Vous êtes sur la page 1sur 4

La différence entre Impôt et taxe

Impôt Taxe
lié à la réalisation d'un revenu ou d'un profit charge fiscale sur les achats ou une situation
proportionnel au revenu ou au résultat n’est pas proportionnel au service rendu
IS,IR taxe foncière, TVA
L’impôt ne constitue pas le coût d’un service rendu et Même si un contribuable ne bénéficie pas du service,
n’implique pas de contrepartie. il doit s’acquitter de cette taxe fiscale

Le mot Fiscal en romain « FISCUS » veut dire le panier qui sert à récolter l’argent public

Les sources du droit fiscal

Les sources internes Les sources internationales


La constitution : l’art 39 Les conventions internationales qui visent la double
La loi et le règlement : le code général des impôts imposition.
La doctrine administrative : l’interprétation des
textes fiscaux par l’administration. Des mesures
d’ordre intérieur qui s’impose en vertu du principe
hiérarchique aux agents de l’administration.
Les principes du droit fiscal

1. Légalité de l’impôt : le consentement du parlement evers l impôt constitue la démocratie.


2. Egalité : s’impose à tous les citoyens en fonction de leur capacité contributive.
3. La nécessité : financer les charges publiques.
4. L’annualité : l’autorisation est annuelle (loi de finance)
5. La non-rétroactivité : une règle d’impôt ne peut s’appliquer à des faits antérieurs à l’entrée en vigueur
d’un texte.

Définition de l’impôt : L’impôt est Définition de la redevance : Le prix demandé


une prestation pécuniaire requise des particuliers pa directement à l’usager en contrepartie du service
r voie d’autorité, à titredéfinitif et sans contrepartie, qui lui est personnellement demandé.
en vue de la couverture des charges publiques.
Taxe parafiscale : prélèvement dont le revenu est
Définition de Taxe : Un prélèvement pécuniaire au réservé au budget de certains organismes pour
profit de l'Etat ou de collectivités territoriales ou mener une action précise.
des entreprises publiques en contre partie d'un
service public rendu par ces organismes (taxe de
service communaux)
Technique fiscale

Détermination de l’assiette fiscale Liquidation et paiement de l’impôt


Calcule de la base imposable, c’est le montant Calcul de l’impôt en affectant au montant de l’Assiette, le
auquel s’appliquera le tarif de l’impôt. taux de l’impôt et en appliquant les abattements prévus par
la loi.
Caractéristique du système fiscal marocain

Les impôts son généralement contenu dans le code des général des impots et la loi sur la fiscalité locale. Le
système fiscal marocain est basé sur les piliers de : IS, IR et TVA.

1. Système essentiellement déclaratif : les impôts supposent une déclaration de la part des assujettis (IS
TVA …) et d’autre sont plutôt prélevés à la source IR mais sur une base déclarative par les employeurs.
2. Système très largement utilisé par les autorités gouvernementales
3. Prédominance du régime déclaratif : déclaration par le contribuable et le paiement est spontané.
4. Système en perpétuel réforme : chaque loi de finance contient des nouveautés en terme fiscal.
5. Poids fiscal ne pesant pas de façon équilibrée sur les différents acteurs économiques.
La classification des impôts

L’étendu du champ Mode de répartition ou d’établissement des impôts Modalité


d’appli d’établissement
d’impôt
Impôt Impôt Impôt De quotité et Impôt Impôt fixe, Direct indirect
personnel réel de répartition spécifique proportionnel et
/advalorem progressif
Tient Il ne Quotité : Spécifique : Fixe : ayant un Les Les
compte de prend pas application d’un Ayant une montant fixe qui impôts impôts
la situation en taux déjà fixé par la assiette ne varie pas avec directs indirect
du considéra législation sur une constituée par l’importance de la touchent le s : sont
contribuab tion la base imposable unité de mesure matière imposable contribuabl ceux qui
le (IR) qui personna (exp : IS) (poids, (ex. droit e touchent
atteint la lité, il Répartition : le surface…) Ex. d’enregistrement). nomméme une
capacité atteint un taux d’imposition 100 Dh par Proportionnel : nt, et sont matière
contributiv élément n’est pas connu à tonne ou par dont le taux ne assis sur imposabl
e du économi l’avance mais gramme. varie pas quelle une e quel
contribuab que une déterminé en Advalorem : que soit l’étendue assiette que soit
le matière fonction de la Frappe le de la matière constante le
appréciée imposabl somme à percevoir produit taxable imposable (IS) (revenu, contribu
en terme e (exp : par les pouvoirs en valeur, il se Progressif : dont capital...). able. Ex.
de revenu TPI) publics. Cette calcule le taux croît avec TVA et
ou de somme est ensuite conséquemment la valeur de droits de
capital. répartie entre les en pourcentage l'assiette, (IR) douane.
différents de la matière
contribuables (ex : imposable
impôts locaux) évaluée en
argent.
Les fonctions de l'impôt

L'impôt a trois fonctions dans un Etat : - le fonctions financier - le fonctions économique - le fonctions
social et politique.

la fonction financière la fonction économique la fonction sociale et politique.


L’impôt permet la couverture des L’impôt exerce deux types d’action Impôt comme moyen de
charges publiques. La primauté de sur l’économie. L’action redistribution des richesses et
l’objectif financier implique que structurelle qui consiste à donner garant de la justice sociale (justice
l’impôt soit productif, impératif de des incitations fiscales à certain par l’impôt). Tout en prenant en
rendement qui exige que la charge secteur jugés primordiales comme considération la capacité
de l’impôt soit équitablement l’investissement et la création des contributive des contribuables à
répartie entre les contribuables. entreprises. L’action conjoncturelle travers la surimposition des riches
L’impôt ne sera être accepté que qui vise à faire face à certaines et l’exonération des pauvres.
s’elle juste. crises inflationnistes par exemple. Actuellement l’objectif premier de
Cette action peut se manifester soit l’impôt est d’alimenter les caisses
par l’allégement de la charge des trésors.
fiscale (exonération, abattement)
soit par la surimposition comme la
surimposition de l’importation des
produits de luxe.
La taxe sur la valeur ajoutée TVA
La TVA est une taxe générale sur la consommation qui frappe en principe tous les biens et services consommés
ou utilisés au Maroc, qu’il soit d’origine national ou étrangère. C’est une taxe indirecte supportée par le
consommateur final.
Activité hors champ de TVA : Activité agricole ; vente à l’état naturel des produits agricoles sans
transformation sauf dans sonprolongement normal (ex. fromage) effectué par l’exploitant. Activités civils ;
cession immobilière , acquisition d’œuvre d’art et cession de fond de commerce.

Champ d’application
Territorialité Personnes imposables Opérations imposables Opérations exonérées
Principe selon lequel Toute personne physique et Obligatoirement : Sans droit à déduction :
sont imposées à la morale y compris les opérations industrielles produits de 1ère nécessité,
TVA seulement les établissements public et commerciales artisanales, les journaux, livres, films..
opérations effectuées associations effectuant des profession libérales les petits prestataires et
et consommées à opérations entrant dans le accomplies au Maroc. fabricant CA inf à 500000.
l’intérieur du champ d’application de la Les importations Les opérations d’escompte
territoire marocain TVA. Les détaillants dont le CA et de réescompte. Les
notamment la Personne effectuant des sup à 2 000 000 DH crédits des associations de
livraison de opérations occasionnelles Sur option : les microcrédits.
marchandises, taxables . commerçants exportateurs Avec droit à déduction :
prestation de services Les résultats réalisés suite à pour leur CA à l’export, les exportations, les
et importation. une opération taxable, le les petits prestataires et engrais et certain matériel
bénéfice ou la perte n’a pas fabricant CA inf à 500000. agricole, équipement
d’effet sur l’exigibilité de la Les revendeurs en l’état hémodialyse, les
TVA. autre que les produits de médicaments
1ère nécessité CA sup à anticancéreux, hépatites
2.000.000.
Conditions d’exonération particulière :
1. Exonération du logement social à usage d’habitation principal pour une durée de 4 ans (superficie 50-
80m2, prix 250000 acte devant le notaire).
2. Exonération des coopératives : lorsque ils collectent des produits auprès des adhérents pour les revendre
et CA inf à 10.000.000 HT.

Les règles d’assiette de la TVA :

Le fait générateur : Evénement qui donne La base imposable : La base imposable comprend : •
naissance à la dette fiscale et rend l'impôt exigible. Prix total, tous frais compris, à l'exclusion de la TVA
On distingue : elle-même. • Recettes accessoires telles que la vente
imposable à la TVA • Recettes accessoires telles que la
vente de déchets ou d'emballages. • Subventions
d'exploitation. • Produits financiers tels que les
intérêts sur dépôt à terme.
• Les R.R.R.A. et escomptes viennent en diminution du
CA imposable.
Régime Régime débit Les taux
encaissem
ent (droit
commun)
Le fait La taxe est exigible lors de la Taux normal 20 % tous les biens et services
générant facturation sans considération de expressément soumis aux taux réduits.
l’exigibilit l'encaissement. Mais si Taux réduit 14% : • Beurre à l’exclusion du beurre
é de la l'encaissement intervient avant le de fabrication artisanale ; • Opérations de
TVA débit la T.V.A. devient exigible à la transports de voyageurs et marchandises à
intervient date de l’encaissement. l’exclusion du transport ferroviaire; • Energie
lors de Démarche : déclaration écrite électrique. Location compteurs électriques : 7%.
l’encaisse avant le 1er janvier ou dans les 30 Taux réduit 10% :• Denrées ou de boissons à
ment jours de date début d’activité. consommer sur place • Hôtels et restaurants •
total ou Joindre la liste des débiteurs et Location d’immeubles à usage d’hôtels• Produits
partiel du acquitter la taxe dans les 30 jrs qui alimentaires : huiles fluides alimentaires, sel de
prix ; suivent. cuisine, riz usiné, pâtes alimentaires• Produis
dans le Avantage : simplifier les travaux pétroliers et gaz.
cas de comptables qui reversent la TVA Taux réduit 7% • Eau livrée aux réseaux de
l’importa dés l’inscription de la facture ds le distribution publique ; • Location de compteurs
tion ; lors compte client. Le client peut d'eau et d'électricité ; • Produits
du déduire la Tva même avant le pharmaceutiques ; • Fournitures scolaires ; Sucre
dédouan paiement. ;
ement Inconvénient : produit un décalage Taux spécifique de TVA : 100 dh par hectolitre de vin
matériel. de trésorerie. Obligation de verser ou de boissons alcoolisés/ 5 dh par gramme d’or ou de
platine/ 0.10 dh par gramme d’argent. Ces taux relèvent
de l’argent et attendre le délai de
de l’admin de douane et impôt indirect.
paiement du client.
La base imposable pour les opérations Valeur de terrain= prix d’acquisition+ droit
immobilières : d’enregistrement+ droit de la conservation+ frais
des intermédiaires.
En cas de vente, la base imposable = prix de
cession- prix de terrai actualisé (coefficient de Mode de déclaration (mensuel et trimestriel) :
réévaluation).
1. Régime de mensuel : entreprises dont entre le revenu et les dépenses du
CA taxable N-1 sup ou = à 1.000.000 contribuable.
DH. et n'ayant pas d'établissement au
Maroc et y effectuant des opérations Les pouvoirs dévolus à l’administration
imposables. fiscale sont le Droit de contrôle des
2. Régime trimestriel : entreprises dont déclarations et des actes utilisés pour
CA taxable N-1 inf à 1.000.000 DH ; l’établissement des impôts, droits et taxes
nouvellement assujetties, dont Droit de constatation Contrôle de la
l'activité est saisonnière ou facturation et Droit de communication
Pouvoirs étendus d’investigation et de
occasionnelle.
communication.
Les droits et garanties des contribuables
Les garanties accordées aux contribuables
Les différents types de contrôle sont encadrés
par des procédures fixant les droits et les Avant le contrôle : Droit à la prescription Avis
obligations des contribuables et de de vérification Obligation de la formalisation
l’Administration dans le but de sauvegarder du début des travaux de contrôle par le biais
les garanties des contribuables. Les d’un PV.
rectifications envisagées par l’Administration Pendant le contrôle Droit à l’assistance et au
s’opèrent dans le cadre d’une procédure. conseil, Limitation de la durée du contrôle (3
Phase Administrative: deux Notifications et ou six mois) Obligation d’information de la
deux Réponses Phase devant les clôture des travaux de contrôle
commissions(CLT ou CNRF selon le cas) et Après le contrôle Obligation de notification
Phase judiciaire (à trois niveaux): Tribunal des résultats de contrôle dans un délai légal (3
Administratif de 1ère instance, d’Appel et mois- LF 2016) motivation des redressements.
Cour de Cassation.
Commissions locales de taxation (CLT) :
Il existe trois modalités d’exercice de vérification de comptabilité CA est inférieur à
contrôle, Contrôle sur pièces Relance des dix (10) millions de dirhams.
défaillants Examen des déclarations fiscales et
actes à partir du bureau, Contrôle sur place Commission Nationale du recours fiscal
Vérification générale et Vérification ponctuelle (CNRF) : vérifications de comptabilité (CA égal
(LF 2011) et l’Examen de l’ensemble de la ou supérieur à dix (10) millions de dirhams)
situation fiscale : contrôle de la cohérence