Vous êtes sur la page 1sur 2

La transmission hydrostatique

LA TRANSMISSION HYDROSTATIQUE

Principe

Dans les transmissions hydrostatiques, un fluide porteur d’énergie cjrcule entre une unité primaire (pompe) et une unité secondaire (moteur) et transmet de cette manière des couples et des mouvements en rotation.

Unité primaire et unité secondaire sont des organes de refoulement dans lesquels la puissance transmise est le produit d’un débit par la chute de pression. L’énergie mécanique du moteur d’entraînement (moteur thermique par exemple) est convertie par la pompe en énergie hydraulique emmagasinée dans le fluide: le fluide est donc mis sous pression dans la pompe. Par l’intermédiaire de conduites, le fluide sous pression parvient à un moteur hydraulique qui a pour fonction de reconvertir l’énergie hydraulique en énergie mécanique.

Particularités

Réglage continu de la vitesse et par conséquent, dans le cas de

commande de roues, démarrage sans à-coups et variation continue de la vitesse.

Modification de la force secondaire (sortie) sans interruption de la force

de traction, la liaison énergétique étant établie en permanence entre le moteur d’entraînement et la commande des roues.

Inversion du sens de rotation et régulation de la vitesse sans éléments

mécaniques (boîte de vitesses, embrayages) d’où simplicité de la commande et de la manœuvre (levier).

Effet de freinage par réduction du débit de la pompe.

Liberté totale dans la disposition des pompes et moteurs.

Le ralentissement et l’accélération peuvent être limités à une valeur

quelconque.

Protection simple et efficace par implantation de limiteurs de pression.

Fonctionnement du moteur dans les conditions de vitesse et de charge

idéales pour un rendement optimum.

page 1

La transmission hydrostatique

Les circuits ouverts

La pompe aspire le fluide contenu dans un réservoir et le refoule dans une conduite haute pression jusqu’au moteur hydraulique et la totalité du fluide retourne au réservoir.

Le sens de rotation du moteur peut être inversé au moyen d’un distributeur intercalé dans le circuit. Le freinage n’est possible que par l’étranglement du flux secondaire.

Les conduites de travail doivent être protégées contre les pointes de pression qui se manifestent lorsqu’on inverse le sens de rotation.

qui se manifestent lorsqu’on inverse le sens de rotation. Les circuits fermés Systèmes entièrement hermétiques

Les circuits fermés

Systèmes

entièrement

hermétiques

pour

lesquels

le

fluide

détenu

ne

retourne pas dans un réservoir mais directement au côté basse pression de la pompe.

Une pompe de gavage compense les fuites de fluide en maintient la pression d’entrée à la valeur voulue.

Le montage est réalisé symétriquement; Unité primaire et unité secondaire sont réversibles (pompe ou moteur), le flux énergétique est réversible.

De par le montage symétrique, l’installation en circuit fermé est plus

) . Il sera utilisé dans des

onéreuse (soupapes supplémentaires, pompe de gavage,

applications exigeant à la fois réversibilité et freinage du secondaire sans étranglement

du fluide (échauffement).

exigeant à la fois réversibilité et freinage du secondaire sans étranglement du fluide (échauffement). page 2

page 2