Vous êtes sur la page 1sur 36

ÉQUIPEMENT

6 conseils pour aménager


www.acteursdusport.fr

vos parcours de trail P. 15


JURIDIQUE
Les fédérations internationales
doivent respecter les règles
de concurrence P. 20
s
ve lo pp er le sp or t da ns le s te rr it oi re

n° 196 Février
2018

DOSSIER P.9

Les sports d’hiver


descendent
de la montagne
© Copyright:EveryonePhoto

Mensuel - Prix au numéro : 13 € - ISSN : 1962-5960

•ADS196.indb 1 01/02/18 10:06


Le site évolue pour offrir

+ Accessible
consultable sur
+ Réactif
des articles mis à jour
smartphone et tablette quotidiennement

+ Complet + Attractif
• tous les articles du magazine • navigation claire et rapide
• la version feuilletable • moteur de recherche
sur ordinateur : performant
réservée aux abonnés

RENDEZ-VOUS SUR
www.associationmodeemploi.fr

•ADS196.indb 2 01/02/18 10:06


Sommaire

COMITÉ DE RÉDACTION
Agents de l’État et autres organismes publics :
Jean-Pierre Bouchout, inspecteur général
de la jeunesse et des sports
Associations et groupements professionnels :
Stéphane Pottier, délégué général de l’ESMA
(European stadium manager association) •
Jacques Vergnes-Carles, président de Sports
et territoires • Nicolas Verdon, président du
groupement national profession sport et loisirs •
04 ACTUS
Jean-Philippe Acensi, délégué général de l’Agence
de l’éducation par le sport • Jacques Thouroude, INFOGRAPHIE
président de l’ANDES • Denis Cheminade, tifs
Fedairsport
07 Les équipements spor
p chers
accessibles mais tro
Avocats : Éric de Fenoyl • Pascal Cuche
Universitaires : Gérard Baslé, université d’Orsay •
Alain Loret, université de Rouen
Mouvement sportif : Georges Planchot, membre
de l’exécutif du CNOSF • Bernard Amsalem, vice- DOSSIER
président du CNOSF, président de la FFA • Jean-
Michel Sautreau, président de l’USEP
09 Les sports d’hiver
tagne
descendent de la mon
Programmistes et architectes : Michel Rochereau,
ISC • Jean-Luc Briane, IPK • Jean-François Périnet,
architecte • Jean Chabanne, architecte

ÉQUIPEMENT 04

n° 196 Février
2018
15
19
6 conseils pour amén
vos parcours de trail
Millau Grands Causse
ager

s:
une réflexion globale
Mensuel édité par Territorial,
SAS au capital de 1 259 907 euros

sur la pratique du trail


Siège social : Antony Parc 2, 10 place du Gal de
Gaulle, La Croix de Berny, BP 20156, 92186 Antony
Cedex. Bureaux : 58 cours Becquart-Castelbon,
38500 Voiron
Site internet : www.acteursdusport.fr JURIDIQUE
ationales
Les fédérations intern
RCS Nanterre : 404 926 958
15
N° SIRET : 404 926 958 00020 - Code APE : 5813Z
20 gles
doivent respecter les rè
N° TVA intracommunautaire : FR 28 404 926 958
ISSN 1962-5960 - Dépôt légal à parution. Commission
paritaire 0116T78443 - RIB : CIC Crédit Industriel et
Commercial - Code Banque : 30066 - Code guichet : de concurrence
Questions-réponses
10949 - Compte n° 00020062001 - Clé RIB : 26
IBAN : FR76 3006 6109 4900 0200 6200 126
Bank identification code (BIC) : CMCIFRPP - Principal
actionnaire : Info Services Holding LES
INITIATIVES FÉDÉRA
ball
Le fonds d’aide au foot
Présidente et directrice de publication : Isabelle André
Directeur des rédactions : Guillaume Doyen
22
amateur s’adapte
Éditrice déléguée : Marie-Claire Vinel-Negrello
RÉDACTION
Directeur de la rédaction : Laurent Thoviste aux besoins du terrain 19
Coordination éditoriale : Patrick Bayeux
(patrick-bayeux@orange.fr)
S
Assistante de rédaction : Aurélie Niemaz
Tél. : 04 76 93 12 32
POLITIQUES SPORTIVE
RÉALISATION
24 Villeurbanne
joue la transversalité
Rédacteur en chef technique : Laurent Brugièregarde
Première secrétaire de rédaction : Véronique Garcia
Maquettiste : Stéphane Mimouni
Chef de fabrication : Hervé Charras
DIFFUSION GESTION
alue la
Orléans Métropole év
Directeur de la diffusion : Guillaume de Corbière
Responsable de diffusion : Valérie Friedel
27 s sportifs
EMPLOI ET ANNONCES CLASSÉES (01 79 06...)
Directeur commercial : Clément Suplice (73.65)
faisabilité de ses projet 22
Directeur des opérations : Christian Fehr (73.71)
Équipe commerciale (73.33) : Anne Vignier, Guillaume
Lebre • Directeurs de clientèle : Laurence Leroy (73.68), MÉTIER
Toulouse
Directeur du Creps de
Mira Marchard (73.69)
Fax : 01 79 06 79 87
PUBLICITÉ
29
Géraldine Besson, chargée de développement,
t p. 26
04 76 93 12 34/06 74 78 65 55 ou 04 76 65 87 24 Bulletin d’abonnemen
169802,
Encart jeté : mailing DA
ABONNEMENT
Tél. : 04 76 65 93 78, Fax : 04 76 05 01 63
Email : abonnement@territorial.fr
Prix au numéro : 13 € - Abonnement administratif (1 an
aux prospects.
soit 10 nos + accès web) : 123 € - Abonnement personnel 27
(1 an soit 10 nos + accès web) : 79 € ou prélèvement
mensuel : 6,60 € par mois (sur 12 mois)
IMPRESSION
Imprimerie du Pont-de-Claix, ZAE Les Bauches,
9 chemin de la Plaine, 38460 Claix
Origine du papier : Allemagne
Ce papier provient de forêts gérées durablement
et ne contient pas de fibres recyclées.
Certification : PEFC
Impact sur l’eau (P tot) : 0,016 kg/tonne

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 3

•ADS196.indb 3 01/02/18 10:07


Actus Les billes de caoutchouc
dans les terrains synthétiques
du mois sont sans danger pour la santé

L’université de Toulouse lance


un diplôme de joueur de rugby
professionnel
Fruit de la collaboration entre le centre
de formation du Stade Toulousain et
l’université, un diplôme d’université de joueur
de rugby professionnel ouvrira à la rentrée
de septembre. Cette formation de dix-huit
mois, unique en France, préparera les Espoirs
du club à la gestion de leur carrière.

Le retour des places debout C’est en tout cas le titre de la publication éditée par Fedairsport,
la Fédération des acteurs des équipements de sports. Celle-ci fait état
dans les tribunes ?
de plus de 90 études qui ont été menées ces dernières années dans
Gwendal Rouillard, député La République
en Marche, souhaite le retour des tribunes le monde entier pour vérifier si jouer sur des surfaces synthétiques
sans sièges dans les stades de football est sans danger. Ces études ont principalement porté sur l’évaluation
avec une expérimentation dans certaines de la toxicité et le risque écologique. Selon ces études, « les terrains
enceintes de Ligue 1 et Ligue 2 durant synthétiques avec du remplissage de billes en caoutchouc ne présentent
deux ans. Il a écrit à la ministre des Sports.
aucun danger pour la santé des joueurs et pour l’environnement ».
goo.gl/kZNi2A

Nîmes, une patinoire aux coûts


maîtrisés
4,2 millions d’euros en coûts travaux HT,
c’est ce qu’a coûté la patinoire de Nîmes Le rapport Onesta veut rénover le modèle
récemment livrée. Réalisée dans le cadre
d’un marché global de performance, elle affiche
français de la performance sportive
une dimension standard avec une piste de Au lendemain de l’attribution des Jeux olympiques et paralympiques
56 x 26 et 300 places de gradins et un total de
de 2024 à la France, Laura Flessel avait confié à Claude Onesta une
3 200 m2 de surfaces bâties. Destinée aux clubs,
aux scolaires, elle sera également ouverte mission de réflexion et de préconisation sur l’ensemble de l’écosystème
au public tous les jours, deux jours en soirée de la haute performance. Ce dernier a remis son rapport fin janvier.
et le week-end. Le marché prévoit que Après une présentation des enjeux, il dresse un état des lieux du
le titulaire du contrat prenne en charge modèle français, interrogeant l’ensemble des parties prenantes. Un
également l’entretien et la maintenance
modèle qui fonctionne et crée de grands champions depuis une
pour un montant de 170 000 euros annuel.
cinquantaine d’années, mais dont les résultats ne sont pas toujours
à la hauteur des moyens alloués. Le rapport met en évidence la
35 millions d’euros nécessité de rénover ce modèle et débouche sur un certain nombre
C’est le montant versé par Altrad pour
de préconisations qui s’inscrivent dans le chantier Gouvernance
le sponsoring maillot du XV de France. dont le premier séminaire a eu lieu le 30 janvier à l’Insep.
http://www.sports.gouv.fr

119
villes ont reçu le 1er février le label « Ville active et sportive » pour les années 2018-2019. 113 nouvelles
villes rejoindront les 175 villes déjà récompensées lors du millésime 2017-2018 et 6 villes bénéficie-
ront d’un laurier supplémentaire. Le label « Ville active & sportive » est organisé par le Conseil national
des villes actives et sportives (CNVAS), représenté par le ministère des Sports, l’Union sport & cycle et
l’Andes. Il a pour objet de distinguer les communes qui développent des politiques volontaristes pour
promouvoir l’activité physique et sportive, sous toutes ses formes, et accessible au plus grand nombre.

4 Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018

•ADS196.indb 4 01/02/18 10:07


Emplois aidés :
La ligue professionnelle
le CNDS conteste l’évaluation de foot renforce
sa politique RSE
de jeunesse et sport La Ligue de football professionnel
a présenté son nouveau
Dans la revue de presse de notre n° 194, nous avons repris un article de la revue programme RSE « Révélons nos
Associations mode d’emploi (Les aides à l’emploi favorisent peu la pratique sportive), talents » en partenariat avec
Epic et Simplon. Pour chaque but
faisant référence à un rapport « Évaluation des dispositifs de soutien à l’emploi
marqué, 100 euros seront dédiés
dans le champ du sport » rendu public en juin 2017 par l’Inspection générale à ce programme dès la 20e journée
de la jeunesse et des sports (IGJS) qui dressait un bilan plutôt négatif de l’impact de championnat de Ligue 1
des emplois aidés dans l’augmentation de la pratique sportive. Le CNDS nous Conforama et de Domino’s Ligue
a indiqué qu’il contestait cet avis estimant que l’IGJS ne prend en compte 2. Entreprise de l’économie sociale
et solidaire et fondation reconnue
dans son analyse que le nombre de licenciés et non celui de pratiquants et omet
d’utilité publique, Simplon
de noter que le développement de l’emploi permet également une structuration propose des formations gratuites
et une consolidation des structures sportives. Il met en évidence une augmentation dans l’univers du numérique aux
de 107 % du nombre d’emplois créés par le CNDS (de 2 522 en 2012 à 5 200 en 2017) personnes éloignées de l’emploi,
et insiste sur leur taux élevé de pérennisation (56 % contre 38 % pour les CUI-CAE et notamment issues de territoires
fragilisés. En retour, les élèves
et 27 % pour les emplois d’avenir). Il indique avoir lancé une étude nationale visant
formés par la structure pourront
à évaluer et qualifier la pérennisation de ces emplois sur la période 2008-2017. faire valoir leurs acquis en assurant
Il s’agira d’identifier les facteurs favorisant ou limitant celle-ci afin d’identifier des des missions au sein des clubs
pistes d’amélioration. Les premiers résultats seront disponibles au printemps 2018. professionnels. Trois clubs
se sont déjà portés candidats
pour accueillir des apprentis
développeurs – OGC Nice,
Toulouse FC et RC Lens. Epic,
de son côté, est une start-up à
but non lucratif qui propose des
solutions innovantes pour collecter
des dons auprès des entreprises et
des particuliers, et pour les orienter
de façon stratégique vers des
organisations sociales.
© godfer - adobestock

En savoir plus : goo.gl/uhD21h

Les emplois aidés


deviennent les parcours
emploi compétence
Jean-Marc Borello a remis le 16 janvier
au Gouvernement le rapport sur la réforme
des emplois aidés que lui avait commandé
DR

la ministre du Travail le 5 septembre 2017. Selon


les propositions retenues par le Gouvernement
parmi les dix-neuf recommandations du
rapport, les différents types de contrats aidés
“ La réforme territoriale doit aussi
actuels (CUI-CAE et les emplois d’avenir) seront amener les fédérations à s’interroger
remplacés par ce dispositif unique nommé
« Parcours emploi compétence ». Pour bénéficier sur leur propre gouvernance. Quelle
du dispositif, les employeurs (associations
et collectivités, le secteur privé lucratif étant
que soit l’organisation territoriale, le club
désormais exclu du bénéfice des aides) devront demeure. Il est la cellule de base
mettre en œuvre tout ce qui permet de s’insérer
durablement, à savoir un triptyque emploi- de la fédération qui ne serait rien sans
formation-accompagnement personnalisé.
Les compétences que l’occupation du poste
ses clubs ”
permet d’acquérir seront inscrites dans Denis Masseglia,
le contrat et engageront l’employeur. lors de sa cérémonie de vœux le 11 janvier

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 5

•ADS196.indb 5 01/02/18 10:07


Acteurs du sport
prend de l’élan
sur Twitter !

Rejoignez-nous pour être constamment informé


de l’actualité du sport dans les collectivités
#acteurs_dusport

www.acteursdusport.fr

•ADS196.indb 6 01/02/18 10:07


L’infographie du mois

Les équipements sportifs accessibles


mais trop chers
Selon une enquête réalisée par Harris Interactive (1), près de sept Français sur dix estiment ainsi qu’il y a près de chez
eux suffisamment de sports différents et qui leur plaisent, ainsi que d’infrastructures permettant de les pratiquer.
Cependant, si la question de l’accessibilité géographique n’apparaît pas comme un enjeu particulier pour les
Français, celle de l’accessibilité financière est plus complexe. Si plus de la moitié (56 %) estime que faire du sport est
financièrement accessible à tous, 57 % n’hésitent pas à déclarer que dans l’absolu, faire du sport reste cher.

Près d’un Français sur deux dit avoir déjà renoncé à pratiquer un sport Chez ceux qui déclarent ne jamais faire
du fait de son tarif trop élevé. Les parents, eux, tâchent d’éviter de priver de sport, l’effet des différents incitateurs
leurs enfants, quoique plus d’un tiers affirme avoir déjà dû le faire. à pratiquer apparaît plus faible,
mais reste sensible.
Et diriez-vous qu’au cours de votre vie vous avez déjà ?
Finalement, diriez-vous que
Renoncé à pratiquer un sport Renoncé à inscrire un de vos enfants chacun des éléments suivants
car cela coûte trop cher à un sport car cela coûte trop cher vous inciterait ou non à faire
(aux parents) davantage de sport
28 % 61 % 1%

Baisse des tarifs ou des licences,


abonnements à des salles de fitness/
52 % 20 % musculation

74 %
20 % 18 %
55 %
Oui, plusieurs fois Oui, une fois Non Ne se prononce pas

Baisse du coût des équipements

Les Français estiment qu’une plus grande accessibilité, notamment 70 %


financière, pourrait les inciter à faire davantage de sport.

Finalement, diriez-vous que chacun des éléments suivants 51 %


vous inciterait ou non à faire davantage de sport ?

1% 11 % 1% Diversification des sports praticables près


12 % 32 %
Baisse 26 % de chez vous
des tarifs, 13 %
18 %
licences ou
abonnements Baisse
69 %
à des salles du coût des
de fitness/ équipements
musculation 49 %
42 % 44 %
Développement des facilités de transport
(transport en commun, covoiturage)
% %
11 % 1 18 % 1 18 %
22 % 56 %
19 % Développement nt
Diversification des facilités
des sports de transport
praticables (transport 38 %
près de en commun,
chez vous covoiturage)
38 %
%
25 %
47 Ensemble des Français
Oui, tout à fait Oui, plutôt Non, plutôt pas Non, pas du tout Ne se prononce pas Français qui déclarent ne jamais faire de sport

(1) Retrouvez l’étude complète sur : goo.gl/Kd1zFX

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 7

•ADS196.indb 7 01/02/18 10:07


Réussissez votre concours
de la fonction publique
© highwaystarz - Fotolia.com

FILIÈRE SPORTIVE

• Conseiller territorial des APS


• Éducateur territorial des APS

Préparations en ligne et à distance – stages en présentiel


ouvrages – annales – services complémentaires

Toutes nos solutions sur www.carrieres-publiques.com

•ADS196.indb 8 01/02/18 10:07


Dossier

Les sports d’hiver


descendent
de la montagne
Faire du bobsleigh à Paris, skier en Moselle, dans le Nord
Pas-de-Calais ou en Vendée ! La pratique des sports
d’hiver et disciplines apparentées sort progressivement
– et modestement – des hautes altitudes. Les différentes
initiatives sont fortement appuyées par les fédérations
concernées, celle de ski notamment. Car proposer une
activité tout au long de l’année sur son territoire permet
de trouver une légitimité auprès des collectivités
afin d’ouvrir des portes en matière de subventions.

Interview xtraits d’une étude (1) du Credoc de 2010, les chiffres

E sont désormais bien connus : chaque année, l’hiver


venu, de décembre à fin mars, à peine un Français sur
dix part systématiquement aux sports d’hiver. Et 8 % part une
année sur deux. Les raisons sont potentiellement nombreuses
mais il semble que l’aspect économique penche fort dans la
DR

balance. « Partir en hiver est une pratique réservée à un public


Éric Adamkiewicz, aisé », glissait alors le Credoc.
maître de
conférences Un entre soi de classes supérieures
en management
du sport et Huit ans plus tard, le constat n’a pas changé. À l’exception du
développement cas des habitants situés proches des zones montagneuses
territorial qui pratiquent à la journée, les vacances d’hiver ne se sont
à l’université
Toulouse III pas démocratisées. Pour le sociologue Jean Viard, elles restent
Paul Sabatier même « un entre soi de classes supérieures » (2). Sans surprise,
les clients les plus accros sont issus du grand Sud-Est. Selon
les résultats de l’étude ConsoMontagne 2017 (3) conduite
pour l’Association nationale des maires des stations de
montagne (ANMSM), 29 % des clients des stations viennent
des anciennes régions Rhône-Alpes, Auvergne, Paca ou
Languedoc-Roussillon. Mais 21 % proviennent du Nord-Est
(Alsace, Bourgogne, Champagne-Ardenne, Franche-Comté, •••
Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 9

•ADS196.indb 9 01/02/18 10:07


Dossier

sp orts d’ hiver desce n


Les
L’essentiel : • En quête de développement, les grandes fédérations de sports
d’hiver ne se cantonnent plus qu’aux zones montagneuses.
• Des clubs se structurent un peu partout en France et
s’efforcent de proposer des activités sportives tout au long
de l’année.
• Au-delà des deux pistes artificielles et/indoor en France, les
projets se heurtent à la question de l’équilibre économique.

••• de-France
Lorraine). Un client sur cinq également (21 %) est issu de l’Ile-
; une proportion un brin plus élevée que ceux (18 %)
des clubs afin qu’ils développent des activités liées ou non à
la pratique de la neige. Qu’il s’agisse de marche nordique, de
qui font la route depuis le Nord-Ouest (Bretagne, Centre, Basse- randonnée, de préparation physique, avec là aussi, la forma-
Normandie, Haute-Normandie et Pays de la Loire). Enfin, 12 % tion progressive de moniteurs fédéraux susceptibles de
sont en provenance du Sud-Ouest (Aquitaine, Limousin, Midi- mettre en place des activités différentes. Illustration à Paris
Pyrénées, Poitou-Charentes). L’étude révèle donc un attrait réel avec la section du Paris Université Club (PUC) qui propose,
– sinon inattendu en termes de proportions – de vacanciers outre les traditionnels stages, week-end ski et autres randon-
issus de territoires éloignés des sites traditionnels de pratique. nées, des activités bihebdomadaires
de préparation physique spécifique au
Bassin urbain ski. Au menu, de la variété sur la piste
La pratique sportive de sports d’hiver, tout au long de l’année, L’enjeu pour d’athlétisme du stade Charléty avec des
est loin d’être un sujet incongru au regard de l’organisation terri- courses, des sauts, du gainage, du travail
les clubs est
toriale de la Fédération française de ski (FFS) : 130 000 adhé- d’équilibre, etc.
rents dans 950 clubs affiliés, répartis dans… 17 comités dépar- aussi de trouver
tementaux et régionaux. « Nous recensons 200 clubs situés une légitimité Licence à l’épreuve
dans des stations de montagne. Les 750 autres sont plus ou auprès des Proposer une activité tout au long de
moins proches », explique Samuel Lopes, en charge du déve- l’année sur son territoire : l’enjeu pour
collectivités
loppement à la FFS. « Notre cœur de cible est représenté par ces clubs est aussi de trouver une légiti-
des clubs en bassin urbain situés à moins de deux heures des mité auprès des collectivités. « Il s’agit de
stations », mais existe aussi des clubs à Brest (Finistère) par donner davantage de sens et de contenu
exemple, avec le Ski club d’Armor (Finistère), à Vern-sur-Seiche à l’activité afin aussi d’ouvrir des portes
(Ille-et-Vilaine), au Breizh Ski Roues où le slogan est « Skions en matière de subventions. Mais toute cette démarche est
toute l’année » (lire Initiative p. 13) ! Des villes comme Laval encore récente. Il faut du temps », renchérit M. Lopes. Pour
(Mayenne), Nantes (Loire-Atlantique), Dijon (Saône-et-Loire), promouvoir les pratiques, des comités investissent égale-
Decize (Nièvre), etc. en accueillent également, au-delà bien ment dans des simulateurs de descente. À l’image de celui de
sûr des historiques clubs alpins. D’une manière générale, les Bourgogne qui met sa machine à disposition du public lors
structures les plus éloignées des stations « ont été créées par de salons et autres foires. Dans sa quête de développement,
des passionnés dans le but de skier ensemble et de mutuali- la fédération mise aussi sur un accès facilité à la compétition,
ser les coûts de déplacement et d’hébergement », enchaîne quel que soit l’endroit du territoire. Cela pourrait passer par une
Samuel Lopes. Ces dernières années, un virage a toutefois été sorte de licence à l’épreuve, « pour celles et ceux qui mettent
amorcé avec « l’objectif d’encourager ces clubs à avoir une acti- un dossard pour une épreuve comme la Transjurassienne,
vité annuelle, synonyme de lien social, de convivialité. De vraie une référence du ski de fond. « Il existe une vraie attente de
vie de club, en somme. Il s’agit de passer d’un club de ski à un la population sur ce plan », reprend le représentant de la FFS.
club sportif affilié à la FFS, qui fait du ski ». À la Fédération française des sports de glace (FFSG) où
dix disciplines très différentes les unes des autres cohabitent,
D’abord loisirs puis forme l’approche n’est pas la même Et pour cause : « le fer de lance est
L’impulsion a été donnée à travers le premier plan national constitué des disciplines d’expression qui représentent 97 %
de développement 2014-2018, d’abord orienté « loisirs » puis des licenciés », nous explique Didier Gailhaguet, le président.
« forme ». Le technicien décrit « tout un travail réalisé auprès À travers les 175 patinoires réparties plus ou moins équitable-

10 Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018

•ADS196.indb 10 01/02/18 10:07


la mont ag ne
endent de

minier. Géré par la communauté d’agglomération de l’Artois,


Loisinord (5) – c’est son nom – attirerait 30 000 skieurs par
an, sur sa piste artificielle de 320 mètres de long. Et pour le
ski en intérieur, il convient de prendre la direction d’Amné-
ville (Moselle). La plaquette publicitaire met en avant « une
piste de ski indoor (6), la plus longue du monde : 620 m de
long, 35 m de large et 90 m de dénivelé. Ouverte toute l’année,
elle permet de goûter aux joies des sports d’hiver en toute
saison ». Mais à quel prix ? En février 2016, ce snowhall, dont la
gestion a été confiée à la « régie municipale d’exploitation de la
piste de ski indoor d’Amnéville » a été épinglé par la Cour des
comptes (7). L’institution avait pointé du doigt « un équipement
sous-utilisé, un inves-
tissement risqué. […] La
gestion de la piste de ski, En Vendée, on skie
équipement qui s’ins- sur des aiguilles de pin
crit dans le développe- Les vacances d’hiver venues,
ment du pôle thermal et rien de plus naturel que de
touristique d’Amnéville, miser sur les sports d’hiver.
est structurellement défi- Y compris en Vendée.
Lancée pour la première
citaire, situation masquée fois en 2010, sous l’égide
pendant des années. Cet du conseil départemental,
équipement ne présente cette approche consiste à
pas de perspectives de proposer des activités dites
redressement et fait peser « de montagne » adaptées
au paysage balnéaire.
un risque sur les finances Précisément à La Barre-de-
ment sur le territoire (4), les pratiques de patinage sur glace communales », lit-on dans Monts/Fromentine. L’occasion
dépassent très largement les sites de montagne bien sûr. En le rapport (lire l’interview). de glisser avec la luge, sur
revanche, les autres disciplines sont bien moins pourvues, à Ils ne sont pas pour autant des pistes bleues, rouges et
l’image du bobsleigh. Il n’existe qu’une seule piste en France, à snobés par la FFS. « Nous y noires de Fromentine formées
d’aiguilles de pin ! Des
la Plagne, héritage des Jeux olympiques d’Albertville en 1992. organisons régulièrement courses de chiens de traîneau
Ce qui n’empêche pas l’existence d’un club à… Paris. Le Paris des formations, hors saison de type Alaskans sont aussi
Olympique Club (OC) en l’occurrence, qui a même un projet d’hiver », illustre Samuel proposées au même titre que
de piste (lire encadré). Lopes. Plusieurs projets de des randonnées en raquettes
piste artificielle sont égale- à neige. Mais sur le sable !
« Nous affichons complet »,
Pistes artificielles ment en cours en France, à chaque édition, nous
En matière d’équipement justement, saviez-vous qu’il exis- à des stades plus ou moins glisse-t-on du côté des
tait une piste de ski, hors des stations en altitude ? Précisé- avancés, à l’image d’Europa organisateurs.
ment à Nœux-les-Mines (Pas-de-Calais), sur un ancien site City (8) en région parisienne. •••
Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 11

•ADS196.indb 11 01/02/18 10:07


Dossier

sp orts d’ hiver desce n


Les
••• Rappelons que le dernier projet en date, porté par l’agglomé-
ration de Saint-Quentin-en-Yvelines, à Élancourt, point culmi- À Paris, des bobsleighs à roulette
nant de l’Ile-de-France, avait progressivement glissé vers les « Nous y pratiquons principalement de la poussée, sur des
abîmes en 2014, fautes notamment de financements. bobs à roulettes », souligne Michel-Ange Marie-Calixte, le
manager général de la section bobsleigh du Paris Olympique
David Picot | david1picot@yahoo.fr
Club. « Pour la descente, nous devons évidemment nous
rendre à la Plagne. Nous réservons parfois des créneaux sur
(1) Rapport « Un désir de renouveau des vacances d’hiver », Credoc, la piste mais c’est très cher ». Sans compter que les relations
juillet 2010 : http://bit.ly/1eiwNbg ne sont semble-t-il pas au beau fixe entre les bobeurs
(2) France Info : http://bit.ly/2DgakQ6 franciliens et leurs homologues montagnards. Mais aussi avec
(3) Étude ConsoMontagne 2017 réalisée par G2A-LHM pour l’Association la Fédération française des sports de glace (FFSG) à laquelle
est rattaché le bobsleigh. À tel point que l’ancien champion
nationale des maires des stations de montagne (ANMSM). Environ 1 000
plaide en faveur d’un détachement pour créer une fédération
répondants. Échantillon représentant les Français de 18 ans ou plus à part entière. « C’est à cette condition que notre discipline
ayant effectué au moins un séjour (avec minimum une nuitée) pourra se développer en France et ramener des médailles.
aux sports d’hiver. Car figurez-vous que même en Ile-de-France, nous avons de la
(4) Acteurs du sport n° 189, mai 2017. demande, au niveau des jeunes ». Constat confirmé par Alain
Martinet, un autre ancien champion français, à la tête d’Évry
(5) https://www.noeux-les-mines.fr/Loisinord.html
Olympique Club, une structure qui, elle, n’est pas affiliée à la
(6) https://snowhall-amneville.fr/ FFSG. « On m’a refusé », commente-t-il… Les deux hommes
(7) http://bit.ly/2mFD4IA évoquent également des discussions en cours avec la mairie
(8) http://www.europacity.com/ de Paris pour la construction d’une piste de poussée en
région parisienne. Sollicitée pour confirmation ou infirmation,
la mairie n’a pas répondu. « Nous avons d’ores et déjà des
partenaires financiers », promet Michel-Ange Marie-Calixte.

Interview “ Nous avons un déficit d’analyse économique. ”


Les quelques projets de ski- À l’inverse, ne peut-on L’approche commerciale
dômes et pistes artificielles pas se dire que ce genre de ces projets laisse-t-elle
en France constituent-ils d’équipement peut amener à désirer ?
DR

une bonne ou une mauvaise des non-skieurs à goûter Absolument. À tel point que je me
Éric Adamkiewicz, idée ? à la pratique ? demande parfois si des études de
maître de marché sont réalisées. Elles doivent
conférences Rappelons que 8 % de la population Je n’y crois guère. Tout dépend
être très partielles… De nombreux
en management française part à la montagne. Nous des conditions d’accès. D’une
équipements en France – et pas
du sport et sommes donc sur une pratique de manière générale, avec le ski,
seulement des ski-dômes –
développement niche et de classes supérieures. Du nous sommes sur une des seules
sont pensés pour faire plaisir
territorial coup, ce genre de projet m’apparaît pratiques sportives où le pratiquant
à l’université aux pratiquants mais nous avons
totalement fantasmagorique par paie un tarif proche du coût réel.
Toulouse III un déficit d’analyse économique.
rapport à la clientèle potentielle. Dans le cadre de projets privés, si
Paul Sabatier Bien souvent, dans le domaine
Le seul ski-dôme en état l’équipement fonctionne a minima,
du sport, l’affect prend le dessus.
de fonctionnement est celui il y a quand même des coûts
Nous restons sur des présupposés
d’Amnéville. Il est déficitaire et propres relativement importants.
et la croyance que le sport se suffit
a fait l’objet d’un rapport critique Nous ne sommes pas à Dubaï. Ni
à lui-même. Et qu’il va générer
de la Cour des comptes. À mon même en Belgique ou aux Pays-Bas
du miracle économique.
avis, un ski-dôme seul, ça n’a pas où il existe aussi des ski-dômes.
de sens. J’attends toutefois de voir Mais dans ces deux derniers pays,
le projet qu’il y aura dans le cadre les gens ont l’habitude de payer
d’Europa City avec un parc de glisse pour la pratique sportive. Pas en
et un espace de pratique à côté France.
duquel sera disposé un espace
de vente. C’est plus englobant.

12 Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018

•ADS196.indb 12 01/02/18 10:07


la mont ag ne
endent de
Initiative
Vern-sur-Seiche pratique
le ski sur route
Skier en Bretagne, tout au long de l’année ? C’est possible
à Vern-sur-Seiche, où un club de ski-roues existe depuis
plus de vingt ans. Découverte d’une structure et d’une
discipline qui dénotent dans le paysage associatif local.

out a commencé en 1991, à Vern- sation du défi annuel organisé par le club.

T sur-Seiche (Ille-et-Vilaine), com-


mune de 8 000 habitants, située
à 10 km au sud-est de Rennes. Deux spor-
À savoir 106 km sur la voie verte Mauron-
Questembert, dans le Morbihan.

tifs du coin, François Camper et sa fille Licence de ski de fond


Anne, prennent plusieurs fois par hiver Le Breizh-ski-roues est affilié à la
la route du Jura pour s’adonner à leur Fédération française de ski (FFS). « Nos
pratique favorite : le ski de fond. Frus- adhérents prennent une licence de
trés chaque année de devoir patienter ski de fond », souligne-t-il. Un total de
plusieurs mois afin de pouvoir glisser 115 euros la licence. Un budget modeste
à nouveau, ils eurent l’idée de ramener donc, sans aucune subvention publique.
quelques paires de skis sur roulettes, « En fait, depuis deux ans, la ville de
© breizh ski roues

découvertes là-bas. Vern met à notre disposition un local,


afin que l’on puisse y ranger notre maté-
Du débutant au confirmé riel », corrige-t-il. « C’e st une forme de
L’histoire du Breizh-ski-roues (1) pouvait subvention. Étant par ailleurs membres
alors démarrer, autour de quelques de l’Union sportive de Vern (USV), nous « Pourquoi pas ? », conclut le trésorier.
irréductibles Bretons. « Aujourd’hui, avons aussi des facilités pour obtenir « Nous allons d’ailleurs recevoir bientôt
nous comptons une vingtaine de licen- des salles de réunion ». « C’est une asso- des carabines laser pour essayer cette
ciés, un nombre relativement stable », ciation discrète », reconnaît Christian discipline ». De quoi viser de nouveaux
souligne Pierre Thuault, le trésorier du Divay, premier adjoint, chargé du sport, adhérents.
club. L’effectif est hétérogène. D’abord de la culture et de l’animation. « Mais David Picot | david1picot@yahoo.fr
en termes d’âge, depuis les trentenaires proposer une telle activité contribue
jusqu’aux septuagénaires mais aussi de à l’attractivité de la ville, au même titre (1) http://www.breizh-ski-roues-usv.fr/
niveau, du débutant au confirmé. Sans que le kayak-polo, que nous avons égale-
compter que tous ne pratiquent pas ment.
nécessairement de ski, l’hiver venu ! La même technique
Bientôt du biathlon ? La technique de ski-roues est
Trois moniteurs L’avenir ? « Malheureusement, nous ne exactement la même que le
Le club propose un entraînement sommes pas suffisamment structurés ski de fond, à base de skating
par semaine, le dimanche matin, sur pour attirer de jeunes skieurs », pour- (le pas du patineur) ou de ski
le campus universitaire rennais de suit Pierre Thuault. Lequel constate que classique sur le bitume, en
l’absence de trace bien sûr.
Beaulieu. Pierre Thuault fait partie des la discipline émerge un peu dans les Sur le plan du matériel,
trois moniteurs fédéraux de la structure médias grâce notamment au biathlon et seules les planches dotées
qui composent les séances : randon- les images du champion français Martin de roues diffèrent. Le système
nées hebdomadaires, entraînements Fourcade, porte-drapeau tricolore aux de fixation et les chaussures
spécifiques, sorties en montagne… Sans Jeux olympiques de Pyeongchang sont similaires. Ce système
permet donc la libération
oublier la participation de l’associa- (Corée du Sud), s’entraînant l’été sur des du talon, ce qui au passage
tion à des épreuves comme la course- skis-roues. Et si l’avenir du Breizh-ski- constitue une différence avec
randonnée Cosne-Sancerre. Ou l’organi- roues passait justement par le biathlon ? le roller où le pied est fixe.

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 13

•ADS196.indb 13 01/02/18 10:07


Collection
PRESSES UNIVERSITAIRES DU SPORT

Organiser une manifestation


sportive durable

Par Jean-Marc Gillet

Alors que le développement durable est devenu


un véritable enjeu de société et que les ressources
financières se raréfient, l’organisateur de manifestation
sportive est invité à analyser son impact réel en termes
de notoriété, d’image, d’attractivité du territoire, de
développement économique ou touristique, de solidarité
sociale, d’éducation, de santé... Cet ouvrage propose
outils, cas pratiques et recommandations permettant
de concevoir et de gérer autrement l’organisation d’une
manifestation sportive, sur la voie du développement
durable.

Nouvelle édition

Être à jour de la réglementation


et connaître les partenaires

Pratique et concret : une méthodologie,


des outils, des cas pratiques
et des recommandations

Réf. PUS 80 Nos engagements Commande Contact


Parution novembre 2017 • Envoi en colissimo suivi • Courrier : • Tél. : 04 76 65 87 17
• Version papier : • Commande expédiée sous 48 h Territorial Editions (du lundi au vendredi
49 € TTC • Paiement en ligne sécurisé CS 40215 de 9 h à 12 h et
• Version numérique (PDF) : • Possibilités de paiement : 38516 Voiron Cedex de 13 h 30 à 17 h 30)
40 € TTC (à commander sur - réservé aux administrations • Fax : 04 76 05 01 63 • SAV : service-client-
www.lagazetteboutique.fr) et collectivités : mandat • Email : vpc@territorial.fr editions@territorial.fr
TVA en vigueur administratif • Web : www.lagazetteboutique.fr • Rejoignez-nous sur
- pour les particuliers : facebook.com/
carte bancaire, chèque… territorial.editions

www..
www.territorial-editions.fr

•ADS196.indb 14 01/02/18 10:07


Équipement
© Cyrille Quintard.

6 conseils pour
aménager vos
parcours de trail
Face à l’augmentation des pratiquants, les collectivités tentent
de s’organiser en créant et balisant des circuits de trail. Autant
de typologies, de chartes graphiques, de niveaux de difficultés
qu’il faut harmoniser tout en prenant en compte les contraintes
juridiques liées à la propriété des espaces traversés.

our une collectivité qui se lance dans ture réglementaire et juridique pour la commune

P la création de circuits, le premier réflexe


consiste en la consultation du plan
départemental des itinéraires de promenade
(lire encadré), et un gain de temps considérable
pour l’élaboration des circuits « dédiés » au trail.

et de randonnée (PDIPR). Élaboré sous l’égide Concerter les professionnels


et la responsabilité des conseils départemen- Ensuite se pose la concertation avec l’ensemble
taux, la quasi-totalité des départements en sont des acteurs concernés, l’ONF, les exploitants fores-
aujourd’hui dotés, soit des milliers de kilomètres tiers, les associations de chasseurs, les bergers,
référencés, et en général balisés et entretenus mais aussi les associations ou fédérations de
pour la pratique d’une activité sportive de nature. sports de nature… Une phase amont, à la fois essen-
L’utilisation de ces sentiers permet une couver- tielle et longue, et qui peut être réalisée en interne, •••
Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 15

•ADS196.indb 15 01/02/18 10:07


Équipement

••• ou portée par un délégataire de type parc naturel


régional par exemple ou une entreprise spécia-
vraiment une mission d’animation et promo-
tion du territoire », poursuit-elle. Mais même si de
lisée. Dans le parc naturel régional du Queyras nombreux sportifs fréquentent les circuits, il est
(Hautes-Alpes), l’office du tourisme, chargé de la difficile de quantifier leur nombre, et les retom-
promotion de la pratique du trail, a ainsi mis en bées économiques sur le territoire, en termes de
place un groupe de travail réunissant des agents nuitées supplémentaires, de locations ou achat
du parc, des socioprofessionnels du sport et du de matériel, etc.
tourisme, les organisateurs du Grand Raid du
Queyras ou encore des spécialistes du paysage
ou de la flore, etc. « Nous avons aussi travaillé en
lien étroit avec les hébergeurs, afin de nous assu-
rer qu’un accueil cordial serait réservé aux trai-
leurs, constituant des sortes de relais pour diffu-
ser les informations, des conseils sur les circuits,
ou tous renseignements utiles », explique une des
responsables de l’office de tourisme.

Panacher les difficultés


Deux pôles de trail (regroupant plusieurs circuits)
ont tout d’abord été identifiés sur le territoire du
parc, pour leur intérêt spor-
tif, de dénivelés positifs et
totaux, de difficultés, mais
aussi pour leur intérêt paysa-
Nous avons
ger, touristique, culturel…
« Des points à prendre abso- vraiment
lument en compte pour tout une mission
nouveau tracé », explique d’animation et
encore la responsable du
de promotion
projet. Les deux premiers
pôles aménagés, mais aussi du territoire
le « kilomètre vertical »
suivent les sentiers inscrits
au PDIPR, et présentent un
panel de circuits avec des difficultés diverses, afin
de répondre au maximum aux attentes des prati-
quants, et de faire découvrir ce sport à un public
élargi. « Panacher les difficultés et le style des
parcours est essentiel. D’autant que nous avons

Le trail urbain,
c’est possible
© Cyrille Quintard.

Ni en pleine nature, ni tout à fait en ville :


c’est le concept de l’agglomér ation de Besançon,
qui a balisé onze circuits, qui démarrent
du centre-ville ou à proximité immédiate.
Ces parcours ne sont pas que sportifs ;
Assurer la sécurité
« ils mettent en valeur le patrimoine Sur des circuits balisés, la sécurité est primor-
et les fortifications, et ont été conçus diale, en raison de la vitesse des pratiquants. Les
avec les services du tourisme, du patrimoine zones dangereuses doivent donc être évitées, ou
et des espaces verts », explique- aménagées (rondins de bois, barrièrage parfois).
t-on à l’agglomération. Les panneaux
d’information comportent aussi un volet
Pour cela, conclure un partenariat avec les clubs
pédagogique (flore et faune, etc.), et la promotion locaux, dont les pratiquants feront remonter tous
de cette nouvelle pratique sportive est prévue les problèmes (disparition d’un panneau de bali-
dans les écoles, collèges et lycées, en lien avec sage, sentier en mauvais état, raviné, etc.) est une
les professeurs. « C’est un projet structurant bonne solution. En Corrèze, sur le Plateau des
pour l’agglomération », souligne-t-on.
Millevaches, la ligue d’athlétisme régionale est
à l’origine de la conception et du balisage des

16 Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018

•ADS196.indb 16 01/02/18 10:07


différents circuits (coût : 12 000 euros), sous le riences et les problèmes qu’ils rencontrent. « En
label « Univertrail », conçus par le délégué régio- 2016, nous avons lancé une enquête via internet
nal Patrick Gaumondie. Une convention a été auprès des pratiquants du trail, à laquelle nous
passée avec le club Bugeat Treignac Athlétisme avons reçu 6 000 réponses », explique Yannis
et la communauté de communes, portant notam- Ameziane, responsable des sports de nature au
ment sur le suivi et la surveillance des circuits. Par conseil départemental de l’Isère. « Cela nous a
ailleurs, le club s’engage aussi à faire des anima- donné une idée plus précise des besoins et des
pratiques, du type de sportifs, de leurs attentes ».
Notamment en termes de balisage, de longueurs
et d’aménagements de circuits, d’animation ou
de services attendus (site internet, référence-
ment GPS, etc.). Une démarche d’autant plus inté-
Le PDIPR, ressante, que la pratique du trail « de loisir » ne
indispensable répond à aucune codification (pas de sentier GR
protection juridique par exemple).
Établi sous l’égide du conseil
départemental, le PDIPR Harmoniser les parcours
assure le recensement et la Cette première démarche consultative s’est
conservation du patrimoine traduite par un accord Afnor sur le trail, initié par
des chemins ruraux en les conseils départementaux de l’Isère et de la
vue de la continuité de
Savoie et soutenu par la FFA. Publié en juin 2017,
cheminement. C’est une
protection juridique qui il a associé plusieurs conseils départementaux,
donne lieu pour chaque des syndicats professionnels et des entreprises
tronçon, du domaine de conception d’itinéraires. Au-delà de l’harmo-
privé ou public, à un nisation sur l’élaboration des circuits : niveau de
conventionnement entre
difficultés en fonction des longueurs, dénivelés,
les parties. Il y a donc
transfert de responsabilité largeur et état des sentiers, l’accord préconise
du maître d’ouvrage vers aussi de prévoir des parkings, zones de repos ou
le conseil départemental, d’étirement. Il fait enfin le point sur les démarches
en cas d’accident d’un à engager par les collectivités avant tout projet :
pratiquant par exemple.
la faisabilité technique et politique, mais aussi les
Se conformer au PDIPR
permet d’avoir une analyse éventuels conflits d’usages, par exemple entre
globale des aménagements, pratiquants du VTT, de la randonnée et de la
avant la création de tout course ! Ces conflits peuvent être réduits si les
nouvel itinéraire. En Isère, circuits se conforment au PDIPR, et qu’une concer-
les collectivités locales
tation élargie a été menée en amont mais ils ne
bénéficient alors d’un
accompagnement peuvent être totalement évités, et il convient aux
du CD 38 : dans le choix sportifs de se conformer à des règles de « bonne
de parcours, sur les conduite », règles qui peuvent être rappelées sur
longueurs, difficultés ; les panneaux d’information au départ des circuits.
le CD 38 prend alors en
charge l’aménagement,
la sécurisation et la Intégrer le numérique
signalétique à 100 %. Aujourd’hui, impossible d’échapper aux appli-
> goo.gl/qKh4jy cations mobiles. C’est un point indispensable,
surtout si la collectivité compte sur le trail pour la
promotion de son territoire. Elle « permet le télé-
chargement des cartes, avec les difficultés, les
points d’intérêts touristiques, ou de lecture du
tions autour du trail, organiser des sorties enca- paysage », explique Alison Lacroix, responsable
drées, et promeut la pratique, en lien avec la de Station de Trail, une entreprise de conception
Fédération française d’athlétisme, délégataire de circuits. Parfois comme pour les « kilomètres
pour le ministère des Sports. La FFA a d’ailleurs verticaux », elle permet de se chronométrer et de
lancé une formation pour les encadrants et ensei- comparer son temps avec les autres pratiquants.
gnants de clubs d’athlétisme, pour valoriser le trail L’application donne également des informations
au sein des clubs. sur les hébergements, les magasins de sport, clubs,
tout un panel de services, « clés en main » ou
Définir les besoins presque qui peuvent aider à faire du trail un outil
Devant l’augmentation du nombre de pratiquants de développement et de promotion du territoire.
de la course de trail, des responsables de départe-
ments de l’Arc Alpin ont échangé sur leurs expé- Sylvie Roman | sylroman@yahoo.fr

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 17

•ADS196.indb 17 01/02/18 10:07


Votre revue feuilletable
sur ordinateur
Compris
dans votre
abonnement

JE SUIS ABONNÉ

Ma revue numérique

JE CONSULTE
Rendez-vous vite sur www.acteursdusport.fr
sur votre espace abonné

•ADS196.indb 18 01/02/18 10:07


Équipement du mois

Millau Grands Causses :


une réflexion globale
sur la pratique du trail
La terre des Grands Causses est un territoire de prédilection
pour la pratique du trail balisé, avec déjà quatorze circuits.
Cinq autres sont en préparation, ainsi qu’un circuit en « itinérance »,
sur plusieurs jours pour s’ouvrir à de nouveaux publics.

n 2013, nous avons sou- Les parcours varient de 9 à 50 km, et

«E haité accompagner la pra-


tique du trail, et nous nous
sommes lancés dans une réflexion assez
de moins de 500 m de dénivelés posi-
tifs pour le plus facile, à 2425 m pour le
plus exigeant.
Fiche technique
• Maître d’ouvrage : communauté
de communes Millau Grands Causses.
globale », explique Danièle Vergonnier, • Définition des parcours et balisage :
vice-présidente de la communauté de Code couleur avril 2013, prestataire : Gilles
Bertrand Vo2.
communes Millau Grands Causses, en À l’origine, le maître d’ouvrage a confié • 14 circuits soit 280 km.
charge du tourisme, maître d’ouvrage la conception des circuits à un presta- • Coût : 43 000 € (conception,
des aménagements. taire privé qui a répondu à certaines balisage, site internet,
exigences en termes d’équilibre de aménagements).
Concertation élargie parcours et de difficultés, mais aussi de • Partenariat du suivi : Association
sportive des Grands Causses.
En premier lieu, la mise en place de maillage du territoire. Chaque départ est
ces parcours a nécessité l’analyse du identifié par un panneau sur lequel sont http://www.millau-sports-nature.fr
foncier et une concertation élargie, indiqués la distance, le dénivelé positif, la
notamment avec les acteurs œuvrant difficulté avec le code couleur, la durée
dans l’environnement : le choix s’est moyenne pour le parcours. Il renvoie avec des balises GPS de contrôle posi-
porté sur des circuits concernant la vers le site internet Millau Sports Nature, tionnées en différents points du parcours.
quasi-totalité du territoire. Quatorze où l’on peut télécharger gratuitement
circuits ont été créés, couvrant l’en- la carte du circuit avec toutes les infor- Nouveau public
semble des communes de l’intercom- mations utiles : les villages traversés, les Pour la remontée d’informations sur l’état
munalité, et empruntant des pistes et commerces, les points d’eau… En 2016, des sentiers et le balisage, la communauté
sentiers existants : soit 280 km balisés. l’office de tourisme a lancé une applica- de communes a passé un partenariat
« Une charte graphique a été spécifi- tion mobile permettant de chronométrer avec l’Association sportive des Grands
quement conçue pour ces parcours. Et un itinéraire au départ de Millau jusqu’au Causses ce qui permet ensuite aux agents
la définition de la difficulté des circuits sommet de la ville, la Pouncho d’Agast, techniques de Millau Grands Causses de
s’inspire de celle en pratique sur les culminant à 820 m d’altitude. Ce circuit procéder aux réparations ou améliora-
pistes de ski, du vert au noir », explique compte 2,6 km pour 476 m de dénivelé tions nécessaires. En 2018, dans le cadre
la responsable du service tourisme. positif. L’application gratuite fonctionne d’un appel à projets lancé par le GIP
Massif Central et du Pôle de pleine nature
(financements européens), un nouveau
concept verra le jour. « Une itinérance de
120 km sur plusieurs jours, et passant sur
les deux communautés de communes,
Millau Grands Causses et du Larzac ».
Enfin, de nouveaux circuits seront balisés
sur la communauté de communes Larzac
Vallées : cinq circuits de 8 à 20 km seule-
ment, et de difficulté facile à moyenne, afin
d’élargir la pratique à un nouveau public,
© Cyrille Quintard.

et notamment aux familles.

Sylvie Roman | sylroman@yahoo.fr

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 19

•ADS196.indb 19 01/02/18 10:07


Juridique

Les fédérations internationales


doivent respecter les règles
de concurrence
Saisie par deux patineurs de vitesse, la Commission européenne
a estimé que l’Union internationale de patinage était infondée
à infliger des sanctions à l’encontre des athlètes pour participation
à des manifestations qu’elle ne parraine pas.

ar la voie de Margrethe Vestager, commissaire chargée

P de la politique de concurrence, la Commission euro-


péenne a décidé le 8 décembre 2017 (1) que les règles
de l’Union internationale de patinage (UIP) prévoyant des sanc-
tions sévères contre les athlètes qui participent à des épreuves
de patinage de vitesse non reconnues par l’UIP sont contraires
aux règles de l’UE en matière de pratiques anticoncurrentielles.

Sanctions prévues par l’UIP


Selon les règlements de l’UIP, les patineurs de vitesse qui parti-
cipent à des compétitions non reconnues par l’UIP s’exposent à
des sanctions sévères, pouvant aller jusqu’à l’exclusion à vie de
toutes les grandes épreuves internationales de patinage de vitesse.
L’UIP peut infliger ces sanctions, même si les compétitions indé-
pendantes ne menacent en rien les objectifs légitimes du sport,
tels que la protection de l’inté-
grité et la pratique correcte du
Le texte de la décision sport, ou la santé et la sécurité
« Les fédérations sportives des athlètes.
internationales jouent
un rôle important dans la Liberté commerciale La décision de la Commission impose à l’UIP de mettre un
carrière des athlètes – elles La Commission considère terme à son comportement illégal dans les 90 jours et de
protègent leur santé et leur
que les règles d’éligibilité de s’abstenir de toute mesure ayant un objet ou un effet équi-
sécurité, ainsi que l’intégrité
des compétitions. Toutefois, l’UIP restreignent la liberté valent.
les sanctions sévères que commerciale des athlètes,
l’Union internationale qui se voient empêcher de Jurisprudence
de patinage inflige aux participer à des épreuves Pour la Commission, les règles sportives établies par les fédéra-
patineurs servent aussi
de patinage indépen- tions sont soumises aux règles de concurrence de l’UE lorsque
à préserver les propres
intérêts commerciaux dantes. En outre, ces règles l’entité qui fixe ces règles ou les sociétés et les personnes
de cette fédération et empêchent les organi- concernées par les règles exercent une activité économique.
empêchent d’autres sateurs indépendants Selon la jurisprudence de la Cour de Justice européenne, les
organisateurs de monter de monter leurs propres règles sportives sont compatibles avec le droit de l’UE si elles
leurs propres événements.
épreuves de patinage de poursuivent un objectif légitime et si les restrictions qu’elles
L’UIP doit à présent se
conformer à notre décision, vitesse, car ils ne peuvent créent sont inhérentes et proportionnées à la réalisation de
changer ses règles a t t i re r l e s m e i l l e u r s cet objectif. L’appréciation de ces règles peut être effectuée
et élargir les possibilités athlètes. Cela limite le déve- par les juridictions nationales et les autorités nationales de
offertes aux athlètes et loppement d’épreuves de concurrence, notamment en ce qui concerne les organisations
aux organisateurs de
patinage de vitesse concur- nationales, et par la Commission, en particulier dans le cas de
compétitions, dans l’intérêt
de tous les amateurs de rentes et innovantes et pratiques constatées au niveau international.
patinage sur glace. » prive les amateurs de pati-
nage sur glace de la possi- Patrick Bayeux | patrick-bayeux@orange.fr
goo.gl/s4NgpV bilité de suivre d’autres
compétitions. (1) 40208 International Skating Union’s Eligibility rules, 8 décembre 2017.

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 20

•ADS196.indb 20 01/02/18 10:07


Juridique

Questions/Réponses Patrick Bayeux

Comment un maire En milieu scolaire


peut-il faire cesser le BNSSA permet-il
les nuisances causées par d’enseigner la natation ?
un stade aux riverains des Le brevet national de sécurité et de

propriétés alentour ?
Non sauvetage aquatique (BNSSA) figure
au nombre des qualifications dont les titulaires sont
réputés détenir les compétences permettant d’ob-
Par l’installation de filets pare-ballons et par un arrêté limi- tenir l’agrément. L’agrément est nécessaire pour les
tant l’accès entre 9 heures et 22 heures. M. F. et Mme C. avaient intervenants extérieurs apportant leur concours
acquis le 4 avril 2015 une propriété à Ligny-le-Ribault aux activités physiques et sportives dans les écoles
(Loiret). Or, le 17 juin 2015, la commune avait inauguré un maternelles et élémentaires publiques. Ce bre-
terrain multisport, séparé de leur propriété par le chemin vet n’ouvre pas droit à l’enseignement de la nata-
menant au stade municipal. Un mois après l’ouverture, M. F tion mais en autorise uniquement la surveillance.
et Mme C. s’étaient plaints de nuisances sonores répétées Son titulaire ne saurait donc en aucun cas assurer
liées à l’utilisation de cet équipement ainsi que du compor- cet enseignement aux termes du décret. L’assis-
tement inapproprié des utilisateurs. Ceux-ci venaient dans tance à l’enseignement de l’EPS ne permet pas à la
leur propriété pour récupérer des ballons, des traces de personne agréée de remplacer l’enseignant. De la
ballon avaient fait leur apparition sur le mur d’enceinte de même façon que pour les titulaires des autres quali-
l’immeuble, et le portillon d’accès de leur propriété avait fications visées par le décret, le détenteur du BNSSA
été dégradé. Le maire de la commune avait alors procédé à ne se substituera donc pas à l’enseignant. Il pourra
l’installation de filets pare-ballons de 6 m de haut dans l’en- uniquement concourir à la surveillance des élèves.
ceinte du terrain de sport et avait édicté un arrêté municipal JO Sénat du 14 décembre 2017, question 02136, p. 4534.
qui limitait l’accès à cet équipement sportif entre 9 heures
et 22 heures. M. F et Mme C. estimaient que c’était insuffi-
sant, mais la cour administrative d’appel les a déboutés
de leur demande, jugeant qu’ils ne prouvaient pas que les
nuisances avaient perduré après l’intervention du maire. Un sénateur veut taxer
Cour administrative d’appel de Nantes, 4e chambre, 22 décembre 2017.
Damien Aymard les transferts des clubs
professionnels
À peine rejetée dans le cadre du vote de la loi de
finances, la taxe sur les transferts revient par la voie
d’un sénateur de l’union centriste, Jean-François
Longeot, qui a déposé une proposition de loi « visant à
instaurer une taxe sur les transferts de sportifs profes-
sionnels » pour abonder le CNDS. Selon ce texte, le
montant de la taxe serait de 5 % « pour chaque trans-
fert entre sociétés ou clubs sportifs français ou en cas
de transfert entre une société ou un club sportif fran-
çais et une société ou un club sportif étranger, à partir
d’un montant défini par décret en Conseil d’État ».
La contribution serait due par les associations spor-
tives mentionnées à l’article L.121-1, les sociétés spor-
© Olivier Rault - adobestock

tives mentionnées à l’article L.122-2 et par les socié-


tés d’économie mixte mentionnées à l’article L.122-12
ainsi que par toute personne agissant directement
ou indirectement pour leur compte précise le texte.
http://www.senat.fr/dossier-legislatif/ppl17-150.html

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 21

•ADS196.indb 21 01/02/18 10:07


Initiatives fédérales

Le fonds d’aide au football


amateur s’adapte
aux besoins du terrain
250 millions d’euros, c’est le montant des sommes investies
par la Fédération française de football pour le développement
du football amateur depuis 2002. La campagne 2017-2018
se veut encore plus à l’écoute des besoins des clubs et des
collectivités.

n oppose souvent le sport professionnel et le sport tion des spécificités de leur territoire et de leurs politiques de

O amateur. Mais à la FFF, la contribution financière de


l’un alimente le développement de l’autre. Née des
excédents de la Coupe du monde de 2002, la politique de sou-
développement », poursuit Pierre Samsonoff. « Même si dans
la plupart des cas, la décision de financement est nationale,
nous souhaitons mieux responsabiliser nos ligues et districts
tien s’est poursuivie par le fonds d’aide à l’investissement (FAI) dans le processus d’instruction et de décision ». Conséquence
devenu le fonds d’aide au football amateur (Fafa). Pour la seule pour les porteurs de projets : il est impératif de se rapprocher
saison 2016-2017, la totalité des 15 millions d’euros budgétés de leur district et de leur ligue pour connaître les règles appli-
auront été dépensés. La majeure partie aura été consacrée cables. Effet attendu de cette procédure : de meilleures rela-
aux équipements sportifs (dossiers proposés par les collecti-
vités territoriales maîtres d’ouvrage : 10 millions d’euros ; pro-
jets portés par les structures fédérales : 2 millions d’euros). Ils Projets équipements éligibles (présentation
auront permis de financer 100 terrains de grands jeux, 130 simplifiée, se référer au règlement Fafa)
clubs house, des mises en conformité de vestiaires, de créa-
Type d’équipement Nature du projet
tion ou de mise en conformité d’éclairage, de sécurisation, de
terrains de foot5, des mini-buts… au total plus de 600 projets Création d’un club house
Bâtiments
d’équipements. Création ou mise en conformité
de vestiaires (niveau 6 ou futsal 4 minimum)
Création ou mise en conformité d’un éclairage
Politique pluriannuelle Éclairage pour un classement fédéral (niveau E5 ou futsal
La campagne Fafa 2017-2018, démarrée en septembre 2017, 3 minimum)
présente de nombreuses nouveautés. « Nous avons tenu Main courante
compte des remarques des collectivités, notamment à travers Clôture pare-ballons
l’Andes, ainsi que de nos instances : clubs, ligues et districts », Sécurisation Clôture de l’installation
explique Pierre Samsonoff, directeur de la Ligue du football (à condition que
ces travaux permettent Banc de touche
amateur. « Ainsi bien que les budgets soient annuels, nous
un classement fédéral) Liaison protégée vestiaire – aire de jeu
souhaitons pérenniser pour un cycle de quatre années les
orientations 2017-2018. Cela permettra aux collectivités de Parc de stationnement protégé équipe visiteuse
et officiels
s’inscrire dans la durée et correspond mieux à leurs délais de
décision et de réalisation. La campagne 2017-2018 commen- Terrains de grands jeux en pelouse, niveau 6 mini

cée en septembre 2017 étant déjà bien avancée (la dernière Renforcement / amélioration pelouses naturelles /
mise à conformité 105m*68 m - niveau 5 mini
commission de programmation est prévue en mars 2018), cela
Création de terrains de grands jeux éclairés
permettra aux collectivités et aux clubs intéressés de préparer Terrains de grands en gazon synthétique (niveau SYE6 mini – éclairage
sans attendre leurs dossiers pour la prochaine saison. » jeux (idem) E5 mini en création, EfootA11 en rénovation
Changement de gazon synthétique sur terrains
Spécificités territoriales de grands jeux éclairés (éclairage idem)

Les priorités liées au développement du football ne sont pas Extension à 105*68 m d’aires de grands jeux
synthétiques (éclairage idem)
les mêmes en tout point des territoires. « Nous répondons à
la demande de nos instances en les autorisant, dans le cadre Terrains à effectifs réduits Football à 8 contre 8, éclairés, en gazon synthétique

des orientations nationales, à moduler les catégories d’équi- Terrains spécifiques


Terrains de futsal exérieurs, beach soccer et foot5
(sous condition de classement)
pements éligibles et le taux des aides à apporter, en fonc-

22 Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018

•ADS196.indb 22 01/02/18 10:07


Chiffres clés de la FFF
• 2,16 millions de licenciés.
• 160 000 licenciées féminines
(+ 50 % en 5 ans).
• 14 993 clubs.
• 40 clubs professionnels :
L1 (20 clubs), L2 (20 clubs).
• 836 000 matches par an.
• 100 ans : l’âge de la Coupe
de France de football.
• 7 000 salariés.
• 400 000 bénévoles.
• 220 millions d’euros de budget.

© FFF
tions entre les instances territoriales fédérales et les collectivi- Prescriptions fédérales
tés autour de la définition et de la mise en œuvre des politiques Si la fédération consacre un budget important au Fafa, elle
de développement du football. demande que ces actions et ces projets servent le dévelop-
pement du football à travers les structures fédérales. Elle en
Nouvelles formes de pratique fait une des conditions de financement des projets. Ceux-ci,
À l’issue de ces concertations, la gamme des équipements même présentés par les collectivités territoriales, doivent être
pris en compte évolue. « La première génération des terrains montés en lien avec une structure fédérale. Oui aux terrains
synthétiques date de dix à quinze années maintenant. Il est de foot réduit (foot5), mais à condition qu’ils soient à proximité
nécessaire de penser à leur rénovation. Nous avons écouté les d’un club qui puisse en assurer l’animation et élargir la gamme
demandes des élus et inclus ce type de travaux dans les projets des services offerts à la population mais aussi à ses adhérents.
finançables. Nous devons aussi prendre en compte l’évolu- Les équipements devront aussi répondre aux prescriptions
tion des goûts des publics et soutenir le développement des fédérales en matière d’équipement. Ils devront pouvoir être
nouvelles formes de pratique : beach soccer, foot5, futsal exté- classés dans une catégorie d’équipement pour pouvoir être
rieur. Des projets concernant ces activités sont recevables ». Le financés. Il est donc recommandé aux porteurs de projets de
Fafa vient également soutenir la politique de la fédération en se rapprocher des districts et de faire une « demande d’avis
matière de responsabilité sociétale et environnementale (RSE). préalable » pour savoir si leur installation répond aux condi-
« Nous apporterons notre aide à la réalisation d’équipements tions de classement et ainsi pouvoir être financée. À défaut,
de proximité dans certaines zones relevant de politiques de la ce financement pourrait être refusé.
ville ou de revalorisation rurale. Enfin, des bonifications (20 %) Enfin, le porteur de projet devra rendre visible la contribution
seront accordées à des actions concernant le foot féminin. » En de la fédération (supports dédiés mis à disposition) et garan-
complément des équipements, trois volets réservés aux asso- tir dans le cadre d’une convention établie au préalable une
ciations accompagnent le développement des structures en utilisation de l’installation par les instances fédérales clubs,
matière d’aides à l’emploi, de financement de véhicules de districts et ligues.
transport pour les clubs amateurs, de formation des dirigeants
et éducateurs. Denis Cheminade | denischeminade@gmail.com

Demander une subvention au titre du Fafa


1. Taper www.fff.fr ou www.fff.fr/fafa (accès direct).
2. Taper « fafa » dans la case de recherche. Ouvrir la page
« 15 millions d’euros pour le football amateur ». Télécharger
la fiche projet correspondant à votre équipement.
3. Autre moyen : dans fff.fr ouvrir l’onglet « foot amateur ».
Dans la colonne action, aller en bas « FAFA ». Une image
interactive permet de visualiser tous les équipements
finançables. Cliquer sur l’image donne accès aux cahiers
des charges et règlements des différentes installations.
© FFF

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 23

•ADS196.indb 23 01/02/18 10:07


Politiques sportives

Villeurbanne joue
la transversalité
La ville de Villeurbanne, dans le Rhône, mobilise les acteurs
de la pratique physique et sportive pour mener des actions
dans plusieurs directions notamment en matière de sport
santé, de sport féminin, ou des quartiers prioritaires.
Pour mettre ces actions en cohérence, la ville mise
sur l’implication transversale des services municipaux.

ans une ville de plus de 140 000 habitants, une poli- Projet commun

D tique sportive municipale embrasse par nature des


ambitions très vastes. Sport amateur et sport profes-
sionnel, sport compétitif et sport-santé, jeune public et per-
La philosophie générale de la démarche, qui a débuté en 2007,
est de valoriser l’ensemble des actions dans le domaine du
sport sur la ville. Dans cette logique, la mise en cohérence de
sonnes âgées… Pour mener à bien des actions en direction de l’ensemble de la politique sportive constitue un axe fort. Sur un
chacune de ces cibles, l’équipe municipale a fait le choix d’une territoire marqué par l’empreinte d’un géant du sport français
très large concertation avec tous les acteurs de la pratique phy- – l’Asvel –, le basket fait figure d’exemple. La ville ne possède
sique et sportive. Médecins, kinésithérapeutes, magasins de pas moins de cinq clubs dans cette discipline, représentant
sport, structures sportives privées, chefs d’établissements sco- 1 500 licenciés. Or, jusqu’à présent, il n’existait aucun projet
laires, présidents d’associations, professeurs d’éducation phy- commun à ces cinq clubs. Depuis 2009, un stage regroupant
sique, éducateurs : tous ont leur place autour de la table. Des tous les garçons et filles de moins de 11 ans est organisé autour
actions partenariales entre ces différents acteurs sont organi- d’un projet portant sur l’arbitrage. Ce stage est encadré par
sées et toute réalisation fait l’objet d’une fiche-action. À ce jour, des éducateurs des cinq clubs. Pour assurer sa réussite, tout
165 ont été recensées. Régulièrement, des points d’étape sont le monde doit participer. La mairie se réjouit des liens créés
organisés à l’initiative de la mairie. En décembre 2017, quelque entre ses associations sportives. Motif de satisfaction supplé-
80 partenaires étaient ainsi réunis pour évoquer l’actualité du mentaire : ce stage a débouché sur la création de la seule école

© kwanchaichaiudom - adobestock
plan sportif local. d’arbitrage de basket interclub en France.

Implication transversale
Villeurbanne a choisi de mettre l’accent sur des thématiques
qu’elle juge prioritaires. Développement du sport féminin,
actions en faveur des seniors ou lutte contre l’obésité des
enfants sont à l’honneur. Un travail qui permet en outre de
mettre en œuvre une des particularités de la politique spor-
tive de Villeurbanne : l’implication transversale de plusieurs
services municipaux. Au-delà de l’adjoint aux sports, les
adjoints à la santé ou aux finances, par exemple, participent à
la conduite de la politique sportive. Le centre communal d’ac-
tion sociale ou l’office municipal des sports, sont également
mis à contribution. Et pour ne pas passer à côté d’une bonne
idée, Villeur’Laps, un laboratoire de recherche sur les activités
physiques et sportives, a été créé. L’ambition est d’identifier des
innovations existant ailleurs et pouvant être reproduites sur le
© kwanchaichaiudom - adobestock

territoire villeurbannais.

Enfants en surpoids
Le plus ancien programme thématique est le Pass’sport santé, mis
en place dès 2009. Actuellement, soixante enfants en surpoids
sont pris en charge dans ce cadre. Identifiés à l’école primaire

24 Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018

•ADS196.indb 24 01/02/18 10:07


grâce aux visites médicales et à la direction de la santé publique, Les femmes se prennent au jeu
ils se voient proposer une aide en matière d’alimentation et d’ac- L’action en faveur du public féminin s’est appuyée, entre autres,
tivités sportives. Celles-ci sont spécialement conçues à leur inten- sur une cartographie du territoire montrant que les femmes
tion par la direction des sports. Ces séances spécifiques, animées ne représentent que 30 % des 36 000 licenciés des clubs
par des éducateurs de la ville ou associatifs, ont lieu deux fois par villeurbannais. Quant à l’activité physique des femmes dans
semaine en dehors du temps scolaire. Et pour que ces enfants les quartiers dits « sensibles », elle est jugée « pratiquement
puissent basculer sur une pratique en club, des liens sont tissés inexistante » par le service des sports. Mais depuis 2007 et l’ex-
avec les associations sportives. À terme, la ville souhaite cibler périmentation du dispositif « Tous en forme » sur les quatre
tous les enfants en surpoids des écoles primaires. Pour y parve- quartiers prioritaires de la politique de la ville, les choses
nir, des partenariats avec des structures associatives ou commer- changent. En proposant des activités attractives comme le
ciales sont en cours de développement. yoga, le tai-chi, le fitness ou la marche, des femmes éloignées
de la pratique sportive se sont prises au jeu. Durant quatre
Des semelles connectées pour les seniors semaines l’hiver, puis de nouveau quatre semaines l’été, le
Pour les seniors, la ville a mis en place des activités spécifiques succès a été au rendez-vous. Pour preuve : les femmes enga-
portant sur l’équilibre et le renforcement musculaire, en lien gées dans ces actions sont restées en contact et sollicitent
avec les résidences de personnes âgées. En 2018, une opération désormais la ville pour pratiquer d’autres activités. Pour les
originale va voir le jour. En collaboration avec l’hôpital, les rési- autres, le dispositif va s’étendre dès cette année 2018.
dents des maisons de retraite vont se voir proposer de porter
des semelles connectées. Le but ? Les inciter à marcher plus, à Jean-Damien Lesay | jdamienlfr@yahoo.fr
se déplacer en ville et à maintenir du lien social, car les semelles
rendront compte du parcours dans certains lieux de la ville. Ce
projet, basé sur le volontariat des seniors, est appuyé par les direc-
tions des résidences, un point crucial pour assurer sa réussite.

3 questions à ...
rbanne
© Gilles Michallet / Villeu

Ali Ahamada,
adjoint au maire de Villeurbanne,
chargé des sports

“ À Villeurbanne, on n’oppose pas


les amateurs aux professionnels. ”
Fiche technique
© kwanchaichaiudom - adobestock

- Subventions aux associations et manifestations sportives : 1 849 559 € (BP 2018).


- En 2016, budget du sport/budget global : 12,92 % ; budget du sport par habitant : 101,64 €.
- Nombre d’agents à la direction sport : 200 agents.
- 185 équipements sportifs municipaux sur les 253 équipements sportifs (université,
lycées, collèges, structures sportives privées) sur le territoire villeurbannais.
- Budget du sport par habitants (en €) 2016- Nombre d’agents direction sport : 200 agents

Quels sont les projets autre quartier de la ville, puis à terme un d’arbitrage. À Villeurbanne, on n’oppose
autre projet portera sur un autre complexe
de la municipalité en termes pas les amateurs aux professionnels,
sportif, cette fois à Villeurbanne-La Soie, nous avons besoin des deux.
d’équipements sportifs ? dans un quartier qui va voir le jour.
La ville accompagne le projet privé de
nouvel aréna de 10 000 places porté par Quelle est, selon vous,
Tony Parker, qui est aussi le président de
Quel rôle joue l’Asvel vis-à-vis l’originalité de la politique
l’Association sportive de Villeurbanne éveil du mouvement sportif local ? sportive de Villeurbanne ?
lyonnais (Asvel). Avec ce projet, l’actuelle C’est incontestablement un atout qui nous
Nous développons les activités physiques
Astroballe, d’une capacité de 5 600 places, permet d’être connus mondialement. Quand
dans les quartiers en difficulté de façon
pourrait voir émerger d’autres pratiques. je voyage, on me parle tout de suite de à toucher le maximum de personnes
D’ailleurs, nous l’avons réaménagée en y l’Asvel. Nous sommes fiers d’avoir cette éloignées de la pratique. Nous avons
ajoutant des loges. Nous avons aussi un équipe professionnelle, d’autant plus que le également aménagé deux parcs avec du
complexe sportif – le complexe Gratte-Ciel club joue parfaitement son rôle social et de mobilier sportif, car nous sommes persuadés
Centre – qui va bientôt voir le jour. Notre proximité. À travers le contrat de prestation que l’accès libre peut favoriser l’exercice
ville attire une nouvelle population. Nous mis en place, l’Asvel est incitée à se tourner physique. Et nous avons pu constater qu’il y
adaptons les équipements à cette demande. vers les petits clubs et les jeunes. a de plus en plus de femmes qui s’adonnent
À l’horizon 2020-2021, un complexe Ses dirigeants et ses joueurs participent à des activités physiques là où nous avons
comprenant un gymnase va ouvrir à Cusset, à des activités périscolaires ou à des stages mis en œuvre ces initiatives.

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 25

•ADS196.indb 25 01/02/18 10:08


Appréhendez les évolutions
et les politiques sportives

• Les nouvelles tendances en matière d’équipements sportifs, les aménagement in et outdoor, les solutions,
pour gérer mieux et à moindre coût

• Les politiques sportives, les partenariats entre les milieux sportifs et les collectivités, les nouvelles pratiques,
pour vous aider à développer le sport dans vos territoires

• Le point sur la réglementation, les subventions aux clubs, les normes et agréments
pour approfondir vos connaissances

Votre mensuel de référence L’accès à l’intégralité du site La newsletter


ewsletter hebdomad
ew hebdomadaire
d
aux formats papier mis à jour pour
our une compilati
compilation
et numérique quotidiennement de l’actu

PZ169678
BULLETIN D’ABONNEMENT À RETOURNER À :
Territorial – 58 cours Becquart-Castelbon - CS 40215 - 38516 Voiron Cedex Abonnez-vous en ligne sur
www.acteursdusport.fr
Tél. : 04 76 65 93 78 - Fax : 04 76 05 01 63 - abonnement@territorial.fr

Oui je souhaite m’abonner à Acteurs du sport pendant Nom : ....................................................................................


1 an et profiter de l’accès aux services en ligne Prénom : ..............................................................................
■ Abonnement administratif et sociétés Collectivité : ........................................................................
privées : 123 € Fonction : .............................................................................
■ Abonnement personnel (chèque joint) : 79 € Adresse : ..............................................................................
.................................................................................................
Code postal : .......................................................................
Ville : .....................................................................................
Participation aux frais d’expédition en sus pour les DOM-TOM et l’étranger : Tél. : .......................................................................................
10 €
*Offre valable jusqu’au 30/04/2018

Règlement, en faveur de Territorial SAS, par chèque bancaire


E-mail : .................................................................................
(obligatoire pour les accès en ligne)
ou mandat administratif après réception de la facture.
RIB : CIC Crédit Industriel et Commercial - Code banque : 30066 -
Code guichet : 10949 - N° compte : 00020062001 - Clé RIB :
26 - Cachet et
IBAN : FR76 3006 6109 4900 0200 6200 126 - BIC (Bank signature
Identifier Code) : CMCIFRPP - N° SIRET : 404 926 958 00020 - (obligatoire)
Code APE : 5813Z

•ADS196.indb 26 01/02/18 10:08


Gestion

Orléans Métropole évalue


la faisabilité de ses projets
sportifs
Orléans Métropole a intégré une « cellule de faisabilité » au sein de sa
direction des grands équipements et du patrimoine. L’enjeu : être en
mesure de soumettre aux décideurs et en un temps restreint, les possibilités
de réalisation de tel ou tel projet. Y compris dans le domaine sportif.

est une cellule modeste

«C’ mais elle fonctionne


bien », relève-t-on en
interne. Officiellement en place depuis
janvier 2018, ce dispositif existait dans
les faits depuis quelques mois déjà, à
Orléans Métropole.

Quatre pôles
Pour bien comprendre son intérêt, il

© WavebreakMediaMicro - adobestock
convient de remonter à 2015, lorsqu’a été
créée une mission dite « grands équipe-
ments ». Deux personnes, puis quatre
un an après, directement rattachées à
la direction générale adjointe (DGA),
avec « l’enjeu de faire en sorte que les
décisions soient facilitées », décrit un
représentant d’Orléans Métropole. « Il
a ensuite été décidé de regrouper les le patrimoine. La cellule de faisabilité Pezet cite l’exemple d’un projet de
différents secteurs (grands projets et en question est rattachée directement transformation de terrains annexes
autres) liés au bâtiment au sein d’une à cette direction, organisée par ailleurs (conception de gradins, vestiaires…)
direction des grands équipements et en quatre pôles : grands équipements, de l’US Orléans Loiret football. Le sujet
du patrimoine », enchaîne Philippe projets structurants, entretien/réno- était évoqué depuis mi-2016 avant
Pezet, conseiller spécial à Orléans vation et gestion immobilière/mainte- d’être repris en main par une nouvelle
Métropole et conseiller municipal sur nance. équipe, préfigurant la cellule de faisabi-
lité, en septembre 2017. Deux mois plus
Cadrage global tard, le maire prenait sa décision et les
Une salle sportive La cellule de faisabilité a pour voca- travaux sont d’ores et déjà budgétés et
de 8 à 10 000 places tion de répondre à une question simple planifiés.
du type : ce projet est-il réalisable et
Une salle de sport, un palais des
congrès, un parc des expositions si oui, de quelle façon ? « Il s’agit d’être Compétences transversales
et un Zénith. Les travaux du en capacité d’éclairer une demande La cellule est composée actuellement
CO’Met (pour Centre Orléans émanant d’un décideur sous deux à d’un technicien bénéficiant d’une forma-
Métropole) devraient débuter trois semaines, sans avoir à chercher de tion d’ingénieur (ESITC Cachan). Il
courant 2018. Piloté en marché la main-d’œuvre en externe », poursuit- œuvre en binôme avec le directeur des
public global de performance
(MPGP), ce grand projet est il. Une façon de prendre rapidement une grands équipements et du patrimoine.
évalué à 100 millions d’euros HT décision en ayant toutes les données Autrement dit, son profil fait appel à
(+ 10 millions d’euros pour les entre les mains, en termes d’investisse- des compétences transversales en
infrastructures). La salle sportive ment, de fonctionnement, calendrier, matière de bâtiment avec, idéalement,
sera d’une capacité de 8 000 à type de procédure et de montage propo- de solides connaissances des disposi-
10 000 places et répondra bien
sûr aux cahiers des charges des sés. « À ce stade, il ne s’agit pas d’entrer tifs de montages contractuels.
fédérations sportives nationales finement dans les détails mais de trans-
et internationales. mettre un cadrage global. » Philippe David Picot | david1picot@yahoo.fr

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 27

•ADS196.indb 27 01/02/18 10:08


PRÉPAREZ 2018
avec vos prochains rendez-vous

JOURNÉE D’ÉTUDE
RÉSEAUX D’EAU INTELLIGENTS 5 avril FORUM ACHETEURS PUBLICS 22 mars
JOURNÉE D’ÉTUDE TRAVAUX ROUTIERS 29 mai MATINÉE 15 ANS
JOURNÉE D’ÉTUDE GEMAPI 26 juin DE DÉCENTRALISATION 28 mars

JOURNÉE D’ÉTUDE STATIONNEMENT 2 octobre ASSISES DE LA DÉMATÉRIALISATION 29 mai

JOURNÉE D’ÉTUDE DÉCHETS MÉNAGERS 4 octobre FORUM VILLES ET


TERRITOIRES INTELLIGENTS 7 juin
JOURNÉE D’ÉTUDE VOIRIE - AMIANTE 16 octobre
RDV DES FINANCES LOCALES 26 juin
JOURNÉE D’ÉTUDE ZÉRO PESTICIDES 4 décembre
MATINÉE GRAND PARIS 4 juillet
INNOVA’TER, LE RENDEZ-VOUS
DE L’INNOVATION TERRITORIALE 25 septembre
LES ÉTATS GÉNÉRAUX
DE LA SÉCURITÉ LOCALE 8 novembre
JOURNÉE D’ÉTUDE NUMÉRIQUE EN CLASSE
FORUM NUMÉRIQUE
12 juin
DES COLLECTIVITÉS LOCALES 15 novembre
JOURNÉE D’ÉTUDE RESTAURATION TERRITORIALE
11 octobre OBSERVATOIRE DES COÛTS
DU SERVICE PUBLIC 4 décembre
JOURNÉE D’ÉTUDE RYTHMES SCOLAIRES
6 décembre

JOURNÉE D’ÉTUDE GESTION


JOURNÉE D’ÉTUDE TRAVAIL DES PISCINES PUBLIQUES
À DISTANCE ET TÉLÉTRAVAIL 28 juin
29 mars

JOURNÉE D’ÉTUDE REVITALISATION


JOURNÉE D’ÉTUDE TÉLÉMÉDECINE DES CENTRES-VILLES ET CENTRES-BOURGS
19 juin 29 novembre

Pour plus de renseignements, vous pouvez contacter Elvire ROULET


elvire.roulet@infopro-digital.com - +33 (0)1 77 92 93 36

•ADS196.indb 28 01/02/18 10:08


Métier

© creps toulouse
Directeur du Creps de Toulouse
1992 : conseiller technique
Quels sont les enjeux de la Éric régional puis au sein de la afin d’en faire un outil complémentaire
Fédération française de
nouvelle organisation des Creps ? Journaux canoë-kayak.
efficace à la création de richesse écono-
Les Creps ont connu une évolution Directeur du Creps de 2002 : chargé du mique et d’emploi dans les territoires. La
importante avec la loi Notre du 7 août Toulouse depuis 2012. développement des région pourrait ainsi confier au Creps une
Titulaire du Capeps sports nature au
2015. Jusque-là établissements sous la ministère. mission d’incubation et de formation au
et du brevet d’État
seule tutelle du ministère des Sports, d’éducateur sportif 2010 : conseiller technique service des créateurs d’entreprises.
ils sont désormais des établissements option canoë-kayak. auprès du ministre chargé
des Sports.
publics locaux de formation dans les Ils ont aussi un rôle à jouer
domaines du sport, de la jeunesse et en matière d’innovation ?
de l’éducation populaire, et les régions tée pour la structuration et le développe- Les pouvoirs publics auront de plus en
ont gagné un rôle accru dans leur fonc- ment territorial des pratiques sportives plus besoin de s’appuyer sur des opéra-
tionnement en devenant propriétaires et de l’animation. Cela impose la mise en teurs agiles et ouverts sur l’innovation
des infrastructures et employeurs place d’une ingénierie de formation qui sociale. Les Creps pourraient ainsi deve-
d’une partie du personnel (accueil des positionne non plus la formation comme nir des espaces d’expérimentation, sorte
usagers et entretien du patrimoine). une offre mais comme un service, une de laboratoires au service des acteurs
Leur capacité d’intervention au service réponse à un besoin. publics et privés. Ils devront également
des politiques territoriales se trouve assumer de nouvelles missions corré-
ainsi renforcée. L’État reste présent mais Les Creps vont devenir en lées aux enjeux transversaux portés
ses missions en faveur du sport de haut quelque sorte des centres par les politiques ministérielles (correc-
niveau et de la formation profession- d’expertise ? tion des inégalités, cohésion sociale…)
nelle devraient s’effectuer en associant Le Creps doit produire une offre de et territoriales (emploi et formation,
de façon plus étroite et systématique les qualité pour les acteurs du sport et de recherche, innovation, enseignement
acteurs territoriaux. Une démarche de l’animation répondant à leurs demandes supérieur, environnement, santé…).
coproduction de la performance spor- et besoins pluriels. Il devient un centre À titre d’exemple, la participation du
tive peut être construite avec les fédéra- de ressources dans des domaines utiles Creps de Toulouse à la communauté
tions sportives. Mais cela nécessite une au plus grand nombre d’acteurs terri- des universités et des grandes écoles
organisation différente avec notamment toriaux. L’action des Creps doit s’ins- du territoire permet d’agir de façon coor-
des actions spécifiques et adaptées à une crire dans le développement écono- donnée, cohérente et prospective en
catégorie limitée de sportifs et d’éduca- mique et l’entreprenariat, pour lesquels matière de formation, de recherche et
teurs/entraîneurs en coordination avec le sport est reconnu comme un levier d’aménagement sportif du territoire.
l’État et la région. En matière de forma- et un atout incontestables. Il faut faire Jacques Vergnes-Carles |
tion, il s’agit de produire de la valeur ajou- preuve d’audace et de prise de risque jvergnescarles@regionpaca.fr

Bulletin d’adhésion
L’association « Sports et Territoires » Je soussigné(e) :
regroupe des professionnels du sport et Nom : ............................................................................................... Prénom : .....................................................................
des collectivités locales qui veulent réfléchir Adresse : .................................................................................................................................................................................................
ensemble à leurs pratiques et partager des Code postal : ........................................... Ville : ...............................................................................................................
expériences innovantes. Tél. : ............................................................................. E-mail : ..............................................................................................
L’adhésion (gratuite) permet de participer à Déclare vouloir adhérer à l’association Sports et Territoires.
des journées thématiques et de bénéficier de
l’expertise du réseau. Fait à : ...................... le : ........................................... Signature
Bulletin à renvoyer par email à sports.territoires@gmail.com ou par courrier à :
Pour nous contacter : sports.territoires@gmail.com Sports et territoires, Direction des sports, 2 rue Saint-Urbain, 67000 Strasbourg.

Acteurs du sport | N° 196 | Février 2018 29

•ADS196.indb 29 01/02/18 10:08


La Revue de presse Chers lecteurs, chaque mois, nous vous proposons un supplément
de 4 pages, composé d’articles sélectionnés dans les autres titres
de Territorial du Groupe Territorial. Notre objectif : vous être toujours plus utile,
en vous faisant découvrir la richesse de tous nos magazines.

BIM : comment contrôler


l’information
Le BIM se développe, son intérêt pour les professionnels commence
à progresser mais la masse d’informations qu’il traite est aussi
exposée à des risques dont il faut se prémunir.

organisation des projets de bâti- disponibles sur le Net. Les fournisseurs sion de ceux-ci peut aussi noyer l’essen-

L’ ments autour de la modélisa-


tion des données du bâtiment
(BIM pour Building Information Mode-
sont chaque jour plus nombreux à
mettre à la disposition des concepteurs
des représentations 3D au format IFC,
tiel en phase de réalisation. En consé-
quence, le nettoyage de tous les objets
inutiles sur la maquette permettra une
ling) donne à ce dernier une grande lequel devient le standard des objets meilleure lecture de celle-ci par ceux
importance. Les enjeux qu’il génère (gain BIM. La mise à disposition de ces objets chargés de réaliser l’ouvrage.
de temps, élimination des erreurs, perti- virtuels est faite avec sérieux par les Peut-être est-il même possible d’utili-
nence des choix de la maîtrise d’ouvrage) industriels qui ont compris tout l’en- ser la désinformation à des fins moins
sont sous-tendus par une qualité d’infor- jeu commercial de cette offre, mais ces avouables, pour remporter les marchés
mation irréprochable. Or, celle-ci n’est représentations graphiques peuvent par exemple. Il n’existe encore, à notre
actuellement que très peu contrôlée. ne pas correspondre exactement aux connaissance, aucun cas d’espèce mais
L’une des grandes qualités du BIM est de produits qu’ils sont censés représen- il est possible d’imaginer le profit qui
gagner du temps mais la contrepartie de ter. Même s’ils sont très approchants, les peut être tiré d’un dossier numérique
cette course contre la montre ne doit pas différences entre le virtuel et le réel se comportant de mauvaises données si
se traduire par une perte de qualité. Il est répercuteront sur la maquette numé- rien n’est mis en place pour les déce-
très facile de mettre une information en rique qui ne sera pas conforme à la ler. Il y a pourtant lieu de se mobiliser
ligne et celle-ci peut tout aussi rapide- réalisation future. puisque l’obligation d’utiliser le BIM pour
ment être rediffusée par un ou plusieurs toutes les consultations publiques était
acteurs du projet. La contrepartie de Sources possibles annoncée pour 2017. L’année s’achève
cette célérité est qu’une information de désinformation sans que le texte soit publié mais l’inten-
erronée est aussi rapidement diffusée Côté conception, le choix des objets BIM tion du Gouvernement demeure même
qu’une bonne. Il faut donc une valida- peut aussi être entaché d’erreur. Il peut si les équipes ont changé entre-temps.
tion avant toute diffusion de donnée. se porter sur une référence différente de En attendant ce texte, ne perdons pas
Les objets BIM sont de plus en plus celle préconisée dans les pièces écrites. de vue ce paragraphe de l’article 42 du
Il faut donc que la concordance entre les décret n° 2016-360 du 25 mars 2016 rela-
données écrites et graphiques soit véri- tif aux marchés publics :
fiée afin d’éviter les contentieux en cours « III. — L’acheteur peut, si nécessaire,
Le BIM dans toutes d’opération. exiger l’utilisation d’outils et de dispo-
ses dimensions Les objets BIM utilisés peuvent être sitifs qui ne sont pas communément
assortis d’étiquettes mentionnant des disponibles, tels que des outils de modé-
2D puis 3D, jusque-là c’est clair.
Mais 4D, 5D… nD Les choses se informations ; mais ces données liées lisation électronique des données du
compliquent ? Pas tant que ça. peuvent s’avérer non conformes à l’objet. bâtiment ou des outils similaires ». Cette
La 4D, c’est de la 3D à laquelle Les dimensions, les caractéristiques ou possibilité, qui devrait devenir obliga-
on a rajouté la dimension temps. les références peuvent être entachées tion en cours d’année prochaine, néces-
Et la 5D ? On a rajouté à la 4D
d’erreur, et seule une lecture attentive site que les collectivités se mobilisent
la dimension « ressources ».
Celle-ci comprend généralement et exercée sera capable de déceler ces pour garantir la fiabilité des informa-
les méthodes, les hommes incohérences. tions véhiculées par les marchés publics
et le matériel nécessaires à la Il faut aussi porter une attention parti- qu’ils lancent.
réalisation de l’ouvrage. Il est culière à l’utilité des objets BIM. Certains
ainsi possible de rajouter d’autres
dimensions pour créer la 6D,
objets peuvent avoir eu leur utilité en Solutions à mettre
la 7D, etc. s’il en est besoin. phase de conception pour apprécier la en œuvre
pertinence de l’ouvrage (arbres, voitures, C’est sans doute un défaut de jeunesse,
personnages à l’échelle) mais la profu- la mission de BIM-manager n’a pas le

30 Article extrait de la revue Techni.Cités n° 308

•ADS196.indb 30 01/02/18 10:08


La Revue de presse de Territorial

© Anton Petukhov - AdobeStock


Le recours au BIM se généralise et pourrait devenir obligatoire pour les consultations publiques. Mais pour que la modélisation numérique soit
pertinente, il faut que les données versées ne comportent pas d’erreur, ni d’incohérence.

même profil dans toutes les structures. Chacun aura aussi une part de vérifi- d’œuvre pourront être appelés à expli-
Organiser, définir, préconiser, accompa- cation des informations à verser à la quer comment ils comptent organiser
gner, suivre, gérer, telles sont les actions maquette numérique et la validation le chantier et comment ils vont mettre
le plus couramment proposées par finale incombera au BIM-manager de la en place un « protocole des échanges »
les cabinets qui se positionnent sur la maîtrise d’œuvre. Il faudrait qu’un prin- qui garantira la pertinence des données
mission de BIM- manager mais rares cipe devienne règle d’or pour chaque versées au BIM.
sont celles qui incluent dans leur offre acteur du BIM : « mieux vaut ne pas Une autre possibilité d’organisation
le contrôle de l’information qui est une donner d’information que de donner consiste à intégrer le BIM aux plans d’as-
matière essentielle du modélisme une information erronée ». surance qualité (PAQ) des entreprises
virtuel. Le maître d’ouvrage en charge de la quand elles en sont dotées.
Une opération de construction BIM commande publique a la possibilité de Ces documents s’y prêtent parfaitement
mettra en action plusieurs BIM- prescrire une organisation du futur chan- puisqu’ils décrivent par le détail toutes
manager puisque les maîtres d’ou- tier pour mettre en place les contrôles les dispositions à prendre pour réaliser
vrage, les maîtres d’œuvre et les entre- qu’il souhaite voir effectuer. L’écriture l’ouvrage. Les PAQ appliqués à un chan-
prises auront tous prochainement une de procédures incluses dans les pièces tier décrivent leur imbrication dans l’or-
personne chargée de cette mission. écrites des marchés permettra d’impo- ganisation de celui-ci. Autre avantage
Chacun de ces BIM-manager aura un ser la mise en œuvre des processus de et non des moindres, les procédures
rôle différent qui correspondra au rôle validation nécessaires. En réponse à ces de contrôle qu’impose un PAQ garanti-
de la structure pour laquelle il travaille. prescriptions, les candidats à la maîtrise ront la bonne exécution des contrôles
recherchés.
Ville d’Ajaccio
Un marché public 100 % BIM en Corse Jean-Paul Stephant,
ingénieur en chef territorial
L’hôpital d’Ajaccio a lancé un des tout premiers marchés « 100 % BIM » pour la
reconstruction de son centre hospitalier. L’utilisation du BIM a ainsi été exigée à
chaque phase du projet par le maître d’ouvrage et le maître d’œuvre a traduit ce vœu
dans tous les dossiers de consultation. Les candidats ont donc dû exprimer dans l’acte
POUR EN SAVOIR +
d’engagement quel était leur BIM-manager, quel était leur mode d’organisation autour • www.ffbim.fr/le-bim-est-il-obligatoire-
du BIM, les logiciels utilisés, leur capacité à produire des documents au format IFC – en-france
format standard entre les différents logiciels de BIM à l’instar du DXF en DAO – ou des • www.alain-bensoussan.com/avocats/
données au format BCF – format d’échange d’information sur les données rattachées bim-marches-publics/2015/06/23/
aux maquettes. • www.anyideas.net/2014/03/
plan-assurance-qualite/

Article extrait de la revue Techni.Cités n° 308 31

•ADS196.indb 31 01/02/18 10:08


La Revue de presse de Territorial

Un soutien aux actions


Sport-santé en milieu rural
L’appel à projet « Sport et santé en milieu rural » de la Fondation
de France vise à faciliter l’accès à la pratique d’une activité
physique régulière en milieu rural. Une attention particulière
est portée à la proximité.

n France, sur les 250 000 équi- importants et privilégiés. Le projet peut

E pements sportifs existants : 27 %


sont situés en zones rurales, 45 %
dans les pôles urbains et 28 % dans les
aussi inclure des actions de formation,
de capitalisation et de mise en réseau
des acteurs sur cette thématique. Enfin,
communes périurbaines. Les habitants les associations doivent obligatoire-
des communes rurales peuvent donc ment attester de la recherche de cofi-
rencontrer des difficultés pour pratiquer nancements.
une activité sportive.
Partenariat
Projets innovants L’ancrage territorial ainsi que la colla-
Dans une logique de prévention ou boration avec la ou les collectivités
d’amélioration de la santé, la Fondation locales concernées sont primordiales.
de France a décidé de soutenir via l’ap- Si le projet est porté par un établisse-
pel à projet « Sport et santé en milieu ment ou un service social ou médico-
rural » des projets innovants qui favo- social, il devra démontrer comment

©Vira Pogromska-AdobeStock
risent l’accès à la pratique d’une acti- les actions envisagées ont vocation à
vité physique régulière et de proximité. ouvrir l’établissement sur son environ-
Les associations doivent posséder une nement extérieur. De même, les projets
expérience notable sur le sujet et justi- d’activités physiques et sportives adap-
fier d’un ancrage sur le territoire rural tées ne seront recevables que s’ils sont
concerné. L’activité doit se dérouler construits avec un ou plusieurs établis-
en zone rurale et être à destination de sements médico-sociaux du territoire, démarche mise en œuvre en impliquant
personnes qui en sont les plus éloignées s’ils favorisent la mixité des publics autant que possible les usagers.
(personnes âgées, en situation de handi- et s’ils se déroulent sur les temps de
cap, souffrant de maladies chroniques, loisirs des publics ciblés. Les modali- Critères d’irrecevabilité
bénéficiaires des minima sociaux…). tés de suivi et d’évaluation de l’impact Les demandes concernant un projet
Ces personnes doivent avoir été iden- du projet devront prendre en compte d’investissement en matière d’infras-
tifiées au préalable et les associations les indicateurs proposés par la Fonda- tructure sportive ne seront pas retenues.
doivent démontrer le bien-fondé de leur tion de France et avoir été intégrées à la Il en va de même pour un projet stric-
démarche. tement événementiel qui ne s’inscrit
pas dans le temps et ne permet pas une
Accessibilité pratique régulière ou d’un projet à desti-
La pratique sportive doit être acces- Calendrier nation de personnes pratiquant déjà des
sible, régulière et ouverte au plus grand Les candidatures s’effectuent activités physiques au sein de la struc-
nombre de personnes sans limitation exclusivement en ligne jusqu’au ture. La compétition de haut niveau, le
d’âge. Une attention particulière sera 21 février 2018 minuit. fonctionnement récurrent des struc-
portée sur les critères spécifiques de La présélection des projets, étudiés tures ou des clubs sportifs (par exemple
par le Comité du programme Sport
proximité avec le lieu de vie réelle des Santé Insertion puis instruits par
un club qui finance l’activité pour ses
publics et l’implication des familles. L’en- la Fondation de France aura lieu en licenciés actuels) ne sont pas non plus
cadrement devra être de qualité et justi- mars 2018. En juin 2018, ils seront éligibles.
fier d’une articulation entre les compé- examinés par un comité d’experts.
Les décisions seront uniquement Émilie Gianre
tences sportives et sanitaires mobilisées
communiquées par voie postale
au service des personnes accompa- ou électronique en juillet 2018.
gnées. La dimension sociale et la durée En savoir plus
(projet pluriannuel) seront des critères bit.ly/2hO1ErD

32 Article extrait de la revue Associations mode d’emploi n° 195

•ADS196.indb 32 01/02/18 10:08


La Revue de presse de Territorial

L’encadrement des activités


de natation en premier degré
La circulaire du 22 août 2017 relative à l’enseignement de la natation
des premier et second degrés redéfinit les taux d’encadrement.
Les Atsem qui accompagnent les élèves d’école maternelle à la piscine
ne sont plus soumis à autorisation préalable du maire.

ne circulaire du 6 octobre 2017 abroge une précé-

U relative à l’encadrement des


activités physiques et sportives
dans les écoles maternelles et élémen-
dente circulaire en
date du 7 juillet 2011.
Elle rappelle que la
taires publiques (1) est venue rappeler mission des ensei-
que le taux d’encadrement des élèves gnants et des enca-
varie selon le type d’activité concernée. drants extérieurs est
double puisqu’elle
Taux d’encadrement renforcé consiste à « organi-
La circulaire distingue notamment les ser leur enseigne-
taux d’encadrement obligatoires selon ment mais égale-
qu’il s’agit d’activités physiques et spor- ment à assurer la
tives pratiquées dans le cadre de l’en- sécurité des élèves ».
seignement ordinaire, pour lesquelles L e nom bre d’e n-
l’enseignant peut assurer seul l’enca- cadrants pour un
drement, ou d’activités réalisées dans le groupe-classe consti-
cadre d’une sortie scolaire impliquant tué ne peut ainsi être

© shock - adobestock
un taux d’encadrement supérieur, ou inférieur à 2 pour
encore d’activités sportives dont la moins de 20 élèves
nature même nécessite un encadre- et varie de 2 à 4 enca-
ment renforcé (ski, escalade, randonnée, drants au-delà de 20
escalade, sports équestres etc.). L’ensei- élèves suivant qu’ils interviennent en nels ou bénévoles ». Les obligations
gnement de la natation dans les écoles maternelle, en élémentaire ou pour des relatives aux compétences (diplômes/
maternelles et élémentaires relève de groupes mixtes (cf. encadré). brevets/statuts) et honorabilité des
cette dernière catégorie et nécessite par encadrants varient selon leur qualité
conséquent un taux encadrement des Un dispositif variable de professionnel ou de bénévole mais
élèves renforcé. d’autorisation également selon leur champ d’inter-
Au titre de l’encadrement renforcé de vention. Les intervenants profession-
Double mission l’enseignement de la natation, l’ensei- nels sont ainsi réputés agréés par les
La circulaire du 22 août 2017 relative gnant peut être « aidé dans cette tâche services de l’Éducation nationale, mais
à l’enseignement de la natation (2) par des intervenants agréés, profession- soumis à l’autorisation du directeur de
l’école, tandis que les intervenants béné-
voles doivent disposer d’un agrément de
Groupe classe l’inspection d’académie en sus de l’au-
Groupe classe Groupe classe mixte torisation du directeur d’établissement.
d’élèves d’élèves d’école d’élèves d’écoles Les Atsem qui accompagnent les élèves
de maternelle élémentaire maternelle d’école maternelle à la piscine ne sont
et élémentaire en revanche plus soumis à autorisation
préalable du maire.
Moins de 20 élèves 2 encadrants 2 encadrants 2 encadrants
Anaïs Fauglas
avocat au barreau de Paris
De 20 à 30 élèves 3 encadrants 2 encadrants 3 encadrants
(1) Circulaire interministérielle n°2017-116 du 6-10-2017
MENE1717944C.
Plus de 30 élèves 4 encadrants 3 encadrants 4 encadrants (2) Circulaire n°2017-127 du 22 août 2017 sur l’enseigne-
ment de la natation.

33
acteurs de la

Article extrait de la revue Acteurs de la vie scolaire n° 92 viescolaire

•ADS196.indb 33 01/02/18 10:08


La Revue de presse de Territorial

Marché de travaux : le critère


relatif à la pénalité de retard validé
Dans un arrêt récent, une cour administrative d’appel a validé, dans
le cadre d’un marché de travaux, un sous-critère lié à la pénalité
en cas de dépassement de délai. Elle a également validé la méthode
de notation retenue et ce, bien qu’elle ait conduit à attribuer le marché
au candidat qui n’a obtenu la meilleure note sur ce seul sous-critère,
lequel ne représentait que 10 % de la note attribuée aux offres.

ans le cadre de son marché de tra- les autres propositions », rappellent infligée au cocontractant par jour de

D vaux pour la construction d’un


gymnase, la communauté de
communes de l’Arpajonnais a prévu que
maître Xavier Nguyen et Nicolas Lafay,
avocats au barreau de Paris. Pour juger
la méthode régulière, la juridiction
retard dans l’exécution du marché. La
cour estime que « le montant étant
proposé par le pétitionnaire dans son
les offres seraient appréciées au regard du d’appel estime que « la circonstance offre, ce sous-critère, pondéré à hauteur
critère prix (40 points) et du critère de la que la méthode de notation a conduit de 10 % de la note globale, tend à mesu-
valeur technique (60 points), décomposé à attribuer le marché au candidat rer la capacité technique de l’entre-
en quatre sous-critères dont celui sur la n’ayant obtenu la meilleure note ni prise à respecter les délais d’exécution
pénalité pour dépassement du délai indi- sur le critère du prix ni sur l’ensemble prévus dans les documents contrac-
qué dans l’acte d’engagement, fixée par des autres sous-critères du critère de tuels et n’est pas sans lien avec la perti-
le soumissionnaire (10 points). Le règle- la valeur technique […] ne saurait faire nence des moyens techniques qu’elle
ment de la consultation prévoyait que regarder la méthode de notation mise entend mettre en œuvre pour respec-
« plus cette proposition sera élevée, plus en œuvre comme étant par elle-même ter les délais de réalisation du marché ».
la note sera élevée ». Classée en seconde de nature à neutraliser la pondéra- Dès lors, ce sous-critère est, à ses yeux,
position, la société Savoie Frères a saisi le tion des critères de sélection. ». « Tel en rapport avec l’objet du marché de
tribunal administratif de Versailles d’une aurait été le cas, si la communauté de construction et n’est pas sans lien avec
demande tendant à la réparation de son communes avait attribué 10 points à le critère de la valeur technique de l’offre.
manque à gagner. Selon elle, le sous-critère la pénalité la plus forte et 0 aux autres « La CAA valide le choix du sous-critère
relatif à la pénalité pour dépassement de propositions », précise Nicolas Lafay. ‘‘pénalité’’.
délai n’est pas justifié par l’objet du marché De plus, « la circonstance que la meil- La position adoptée par la juridiction est
et est sans lien avec le critère de la valeur leure note globale soit attribuée au intéressante pour les maîtres d’ouvrage
technique. Par un jugement rendu le 5 mai candidat dont l’offre a été la mieux qui sont soumis à de réelles contraintes
2015, le tribunal a condamné la collectivité notée seulement au regard d’un sous- de temps dans les marchés de travaux.
à lui verser la somme de 125 000 euros. critère qui ne représentait que 10 % Ce sous-critère est un moyen de faire
Il considère que la méthode de notation de ladite note, n’est pas davantage en sorte que l’entreprise respecte le
retenue pour les sous-critères relatifs à la de nature à faire regarder cette offre délai. D’autant que c’est elle qui en fixe
pénalité pour dépassement de délai est comme n’étant pas l’offre économique- le montant », remarque maître Nguyen.
irrégulière au motif qu’elle aurait conduit ment la plus avantageuse au regard
à attribuer le marché au candidat n’ayant de l’ensemble des critères pondérés »,
Emmanuelle Maupin
obtenu la meilleure note ni sur le critère considère la CAA. « Ce n’est pas parce
du prix, ni sur l’ensemble des autres sous- qu’une offre est classée deuxième sur la @achatpublic.info
critères du critère de la valeur technique. majorité des critères et première sur un
En appel, la cour administrative annule le sous-critère que son offre n’est pas l’offre
jugement. économiquement la plus avantageuse.
On peut gagner le tour de France sans
Méthode de notation régulière victoire d’étape », ironise Maître Lafay.
« La méthode de notation retenue est
proportionnelle. Elle conduit à attri- Critère de la pénalité pour
buer la note la plus élevée à la propo- dépassement de délai
sition la plus élevée. Les autres notes Dans son arrêt, la juridiction d’appel
sont obtenues en proportion de l’écart relève que le sous-critère en cause est
entre la proposition la plus élevée et relatif à la pénalité susceptible d’être

34 Article extrait de la revue Techni.Cités n° 308

•ADS196.indb 34 01/02/18 10:08


Pour vos AAPC (gestion en DSP, construction d’un équipement…)
choisissez un spécialiste,
choisissez Acteurs du sport
Le mensuel
net
Le site inter
ÉQUIPEMENT
Les vestiaires modulaires
r
www.acteursdusport.f

conjuguent rapidité et
adaptabilité P. 15
INITIATIVES FÉDÉRALES
La pétanque veut faire
évoluer son image P. 24
s
dans les territoire
Développ er le sport
Juin-juillet
n° 190 2017

DOSSIER P.9

Salles de fitness :
quel rôle pour
la collectivité ?
© skynesher - istock

Mensuel - Prix au numéro : 12 € - ISSN : 1962-5960

•ADS190.indb 1 06/06/17 16:10

4 125 exemplaires 33 000 pages vues


mensuelles
ll

20 000 lecteurs 14 000 abonnés à la


newsletter hebdo

Avec Acteurs du sport, optez pour une visibilité maximale


* Source : étude IPSOS Audience des collectivités locales - 2015

Votre AAPC dans Acteurs du sport, c’est Votre AAPC dans Acteurs du sport, c’est
beaucoup plus qu’une simple publication : une visibilité maximale avec une paru-
• Une parution dans un titre à forte audience tion sur le site acteursdusport.fr et dans
la newsletter hebdomadaire dédiée :
• L’assurance d’être vu par le lectorat concerné :
15 % des lecteurs sont des équipementiers et/ou • Format bannière et/ou mégabannière
des délégataires • Logo cliquable pour renvoi vers le texte
• Votre AAPC mis en valeur par notre studio gra- de l’AAPC au format dématérialisé
phique (présence de votre logo et mise en page
attractive) Contact :
Géraldine BESSON - 04 76 93 12 34
geraldine.besson@infopro-digital.com
Devis gratuit sous 24 heures

•ADS196.indb 35 01/02/18 10:08


LES FORMATIONS

FORMATIONS 2018
Management public
Ressources humaines
Gestion technique
Gestion et finances locales
Numérique et smart city
Marketing et
DIPLÔMANTES
développement territorial
Relation usagers
CERTIFIANTES
Gouvernance locale et
administration générale INTER / INTRA
Marchés publics
Action sociale CLASSES VIRTUELLES

VOTRE CATALOGUE 2018


EST DISPONIBLE !

formations.lagazettedescommunes.com

•ADS196.indb 36 01/02/18 10:08