Vous êtes sur la page 1sur 5

Examen de Macroéconomie - INDP2

(Correction)

Questions de Compréhension (5 points)

Répondre par VRAI ou FAUX en Justifiant votre réponse et en complétant les affirmations
manquantes

A. Le PIB est un indicateur du bien-être de sa population (FAUX) 0,75point


Et cela pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, il n’intègre pas la totalité des activités
productives (production domestique, comme le ménage). Ensuite, il intègre des activités
potentiellement nuisibles : production d’armes, de cigarettes, etc. De plus, il est lié à des
nuisances : augmentation du PIB se traduit par plus de pollution et plus de prélèvement sur
des ressources épuisables.

B. Les revenus de transfert sont issus des mécanismes de redistribution des ressources
effectuées par l’Etat. (VRAI) 0,5point
Les salaires distribués, soit les revenus du travail et de propriété, sont appelés des revenus
primaires. Cette répartition est suivie d’une répartition secondaire par laquelle l’état intervient
afin de réduire les inégalités provoquées par la répartition primaire (les prestations, familiales,
les pensions de retraites, remboursement des médicaments, indemnités de chômage, aides
sociales)
Cette répartition secondaire est assurée grâce à la collecte des impôts directs et indirects.
C. Le PNB correspond à la production d’un pays sur le territoire étranger. (FAUX) 0,5point

Le PNB correspond à la production annuelle ou trimestrielle des richesses créées par un


pays, que cette production se déroule sur le sol national ou étranger

D. La monnaie fiduciaire est dite matérielle car elle est créée par les banques centrales.
(FAUX) 0,5point

Il est vrai que la monnaie fiduciaire est créée par les banques centrales, mais elle est dite
fiduciaire car la valeur de cette monnaie repose uniquement sur la confiance qu’a le public
dans celle-ci et non sur la valeur du support

E. La demande de monnaie pour motif de spéculation dépend du taux d’intérêt, elle est donc
nulle si le taux d’intérêt est maximum : dans ce cas, la demande de monnaie globale est
égale à la demande de monnaie pour motif de transaction. (VRAI) 0,5point

Quand le taux d’intérêt est maximum, les agents économiques ont intérêt à convertir la
totalité de leurs titres en liquidités, la demande de monnaie pour motif de spéculation est
nulle. Comme Mglobale=Ms+Mt, et puisque la demande de monnaie pour motif de

1
précaution est nulle (selon la théorie keynésienne), La demande globale de monnaie est égale
à la demande de monnaie pour motif de transaction.

F. Les chèques et les cartes bancaires représentent la monnaie immatérielle, autrement-dit la


monnaie scripturale. (FAUX) 0,5point
Les chèques et les cartes bancaires, les virements de compte en compte représentent des
instruments qui permettent la circulation de la monnaie et non pas la monnaie scripturale.
G. La relation entre le taux d’inflation et le taux de chômage est toujours inversement
proportionnelle (FAUX) 0,5point
Selon la relation de Philips, la relation entre chômage et inflation est inversement
proportionnelle, par contre il existe une situation économique où les deux problèmes
économiques évoluent dans le même sens : c’est la stagflation
H. L’inflation n’a que des effets néfastes sur l’économie. (FAUX) 0,5point
L’inflation permet, en plus de ses effets néfastes, de :
-Alléger les dettes des agents économiques
-D’améliorer la situation des entreprises à court terme
I. Selon le BIT (le bureau international du travail), un chômeur est par définition une personne
sans emploi, c'est à dire ne pas avoir travaillé au moins 1 jour durant le mois de référence.
(FAUX) 0 ,75point
En application de la définition internationale adoptée en 1982 par le Bureau international du
travail (BIT), un chômeur est une personne en âge de travailler (15 ans ou plus) qui répond
simultanément à trois conditions :

- être sans emploi, c'est à dire ne pas avoir travaillé au moins une heure durant une semaine
de référence ;
- être disponible pour prendre un emploi dans les 15 jours ;
- avoir cherché activement un emploi dans le mois précédent ou en avoir trouvé un qui
commence dans moins de trois mois.

Exercice n°1 (7 points)

Nous considérons les chiffres suivants pour une économie donnée :


(2014 est l’année de base pour l’indice des prix : base 100 en 2014)

Année t PIB nominal Indice des prix PIB réel TCR % Taux d’inflation
2015 13600,134 102 13333,467 -- 2%
2016 14200,2 105 13524 1,429 3%
2017 14300 107 13364,485 -1,18 1,9%

1. Remplir les cases vides du tableau (4points)


1) PIB réel 2017=14300/1,07=13364,485

2
2) TCR2017= (PIBréel2017-PIBréel2016)/PIBréel2016= -0,0118

3) Le PIB réel 2015= ???


A travers le TCR =(PIB réel 2016-PIBréel 2015)/PIB réel 2015=0,01429
1,01429PIBréel2015=PIB réel 2016
PIBréel2015=PIBréel2016/1,01429
PIBréel2015=13333,467

4) PIBnominal2015=1,02*13333,467=13600,134

5) Indice des prix de 2016 :


(107-X)/X=0,019
IPC=105
6) Le taux d’inflation se calcule à travers l’IPC
(IPC2016-IPC2015)/IPC2015

2. Commenter le taux de croissance obtenu en 2017. 0,5 point


Le taux de croissance obtenu en 2017 est négatif ; le pays considéré est en situation de
récession économique du à une baisse de la production du pays.
3. Donner deux principales différences entre l’IPC et le déflateur du PIB. Peut-on dire que
l’IPC est le meilleur indicateur pour mesurer le taux d’inflation ? 1point
• Le panier de l’IPC est tenu constant pas celui du DPIB
• Différences de paniers ( tous (DPIB)vs représentatif (IPC))
• Produits du territoire (DPIB) vs produits en partie importés (IPC)
Tous deux présentent des limites de mesures (voir cours page 40) , on ne peut pas dire que
l’IPC est meilleur que le DPIB  il existe un troisième indicateur qui réduit les limites de
ces deux indicateurs : c’est l’indice de Fisher (racine Ip*IL)
4. Un faible taux d’inflation (inférieur à 4%) profite à l’économie ? Commenter (entre 5 et 7
lignes) 1,5 points
D’une façon générale, l’inflation est un fléau à bannir, car elle a la particularité de
réduire la valeur réelle de la monnaie : pour une même somme d’argent dépensé,
on obtient moins de biens et de services lorsque l’inflation est présente. Toutefois,
on peut être en accord avec cette affirmation dans la mesure où un faible taux
d’inflation, qui serait provoquée par un excès de la demande globale,
accompagnerait une économie en croissance (= hausse du PIB réel). C’est le cas de
l’inflation par la demande. Mais ceci n’est valable que si ce taux reste à l’intérieure
de la fourchette cible de la Banque centrale, soit entre 1% et 3% (habituellement
autour du point médian de la fourchette de maîtrise de 1 à 3 %).

Exercice n°2 (8 points)

3
Dans un pays fictif, la population totale atteint 10 millions d’individus. Une partie de cette
population est répartie comme suit :
a) Des personnes au foyer qui s’occupent des enfants (inactive)
b) Des adultes ayant un emploi à temps partiel et qui aimeraient trouver un poste à temps
plein (actives : selon l’INS des travailleurs, selon le bureau d’emploi des chômeurs)
c) Des personnes âgées de moins de 15 ans qui effectuent des tâches diverses dans leurs
voisinages pour gagner de l’argent de poche (inactive à cause de l’âge/ j accepte aussi
catégories Autres )
d) Des personnes à la recherche d’emploi depuis plusieurs mois, qui désirent travailler, mais
qui ont perdu tout espoir de trouver un emploi et donc abandonné leurs recherches.
(Inactive, le halo du chômage)

1. Dans chacun des cas, dites si les personnes considérées sont : active, inactive,
travailleurs, chômeurs en justifiant vos réponses 2points

70% de cette population sont en âge de travailler. Le taux de participation de cette population
est de 40%.
La population en âge de travailler=0,7*10millions= 7 millions
La population active=0,4*7millions=2800000

2. Calculer le taux de chômage pour cette population sachant que le nombre de


chômeurs représente 12% du nombre de travailleurs. 1point
Le taux de chômage= ?
Travailleurs+chômeurs=population active
Travailleurs+0,12travailleurs=population active
1,12travailleurs=2800000
Nbre de travailleurs=2500 000
Nbre de chômeurs=300 000

3. Quels sont les différents types de chômage 1,5point? Indiquer pour les cas suivants
le type de chômage correspondant 2points

• Le chômage naturel (ou frictionnel) est dû au fait que chaque jour il y a, pour diverses
raisons, de nouveaux demandeurs d'emploi, et qu'il y a toujours un temps de battement
entre le début de la recherche de l'emploi et l'entrée dans un nouvel emploi.
• Le chômage conjoncturel (ou keynésien) correspond à un ralentissement de
l'activité économique provoquant une réduction temporaire des besoins de main d'oeuvre
dans l'économie. Les entreprises licencient pour adapter leur capacité de production à la
baisse de l'activité économique. Le chômage conjoncturel se résorbe avec le retour de la
croissance économique qui nécessite des embauches de la part des entreprises.
• Le chômage structurel est lié à des changements de structures économiques dans un
pays, provoquant une inadéquation qualitative entre l’offre et la demande de travail.
L'évolution des qualifications dues aux évolutions techniques conduit à

4
rendre inemployable une partie de la population active qui ne trouve plus d'emplois
correspondant à ses qualifications.
• Le chômage technique, au sein d'une entreprise, découle de l'impossibilité pour
d'autres secteurs d’activité ou d'autres entreprises de lui fournir les éléments nécessaires
à la fabrication de ses produits.
• Le chômage partiel peut être provoqué par une baisse d'activité anormale de
l'entreprise qui est obligée de réduire les horaires de travail.
• Le chômage saisonnier concerne certaines branches professionnelles dont l'activité
varie sensiblement selon les périodes de l'année.

a) Des étudiants de cette population qui détiennent un diplôme et qui sont à la recherche d’un
premier emploi (frictionnel)
b) Des travailleurs dans le secteur touristique qui ont été licenciés en raison de la fin de la saison
(saisonnier)
c) Des travailleurs qui ont été licenciés en raison d’une baisse générale de la demande des biens
et services (conjoncturel)
d) Des travailleurs qui ont été licenciés en raison de l’automatisation (robotisation) (structurel)

4) Le salaire nominal d’un des travailleurs de cette population passe de 2020,5 dinars
(année t-1) à 2250 dinars (année t) pendant que les prix augmentent de 11% (Indice
de prix=111 en année t) 0,5point
4.1 dites si le pouvoir d’achat a diminué ou augmenté en justifiant votre réponse
le salaire réel en t=2250/1,11=2027,027dinars le pouvoir d’achat a augmenté de 7, 027
dinars seulement
4.2 Quel salaire demandera-t-il (au lieu de 2250 dinars) si l’objectif est d’améliorer
le pouvoir d’achat de 5% ?
Cad le salaire réel doit augmenter de 5% 1point
Salaire réel de t doit être égal=2020,5+0,05*2020,5=2121,525
Avec l’augmentation des prix, et afin d’augmenter le pouvoir d’achat de 5%, ce travailleur
doit demander un salaire égal= 2121,525*1,11= 2354,892 dinars