Vous êtes sur la page 1sur 90

Manuel de comptabilité générale de la classe 5

SONATRACH – 12 janvier 2010

Manuel de comptabilité
générale de la classe 5

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 1


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Avertissement :

L'ensemble des fondements de la pratique comptable de SONATRACH est


formalisé dans un manuel des principes comptables.

Le manuel des principes a pour objectif de présenter les règles générales


d’évaluation, de fonctionnement et de comptabilisation des comptes à deux
chiffres de chaque classe.

Pour chacune des classes vous trouverez :


 Un plan de comptes de la classe
 Un manuel de comptabilité générale
 Une note technique
Le plan de comptes de la classe présente les comptes d’imputation et les
comptes de regroupement de la classe. Ces plans de comptes sont accompagnés
d’une table de transcodification qui permet le passage du plan de comptes
actuel de SONATRACH selon les dispositions du PCN 75 au plan de comptes de
SONATRACH selon les dispositions du NPC.

Le manuel de comptabilité générale présente les modalités d'enregistrement


spécifique de chaque compte en complément du manuel des principes. Des
points pour attention sont également développés afin de mettre l’accent sur
certaines nouveautés ou points sensibles du NPC. Lors de la mise en œuvre du
NPC, si des opérations n'ont pas fait l'objet d'un développement dans le manuel
de comptabilité générale, il faudra mettre en œuvre une pratique conforme
aux principes édictés dans le manuel des principes.

La note technique présente les différences entre les pratiques comptables


actuelles selon le PCN 75 et les nouvelles pratiques comptables selon le NPC.
L’objectif est de schématiser les écritures de retraitement de 2009 et 2010.

De façon transversale, la problématique de présentation de la classe dans les


états financiers est traitée à part dans la « procédure de présentation des
états financiers ».

Par ailleurs, un « Glossaire comptable du NPC » a été réalisé. Il constitue un


document de référence conceptuel reprenant les définitions des principaux
concepts du NPC.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 2


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

SOMMAIRE

LES COMPTES 50 .......................................................................... 5

LE COMPTE 501 ........................................................................... 7

LE COMPTE 502 .......................................................................... 11

LE COMPTE 503 .......................................................................... 14

LE COMPTE 506 .......................................................................... 18

LE COMPTE 508 .......................................................................... 25

LE COMPTE 509 .......................................................................... 31

LES COMPTES 51 ......................................................................... 33

LE COMPTE 511 .......................................................................... 34

LE COMPTE 512 .......................................................................... 36

LE COMPTE 515 .......................................................................... 40

LE COMPTE 517 .......................................................................... 42

LE COMPTE 518 .......................................................................... 45

LE COMPTE 519 .......................................................................... 51

LES COMPTES 52 ......................................................................... 54

LES COMPTES 53 ......................................................................... 62

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 3


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

LE COMPTE 530 .......................................................................... 63

LE COMPTE 531 .......................................................................... 65

LES COMPTES 54 ......................................................................... 68

LE COMPTE 541 .......................................................................... 69

LE COMPTE 542 .......................................................................... 71

LES COMPTES 58 ......................................................................... 73

LE COMPTE 581 .......................................................................... 74

LE COMPTE 588 .......................................................................... 76

LES COMPTES 59 ......................................................................... 77

LE COMPTE 591 .......................................................................... 78

LE COMPTE 594 .......................................................................... 85

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 4


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 5
SOUS COMPTE : 50 Applicable: 2010

Les comptes 50
1 DEFINITION
Les comptes 50 sont des comptes destinés à enregistrer les valeurs mobilières
de placement.
Ce sont des actifs financiers acquis par l’entité en vue de réaliser un gain en
capital à brève échéance.
Ces actifs financiers s’opposent aux valeurs mobilières immobilisées qui sont
des titres acquis par l’entité en vue de les conserver durablement (à moyen et
long terme).
Ce compte 50 reçoit à son débit le coût d’acquisition des valeurs mobilières de
placement.
En cas de titres dont la valeur nominale est partiellement libérée, la valeur
totale est portée au débit du compte 50 « Valeurs mobilières de placement »,
en contrepartie d’un compte de tiers (ou d’un compte de trésorerie) pour la
partie appelée, et d’une subdivision du même compte (compte 509)
« Versements restant à effectuer sur valeurs mobilières de placement non
libérées » pour la partie non appelée (cette dernière étant ensuite soldée au
fur et à mesure des montants appelés versés, en contrepartie des comptes de
trésorerie).
Pour les titres de placement immédiatement négociables qui sont évalués à leur
valeur de marché à la date d’arrêté des comptes, la différence entre cette
valeur et la valeur des titres figurant en comptabilité est enregistrée :
 au débit du compte 50 en contrepartie d’un compte 765 « Ecart
d’évaluation sur actifs financiers, plus value » s’il s’agit d’une plus-value
 au crédit du compte 50 en contrepartie du compte 665 « Ecart
d’évaluation sur actifs financiers, moins value » s’il s’agit d’une moins-
value

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 5


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

En cas de cession des titres de placement, le solde du comptes 50 (valeur brute


d’entrée corrigée des plus ou moins-values latentes au débit, et prix de cession
au crédit) est viré :
 en contrepartie du débit d’un compte de charges financières 667 « Pertes
nettes sur cessions d’actifs financiers », s’il s’agit d’une moins-values de
cession
 en contrepartie du crédit d’un compte de produits financiers 767
« Profits nets sur cessions d’actifs financiers », s’il s’agit d’une plus-
value de cession
2 CLASSIFICATION
Le compte 50 « Valeurs mobilières de placement » est un compte de
regroupement et non d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
 501 Part dans des entreprises liées
 502 Actions propres
 503 Autres actions ou titres conférant un droit de propriété
 506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à court terme
 508 Autres valeurs mobilières de placement et créances assimilés
 509 Versement restant à effectuer sur valeurs mobilières de placement
non libérées

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 6


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 50
SOUS COMPTE : 501 Applicable: 2010

Le compte 501
1 DEFINITION
Le compte 501 : Parts dans des entreprises liées
Enregistre les parts dans des entreprises liées acquises en vue de réaliser un
gain à brève échéance.
Si elles subsistent à la clôture, elles sont évaluées à la juste valeur en compte
de résultat.
Une entreprise est considérée comme liée à une autre lorsqu’elle est
susceptible d’être incluse par intégration globale dans un même ensemble
consolidable.
Le compte 501 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.
2 EVALUATION
2.1 Initiale
Les parts dans les entreprises liées sont valorisées à leur coût d’acquisition.
Ce dernier intègre les coûts directement attribuables, incluant les frais de
courtages, les taxes non récupérables et les frais de banque, mais non compris
les dividendes et intérêts à recevoir non payés et courus avant l’acquisition.
2.2 En fin de période (à la clôture en général)
Les parts dans les entreprises liées sont évaluées à leur juste valeur en compte
de résultat.
Les intérêts courus non échus sur les valeurs mobilières de placement sont
portés au débit du compte 5187 « Intérêts courus à recevoir ».

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 7


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
464 « Dettes sur acquisition
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
- par le crédit du compte - par le débit du compte
765 « Ecart d’évaluation » 665 « Ecart d’évaluation »
en cas d’augmentation de la en cas de perte de la valeur
valeur des valeurs mobilières des valeurs mobilières
de placement de placement
- par le débit du compte
465 « Créances sur cessions
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
pour le montant touché
lors de la vente
et
par le crédit du compte
767 « Profits nets sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de gain)
ou par le débit du compte
667« Pertes nettes sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de perte)

3.1 Comptabilisation initiale


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

501 Parts dans des entreprises liées X


464 ou Dettes sur acquisition de valeurs mobilières de X
placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 8


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 A la clôture de chaque exercice


3.2.1 Comptabilisation en cas de baisse de la valeur
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

665 Ecart d’évaluation X


501 Parts dans des entreprises liées X

3.2.2 Comptabilisation en cas d’augmentation de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

501 Parts dans des entreprises liées X


765 Ecart d’évaluation X

3.2.3 Comptabilisation des intérêts courus non échus


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5187 Intérêts courus à recevoir X


7622 Revenus des titres – actifs courants X

3.3 Sur l’exercice suivant


Lorsque les intérêts sont exigibles :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


5187 Intérêts courus à recevoir X

Les éventuels ajustements sont enregistrés aux comptes de produits intéressés


en l’occurrence le compte 7622 « Revenus des titres – actifs courants »
concerné car les produits financiers n’entrent pas dans le champ d’application
des ajustements en compte 7587 « Produits des exercices antérieurs » ou en
compte 6587 « Reprises de produits des exercices antérieurs ».

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 9


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.4 Comptabilisation à la cession


3.4.1 En cas de perte
Le compte 667 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de placement X


ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers X
501 Parts dans des entreprises liées X

3.4.2 En cas de gain


Le compte 767 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
767 Profits nets sur cessions d’actifs financiers X
501 Parts dans des entreprises liées X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 10


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 50
SOUS COMPTE : 502 Applicable: 2010

Le compte 502
1 DEFINITION
Le compte 502 : Actions propres
Enregistre les titres que l’entité détient provisoirement sur elle-même dans les
conditions fixées par la législation nationale.
Le compte 502 est à la fois un compte d’imputation et de regroupement.
2 EVALUATION
2.1 Initiale
Les actions propres sont valorisées à leur coût d’acquisition.
2.2 A la clôture
Les actions propres sont évaluées à leur juste valeur c’est-à-dire au cours
moyen du dernier mois avant la clôture.
La différence entre la valeur d’acquisition et la valeur de clôture est constatée
au compte de résultat.
2.3 Présentation dans les états financiers
De façon générale ce compte figure sous une rubrique particulière en capitaux
propres.
Il est présenté sous le capital social en négatif.
A l’exception des rachats effectués pour des montants non significatifs en vue
d’une attribution aux salariés dans le cadre d’une convention ou d’un contrat.
2.4 Cession
Lors de la cession des actions propres, la différence entre la valeur de cession
et la dernière valeur constatée au bilan donne lieu à constatation d’un profit
net sur cession d’actifs financiers ou d’une perte nette sur cession d’actifs
financiers.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 11


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le crédit du compte - par le débit du compte


765 « Ecart d’évaluation » 665 « Ecart d’évaluation »
en cas d’augmentation de la en cas de perte de la valeur
valeur des actions propres des actions propres
- par le débit du compte
465 « Créances sur cessions
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
pour le montant perçu
lors de la vente
et
par le crédit du compte
767« Profits nets sur cessions
d’actifs financiers »
(en cas de gain)
ou par le débit du compte
667 « Pertes nettes sur
cession d’actifs financiers »
(en cas de perte)
3.1 Comptabilisation initiale
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

502 Actions propres X


5XX Compte de trésorerie X

3.2 A la clôture de chaque exercice


3.2.1 Comptabilisation en cas de baisse de valeur
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

665 Ecart d’évaluation X


502 Actions propres X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 12


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2.2 Comptabilisation en cas d’augmentation de valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

502 Actions propres X


765 Ecart d’évaluation X

3.3 Comptabilisation à la cession


3.3.1 En cas de perte
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 Créances sur cession de valeurs mobilières de X


ou placement ou d’instruments financiers dérivés ou
5XX Compte de trésorerie X
667 Pertes nettes sur cession d’actifs financiers (Mali X
provenant du rachat par l’entreprise d’actions ou
d’obligations émise par elle-même)
502 Actions propres X

3.3.2 En cas de gain


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de placement X


ou d’instruments financiers dérivés ou
5XX Compte de trésorerie X
767 Profits nets sur cessions d’actifs financiers (Boni X
provenant du rachat par l’entreprise d’actions ou
d’obligations émise par elle-même)
502 Actions propres X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 13


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 50
SOUS COMPTE : 503 Applicable: 2010

Le compte 503
1 DEFINITION
Le compte 503 : Autres actions ou titres conférant un droit de propriété
Enregistre les autres actions ou titres conférant un droit propriété acquis pour
la réalisation d'un gain à brève échéance.
S’ils subsistent à la clôture, ils sont évalués à la juste valeur en compte de
résultat.
Une action est un titre de propriété qui correspond à une part de capital de
société.
Ce compte ne concerne pas :
 les actions que l’entité détient sur elle-même qui sont comptabilisées au
compte 502 « Actions propres »
 les actions dont la détention est durable qui sont comptabilisés au
compte 27 « Immobilisations financières »
 les reclassements court terme (lorsque l’échéance est à moins d’un an)
des actions comptabilisées initialement en compte 27 « Immobilisations
financières ». Ce reclassement est effectué dans un compte de même
nature que l’enregistrement initial à savoir en compte 27.
Le compte 503 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.

2 EVALUATION
2.1 Initiale
Les autres actions ou titres conférant un droit de propriété sont valorisés à leur
coût d’acquisition.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 14


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Ce dernier intègre les coûts directement attribuables, incluant les frais de


courtages, les taxes non récupérables et les frais de banque, mais non compris
les dividendes et intérêts à recevoir non payés et courus avant l’acquisition.
2.2 En fin de période (à la clôture en général)
Les autres actions ou titres conférant un droit de propriété sont évalués, après
leur comptabilisation initiale, à leur juste valeur en compte de résultat.
Les intérêts courus non échus sur les valeurs mobilières de placement sont
portés au débit du compte 5187 « Intérêts courus à recevoir ».

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
464 « Dettes sur acquisition
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
- par le crédit du compte - par le débit du compte
765 « Ecart d’évaluation » 665 « Ecart d’évaluation »
en cas d’augmentation de la en cas de perte de la valeur
valeur des valeurs mobilières des valeurs mobilières de
de placement placement
- par le débit du compte
465 « Créances sur cessions
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
pour le montant touché
lors de la vente
et par le crédit du compte
767 « Profits nets sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de gain)
ou par le débit du compte
667 « Pertes nettes sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de perte)

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 15


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Comptabilisation initiale


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

503 Autres actions et titres conférant un droit de propriété X


464 ou Dettes sur acquisition de valeurs mobilières de X
placement ou d’instruments financiers dérivés ou
5XX Compte de trésorerie X

3.2 A la clôture de chaque exercice


3.2.1 Comptabilisation en cas de baisse de la valeur
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

665 Ecart d’évaluation X


503 Autres actions et titres conférant un droit de X
propriété

3.2.2 Comptabilisation en cas d’augmentation de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

503 Autres actions et titres conférant un droit de propriété X


765 Ecart d’évaluation X

3.2.3 Comptabilisation des intérêts courus non échus


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5187 Intérêts courus à recevoir X


7622 Revenus des titres – actifs courants X

3.3 Sur l’exercice suivant


Lorsque les intérêts sont exigibles :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


5187 Intérêts courus à recevoir X

Les éventuels ajustements sont enregistrés aux comptes de produits intéressés


en l’occurrence le compte 7622 « Revenus des titres – actifs courants »
concerné car les produits financiers n’entrent pas dans le champ d’application
des ajustements en compte 7587 « Produits des exercices antérieurs » ou en
compte 6587 « Reprises de produits des exercices antérieurs ».

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 16


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.4 Comptabilisation à la cession


3.4.1 En cas de perte
Le compte 667 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers X
503 Autres actions et titres conférant un droit de X
propriété

3.4.2 En cas de gain


Le compte 767 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
767 Profits nets sur cessions d’actifs financiers X
503 Autres actions et titres conférant un droit de X
propriété

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 17


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 50
SOUS COMPTE : 506 Applicable: 2010

Le compte 506
1 DEFINITION
Le compte 506 : Obligations, bons du trésor et bons de caisse à court terme
Enregistre les obligations, les bons du trésor et les bons de caisse court terme
acquis pour la réalisation d'un gain à brève échéance.
Ce compte ne concerne pas :
 les obligations, les bons du trésor et les bons de caisse que l’entreprise à
l’intention de conserver durablement qui sont inscrits au compte 272
« Titres immobilisés (droits de créances) ».
 les reclassements court terme (lorsque l’échéance est à moins d’un an)
des obligations, des bons du trésor et des bons de caisse comptabilisés
initialement en compte 272 « Titres représentatifs de droits de créances
(obligations et bons) ». Ce reclassement est effectué dans un compte de
même nature que l’enregistrement initial à savoir en compte 272.
S’ils subsistent à la clôture, ils sont évalués à la juste valeur en compte de
résultat.
Le compte 506 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
Compte 5060 Obligations court terme
Les obligations sont des titres négociables qui, dans une même
émission, confèrent les mêmes droits de créance pour une même
valeur nominale.
50600 : Obligations algériennes court terme
50601 : Obligations étrangères court terme
Compte 5061 Bons du trésor court terme
50610 : Bons du trésor algériens court terme

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 18


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

50611 : Bons du trésor étrangers court terme


Compte 5063 Bons de caisse court terme
50630 : Bons de caisse court terme
Les bons de caisse sont des titres émis par des entreprises
désireuses de se procurer des fonds à court ou moyen terme
(jamais long terme). Au sens juridique, le bon de caisse est un
écrit unilatéral comportant engagement de payer une certaine
somme à échéance déterminée, en remboursement d’un prêt
productif d’intérêts.
Les bons de caisse se distinguent des obligations par le fait qu’ils
ne sont pas normalement représentés par des titres
interchangeables.

2 EVALUATION
2.1 Initiale
Les obligations, bons du trésor et bons de caisse à court terme sont valorisés à
leur coût d’acquisition.
Ce dernier intègre les coûts directement attribuables, incluant les frais de
courtages, les taxes non récupérables et les frais de banque, mais non compris
les dividendes et intérêts à recevoir non payés et courus avant l’acquisition.
2.2 En fin de période (à la clôture en général)
Les obligations, bons du trésor et bons de caisse à court terme sont évalués,
après leur comptabilisation initiale, à leur juste valeur en compte de résultat.
La différence entre la valeur de marché et la valeur des titres figurant en
comptabilité est enregistrée en 665 « Ecart d’évaluation sur actifs financiers –
moins-values » ou 765 « Ecart d’évaluation sur actifs financiers – plus values ».
En cas de titres étrangers, l’effet de la monnaie étrangère doit être
comptabilisé en 666 « Perte de change » ou 766 « Gain de change ».
Les intérêts courus non échus sur les valeurs mobilières de placement sont
portés au débit du compte 5187 « Intérêts courus à recevoir ».
2.3 Cession
Le résultat de la cession est déterminé par comparaison d’éléments
homogènes : la valeur d’entrée corrigée des plus ou moins values latentes et le
prix de cession sont pris en compte hors fraction d’intérêts courus non échus.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 19


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
464 « Dettes sur acquisition
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
- par le crédit du compte - par le débit du compte
765 « Ecart d’évaluation » 665 « Ecart d’évaluation »
en cas d’augmentation de la en cas de perte de la valeur
valeur des valeurs mobilières des valeurs mobilières
de placement de placement
- par le débit du compte
465 « Créances sur cessions
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
pour le montant touché lors
de la vente
et par le crédit du compte
767 « Profits nets sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de gain)
ou par le débit du compte
667« Pertes nettes sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de perte)

3.1 Valeurs mobilières de placement en dinar


3.1.1 Comptabilisation initiale
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à court X


terme
464 ou Dettes sur acquisition de valeurs mobilières de X
placement ou d’instruments financiers dérivés ou
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 20


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1.2 A la clôture de chaque exercice

3.1.2.1 Comptabilisation en cas de baisse de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

665 Ecart d’évaluation X


506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à X
court terme

3.1.2.2 Comptabilisation en cas d’augmentation de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à court X


terme
765 Ecart d’évaluation X

3.1.2.3 Comptabilisation des intérêts courus non échus


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5187 Intérêts courus à recevoir X


7622 Revenus des titres – actifs courants X

3.1.3 Sur l’exercice suivant


Lorsque les intérêts sont exigibles :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


5187 Intérêts courus à recevoir X

Les éventuels ajustements sont enregistrés aux comptes de produits intéressés


en l’occurrence le compte 7622 « Revenus des titres – actifs courants »
concerné car les produits financiers n’entrent pas dans le champ d’application
des ajustements en compte 7587 « Produits des exercices antérieurs » ou en
compte 6587 « Reprises de produits des exercices antérieurs ».

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 21


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1.4 Comptabilisation à la cession

3.1.4.1 En cas de perte


Le compte 667 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers X
506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à X
court terme

3.1.4.2 En cas de gain


Le compte 767 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
767 Profits nets sur cessions d’actifs financiers X
506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à X
court terme

3.2 Valeurs mobilières de placement en devises cotées à l’étranger


3.2.1 Comptabilisation initiale
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à court X


terme
464 ou Dettes sur acquisition de valeurs mobilières de X
placement ou d’instruments financiers dérivés ou
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 22


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2.2 Comptabilisation à la clôture

3.2.2.1 Ecart relatif au cours de change


 En cas de gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à court X


terme
766 Gain de change X

 En cas de perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à X
court terme

3.2.2.2 Ecart relatif à la valeur de marché


 En cas d’augmentation de la valeur
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à court X


terme
765 Ecart d’évaluation X

 En cas de diminution de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

665 Ecart d’évaluation X


506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à X
court terme

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 23


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2.3 Comptabilisation à la cession

3.2.3.1 En cas de perte


Le compte 667 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers X
506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à X
court terme

3.2.3.2 En cas de gain


Le compte 767 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
767 Profits nets sur cessions d’actifs financiers X
506 Obligations, bons du trésor et bons de caisse à X
court terme

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 24


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 50
SOUS COMPTE : 508 Applicable: 2010

Le compte 508
1 DEFINITION
Le compte 508 : Autres valeurs mobilières de placement et créances
assimilées
Enregistre les autres valeurs mobilières de placement et créances assimilées
qui n’ont pas trouvé d’affectation dans les comptes précédents.
Si elles subsistent à la clôture, elles sont évaluées à la juste valeur en compte
de résultat.
Le compte 508 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
Comptes 5081 – Valeurs étrangères court terme
50810 : Valeurs étrangères à court terme
2 EVALUATION
2.1 Initiale
Les autres valeurs mobilières de placement et créances assimilées sont
valorisées à leur coût d’acquisition.
Ce dernier intègre les coûts directement attribuables, incluant les frais de
courtages, les taxes non récupérables et les frais de banque, mais non compris
les dividendes et intérêts à recevoir non payés et courus avant l’acquisition.
2.2 En fin de période (à la clôture en général)
Les autres valeurs mobilières de placement et créances assimilées sont
évaluées, après leur comptabilisation initiale, à leur juste valeur en compte de
résultat.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 25


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

La différence entre la valeur de marché et la valeur des titres figurant en


comptabilité est enregistrée en 665 « Ecart d’évaluation sur actifs financiers –
moins-values » ou 765 « Ecart d’évaluation sur actifs financiers – plus values ».
En cas de titres étrangers, l’effet de la monnaie étrangère doit être
comptabilisé en 666 « Perte de change » ou 766 « Gain de change ».
Les intérêts courus non échus sur les valeurs mobilières de placement sont
portés au débit du compte 5187 « Intérêts courus à recevoir ».
3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
464 « Dettes sur acquisition
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
- par le crédit du compte - par le débit du compte
765 « Ecart d’évaluation » 665 « Ecart d’évaluation »
en cas d’augmentation de la en cas de perte de la valeur
valeur des valeurs mobilières des valeurs mobilières
de placement de placement
- par le crédit du compte 766 - par le débit du compte 666
« Gain de change » en cas de « Perte de change » en cas
gain de change (sur des de perte de change (sur des
valeurs mobilières de valeurs mobilières de
placement en monnaie placement en monnaie
étrangère) étrangère)
- par le débit du compte
465 « Créances sur cessions
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
pour le montant touché
lors de la vente
et par le crédit du compte
767 « Profits nets sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de gain)
ou par le débit du compte
667« Pertes nettes sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de perte)

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 26


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Valeurs mobilières de placement en dinar


3.1.1 Comptabilisation initiale
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

508 Autres valeurs mobilières de placement et créances X


assimilées
464ou Dettes sur acquisition de valeurs mobilières de X
placement ou d’instruments financiers dérivés ou
5XX Compte de trésorerie X

3.1.2 A la clôture de chaque exercice

3.1.2.1 Comptabilisation en cas de baisse de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

665 Ecart d’évaluation X


508 Autres valeurs mobilières de placement et X
créances assimilées

3.1.2.2 Comptabilisation en cas d’augmentation de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

508 Autres valeurs mobilières de placement et créances X


assimilées
765 Ecart d’évaluation X

3.1.2.3 Comptabilisation des intérêts courus non échus


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5187 Intérêts courus à recevoir X


7622 Revenus des titres – actifs courants X

3.1.3 Sur l’exercice suivant


Lorsque les intérêts sont exigibles :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


5187 Intérêts courus à recevoir X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 27


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Les éventuels ajustements sont enregistrés aux comptes de produits intéressés


en l’occurrence le compte 7622 « Revenus des titres – actifs courants »
concerné car les produits financiers n’entrent pas dans le champ d’application
des ajustements en compte 7587 « Produits des exercices antérieurs » ou en
compte 6587 « Reprises de produits des exercices antérieurs ».
3.1.4 Comptabilisation à la cession

3.1.4.1 En cas de perte


Le compte 667 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers X
508 Autres valeurs mobilières de placement et X
créances assimilées

3.1.4.2 En cas de gain


Le compte 767 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
767 Profits nets sur cessions d’actifs financiers X
508 Autres valeurs mobilières de placement et X
créances assimilées

3.2 Autres valeurs mobilières de placement en devises cotées à


l’étranger
3.2.1 Comptabilisation initiale
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

508 Autres valeurs mobilières de placement et créances X


assimilées
464 ou Dettes sur acquisition de valeurs mobilières de X
placement ou d’instruments financiers dérivés ou
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 28


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2.2 Comptabilisation à la clôture

3.2.2.1 Ecart relatif au cours de change


 En cas de gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

508 Autres valeurs mobilières de placement et créances X


assimilées
766 Gain de change X

 En cas de perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


508 Autres valeurs mobilières de placement et X
créances assimilées

3.2.2.2 Ecart relatif à la valeur de marché


 En cas d’augmentation de la valeur
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

508 Autres valeurs mobilières de placement et créances X


assimilées
765 Ecart d’évaluation X

 En cas de diminution de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

665 Ecart d’évaluation X


508 Autres valeurs mobilières de placement et X
créances assimilées

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 29


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2.3 Comptabilisation à la cession

3.2.3.1 En cas de perte


Le compte 667 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers X
508 Autres valeurs mobilières de placement et X
créances assimilées

3.2.3.2 En cas de gain


Le compte 767 est égal à la différence entre le prix de vente et la dernière
évaluation des valeurs mobilières de placement (évaluation annuelle à la juste
valeur en compte de résultat).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

465 ou Créances sur cession de valeurs mobilières de X


placement ou d’instruments financiers dérivés
5XX Compte de trésorerie X
767 Profits nets sur cessions d’actifs financiers X
508 Autres valeurs mobilières de placement et X
créances assimilées

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 30


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 50
SOUS COMPTE : 509 Applicable: 2010

Le compte 509
1 DEFINITION
Le compte 509 : Versements restant à effectuer sur valeurs mobilières de
placement
Enregistre tous les versements restant à effectuer sur les valeurs mobilières de
placement non libérées.
Le compte 509 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.

2 EVALUATION
2.1 Initiale
Ce compte est évalué pour le montant restant à payer par l’entreprise pour des
valeurs mobilières de placement non libérées acquises.

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit des comptes
50 « Valeurs mobilières de
placement »

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 31


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Comptabilisation initiale


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

50X Valeurs mobilières de placement X


509 Versements restant à effectuer sur valeurs X
mobilières de placement

3.2 Comptabilisation lors du versement restant à effectuer


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

509 Versements restant à effectuer sur valeurs mobilières de X


placement
5XX Compte de trésorerie X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 32


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 5
SOUS COMPTE : 51 Applicable: 2010

Les comptes 51
1 DEFINITION
Les comptes 51 « Banques, établissements financiers et assimilés » sont des
comptes destinés à enregistrer les valeurs à l’encaissement, les comptes
bancaires, les opérations avec le Trésor public et les établissements publics
ainsi que les comptes postaux, les comptes dans des établissements financiers.
Ils sont constitués par :
 les fonds déposés au Trésor, dans les Banques, aux Chèques Postaux et
dans les établissements financiers
 les bons et chèques à encaisser
Ces comptes ne concernent pas :
 les caisses comptabilisées aux comptes 53 « Caisses »
 les virements internes comptabilisés aux comptes 58 « Virements
internes »
 les régies d’avances et accréditifs comptabilisés aux comptes 54 « Régies
d’avances et accréditifs »
2 CLASSIFICATION
Le compte 51 « Banque, établissements financiers et assimilés » est un compte
de regroupement et non d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
 511 Valeurs à l’encaissement
 512 Comptes bancaires
 515 Trésor public et établissements publics
 517 Autres organismes financiers
 518 Intérêts courus
 519 Concours bancaires courants

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 33


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 51
SOUS COMPTE : 511 Applicable: 2010

Le compte 511
1 DEFINITION
Le compte 511 : Valeurs à l’encaissement
Enregistre les chèques et les bons de carburants (moyens de paiement de
carburant) émis par les tiers.
En principe, les chèques reçus, les virements ne peuvent être portés au débit
du compte de banque que lors de la réception de l’avis de crédit de la banque.
Le compte 511 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
Comptes 5110 – Bons de carburant émis par les tiers
51103 : Bons de carburant reçus
51109 : Autres bons de carburant
Comptes 5111 - Chèques de voyage à encaisser
5111 : Chèques de voyage à encaisser
Comptes 5112 - Chèques à encaisser
51120 : Chèques bancaires à encaisser
51121 : Chèques postaux à encaisser
51122 : Mandats c.c.p. à encaisser
51123 : Chèques étrangers à encaisser

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 34


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
Un chèque doit être considéré comme encaissé lors de sa remise à la banque.
Pour des raisons pratiques, il est en principe enregistré de la manière suivante :
 enregistrement du montant du chèque dans le compte 511 lors de la
réception du chèque
 enregistrement au débit du compte 512 « Comptes bancaires » lors de la
réception de l’avis de crédit
Les virements reçus sont enregistrés à la réception de l’avis de crédit de la
banque.

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


411 « Clients »

- par le débit du compte


512 « Comptes bancaires »

3.1 Enregistrement des chèques dans l’attente de l’avis de crédit de la


banque
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

511 Valeurs à l’encaissement X


411 Clients X

3.2 Lors de la réception de l’avis de crédit


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Comptes bancaires X


511 Valeurs à l’encaissement X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 35


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 51
SOUS COMPTE : 512 Applicable: 2010

Le compte 512
1 DEFINITION
Le compte 512 : Comptes bancaires
Enregistrent les avoirs disponibles à vue et à terme de l’entreprise dans les
banques nationales et étrangères.
Les mouvements débiteurs correspondent aux fonds reçus et les mouvements
créditeurs aux fonds décaissés.
Le compte 512 est subdivisé en autant de sous-comptes qu’il y a de comptes
ouverts au nom de l’entreprise dans les banques.
Les intérêts relatifs aux comptes de banque sont enregistrés aux comptes :
 de charges financières 661 « Intérêts bancaires »
 de produits financiers 762 « Revenus banques, établissements financiers
et assimilés »
Les comptes de banques ne doivent enregistrer à la clôture de la période que
les opérations relatives à l’exercice conformément au principe d’indépendance
des exercices.
Le compte 512 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
Comptes 5120 - Banque extérieure d'Algérie
Comptes 5121 - Banque Centrale d'Algérie (B.C.A)
Comptes 5125 - Banque Nationale (B.N.A)
Comptes 5126 - C.P.A
Comptes 5127 - Autres banques
Comptes 5128 - Banques à l'étranger

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 36


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
Les opérations bancaires courantes doivent être enregistrées à la date de
l’opération.
Remarque : les banques en devises suivent le traitement suivant.
En pratique, en cours de période, le compte enregistre les opérations en dinars
sur la base du cours du jour de la transaction.
A la fin de l’exercice, le solde en devises est évalué au dernier cours de change
à la clôture. Les différences de change constatées faisant l’objet d’une
inscription aux comptes 666 « Pertes de change » ou 766 « Gains de change ».

3 COMPTES BANCAIRES EN DINARS

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


de classe 1 à 7 concernée

- par le débit du compte de


classe 1 à 7 concernée

3.1 Lors d’un encaissement de fonds


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Comptes bancaires X


1XX Compte de la classe 1 à 7 concerné X
à 7XX

3.2 Lors d’un décaissement de fonds


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

1XX à Compte de la classe 1 à 7 concerné X


7XX
512 Comptes bancaires X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 37


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

4 COMPTES BANCAIRES EN DEVISES

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


de classe 1 à 7 concernée

- par le débit du compte de


classe 1 à 7 concernée

- si gain de change : par le - si perte de change : par le


crédit du compte débit du compte
766 « Gains de change » 666 « Pertes de change
4.1 Lors d’un encaissement de fonds
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Comptes bancaires X


1XX Compte de la classe 1 à 7 concernée X
à 7XX

4.2 Lors d’un décaissement de fonds


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X


7XX
512 Comptes bancaires X

4.3 A la clôture
4.3.1 Si gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Comptes bancaires X


766 Gain de change X

4.3.2 Si perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


512 Comptes bancaires X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 38


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

5 POINTS POUR ATTENTION


5.1 Crédits de trésorerie
Les crédits de trésorerie (facilité de caisse, découverts) ne donnent lieu à
aucun enregistrement spécifique. Ceux-ci sont constatés par un solde créditeur
du compte 512.
A la clôture de l’exercice, les comptes 512 sont inscrits à l’actif ou au passif
selon leur solde :
 les comptes de banque ayant un solde débiteur sont inscrits à l’actif
 les comptes de banque ayant un solde créditeur sont inscrits au passif
5.2 Concours bancaires courants
Les concours bancaires courants (avances bancaires) tels que les crédits sur
escompte sont comptabilisés au compte 519 « Concours bancaires courants ».

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 39


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 51
SOUS COMPTE : 515 Applicable: 2010

Le compte 515
1 DEFINITION
Le compte 515 : Trésor Public et établissements publics
Enregistre les avoirs disponibles à vue dans les caisses du trésor ou des agents
du Trésor.
Le compte 515 est subdivisé en autant de sous-comptes qu’il y a de comptes
ouverts au nom de l’entreprise.
Le compte 515 est à la fois un compte d’imputation et un compte de
regroupement.

2 EVALUATION
Les opérations bancaires courantes doivent être enregistrées à la date de
l’opération.

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


de classe 1 à 7 concernée

- par le débit du compte de


classe 1 à 7 concernée

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 40


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lors d’un encaissement de fonds


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

515 Trésor public et établissements publics X


1XX Compte de la classe 1 à 7 concernée X
à 7XX

3.2 Lors d’un décaissement de fonds


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X


7XX
515 Trésor public et établissements publics X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 41


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 51
SOUS COMPTE : 517 Applicable: 2010

Le compte 517
1 DEFINITION
Le compte 517 : Autres organismes financiers
Enregistre les avoirs disponibles à vue dans :
 les établissements n’ayant pas la qualité de Banque
 les Centres de Chèques Postaux
Les mouvements débiteurs correspondent aux fonds reçus et les mouvements
créditeurs aux fonds décaissés.
Le compte 517 est subdivisé en autant de sous-comptes qu’il y a de comptes
ouverts au nom de l’entreprise dans les centres de chèques postaux et les
établissements financiers.
Le compte 517 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il comprend les comptes suivants :
Comptes 5170 – Comptes dans des établissements financiers
 Comptes 51701 – Comptes dans des établissements financiers en
Algérie
 Comptes 51705 – Comptes dans des établissements financiers
étrangers
Comptes 5171 - C.C.P
2 EVALUATION
Les opérations doivent être enregistrées à la date de l’opération.
Remarque : les comptes en devises suivent le traitement suivant.
En pratique, le compte enregistre les opérations en dinars sur la base du
cours du jour de la transaction.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 42


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

A la fin de l’exercice, le solde en devises est évalué au dernier cours de


change à cette date. Les différences de change constatées faisant l’objet
d’une inscription aux comptes 666 « Pertes de change » ou 766 « Gains de
change ».

3 COMPTES EN DINARS

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


de classe 1 à 7 concernée

- par le débit du compte


de classe 1 à 7 concernée

3.1 Lors d’un encaissement de fonds


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

517 Autres organismes financiers X


1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X
7XX

3.2 Lors d’un décaissement de fonds


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X


7XX
517 Autres organismes financiers X

4 COMPTES EN DEVISES

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


de classe 1 à 7 concernée

- par le débit du compte


de classe 1 à 7 concernée

- si gain de change : par le - si perte de change : par


crédit du compte le débit du compte
766 « Gains de change » 666 « Pertes de change

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 43


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.1 Lors d’un encaissement de fonds


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

517 Autres organismes financiers X


1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X
7XX

4.2 Lors d’un décaissement de fonds


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X


7XX
517 Autres organismes financiers X

4.3 A la clôture
4.3.1 Si gain de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

517 Autres organismes financiers X


766 Gain de change X

4.3.2 Si perte de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


517 Autres organismes financiers X

5 POINTS D’ATTENTION
5.1 Crédits de trésorerie
Les crédits de trésorerie (facilité de caisse, découverts) ne donnent lieu à
aucun enregistrement spécifique. Ceux-ci sont constatés par un solde
créditeur du compte 517.
A la clôture de l’exercice, les comptes 517 sont inscrits à l’actif ou au passif
selon leur solde :
 les comptes ayant un solde débiteur sont inscrits à l’actif
 les comptes ayant un solde créditeur sont inscrits au passif

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 44


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 51
SOUS COMPTE : 518 Applicable: 2010

Le compte 518
1 DEFINITION
Le compte 518 : Intérêts courus
Enregistre à la clôture de l’exercice :
 à son crédit les intérêts courus à payer (5186)
 à son débit les intérêts courus à recevoir (5187).
Leur montant doit être suffisamment certain et évaluable.
Ce compte est soldé à échéance, lorsque les intérêts sont exigibles.
Ce compte ne concerne pas les intérêts rattachables à l’exercice qui n’ont pas
encore été comptabilisés concernant :
 les créances rattachées à des participations (compte 2668)
 les créances sur participation hors groupe (compte 2678)
 les créances sur société en participation (compte 2688)
 les autres immobilisations financières (compte 2788)
 les emprunts (compte 1688)
 le groupe et les associés (compte 4518, compte 4558, compte 4588)
 les clients (comptes 4188), les fournisseurs (4088)
Le compte 518 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 5186 - Intérêts courus à payer
51860 : Intérêts courus à payer en dinars
51861 : Intérêts courus à payer en devises

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 45


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Compte 5187 - Intérêts courus à recevoir


51870 : Intérêts courus à recevoir en dinars
51871 : Intérêts courus à recevoir en devises

2 EVALUATION
Il convient d’ajuster les comptes de charges et de produits à la clôture
conformément au principe d’indépendance des exercices. Les dates
d'encaissement ou de paiement ne sont pas des critères de rattachement.
2.1 Intérêts courus à payer (5186)
Ils concernent les intérêts et services bancaires rattachables à l’exercice mais
non encore comptabilisés liés :
 à la fourniture de services réalisée par la banque (SONATRACH ayant
bénéficié des services)
 aux intérêts (charges financières) relatifs aux comptes de banques
Leur montant doit être suffisamment certain et évaluable.
Ils sont à inscrire à la clôture au crédit du compte 5186 « Intérêts courus à
payer (en dinars ou en devises) ».
Remarque : le compte 5186, malgré son intitulé, est utilisé pour enregistrer à
la fois les services bancaires (compte 627 - rémunération d’un service rendu –
charges d’exploitation) et les intérêts bancaires (compte 6613 - rémunération
de l’argent - charges financières) à comptabiliser sur l’exercice à clôturer.
2.2 Intérêts courus à recevoir (5187)
Ils concernent :
 les intérêts (produits financiers) rattachables à l’exercice mais non
encore comptabilisés liés :
 aux comptes bancaires
 aux valeurs mobilières de placement
 aux instruments financiers dérivés
 les avoirs à recevoir concernant les services bancaires (services
extérieurs) et les intérêts bancaires (produits financiers).
Leur montant doit être suffisamment certain et évaluable.
Ils sont à inscrire à la clôture au débit du compte 5187 « Intérêts courus à
recevoir (en dinars ou en devises) ».
Remarque : le compte 5187, malgré son intitulé, est utilisé pour enregistrer à
la fois les avoirs à recevoir concernant les services bancaires (services
extérieurs) et les intérêts bancaires (produits financiers) à comptabiliser sur
l’exercice à clôturer.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 46


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 INTERETS A PAYER (5186)

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit des comptes
627 « Services bancaires et
assimilés »
et
44586 « TVA déductible à
régulariser »
(si le service est soumis à
TVA déductible)
ou
6613 « Intérêts bancaires »
3.1 A la clôture N
3.1.1 Services bancaires
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

627 Services bancaires et assimilés X


44586 TVA déductible à régulariser X
5186 Intérêts courus à payer X

3.1.2 Intérêts courus non échus


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

6613 Intérêts bancaires X


5186 Intérêts courus à payer X

3.2 Lors de l’exercice suivant N+1


3.2.1 Services bancaires
L’écriture de facture à recevoir n’est pas contre-passée. A la réception de la
facture (en N+1), enregistrement suivant (solde du compte 5186 et transfert de
la TVA à régulariser vers le compte de TVA déductible) :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

5186 Intérêts courus à payer X


44566 TVA déductible sur autres biens et services X
5XX Compte de trésorerie X
44586 TVA déductible à régulariser X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 47


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Les éventuels ajustements sont enregistrés aux comptes de charges intéressés


en l’occurrence le compte 627 « Services bancaires » car les services bancaires
n’entrent pas dans le champ d’application des ajustements en compte 6586
« Charges sur exercices antérieurs » ou en compte 7586 « Reprises de charges
des exercices antérieurs ».
3.2.2 Intérêts courus non échus
Pas de contre-passation et enregistrement lors du paiement :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

5186 Intérêts courus à payer X


5XX Compte de trésorerie X

Les éventuels ajustements sont enregistrés aux comptes de charges intéressés


en l’occurrence le compte 6613 « Intérêts bancaires » car les charges
financières n’entrent pas dans le champ d’application des ajustements en
compte 6586 « Charges sur exercices antérieurs » ou en compte 7586 « Reprises
de charges des exercices antérieurs ».

4 INTERETS A RECEVOIR (5187)

EST DEBITE EST CREDITE


- pour les intérêts (produits
financiers) relatifs à
l’exercice mais non encore
comptabilisés :
par le crédit du compte
76 « Produits financiers »
- pour les avoirs à recevoir
relatifs aux services
bancaires et intérêts
bancaires :
par le crédit des comptes
627 « Services bancaires et
assimilés »
et
44586 « TVA déductible à
régulariser »
(si le service est soumis à
TVA déductible)
6613 « Intérêts bancaires »

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 48


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.1 A la clôture N
4.1.1 Intérêts (produits financiers) relatifs à l’exercice mais non
encore comptabilisés
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

5187 Intérêts courus à recevoir X


76X Produits financiers X

4.1.2 Avoirs à recevoir relatifs aux services bancaires et intérêts


bancaires
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

5187 Intérêts courus à recevoir X


627 Services bancaires et assimilés X
44566 TVA déductible X
66X Charges financières X

4.2 Lors de l’exercice suivant N+1


4.2.1 Régularisation des intérêts (produits financiers) relatifs à
l’exercice mais non encore comptabilisés
Pas de contre-passation et enregistrement lors du paiement :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


5187 Intérêts courus à recevoir X

Les éventuels ajustements sont enregistrés aux comptes de produits intéressés


en l’occurrence le compte 76 « Produits financiers » concerné car les produits
financiers n’entrent pas dans le champ d’application des ajustements en
compte 7587 « Produits des exercices antérieurs » ou en compte 6587
« Reprises de produits des exercices antérieurs ».
4.2.2 Régularisation des avoirs à recevoir relatifs aux services
bancaires et intérêts bancaires
 Services bancaires
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


44566 TVA déductible sur autres biens et services X
5187 Intérêts courus à recevoir X
44586 TVA déductible à régulariser X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 49


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

 Intérêts bancaires
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N+1 Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


5187 Intérêts courus à recevoir X

Les éventuels ajustements sont enregistrés aux comptes de charges intéressés


en l’occurrence le compte 627 « Services bancaires » ou 661 « Intérêts
bancaires » car ces comptes n’entrent pas dans le champ d’application des
ajustements en compte 6586 « Charges des exercices antérieurs » ou en compte
7586 « Reprises de charges des exercices antérieurs ».

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 50


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 51
SOUS COMPTE : 519 Applicable: 2010

Le compte 519
1 DEFINITION
Le compte 519 : Concours bancaires courants (avances bancaires)
Enregistre les concours financiers courants tels que les crédits sur escompte.
Ils s’enregistrent au débit du compte de banque concerné par le crédit du
compte 519 « Concours bancaires courants (avances bancaires) ».
Le compte 519 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
5190 : Banque Extérieure d’Algérie (B.E.A)
5191 : Banque centrale d’Algérie (B.C.A)
5195 : Banque Nationale d’Algérie (B.N.A)
5196 : Crédit Populaire d’Algérie (C.P.A)
5197 : Autres banques
5198 : Banques à l’étranger
2 EVALUATION
Ce compte est notamment utilisé en cas de règlement d’un client par effet.
Lors d’un règlement par effet, il convient de transférer la créance client au
compte 413 « Clients, effets à recevoir » à réception de la traite signée.
Lors de la remise à l’encaissement, le montant des effets escomptés non échus
et le montant des effets échus remis à l’encaissement est enregistré au débit
d’un compte de trésorerie par le crédit du compte 519 « Concours bancaires
courants ».
Le concours bancaire courant correspond au montant nominal de l’effet de
commerce.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 51


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le débit des comptes :
- 512 « Comptes bancaires »
- 627 « Services bancaires »
(pour les frais de banque)
et 44566 « TVA déductible
sur autres biens et services »
(si le service bancaire est
soumis à TVA déductible)
- 661 « Charges d’intérêts »
(si escompte)
- si le client règle : par le
crédit du compte
413 « Clients – effets à
recevoir »
- si le client ne règle pas :
par le crédit du compte
512 « Comptes bancaires »
3.1 Acceptation de l’effet
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

413 Clients, effets à recevoir X


411 Clients X

3.2 Remises à l’encaissement


La présentation de l’effet à la banque s’analyse comme l’obtention d’un crédit
bancaire.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Comptes bancaires (Valeur nette = valeur nominale – X


agios et frais)
661 Charges d’intérêt (intérêts) X
627 Services bancaires (frais de banque) X
44566 TVA déductible X
519 Concours bancaires courants (Valeur nominale) X

Le compte 519 « Concours bancaires courants » enregistre une dette de


l’entreprise à l’égard de la banque.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 52


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3 A l’échéance
Il existe deux possibilités :
 le client règle à l’échéance, l’effet est soldé par compensation avec le
concours bancaire :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

519 Concours bancaires courants (Valeur nominale) X


413 Clients, effets à recevoir X

 le client ne règle pas à l’échéance, l’entreprise récupère l’effet et le


crédit accordé est supprimé, l’entreprise le rembourse :
Annulation de l’effet.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

411 Clients X
413 Clients, effets à recevoir X

Remboursement du crédit bancaire.


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

519 Concours bancaires courants X


512 Comptes bancaires X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 53


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 5
SOUS COMPTE : 52 Applicable: 2010

Les comptes 52
1 DEFINITION
Les comptes 52 enregistrent les instruments financiers dérivés.
Ce sont des instruments financiers tels que les options, les contrats à terme (de
gré à gré) et les swaps de taux d’intérêt et de devises qui engendrent des
droits et des obligations qui ont pour effet de transférer entre les parties à
l’instrument un ou plusieurs des risques inhérents à un instrument financier
primaire sous-jacent.
Les instruments dérivés ne donnent pas lieu à un transfert de l’instrument
financier primaire sous-jacent au moment de la prise d’effet du contrat, et il
n’y a pas nécessairement transfert à l’échéance du contrat.
Le compte 52 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
521 : Instruments de couverture
Couverture : ensemble de techniques permettant de se prémunir
contre certains risques. La couverture consiste à anticiper et à
apprécier le risque encouru de manière à sélectionner l’instrument
de protection le plus adapté.
En matière financière, les risques faisant l’objet de couverture
sont principalement les risques de taux, de change ou les risques
du marché.
522 : Autres instruments financiers dérivés
Les instruments financiers dérivés enregistrés dans ce compte sont
ceux qui ne trouvent pas leur affectation dans l’un des comptes ci-
dessus.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 54


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

2 EVALUATION
Les instruments financiers dérivés sont enregistrés à leur coût d’acquisition.
Les variations de valeur des contrats négociés sur les marchés organisés,
constatées par la liquidation quotidienne des marges débitrices et créditrices,
sont portées au compte de résultat en charges ou produits financiers.
Toutefois, par exception à ce principe, les variations de valeur de ces contrats
ou options constatées sur ces marchés et effectuées à titre de couverture sont
enregistrées dans le compte 52 et rapportées au compte de résultat, pendant la
durée de vie de l’élément couvert, de manière symétrique au mode de
comptabilisation des produits et charges sur cet élément.
A la clôture de l’exercice, pour les instruments financiers dérivés
immédiatement négociables qui sont évalués à la valeur de marché à la date
d’arrêté des comptes, la différence entre cette valeur et la valeur des titres
couverts figurant en comptabilité est enregistrée :
 au débit du compte 52 par le crédit du compte 765 « Ecart d’évaluation
sur actifs financiers, plus values » s’il s’agit d’une plus-value
 au crédit du compte 52 par le débit du compte 665 « Ecart d’évaluation
sur actifs financiers, moins values » s’il s’agit d’une moins-value.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 55


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 INSTRUMENTS FINANCIERS HORS INSTRUMENTS DE COUVERTURE

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
464 « Dette sur acquisition de
valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
Le compte 52 n’est pas mouvementé.
Les gains latents sont comptabilisés en compte
762 « Revenu des actifs financiers ».
Les pertes latentes sont comptabilisées en compte
668 « Autres charges financières ».
- par le crédit du compte - par le débit du compte
765 « Ecart d’évaluation » 665 « Ecart d’évaluation »
pour la différence entre la pour la différence entre la
valeur de marché et la valeur valeur de marché et la valeur
des titres couverts des titres couverts
- par le débit du compte
465 « Créances sur cessions
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
pour le montant touché
lors de la vente
et par le crédit du compte
767 « Profits nets sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de gain)
ou par le débit du compte
667 « Pertes nettes sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de perte)
3.1 Comptabilisation initiale
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

52 Instruments financiers dérivés X


5XX ou Compte de trésorerie X
464 Dettes sur acquisition de valeurs mobilières de X
placement ou d’instruments financiers dérivés

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 56


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.2 Liquidation des appels de marge


Les variations de valeur des contrats négociés sur les marchés organisés,
constatées par la liquidation quotidienne des marges débitrices et créditrices,
sont portées au compte de résultat en charges ou produits financiers.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

668 Autres charges financières X


512 Banque X

ou
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Banque X
762 Autres revenus des instruments financiers dérivés X

3.3 Comptabilisation à la clôture


Pour les instruments financiers dérivés immédiatement négociables qui sont
évalués à la valeur de marché à la date d’arrêté des comptes, la différence
entre cette valeur et la valeur des titres couverts figurant en comptabilité est
enregistrée comme suit.
3.3.1 Comptabilisation en cas de baisse de la valeur
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

665 Ecart d’évaluation X


52 Instruments financiers dérivés X

3.3.2 Comptabilisation en cas d’augmentation de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

52 Instruments financiers dérivés X


765 Ecart d’évaluation X

3.4 Comptabilisation à la cession


3.4.1 En cas de perte
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers X
52 Instruments financiers dérivés X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 57


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.4.2 En cas de gain


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


767 Profits nets sur cessions d’actifs financiers X
52 Instruments financiers dérivés X

4 INSTRUMENTS FINANCIERS DE COUVERTURE

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
464 « Dette sur acquisition de
valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie

- par le crédit du compte - par le débit du compte


512 « Banque » 512 « Banque »
en cas de perte latente en cas de gain latent

- par le crédit du compte - par le débit du compte


512 « Banque » 512 « Banque »
en cas de perte latente en cas de gain latent
- par le débit du compte
465 « Créances sur cessions
de valeurs mobilières de
placement ou d’instruments
financiers dérivés »
ou d’un compte de trésorerie
pour le montant touché
lors de la vente
et par le crédit du compte
767 « Profits nets sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de gain)
ou par le débit du compte
667 « pertes nettes sur
cessions d’actifs financiers »
(en cas de perte)
Les gains et les pertes étant
rapportés au résultat sur la
durée de vie de l’élément
couvert

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 58


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.1 Comptabilisation initiale


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

52 Instruments financiers dérivés X


5XX ou Compte de trésorerie X
464 Dettes sur acquisition de valeurs mobilières de X
placement ou d’instruments financiers dérivés

4.2 Liquidation des appels de marge


Les variations de valeur de ces contrats ou options constatées sur ces marchés
et effectuées à titre de couverture sont enregistrées dans le compte 52 et
rapportées au compte de résultat, pendant la durée de vie de l’élément
couvert, de manière symétrique au mode de comptabilisation des produits et
charges sur cet élément.
4.2.1 Gain latent
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Banque X
52 Instruments financiers dérivés X

4.2.2 Perte latente


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

52 Instruments financiers dérivés X


512 Banque X

4.3 Comptabilisation à la clôture


Pour les instruments financiers dérivés de couverture, les variations de valeur à
la clôture sont enregistrées dans le compte 52.
4.3.1 Comptabilisation en cas de baisse de la valeur
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

52 Instruments financiers dérivés X


512 Banque X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 59


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

4.3.2 Comptabilisation en cas d’augmentation de la valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Banque X
52 Instruments financiers dérivés X

4.4 Lors du dénouement de l’opération


4.4.1 Comptabilisation à la cession

4.4.1.1 En cas de perte


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


667 Pertes nettes sur cessions d’actifs financiers X
52 Instruments financiers dérivés X

4.4.1.2 En cas de gain


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


767 Profits nets sur cessions d’actifs financiers X
52 Instruments financiers dérivés X

4.4.2 Variations de valeurs rapportées au résultat pendant la


durée de vie de l’élément couvert de manière symétrique au mode
de comptabilisation des produits et charges sur cet élément
La variation de valeur doit être rapportée au compte de résultat pendant la
durée de vie de l’élément couvert, de manière symétrique au mode de
comptabilisation des produits et charges sur cet élément.
A la clôture de l’exercice, il convient de transférer les gains ou pertes latentes
en compte de résultat :
Si gain latent :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

52 Instruments financiers dérivés X


762 Intérêts sur opérations de couverture X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 60


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Si perte latente :
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

668 Intérêts sur opérations de couverture X


52 Instruments financiers dérivés X

Puis la variation de valeur doit être rapportée au compte de résultat pendant


la durée de vie de l’élément couvert, de manière symétrique au mode de
comptabilisation des produits et charges sur cet élément.
S’il s’agit d’une moins-value : cette moins-value est à étaler sur la durée de vie
de l’élément couvert.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

486 Charges constatées d’avance X


668 Intérêts sur opérations de couverture X

S’il s’agit d’une plus-value : cette plus-value est à étaler sur la durée de vie de
l’élément couvert.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

762 Intérêts sur opérations de couverture X


487 Produits constatés d’avance X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 61


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 5
SOUS COMPTE : 53 Applicable: 2010

Les comptes 53
1 DEFINITION
Les comptes 53 sont de comptes de caisse.
Le compte 53 « Caisse » est subdivisé en autant de sous-comptes qu’il y a de
caisses dans l’entreprise.
2 CLASSIFICATION
Le compte 53 « Caisse » est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
 530 Caisses en Algérie
 531 Caisses à l’Etranger

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 62


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 53
SOUS COMPTE : 530 Applicable: 2010

Le compte 530
1 DEFINITION
Le compte 530 : Caisses en Algérie
Enregistre les disponibilités monétaires en espèces ou équivalentes détenues
par SONATRACH en Algérie.
Leur solde est toujours débiteur ou nul.
Le compte 530 est un compte de regroupement et non d’imputation.

2 EVALUATION
Ce compte est :
 débité du montant des espèces encaissées par l’entité.
 crédité du montant des espèces décaissées par l’entité

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


de classe 1 à 7 concernée

- par le débit du compte de


la classe 1 à 7 concernée

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 63


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lors de l’encaissement d’espèces


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

530 Caisses en Algérie X


1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X
7XX

3.2 Lors du décaissement d’espèces


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X


7XX
530 Caisses en Algérie X

4 POINTS POUR ATTENTION


4.1 Les erreurs de caisse
Les erreurs de caisse représentent les écarts de très faible valeur (écarts de
quelques centimes de dinars) que l’on peut constater entre les espèces
détenues en caisse et le solde du compte de caisse enregistré en comptabilité ;
écarts constatés lors du comptage physique de la caisse qui doit être effectué
fréquemment.
Si :
 le montant des espèces inventoriées est inférieur au montant des espèces
enregistrées en comptabilité (espèces physiques < espèces comptables),
l’écart sera porté au débit du compte 6572 « Erreur de caisse ».
 le montant des espèces inventoriées est supérieur au montant des
espèces enregistrées en comptabilité (espèces physiques > espèces
comptables), l’écart sera porté au crédit du compte 7572 « Erreur de
caisse ».
En principe, chaque règlement effectué en espèces doit être justifié. La caisse
doit être vérifiée régulièrement afin de vérifier la concordance entre les
espèces détenues physiquement en caisse et le solde du compte de caisse
enregistré en comptabilité.
Tous les écarts sont enregistrés en compte de caisse (compte 53) afin de
comptabiliser l’inventaire physique des espèces.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 64


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 53
SOUS COMPTE : 531 Applicable: 2010

Le compte 531
1 DEFINITION
Le compte 531 : Caisses à l’étranger
Enregistre les disponibilités monétaires en espèces ou équivalentes détenues
par la société à l’étranger.
Leur solde est toujours débiteur ou nul.
Le compte 531 est un compte de regroupement et non d’imputation.
2 EVALUATION
Ces monnaies sont converties en monnaie nationale sur la base du dernier cours
connu à la date :
 de leur réception (valeur d’entrée)
 de clôture de l’exercice (valeur au bilan), la différence entre la valeur
d’entrée constituant un gain de change ou une perte de change
3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE


- par le crédit du compte
de la classe 1 à 7
concernée

- par le débit du compte de


la classe 1 à 7 concernée

Si gain de change : par le Si perte de change : par le


crédit du compte débit du compte
766 « Gain de change » 666 « Perte de change »

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 65


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Lors de l’encaissement d’espèces


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

531 Caisses à l’étranger X


1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X
7XX

3.2 Lors du décaissement d’espèces


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

1XX à Compte de la classe 1 à 7 concernée X


7XX
531 Caisses à l’étranger X

3.3 A la clôture
3.3.1 Si perte de change
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

666 Perte de change X


531 Caisses à l’étranger X

3.3.2 Si gain de change


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

531 Caisses à l’étranger X


766 Gain de change X

4 POINTS POUR ATTENTION


4.1 Les erreurs de caisse
Les erreurs de caisse représentent les écarts de très faible valeur (écarts de
quelques centimes de dinars) que l’on peut constater entre les espèces
détenues en caisse et le solde du compte de caisse enregistré en comptabilité ;
écarts constatés lors du comptage physique de la caisse qui doit être effectué
fréquemment.
Si :
 le montant des espèces inventoriées est inférieur au montant des espèces
enregistrées en comptabilité (espèces physiques < espèces comptables),
l’écart sera porté au débit du compte 6572 « Erreur de caisse ».

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 66


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

 le montant des espèces inventoriées est supérieur au montant des


espèces enregistrées en comptabilité (espèces physiques > espèces
comptables), l’écart sera porté au crédit du compte 7572 « Erreur de
caisse ».
En principe, chaque règlement effectué en espèces doit être justifié. La caisse
doit être vérifiée régulièrement afin de vérifier la concordance entre les
espèces détenues physiquement en caisse et le solde du compte de caisse
enregistré en comptabilité.
Tous les écarts sont enregistrés en compte de caisse (compte 53) afin de
comptabiliser l’inventaire physique des espèces.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 67


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 5
SOUS COMPTE : 54 Applicable: 2010

Les comptes 54
1 DEFINITION
Les comptes 54 sont des comptes d’actifs destinés à comptabiliser les régies
d’avance et les accréditifs.

2 CLASSIFICATION
Le compte 54 « Régies d’avance et accréditifs » est un compte de
regroupement et non d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
 541 Régies d’avance
 542 Accréditifs

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 68


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 54
SOUS COMPTE : 541 Applicable: 2010

Le compte 541
1 DEFINITION
Le compte 541 : Régies d’avance
Enregistre les écritures relatives aux fonds gérés par les régisseurs ou les
comptables subordonnés.
Les régies d’avance sont des petites caisses confiées à des agents responsables
dénommés régisseurs, pour le paiement de menues dépenses, soit dans un but
de simplification administrative, soit parce que ces paiements ne supportent
aucun délai.
Le compte 541 est un compte de regroupement et non d’imputation.

2 EVALUATION
Le compte 541 est débité du montant des fonds remis aux régisseurs par le
crédit d’un compte de trésorerie.
Il est crédité :
 du montant des dépenses effectuées pour le compte de l’entité par le
débit d’un compte de tiers ou de charges
 du montant des reversements de fonds avancés, par le débit d’un compte
de trésorerie.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 69


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de trésorerie

- par le débit d’un compte


de tiers ou de charges

- par le débit d’un compte


de trésorerie

3.1 Lors de la remise des fonds aux régisseurs


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

541 Régie d’avance X


5XX Compte de trésorerie X

3.2 Lors des dépenses


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

6XX ou Charges X
4XX Compte de tiers X
541 Régie d’avance X

3.3 Lors du remboursement du solde


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

5XX Compte de trésorerie X


541 Régie d’avance X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 70


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 54
SOUS COMPTE : 542 Applicable: 2010

Le compte 542
1 DEFINITION
Le compte 542 : Accréditifs
Enregistre les écritures relatives aux accréditifs ouverts dans les banques au
nom d’un tiers ou d’un agent de l’entité.
Les accréditifs sont des lettres de crédit remises par un banquier à son client,
pour lui permettre de toucher des fonds, ou de se faire ouvrir un crédit par une
autre banque, sur une autre place, pendant un certain délai, jusqu’à un certain
montant.
Le compte 542 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué du compte suivant :
5420 : Accréditifs

2 EVALUATION
Le compte 542 est débité du montant des fonds remis aux titulaires
d’accréditifs par le crédit d’un compte de trésorerie.
Il est crédité :
 du montant des dépenses effectuées pour le compte de l’entité par le
débit d’un compte de tiers ou de charges
 du montant des reversements de fonds avancés, par le débit d’un compte
de trésorerie.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 71


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit d’un compte


de banque

- par le débit d’un compte


de tiers ou de charges

- par le débit d’un compte


de banque

3.1 Lors de l’attribution de l’avance


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

542 Accréditifs X
512 Banque X

3.2 Lors des dépenses


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

6XX ou Charges X
4XX Compte de tiers X
542 Accréditifs X

3.3 Remboursement du solde


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Banque X
542 Accréditifs X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 72


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 5
SOUS COMPTE : 58 Applicable: 2010

Les comptes 58
1 DEFINITION
Les comptes 58 sont des comptes de passage destinés à permettre la
centralisation, sans risque de double emploi des virements de fonds d’un
compte de trésorerie à un autre et plus généralement de toute opération
devant faire l’objet d’un enregistrement dans plusieurs journaux auxiliaires.

2 CLASSIFICATION
Le compte 58 « Virements internes » est un compte de regroupement et non
d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
 581 Virements de fonds
 588 Autres virements internes

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 73


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 58
SOUS COMPTE : 581 Applicable: 2010

Le compte 581
1 DEFINITION
Le compte 581 : Virements de fonds
Est un compte de passage utilisé pour la comptabilisation d’opération au terme
desquelles il se trouve soldé.
Le compte 581 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
5810 : Virements banques/caisses
5811 : Virements inter-caisses
5812 : Virements inter-agences (bureau à l'étranger)
5813 : Virements inter-banques
5814 : Virements inter-banques/C.C.P

2 EVALUATION
2.1 Initiale
Il enregistre les virements de fonds d’un compte de trésorerie (banque ou
caisse) à un autre compte de trésorerie (banque ou caisse) et plus
généralement de toute opération faisant l’objet d’un enregistrement dans un
ou plusieurs journaux auxiliaires.
2.2 A la clôture
Ce compte doit être soldé.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 74


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION
Exemple : un virement X est réalisé de la banque A à la banque B.
EST DEBITE EST CREDITE

- par le crédit du compte


512 « Compte bancaire A »

- par le débit du compte


512 « Compte bancaire B »

3.1 Lors de l’ordre de virement


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

581 Virements internes X


512 Compte bancaire A X

3.2 Lors de la réception de l’avis de la banque B


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

512 Compte bancaire B X


581 Virements internes X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 75


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 58
SOUS COMPTE : 588 Applicable: 2010

Le compte 588
1 DEFINITION
Le compte 588 : Autres virements internes
Enregistre les virements internes qui ne sont pas comptabilisés en compte 581
« Virements internes ».
Ce compte ne sera pas utilisé par SONATRACH
Le compte 588 est à la fois un compte de regroupement et d’imputation.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 76


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 5
SOUS COMPTE : 59 Applicable: 2010

Les comptes 59
1 DEFINITION
Les comptes 59 concernent les pertes de valeur sur actifs financiers courants.
Ce sont des comptes de correction de valeur qui permettent de ramener la
valeur comptable d’un actif à sa valeur recouvrable.
Un actif financier non valorisé à la juste valeur à la clôture de l’exercice est
déprécié si sa valeur comptable est supérieure à sa valeur recouvrable.
Les actifs financiers courants non évalués à leur juste valeur et devant donc
être soumis à un test de dépréciation afin de constater une éventuelle perte de
valeur correspondent :
 aux créances auprès des banques, des établissements financiers et
assimilés
 aux régies d’avances et accréditifs

2 CLASSIFICATION
Le compte 59 «Pertes de valeur sur actifs financiers courants » est un compte
de regroupement et non d’imputation.
Il regroupe les subdivisions suivantes :
 591 Pertes de valeur sur valeurs en banque et établissements financiers
 594 Pertes de valeur sur régie d’avance et accréditifs

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 77


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 59
SOUS COMPTE : 591 Applicable: 2010

Le compte 591
1 DEFINITION
Le compte 591 : Pertes de valeur sur valeurs en banque et établissements
financiers
Enregistre les pertes de valeur relatives aux créances auprès des banques, des
établissements financiers et assimilés.
Ce compte ne concerne pas les pertes de valeur des Valeurs Mobilières de
Placement (VMP) qui sont évaluées à la clôture à leur juste valeur en compte
de résultat : elles sont constatées en charges financières (compte 665 « Ecart
d’évaluation sur actif financiers – moins values »).
Le compte 591 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué des comptes suivants :
Compte 591511 - Perte de valeur – valeurs à l’encaissement
Comptes 591512 - Perte de valeur des comptes bancaires
Compte 5915170 : Perte de valeur comptes dans établissements financiers
2 EVALUATION
Une perte de valeur constate un amoindrissement de la valeur d’un élément
d’actif résultant de causes dont les effets ne sont pas jugés irréversibles.
Une entité apprécie à chaque date de clôture s’il existe un quelconque indice
montrant qu’un actif a pu perdre de la valeur. S’il existe un tel indice, l’entité
estime la valeur recouvrable de l’actif.
A chaque arrêté des comptes, l’entité apprécie aussi s’il existe un indice
montrant qu’une perte de valeur comptabilisée pour un actif au cours
d’exercices antérieurs n’existe plus ou a diminué. Si un tel indice existe,
l’entité estime également la valeur recouvrable de l’actif.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 78


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Il y aura constatation d’une perte de valeur lorsque la valeur recouvrable d’un


actif sera inférieure à sa valeur comptable.
Dans ce cas, la valeur nette comptable doit être ramenée à sa valeur
recouvrable et le montant de l’excédent de la valeur comptable sur la valeur
recouvrable constitue une perte de valeur.
La perte de valeur constatée sur un actif au cours d’exercices antérieurs est
reprise en produit dans le compte de résultat lorsque la valeur recouvrable de
cet actif redevient supérieure à sa valeur comptable.
Lorsque la perte devient définitive, la perte de valeur constituée est imputée
au crédit du compte financier correspondant à concurrence de la perte
enregistrée.
Le solde éventuel du compte de perte de valeur est annulé :
 soit par le débit du compte 786 (si montant de la perte de valeur
comptabilisé est supérieur au montant de la perte réelle)
 soit par le débit du compte 668 « Autres charges financières » (si le
montant de la perte de valeur comptabilisé est inférieur au montant de
la perte réelle)

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 79


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


686 « Dotations aux pertes de
valeur éléments financiers»

- par le crédit du compte - par le débit du compte


786 « Reprises sur pertes de 686 « Dotations aux pertes de
valeur– éléments financiers » valeur éléments financiers»

- si la créance est recouvrée :


par le crédit du compte
786 « Reprises sur pertes de
valeur – éléments financiers »
- si la créance n’est pas
recouvrée :
par le crédit du compte
financier concerné (pour
solder la créance)
et par le débit du compte
668 « Autres charges
financières » (pour le
montant non enregistré en
perte de valeur)
- si la créance est recouvrée
en partie :
par le crédit du compte
financier et selon les cas :
si la perte de valeur est
inférieure à la perte réelle :
par le débit du compte
668 « Autres charges
financières »
si la perte de valeur est
supérieure à la perte réelle :
par le crédit du compte
786 « Reprise sur pertes
de valeur
– éléments financiers »

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 80


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Constatation de la perte de valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

686 Dotations aux pertes de valeur éléments financiers X


591 Perte de valeur sur valeurs en banque et X
établissements financiers

3.2 A la clôture des exercices suivants


3.2.1 Si la perte de valeur a augmenté
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

686 Dotations aux pertes de valeur éléments financiers X


591 Perte de valeur sur valeurs en banque et X
établissements financiers

3.2.2 Si la perte de valeur a diminué


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

591 Perte de valeur sur valeurs en banque et établissements X


financiers
786 Reprises sur pertes de valeur – éléments financiers X

3.3 Dénouement
3.3.1 Si la créance est totalement recouvrée
La perte de valeur est reprise car elle est devenue sans objet.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

591 Perte de valeur sur valeurs en banque et établissements X


financiers clients
786 Reprises sur pertes de valeur – éléments financiers X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 81


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.3.2 Si la créance n’est pas recouvrée (la perte devient définitive


pour la totalité de la créance)
Etape 1 : la perte de valeur constituée est imputée sur la créance (elle n’est
pas reprise par le biais d’un compte 786).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

591 Perte de valeur sur valeurs en banque et X


établissements financiers
5XX Compte financier - créances auprès des banques, X
des établissements financiers et assimilés

Etape 2 : le solde éventuel du compte financier est annulé par le débit du


compte 668 « Autres charges financières ».
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

668 Autres charges financières (pour le montant non X


enregistré en perte de valeur)
5XX Compte financier - créances auprès des X
banques, des établissements financiers et
assimilés

3.3.3 Si la créance est partiellement recouvrée (la perte


définitive ne concerne qu’une partie de la créance)
3.3.3.1 Si la perte réelle est supérieure à la perte de valeur
comptabilisée
Dans ce cas, la perte réelle n’a pas été constatée en perte de valeur pour la
totalité.
Etape 1 : la perte de valeur initialement enregistrée est imputée sur la créance
non payée.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

591 Perte de valeur sur valeurs en banque et ets financiers X


5XX Créance (pour le montant de la créance non X
recouvrée comptabilisée en perte de valeur)

Etape 2 : le solde (montant de la perte réelle non comptabilisé en perte de


valeur initialement) constitue une charge financière comptabilisée au compte
668 « Autres charges financières ».
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

668 Autres charges financières X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 82


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

5XX Compte financier - créances auprès des banques, X


des établissements financiers et assimilés

3.3.3.2 Si la perte réelle est inférieure à la perte de valeur


comptabilisée
Etape 1 : seul le montant de la perte de valeur correspondant à la perte réelle
est imputé sur la créance.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

591 Perte de valeur sur valeurs en banque et X


établissements financiers
5XX Compte financiers - créances auprès des X
banques, des établissements financiers et
assimilés

Etape 2 : l’excédent de perte de valeur est repris car la perte de valeur est
devenue sans objet.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

591 Perte de valeur sur valeurs en banque et X


établissements financiers clients
786 Reprises sur pertes de valeur – éléments X
financiers

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 83


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 84


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

MANUEL DE
COMPTABILITE GENERALE

Emis le :
COMPTE PRINCIPAL : 59
SOUS COMPTE : 594 Applicable: 2010

Le compte 594
1 DEFINITION
Le compte 594 : Pertes de valeur sur régies d’avance et accréditifs
Enregistre les pertes de valeur sur régies d’avance et accréditifs.
Le compte 594 est un compte de regroupement et non d’imputation.
Il est constitué du compte suivant :
59454 : Pertes de valeur sur régies d’avance et accréditifs
2 EVALUATION
Une perte de valeur constate un amoindrissement de la valeur d’un élément
d’actif résultant de causes dont les effets ne sont pas jugés irréversibles.
Une entité apprécie à chaque date de clôture s’il existe un quelconque indice
montrant qu’un actif a pu perdre de la valeur. S’il existe un tel indice, l’entité
estime la valeur recouvrable de l’actif.
A chaque arrêté des comptes, l’entité apprécie aussi s’il existe un indice
montrant qu’une perte de valeur comptabilisée pour un actif au cours
d’exercices antérieurs n’existe plus ou a diminué. Si un tel indice existe,
l’entité estime également la valeur recouvrable de l’actif.
Il y aura constatation d’une perte de valeur lorsque la valeur recouvrable d’un
actif sera inférieure à sa valeur comptable.
Dans ce cas, la valeur nette comptable doit être ramenée à sa valeur
recouvrable et le montant de l’excédent de la valeur comptable sur la valeur
recouvrable constitue une perte de valeur.
La perte de valeur constatée sur un actif au cours d’exercices antérieurs est
reprise en produit dans le compte de résultat lorsque la valeur recouvrable de
cet actif redevient supérieure à sa valeur comptable.

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 85


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Lorsque la perte devient définitive, la perte de valeur constituée est imputée


au crédit du compte financier correspondant à concurrence de la perte
enregistrée.
Le solde éventuel du compte de perte de valeur est annulé :
 soit par le débit du compte 786 (si montant de la perte de valeur
comptabilisé est supérieur au montant de la perte réelle)
 soit par le débit du compte 668 « Autres charges financières » (si le
montant de la perte de valeur comptabilisé est inférieur au montant de
la perte réelle)

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 86


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3 COMPTABILISATION

EST DEBITE EST CREDITE

- par le débit du compte


686 « Dotations aux pertes de
valeur éléments financiers»

- par le crédit du compte - par le débit du compte


786 « Reprises sur pertes de 686 « Dotations aux pertes de
valeur – éléments financiers » valeur éléments financiers»

- si la créance est recouvrée :


par le crédit du compte
786 « Reprises sur pertes de
valeur – éléments financiers »
- si la créance n’est pas
recouvrée :
par le crédit du compte
financier concerné (pour
solder la créance)
et par le débit du compte
668 « Autres charges
financières » (pour le
montant non enregistré en
perte de valeur)
- si la créance est recouvrée
en partie :
par le crédit du compte
financier et selon les cas :
si la perte de valeur est
inférieure à la perte réelle :
par le débit du compte
668 « Autres charges
financières »
si la perte de valeur est
supérieure à la perte réelle :
par le crédit du compte
786 « Reprise sur pertes
de valeur
– éléments financiers »

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 87


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

3.1 Constatation de la perte de valeur


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercice N Débit Crédit

686 Dotations aux pertes de valeur éléments financiers X


594 Perte de valeur sur régies d’avance et accréditifs X

3.2 A la clôture des exercices suivants


3.2.1 Si la perte de valeur a augmenté
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

686 Dotations aux pertes de valeur éléments financiers X


594 Perte de valeur sur régies d’avance et accréditifs X

3.2.2 Si la perte de valeur a diminué


N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Exercices suivants Débit Crédit

594 Perte de valeur sur régies d’avance et accréditifs X


786 Reprises sur pertes de valeur éléments financiers X

3.3 Dénouement
3.3.1 Si la créance est totalement recouvrée
La perte de valeur est reprise car elle est devenue sans objet.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

594 Perte de valeur sur régies d’avance et accréditifs X


786 Reprises sur pertes de valeur – éléments financiers X

3.3.2 Si la créance n’est pas recouvrée (la perte devient définitive


pour la totalité de la créance)
Etape 1 : la perte de valeur constituée est imputée sur la créance (elle n’est
pas reprise par le biais d’un compte 786).
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

594 Perte de valeur sur régies d’avance et accréditifs X


54X Régies d’avance et accréditifs X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 88


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Etape 2 : le solde éventuel du compte de régie et accréditifs est annulé par le


débit du compte 668 « Autres charges financières ».
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

668 Autres charges financières (pour le montant non X


enregistré en perte de valeur)
5XX Compte financier X

3.3.3 Si la créance est partiellement recouvrée (la perte


définitive ne concerne qu’une partie de la créance)
3.3.3.1 Si le montant de la perte réelle est supérieur au
montant de la perte de valeur estimée
Dans ce cas, la perte réelle n’a pas été constatée en perte de valeur pour la
totalité.
Etape 1 : la perte de valeur initialement enregistrée est imputée sur la créance
non payée.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

594 Perte de valeur sur régies d’avance et accréditifs X


54X Régies d’avance et accréditifs X

Etape 2 : le solde (montant de la perte réelle non comptabilisé en perte de


valeur initialement) constitue une charge financière comptabilisée au compte
668 « Autres charges financières ».
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

668 Autres charges financières X


54X Régies d’avance et accréditifs X

3.3.3.2 Si le montant de la perte réelle est inférieur au


montant de la perte de valeur estimée
Etape 1 : seul le montant de la perte de valeur correspondant à la perte réelle
est imputé sur la créance.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

594 Perte de valeur sur régies d’avance et accréditifs X


54X Régies d’avance et accréditifs X

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 89


Manuel de comptabilité générale de la classe 5
SONATRACH – 12 janvier 2010

Etape 2 : l’excédent de perte de valeur est repris car la perte de valeur est
devenue sans objet.
N° du compte LIBELLE Montant

Débit Crédit Débit Crédit

594 Perte de valeur sur régies d’avance et accréditifs X


786 Reprises sur pertes de valeur – éléments X
financiers

C1-P1-L16-Version Définitive : Manuel de comptabilité générale classe 5 90