Vous êtes sur la page 1sur 38

Master Spécialisé : Génie des

Matériaux et Technologies des


Céramiques et Ciments

La technologie des céramiques

Réalisé par: Encadré par :


ELASLOUJI Amine M. GUEDIRA
Pla
n
La rhéologie des barbotines
La nature colloïdale de la matière argileuse

Le pH des argiles
La théorie de frittage en céramique
Les propriétés mécaniques des céramiques
Conclusion
La rhéologie des barbotines
La rhéologie des barbotines
EffetChoix
Effetde la
Effet des Na
CO proportions
detempératureetet SiO
des défloculants
3 2
Nad’électrolytes
de la teneur en defloculant
 sur sur la viscosité
la thixotropie et le pHdes barbotines :
sur3 la 2en fonction de la nature de l’argile
L’ évolution thixotropique 
viscosité et le
Si l’on fait pH du
varier milieu
lepasse
pH deparla un
La viscosité apparente
Ces courbes justifient clairement
la barbotine
minimum
La
l’usage quantitépartempératures
pour des
viscosité
empirique du
addition
de d’un
apparente
mélange
deà 40
dematière
35
de
°C.kaolinite
, dans l’argile impacte
L’influence de la
ces défloculants température
, on fluideest d’autant
obtient
silicates
diminue qui
très rend rapidement très
l’évolution
plus importante
rapidement
quand
que
le lapH
des courbes thixotropique
les barbotine
barbotine
passe
en
sont
, et
cloches desde des
plus

barbotines.
denses
carbonate
faibles valeurs
renversées quile
ou moins defloculées
dont
àont vidage
un aspect des
, pour
7 environ ;
ces
l’action
fluidifiante
moules
derniers la d’une est barbotine
viscosité beaucoup
apparente plus
moins
augmente
elle diminue
comparable à ensuite
celui de plus
la
lente
riche, mais
rapidement en assure pourra
kaolin
avec le minimum .une certaine donc
lentement
rigidité nécessaire
variation de
jusqu’à
pour
la
un
maintenir
viscosité
devenir
Tandis que lesdifficile
minimum situé vers ou
barbotines légers
des même
ou
PH
bien
les apparente
éléments avec dégraissants
letemps
pH . en
impossible
defloculées
les courbes
9 à 10,5homogène
suspension
si le
, la viscosité diminue
d’isoviscosité
puis croit .
de coulé
lentement
apparente
très et d’isorigidité présentent chacune un
minimum,
est
vers 40long maisensuite
C , ne remonte qui que
netrèscorrespondent
peu . pas aux mêmes proportions de
rapidement
defloculants .
Effet de la densité des barbotines sur la rigidité
Par l’ajout de la même quantité de défloculants
, on voie un brusque changement de courbure
pour une densité critique .
il convient de tenir un juste milieu entre une
forte densité qui provoque une forte Par
rigidité et
complique le coulage et une faible densité qui
facilite le coulage mais présente des
inconvenient ( trop d’eau à absorber , fentes ,
taches de coulage ..) .
La rhéologie des pâtes 
L’étude de la rhéologie des pâtes conduit à se faire une opinion plus précise sur ce que le praticien
nomme communément la « plasticité »

Plus une argile est plastique, plus elle nécessitera d’eau pour former une pâte de consistance normale,
c'est-à-dire ne collant pas aux doigts , et pourra supporter de corps inerte (dégraissant comme les
argiles cuites ou chamottes ) .

Il existe plusieurs méthodes de mesure de la plasticité comme la méthode de PFEFFERKORN , et la


méthode de BOWMAKER  , mais la plus utilisé c’est celle qui utilise un plasticimètre de torsion
Courbe effort-déformation 
Pour une pate normale , une partie droite qui
correspond à une zone de déformation « pseudo-
élastique » pour laquelle il y a proportionnalité

entre l’effort et la déformation.

un maximum EM qui correspond à la déformation


maximum de la période plastique pendant laquelle il
n’y a plus proportionnalité entre l’efforts et les
déformations
un dernier point singulier R correspond à la
rupture de l’échantillon.
Effet de la vitesse de rotation :  
Dans les procédés de tournage et calibrage , la vitesse linéaire en un point donné varie en fonction
de sa distance à l’axe , Il importe donc que la pate ne subisse pas un effort et une déformation qui
atteignent la limite de rupture .
Effet de la teneur en eau

pour une teneur en eau


suffisamment faible , le
mélange perd sa plasticité et
devient uniquement pseudo-
élastique .
La plasticité maximale 
1 – limite élastique
on obtient des courbes assimilables à deux
2 – effort maximal
tronçons de pentes différentes , dont le point de 3 – rupture
cassure se situe pour une même teneur en eau (25,
2 % ) , et qui est indépendante de la vitesse de
sollicitation .
Cette teneur en eau correspond à la plasticité
maximum du système. Elle marque une différence
de comportement rhéologique.
La nature colloïdale de la matière argileuse
 
- la théorie électrochimique 
Charges des surfaces latérales (bords) 

Toute interruption du réseau cristallin sur


les faces de l’argile fera apparaître des
valences non satisfaites (liaisons rompues)
en bordure des feuillets.
Sur les bordures de feuillet, il existe trois
types de sites (Si-O, Al-OH, Al-O)
correspondants aux liaisons rompues
- la théorie électrochimique 
En milieu basique, l'hydrate SOH, où S En milieu acide, ce sont les ions
représente le site cationique (Al3+ , Si4+ ,..)
hydroxonium H 3 O + qui
réagit avec les ions OH - . et les particules se
chargent négativement selon la réaction réagissent et les particules se
suivante : chargent positivement
- la théorie électrochimique 
Des théories basées sur l’adsorption

• La première couche correspond à la région


la plus proche de la surface. Cette couche
de cations immobiles est appelée couche
de Stern.
• La seconde est plus mobile (couche
diffuse) .
- la théorie électrochimique 
- Par des théories basées sur la La présence d’aluminium libre en
structure cristalline surface
les minéraux dont la structure réticulaire
superficielle ne contenant pas d’atomes à la présence d’aluminium
liaison plus faible doivent leur charge à
libre en surface qui se
comporte comme un acide
un phénomène d’adsorption d’ions,
de LEWIS , susceptible
tandis que les minéraux qui présentent
d’absorber une molécule
des atomes superficiels à liaison lâche d’eau dont le proton
sont susceptibles de se dissocier. deviendrait interchangeable
Nature colloïdale de la matière argileuse  
Une argile parfaitement purifiée , définie
sous le vocable d’argile H-argile-OH,
constituée de micelles tapissées d’ions OH-
autour desquelles gravitent les ions H+
chargés positivement

Il existe une couche d’eau liée rigidement


à la surface des micelles , au-delà qu’on
retrouve l’eau libre de toute attraction
avec son coefficient de viscosité normal.
Nature colloïdale de la matière argileuse  
Action des acides
La micelle se trouve moins chargée et l’atmosphère ionique
l’équilibre riche en ions positifs , sera de diamètre plus faible .
Sous l’influence du mouvement brownien deux ou plusieurs
particules pourrons se rapprocher à faible distance sans que les
forces d’attraction moléculaires soient contre balancées par l’effet
répulsif , il y aura floculation.
Nature colloïdale de la matière argileuse  
Action des bases :
Bases monovalentes M(OH):
L’augmentation des charges négatives des particules a pour
conséquence la formation d’une atmosphère ionique plus
riche en ions positifs. Or les ions H+ ayant considérablement
diminué dans le liquide , ce sont les ions M+ qui vont venir
occuper leur place, on aura donc une défloculation par l’effet
répulsif .
Le pH des argiles  
Influence du PH du milieu sur les argiles purifiées

Une argile électrodialyse n’ayant que des ions adsorbés H+ et OH- peut être écrite
symboliquement sous la forme H-argile-OH, le PH pris sur une suspension d’une
telle argile est dit <<PH final>>,

En milieu acide : (1) H-argile-OH (H-argile) ++OH-

En milieu basique : (2) H-argile-OH H+ + (argile-OH)-


Neutralisation des argiles électrodialysées
Lorsqu‘on ajoute des quantités croissantes de
soude à une suspension d‘argile
électrodialysée, le pH varie et les courbes de
neutralisation ainsi obtenues sont très
analogues aux courbes de neutralisation des
acides faibles par les bases fortes.

1.Courbe de variation de pH.


2.Courbe de variation de la
viscosité apparente.
3.Courbe de variation de la
conductibilité.
Le pH des argiles  
Action des acides 
L’acide argilique présentant un caractère amphotère se comporter à la fois comme
un acide et une base, les argiles échange probablement aussi l’anion suivant l’équation :
H-argile-OH + HCl H-argile-Cl + H2O

Donc , HCl possède un caractère


floculant car la viscosité augmente
par l’ajout .
Le pH des argiles  

Dans le cas d'un pH élevé (ajout de HCl en quantité insuffisante) , La partie de


l’acide argilique non encore neutralisée par la soude donnant lieu à la réaction :

H- argile-OH + NaCl Na-argile-OH + HCl


Tandis que, dans le cas d’une suspension acide ( ajout de quantité insuffisante de
NaOH ) , aurait lieu la réaction amenant une augmentation du pH.

H- argile -OH + NaCl H-argile-CL +NaOH


Le pH des argiles  
Courbes de neutralisation des argiles naturelles :

le pH des argiles naturelles varie avec les quantités d'eau du délayage, avec le temps de
macération et avec l'agitation .
La courbe de neutralisation d’une argile brute est naturellement différente celle de la même
argile électrodialysée, puisque cette dernière est une argile-H, tandis que l’argile naturelle
non traitée est un argilite plus ou moins neutre et impur.

1 - Argile brute :
2 - Même argile
électrodialysée
Principe de frittage en céramique
on peut considérer que le frittage est une opération métallurgique qui permit à un
ensemble de particules de poudre comprimé ou non, de se transformer en matériau
cohérent sous l′influence d′une élévation de la température à une température inférieure
à la température de fusion.

Parmi les différentes caractéristiques physico-chimiques, on choisit d’habitude la


porosité comme paramètre pour la description du processus de frittage des corps
céramiques car les variations géométriques du matériau peuvent être interprétées par les
variations de dimension et de forme des pores, qui sont liées aux phénomènes de
croissance des phases cristallines.
Différentes techniques de frittage
Frittage naturel
C'est un traitement thermique simple d'une pièce préalablement moulée, ce procède est
économique mais conduit le plus souvent à une porosité résiduelle importante.

Frittage
Frittage sous
sous charge
charge
Lors
Lors dede frittage
frittage sous
sous charge
charge le
le matériau
matériau est
est comprimé
comprimé d′une
d′une façon
façon uni
uni axial
axial àà haute
haute
température
température dansdans un
un moule
moule généralement
généralement dede forme
forme assez
assez simple.
simple. Cette
Cette technique
technique est
est
utilisée
utilisée dans
dans la la préparation
préparation des
des matériaux
matériaux de de la
la technologie
technologie avancée,
avancée, appliqué
appliqué par
par
exemple
exemple pour pour les
les céramiques
céramiques transparent
transparent de de composition
composition PLZT
PLZT (céramiques
(céramiques
ferroélectriques
ferroélectriques de de zirconate-titanate
zirconate-titanate de
de plomb
plomb lanthane)
lanthane) pour
pour application
application électro-
électro-
optique.
optique.
Le frittage en présence des réactions
C'est le produit d'une réaction de deux matériaux différents dans une température bien
déterminée, Ce mécanisme de frittage peut être en état solide ou en présence d'une phase
liquide 25
Différentes techniques de frittage
(a)Stade zéro : Formation de cous aux points

de contact des grains de poudre

(b)Stade initial : Croissance des ponts entre

les particules

(c)Stade intermédiaire : Grains de forme

polyédrique et porosité ouverte

(d)Stade final : Fermeture de la porosité et

grossissement des grains


Mécanisme de frittage
Modèle des sphères tangentes

Evaporation-condensation :
A proximité de la surface des sphère (très éloignée
du "pont" ) il y a un excès de tension de vapeur  ,
mais , Près de la surface de raccord, ou "pont", il y
a un défaut de tension de vapeur  .
A proximité de la surface des sphère (très éloignée du "pont" )
il y a un excès de tension de vapeur  , mais , Près de la surface
de raccord, ou "pont", il y a un défaut de tension de vapeur  .
Mécanisme de frittage
Frittage en présence d’une phase liquide :
Mécanisme de densification d’une phase vitreuse
La tension de vapeur P2 dans le pont est inférieure , tandis que la tension de

vapeur P1 près de la surface des sphères (courbes) est supérieur.


Cette différence de pression provoque une condensation de liquide dans le pont
et un rapprochement des sphères par fluage visqueux sous l’action de la
tension superficielle
Mécanisme de frittage
Frittage de système réels contrôle par des mesures de retrait :

Le moyen le plus avantageux pour obtenir des


informations sur le phénomène de frittage est de
mesurer le retrait que les échantillons subissent à une
température donnée en fonction du temps. on peut,
suivre deux techniques : la technique
photographique et la technique diatomique.
Facteurs influençant le frittage

effet de la structure, type de liaison et variation structurale :


effet de l’activation des poudres :

Défauts réticulaires, dislocations, tension internes  ( la duré de broyage )

Influence des radiations  ( neutrons ) :

Influence de la stœchiométrie :

influence de constituants étrangers  ( atmosphère , couche superficielle d’oxyde ):

influence du pressage ( densité ) :


Les propriétés plastiques
D’un point de vue générale les propriétés mécaniques des matériaux
céramiques peuvent être classées en trois catégories :

 Propriétés élastiques dans la région ou la suppression des tensions entrainent


automatiquement une disparition des déformations.

 Propriétés plastique dans la région ou après suppression des déformation


persiste une certaine déformation.

 Enfin, une fracture dans la région ou les tensions appliquées deviennent trop
grande pour être supportées
Les propriétés plastiques
La déformation élastique n’entraine pas de Ces dislocations sont donc des défauts
changement permanent dans la forme et dans la
structure de l’éprouvette ce qui a lieu, au
linéaires, qui, en parcourant le cristal,
contraire, dans éprouvette ayant subit une propagent la déformation plastique
déformation plastique. Ce changement permanent (irréversible) ; plus la pièce est
peut parfois observé directement sur l’éprouvette déformée, plus elle contient de
sous forme d’un gradin sur la surface (ligne de
clivage).
dislocations.

a) Déformation
b) Déformation plastique
élastique
Les propriétés élastiques
 

L'allongement élastique d'un corps correspond à une augmentation uniforme et


progressive de la distance entre les atomes. Par conséquent, il est directement en
corrélation avec les forces interatomiques et avec l'énergie structurelle, comme ceci peut
être facilement montré par un calcul entre les module d’élasticité et les points de fusion

Le module d'élasticité des céramiques dépend beaucoup de la température, diminuant avec


l'augmentation de celle-ci. En outre, les propriétés élastiques sont considérablement
influencées par la porosité.
La fracture fragile
La rupture intervient alors en suivant le processus suivant:
• striction initiale,
• Formation de petites cavités (ou microvides) dans la section transversale de la striction.
• Avec l’avancement de la déformation, les cavités s’étendent jusqu’à former une fissure
ellipsoïdal dans la section.
• La fusion des cavités favorise l’avancement de la fissure.
• Puis elle se propage jusqu’à la surface du solide provoquant la ruine de ce dernier par une
déformation en cisaillement selon un angle voisin de 45° par rapport à l’axe de
sollicitation.
Comparaison entre le comportement mécanique des métaux et
des matériaux céramiques

Les métaux sont malléables et les céramiques sont fragiles cette


différence de comportement peut être expliquée par le mouvement libre
des électrons de valence .
CONCLUSION

 Les céramiques sont aujourd'hui des matériaux innovants dans de nombreux


secteurs de haute technologie. Elles sont à l'origine d'une multitude
d'applications pour l'habitat, les transports, l'énergie, les
télécommunications, l'environnement et la santé

 La barbotine céramique est une suspension colloïdale qui reste stable grâce aux
forces de répulsions établies entre les particules argileuses. Cette stabilité peut être
étudié par des mesures électrochimiques et/ou rhéologiques
CONCLUSION

 Le processus de frittage est la phase la plus couteuse du processus de


fabrication et en même temps la plus importante car elle permet, par un
mécanisme de diffusion , d‘établir des ponts qui soudent les articules entre
elles pour donner un solide mécaniquement cohésif tout en éliminant la
porosité.

 Pour les propriétés mécaniques , Les matériaux céramiques offrent


plusieurs avantages par rapport à d’autres matériaux grâce à ces propriétés
(Elasticité, plasticité, dureté..).
MERCI POUR VOTRE
ATTENTION