t ) E
 De T/2 à T : uc (t )  Ric (t )  L  T
dt 2 t
E  2 E
Pour t=T/2, ic(t)=Icmax, ce qui donne : ic (t )  ( I c max  )e 
2R 2R
Pour t=t2, ic(t)=0
* Calcul de Icmax: T
E  2 E
ic (0)   I c max  ic (T )  ( I c max  )e 
2R T
2R Même équation
T T E  2 E
ic ( )  I c max  ic ( )  ( I c max  )e  30
2 2 2R 2R

15
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


T


T
E 
T
E (1  e 2 )
I c max (1  e 2
) (1  e 2 ) I c max  T
2R 2R 
(1  e 2 )
* Calcul de t1:
t
E
E  1 E
0  ( I c max  )e  t1   ln 2R
2R 2R E
I c max 
2R
* Etude harmonique:
La décomposition en série de Fourier DSF est obtenue facilement en appliquant le
théorème de superposition où :

x(t )  x1 (t )  x2 (t )  x3 (t )  x4 (t )  ............  x (t ) x(t )   xk (t )
k 1
En appliquant cette méthode, on obtient la DSF de la tension uc(t) comme suit :
E
sin2k  1t 
4 
uc (t ) 

2

k 0 2k  1
31

Chapitre I: Onduleur monophasé


2E 2E
Pour k=0 (le fondamental), uc ( 0) (t )  sin t ic ( 0) (t )  sin(t   ( ))
  Z ( )
2E 2E
Pour k=1 (harmonique 1), uc (1) (t )  sin(3t ) ic (1) (t )  sin(t   (3 ))
  Z (3 )

En appliquant le théorème de superposition, on obtient la DSF du courant ic(t) comme suit :


ic (t )  ic (0) (t )  ic (1) (t )  ic ( 2) (t )  ........ic () (t )
Pour une charge L pure, on obtient la DSF du courant ic(t) :
E
cos2k  1t 
4 
uc (t )   2 
L k 0 (2k  1) 2
Pour une charge R pure, on obtient la DSF du courant ic(t) :
E
cos2k  1t 
4 
uc (t )   2 
R k 0 (2k  1) 32

16
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


* Taux de distortion harmonique :
2
U ceff  U ceff
2 2
I ceff  I ceff
2

 u  100  i  100
0 0
2 2
U ceff 0 I ceff 0

* Avantages d’un onduleur en demi-pont :


 structure simple et économique avec seulement 2 interrupteurs commandés et 2 diodes,
 un seul interrupteur passant à chaque instant donc chute de tension réduite,
 les condensateurs du diviseur capacitif peuvent servir pour le filtrage en entrée,
* Inconvénients d’un onduleur en demi-pont :
 la tension de blocage des interrupteurs est 2.E soit deux fois la tension maximale aux
bornes de la charge,
 les pertes de commutation sont importantes,
 La durée de chaque créneau doit être grande devant les temps de commutation, ce qui
limite la fréquence de l'onduleur.

Ce type d'onduleur est le plus souvent utilisé pour l'alimentation en basse tension.
33

Chapitre I: Onduleur monophasé


2.3. Onduleur monophasé en pont (quatre interrupteurs)
* Schéma :

L’onduleur en pont est formé de quatre interrupteurs montés en pont de Grëatz. Les
commandes des interrupteurs K1 et K4 sont complémentaires (de même K2et K3).
Pour ce montage, il existe deux types de commande, à savoir :
 commande symétrique ou adjacente,
 commande asymétrique ou décalée. 34

17
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé

2.3.1. Commande symétrique :


* Principe de fonctionnement :
K1et K3 sont fermés simultanément pendant la moitié de la période. Le reste de la période
voit la fermeture des interrupteurs K2et K4. Lorsque K1et K3 sont fermés, les deux autres
interrupteurs sont nécessairement ouverts.

iE iE

Charge Charge
i i

35

Chapitre I: Onduleur monophasé


(t) [V]
uucc(t) [V]
ic (t) [A]
EE
* Analyse des chronogrammes pour 0<t<T :
t [ms]
 De 0 à T/2 : K1 et K3 sont commandés : Uc = E, t2
0 t1 T T T
3
 0 < t< t1 : ic < 0 D1et D3 conduisent 2 2

C’est la phase de récupération -E


-E
t1 t1+T

 t1< t< T/2 : ic > 0 T1et T3 conduisent


C’est la phase d’alimentation

 De T/2 à T : K2 et K4 sont commandés : Uc = -E,


 T/2< t< t2 : ic > 0 D2 et D4 conduisent
C’est la phase de récupération

 t2 < t< T : ic < 0 T2 et T4 conduisent


C’est la phase d’alimentation
36

18
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé iE


T/2 T
0
i H1 iH2
K1 K3 K2 K4 fermé iD1 iD2
Etats des interrupteurs u u
H1 (D1) (H1) (D2) (H2) H2
K2 K4 ouvert
K1 K3
Charge
u i
+E
u
i D4 iH4 iH3
iD3
0 T/2 T u (D4) (D3)
u
(H4) (H3) H3
t H4

-E
i
Î
iE
0 T/2 T
t
t1 t2 iH1 iH2
iD1 iD2
u u
H1 (D1) (H1) (D2) (H2) H2

iT1 Charge

C'est aussi l'oscillogramme de i u


H3 iD4 i H4 iH3
iD3
0 t u
u (D4) (H4) (D3) (H3) H3
-i D1 t1 T/2 T H4

0 t1
t C'est aussi l'oscillogramme de -i
D3
iD2 iE

iH1 iH2
iD1 iD2
0 t
t2 u u
T/2 H1 (D1) (H1) (D2) (H2) H2
-iT2
T
t2 t
0
Charge

u
iD4 i H4 iH3
iD3
D1
D1 H1
H1 u
H4
(D4) (H4) (D3) (H3)
u
H3
Eléments passants
D3
D3 H3
H3
37

Chapitre I: Onduleur monophasé


iE
T/2 T
0
i H1 iH2
K1 K2 fermé iD1 iD2
Etats des interrupteurs u u
H1 (D1) (H1) (D2) (H2) H2
K2 K1 ouvert
Charge
u i
+E
u
i D4 iH4 iH3
iD3
0 T/2 T u (D4) (D3)
u
(H4) (H3) H3
t H4

-E
i
Î
iE

0 T/2 T iH2
t iD1 iH1
t1 t2 iD2
u u
H1 (D1) (H1) (D2) (H2) H2


Charge
iT1
u
iD4 i H4 iH3
iD3
u (D4) (D3)
u
(H4) (H3) H3
0 t H4

-i D1 t1 T/2 T
t
0 t1

iE
iD2

iH1 iH2
iD1 iD2
C'est aussi l'oscillogramme de iD4 u u
0 H1 (D1) (H1) (D2) (H2) H2
t
-iT2 T/2 t2
T
t Charge
t2
0 C'est aussi l'oscillogramme de -iH4
u
iD4 i H4 iH3
iD3
u (D4) (D3)
u
(H4) (H3) H3
H4

D1 H1 D2
D2 H2
H2 Eléments passants 38
D3 H3 D4
D4 H4
H4

19
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé

* Etude harmonique:

La décomposition en série de Fourier DSF de la tension aux bornes de la charge est :

4E 
sin2k  1t 
DSF uc (t ) 


k 0 2k  1
4E 1 1
 (sin t  sin 3t  sin 5t  ......)
 3 5
* Puissances:
On admet que le courant est sinusoïdal : ic (t )  I ceff 2 sin(t   )
La valeur efficace du tension uc(t)= E
La valeur efficace du fondamental de la tension uc(t) est

. Puissance active : P  VF I F cos  F 


2 2
EI ceff cos 

. Puissance réactive : Q  VF I F sin  F 
2 2
EI ceff sin 
P

. Facteur de puissance : FP  39
S

Chapitre I: Onduleur monophasé

. Facteur de puissance : FP  P  2 2 cos 


S 

. Puissance déformante : D  S 2  P 2  Q 2  EI ceff 1  8


2

* Etude spectrale :
On est dans le cas d'un signal de sortie de type "alternatif" et si possible, proche d'une
sinusoïde. Les fréquences autres que le fondamental (harmonique 1) seront non désirables .
Le spectre de uc(t)contient un fondamental (50Hz) d'amplitude.
Par contre, uc(t) présente de nombreux harmoniques (150Hz;
250Hz …) d'amplitudes non négligeables, ce qui est très éloigné
d'un signal sinusoïdal pur.

On constate que le courant ic(t) possède un fondamental (50Hz).


Par contre, ic(t) présente de nombreux harmoniques (150Hz;
250Hz …) d'amplitudes plus faibles que pour la tension, on est
40
donc plus proche d'un signal sinusoïdal pur

20
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé

2.3.2. Commande décalée :


* Principe de fonctionnement :
La commande du pont n’est plus symétrique K1 et K3 ne sont pas nécessairement fermés
en même temps, il en est de même pour K2 et K4.
La commutation de deux demi-pont sont conformes au commande simultanée mais
décalée d’un angle β =ωζ compris entre 0 et π.

ζ T/2 T/2+ζ T t

Eléments
commandés à la
fermeture

 est fermé pour 0 < t< T/2 et est fermé pour ζ< t < ζ +T/2
 est fermé pour T/2 < t< T et est fermé pour ζ+T/2< ζ+T
41

Chapitre I: Onduleur monophasé


uc(t)

* Analyse des chronogrammes pour 0<θ<2π : E

 De 0 à β : K1 et K2 sont commandés et ic < 0 β π π+β 2π θ

T2et D1 conduisent et Uc = 0,
C’est la phase de roue libre
ic(t)
icmax

θ1 θ2 θ

- i cmax

K2 K3 K2

K1 K4

T2 D3 T3 D2 T2

D1 T1 D4 T4
0 - + - + 42
0

21
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


uc(t)

* Analyse des chronogrammes pour 0<θ<2π : E

 De 0 à β : K1 et K2 sont commandés et ic < 0 β π π+β 2π θ

T1et D1 conduisent et Uc = 0, -E

C’est la phase de roue libre


ic(t)
 De β à θ1 : K1 et K3 sont commandés et ic < 0 icmax

D1et D3 conduisent et Uc = E,
θ1 t2 θ
C’est la phase de récupération
- i cmax

K2 K3 K2

K1 K4

T2 D3 T3 D2 T2
éléments passants
D1 T1 D4 T4
signe de la puissance - 45
0 - + 0 +
échangée par la charge

Chapitre I: Onduleur monophasé


uc(t)

* Analyse des chronogrammes pour 0<θ<2π : E

 De θ1 à π : K1 et K3 sont commandés et ic > 0 β π π+β 2π θ

T1et T3 conduisent et Uc = E, -E

C’est la phase d’alimentation


ic(t)
icmax

θ1 θ2 θ

- i cmax

K2 K3 K2

K1 K4

T2 D3 T3 D2 T2
éléments passants
D1 T1 D4 T4
signe de la puissance - 46
0 - + 0 +
échangée par la charge

23
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


uc(t)

* Analyse des chronogrammes pour 0<θ<2π : E

 De θ1 à π : K1 et K3 sont commandés et ic > 0 β π π+β 2π θ

T1et T3 conduisent et Uc = E, -E

C’est la phase d’alimentation


ic(t)
 De π à π+β : K3 et K4 sont commandés et ic > 0 icmax
T3et D4 conduisent et Uc = 0,
C’est la phase de roue libre θ1 θ2 θ

- i cmax

K2 K3 K2

K1 K4

T2 D3 T3 D2 T2
éléments passants
D1 T1 D4 T4
signe de la puissance - 49
0 - + 0 +
échangée par la charge

Chapitre I: Onduleur monophasé


uc(t)

* Analyse des chronogrammes pour 0<θ<2π : E

 De π+β à θ2 : K2 et K4 sont commandés et ic > 0 β π π+β 2π θ

D2et D4 conduisent et Uc =- E, -E

C’est la phase de récupération


ic(t)
icmax

θ1 θ2 θ

- i cmax

K2 K3 K2

K1 K4

T2 D3 T3 D2 T2
éléments passants
D1 T1 D4 T4
signe de la puissance - 50
0 - + 0 +
échangée par la charge

25
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


uc(t)

* Analyse des chronogrammes pour 0<θ<2π : E

 De π+β à θ2 : K2 et K4 sont commandés et ic > 0 β π π+β 2π θ

D2et D4 conduisent et Uc =- E, -E

C’est la phase de récupération


ic(t)
 De θ2 à 2π : K2 et K4 sont commandés et ic < 0 icmax
T2et T4 conduisent et Uc = -E,
C’est la phase d’alimentation θ1 θ2 θ

- i cmax

K2 K3 K2

K1 K4

T2 D3 T3 D2 T2
éléments passants
D1 T1 D4 T4
signe de la puissance - 53
0 - + 0 +
échangée par la charge

Chapitre I: Onduleur monophasé

On distingue trois types de phases :


 phase d’alimentation : la source alimente la charge caractérisée par la conduction
simultanée de deux semi conducteurs commandables,
 phase de récupération : la charge renvoie de l’énergie vers la source caractérisée par la
conduction simultanée de deux diodes,
 phase de roue de libre : la charge est mise en court-circuit caractérisée par la
conduction simultanée d’un semi-conducteur commandable et d’une diode.
* Etude de la valeur efficace de la tension aux bornes de la charge :
2
1 1  
  uc2 ( )d   E 2 d  E 1
2 2
U ceff U ceff
2 0   
* Expression du courant dans la charge R-L:
En régime permanent, le courant oscille entre -Icmax et Icmax.
di ( )
 De 0 à β : uc ( )  Ric ( )  L c 0
d 

L
La solution de cette équation nous donne : ic ( )   I c max e Q avec Q  54
R

27
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé




Pour θ=β, I    I c max e Q

dic (t )
 De β à π : uc (t )  Ric (t )  L E
dt
La solution de cette équation nous donne :
   
E  E 
Pour θ=π, I c max    I   e Q

R  R
dic (t )
 De π à β+π : uc (t )  Ric (t )  L 0
dt 
  
La solution de cette équation nous donne : ic ( )  I c max e Q
di (t )
 De β+π à 2π :uc (t )  Ric (t )  L c   E
dt     
La solution de cette équation nous donne : ic ( )     I    e Q
E E 
R  R
* Etude harmonique:
La décomposition en série de Fourier DSF de la tension aux bornes de la charge est :

 cos[(2k  1) ] sin2k  1t 
4E
DSF uc (t ) 


k 0
2
2k  1
55

Chapitre I: Onduleur monophasé


2 2E 
La valeur efficace pour le fondamental est : uc ( 0) (t )  cos
 2
 
cos 2k  1 
2 2E
La valeur efficace pour l’harmonique de rang 2k+1 est : uc ( 2 k 1) (t ) 
(2k  1)  2


2

En variant l’angle β, on varie l’amplitude du fondamental de la tension de sortie. Cette


variation est très importante pour l’alimentation sous tension variable de systèmes
monophasés tel que les fours à induction. 56

28
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé


* Etude spectrale :
Analysons le spectre de la tension de sortie uc(t) et du courant ic(t) pour un décalage de 60°.

On constate une amélioration par rapport à la commande


simultanée : l'harmonique 3 (150Hz) a disparu. C'est une
particularité de la commande décalée de 60°.

Les harmoniques indésirables du courant seront plus facile à


filtrer car elles commencent à 250Hz. L'intérêt de la commande
décalée est d'avoir un courant quasi-sinusoïdal.
57

Chapitre I: Onduleur monophasé

3. Onduleur de courant monophasé


* Principe :
L’onduleur monophasé de courant réalise la conversion d’une source de courant continu vers
une sortie de tension alternative.
La source est généralement constituée par un générateur de tension continue en série avec
une inductance suffisante pour assurer un lissage quasi parfait du courant de la source.
La commande de l'onduleur impose la forme du courant dans la charge et la charge impose
la forme de la tension.
* Domaines d’application :
Ce type d'onduleur est moins souvent utilisé que l'onduleur de tension; il est réservé aux
montages de forte puissance nécessitant l'emploi de thyristors car la structure facilite la
commutation d'ouverture de ce composant.
Ils servent essentiellement à l’alimentation de moteurs de moyenne et forte puissance dans
des systèmes d’entraînement à vitesse variables.
58

29
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé

3.1. Onduleur avec transformateur à point milieu


3.1.1. Structure et fonctionnement :
* Structure :
La charge est alimentée à travers un transformateur à point milieu.
* Principe de fonctionnement :

 De 0 à T/2 : T1 est fermé et T2 ouvert

VT1 = iT2 = 0, I = iT1


n 2n
V1=V’1 i '  1 I et u '  2 V1
2n2 n1

59

Chapitre I: Onduleur monophasé

 De T/2 à T : T2 est fermé et T1 ouvert


VT2 = iT1 = 0, I = iT2
u   1 U ' 2 sin t   
n1 ' n
u  V1  V1  
'

2n2 2n2
U 2 sin t   
n1 '
VT 1  u  V1  
n2
3.1.2. Caractéristiques de la tension d’entrée :
* Fréquence :
La tension d’entrée u a une fréquence double de la
fréquence de fonctionnement de l’onduleur.
n
* Valeur efficace : U eff  1 U '
2n2
* Taux d’harmonique :

60

30
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé

3.1.3. Caractéristiques du courant de sortie :


n1
'
* Valeur efficace : I eff  I
2 2n2
2n1
La valeur efficace du son fondamental est : I1' eff  I
 n2
* Taux d’harmonique :
1
i 
'
'2
I eff  I1'2eff  0.483
I1' eff
3.2. Onduleur monophasé de courant en pont
3.2.1. Structure et fonctionnement :
* Structure :

61

Chapitre I: Onduleur monophasé

* Principe de fonctionnement :
Tous les interrupteurs fonctionnent avec la même période. Les commandes des
interrupteurs de même branche doivent être complémentaires pour éviter l’ouverture de la
source du courant.
Comme dans le cas de l’onduleur de tension, deux types de commandes sont
envisageables; à savoir : commande simultanée ou commande décalée.
3.2.2. Commande simultanée :
* Analyse des chronogrammes pour 0<θ<2π :
 De 0 à T/2 : K1 et K’2 sont fermés
i’=I, u=u’= VK2, VK1 = iK2 = 0, I = iK1
 De T/2 à T : K2 et K’1 sont fermés
i’=-I, u=-u’= VK1, VK2 = iK1 = 0, I = iK2

62

31
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé

* Caractéristiques :
La décomposition en série de Fourier du courant de sortie est

sin2k  1t 
4I 
DSF i ' (t ) 


2k  1
k 0
2 2I
La valeur efficace de son fondamental est : I1eff 
'


1
Son taux d’harmonique est toujours le même :  '  '2
I eff  I1'2eff  0.483
i
I1' eff

La valeur efficace de la tension d’entrée est : U eff  U '

Son taux d’harmonique est toujours le même :

 8
u  1 cos 2 ( )
2 2 cos  2 63

Chapitre I: Onduleur monophasé

3.2.3. Commande décalée :


* Analyse des chronogrammes pour 0<θ<2π :
 De 0 à β : Tc1 et Tc’1 sont fermés
i’=0, u= 0, VT1 = VT’1 = 0,
 De β à π : Tc1 et Tc’2 sont fermés
i’=I, u=u’, VT1 = iT2 = 0, I = IT1

64

32
18/09/2013

Chapitre I: Onduleur monophasé

65

Plan de la matière :

• Introduction

• Chapitre I: Onduleur Monophasé

• Chapitre II: Onduleur Triphasé

• Chapitre III: Gradateur Monophasé

• Chapitre IV: Gradateur Triphasé


66

33