Vous êtes sur la page 1sur 2

LA SUBDIVISION DU DROIT

• La subdivision du droit publique


a) Le droit constitutionnel

Le droit constitutionnel réunit les règles à l’Etat et au pouvoir


politique il s’agit de l’ensemble des règles qui préside à
l’organisation politique de l’Etat et à son fonctionnement. La
substance du droit constitutionnel se trouve dans la constitution.

b) Le droit administratif

Le droit administratif est le prolongement de la mise en œuvre du


pouvoir exécutif il regroupe les diverses règles qui définissent et
organisent les administrations et les services publiques. Ce droit
est fondamentalement le droit de la puissance publique, il s’est
développé sur la base du principe de la séparation des autorités
administratives et judiciaire.

c) Le droit international public

Le droit international public réunit l’ensemble des règles qui


gouverne les rapports interétatiques, il défini l’organisation et
fonctionnement, la compétence et les pouvoirs des organisations
international.

• La subdivision du droit privé

a) Le droit civil

Le droit civil est resté longtemps le droit de référence dans le


système juridique français, cette fonction particulière du droit civil
s’explique par le fait qu’il est la branche la plus ancienne du droit.
Il rassemble l’ensemble des règles qui touchent à la personne
sujet de droit dans la société (le nom, le domicile et l’état civil). Le
droit civil régit les règles relatives à la famille dans ses aspects
extrapatrimoniaux (mariage, divorce, filiation) et dans ses
conséquences patrimoniale (succession et les régimes
matrimoniaux). Les principales sources du droit civil se trouve
dans le code civil qui fut promulgué en 1804.
b) Le droit commercial

Le droit commercial se défini comme la matière qui permet au


commerçant d’établir l’ensemble des actes qui lui permet de
réaliser les opérations commerciales pour exercer son activité.
C’est un droit qui a vocation de à s’appliquer exclusivement aux
commerçants. Cette matière est régie par le code de commerce
de 1807.

c) Les droits mixtes

1) Le droit pénal

Le droit pénal est l’un des plus importants des


droits mixtes dans le droit positif. C’est un droit de
répression qui a pour objet de définir les
comportements constitutifs d’infractions et de fixer
les sanctions applicables à leurs auteurs.
Autrement dit, il organise la réaction de l’Etat vis à
vie des infractions et des délinquants. La victime
n’a pas le droit d’exercer elle-même un droit de
vengeance. Les infractions sont déterminées en
considération de l’intérêt général et c’est la
puissance publique qui a la maitrise de la sanction.
Le code pénale de 1810 a était remplacé par le
nouveau code pénale entré en vigueur le 1er Mars
1994.

2) Le droit social

Le droit social recouvre deux branches distinctes


du droit, il englobe le droit du travail et le droit de
la sécurité sociale.