Vous êtes sur la page 1sur 3

IMMUNITE ANTI-INFECTIEUSE 

: mécanisme, facteurs
spécifiques et non spécifiques
1 INTRODUCTION
1.1 Définition
L’immunité anti-infectieuse est un ensemble de mécanismes biologiques permettant à l’organisme
d’assurer son intégrité en éliminant ou en le protégeant des agents pathogènes au cours d’une
infection.

1.2 Intérêts

1.2.1 Prévalence
Les infections sont fréquentes dans n’importe quelle spécialité médico-chirurgicale.

1.2.2 Urgence et gravité


Certaines infections mettent en jeu le pronostic vital à court et à moyen terme.

1.3 Rappels sur les structures antigéniques des bactéries et virus  :

1.3.1 Bactéries :
- Antigènes liés à la structure
- Toxines bactériennes
 Endotoxines
 Exotoxines
- Enzymes bactériennes

1.3.2 Virus :
Ce sont les protéines virales
- Protéines structurales :
 Enveloppe ou capside
 Protéines structurales
- Protéines non structurales :
 Enzymes virales
 Protéines de régulation

2 IMMUNITE NON SPECIFIQUE :


2.1 Définition :
Il s’agit des mécanismes de défense naturelle de l’organisme.

2.2 Mécanismes :
- Protection physique :
 Statistique : Peau, muqueuse et leurs produits de sécrétion
 Dynamique : Battement des paupières
- Protection chimique :
 Acidité
 Enzymes
 Mucus
 Sels biliaires
- Protection écologique :
 Flore microbienne
- Protection humorale :
 Système de coagulation
 Système du complément
- Protection cellulaire :
 Cellules phagocytaires
 Cellules d’activité endocytaire
 Cellules natural killer et killer
- Réaction inflammatoire.

2.3 Facteurs :
Les facteurs sont les mécanismes d’échappement des bactéries et des virus aux mécanismes de
défense.

- Rupture de la continuité des barrières mécaniques :


 Accidentelle : piqûre, érosion, plaie, morsure…
 Artificielle : injection, transfusion sanguine, greffe de tissu, transplantation
d’organe…
- Localisation dans de zones non accessibles :
 Germes à développement intra-cellulaire
- Résistance aux mécanismes effecteurs :
 Protection par une capsule empêchant la phagocytose
 Echappement à l’action du complément :
 Non activation du complément
 Activation du complément sans fixation sur la paroi
 Recouvrement d’un nucléotide sialylé empêchant l’activation
 Production de protéinases détruisant certaines composants du complément
 Résistance naturelle des bactéries
- Désorganisation de la réponse immune :
 Déficit immunitaire congénitale ou acquise

3 IMMUNITE SPECIFIQUE
3.1 Définition :
Il s’agit des mécanismes de défenses acquises mises en place après un contact éducateur des cellules
immunologiquement compétentes avec les antigènes.

Elle intervient quand les mécanismes de défense non spécifiques sont dépassés.

3.2 Mécanismes :
- Captation des antigènes par les cellules présentatrices d’antigènes :
 Macrophages, cellules dendritiques, LB
- Présentation des antigènes
- Activation de l’immunité spécifique soit :
 Immunité adaptative cellulaire : LT CD4, LT CD8
 Immunité adaptative humorale : LB, Immunoglobulines
- Réponse immunitaire :
 Pathogène extra-cellulaire : phagocytose, système du complément, LB,
immunoglobulines
 Pathogène intra-cellulaire : macrophages, natural killer cells, lymphocytes T
 Cellules infectées par un virus : natural killer cells, lymphocytes T cytotoxiques.

3.3 Facteurs :
Ce sont les mécanismes d’échappement aux mécanismes de défense spécifiques.

- Limitation de la reconnaissance spécifique :


 Exposition en surface des antigènes peu immunigènes
 Production d’antigène présentant une grande variabilité
 Libération d’antigènes solubles (à distance du germe : production d’anticorps)
- Résistance aux mécanismes effecteurs :
 Production d’enzymes détruisant les produits cytotoxiques des lysosomes
 Facilitation du développement de mécanisme d’échappement, soit par :
 Régulation de l’expression de leur génome
 Processus de mutation et de variation génomique
 Grande plasticité des populations bactériennes
- Troubles du CMH de classe II :
 Perturbation des molécules circulantes
 Diminution de l’expression des molécules
 Suppression des molécules
- Diminution de l’expression des molécules d’adhésion.

4 CONCLUSION :
Les infections sont fréquentes

2 mécanismes de défense de l’organisme : immunité naturelle et l’immunité spécifique.