Vous êtes sur la page 1sur 87

COURS DE FINANCE DE MARCHES

Module préparé et présenté par:

M. Djibril FAYE

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 1


Présentation de l’Orateur

Objectif du cours

Présentation du cours

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 2


PRESENTATION DE L’ORATEUR

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 3


OBJECTIF DU COURS

L’objectif :

Connaitre le fonctionnement d’un marché financier;

Conseiller vos clients dans le choix de leurs


investissements;

Effectuer un investissement rentable en tant que futurs


décideurs.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 4


PLAN DU COURS
INTRODUCTION

CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

1-1 LES FONCTIONS ECONOMIQUES DU MARCHE

1.1.1 Le financement des entreprises


1.1.2 Les mutations des entreprises
1.1.3 La réalisation des placements

1-2 LA STRUCTURE ORGANISATIONNELLE DU MARCHE FINANCIER

1.2.1 Le pôle public


1.2.2 Le pôle privé
1.2.3 Le marché d’Euronext
1.2.4 Le Marché Financier de l’Afrique Centrale
1.2.5 Le Marché Financier de l’Afrique de l’Ouest
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 5
PLAN DU COURS

1-3 LES ORDRES DE BOURSE ET LA COTATION DES TITRES

1.3.1 Les ordres de bourse


1.3.2 La cotation des titres

CHAPITRE 2: LES PRINCIPAUX PRODUITS FINANCIERS

2-1 LES ACTIONS

2.1.1 Définition
2.1.2 Les différentes catégories d’actions
2.1.3 Les risques liés aux actions
2.1.4 Analyse du marché des actions
2.1.5 Mesure de la rentabilité et du risque d’une action

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 6


PLAN DU COURS
2-2 LES OBLIGATIONS

2.2.1 Définition
2.2.2 Les différentes catégories d’obligations
2.2.3 Les caractéristiques d’une obligation
2.2.4 Les modalités de remboursement d’une obligation
2.2.5 La notion de sensibilité
2.2.6 Les risques liés aux obligations

2-3 LES OPCVM


2.3.1 Définition
2.3.2 Les différents types d’OPCVM
2.3.3 Le fonctionnement des OPCVM
2.3.4 Les avantages d’un placement en OPCVM
2.3.5 Comment calculer la Valeur Liquidative d’un OPCVM
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 7
PLAN DU COURS

2-4 LES PRODUITS DERIVES

2.4.1 Les contrats à terme


2.4.2 Les contrats d’option
2.4.3 Les swaps

CHAPITRE 3: LA FISCALITE DES VALEURS MOBILIERES AU GABON

3-1 CHAMP D’APPLICATION

3-2 MODALITES D’IMPOSITION

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 8


INTRODUCTION
La finance de marchés se défit comme étant l’ensemble des opérations concernant les
marchés financiers (organisation, fonctionnement, placements).
Le marché financier recouvre tous les échanges de capitaux effectués pour des durées
supérieures ou égales à deux ans. Au sens étroit, il s’agit du marché boursier: marché où
sont cotés et négociés les instruments financiers.

Le marché des actions et des obligations:

Les actions et les obligations sont d’abord émises par les entreprises ( et éventuellement
l’Etat et ses démembrements) sur le marché primaire et ensuite échangés sur le marché
secondaire.

 Le marché primaire:

C’est le marché sur lequel, l’Etat, les collectivités locales et les entreprises peuvent en
contre partie de valeurs mobilières se procurer de capitaux à longues durées, nécessaires à
la couverture de leurs besoins.
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 9
INTRODUCTION
Le marché secondaire:

Le marché secondaire est le marché sur lequel s’échangent des titres antérieurement émis
sur le marché primaire. En l’absence d’un tel marché, les investisseur devraient attendre
la liquidation de l’entreprise ou la date d’échéance des emprunts pour récupérer leurs
capitaux.

Le marché des produits dérivés:


Les intervenants sur les marchés financiers ainsi que les agents économiques font face à
divers risques dont le risque de taux, le risque de change, le risque de prix des matières
premières, le risque de fluctuation de cours. En présence de ces risques, les agents
économiques souhaiteraient soit les atténuer, soit les transférer à d’autres. Les produits
dérivés ont été élaborés pour assurer ce transfert.

Les produits dérivés peuvent être définis comme des contrats dont la valeur dépend de
celle d’un actif ou d’un indice sous jacent.
Les produits dérivés sont négociés soit sur des marchés organisés, soit sur des marchés de
gré à gré. Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 10
INTRODUCTION
Les marchés organisés (réglementés) se caractérisent :

Par des contrats standardisés ;


L’interposition d’une chambre de compensation ;
Et une grande transparence (statistiques disponibles, publiques et précises sur les prix, les
volumes ….).

Les marchés de gré à gré :

Relèvent par conséquent de relations bilatérales et par conséquent :

Sont non standardisés,


Sans interposition d’une chambre de compensation,
Et plus opaques en termes d’informations.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 11


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

1-1 LES FONCTIONS ECONOMIQUES DU MARCHE FINANCIER:

1.1.1 Le Financement des Investissements:

Le marché financier assure la rencontre directe entre de nouveaux épargnants et les


agents économiques (Etat, collectivités publiques, entreprises etc) recherchant des fonds
pour financer leurs projets.

1.1.2 Les Mutations Financières des Entreprises:

Le marché financier permet le changement dans la structure des grandes entreprises


cotées c’est-à-dire dans la répartition de leur capital. Il favorise ainsi les alliances, les
restructurations, les fusions, les rachats d’entreprises.

1.1.3 La Réalisation des Placements:

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 12


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

1-2 LA STRUCTUCTURE ORGANISATIONNELLE DUMARCHE FINANCIER:

1.2.1 Le pôle public:

L’autorité de marché

1.2.2 Le pôle privé:

L’entreprise de marché
Les prestataires de services d’investissement
Les membres négociateurs
La chambre de compensation

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 13


ORGANE REGULATEUR

L’ENTREPRISE DE MARCHE CHAMBRE DE COMPENSATION

PRESTATAIRES DE
SERVICE NEGOCIATEURS DEMARCHEURS
D’INVESTISSEMENT

PUBLIC INVESTISSEUR

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 14


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

1.2.1 Le pôle public:

L’autorité de marché:

L’autorité de marché est garant de l’intérêt public et a pour attributions :

o de contrôler les opérations financières des sociétés cotées (introductions en bourse,


OPA, fusions…)
o d’autoriser la création de SICAV et de FCP;
o de déterminer les obligations des professionnels autorisés à fournir des services
d’investissement ou de conseils en investissement;
o de superviser l’entreprise de marché.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 15


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER
1.2.2 Le pôle privé:

L’entreprise de marché

L’entreprise de marché a pour activité principale d’assurer le fonctionnement du marché.

 Les prestataires de services d’investissement

Les entreprises d’investissement sont des personnes morales qui ont pour activité:

o La réception et la transmission d’ordres de bourse pour le compte de tiers;


oL’exécution d’ordres de bourse pour le compte de tiers;
oLa négociation pour compte propre;
oLa gestion de portefeuille pour le compte de tiers.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 16


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

Les membres négociateurs:

Seuls les membres négociateurs agréés peuvent accéder à la plate forme de négociation.
Les prestataires de services agréés peuvent également devenir membres négociateurs s’ils
remplissent certaines conditions. Parmi les conditions exigées figure l’existence de
moyens techniques permettant de se connecter à la plateforme de négociation.

La chambre de compensation:

La chambre de compensation est une institution essentielle au fonctionnement des


marchés financiers organisés. Sa mission principale est d’éviter le risque de contrepartie:

Pour le vendeur: risque de ne pas être payé


Pour l’acheteur: risque de ne pas être livré

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 17


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

La chambre de compensation:

En pratique, la chambre de compensation s’interpose entre l’acheteur et le vendeur.


Elle achète les titres du vendeur et les revend à l’acheteur. Si le vendeur est défaillant,
elle se charge de se procurer les titres et de les livrer à l’acheteur au prix convenu pour
procéder à la transaction. La chambre de compensation prévient largement ces risques en
exigeant des garanties de la part des prestataires de service d’investissement.

VENDEUR PSI CHAMBRE DE COMPENSATION PSI ACHETEUR

•Les flèches bleues représentent les flux d’instruments financiers


•Les flèches rouges représentent les flux de liquidité.
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 18
CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER
1-2-3 LE MARCHE D’EURONEXT:

Dans le cadre de l’union européenne, une évolution importante a été notée dans les
marchés financiers. Il s’agit de la création d’Euronext qui est la première bourse
européenne.

La société Euronext créée en 2000, résultait de la fusion des bourses d’Amsterdam, de


Bruxelles et de Paris. Ensuite, Euronext s’est développée en fusionnant avec la bourse de
Lisbonne et grâce à l’acquisition du marché dérivé anglais LIFFE (London International
Financial Futures and options Exchange).

Euronext est chargée des missions suivantes:


oSuperviser, encadrer et contrôler le marché;
oGarantir la bonne fin des transactions;
oDiffuser des informations financières fiables;
oAssurer la liquidité du marché;
oAdmettre les valeurs à la cote;
oGérer les systèmes informatiques
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 19
CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

Depuis avril 2007, un accord de fusion a été conclu entre NYSE et EURONEXT ce qui
a aboutit à la création d’une nouvelle entité appelée NYSE-EURONEXT

NYSE-EURONEXT

Groupe Euronext
NYSE
Amsterdam Paris

Bruxelles LIFFE

Lisbonne

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 20


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

1-2-4 LE MARCHE FINANCIER DE L’AFRIQUE CENTRALE (MFAC):

Le MFAC est issue de la nécessité de moderniser et de compléter le secteur monétaire et


financier de la CEMAC.

Cette volonté de couvrir les besoins de financement à long terme des économies de la
CEMAC a poussé les autorités politiques de donner mandat à la banque centrale en 1999,
la mission de superviser l’étude de faisabilité pour la création d’un marché financier
régional.

En décembre 2000, la Bourse de Valeurs Mobilières de l’Afrique Centrale ( BVMAC) est
créée. Elle est dotée de la mission d’organiser, d’animer et de gérer le marché boursier
régional.
En décembre 2001, la Commission de surveillance du Marché Financier (COSUMAF) a
vu le jour. Elle est désignée comme autorité de régulation du MFAC.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 21


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER
COMMISSION DE SURVEILLANCE DU MARCHE
FINANCIER DE L’ AFRIQUE CENTRALE (COSUMAF)

BVMAC DC BR

EMETTEURS SDB SGP

CONSEILLERS EN INVESTISSEMENT
FINANCIER (CIF)

-INVESTISSEURS INSTITUTIONNEL
-EPARGNANTS
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 22
CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER
La COSUMAF:
La COSUMAF en sa qualité d’organe régulateur du MFAC assure trois principales
missions:

La protection de l’épargne investie;


L’information des émetteurs;
Veille au bon fonctionnement du marché.

La BVMAC:
La BVMAC est investie de la mission d’organiser, d’animer et de gérer le marché
financier. Elle a pour mission:

D’organiser l’inscription et la cotation des titres;


D’assurer la publication des cours;
De promouvoir le développement du marché.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 23


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

Le Dépositaire Central:

Le rôle du Dépositaire Central est de gérer le dénouement des transactions boursières.


Les principales missions du dépositaire central sont:
oDe conserver des titres de valeurs mobilières admises à la cote de la bourse régionale;
oD’être le tiers gagiste des valeurs mobilières faisant l’objet d’un nantissement;
oD’être agent de règlement/livraison des valeurs mobilières admises à la cote de la
bourse régionale.

La Banque de Règlement:

Elle est chargée d’assurer le dénouement en espèce des transactions effectuées sur le
marché financier.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 24


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

1-2-5 LE MARCHE FINANCIER DE L’AFRIQUE DE L’OUEST:

C’est en 1991 que les travaux préparatoires pour la création d’un marché financier
régional en Afrique de l’Ouest ont commencé à l’initiative de la Banque Centrale des
Etats de l’Afrique de l’Ouest ( BCEAO) avec le concours de la Banque Mondiale.

En 1993,le conseil des Ministres de l’UMOA décide la création d’un marché financier
régional et donne mandat à la BCEAO de conduire le projet.
En 1998, les travaux de la BCEAO aboutissent à la création de la BRVM et du DC/BR.

La création de ce marché financier régional avait principalement pour but:

oD’annuler l’existence du décalage séparant les capacités et les besoins de financement;


oApporter des fonds supplémentaires à l’investissement que seules les ressources
bancaires ne peuvent satisfaire;
oContribuer à la baisse du recours au financement extérieur;
oOffrir aux Etats de nouveaux instruments pour absorber la surliquidité bancaire qui
s’accumulait selon la trésorerie appréciée à travers les comptes de la BCEAO.
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 25
O
R
G
A
N CONSEIL REGIONAL
E
S

C
E
N BOURSE REGIONALE DES VALEURS
T DEPOSITAIRE CENTRAL / BANQUE DE
R MOBILIERES REGLEMENT
A
U
X

R
E
P
ANTENNE NATIONALE DE BOURSE
R
E
– ANB -
E
N
T
A
T
I
O
N
SGI
D
A SOCIETES DE GESTION
N
S DE PATRIMOINE APPORTEURS D’AFFAIRES DEMARCHEURS
C
H
A
Q
U
E

P
A
Y
PUBLIC INVESTISSEUR
S
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 26
CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

CREPMF:
Le CREPMF réglemente le fonctionnement du marché notamment:
oEn édictant une réglementation spécifique au marché boursier régional;
oEn instruisant les plaintes de toute personne intéressée, relatives aux fautes, omissions
ou manœuvres préjudiciables aux droits des épargnants et au fonctionnement du marché.
oEn conciliant et en arbitrant les différends pouvant survenir à l’occasion des relations
professionnelles entre les intermédiaires financiers et les structures de gestion du marché.

LA BRVM:

Elle a pour mission:

oL’organisation du marché financier;


oLa diffusion des informations boursières;
oLa promotion du marché.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 27


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

Le DC/BR:
La principale mission du Dépositaire Central est la conservation et la circulation des
valeurs mobilières. La Banque de Règlement assure le règlement en espèces des
transactions. Les autres mission du DCBR sont:
oLe dénouement des opérations de bourse en assurant la compensation valeur par valeur
entre les titres achetés et vendus pour le compte de chaque SGI;
oLe règlement des soldes liés aux échanges de titres et la rémunération résultant de la
détention de valeurs mobilières
oLa mise en œuvre d’un fonds de garantie en cas de défaillance d’un intervenant.

Les Apporteurs d’affaires:


Les apporteurs d’affaires ont pour but de promouvoir les opérations sur le marché
financier pour leur propre compte ou celui de tierces personnes, de débusquer de
potentiels investisseurs, de convaincre les indécis, d’orienter les clients vers l’achat de
telles ou telles valeurs mobilières.
Les démarcheurs sont quant à eux des personnes qui font du porte à porte.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 28


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER
1-3 LES ORDRES DE BOURSE ET LA COTATION DES TITRES:

1-3-1 Les ordres de bourse:

Tout ordre de bourse doit être exécuté à des conditions de prix. Il existe différentes
conditions de prix selon le marché boursier. Les conditions de prix que l’on observe le
plus souvent sur les bourses sont les suivantes:

Les ordres à cours limité:


Il s’agit de préciser à quel cours maximum (minimum) vous souhaitez qu’un achat (vente)
soit effectué.
A l’achat, on spécifie la limite maximum à ne pas dépasser, mais l’ordre peut être exécuté
à n’importe quel prix inférieur à cette limite.
A la vente, on spécifie une limite minimum à ne pas dépasser, mais l’ordre peut être
exécuté à n’importe quel prix supérieur à cette limite.
Risque:

Fragmentation de l’ordre sur plusieurs séance de bourse.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 29


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

Les ordres à la meilleure limite:


C’est un ordre qui ne comporte pas de cours. Le prix retenu est celui de la meilleure limite
opposée au moment où l’ordre arrive sur le marché. Il est très proche de l’ordre à cours
limité, à la différence que le prix retenu est celui de la meilleure limite au moment où
votre ordre arrive effectivement sur le carnet des ordres.

Illustration:
Un ordre d’achat d’une action CELTEL GABON à la meilleure limite sera transformé en
ordre d’achat à 10 000 F si, à son arrivée en séance, sur le système central, la meilleure
offre (vente) est à 10 000F.

Les ordres au marché:


L’ordre au marché ne met aucune condition sur le prix: toutes les contreparties présentes
seront servis jusqu’à l’exécution totale de votre ordre et prioritairement aux autres ordres
à cours limité ou à la meilleure limite présents dans la feuille de marché.
Risques:
Pas de maitrise du prix et on peut le regretter si on passe l’ordre sur des quantités
importantes.
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 30
CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

Les transactions sont effectuées à travers un système informatique, à partir de terminaux


ou de stations de travail installés chez les négociateurs et reliés au marché.
Les négociateurs peuvent:

oSaisir les ordres de bourse et les transmette au site central,

oConsulter et éditer les résultats d cotation;

oConsulter les informations statistiques du marché .

Le systèmes de négociation peut être illustré comme suit:

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 31


Déroulement de la séance de bourse en Cotation Electronique Décentralisée

NEGOCIATEUR 1

PSI NEGOCIATEUR 2

Saisie des Impression des


1 ordres par
5 rapports de
les PSI transactions

NEGOCIATEUR 3

Transmission des résultats


4 aux prestataires de services
d’investissement

NEGOCIATEUR 4
CHAMBRE
Cotation et
DE 2 négociation
COMPENSATION

Préparation des rapports MARCHE


3 de transaction

NEGOCIATEUR 5
PSI
NEGOCIATEUR 7 NEGOCIATEUR 6
NEGOCIATEUR N

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 32


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

1-3-2 La cotation des titres:

Dans le processus de formation du prix, il faut distinguer les marchés qui cotent en
continu et ceux qui cotent au fixing.

Un marché est dit en continu lorsqu’il y’a confrontation continue de l’offre et de la
demande de titres. Ce qui signifie que les cours évoluent en permanence en fonction des
transactions effectives sur le marché.
 à l’instant n, une transaction a lieu au prix Pn, on dit alors que le cours de l’action est
Pn;
À l’instant n+1, une transaction a lieu au prix Pn+1, la nouvelle cote est alors Pn+1.

La cotation au fixing consiste à enregistrer tous les ordres d’achat et tous les ordres de
vente parvenus au cours d’une certaine tranche horaire, généralement la journée. On
détermine le prix qui permet de satisfaire le plus grand nombre d’ordres.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 33


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER
Le cours de fixing d’une valeur donnée obéit à certaines règles qui s’appliquent dans
l’ordre de priorité suivant:

a) Maximiser les volumes échangés;


b) Se rapprocher du dernier cours coté (cours de référence) suivant plus ou moins un
pourcentage défini;
c) Choisir le plus élevé des cours

Principe:

1- Classer les achats par ordre décroissant et les ventes par ordres croissant de prix;
2- Procéder au cumul des quantités en terme d’achat et de vente;
3-Mettre pour chaque cours, le nombre d’acheteurs cumulés probables, même logique
pour les vendeurs.
4- Appliquer les critères par ordre de priorité, le premier critère qui s’applique permettra
de fixer le cours du titre.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 34


CHAPITRE 1: LE MARCHE FINANCIER

Evaluation 1:

On enregistre les ordres suivants durant une séance de bourse pour le titre CELTEL
GABON:

Demandes (ACHATS) Offres (VENTES)


Quantités Prix Quantités Prix
400 A tout prix 400 A tout prix
200 156 350 150
250 155 400 151
500 154 500 153
850 153 600 153

TAF:

Déterminer le cours du fixing.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 35


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-1 LES ACTIONS:

2-1-1 Définition:

Une action est un titre représentatif d’une partie du capital d’une société. L’action est aussi
représentative de l’ensemble des droits de l’actionnaire (droit de vote en assemblée, droit
d’information, droit au dividende, droit au remboursement en cas de liquidation de la
société).

2-1-2 Les différents types d’actions:

Actions au porteur ou nominatives:

L’action est dite au porteur lorsque son propriétaire n’est pas enregistré dans les registre de
la société. Elles sont spécifiques aux sociétés cotées.

Une action nominative est dûment enregistrée dans le registre de la société ( cas des
sociétés non cotées).
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 36
CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Actions ordinaires ou privilégiées:

L’action est dite privilégiée lorsqu’un avantage quelconque a été octroyé à son détenteur
par rapport aux autres actionnaires. Les avantages sont inscrits dans les textes de la société.
Ils peuvent s’agir:

oD’un dividende fixe garanti;


o D’un remboursement prioritaire en cas de liquidation de la société par rapport aux autres
actionnaires

Les actions ordinaires ne procurent aucun privilège à part le droit de dividende ou de vote.
Et lorsqu’on parle d’action on fait allusion à ce type d’action. La majorité des actions
émises sont toutes ordinaires.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 37


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

2-1-3 Les risques liés aux actions:

Risque de fluctuation du cours:


Le principal risque auquel un investisseur fait face est la fluctuation du cours. Mais comme
un mouvement à la hausse est généralement le bienvenu, le risque se situe plutôt au niveau
de la baisse du prix de l’action qui peut causer des pertes conséquentes à court terme.
Les facteurs de risque qui affectent le cours de l’action peuvent être des facteurs généraux
liés au marché ou des facteurs spécifiques attachés à la société.

Les facteurs qui affectent le niveau général d’un prix d’un marché sont par exemple: des
facteurs de nature politique, sociale ou économique qui peuvent être interprétés et amplifiés
par les investisseurs.

Les facteurs qui affectent le prix d’une action en particulier sont par exemple le fait de ne
pas atteindre les résultats prévus, de ne pas être en mesure de distribuer des dividendes ou
de ne pas résister à la concurrence.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 38


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Risque de liquidité du marché:

Un manque de liquidité peut se produire lorsque l’offre ou la demande pour une valeur à un
certain prix est très faible ou inexistante. Dans ces circonstances, les ordres d’achat et de
vente ne peuvent être exécutés immédiatement, ou peuvent l’être seulement partiellement ou
à des conditions défavorables. Les actions de petites sociétés ou des marchés émergents
présentent un risque de liquidité plus élevé en raison du faible volume traité sur ces types de
marchés.

Risque de taux de change:

La fluctuation des monnaies affecte la valeur des investissements étrangers ou de leur


rémunération lorsque ceux-ci sont convertis en monnaie locale.
Le risque peut être réduit par la diversification entre des actions en monnaie locale et des
actions en devises.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 39


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
Risque de faillite:
En cas de faillite ou de liquidation, le remboursement des actionnaires intervient près celui
de tous les créanciers, avec un risque de perte totale des montants investis au départ.

Risque psychologique:
Des facteurs irrationnels tels que les rumeurs, les opinions, les tendances peuvent affecter la
performance globale des actions en bourse. Ces facteurs peuvent directement influencer le
cours de bourse, alors que les perspectives futures de la société ne sont pourtant pas
mauvaises.

Risque d’absence de revenu:


Le dividende est un revenu variable et parfois la société peut décider de na pas distribuer de
dividendes certaines années.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 40


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

2-1-4 Analyse du marché des actions:

L’analyse du marché des actions nécessite un certain nombre d’indicateurs dont les
principaux sont: la capitalisation boursière, l’indice boursier, le price earning ration (PER) et
le taux de rendement.

La capitalisation boursière:


La capitalisation boursière est la valorisation d’une société à partir de son cours boursier. La
capitalisation est égale au nombre d’actions constituant le capital social d’une société cotée
multiplié par son cours de bourse.

Capitalisation boursière = Nbre actions X cours de bourse

La capitalisation boursière est la valeur au prix du marché de l’ensemble des titres


représentatifs d’une entreprise. Plus la capitalisation est élevée, plus la valeur de l’entreprise
est importante. Mais l’élément important à ne pas oublier c’est que la capitalisation boursière
varie avec le cours de bourse.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 41


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

L’indice boursier:

Il permet d’apprécier le niveau des cours, des valeurs cotés à un instant T par rapport à un
autre temps T-1.On peut calculer plusieurs indices: indice du marché, indice sectoriel,
indices des meilleures valeurs. Les indices constituent une référence pour évaluer la
performance d’une bourse ou d’un secteur ou de certaines valeurs.

Illustration:

L’indice CAC 40 est établi sur la base de 40 valeurs cotées en continu sur le marché.
Sa composition résulte de trois principes : l’indice CAC 40 est établi sur la base des 40
valeurs, pondérés par leur capitalisation boursières, sur une base de 1 000 au 31 décembre
1987.
Il est publié avec deux décimales

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 42


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

L’indice boursier:

- Ni le nombre d’actions de la société X appartenant à l’ensemble des 40 titres retenus dans


l’indice CAC 40
-Pi0 son prix au 31 décembre 1987
-Pit son prix à la date t

L’indice CAC 40 à la date t

= [(P1t*N1+P2t*N2+…+P40t*N40)] / (P1o*N1+P2o*N2+…+P40o*N40) X 1000

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 43


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
Le Price Earning Ration:

Le PER d’une action est égal au rapport du cours de cette action sur le bénéfice par action

Il permet à l’investisseur de savoir, par comparaison avec d’autres sociétés cotées, le


rendement de l’action. En fonction de son objectif de rentabilité, l’investisseur peut avoir un
niveau de PER à ne pas dépasser dans la constitution de son portefeuille. C’est un des
indicateurs utilisés par les analystes financiers pour apprécier si un titre est surévalué ou sous
évalué.

Interprétation:

-Si un PER est élevé, cela signifie que l’action est surcotée, dans ce cas, il faut vendre;
-Si un PER est faible, cela signifie que l’action est sous cotée, dans ce cas, il faut acheter.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 44


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Limites:
-Le PER ne tient pas compte de l’endettement de la société, ni de sa trésorerie;
-Son calcul s’appuie sur le résultat net qui peut être manipulable ( les résultats HAO, les
amortissements, les provisions, les variations de stock…)

Le rendement par action:

Le rendement c’est le profit d’un investisseur. Le taux de rendement d’une action


correspond au rapport entre le dernier dividende versé et le cours de l’action.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 45


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

2-1-5 Mesure de la rentabilité et du risque d’une action:

La Rentabilité d’une action:

oLa rentabilité passée

Prenons l’exemple d’une action A dont le cours est Co à la date To et C1 à la date T1.
Désignons par D le dividende versé au cours de la période.

Par définition la rentabilité R(x) de l’action est donnée par:

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 46


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

oLa rentabilité future

L’investisseur qui souhaite acquérir une action est surtout intéressé par sa rentabilité future.
Or, les flux futurs ont un caractère incertain. Donc l’investisseur devra prévoir les cours et
les dividendes possibles en leur affectant une probabilité. Ce qui conduit au calcul de
l’espérance mathématique de la rentabilité future E (Rx)

E(Rx) = ∑ R(x )X P(Rx)

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 47


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Mesure du risque d’une action:

Le détenteur d’une action X court un risque dû à l’incertitude qui affecte la rentabilité future
de cette action. Si la rentabilité future de cette action est susceptible de fluctuer fortement, le
risque est élevé, on dit que l’action est volatile. Il s’en suit que la mesure du risque est donnée
par l’écart type des rentabilités possibles.

Avec

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 48


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Interprétation:

-Si σ(Rx) = 0, cela signifie que nous somme en face d’un actif sans risque;

-Si σ(Rx) > 0 cela signifie que nous sommes en face d’un actif risqué. Et plus l’écart type est
élevé, plus le risque est élevé.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 49


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Evaluation 2:

Supposons à la date To, le cours de l’action d’une entreprise soit 500 F CFA. L’acheteur fait
les prévisions suivantes pour T1:

Cours possibles Pi D Rx E(Rx)


400 0,3 0
520 0,4 10
600 0,3 30

Déterminer la rentabilité passée R(x), la rentabilité future E(Rx) et mesurer le risque ( l’écart
Type). Conclure

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 50


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-1 LES OBLIGATIONS:

2-2-1 Définition:

Une obligation est un titre de créance correspondant à un prêt effectué par le propriétaire de
l’obligation à l’institution qui a émis et vendu l’obligation appelée émetteur.

Pendant la durée de vie de l’obligation, l’emprunteur paie des intérêts fixés


contractuellement lors de l’émission et rembourse une partie du capital. Ce remboursement
peut intervenir à l’échéance (remboursement infine).

2-2-2 Les caractéristiques d’une obligation:

•Montant nominal:
Le montant nominal correspond au montant de l’émission divisé par le nombre de titres
émis. On utilise les expressions valeur à échéance, montant en capital, valeur au pair pour
désigner la valeur nominale qui correspond à la somme que l’émetteur s’engage à
rembourser à l’échéance.
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 51
CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
•Prix d’émission:

Il s’agit du prix auquel l’obligation est émise. Ce prix peut différer du montant nominal ou du
prix de remboursement. Lorsque le prix d’émission est inférieur au nominal de l’obligation,
la différence est alors appelée prime d’émission.

•Prix de remboursement:

Le prix de remboursement est la valeur de l’obligation à la fin de sa durée de vie. Ce prix de


remboursement peut être égal, supérieur ou inférieur au prix d’émission.

•Durée de l’emprunt:

La durée de l’emprunt est celle qui sépare la date de jouissance à la date du dernier
remboursement. Les emprunts obligataires peuvent être remboursés selon diverses modalités:
En totalité ou en une seule fois (in fine) ou partiellement chaque année (remboursement par
amortissement constant ou par annuité constante).

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 52


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

•Date de jouissance:

La date de jouissance est la date à partir de laquelle les intérêts commencent à courir.

2-2-3 Les différentes catégories d’obligations:

•Obligations à taux fixe:

C’est une obligation dont le taux d’intérêt annuel est invariable jusqu’à l’échéance de
l’emprunt.

•Obligation zéro coupon:

C’est une obligation n’offrant aucun versement d’intérêts, le taux du coupon est de 0%. Elle
est généralement émise à un prix très faible, mais donne droit à une prime de remboursement
élevée.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 53


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

•Obligations convertibles:

C’est une obligation pouvant être convertie par son détenteur, dans les conditions et sur des
bases de conversion fixées à l’émission, soit pendant certaines périodes déterminées soit à
tout moment.
Elle rémunère moins qu’une obligation ordinaire. Cette différence de taux d’intérêt
s’explique par le droit de conversion que comporte l’obligation.

L’investisseur aura donc le choix:

-soit convertir son obligation. Il aura bénéficié de la hausse du cours de l’actif sous jacent,
tout en étant garanti contre la baisse du cours de l’obligation grâce à la possibilité de
remboursement en espèces.
-soit attendre l’échéance et alors se faire rembourser l’obligation en espèces en cas de contre
performance du sous jacent.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 54


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

•Obligations convertibles en action:

C’est une obligation remboursée en actions à l’échéance. Le taux d’intérêt de ce type


d’obligation est généralement plus bas qu’une obligation classique, lorsque les perspectives
de croissance de la société émettrice sont favorables au moment de l’émission de l’obligation.
Le risque de ce type d’obligation est que le remboursement ait lieu à un moment où le cours
de l’action a fortement chuté.

•Obligations à taux flottant:

C’est une obligation dont le taux d’intérêt varie pendant la durée de l’emprunt en fonction des
taux du marché monétaire ou du marché obligataire.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 55


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-2-4 Modalités de remboursement:
Principes:

Le contrat d’émission peut prévoir l’une des modalités de remboursement suivantes:

Remboursement total des obligations en une seule fois, à la fin de la durée de l’emprunt.
Chaque année des intérêts sont payés.

Remboursement d’un certain nombre d’obligations, chaque année, à la date prévue dite
échéance.

Un plan d’amortissement fixe les dates de remboursement et le nombre de titres à amortir à


chaque échéance. Le plan d’amortissement est matérialisé par la présentation d’un tableau
d’amortissement de l’emprunt qui définit les éléments du service annuel de l’emprunt:

-remboursement des obligations amorties à l’échéance;


-paiement des coupons d’intérêt aux obligations non amorties jusqu’à l’échéance ou
obligations vivantes.
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 56
CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Remarque:

Des emprunts peuvent être émis avec un différé de remboursement, le premier


amortissement n’intervenant que plusieurs années après l’émission. Avant cette date, seuls
les intérêts sont payés.
Des rachats en bourse de titres non amortis peuvent être prévus dans les contrats
d’émission.

L’un des systèmes d’amortissement est en général retenu:

2-2-4-1 Amortissement constant:

Chaque année, la société rembourse un nombre d’obligations M égal au quotient du nombre


total d’obligations émises N, par la durée de l’emprunt (D années) soit:

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 57


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
Illustration:

La société BGFI a émis 10 000 obligations de 10 000 F, au taux nominal de 10%,


remboursables en 4 ans par amortissement s constants:

Etablir le tableau d’amortissement.

2-2-4-2 Amortissement par annuité constante:

Le plan d’amortissement doit être tel que le total des sommes consacrées chaque année au
remboursement des obligations et au paiement des intérêts soit pratiquement constant.
On applique des règles de mathématiques financières.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 58


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-2-4 Modalités de remboursement:

2-2-4-2 Amortissement par annuité constante:

N: étant le nombre d’obligations émises


C: la Valeur nominale
i: le taux d’intérêt annuel
D: la durée de l’emprunt

L’annuité théorique est calculée à partir de l’expression de la valeur actuelle

NxC = a (1 + i)-1 + a (1 + i)-2 + …a (1 + i) -n,

On en déduit :

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 59


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-2-4 Modalités de remboursement:

2-2-4-2 Amortissement par annuité constante:

Les amortissements théoriques successifs constituent une progression géométrique de raison


(1+i), on en déduit, en nombre d’obligations, le premier amortissement théorique:

Un amortissement de rang p:

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 60


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Evaluation 3:

En reprenant l’exemple précédent, présenter le tableau d’amortissement correspondant à un


remboursement par annuité constante.

Remarques:

a) On peut dresser différemment le tableau d’amortissement après avoir calculé l’annuité a,


en déterminant successivement pour chaque année:
-l’intérêt I à verser aux obligations vivantes;
-La fraction de l’annuité disponible pour le remboursement : R= a – I
-Le nombre réel, éventuellement arrondi d’obligations vivantes.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 61


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-2-4 Modalités de remboursement:

2-2-4-2 Amortissement par annuité constante:

b) si le prix de remboursement est supérieur à la valeur nominale des obligations C, la


formule mathématique de calcul de l’annuité et la règle de progression des remboursements
s’appliquent en remplaçant le taux nominal i par un taux de calcul:

2-2-4-3 Amortissement in fine:

• Remboursement total des obligations en une seule fois c’est-à-dire à la fin de la durée de
l’emprunt.
•Chaque année des intérêts sont payés.

Illustration:
Reprendre les données de l’exercice précédent.
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 62
CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
Dans le cadre des emprunts obligataires, on peut calculer:

Le taux de rendement ou taux actuariel brut:

Le taux de rendement ou taux actuariel brut est le taux pour lequel il y’ a équivalence entre la
somme prêtée par les obligataires et l’ensemble des sommes qu’ils reçoivent en contrepartie
actualisée.

Prix d’émission X Nbre d’obligations =∑ annuités actualisées

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 63


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Evaluation 4:
On considère un emprunt obligataire remboursable au pair ayant les caractéristiques ci après:

Nombre d’obligations: 100 000


Valeur Nominale: 2 000
Prix d’émission: 1 950
Taux d’intérêt i: 10%

Calculer le taux de rendement de cet emprunt

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 64


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Le coupon couru:

La valeur de l’obligation à une date est donnée par le marché financier, c’est ce que l’on
appelle le cours coté à cette date. L’obligation est cotée en pourcentage de sa valeur hors
coupon couru.

Le coupon couru est égal au coupon annuel multiplié par le nombre de jours depuis le
versement du dernier coupon divisé par 365 jours.

Coupon annuel = Valeur nominal X taux nominal.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 65


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
Evaluation 5:

Une obligation de VN= 5 000 au taux nominal de 8,2% cote 106,82 à 165jours après le
versement du dernier coupon

TAF:

1) Montant du coupon d’intérêt annuel;


2)Montant du coupon couru a cette date et en % de la valeur nominale;
3)Coût d’achat d’une obligation à cette date.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 66


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-2-5 Notion de sensibilité et de duration d’une obligation:

La sensibilité

La sensibilité S d’une obligation est la variation d’une obligation provoquée par la variation
de 1% du taux de rendement ou du taux actuariel brut. Dans la pratique pour calculer S, on
utilise la formule suivante:

Avec C’ qui est la dérivée de C par rapport au taux d’intérêt i et C la valeur de l’obligation en
fonction i.

La duration:

La duration est la durée moyenne de vie de l’obligation pondérée par les poids respectifs des
différentes échéances. Elle est exprimée en année et est notée D

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 67


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
Evaluation 6:

Considérons un emprunt obligataire ayant les caractéristiques suivantes:

VN=1 000
PR= 1010
Taux nominal = 7%

Remboursement par amortissement constant.

Si nous nous plaçons 3 ans avant sa date d’échéance, le nombre d’obligations vivantes est de
120.

1) Etablir le tableau d’amortissement pour les 3 dernières années;


2)Calculer la valeur théorique d’une obligation si le taux d’intérêt pratiqué sur le marché
financier est 8% puis 7%. Conclusion
3)Calculer la sensibilité et la duration.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 68


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

2-2-6 Les risques liés aux obligations:

Risque d’insolvabilité de l’émetteur:

L’émetteur pourrait devenir insolvable temporairement ou de façon permanente. Ceci


pourrait entrainer un risque de non paiement d’un ou de plusieurs coupons ou conduire à la
faillite de l’émetteur ce qui pourrait aussi entrainer le nom remboursement de l’emprunt.

Risque de taux d’inflation:


Le phénomène de dépréciation de la monnaie appelé inflation réduit le pouvoir d’achat des
coupons reçus et fait que le montant de remboursement à l’échéance ne correspond plus au
montant lors de l’émission en termes de pouvoir d’achat.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 69


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Risque de taux de change:

La fluctuation des monnaies affecte la valeur des investissements étrangers ou de leur


rémunération lorsque ceux-ci sont convertis en monnaie locale. Le risque peut être diversifié
entre des obligations en monnaie locale et des obligations en monnaie étrangères.

Risque lié au remboursement anticipé:

L’émetteur d’une obligation peut inclure une clause lui permettant de rembourser
prématurément le détenteur de l’obligation en cas de diminution des taux de marché. Dans ce
cas, le rendement attendu à l’échéance peut ne pas être atteint.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 70


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-3 Les OPCVM:

2-3-1 Définition:
Un Organisme de Placement Collectif en Valeurs Mobilières (OPCVM) est un organisme
financier qui collecte l’épargne des agents économiques, quel que soit le montant, en vue de
l’investir sur le marché financier selon une politique de placement bien définie. L’épargne
ainsi collectée par les OPCVM peut être investie dans tous types de valeurs mobilières et
autres produits financiers.

2-3-2 Les différents types d’OPCVM:

2-3-2-1 Les SICAV (Sociétés d’investissement à Capital variable):

Une SICAV est une société par actions à capital variable qui émet des actions au fur et à
mesure des demandes de souscription. Tout investisseur qui achète des actions devient
actionnaire et peut s’exprimer sur la gestion de la société lors des assemblées générales.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 71


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

2-3-2-2 Les Fonds Communs de Placement (FCP):

Un FCP est une copropriété de valeurs mobilières dépourvue de la personnalité morale qui
émet des parts. Le porteur de part ne dispose d’aucun des droits conférés à un actionnaire.

Les OPCVM peuvent être classés en fonction de leurs orientations d’investissement qui
définissent également leur profil de risque. Ainsi on peut distinguer:

Les OPCVM à base d’actions: une grande part du portefeuille est constituée d’actions;
Les OPCVM à base d’obligations: une grande part du portefeuille est constituée
d’obligations;
Les OPCVM monétaires: une grande part du portefeuille est constituée d’instruments du
marché monétaire.
Les OPCVM mixtes ou diversifié :aucune proportion de titres détenue dans le portefeuille
n’est fixée.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 72


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-3-3 Le fonctionnement des OPCVM:

L ’agrément:

oDélivré par l’organe régulateur

Les acteurs principaux:

oLe promoteur:
Il prend la responsabilité de la création d’un OPCVM.

oLe Gestionnaire:
C’est la société de gestion pour les FCP et le conseil d’administration pour les SICAV.

oLe dépositaire:

Le dépositaire est investi de deux fonctions majeures la fonction de conservation des actifs et
la fonction de contrôle de la régularité des décisions de l’OPCVM.
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 73
CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Les acteurs externes:

oLe commissaire aux comptes

Contrôle et certifie les actifs gérés.

oL’organe régulateur:

-Délivre l’agrément;
-Veille à l’application des règles de sécurité pour la protection de l’épargnant.
-Assure des missions de contrôle périodique des activités de l’OPCVM, du gestionnaire et
du dépositaire.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 74


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-3-4 Les avantages d’un placement en OPCVM:

Une grande liquidité grâce à la possibilité d’acheter et de vendre à tout moment;


Un accès à une large variété de titres;
Une gestion effectuée par des professionnels;
Une orientation de placement énoncée dans le document d’information du produits
(prospectus)
Un cadre légal et réglementaire sécurisant.

2-3-5 Calcul de la valeur liquidative d’un OPCVM:

On calcule la VL d’un fonds en additionnant la valorisation (fonction du dernier cours connu


au moment où le calcul est fait) de chacune des valeurs détenues ( et en tenant compte des
liquidités) en portefeuille, en déduisant de cette somme les frais de gestion ( les dépenses et
les frais du fonds) et en divisant par le nombre de parts.

Les frais de gestion sont les charges et dépenses liées au fonctionnement du fonds.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 75


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Evaluation 7:

Un FCP est constitué des éléments suivants à la date du 26 juin 2012:

-1 000 actions Moove au cours de 30 000 F l’unité;


-500 actions BBS au cours de 25 000 F l’unité;
-10 000 obligations Etat du Gabon au cours de 10 000 F l’unité.
-les frais de gestion représentent 2% de la valeur de l’actif brut.

Calculer la VL au 26 juin 2012 sachant que le nombre de part est de 41 650 parts.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 76


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

2-4 LES PRODUITS DERIVES:

2-4-1 Les contrats à terme:

Un contrat à terme correspond à une position ferme sur un marché organisé de prendre
livraison ou de donner livraison à une date donnée d’un produit sous jacent à un prix
prédéterminé. Les produits sous jacents d’un contrat à terme peuvent être des actifs
financiers, des marchandises ou des matières premières.

Illustration:

Un raffineur de produits pétroliers détient en stock du fioul dont le prix de revient est de 100
$ le baril. Dans le but de couvrir la valeur de son stock contre une baisse du cours, le
raffineur prend une position inverse sur le marché à terme. Le 25 mai, le raffineur vend son
stock et déboucle sa position de couverture sur le marché à terme.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 77


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Transaction sur le marché au comptant Transaction sur le marché à terme


1er mars 1er mars
Le raffineur détient un stock de fioul Le raffineur vend des contrats à terme
valorisé à 100$ pour l’échéance mai au cours de 90$ le
baril

Le 25 mai Le 25 mai
Le raffineur vend son stock a 90$ Le raffineur déboucle (rachète) sa
position au cours de 80$

Les transaction sur le marché au Les transaction sur le marché à terme


comptant dégagent une perte de 10$ dégage une plus value de 10$

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 78


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

2-4-2 Les contrats d’option:

L’option donne le droit et non l’obligation d’acheter ou de vendre l’actif sous jacent à
l’option à un prix fixé lors de l’achat de l’option, à une date donnée ou durant une période
définie. L’acheteur de l’option s’acquitte de la prime que l’option soit exercée ou non.

Illustration:

Imaginez que vous avez le coup de cœur pour une maison et vous voudriez l’acheter.
Seulement vous n’avez pas suffisamment d’argent et ne pourrez payer le vendeur avant trois
mois. Vous négociez avec le vendeur afin qu’il vous donne la possibilité de l’acheter dans
trois mois pour 500 000 $. Le vendeur accepte moyennant un complément de 4 000$. En
d’autre terme, vous avez pris une option sur la maison.

Au cous des trois mois plusieurs évènements imprévisibles peuvent survenir et avoir une
conséquence sur la valeur de la maison.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 79


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS

Scénario1:

Une personne voit la maison et est prête à payer 1,2 millions de dollars sur la maison. C’est
un gros coup de chance pour vous, parce que vous avez exécuté une option sur la maison. Le
propriétaire doit vous la vendre au prix initialement fixé soit 500 000$. Vous faites donc une
plus value immédiate de 696 000$ (1 ,2 millions-500 000 – 4 000).

Scénario 2:

Une tornade ravage la maison. Il ne reste plus que la baignoire, certes jolie, mais elle ne vaut
tout de même pas 500 000$. Pas de souci pour vous, l’option ne vous oblige en aucun cas à
finaliser la vente et vous ne perdez que le 4 000$.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 80


CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
2-4 LES PRODUITS DERIVES:

2-4-2 Les swaps:

Les contrats d’échange financiers ou swaps sont des contrats par lesquels deux ou plusieurs
entités échangent des éléments de leur créance ou des éléments de leurs dettes. Ces derniers
peuvent être libellés dans la même monnaie ou dans des monnaies différentes.

Illustration:
Une société française veut émettre un emprunt obligataire mais le marché français est
encombré par de nombreux emprunteurs et les taux d’intérêts sont élevés. Le marché
américain étant détendu, la société émet un emprunt en dollars en 10 ans.
La société conclut un contrat de swap de devises avec la banque:

La société remet à la banque le capital en dollars, levée lors de l’émission de l’emprunt. Elle
reçoit la contre valeur de ce capital en euro.
Pendant 10 ans:
-la banque paie les intérêts de l’emprunt à la société qui les reverse immédiatement aux
détenteurs des obligations;
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 81
CHAPITRE 2: LES PRODUITS FINANCIERS
Illustration:

Pendant 10 ans:

-la banque paie les intérêts de l’emprunt à la société qui les reverse immédiatement aux
détenteurs des obligations;
-réciproquement, la société verse à la banque des intérêt.

A l’échéance du swap:

-la banque reverse le capital en dollars à la société qui rembourse les obligataires;
-la société rembourse le capital en euro reçu à l’origine;
-le swap est alors dénoué.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 82


CHAPITRE 3: LA FISCALITE DES VALEURS
MOBILIERES AU GABON

3-1 Champ d’application:

Sont passibles du régime fiscal des VM et autres instruments financiers admis à la BVMAC
(Art 60):

•Les personnes morales cotées à la BVMAC;


•Les personnes physiques investissant en valeurs mobilières cotées à la BVMAC.

L’article 61 du CGI du GABON énumère les produits financiers imposables. Il s’agit:


odes dividendes et intérêts des actions et des obligations,
odes rémunérations des obligations des sociétés privés ou publiques;
odes titres introduits à la cote de la BVMAC par les sociétés;
odes comptes d’épargne en valeurs mobilières;
odes fonds d’épargne d’entreprise;
oDes portefeuilles de valeurs mobilières ou instruments financiers gérés de manière
collective et exclusive par les organismes de placement collectif en valeurs mobilières en
abrégé OPCVM. Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 83
CHAPITRE 3: LA FISCALITE DES VALEURS
MOBILIERES AU GABON

Par ailleurs sont exonérés de l’IRVM:

oLes intérêts des obligations des Etats, pour les résidents de la Communauté Economique et
Monétaire d’Afrique Centrale ( CEMAC);

oLes intérêts des obligations des collectivités locales de la CEMAC;

oLes plus values réalisées au titre de la cession des valeurs mobilières par les personnes
physiques et morales visées à l’article 60 ci-dessus.

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 84


CHAPITRE 3: LA FISCALITE DES VALEURS
MOBILIERES AU GABON
3-2 Modalités d’imposition:

Catégorie Taux ou régime Conditions


d’imposition
Dividendes •titres inscrits à la cote de
la BVMAC
Intérêts des obligations < 10%
5 ans •Retenue opérée par le
teneur de compte au profit
Intérêts des obligations > du pays de résidence du
5 ans 5% titulaire du compte.

Impôts sur les sociétés Augmentation du capital


appliqués aux sociétés 20% pendant 3 ans d’au moins 20% du capital
cotées à la bourse social
25% pendant 3 ans Cessions d’action au mois
20% du capital
Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 85
CHAPITRE 3: LA FISCALITE DES VALEURS
MOBILIERES AU GABON
Catégorie Taux ou régime Conditions
d’imposition
Impôts sur les sociétés •Augmentation de capital
appliqués aux sociétés ou cession d’actions
cotées à la bourse 28% pendant 3 ans représente mois de 20%
du capital
•Compte ouvert par une
Compte d’Epargne en Exonérés PP à hauteur de 70% de
Valeurs Mobilières VM cotées à la BVMAC:
•Bloqué pendant 4 ans;
•Au moins 50% d’actions.
OPCVM -Transparence fiscale •70% d’actions ou
-Imposition au prorata des d’obligations;
parts détenues

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 86


MERCI DE VOTRE
ATTENTION

Cours de finance de marchés-Djibril FAYE 87