Vous êtes sur la page 1sur 20

0 8

20

Rapport
d'activité
Chambre de Commerce et d'Industrie de la Martinique
2

• p. 4
SOMMAIRE
Le Bureau, les Commissions et les entreprises adhérentes

• p. 5
Accompagner les entreprises

• p. 8
Dynamiser l’économie locale

• p. 11
Renforcer les compétences

• p. 14
Gérer et pérenniser les concessions

• p. 17
Des hommes et des moyens
3

Claude Pompière
ÉDITO
Président
Durant l’année 2008, les services de la Compagnie
consulaire ont tout mis en œuvre pour maintenir un
bon rythme d’activité, en dépit d’une conjoncture
particulièrement difficile.
En effet, la Martinique n’a non seulement pas échappé
aux turbulences de l’économie mondiale, mais elle a
de surcroît dû résister aux mauvais résultats de l’année
précédente, en proie à des événements exceptionnels
qui avaient lourdement affecté son économie.

Des efforts considérables ont dû être déployés


pour accompagner des entreprises marquées par un attentisme dû à la
préparation de la LODEOM et la mise en œuvre différée des PO (Programmes
opérationnels).
L’année 2008 a, d’ailleurs, scellé la fin de l’expérience réussie de la subvention
globale dont il convient de rappeler que la CCIM a été la seule CCI française
à bénéficier d’une délégation de gestion de fonds européens lors du
précédent DOCUP.

Dans le cadre des axes définis pour la mandature l’Institution a, au cours


de l’exercice, tenu à valoriser l’entreprise en la plaçant au cœur de ses
préoccupations. Le thème du Grand Rendez-vous des décideurs : « Stimuler
l’esprit d’entreprise, un défi à relever pour concilier croissance économique
et cohésion sociale ? » en est la concrète illustration.
Il convient de noter à cet effet que le nombre de créations d’entreprises est
passé de 3749 en 2007 à 5006 en 2008.

Les services se sont, par ailleurs, attelés par tous moyens à informer
régulièrement, à sensibiliser au mieux les ressortissants, et à offrir à ces
derniers l’environnement le plus approprié à leur développement ainsi que
les moyens adaptés au renforcement des compétences dont ils ont de plus
en plus besoin.

Un intérêt particulier a été porté aux NTIC avec entre autres l’étude sur
Internet public et le lancement de celle sur les Usages et Services, permettant
ainsi à la Chambre de maintenir son positionnement dans le domaine de la
Société de l’Information.

Elle a aussi poursuivi résolument son implication dans la préparation des


réformes de gouvernance auxquelles sont confrontées les concessions
portuaire et aéroportuaire dont elle assure l’exploitation depuis plusieurs
décennies.

La Compagnie consulaire a, durant cette année 2008, pu relever de nombreux


défis, mais il demeure évident que ceux à venir ne sont pas de nature à
privilégier les voies de l’optimisme.

Gageons qu’elle saura tout de même mobiliser ses équipes afin d’aborder
un avenir difficile certes, mais à la hauteur de ses ambitions.
4

Composition du Bureau - Mandature 2004-2009

• PRESIDENT : Claude POMPIERE


ORGANISER ET PILOTER LES MISSIONS

• 1er VICE-PRESIDENT : Bernard de GENTILE


• 2ème VICE-PRESIDENT : André ARMOUGON
• TRESORIER : Joseph de JAHAM
• TRESORIER-ADJOINT : Hubert AUBERY
• SECRETAIRE : Marius MARTIAL
• SECRETAIRE-ADJOINT : Franck BEAUFRAND

Chargés de mission :
• Benoît LE CESNE
• Fred AUGUSTIN
• Alain AUDENAY
• Bruno POMPIERE

Liste des commissions

INTITULE SECRETARIAT
PRESIDENTS
DES COMMISSIONS ADMINISTRATIF
Direction Administrative et
FINANCES Alain AUDENAY
Financière
Direction Administrative et
MARCHES Marius MARTIAL
Financière
Direction de
PROMOTION DES ENTREPRISES l’Accompagnement des Hubert AUBERY
Entreprises
AMÉNAGEMENT Direction du Développement
Joseph De JAHAM
DU TERRITOIRE du Territoire
FORMATION Direction des Formations André ARMOUGON
PORT Direction des Concessions Bruno POMPIERE
AÉROPORT Direction des Concessions Bernard De GENTILE
PRÉVENTION DES CONFLITS Direction Administrative et
Serge CRIQUET
D’INTERETS Financière

Répartition des ressortissants par secteur

26,9%
59,6%  Industrie

 Commerce

 Services

 Autres

13,4%
0,1%
Accompagner les entreprises 5

La performance, gage de stabilité. Pour se développer et renforcer ses potentiels,


l’entreprise doit s’ouvrir aux opportunités, voire aux changements. En 2008, la CCIM a organisé
des événements fédérateurs, sources d’information clés et de rencontres. Les Rendez-vous
de la Transmission-Reprise d’entreprise ont ainsi permis à une centaine de chefs d’entreprise
d’échanger avec des partenaires institutionnels.
Autres actions en 2008 : conférences « Loi de modernisation du droit du travail », « Anticiper
et adapter les produits touristiques aux évolutions de la demande », Opérations « Martinique
Qualité Tourisme », « Achat Ville », voyage de chefs d’entreprise au Salon de la Franchise…
Un soutien à la performance qui s’est également traduit par de l’assistance technique pour
redynamiser les activités (associations de commerçants, Mairie des Trois-Ilets, Mairie de
Schœlcher).

Le CFE, soutien à la création et à la reprise d’entreprises. Le Centre de Formalités des


Entreprises - qui a maintenu en 2008 la certification Iso 9001-V2000 de son système de
management - a vu croître le nombre de formalités traitées : + 31% par rapport à 2007 et +
55% par rapport à 2006. A noter : 277 déclarations ont été effectuées sur CFENET, soit 56.5%
de plus que l’an dernier. Le CFE a enregistré 205 dossiers de demandes ACCRE (aide aux
demandeurs d'emploi créant ou reprenant une entreprise), une mission dont il a la charge
depuis 2008.

Typologie des formalités traitées depuis 2006

(en nombre)

6000
5282

5000

4000 3775
3463
3207

3000 2721

2108
2000

 Créations
835 802 810
1000
 modifications

 Cessations
0

2006 2007 2008

L’assistance à l’entreprise, une activité intensive. Le traitement des dossiers Post


Dean s’est prolongé pendant près de 6 mois. Plus de 500 dossiers ont été suivis jusqu’à
l’obtention des chèques d’indemnisation. Le champ d’intervention du service s’étend aussi à
la prévention et au traitement des difficultés. Un logiciel de suivi des TPE et deux prestations
d’accompagnement ont été développés pour accroître la pérennité des entreprises :
• le suivi post création pendant 2 ans basé sur la formation progressive du chef d’entreprise
et sur la détection des écarts par rapport au projet initial ;
• le suivi TPE qui a pour cœur de cible les entreprises sorties de la phase de création.
6
Accompagner les entreprises

Créer une entreprise n’est pas de tout repos. On n’est souvent balloté d’un
organisme à l’autre. En nous adressant à la cellule « Entreprendre en Martinique »
nous avons pu collecter de précieux conseils donnés par des interlocuteurs
disponibles et à l’écoute. Leur encouragement nous a motivés. Nous avons
aussi participé aux Vendredis de la création et à la formation « 5 jours pour
entreprendre ». Aujourd’hui, nous sommes prêts à nous lancer dans l’aventure !.
M. et Mme Jean Reynel Jean Marie, futur créateur de l’entreprise Multi actif.

de l'assistance à l'entreprise
CHIFFRES CLÉS

507 clients reçus

159 visites d’entreprise

238 réunions de présentation à l’extérieur

1403 demandes téléphoniques traitées

9 éditions des « Vendredi de la création »

Sensibilisation aux nouvelles technologies, une volonté affirmée de


la Chambre.
L’économie numérique est un secteur en pleine expansion. Les
entreprises martiniquaises n’échappent pas à la nécessité de maîtriser
ses applications.
La CCIM au travers de l’Agoratech, centre de sensibilisation au TIC s’est
particulièrement chargée de développer les passeports numériques.
Plus de 800 entreprises ont été sollicitées pour suivre une dizaine d’heures
de familiarisation à l’usage d’internet (vente en ligne, sécurité des systèmes
informatiques…). Cette opération triennale (2005-2008) a été menée avec le
Conseil Général dans le cadre du Programme européen Dialectic. 150 passeports
ont été attribués en 2008.
Une initiative qui vient s’ajouter à l’ouverture, en juin 2008, du portail www.achat-martinique.
com. Cette plateforme internet mise en place par la Chambre, est un outil de valorisation des
produits des PME/TPE, une première étape vers la vente en ligne. Un accompagnement de la
CCIM est prévu pour amener les entreprises martiniquaises à utiliser davantage l’e-commerce.
Autres actions en 2008 : certification Iso 9001 V2000 des services informatiques, du centre de
documentation et des fichiers des entreprises, organisation de la Journée de l’E-entreprise
qui a réuni 250 participants, mise en ligne du site internet du CFA tertiaire, de l’aéroport de
Fort-de-France…
7

Ouverture à l’international, une démarche fortement encouragée. La nouvelle édition


de Martinique Export (127 participants) ou encore les journées pays Costa Rica et Saint
Vincent ont été l’occasion pour les entreprises martiniquaises d’envisager concrètement
leurs conditions de développement au-delà des frontières.
Autres services proposés par la CCIM : le conseil et l’accompagnement à l’export. En 2008, 12
entreprises ont été suivies dans le cadre de la mesure Assistance Export Partagée.
Le service Appel d’offres Caraïbe, pour sa part, communique à ses abonnés les opportunités
commerciales pour mieux se positionner dans la région. En 2008, sur 3266 offres reçues, 231
ont été transmises aux intéressés.
Pour faciliter l’accès des entreprises aux dispositifs européens, les Chambres de commerce
de Guyane, Guadeloupe et Martinique ont créé le réseau European Entreprise Network.
Un regroupement qui offre la possibilité de consulter des appels à projets, des sources
documentaires et la réglementation en vigueur.
Autres actions en 2008 : mission de prospection en Jamaïque, accueil de chefs d’entreprises
ou de délégations étrangères, organisation de missions et de manifestations extérieures
(Panama, République Dominicaine, Suisse, Barbade, Guadeloupe…), développement des
conventions avec le Conseil Régional pour l’émergence de nouveaux exportateurs…

Deux entreprises du groupe sont entrées dans le dispositif « Assistance export


partagé  ». Nous avons bénéficié d’aides financières et organisationnelles pour
mener des actions commerciales dans 5 pays de la région. En plus de prendre
en charge 50 à 75% des frais de prospection, la CCIM nous a aidé à contacter
les personnes référentes et a facilité les prises de rendez-vous. Un soutien
indispensable pour conquérir de nouveaux marchés dans la zone caraïbes.
M. Poullet, Directeur commercial du Groupe JPG développement

L’information et l’analyse, une forte demande des entreprises. La Chambre met à


disposition de ses abonnés des outils apportant une vision synthétique de l’actualité du
monde des affaires et de la réglementation.
Les newsletters internationales et celle de l’entreprise ont été diffusées chacune 19 fois
à près de 2 000 contacts. Les Centres d’information et de Documentation, qui se sont vu
renouveler la certification Iso 9001 V2000, ont accueilli 700 personnes à la recherche de
données.
Pour animer le réseau des entreprises, la CCIM a organisé des événements thématiques :
Journée de l’E-Entreprise, Forum entreprendre en Martinique, Présentation de l’Agoratech,
ateliers pour le passeport numérique, séminaire sur l’environnement des affaires dans la
Caraïbe…
Autres supports d’information : La revue de la CCIM
« Initiatives » diffusée à 11 000 ex. (6 numéros en 2008), le site
internet de la chambre (150 000 visiteurs en 2008), le journal
interne « Détimo », le service du fichier des entreprises (1667
demandes d’informations en 2008) …
8
DYNAMISER l'économie locale

Encourager la démarche qualité, pour viser la performance. Permettre aux entreprises


d’accéder à l’excellence est une orientation clé de la stratégie de la mandature actuelle. 2008
a constitué une étape importante dans l’instauration d’une véritable politique qualité au
sein des entreprises martiniquaises avec le lancement en 2008 du Plan Qualité Tourisme. Les
acteurs économiques martiniquais ont pris conscience de la nécessité d’inscrire la qualité
comme élément central de leur développement et se sont engagés à élever le niveau de
leurs prestations. Le Plan Qualité Tourisme s’articule autour d’objectifs alliant optimisation de
l’offre et développement durable. La CCIM a orchestré visites, audits mystères, diagnostics
et préconisations, avant de remettre la marque « Qualité Tourisme ». 33 entreprises ont ainsi
été labellisées.
Autres actions en 2008 : l’intégration des entreprises labellisées sur le site achatmartinique.
com, collaboration avec l’ADEM pour la mise en œuvre du Guide des Bonnes Pratiques Qualité
des TPE, assistance logistique à la mise en place d’un système de management de la qualité
au sein de la SAEPP...

Le restaurant a suivi l’opération Plan Qualité Tourisme, une bonne


occasion de se remettre en question et de s’améliorer. Avec l’appui
de la Chambre, nous avons adapté la carte aux attentes de notre
clientèle. Une adéquation qui a permis notamment de créer des
« produits » pertinents comme des formules déjeuner. Nous en avons
aussi profité pour revoir notre organisation. Au final, les efforts ont été
récompensés : nous avons obtenu notre Label qualité !
Mme Thésée, propriétaire du restaurant Le Marie-Sainte à Fort-de-France
DATES CLÉS

Du 4 au 7 novembre 2008 : Forum Qualité


Hygiène Sécurité Environnement : 370
entreprises présentes
Mois de la qualité en partenariat avec l’ADEME
Le 30 septembre 2008 : lancement officiel de
la mission d’étude sur les zones d’activités de la
Martinique
19 & 20 juin 2008 : assises du Commerce des
DOM en Guyane
9

Le tourisme, un secteur fragile à soutenir. En 2008, la CCIM a accompagné des acteurs


du tourisme pour les inciter à améliorer leurs offres. Trois priorités ont été identifiées  :
l’amélioration des services, l’intensification de la promotion et le renforcement des
équipements touristiques. La CCIM a apporté ses compétences de coordinateur aux
collectivités dans la structuration de l’offre touristique, notamment dans le cadre du
projet de Tartane Village et pour le réseau de la Montagne Pelée. A Saint-Pierre, le réseau
des 40 acteurs impliqués dans le projet de qualification des entreprises et d’amélioration de
l’offre s’est consolidé. A Tartane, l’action de la CCIM s’est articulée autour de la mobilisation
des entreprises pour la réalisation de diagnostics et de formations en termes d’hygiène et de
sécurité alimentaire pour une douzaine de restaurateurs.
Autres actions en 2008 : opération Tourisme de Découverte économique, accompagnement
de la ville de Trinité et mission « Echanges d’expériences » avec la CCI de La Rochelle dans le
cadre de la mise en place du label « Tourisme et Handicap », séances de travail avec le Conseil
Régional dans le cadre de la labellisation du patrimoine hôtelier…

Aménager et rééquilibrer le territoire, une priorité. La CCIM se positionne comme


acteur majeur de l’aménagement du territoire. Elle accompagne entreprises et collectivités
dans la recherche de solutions économiquement viables et vectrices de croissance en
termes d’implantation. 2008 a vu le lancement de l’étude sur le développement des
zones d’activités économiques de la Martinique. La CCIM, chef de projet de la mission et
coordinateur des différents organismes impliqués, a été chargée d’apporter aux entreprises
l’assistance nécessaire pour leur mise aux normes. Elle s’est aussi penchée sur la question des
requalifications ou créations de zones d’activités. En 2008, les opportunités de développement
de 80 zones ont été ainsi étudiées.
Autres actions en 2008 : aménagement de la plage du Carbet, contribution à l’étude de
faisabilité de la zone d’activités de Maupou (Rivière Salée), accompagnement du Port de
Plaisance du Marin pour la recherche de financement de la 3ème tranche du port...

Agir en faveur du développement durable. Une thématique incontournable, confiée


depuis cinq ans à une cellule interne. En 2008, a été organisé le 1er forum Qualité Hygiène
Sécurité Environnement. L’objectif : informer les entreprises sur le contexte réglementaire,
les normes et les bonnes pratiques applicables dans les domaines de la qualité, de l’hygiène,
de la sécurité et de l’environnement. Des ateliers composés d’entrepreneurs et d’experts ont
pu traiter de sujets majeurs : la réglementation en termes d’utilisation de produits chimiques
(REACH), les bonnes pratiques environnementales au sein de l’entreprise, les éco labels dans
l’industrie touristique, la norme de management environnementale ISO 14001…
10
DYNAMISER l'économie locale

Autres actions en 2008 : 6 pré-diagnostics environnementaux individuels, une présentation sur


les achats durables et les éco labels en décembre 2008, l’accompagnement du port du Marin
pour l’obtention du Pavillon Bleu, évaluation et validation de la durabilité environnementale
de la zone touristique de Tartane…

Nous avons participé au Forum QHSE en novembre


2008. Un événement très utile pour enrichir nos
connaissances. Nous avons obtenu des informations
techniques sur les produits chimiques à déclarer, les
démarches à suivre mais également des conseils sur les
aides proposées par certains organismes. A la suite du
forum, nous avons d’ailleurs fait appel à la CCIM pour
un pré diagnostic environnemental. Ce type d’initiative
devrait avoir lieu plus souvent !
Mme Astrid MIRE,
Responsable Sécurité, Environnement etDéveloppement chez Prochimie, Lamentin

Analyser l’activité économique et partager les connaissances. Des travaux préliminaires


ont été menés avant le déploiement de l’outil de mise en réseau Ecobiz. Initié en 2007, ce
projet ambitieux permettra le recensement d’informations, l’analyse des données et l’échange
d’expériences. La CCIM, maître d’œuvre, souhaite procéder à son lancement opérationnel
dans le courant de l’année 2009.

Cap sur le Sud de la Martinique


En 2008, la CCIM s’est fortement mobilisée auprès des entreprises et collectivités
du sud de la Martinique :
• La CCIM a apporté un soutien logistique, notamment dans le cadre du contrat de
baie avec le Marin et Sainte-Anne, afin de maintenir et développer une activité
touristique de qualité.
• La CCIM a collaboré à l’étude lancée par la CAESM dans l’optique de définir et de
créer les conditions favorables à l’installation et au développement d’entreprises
dans le sud de la Martinique.
• La CCIM a participé au Salon Nautique du Marin, du 27 au 30 mars 2008, événement
participant à la construction d’une image dynamique du nautisme à la Martinique
• La CCIM s’est impliquée dans la mise en œuvre du Pass Formation, financé par
l’AGEFOS PME, à l’attention de 80 acteurs économiques du Marin et de Sainte-
Anne.
• L’agence du Sud de la CCIM a organisé des rencontres à l’attention des professionnels
de la ville du Marin dans le but d’optimiser
l’accueil des croisiéristes dans la baie.
• La CCIM a assisté les villes du Marin et de
Sainte-Anne, pour la mise en place d’un
FISAC sur les 2 communes.
RENFORCER les compétences 11

Le CFA tertiaire : intensifier la promotion sociale des jeunes martiniquais. Afin de


renforcer l’insertion des jeunes, le CFA tertiaire s’est fixé en 2008 quatre objectifs : améliorer
les résultats aux examens, réduire le taux d’absentéisme, élever le niveau de la formation
et augmenter le suivi des apprentis en entreprise. Pour mettre en cohérence formation et
vie en entreprise, le CFA a misé sur l’accompagnement collectif en séminaire d’intégration,
doublé du suivi individualisé des jeunes. L’établissement a aussi proposé deux nouvelles
licences professionnelles formant à la bancassurance et au marketing opérationnel.
Autres actions en 2008 : la Journée Portes Ouvertes en Mars, l’accueil du nouveau Directeur
du CFA en juin, l’accompagnement social des jeunes en difficulté en partenariat avec le
Conseil Régional …
CHIFFRES et événements CLÉS

Le CFA tertiaire
515 apprentis inscrits en 2008 : + 20 % d’effectifs comptabilisés et
seulement 15% de ruptures de contrat (contre 25% au niveau national)
27 mars 2008 : journée Portes Ouvertes, 1000 visiteurs : conseils en
orientation, en rédaction de CV, rencontres avec les entreprises
Juin 2008 : arrivée du nouveau Directeur du CFA, M. Guy Allongout

La Formation Continue
2683 salariés formés en 2008, dont 1000 par le Centre de Formations
Générales et 650 par le Centre d’Etude des Langues, soit une
augmentation de 19% par rapport à 2007
29 Novembre 2008 : Journée Portes Ouvertes du CEL, + de 300 visiteurs,
présentation des langues enseignées et de la méthodologie appliquée

L’EGC
104 étudiants inscrits à la rentrée 2008
37 étudiants inscrits en première année, 35 en 2ème et 32 en 3ème, soit 12
étudiants de plus que pour l’année 2007 / 2008

Taxe d’apprentissage
5.1 Millions d’euros versés par les entreprises en 2008
12 RENFORCER les compétences

La formation continue : recentrer l’activité sur le terrain. La formation continue a poursuivi


son développement malgré un renouvellement très faible des marchés conclus avec les
partenaires institutionnels, en attente de financements européens. Une des conséquences
est la forte baisse des commandes en matière de prestations d’accompagnement des jeunes
bénéficiant de formations financées par l’Etat. Afin de pallier cette tendance, la CCIM a
redoublé d’effort pour stimuler la demande des entreprises.
Le Centre d’Etude des Langues (CEL) a d’ailleurs connu une forte augmentation de son
taux de fréquentation. Outre les formations dispensées, le CEL a organisé le 29 novembre
la Fête des Langues, journée porte ouverte visant à promouvoir les activités linguistiques.
La méthodologie basée sur l’aptitude conversationnelle a pu être présentée au public
martiniquais. En 2008, le Centre de Formations Générales a, quant à lui, mis en place 5 cycles
de formation diplômante dans les secteurs de la comptabilité, du commerce, de la grande
distribution, de l’export et des services douaniers.
Autres actions en 2008 : lancement du dispositif EDEC (Engagement pour le Développement
de l’Emploi et des Compétences), mise en place de nouvelles formations en informatique
(infographie, développement web…), voyage linguistique à Trinidad…

La formation en anglais que j’ai suivie au CEL m’a permis de mieux faire face
aux demandes de notre clientèle internationale. Etalés sur 9 mois, les cours
avaient l’avantage d’allier la pratique, à travers les modules de conversation
effectués en groupe, et les séances en laboratoire, permettant de revoir les
règles de grammaire et de conjugaison oubliées depuis longtemps ! J’ai pu
me remettre à niveau, enrichir mon vocabulaire et prendre de l’assurance
dans les situations de crise à gérer sur le terrain. J’aimerais renouveler
l’expérience régulièrement, pour me perfectionner !
Mme Colot, Responsable Adjointe de la Restauration chez Pierre et Vacances
13

L’EGC, un enseignement supérieur de qualité pour les managers de demain.


Pour sa 20ème année d’existence, l’EGC a enregistré un taux de réussite de 72.5%. Une nouvelle
formation de Responsable Logistique, mise en place en partenariat avec le CFA, a vu le jour
pour répondre aux besoins du secteur de l’Import-export en Martinique. 14 stagiaires ont
débuté un contrat de professionnalisation en alternance.
Autres actions en 2008 : la mission commerciale au Costa Rica pour les étudiants de 1ère
année, le programme linguistique de 2 semaines pour les étudiants de 2ème année, la
poursuite du partenariat avec l’IAE de Bordeaux (15 masters délivrés)…
14
GéRER et pérenniser les concessions

Le Port de Fort-de-France, une position stratégique dans l’Arc antillais. Situé au cœur
de la région Caraïbe, le port de Fort-de-France est ouvert sur le monde. Son ancrage dans
la « capitale de la Martinique » facilite l’interactivité économique, administrative, sociale et
culturelle.
Sur le plan commercial, l’année aura été marquée par l’interruption de la ligne assurant la
liaison Fort-de-France – Pointe-à-Pitre (trafic passagers sur le navire Smyrill) et l’abandon du
Port, par la Cagema, comme site de transbordement. Toutefois, le redémarrage de l’activité
Croisières et l’accueil d’un nouveau trafic Ro-ro pax (passagers et frets roulants) entre les
deux îles sont venus pondérer ces désaffections.
Le transbordement n’est pas une perspective abandonnée. En 2008, la Chambre a mené
une étude sur les conditions de relance de l’activité et sur le potentiel de développement en
Martinique. Une réflexion qui a aussi porté sur une politique tarifaire concurrentielle, facteur-
clé d’un positionnement régional fort.

Le suivi régulier de la Politique qualité a logiquement abouti, en 2008, au renouvellement de


la certification pour les activités conteneurs et vrac. Un résultat qui atteste de la dynamique
d’amélioration continue des services rendus. La sécurité est également dans le champ
d’action de la CCIM qui, en 2008, a procédé à la révision des plans de sûreté des installations
portuaires.

Transbordement, une opportunité stratégique

Au cœur du bassin caribéen, le Port de Fort-de-France peut prétendre devenir un lieu


de référence pour l’activité de transbordement.
Avec une productivité de l’ordre de plus de 31 EVP*, le Port serait en mesure de gérer
un potentiel minimum de 70 000 conteneurs par an.
Le développement du trafic de transbordement pourrait se faire à coût marginal et
déboucher sur un meilleur amortissement des outillages et de la main d’œuvre.
Le transbordement conduirait à diminuer le coût de passage portuaire et devrait
réduire «l’in balance» (fort pourcentage de retour de conteneurs vides) entre Fort-de-
France et les ports européens.
L’accueil de transbordement valoriserait l’offre martiniquaise en matière de services
logistiques et contribuerait au développement de l’économie locale.
*Equivalent Vingt Pieds, Unité de mesure de conteneur qui regroupe à la fois les 20" et les 40" par heure

du trafic du port de Fort-de-France


CHIFFRES CLÉS

Augmentation de 3.7% à l’import

Diminution de 4.9% à l’export

Cadence commerciale des portiques :


+ 2% par rapport à 2007, + 22% par
rapport à 2005
15

Trafic portuaire 2008


 Import

(en tonnes)  Export

1 200 000
1 048 000
989 200
1 000 000

800 000

600 000
431 600 409 700

400 000
263 200

200 000
4 300 36 000 3 000

0
Liquide vrac Solide vrac Conteneurs Divers

Parts du trafic import/export en 2008

Export 27%
Import 73%

Aéroport Martinique Aimé Césaire, une plateforme à valoriser. En 2008, le trafic a


accusé une baisse de 1% par rapport à l’année passée. Une inversion de tendance qui n’a pas
arrêté la CCIM dans ses actions de promotion. Salons du voyage et des vacances, Top résa,
rencontres internationales, la valorisation de la destination Martinique et de son aéroport a
été renforcée.
Autres temps forts : la certification OACI (Organisation de l’aviation civile internationale) portant
sur la sûreté et la certification du système de management. L’aéroport de la Martinique a été
la première plateforme française à avoir obtenu simultanément ces deux distinctions.
La Chambre a accordé une attention particulière à la dynamique commerciale de l’aéroport.
Une étude a été lancée pour la création de nouvelles boutiques, d’un centre d’affaires et d’un
hôtel.
2008 a aussi été l’occasion d’une importante réflexion sur le renouvellement de la concession.
16
GéRER et pérenniser les concessions

du trafic du trafic aérien 2008


Décembre 2008 : -7.92% de passagers transportés par

CHIFFRES CLÉS
rapport à décembre 2007

Progression du trafic sur la Guadeloupe : + 3,4% et sur la


Guyane : + 8,6%

Forte baisse du trafic métropole : -5%

Trafic fret en régression de 8,2%.

Passagers commerciaux

(Nb de passagers)
1 695 787
1 700 000

1 695 000

1 690 000

1 685 000

1 680 000 1 673 424


1 675 000

1 670 000

1 665 000

1 660 000
2008 2007
Fret (import/export)

(en tonnes)
13 925
14 000

13 800

13 600

13 400

13 200
12 785
13 000

12 800

12 600

12 400

12 200
2008 2007
Poste

(en tonnes)

3000 2315
2239
2500

2000

1500

1000

500

0
2008 2007
s'appuyer sur des hommes et des moyens 17

Des équipes impliquées dans un processus de mutation. En plus de ses missions


traditionnelles, la Direction des Ressources Humaines de la CCIM a finalisé en 2008 plusieurs
grands chantiers déterminants pour son organisation. Chacun a nécessité des actions fortes
de communication interne.
- Le grand projet de classification du personnel initié en 2006 a entrainé des changements
majeurs. L’objectif était d’améliorer les outils de gestion des ressources humaines, en y
incluant davantage de souplesse et de réactivité. Aujourd’hui, il est possible de refondre les
emplois ou d’en créer de nouveaux tout en prenant en compte l’évolution des différents
métiers.
-La nouvelle Convention Collective Nationale du Personnel au Sol des Aéroports a été
appliquée à l’ensemble des agents des concessions de la CCIM. Une étape déterminante
avant les négociations de 2009.
-La révision de la valeur locale du point de rémunération du personnel administratif des CCI
a abouti à l’alignement sur la valeur nationale. Pour éviter que cela n’induise une baisse de
rémunération, un ajustement a été opéré.
CHIFFRES et DATEs CLÉS

3 élections professionnelles ont renouvelé les membres de


la Commission Paritaire Locale du Personnel Administratif, du
Comité d’Hygiène et de Sécurité et de la Commission Paritaire
du Personnel Ouvrier de l’Aéroport
34 recrutements ont été lancés : 26 embauches finalisées et
8 initiées
15 apprentis et 86 stagiaires ont rejoint la CCIM
67% des collaborateurs ont suivi une formation
professionnelle, soit 214 agents
3 jeunes adultes sous contrat de VIE ont rejoint la CCIM et
ont été affectés pour 3 ans à Saint Domingue, Barbade et
Trinidad.

Les effectifs de l’année 2008

Permanents C.D.I. TOTAL


SERVICES GÉNÉRAUX 101 1 102
AÉROPORT 107 0 107
PORT 86 0 86
CFA 12 0 12
FORMATION HORS CFA 13 0 13
TOTAL C.C.I.M. 319 1 320
18 s'appuyer sur des hommes et des moyens

L'organigramme général

Président Cabinet
Claude Pompière Marie-Eugénie André

Directeur général
Frantz Sabin
Direction
des concessions
Frantz Thodiard Direction
ressources humaines
Direction Direction Anne-Thérèse Barrel
services portuaires services aéroportuaires

Direction
Direction administrative
l'accompagnement et financière
des entreprises Evelyne Martial
Jocelyne Gospodnetic

Direction
Direction de l'information et de
développement du la communication
territoire Emile Tanic
Jean-Claude Bonne

Direction
des formations
Vesna Milanovic

Le budget
Les charges de fonctionnement pour 2008 se sont élevées à 75 901 040,14 €, les produits à
79 457 570,48 € et le bénéfice à 3 556 530,34 €.

Budget Budget Budget


DÉPENSES
primitif 2009 primitif 2008 exécuté 2007
Charges de fonctionnement 79 76 72

Acquisitions d’immobilisations 26 22 9

Remboursement d’emprunts 2 3 4

Budget cumulé des dépenses 107 101 85

RECETTES

Produits de fonctionnement 81 79 73

Dont TATP 10 10 9

Subvention d’équipement 4 6 2

Souscription d’emprunts 12 10 3

Budget cumulé des recettes 107 105 87


19

Davantage de marchés passés en 2008. Les nombreuses actions menées par la Chambre
et les baisses des seuils des marchés ont été sources du regain d’activité du service. Autres
éléments d’explication : les travaux sur les concessions (gare maritime, mise aux normes
de la plateforme aéroport…) dont certains, auparavant dévolus à l’Etat, sont passés sous la
responsabilité de la CCIM (balisage des aires et pistes de la plateforme aéroportuaire). Au total
ont été traités : 136 dossiers de marchés formalisés, de Marchés A Procédure Adaptée (MAPA)
et avenants, hors opérations et suivi des marchés. 13 comités techniques d’ouverture de
candidatures et 14 réunions de la commission d’appels d’offres ont été nécessaires.
Parallèlement, 74 marchés formalisés ont été notifiés dans le courant de l’année et 40
avenants signés.
L’utilisation du site portail internet, espace de dématérialisation des marchés publics
- www.martinique.marches.cci.fr - a connu un franc succès. Les utilisateurs, en plus de
consulter les appels d’offres, peuvent télécharger les pièces des dossiers à soumettre (+81%
de téléchargement par rapport à 2007). L’objectif, d’ici deux ans, est de communiquer les
informations marchés exclusivement sur cette plateforme.

Les travaux consulaires

Les principaux travaux d’aménagement de l’Agence du Marin se sont


achevés en juillet 2008.

• Le réaménagement des locaux du siège de la CCIM s’est poursuivi :


l’auditorium a été livré en avril 2008, les bureaux pour l’Espace
« Entreprendre en Martinique » en juillet 2008. La dernière phase des
travaux de l’accueil et des bureaux du CFE a pu débuter.

• La recherche d’une solution économique pour mise en conformité


du bâtiment de la zone de Manhity selon les préconisations de la
Commission de sécurité a abouti en décembre 2008.
Chambre de Commerce et d’Industrie
de la Martinique
50 rue Ernest Deproge
97200 Fort-de-France
Tél. : 0596 55 28 00
www.martinique.cci.fr Conception - Rédaction Motsd’ici -2009