Vous êtes sur la page 1sur 10

Section

SECTEUR – GRANULATS 1
Page

DÉTERMINATION DU 1 de 9
POURCENTAGE DE PARTICULES Date
MÉTHODE D’ESSAI 2006 12 15
« PLATES » ET DE PARTICULES
« ALLONGÉES »
LC 21-265

1. Objet
La présente méthode d’essai a pour objet la détermination du pourcentage de particules
« plates », de particules « allongées » ou de particules « plates et allongées » d’un matériau
granulaire. Toutefois, l’application de la présente méthode d’essai se limite aux particules de
diamètre supérieur à 6,3 mm.

2. Références
La présente méthode d’essai renvoie à l’édition la plus récente des documents suivants :

NORME :

ORGANISATION INTERNATIONALE DE NORMALISATION (ISO)

ISO 3310–1 « Tamis de contrôle – Exigences techniques et vérifications – Partie 1 : Tamis de


contrôle en tissus métalliques ».

AUTRES DOCUMENTS :

MINISTÈRE DES TRANSPORTS DU QUÉBEC, LABORATOIRE DES CHAUSSÉES (LC)

LC 21–015 « Réduction des échantillons pour essais en laboratoire ».


LC 21–040 « Analyse granulométrique ».

3. Définition
Les définitions suivantes s’appliquent à la présente méthode d’essai :

3.1 Généralités
Trois dimensions caractérisent la forme d’une particule, à savoir :

Longueur, L :
Distance entre deux plans parallèles tangents aux deux points les plus éloignés d’une
particule.

Épaisseur, E :
Distance la plus courte entre deux plans parallèles, tangents à la particule.

Largeur, G :
Dimension moyenne (grosseur), qui équivaut à la moyenne entre l’ouverture du plus petit tamis
à travers lequel passe la particule et l’ouverture de celui sur lequel elle est retenue.
Section
SECTEUR – GRANULATS
1
Page

2 de 9 DÉTERMINATION DU
Date POURCENTAGE DE PARTICULES
2006 12 15 MÉTHODE D’ESSAI
« PLATES » ET DE PARTICULES
« ALLONGÉES »
LC 21-265

3.2 Particules « plates » (plaquettes)


Une particule est considérée « plate » lorsque sa plus petite dimension (son épaisseur « E »)
est inférieure aux 3/5 de la dimension moyenne (G).

E
–– < 0,6
G

3.3 Particules « allongées » (aiguilles)


Une particule est considérée « allongée » lorsque sa plus grande dimension (sa longueur
« L ») est plus grande que les 9/5 de la dimension moyenne (G) :

L
–– > 1,8
G

3.4 Particules « plates et allongées »


Une particule est considérée, en pratique, « plate et allongée » lorsqu’elle répond à la fois
aux définitions des articles 3.2 et 3.3.

4. Appareillage
4.1 Balance
On doit utiliser une balance de capacité suffisante pour les quantités spécifiées à l’article 5.2
et précise au gramme près.

4.2 Tamis
Les tamis doivent être conformes à la norme ISO 3310–1 « Tamis de contrôle – Exigences
techniques et vérifications – Partie 1 : Tamis de contrôle en tissus métalliques ».

4.3 Mesure d’épaisseur


Pour mesurer l’épaisseur « E » (la plus petite dimension) des particules ou vérifier si le
rapport E/G est inférieur à 0,6, on peut utiliser :

– un gabarit d’épaisseur (voir figure 1) constitué d’une plaque de métal comprenant, pour
chacune des fractions ou classes granulaires, une fente de largeur équivalente aux 3/5 de
la dimension moyenne (G) appropriée;
– des tamis spéciaux (un pour chaque fraction) formés de cadres métalliques carrés ou
rectangulaires transpercés de barres cylindriques parallèles, écartées les unes des autres
d’une distance équivalente aux 3/5 de la dimension moyenne (G) appropriée;
Section
SECTEUR – GRANULATS 1
Page

DÉTERMINATION DU 3 de 9
POURCENTAGE DE PARTICULES Date
MÉTHODE D’ESSAI 2006 12 15
« PLATES » ET DE PARTICULES
« ALLONGÉES »
LC 21-265

– tout appareil ou instrument tel que : un vernier, un compas, une réglette conçus à cette
fin, qui permettent de mesurer l’épaisseur ou de vérifier le rapport E/G avec autant de
précision que celle exigée avec le gabarit d’épaisseur (voir tableau 1).

4.4 Mesure de la longueur (pour particules « allongées »)


Pour mesurer la longueur « L » (la plus grande dimension) des particules ou vérifier si le
rapport L/G est supérieur à 1,8, on peut utiliser :
– un gabarit de longueur (voir figure 2) constitué d’une plaque de métal à laquelle sont
solidement fixées, perpendiculairement à la base, des tiges métalliques distantes les unes
des autres des 9/5 de la dimension moyenne (G) appropriée;

– tout appareil ou instrument tel que : un vernier, un compas, une réglette conçus à cette
fin, qui permettent de mesurer la longueur ou de vérifier le rapport L/G avec autant de
précision que celle exigée avec le gabarit de longueur (voir tableau 1).

5. Préparation de la prise d’essai


5.1 À l’aide des tamis mentionnés au tableau 1, séparer en différentes fractions ou classes
granulaires une quantité suffisante de l’échantillon soumis, de manière à satisfaire aux
exigences de l’article 5.2 ci-après et de la méthode d’essai LC 21–040 « Analyse granu-
lométrique ».

Déterminer au gramme près la masse de chaque fraction, la noter, puis l’exprimer en


pourcentage de la masse totale de l’échantillon utilisé.

5.2 Sur chaque fraction représentant 15 % et plus, prélever un minimum de 200 particules,
selon la méthode de réduction par « échantillonneur mécanique » de la méthode d’essai
LC 21–015 « Réduction des échantillons pour essais en laboratoire », à la différence
que la largeur minimale de chaque ouverture doit être d’au moins 3D de l’échantillon à
séparer.

Sur les fractions constituant de 5 à 15 % de l’échantillon, prélever de la même manière


un minimum de 100 particules.

Ne pas tenir compte des fractions qui constituent moins de 5 % de l’échantillon.

Note :
Lorsque les pourcentages de particules « plates » et « allongées » sont demandés séparément,
on peut réutiliser les prises d’essai qui ont servi à déterminer le pourcentage de particules
« plates » afin de déterminer le pourcentage de particules « allongées », ou encore on peut
prévoir des prises d’essai doubles.
Section
SECTEUR – GRANULATS
1
Page

4 de 9 DÉTERMINATION DU
Date POURCENTAGE DE PARTICULES
2006 12 15 MÉTHODE D’ESSAI
« PLATES » ET DE PARTICULES
« ALLONGÉES »
LC 21-265

6. Mode opératoire
6.1 Particules « plates »
6.1.1 Sur chaque prise d’essai, à l’aide de la mesure d’épaisseur choisie, classer une à une,
comme particules « plates », les particules qui passent à travers la fente appropriée ou
celles dont l’épaisseur est inférieure aux 3/5 de la dimension moyenne (G).

6.1.2 Déterminer, à 0,1 % près de la masse de la prise d’essai, la masse des particules
classées comme « plates », la noter, puis l’exprimer en pourcentage par rapport à la
masse de la prise d’essai.

Note :
Si la mesure d’épaisseur choisie est un tamis spécial, on peut séparer par tamisage toutes les
particules en même temps. Sont alors considérées comme « plates » toutes les particules qui
passent entre les tiges parallèles de ce tamis particulier de même que celles qui sont vérifiées
individuellement par l’opérateur.

6.2 Particules « allongées »


6.2.1 Sur chaque prise d’essai, à l’aide de la mesure de longueur choisie, classer une à une,
comme particules « allongées », les particules qui, dans leur plus grande dimension (L),
sont arrêtées par les tiges appropriées de la mesure, ou dont la longueur est supérieure
aux 9/5 de la dimension moyenne (G).

6.2.2 Déterminer, à 0,1 % près de la masse de la prise d’essai, la masse des particules classées
comme « allongées », la noter, puis l’exprimer en pourcentage par rapport à la masse de
la prise d’essai.

6.3 Particules « plates et allongées »


6.3.1 Sur chaque prise d’essai, à l’aide de la mesure de longueur choisie, classer une à une,
comme particules « plates et allongées », les particules déjà classées comme « plates »
et qui, dans leur plus grande dimension (L), sont arrêtées par les tiges appropriées de la
mesure, ou dont la longueur est supérieure aux 9/5 de la dimension moyenne (G).

6.3.2 Déterminer, à 0,1 % près de la masse de la prise d’essai, la masse des particules clas-
sées ainsi comme « plates et allongées », puis l’exprimer en pourcentage par rapport à
la masse de la prise d’essai.
Section
Secteur – Granulats 1
Page

Détermination du 5 de 9
pourcentage de particules Date
MÉTHODE D’ESSAI 2006 12 15
(1)
« plates » et de particules
« allongées »
LC 21-265

7. Calcul et expression des résultats


7.1 Calcul
7.1.1 Lorsque la masse initiale totale d’une fraction granulométrique est employée, la masse
totale des particules « plates », « allongées » ainsi que « plates et allongées » est notée.

7.1.2 Dans le cas d’une prise d’essai sur une fraction granulométrique, on doit pondérer le
nombre de particules plates ou allongées selon la masse de la prise d’essai. Cette pon-
dération s’effectue en multipliant la masse de particules plates ou allongées par la masse
initiale de chaque fraction (mti) et en divisant par la masse de la prise d’essai pour chaque
fraction (mp).
7.1.3 Le pourcentage des particules « plates », « allongées » ainsi que « plates et allongées »
est le rapport, en pourcentage (x 100), entre la somme des masses pondérées pour les
particules plates ou allongées (article 7.1.2) et la somme des masses initiales totales de
chaque fraction granulométrique.

7.1.4 Les tableaux 2 et 3 montrent des exemples de calcul.

8. Procès-verbal de l’essai
Le procès-verbal de l’essai doit inclure le pourcentage de particules « plates », « allongées »
ou « plates et allongées » dans le matériau soumis, selon ce qui a été demandé. Mais il peut
aussi, selon la demande, contenir les pourcentages individuels pour chacune des fractions
obtenues de l’échantillon soumis.

9. Approbation
La présente méthode d’essai a été approuvée par le responsable du Secteur sols, fondations
et granulats de la Direction du laboratoire des chaussées.

Claude Robert, ing., M. Sc.


Service des matériaux d’infrastructures

Signature

1. Republié le 15 décembre 2009. Aucun changement à la norme; changement de responsable.


Section
Secteur – Granulats
1
Page

6 de 9 Détermination du
Date pourcentage de particules
2006 12 15 MÉTHODE D’ESSAI
« plates » et de particules
« allongées »
LC 21-265

Tableau 1
Fractions – Dimensions moyennes et gabarits (épaisseur et longueur)
Fractions Dimension (mm)
Matériau Matériau retenu Dimension Gabarit – Épaisseur Gabarit – Longueur
passant le tamis sur le tamis moyenne (0,6 x G) (1,8 x G)
(mm) (mm) (grosseur) « E » « L »
« G »
63,0 50,0 56,50 33,9 ± 0,3 —
50,0 37,5 43,75 26,3 ± 0,3 78,8 ± 0,3
37,5 28,0 32,75 19,7 ± 0,3 59,0 ± 0,3
28,0 20,0 24,00 14,4 ± 0,15 43,2 ± 0,3
20,0 14,0 17,00 10,2 ± 0,15 30,6 ± 0,3
14,0 10,0 12,00 7,2 ± 0,1 21,6 ± 0,2
10,0 6,3 8,15 4,9 ± 0,1 14,7 ± 0,2

Tableau 2
Exemple de calcul : essai réalisé sur la fraction retenue sur le tamis de 6,3 mm
Particules « allongées » Particules «plates»
Retenu Masse de Masse Masse
Masse des Masse des
la prise Gabarit pondérée Gabarit pondérée
particules particules
Tamis (mti) d’essai longueur particules épaisseur particules
(%) « allongées » « plates »
(g) (mp) (L) « allongées » (E) « plates »
(g) (g)
(g) (g) (g)

37,5 78,8 ± 0,3 26,3 ± 0,3


28 59,0 ± 0,3 19,7 ± 0,3
20 43,2 ± 0,3 14,4 ± 0,15
14 2229 24 1115 30,6 ± 0,3 203 406 10,2 ± 0,15 365 730
10 3234 35 647 21,6 ± 0,2 309 1545 7,2 ± 0,1 180 900
6,3 3812 41 470 14,7 ± 0,2 208 1684,8 4,9 ± 0,1 170 1377
Total = 9275 Total = 3635,8 Total = 3007
Particules 100 x 3635,8 Particules 100 x 3007
= 39,2 % = 32,4 %
« allongées » (%) = 9275 « plates » (%) = 9275
Section
SECTEUR – GRANULATS 1
Page

DÉTERMINATION DU 7 de 9
POURCENTAGE DE PARTICULES Date
MÉTHODE D’ESSAI 2006 12 15
« PLATES » ET DE PARTICULES
« ALLONGÉES »
LC 21-265

Tableau 3
Exemple de calcul : essai réalisé sur la fraction retenue sur le tamis de 10 mm
Particules « allongées » Particules « plates »
Retenu Masse de Masse Masse
Masse des Masse des
la prise Gabarit pondérée Gabarit pondérée
particules particules
Tamis (mti) d’essai longueur particules épaisseur particules
(%) « allongées » « plates »
(g) (mp) (L) « allongées » (E) « plates »
(g) (g)
(g) (g) (g)

37,5 78,8 ± 0,3 26,3 ± 0,3


28 59,0 ± 0,3 19,7 ± 0,3
20 43,2 ± 0,3 14,4 ± 0,15
14 3570 59 1785 30,6 ± 0,3 339 678 10,2 ± 0,15 268 536
10 2239 37 1120 21,6 ± 0,2 235 470 7,2 ± 0,1 201 402
6,3 241 ¹
( )
4 — 14,7 ± 0,2 — — 4,9 ± 0,1 — —
Total = 5809(1) Total = 1148 Total = 938
Particules 100 x 1148 Particules 100 x 938
= 19,8 % = 16,1 %
« allongées » (%) = 5809 « plates » (%) = 5809
1. La fraction non analysée n'est pas incluse dans le calcul.
Section
SECTEUR – GRANULATS
1
Page

8 de 9 DÉTERMINATION DU
Date POURCENTAGE DE PARTICULES
2006 12 15 MÉTHODE D’ESSAI
« PLATES » ET DE PARTICULES
« ALLONGÉES »
LC 21-265

Fraction Dimension
Gabarit
(mm) (mm)
A 63,0 à 50,0 100 x 33,9
B 50,0 à 37,5 90 x 26,3
C 37,5 à 28,0 80 x 19,7
D 28,0 à 20,0 60 x 14,4
E 20,0 à 14,0 50 x 10,2
F 14,0 à 10,0 40 x 7,2
G 10,0 à 6,30 30 x 4,9

Figure 1
Gabarit d'épaisseur
Section
SECTEUR – GRANULATS 1
Page

DÉTERMINATION DU 9 de 9
POURCENTAGE DE PARTICULES Date
MÉTHODE D’ESSAI 2006 12 15
« PLATES » ET DE PARTICULES
« ALLONGÉES »
LC 21-265

Note :
– Les dimensions sont en millimètres.

Figure 2
Gabarit de longueur