Vous êtes sur la page 1sur 5

COMPTABILITÉ FINANCIÈRE AVANCÉE

Frédéric LEPOUTRE,
Enseignant(e)s Marie GARCIA
et Stéphanie KEMPENERS
Axe de formation Gestion
N° du cours 12UGE30
Total des points attribués à cette matière 50
Volume horaire 60 h
Crédits 5
Langue d’enseignement et d’évaluation Français
Programme Bachelier GesEnt et Bachelier Ingeco
Année d’étude 2
Obligatoire ou facultatif Obligatoire
Quadrimestre 1er quadrimestre
Site Anjou
Coordonnées du service de l’enseignant Groupe matière Expertise comptable et révisorat
Dernière mise à jour Septembre 2018

OBJECTIFS GÉNÉRAUX
Le cours de COMPTABILITE FINANCIERE AVANCEE doit permettre aux étudiant(e)s d’exposer et
d’utiliser le raisonnement et les techniques spécifiques de la gestion comptable des sociétés
conformément aux obligations légales en vigueur.

Le cours utilise les techniques de la comptabilité générale tout en montrant comment la gestion
comptable est influencée par le Code des Sociétés et l’arrêté royal portant exécution de ce Code ainsi
que par certaines dispositions du Droit Fiscal.

La tenue d’une comptabilité régulière est un formidable outil de gestion et aussi une obligation légale
incontournable pour toutes les entreprises. Dès lors, toute formation à la gestion se doit d’intégrer
un enseignement comptable approfondi.

Le cours de COMPTABILITE FINANCIERE AVANCEE constitue des bases importantes pour le cours
d’ANALYSE DES ETATS FINANCIERS et de DROIT FISCAL.

PRÉREQUIS
Le cours se fonde sur les données financières des sociétés au départ des connaissances de base
acquises en 1ère année de Bachelier au cours de COMPTABILITE FINANCIERE.

Il est toutefois suggéré que l’étudiant(e) revisite plus particulièrement :

➢ les principes de base de la comptabilité financière tels que l’enregistrement conventionnel


et la structure des opérations patrimoniales et des opérations avec résultats, la
présentation et la structure du schéma légal des comptes annuels (bilan, compte de
résultats, annexe),
➢ les règles d’évaluation des entreprises et les dispositions légales y relatives,
➢ la comptabilisation des opérations de clôture tels l’inventaire, les impôts sur le résultat et
l’affectation du résultat.

Document pédagogique – 2ème année du Bachelier en Gestion de l’Entreprise et en Ingénieur commercial


Année académique 2018-2019
-1-
MÉTHODOLOGIE D’ENSEIGNEMENT ET SUPPORT
Type d’enseignement : exposé ex-cathedra entrecoupé de séances de travaux pratiques.

L’organisation comptable est présentée au départ d’exemples simples tirés de la pratique. Les
opérations plus complexes sont abordées progressivement et, toujours, en s’appuyant sur des cas
réels. Il est constamment fait référence aux dispositions légales applicables à chaque matière
envisagée.

Les aspects théoriques sont ensuite illustrés par des exercices à réaliser soit aux séances de travaux
pratiques, soit par les étudiant(e)s pour leur permettre d’appliquer les écritures, techniques et
concepts vus lors des exposés magistraux.

Support didactique : un syllabus de théorie présente en détail les différents points abordés au cours
en distinguant :

➢ l’aspect théorique,
➢ les dispositions légales applicables,
➢ l’incidence de ces dispositions sur la gestion de l’entreprise,
➢ les techniques comptables,
➢ les applications pratiques.

Les séances de travaux pratiques illustrent les principales techniques de gestion comptable
présentées en théorie. L’ensemble des documents nécessaires est mis à la disposition des
étudiant(e)s au SIC.

OBJECTIFS SPÉCIFIQUES EN TERMES DE SAVOIRS


À l’issue du cours, l’étudiant(e) doit être capable :
➢ de définir et d’enregistrer toutes les opérations comptables spécifiques aux sociétés,
➢ d’expliquer et d’utiliser les conventions relatives aux écritures comptables des sociétés
(libérations du minimum légal à la constitution, répartition bénéficiaire, …),
➢ de justifier toute écriture comptable au regard des principes de la (des) législation(s) en
vigueur,
➢ d’exprimer les pièces justificatives d’une société en écritures et en informations dans les
comptes annuels
➢ d’expliquer, éventuellement de critiquer voire d’améliorer l’imputation comptable relative
à chaque pièce justificative.

OBJECTIFS EN TERMES DE SAVOIR-FAIRE


Le cours de COMPTABILITÉ FINANCIÈRE AVANCÉE doit permettre :

➢ de tenir la comptabilité d’une société (plan comptable, livre journal, grand livre, livre d’inventaire,
comptes annuels) depuis sa création jusqu’à sa dissolution,
➢ d’établir et de justifier les liens entre la gestion d’une société et ses choix comptables,
➢ d’expliquer pourquoi et comment l’organisation de la comptabilité répond aux obligations
légales,
➢ de choisir, de justifier et de concevoir la solution qui lui semble la meilleure face à un problème
posé.

Document pédagogique – 2ème année du Bachelier en Gestion de l’Entreprise et en Ingénieur commercial


Année académique 2018-2019
-2-
ÉVALUATION FORMATIVE

Il n’y a pas d’évaluation formative formellement organisée. Toutefois les séances de travaux pratiques
constituent un moment privilégié pour initier les étudiant(e)s aux critères d’évaluation utilisé par les
enseignantes. De plus, des exercices non présentés aux séances de travaux pratiques sont proposés
aux étudiants. Les solutions de ces exercices seront accessibles via la plate-forme de
e-learning IchecMoodle.
Des permanences sont régulièrement organisées pour permettre aux étudiants de poser toutes leurs
questions.

ÉVALUATION SOMMATIVE

Les critères d’évaluation se fondent sur les objectifs et plus particulièrement sur le fait que l’étudiant
doit être capable:

➢ d’acquérir une connaissance et une compréhension des concepts théoriques pour pouvoir
définir et expliquer les dispositions légales et son contexte ayant une incidence sur la
gestion comptable des sociétés,
➢ de calculer et présenter tous les calculs relatifs à la matière concernée,
➢ d’identifier et enregistrer les écritures comptables relatives aux opérations spécifiques aux
sociétés dans le livre-journal et le grand livre des comptes en respectant les codes
comptables y afférents, afin de résoudre une situation comptable liée aux sociétés,
➢ d’organiser les informations obtenues dans l’exercice afin de schématiser celles-ci dans le
but d’établir une partie des comptes annuels d’une société.

Les étudiant(e)s seront interrogé(e)s par écrit pour la théorie et les travaux pratiques.
Durée totale de l’examen = 3 heures. La pondération des points est de 50% pour la théorie et 50%
pour a pratique.

L’examen théorique comportera plusieurs questions (question ouverte, Q.C.M., vrai ou faux ou mise
en application) et l’examen pratique comportera deux ou trois questions parmi les cas suivants :

• Un livre journal à expliquer


• Un cas d'entreprise à expliquer
• Comptabilisation d’un exercice avec présentation des calculs
• Comptabilisation d’un exercice avec présentation des calculs et présentation bilan et/ou CR
• Questions sur les documents supplémentaires (vidéos + articles)

PLAN DU COURS
Les opérations relatives au capital des sociétés :

➢ la constitution,
➢ l’augmentation du capital,
➢ la réduction du capital,
➢ la liquidation,
➢ les fusions de sociétés.

Les opérations spécifiques à la gestion des sociétés :

➢ l’affectation du résultat,
➢ les plus-values de réévaluation,
➢ les emprunts obligataires,
➢ les impôts différés,
➢ les liaisons financières inter-sociétés,
➢ le leasing

Document pédagogique – 2ème année du Bachelier en Gestion de l’Entreprise et en Ingénieur commercial


Année académique 2018-2019
-3-
BIBLIOGRAPHIE

ANGOT H., Système d’information de l’entreprise., Éd. De Boeck, Bruxelles, 2006, 5ème édition, 309 p.

ANTOINE J., CORNIL J.-P., Lexique thématique de la comptabilité, Éd. De Boeck Université,
Bruxelles, 1995, 5ème édition, 399 p.

ANTOINE J., CORNIL J.-P., Lexique thématique de la comptabilité, Éd. De Boeck Université,
Bruxelles, 2002, 7ème édition, 484 p.

ANTOINE J., Lexique thématique de la comptabilité, Éd. De Boeck Université, Bruxelles, 2008,
8ème édition, 489 p.

ANTOINE J., CORNIL J.-P., Précis de comptabilisation, Éd. De Boeck, Bruxelles, 1995, 7 ème édition,
256 p.

CABINET TCLM Mémento de clôture annuelle. Exercice d’imposition 2015. Revenus 2014,
Corporate© Copyright S.A., Bruxelles, janvier 2016, 16ème édition, 383 p.

CNAPELINCKX, G., Algèbre financière, Éd. Wesmael-Charlier, Namur, 1977

CNAPELINCKX, G., Tables financières des opérations à long terme, Éd. Wesmael-Charlier, Namur,
1972, table VIII.

COUSIN J.-M., VANDER LINDEN M., Principes de comptabilisation, Ced. Samsom, Diegem, 1993,
12ème édition

DAERDEN, M., Introduction à l'étude des sociétés. aspects juridiques, comptables, financiers et
fiscaux, Éd. LABOR, Bruxelles, 1987

DE WOLF M., SAERENS P., Élements de droit des sociétés, Bruylant & Erasme, Bruxelles, 2006, 155 p.

DUCASSE E., JALLET-AUGUSTE A., OUVRARD S., PRAT DI HAURET C., Normes comptables
internationales, Éd. De Boeck, Bruxelles, 2005, 192 p.

GILLET J.-P., GINSBURGH V., MICHEL P., KHROUZ F., Comptabilité, Office International de
Librairie, Bruxelles, 1985

KLUWER, Traité pratique des comptes annuels, Éd. Kluwer, Bruxelles, 1984.

LURKIN P., DESCENDRE N., LIEVENS D., Le nouveau droit des sociétés et du contrôle, Créadif,
Bruxelles, 1985, 2 volumes

LURKIN P., DESCENDRE N., GOMEZ A., MAYEZ F., Lois coordonnées sur les sociétés
commerciales (Coordination officieuse au 15 juillet 1998), Bruylant, Bruxelles, 1998

PEETERS V., VINCKE J.-P., La comptabilité des sociétés au présent, Éd. De Boeck, Bruxelles, 1989.

WUILLAUME, M., Vade-mecum du liquidateur de sociétés et d'associations, Éd. Créadif, Bruxelles, 1983

ARTICLES

BENOIT-MOURY A. et al., Les fusions et scissions de sociétés commerciales, in Revue pratique des
Sociétés, Louvain, Troisième trimestre 1993

Document pédagogique – 2ème année du Bachelier en Gestion de l’Entreprise et en Ingénieur commercial


Année académique 2018-2019
-4-
BRANCKAERT, K., VANDERLINDEN, M., Traitement comptable d'une fusion ou d'une scission, in
Comptabilité et fiscalité pratiques, Bruxelles, janvier 1994

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES, Incorporation au capital de plus-values de


réévaluation, Bulletin C.N.C., Bruxelles, avril 1983, n° 10

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES, Loi du 17 juillet 1975 relative à la comptabilité et aux
comptes annuels des entreprises et arrêtés d'exécution, C.N.C., Bruxelles, mars 1998

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES, Mouvements des capitaux propres, Bulletin C.N.C.,
Bruxelles, mars 1995, n° 34

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES, Primes d'émission, Bulletin C.N.C., Bruxelles, janvier
1984, n° 13

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES, Traitement comptable de l'amortissement du capital,


Bulletin de la C.N.C., Bruxelles, mars 1995, n° 34

COMMISSION DES NORMES COMPTABLES, Traitement comptable des fusions, Bruxelles, juin
1994, n ° 32

COMMISSION JURIDIQUE DE L'INSTITUT DES REVISEURS D'ENTREPRISES, Aperçu des


activités, Études C.B.N.C.R., Bruxelles, 4/1988.

DIVERS

DUTERME, O., Introduction à la notion de crédit, Séminaire de comptabilité I.C.H.E.C., 1ère licence,
1992

HORSMANS, G., T'KINT, F., Le nouveau droit des sociétés : apports, capital, augmentations de
capital, U.C.L., Département de droit économique et social, Journée d'études du 6 mars 1985,
Bruxelles

LURKIN P., LIEVENS D., Les nouvelles modifications de la législation comptable belge, Étude de cas,
ICHEC, Bruxelles, 1983

SERVAIS, J.-L., Analyse des États financiers, Bruxelles, ICHEC-SIC, 2010.

THILMANY, J. , Questions spéciales d’impôts des sociétés, Bruxelles, ICHEC-ESSF, 1994.

VAES et GOBLET, La technique de financement des entreprises, Dunod, 1965

SITES INTERNET

www.icheccampus.ichec.be (avec des liens vers d’autres sites en rapport avec la comptabilité)

www.cass.be

www.fisconet.fgov.be

Document pédagogique – 2ème année du Bachelier en Gestion de l’Entreprise et en Ingénieur commercial


Année académique 2018-2019
-5-