P. 1
Modélisme ferroviaire à l'échelle HO. 12. Feux de Fin de Convoi Par H.leclere

Modélisme ferroviaire à l'échelle HO. 12. Feux de Fin de Convoi Par H.leclere

|Views: 2,023|Likes:
Publié parphilv
Modélisme ferroviaire à l'échelle HO. 12. Des feux de fin de convoi. par Hervé Leclère

Il est parfois difficile d’expliquer comment fabriquer facilement des feux rouges sur nos wagons ou voitures. Je relève le défit en procédant de façon simple et efficace. J’ai choisi un wagon citerne à bogies duquel j’ai pris des photos en cours de montage. Il s’agit de 2 leds rouges de 1,8 mm figurant les lanternes SNCF, de par leurs formes d’origine.

La grande longueur d’une des pattes signifie la borne positive, la courte, la négative. Les 2
Modélisme ferroviaire à l'échelle HO. 12. Des feux de fin de convoi. par Hervé Leclère

Il est parfois difficile d’expliquer comment fabriquer facilement des feux rouges sur nos wagons ou voitures. Je relève le défit en procédant de façon simple et efficace. J’ai choisi un wagon citerne à bogies duquel j’ai pris des photos en cours de montage. Il s’agit de 2 leds rouges de 1,8 mm figurant les lanternes SNCF, de par leurs formes d’origine.

La grande longueur d’une des pattes signifie la borne positive, la courte, la négative. Les 2

More info:

Published by: philv on Jan 08, 2013
Droits d'auteur :Attribution Non-commercial

Availability:

Read on Scribd mobile: iPhone, iPad and Android.
download as PDF, TXT or read online from Scribd
See more
See less

10/16/2013

pdf

text

original

12. Des feux de fin de convoi.

Par Hervé Leclère

Il est parfois difficile d’expliquer comment fabriquer facilement des feux rouges sur nos wagons ou voitures. Je relève le défit en procédant de façon simple et efficace. J’ai choisi un wagon citerne à bogies duquel j’ai pris des photos en cours de montage. Il s’agit de 2 leds rouges de 1,8 mm figurant les lanternes SNCF, de par leurs formes d’origine.

La grande longueur d’une des pattes signifie la borne positive, la courte, la négative. Les 2 feux (leds) seront branchés en série, à la manière des lampes traditionnelles, en respectant toutefois la polarité, pour qu’elles s’allument ensemble. Il est fortement conseillé de les équiper de 2 résistances de 750 à 1500 homs avant de les mettre sous tension ! Sous peine de les griller en moins de temps qu’il n'en faut pour le dire. Il suffit donc de souder ensemble la petite patte de l’une des leds avec la grande patte de l’autre, nous obtenons une double led avec une grande et une petite patte sur lesquelles on soudera une résistance de 1.5 Ko, pour garantir toute fausse manœuvre malheureuse. C'est seulement à partir de là qu'on peut faire des essais avec un transfo 12 volts continu ou 14/15 volts alternatif, qu’on soit en analogique ou digital DCC ; la seule différence, est que les feux s’allumeront quelque soit le sens de marche en digital.

La led ayant déjà une forme de lanterne, les pattes seront délicatement mises en forme à la pince plate, en faisant attention à différencier le droit et le gauche, pour les faire passer dans les entrailles du wagon à équiper, pour ne pas avoir au final une lanterne la tête en bas, (l’arrondi vers le bas au lieu du haut). La proéminence ronde sera limée après avoir ‘’enfermé’’ la lumière par plusieurs couches de peinture noire (et jaune pour finir).

Ici les fils sont soudés au plus près de la led ; cette opération comporte des risques, et demande une bonne maîtrise du fer à souder. On voit le résultat du limage après peinture (sèche) de la proéminence citée plus haut, qui donne l’optique de la lanterne de queue.

Les leds nécessaires proviennent de chez ‘’limousinmodélisme.fr’’ ou encore ‘’lapierremodélisme.com’’ par exemple. Ces sites de ventes sont bien adaptés à nos besoins en l’occurrence, pour le grand choix de fils fins, ainsi que les résistances. J’ai aussi équipé mes lanternes de condensateurs chimiques polarisés, plus exactement de capacité de mémoire de sauvegarde, ce qui permet un éclairage quasi permanent, sans clignotement aucun, voir toujours lumineux après plusieurs minutes hors tension ! Cet équipement s’achète auprès des vendeurs de composants électroniques (selectronique.fr par exemple) Capacité de sauvegarde: 0,22 farad 5volts, cet appareil est monté dans la plupart des ordinateurs, pour la conservation des données en cas de coupures d’alimentation.

Prix entre 4 et 8euros pièce. La pose de lames de contact sur chacun des bogies est sûrement la plus délicate des opérations à réaliser. Une fois le bogie déposé, respecter son sens de montage ou roulage pour la polarité du branchement, c'est-à-dire les fils de gauche et les fils de droite, pour inverser le + et le – entre les 2 bogies. J’ai opté pour une prise de courant sur les 8 roues, en collant à la cyano (en gel) des lames de cliquant laiton, préalablement soudées de leurs fils respectifs (longueur 10cm environ) sur chaque bogie, au droit des boudins de roues. Le frottement sera 'rodé' par la suite, On procédera à l’identique sur les 2 bogies, les fils correspondant à leurs côtés seront connectés à l’intérieur du wagon. ( fils à gauche ensemble, fils à droite ensemble). La fixation peut être effectuée à l’araldite, mais c’est plus long.

J’ai disposé une pince le temps que la colle fasse son effet. La bande contact doit rester élastique en affleurement sur les boudins des roues. Le roulement ne s’en trouve que très légèrement freiné ; on aura toujours des roues sans cesse nettoyées. Les fils sont soigneusement passés dans des trous percés dans la caisse ( ici dans la citerne), et seront peints en noir en fin de travaux. Pour ce modèle, j’ai conservé l’attelage complet fonctionnel, de façon à ne pas le condamner à rester en queue, en effet, du fait de sa polarité, sitôt qu’il sera posé à l’ opposé du sens de marche.

Vue à la pénombre du wagon (Roco) équipé de lanternes.

Ce wagon se démonte sans casse, pour avoir accès facilement à son intérieur. À l’aide d’une lame, on peut désaccoupler la partie supérieure de cette citerne, tel un couvercle, la partie inférieure restant en place sur le châssis. Attention de ne pas casser les clips, pour un meilleur remontage.

Nous avons accès à une grande contenance pour les fils et tout le reste.

Par sécurité, doubler les résistances sur l’alimentation directe des leds ; le condensateur de sauvegarde est lui polarisé ( le + sur le rail droit, le – rail gauche dans le sens de la marche), en liaison les 2 pôles. Le principe de base est valable aussi pour d’autres forme de wagons, ici un tombereau à bogies avec un simple condensateur. On peut observer à gauche de l’ intérieur du wagon sur la photo, la soudure des 2 leds, ne laissant apparaître que les 2 ‘’lanternes’’ (leds rouges) le tout caché par la toiture de wagon.

Toutes sortes de wagons peuvent être traités, dès lors qu’on a possibilité de cacher tout le matèriel necéssaire. Il est plus difficile de surmonter cet exercice sur wagon plat par exemple, mais pas infaisable.

Ici sur cet Ef60 electrotren, l’appareillage est installé sous son plancher.

Le wagon citerne hors des rails, brille de tous ses feux rouges pendant un bon ¼ d’heure, pour une charge minimum de 5 minutes.

Fin de l’épisode 12
Photos H.L

You're Reading a Free Preview

Télécharger
scribd
/*********** DO NOT ALTER ANYTHING BELOW THIS LINE ! ************/ var s_code=s.t();if(s_code)document.write(s_code)//-->