Vous êtes sur la page 1sur 10

Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

BIOENERGETIQUE

I- LE METABOLISME ENERGETIQUE :

1- Définition :

Le métabolisme énergétique (ME) est l’ensemble de tous les mécanismes qui


s’accompagnent de transfert d’énergie dans l’organisme.

Il comprend des réactions de synthèses (anabolisme) et des réactions de


dégradation des molécules (catabolisme).

-L’anabolisme est l’ensemble des réactions aboutissant à la synthèse des


molécules complexes

À partir des nutriments ou d’intermédiaires métaboliques de structure


chimique simple.

Il nécessite absolument de l’énergie

-Le catabolisme est l’ensemble de réactions aboutissant à la dégradation des


molécules et qui s’accompagne d’une libération d’énergie transférée et
emmagasinée sous forme d’ATP.

2- Premier principe de la thermodynamique:

« C’est la loi de la conservation de l’énergie »

L’énergie ne peut être ni créer ni détruite mais seulement convertie d’une


forme en une autre; ainsi:

L’énergie ingérée = l’énergie dépensée + l’énergie stockée

L’énergie ingérée est l’énergie provenant des liaisons chimiques des aliments.

L’énergie dépensée comprend: l’énergie chimique, mécanique, électrique,


osmotique et surtout la chaleur.
Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

L’unité internationale de mesure de l’énergie est le Kilojoule (Kj), mais en


pratique médicale, on utilise le Kilocalorie (Kcal) ou (Cal)

La Calorie est l’énergie nécessaire pour élever de

1°C la température d’1kg d’eau.

1Kcal = 4,185 Kj 1Kj = 0,239 Kcal

II- L’ATP :

1- Rôle de l’ATP:

L’adénosine triphosphate est un phospho-dérivé essentiel à l’intérieur de la


cellule. Il est thermodynamiquement instable et présente une grande aptitude
à s’hydrolyser en ADP ou en AMP, cette caractéristique lui permet de servir à la
fois:

-De transporteur de l’énergie chimique immédiatement disponible.

-De transporteur et de donneur de groupement phosphoryle.

2- Turn over de l’ATP:

-18,7 Kcalories / 1mol d’ATP

-3mM d’ATP/ Kg de masse cellulaire active

-28 Kg de masse cellulaire active / 70kg de poids

-le pool d’ATP est de: 28 x 3 = 84mM

-le métabolisme de base nécessite : 1,55 Kcal/min

-l’ATP utilisé par minute est de 1,55/18,7 =0,083m/min = 83mM/min.

« le pool d’ATP est renouvelé chaque minute ».


Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

3- Synthèse de l’ATP:

A- Le catabolisme des aliments: les nutriments (G-L-P) contiennent une


certaine quantité d’énergie sous forme redox contenue dans les atomes
d’hydrogène de ces molécules.

- Après absorption et transport de ces nutriments, ils seront dégradés au


niveau de la cellule grâce à des voies métaboliques spécifiques:

--->La glycolyse (glucides)

--->La β oxydation (lipides)

--->La désamination (acides aminés)

B- Le cycle de Krebs: c’est une séquence de réactions au cours desquelles


l’acétyle CoA est totalement dégradé en CO2 et H+.

Le CO2 est éliminé par l’organisme et l’H+ est pris en charge par des
transporteurs spécifiques NAD et FAD qui deviennent NADH et FADH, l’énergie
contenue dans les atomes H+ est utilisé par la mitochondrie pour la synthèse
d’ATP.
Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

C- La chaine respiratoire:

L’ATP est essentiellement synthétisée dans la mitochondrie, où la chaine


respiratoire représentée par des complexes protéiques: I, II, III, IV en plus du
cytochrome C et le coenzyme Q (ubiquinone) situés au sein de la membrane
mitochondrial interne, permet à l’aide des réactions d’oxydo- réductions la
phosphorylation de l’ADP en ATP via l’ATP synthase mitochondriale.

Une grande partie de l’énergie produite se retrouve contenue dans le NADH et


le FADH2.

La chaine des cytochromes peut s’interrompre en l’absence d’oxygène ou


encore sous l’effet d’un poison tel que: le cyanure (inhibe le complexe IV); la
production d’ATP s’arrête et la cellule meurt.

III/ APPORT ENERGETIQUE:

L’énergie est apportée par l’alimentation, à travers les nutriments caloriques:


Glucides, Lipides et Protéines.

L’énergie ingérée décroit le long de la digestion, l’absorption et l’utilisation de


ces nutriments :
Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

1-Valeurs énergétiques des nutriments:

2- Oxydation des glucides (G), lipides (L) et protéines (P):


Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

3- Quotient respiratoire (QR):

On appelle quotient respiratoire le rapport entre le volume de gaz carbonique


produit par l’oxydation totale d’un substrat (VCO2) sur le volume d’oxygène
nécessaire à cette oxydation complète (VO2).Il est égal à 1 pour les glucides, à
0,7 pour les lipides et à 0,84 pour les protides.

-Intérêt du QR:

Chez l’homme, le calcul du quotient respiratoire informe sur la nature des


substrats oxydés. Plus le quotient respiratoire mesuré se rapproche de l’unité
1, plus l’organisme utilise les glucides pour assurer son besoin d’ATP et plus le
risque de développer une obésité est élevé (stockage des lipides)

Lorsque le quotient respiratoire se rapproche de 0,7 les lipides sont alors un


substrat privilégié pour la fourniture d’ATP favorisant ainsi la perte du poids.

IV/ DEPENSES ENERGETIQUES:

Trois sites de dépenses sont à noter:

1- Les dépenses du métabolisme de base (MB): (70à 75% de la DET).

2-Les dépenses de la thermogénèse alimentaire (TA): (10% de DET).

3-Les dépenses liées à l’exercice physique (EP): (15 à 20% de DET).

-La dépense énergétique totale (DET) = MB + TA + EP = 2400 Kcal/jr (homme) et


2100 Kcal/jr (femme).

Il convient d’y adjoindre dans les cas correspondants la dépense énergétique


liée à la croissance, et celle liée à la grossesse, à la lactation, et certains état
pathologiques (inflammations, prolifération tumoral, ….).
Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

1- Le métabolisme de base: 70 à 75% DET :

Il correspond au besoin minimal nécessaire à l’entretien des fonctions vitales


(fonctionnement cérébral, travail cardiaque et respiratoire, tonus musculaire,
sécrétions glandulaires…)

Il représente les dépenses énergétiques mesurées le matin au réveil, après un


jeûne de 12heurs, au calme, couché et en confort thermique (température
entre: 21 et 26°C).

Quand une condition manque, on parle de métabolisme de repos (MR).

Le métabolisme de repos (MR) peut être estimé à l’aide de différentes


équations de prédiction.

La plus couramment utilisée est l’équation de Harris-Benedict, qui tient compte


du sexe, du poids corporel (P) en kg, de la taille (T) en m et de l’âge (A) en
années :

–Femmes MR = 2,741 + (0,0402 × P) + (0,711 × T) – (0,0197 × A).

–Hommes MR = 0,276 + (0,0573 × P) + (2,073 × T) – (0,0285 × A).

Le résultat est exprimé en mégajoules (MJ), sachant que 1 MJ = 239 kcal.

Le métabolisme de base est de l’ordre de 40Kcal/h/m² de surface corporelle,


ce qui pour un adulte normal (70Kg) représente 1800 Kcal/24h

-Facteurs de variation du MB:

-Il augmente avec la masse maigre, les hormones thyroïdiennes


(hyperthyroïdie), pendant la croissance, la grossesse, l’allaitement, le cycle
menstruel, et lors du stress…

-Il diminue avec l'âge (vieillissement), chez la femme, lors du sommeil et en cas
d’hypothyroïdie….

2- Thermogénèse alimentaire (post prandiale) : 10% DET :

Représente le coût énergétique de l’acte alimentaire; c’est l’énergie nécessaire


pour la digestion, l’absorption et le stockage des nutriments.
Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

Importante pour les protéines et les acides aminés (25% de l’énergie des
protéines ingérées), et faible pour les lipides (que 2 à 3% de l’énergie des
lipides ingérés) et les glucides (5%).

3- La dépense énergétique liée à l’activité physique : 15 à 20% DET :

C’est la composante la plus variable de la dépense énergétique totale, car elle


dépend du mode de vie des individus. De manière générale, elle représente 15
à 20% de la dépense énergétique totale, mais chez les individus très sportifs ou
effectuant un travail de force, elle peut atteindre 60% de la dépense
énergétique totale.

Elle croit généralement avec l’intensité et la durée de l’effort.

Une activité physique volontaire, joue un rôle primordial dans la prévention de


l’obésité.

V/ MESURE DU METABOLISME ENERGETIQUE:

-Principe de la calorimétrie:

1- Calorimétrie directe:

C’est la mesure de la dépense d’énergie par calorimètre.

Le calorimètre détermine les gains et les pertes de chaleur d’un organisme.

Dans cette méthode, on considère qu’il y a égalité entre production de chaleur


et dépense d’énergie de l’individu.

Le sujet est placé dans une enceinte dont les parois sont parcourues par de
l’eau.

La différence entre la température de l’eau à l’entrée et à la sortie des parois


de l’enceinte correspond à la chaleur produite par le sujet et donc l’énergie
dépensée.
Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

2- Calorimétrie indirecte:

La méthode la plus couramment utilisée est la calorimétrie respiratoire, dans


laquelle la quantité d’énergie produite par le sujet est calculée à partir du
volume d’O2 consommé (VO2 en L).

La consommation d’O2 est mesurée par spirométrie.

-Equivalent calorique :

Pour évaluer l’énergie dépensée, il est nécessaire de déterminer l’équivalent


calorique des nutriments (G, L, P):

C'est-à-dire la chaleur produite lorsqu’un litre d’oxygène est consommé pour


oxyder une mole de G, L, ou P. cet équivalent calorique :

• Eq O2 des G = 5,01 kcal/L O2.

• Eq O2 des L = 4,7 kcal/L O2.

• Eq O2 des P = 4,6 kcal/L O2.


Dr Rahal L Faculté de médecine de BECHAR Physiologie 1ière Année Médecine

Un repas est fait d’un mélange de G, L et P ; donc:

Un équivalent calorique moyen, c'est-à-dire la chaleur produite lorsqu’un litre


d’oxygène est consommé pour oxyder une alimentation équilibrée en G, L et P
est établie.

Cet équivalent calorique moyen est égal à 4,85 Kcal/LO2.

La dépense d’énergie (DE) = VO2 (L) x 4,85 Kcal

Exemple: si un sujet a une VO2 = 0,250L/min, sa dépens énergétique est égale


à: 0,250 x 4,85= 1,21 Kcal/min.

Donc une dépense journalière de: 1,21 x 60 x 24= 1742Kcal.