Vous êtes sur la page 1sur 7

Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

LA COMPOSITION CORPORELLE

I- INTRODUCTION :

La composition corporelle correspond à l’analyse du corps humain en


compartiments.

Elle constitue un élément indispensable de l’évaluation du statut nutritionnel.

Elle permet de prendre des décisions et de formuler des propositions


thérapeutiques les mieux adaptées, telles que l’interprétation des variations
pondérales, le choix d’un programme d’amaigrissement ou de renutrition.

II/ LES MODELES DE LA COMPOSITION CORPORELLE:

L’étude de la composition corporelle fait appel à des modèles et des systèmes


de représentation du corps humain.

Les modèles physiologiques permettent d’introduire la notion de


compartiments.

Un compartiment regroupe des composants corporels fonctionnellement liés


entre eux, indépendamment de leur localisation anatomique ou de leur nature
chimique.

En nutrition, les modèles physiologiques les plus utilisés sont :

1- Le modèle à deux compartiments

2- Le modèle à trois compartiments

3- Le modèle à quatre compartiments


Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

1- Le modèle à deux compartiments :

« Masse grasse et masse non grasse (ou masse maigre) ».

La masse grasse correspond aux triglycérides stockés dans les adipocytes,


quelle que soit leur localisation anatomique; ce compartiment est
virtuellement dépourvu d’eau (forme de stockage et de réserve d’énergie +++).

La masse grasse représente normalement 15 à 20% du poids corporelle chez


l’homme, 20 à 25% chez la femme et peut aller jusqu'à 45% du poids chez
l’obèse.

La masse maigre correspond à la somme de l’eau, des os, des organes, en


excluant la partie grasse.

La masse maigre est essentiellement constituée d’eau.

Le rapport entre l’eau et la masse maigre définit l’hydratation de la masse


maigre.

La densité de la masse grasse est de: 0,9 g/ml alors que celle de la masse
maigre est de 1,1 g/ml.

2- Le modèle à trois compartiments:

Où la masse maigre est séparée en :

• Masse osseuse et masse non osseuse.

• La masse minérale osseuse constitue l’essentiel de la masse minérale de


l’organisme, essentiellement sous forme de calcium.

•Le troisième compartiment est la masse grasse.

3- Le modèle à quatre compartiments:

En plus de la masse grasse et la masse osseuse la masse non osseuse se


répartie en :

• Masse cellulaire active : viscères, muscle et protéines musculaire.

L’intensité du métabolisme de cette masse détermine les besoins énergétiques


de l’organisme.
Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

Une personne normale de 70kg , présente 12kg de protéines dont 6 à 8kg au


niveau des muscles.

L’eau constitue entre 70 et 75% de la masse musculaire.

• Masse extracellulaire (l’eau extracellulaire): Eau interstitielle et plasma.

Elle constitue la masse liquidienne facilement échangeable pour le


fonctionnement normal de l’organisme. Elles s’ajoutent à l’eau intracellulaire
pour constituer l’eau corporelle totale.

III/ METHODES D’ETUDE DE LA COMPOSITION CORPORELLE:

Les méthodes de mesure des compartiments les plus utilisées en clinique sont :

La méthode anthropométrique (poids, taille, circonférences, plis cutanés)

La méthode électrique (impédancemétrie bio- électrique).

A/ l’Anthropométrie:

C’est la technique de mensuration du corps humain et de ses diverses parties.

Les principaux paramètres mesurés sont:


Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

le poids, la taille, le tour de taille, le tour de hanche, les plis cutanés ( tricipital,
bicipital, sous scapulaire, supra iliaque) et les circonférences (essentiellement la
circonférence brachiale).

1- Poids, taille et indice de masse corporelle (IMC) :

La mesure du poids et de la taille permet de calculer l’IMC (appelé encore index


de Quételet ou body masse index (BMI).

Il correspond au poids divisé par le carré de la taille, exprimé en kg/m² (IMC =


poids/taille²)

L’IMC permet une classification des sujets de poids normal, en surpoids, obèses
ou dénutries.

L’OMS (organisation mondiale de la santé) a établi un système de classification


dans lequel les valeurs de l’IMC sont associées au risque de morbimortalité.

2- Tour de taille (TT), tour de hanche (TH) et rapport TT/TH:

Ces mesures donnent un reflet de la répartition anatomique de la masse


grasse, utiles à l’évaluation du risque métabolique (diabète de type2) et
cardiovasculaire (athérosclérose, Hta...)

• Un TT ≥ 80 cm chez la femme ou ≥ 94 cm chez l’homme correspond à un


risque de complications métaboliques accru.
Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

Un TT/TH ≥ 0,85 chez la femme ou ≥ 1 chez l’homme correspond également à


un risque de complications élevé.

3- Plis cutanés et circonférences:

Le pli cutané correspond à une double couche de peau et de graisse sous-


cutanée qui donne une estimation de la masse grasse de l’organisme.

La mesure se fait à l’aide d’une pince à plis (type Harpenden) suite à une
traction franche du pli entre le pousse et l’index, toujours du côté droit et est
exprimée en (mm); ainsi les principaux plis mesurés sont:

-Pli Bicipital (pcb): situé à mi-distance entre la tête humérale et le pli du coude.

-Pli Tricipital (pct): sur la face postérieure du triceps, situé à mi-distance entre
l’acromion de l’épaule et l’olécrane du coude.

-Pli sous scapulaire (pcs): situé juste au-dessous de la pointe de l’omoplate.

-Pli supra iliaque (pcsi): situé juste au-dessus de la crête iliaque.

La masse grasse (en kg) est estimée par la formule des 4 plis suivante:

Masse grasse (kg) = poids x 4,95/sum4 (mm) – 4,5

Où sum4 est la somme des 4 plis précédents

-Un pct < 10mm pour l’homme et <13mm chez la femme définie une
dénutrition

-Les limites supérieures sont respectivement: 23 et 30mm.


Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

4-Circonférence brachiale (CB):

Mesuré à mi-distance entre l’acromion et l’olécrane, exprimé en (cm) et


permet d’estimer la masse musculaire totale à partir de la circonférence
musculaire brachiale (CMB).

CMB = CB - (π x pct)

Les valeurs de la CMB sont: 20 à 23 cm chez la femme et 25 à 27 cm chez


l’homme.

B/ Impédancemétrie:

C’est la mesure des compartiments par méthode électrique.

Le principe de la bio-impédance repose sur la différence des résistances (ou


impédance) au passage d’un courant électrique alternatif de faible intensité et
de haute fréquence dans les tissus gras et non gras, dont l’eau et le principal
constituant ( plus de 73% de la masse maigre).
Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

En plus de la composition corporelle, la bio-impédance permet une estimation


des besoins énergétiques de base et les besoins journaliers (des 24h)
permettant ainsi:

- l’évaluation de l’état nutritionnel, et statut pondéral

- le diagnostic des troubles hydriques (œdèmes)

- la prescription nutritionnelle selon le niveau métabolique des sujets

- le suivie de l’efficacité des régimes prescrit…

• Cette méthode de mesure est contre indiquée chez:

- Les sujets porteurs d’un stimulateur cardiaque ou d’autre dispositif


électrique intra corporel.

- La femme enceinte.

• Et elle n’est pas validée en cas:

- d’obésité morbide avec IMC > 40kg/m².

- de dénutrition sévère IMC < 15 kg/m².

-Enregistrement des données concernant le malade : sexe, âge, poids, taille, TT


et TH.

-Affichage des résultats sur l’écran après un bref délai: MG (en Kg et en %),
MM, eau totale (en L et en %), besoins de métabolisme de base (Kcal), besoins
estimés (Kcal/j), IMC, rapport TT/TH.