Vous êtes sur la page 1sur 27

Méthodologie générale

Démarche de l’auditeur financier :

• Assimiler les particularités de l’entreprise auditée : c’est


l’étape de prise de connaissance de l’entreprise.
• Comprendre et évaluer son système d’organisation
administrative et les sécurités qui y sont rattachées : c’est
l’étape d’évaluation du contrôle interne.
• Valider et examiner directement les comptes et les documents
financiers : c’est l’étape du contrôle des comptes.
1
Prise de connaissance de l’entreprise

Etape 1 Recherche d’information

Utilisation des documents existants
Visite des installations
Interview des dirigeants

Etape 2 Analyse des informations

Étude des organigrammes
Étude du pouvoir des différents responsables
Tableaux d’incompatibilité des fonctions

2
Prise de connaissance de l’entreprise

 Informations générales
 Informations juridiques
 Informations comptables et financières 
 Informations relatives au groupe et à la branche 
professionnelle 
 Autres informations relatives à l'environnement 
externe
 Informations sur la politique générale de 
l'entreprise 
3
Tableaux de séparation de
fonction
Pour examiner les différentes fonctions, l'auditeur établi un
tableau des incompatibilités par procédure. Ce document
mentionne clairement les différentes tâches exécutées par
une même personne. Le contrôle de la séparation des
fonctions et ainsi beaucoup plus facile à réaliser.
 En colonne les noms des personnes (ou les services
concernés) par la procédure étudiée
 En ligne : les fonctions et les étapes électuaires de la
procédure analysée.
 Une croix à l’intersection du nom et de la fonction indique la
personne (ou le service) qui s’occupe la fonction en question.
4
l’entreprise

plan de mission Programme de travail


détaillé

objectif : Résumer les différentes Objectif :       Donner une description


informations obtenues au niveau de la suffisamment précise des travaux à
phase du PCE et leurs conséquences sur effectuer.
le plan d’audit .

Contenu : Contenu :

• Présentation de l’entreprise • Nature des travaux à effectuer


• Nature et particularités de la mission. • Entendu des travaux
• Présentation des risques de la mission. • Calendrier des travaux
• Définition des seuils de signification
• Stratégie et procédures d’audit retenus.
• Organisation interne de la mission
5
Le contrôle interne
Le contrôle interne d’une activité est e dispositif de
protection contre les risques de toute nature qui pèsent
sur une activité :
• Gâchis des ressources
• Investissements injustifiées
• Pertes d’opportunités
• Risques inacceptables…

 Image : santé : système immunitaire


Armée : dispositif de défense

6
Objectifs du contrôle interne
 Assurer la protection du patrimoine
- éviter la perte des ressources
 Assurer la qualité et la fiabilité de l’information
financière
- en interne (performance, budget)
- en externe ( Etat , tiers..)
 Respecter la réglementation et les politiques du groupe
 Promouvoir l’efficacité du fonctionnement de
l’entreprise
7
Contrôle interne :
Les 5 principes essentiels

Séparation des tâches. Autorisations

Comptabilisation
des opérations

Protection des actifs. Réalité physique.

8
Séparation des tâches
Conséquence d’une mauvaise séparation des tâches :
- des procédures de contrôle moins efficaces voir
nulles
- une protection des actifs qui n’est plus garantie

 Si la séparation des taches s’avère impossible, il


faudra accroître la supervision ou effectuer des
contrôles à posteriori

9
Les autorisations
Elles doivent:

 couvrir l’ensemble des activité de l’entreprise


 être définies clairement au niveau individuel
 être documentés et mise à jour

10
Protection des actifs
 Principe : l’accès aux actifs est donnée suivant des
autorisations accordées par la direction

Concrètement il faut mettre en place :


• Une définition des responsabilités
• Des procédures de sécurité
• Des procédures d’accès
• Des procédures d’archivage
• Des procédures de sauvegarde
• Un plan de secours
11
La réalité physique
Il faut s’assurer de l’existence :

 D’inventaires tournants / physique


 De confirmations externes
 De procédure de rapprochement périodiques

12
COMPTABILISATION
Toutes les opérations doivent être:
 Comptabilisées
 Réelles
 Correctement évaluées
 Comptabilisées dans la bonne période
 Correctement imputées
 Correctement totalisées
 Correctement reportées et centralisées

13
général
Description des procédures

Existence et compréhension des 
procédures

Evaluation préliminaire du 
contrôle interne

Forces théoriques dégagées

Points forts appliqués Points forts non appliqués

Force Faiblesse

Evaluation définitive du 
contrôle interne

Programme de contrôle des comptes
Incidence sur l’opinion
Recommandation
Description des procédures
Deux techniques utilisées:

La description narrative ( Mémorandum)

Le diagramme de circulation (Flow chart)

 Exemple

15
La description narrative

Cette technique consiste à décrire la procédure en


vigueur sous forme d’un écrit qui synthétise
l’ensemble des informations recueillies sur la
procédure étudiée.

16
Le diagramme de circulation
 Quoi ?
Schéma établis par l'auditeur en vue de:
 Formaliser la circulation des documents et informations au sein d'une procédure
 Visualiser les contrôles effectués par les différents responsables.
 Quand ?
 Première étape l'évaluation du contrôle interne (description des procédures)
 Comment ?
Le flow-chart est constitue par un ensemble de symboles ( de base et de liaison)
représentant les documents et leur circulation.
Il doit visualiser :
1- Le type de document
 2- Le Nbre d'exemplaires
 3- L'origine du document
 4- La destination
 5- Son mode de classement
 6- Les contrôles effectués 17
Les symboles de base
Création d’un document
Facture, bulletin de paye, pièce de caisse…
3 Le chiffre indique le nombre d’exemplaires crées

Document en cours de circulation


4 Le chiffre indique le numéro de l’exemplaire concerné

TRAITEMENT ou opération administrative


Faire une description brève de l’opération dans le cadre

CONTROLE : ce symbole ne doit être utilisé que


si le contrôle est matérialisé (signature, tampon…)

18
Les symboles de base, suite
CLASSEMENT DEFINITIF

CLASSEMENT PROVISOIRE
Une lettre à l’intérieur du triangle définit le mode de classement :
A : alphabétique N : numérique C : chronologique

19
Les symboles de liaison
Renvoi à une autre page à un symbole identique portant la

A même lettre

ALTERNATIVE ou décision

CIRCULATION physique d’un document


CIRCULATION d’informations
SORTIE d’un document. Le destinataire est placé juste
après le symbole
R Rapprochement entre deux documents

1 RENVOI en bas de page


20
Les tests de conformité
 Objectif des tests de conformité ( Tests structurels ) :
- Vérifier que la description des procédures est bien
assimilée et conforme à la réalité.
- Rectifier les erreurs de compréhension qui incombent à
l’auditeur
- Corriger les inexactitudes dans les informations recueillies
auprès des interlocuteurs
- Approfondir la connaissance des procédures, notamment sur
les points de contrôle du système.
 Techniques utilisées:
Confirmation verbale
Etude de quelques opérations 21
l’évaluation préliminaire des
procédures :
 Objectif :
- Dégager les points forts du système (sécurités du
contrôle interne).
- Déceler les points faibles du système (défaillances
du contrôle interne ).
- Porter une première appréciation sur les
procédures.

 Technique utilisée:
22
Questionnaires de contrôle
interne
 Quoi ?
* Grille d'analyse dont l'objectif est de permettre d'apprécier le
niveau de de sécurité que présente le contrôle interne.
* Questionnaire de type fermé

 Quand ?
1- Phase de l'évaluation préliminaire du contrôle interne
2- Outil nécessaire pour l'établissement des FRAP

 Comment ?
Etape 1 : Décomposer chaque activité analysée en stades élémentaires
Etape 2 : pour chaque stade élémentaire définir les objectifs du C I
Etape 3 : déterminer quelles modalités de fonctionnement sont nécessaires pour
atteindre les objectifs.
23
 EXEMPLE
Les tests de permanence:
    objectif :

Ces tests ne concernent que les points réputés


forts de l'évaluation préliminaire. Ils ont pour objet
de vérifier que ces points forts sont réellement
appliqués et ce d'une façon continue.

 Technique utilisée :
Les sondages

24
les sondages
Le sondage comme technique d'audit consiste à
prélever dans une population d'individus un
échantillon, à l'examiner minutieusement, et à tirer de
ce contrôle une conclusion portant sur l'ensemble de
la population.

 Les sondages orientés ( sondages "raisonnés")


 Les sondages statistiques (sondages "aléatoires" ).
25
Feuille de révélation et d'analyse de
problème : FRAP
 Quoi ?
Papier de travail synthétique par lequel l'auditeur documente chaque
dysfonctionnement ( faiblesse).
 Quand ?
Principalement dans la phase de l'évaluation du contrôle interne
 Comment ?
Tout dysfonctionnement sera formulé sous la forme de FRAP :celle-ci
doit contenir:
 1- Le problème (Qui résume le dysfonctionnement constaté)
 2- Les faits (qui le prouvent)
 3- Les causes ( qui l'expliquent)
 4- Les conséquences (que cela entraîne)
 5- Les recommandations (qui le résolvent) 26
l'évaluation définitive du
contrôle interne :
A l'issu de cette étape l'auditeur est amené porter un jugmemnt
définitif sur le contrôle interne :
Son analyse porte sur
 Les forces du système qui sont constamment appliqué
(d'après les tests de permanence)
-  Les faiblesses du système :
* des faiblesses de conception décelées lors de
l'évaluation préliminaire du contrôle interne.
* des faiblesses d'application résultant du non-respect
des procédures mise en place par l'entreprise (décelées lors des
tests de permanence) 27