Vous êtes sur la page 1sur 16

www.ngk-alloys.

com

Alliages Cuivre Béryllium


Traitement Thermique

Sécurité  Fiabilité  Performance


Traitement thermique

Introduction

Les alliages de cuivre au béryllium offrent à l’utilisateur l’avantage de pouvoir d’abord façonner aisément ses pièces les
plus délicates (usinage ou formage) et ensuite par un traitement thermique simple, à basse température, d’obtenir les
caractéristiques mécaniques nécessaires pour ses besoins. Les cupro-
bérylliums sont ainsi les alliages à base de cuivre utilisables avec le maximum
de souplesse.

En effet, avec la plupart des autres alliages de cuivre les pièces doivent être
formées à partir d’un métal ayant déjà ses propriétés finales et, pour cette
raison, elles sont souvent difficiles, sinon impossibles à fabriquer,
l’allongement, donc la malléabilité, étant d’autant plus faible que les autres
caractéristiques mécaniques sont plus élevées.

Ces produits sont disponibles sous forme de bandes, barres, fils, ou même
tubes et sont corroyés à froid soit par laminage, soit par étirage.

Le traitement thermique des cupro-bérylliums se fait en deux étapes :


1) Le traitement thermique de mise en solution par chauffage du métal suivi d’une trempe. Ce traitement est une
opération d’adoucissement qui, dans la presque totalité des cas, est réalisée par nos soins avant livraison du demi-
produit et ne doit pas être fait chez l’utilisateur.
2) Le revenu, qui est une opération de durcissement par précipitation structurale, est souvent réalisé par l’utilisateur.

Choix de l’état de livraison

NGK Berylco France peut livrer les alliages Berylco dans suivante : "il faut utiliser le métal le plus écroui
les différents états suivants, en ordre croissant de possible compatible avec la déformation à réaliser".
dureté :
L’état trempé mou (A) est conseillé pour les pièces
 Trempé (A)  4/4 Dur (H) nécessitant des emboutissages profonds. Pour le choix
 1/4 Dur (1/4 H)  Etats revenus en usine des autres états, voir notre notice générale/catalogue
 1/2 Dur (1/2 H) qui donne les possibilités de pliage en fonction des états
de livraisons.
Nous ne traiterons pas des états revenus usine qui sont
réserves à la fabrication de pièces nécessitant des Dans le cas rares où une déformation excessive doit être
déformations peu importantes et dont l’utilisation ne faite au cours du façonnage, il peut être nécessaire de
fera pas appel aux caractéristiques optimales du Cuivre- radoucir le métal par une nouvelle mise en solution
Béryllium, puisque ces états ont déjà subi le traitement (chauffage et trempe) afin de pouvoir continuer la
de revenu dans nos usines, évitant ainsi cette opération déformation à froid. Dans ce cas, le service technique de
après la réalisation des pièces. NGK est à la disposition de l’utilisateur et doit être
consulté, chaque cas devant être traité comme un cas
Le choix de l’état sera fait en fonction de la sévérité du particulier.
formage à froid des pièces, en se souvenant de la règle

Revenu des alliages cuivre au béryllium

Après formage ou usinage, le traitement thermique de la traction, ductilité, conductibilité électrique, dureté,
précipitation structurale (ou revenu) sera effectué pour résistance aux chocs, de façon que chaque application
donner les propriétés finales désirées pour l’utilisation particulière commande le choix du temps et d’une
de la pièce. température de revenu.

Ces propriétés sont liées à l’état de livraison du produit Pour profiter pleinement des caractéristiques des
d’origine, à la durée et à la température de traitement. alliages de cuivre au béryllium données par ces
Le premier facteur étant déterminé par la forme de la innombrables combinaisons temps/température, des
pièce à obtenir, on peut, en faisant jouer les deux autres essais préliminaires sont recommandés, en particulier
éléments, avoir toute une combinaison de lorsque des cycles à hautes températures et temps
caractéristiques, telles que limite élastique, résistance à courts sont envisagés.

Page 1
Traitement thermique

Les courbes reprises en fin de ce fascicule montrent les toutefois, dans une certaine plage de la température, la
phénomènes se produisant lors du revenu. La résistance, courbe atteint un palier qui se maintient pendant
la limite «élastique, la dureté croissent avec le temps et plusieurs heures sans modification appréciable. La
la température, passent par un maximum et décroissent. conductibilité électrique croît avec la température et la
L’allongement subit le phénomène inverse. Plus la durée du revenu.
température est élevée et plus le phénomène est rapide,

Temps et température du revenu

Pour les alliages Berylco 25, 165 et 33/25, le revenu  Au début du revenu les courbes ont une forte pente,
peut s’effectuer dans une gamme de température allant puis elles présentent des paliers ou bien elles
de 260°C à 440°C. Les duretés maximales, qui ne sont chutent (pour les températures supérieures à 340°C),
d’ailleurs pas forcément les caractéristiques mais la pente en sur-revenu reste la plus faible et
recherchées, sont obtenues pour une durée de 3 heures laisse quelque lassitude sur le temps.
entre 310°C et 340°C suivant l’état d’origine.
En pratique, on aura intérêt lorsque l’on ne désire pas
Pour l’alliage 165, les durées maximales sont obtenues utiliser les caractéristiques de dureté maximale, à
avec des températures légèrement plus élevées effectuer un sur-revenu qui permettra d’obtenir moins
d’environ 10 à 15°C que le B25. de dispersion dans les caractéristiques finales. D’autre
part, on remarquera que pour un temps de 3 heures la
Pour les alliages 25 et 33/25, deux sortes de graphiques plupart des courbes on tune faible pente et présentent
ont été établies : u pseudo-palier, donc en général un sur-revenu temps
long est préférable.
1) Des courbes pour une durée donnée (3 heures) qui
montrent les caractéristiques mécaniques obtenues Il arrive souvent cependant que du fait de la
lorsque la température de traitement varie. température, des dilatations différentielles peuvent se
Ces courbes mettent particulièrement en évidence les produite et que d’autres part, la précipitation provoque
phénomènes du revenu : un léger rétrécissement du cupro-béryllium (de 1-3mm
 La zone située avant le maximum est appelée la zone par m).
de sous-revenu.
 La zone située après ce maximum est la zone de sur- Si l’on veut obtenir des pièces d’une grande précision,
revenu. en réduisant au maximum les déformations inévitables
 La dispersion des caractéristiques mécaniques due à au cours du revenu, on aura intérêt à travailler à des
la différence d’état avant traitement est plus réduite températures relativement basses en sous re-revenu
en période de sur-revenu qu’en période de sous- temps long ou alors à utiliser un conformateur.
revenu. Cette constatation est un premier guide
dans le choix du traitement si l’on veut obtenir des Prenons un exemple pour mieux illustrer ce qui précède :
pièces terminées ayant la plus faible dispersion A partir d’un matériau a l’état ½ dur, on désire obtenir
possible. une limite élastique à 0.2% de l’ordre de 1000 à 1100
N/mm2. Avec un revenu d’une durée de 3 heures, on
2) Des courbes en fonction du temps pour divers fera un sur-revenu à 370°C environ et un sous-revenu
niveaux de température. Ces courbes appellent les vers 260°C. On fera donc normalement un traitement de
remarques suivantes : 3 heures à 370°C, par contre, si l’on craint les
 Lorsque les températures sont inférieures à 300°C, la déformations et que l’on ne peut utiliser de
précipitation est lente et des temps longs sont alors conformateur, on fera un traitement de 3 heures à
nécessaires si l’on veut obtenir des propriétés 260°C. Maintenant, si l’on désire faire une production
proches du maximum. Par contre, lorsque les importante et que l’on dispose de matériel très précis,
températures sont supérieures à 350°C les vitesses on pourra faire un traitement court d’1/2 heure à 400°C
de précipitation s’accélèrent et le durcissement se par exemple, mais dans ce cas il y aurait lieu de faire des
produit pour des périodes de temps court. essais pour bien encadrer la température et le temps.

Conformateur

Il arrive que, dans des cas particuliers, on soit amené à doivent être maintenues à des tolérances très serrées.
effectuer le revenu, les pièces étant fixées dans des On fera de préférence des traitements plutôt en sur-
formes ou conformateurs pendant le traitement. Ceci revenu avec des temps longs.
est nécessaire seulement lorsque les dimensions

3
Traitement thermique

Si le conformateur est très massif par rapport aux pièces d’utiliser un conformateur. On peut alors effecteur dans
à traiter, il est souhaitable d’utiliser un thermocouple une matière pulvérulente comme le sable par exemple.
dans la charge qui mesurera la véritable température Ce dernier maintient les pièces pendant le traitement ce
des pièces qui sont traitées. qui suffit en général à limiter les déformations.

Si les pièces à traiter nécessitant une grande précision


dimensionnelle sont très petites, il n’est plus pensable

Fours de revenu

Les fours à circulation d’air sont recommandés pour ces dissolvent aisément dans l’eau chaude mais nécessitent
traitements. Les atmosphères contrôlées donnant des certaines précautions qui sont spécifiées par les
produits brillants après traitement peuvent être fournisseurs.
utilisées, mais on veillera à éviter leur contamination
par des produits chlorés. Les fours à air ou à atmosphère contrôlée sans
circulation ne peuvent être utilisés que pour des temps
Les fours à bains de sels pour leur chauffage rapide et longs de l’ordre de 3 heures. Les fours à vide sont
uniforme donnent de bons résultats dans toute la plage déconseillés en raison du faible échange thermique
de températures des revenus du cupro-béryllium. Ils dans ce type de four.
sont intéressants lorsque le temps du revenu est court
et si l’on dispose d’une régulation précise de la A la sortie du four de revenu, la vitesse de
température. refroidissement étant sans importance, les pièces
peuvent être trempées dans l’eau froide ce qui facilite la
Des mélanges de sels ayant leurs points de fusion entre manipulation et fixe définitivement la fin du temps de
135°C et 220°C existant dan le commerce sont revenu.
généralement utilisés. Les sels à base de nitrates se

Nettoyage, décapage et brillantage

Lorsque le revenu n’a pas été fait sous atmosphère Après décapage, on peut effectuer un brillantage. De
contrôlée et que l’on désire obtenir après traitement nombreux bains de brillantage existent, certains
une surface propre et brillante, un certain nombre restituent simplement la couleur du métal, nous
d’opérations devront être prévues. pouvons en citer deux :

Avant le traitement thermique, on veillera à ce que les 1) Immerger dans une solution froide de 15 à 30%
pièces à traiter soient exemptes de matière grasse et, le d’acide nitrique en volume et d’eau. L’opération doit
cas échéant on effectuera un dégraissage soigneux. être arrêtée dès l’apparition des premiers
dégagements.
Après revenu les pièces devront être décapées. Une
méthode simple est le décapage sulfurique qui consiste 2) Immerger 30 à 45 secondes dans une solution froide
à immerger les pièces dans une solution de 20 à 30% en de 15% d’acide sulfurique en volume et d’eau dans
volume d’acide sulfurique et d’eau. Le bain devra être laquelle on ajoute 60 à 70 g/litre de bichromate de
chauffé entre 70 et 80°C et les pièces devront être sodium.
maintenues dans le bain entre 15 et 30
minutes/secondes suivant le degré d’oxydation (ou Dans les deux cas, il y a lieu de faire suivre l’opération
jusqu’à ce que le dépôt noir disparaisse). Le décapage d’un rinçage soigneux à l’eau froide et d’un séchage.
sera suivi d’un rinçage à l’eau froide.
D’autres bains de brillantage donnent un brillant plus
Avant de passer à l’opération de brillantage, il faut satisfaisant comme par exemple les bains "blanc"
savoir que le décapage doit être parfait sinon le (mélange d’acides sulfurique et nitrique à diverses
brillantage ne sera pas correct, des zones mates ou concentrations), mais leur maniement est délicat car la
piquées risquent de demeurer et la durée du décapage dissolution du métal est très rapide. Dans le cas
qui peut être prolongée sans inconvénient, pourra être d’électro-déposition, le bain au bichromate est
appréciée par les résultats obtenus lors du brillantage. déconseillé.

2
Traitement thermique

Courbes-Effets du revenu

Les diverses courbes qui suivent, précisent l’effet du pour une détermination précise d’une durée et d’une
revenu pour plusieurs caractéristiques : température du revenu en vue de l’obtention de
 Résistance à la traction (Rm ; charge de rupture) caractéristiques données.
 Limite élastique (Rp0.2) à 0.2% d’allongement
 Allongement (A%) mesuré sur 50mm En particulier, les courbes de résistance à la fatigue
 Dureté Vickers extrapolées de l’étude présentées dans la publication
 Résistance à la fatigue ASTM N°367, sont à considérer comme des ordres de
 Conductibilité électrique grandeur, cette caractéristique étant liée à de
nombreux facteurs comme la forme de la pièce, les
Ces courbes doivent seulement être considérées défauts de découpe, l’état de surface pendant
comme des courbes moyennent représentant l’allure du l’utilisation, etc.
phénomène et elles ne doivent pas être prises à la lettre

Conductibilité électrique en % I.A.C.S.


30
400-440
360
Conductibilité électrique (%IACS)

28
380
26
340

24
320
22
300
20 280
260
18

16
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

Résistance à la Fatigue aux pliages alternés


800
Après revenu (320-340°C) Etat AT
d'après l'étude de la publication ASTM n°367 Etat 1/4HT
700 Etat 1/2HT
Contrainte maximale (N/mm²)

Etat HT

600

500

400
(H)

(1/2H)
300
(1/4H)
(A)
200
1E+05 1E+06 1E+07 1E+08
Nombre de cycles jusqu'à la rupture (N)

6
Traitement thermique

ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Dureté Vickers
430
Trempé mou (A)

410 Etat 1/4 dur (1/4H)


Etat 1/2 dur (1/2H)
390 Etat 4/4 dur (H)

370
Etat H
Dureté (HV)

350

330
Etat 1/2H
310
Etat 1/4H
290
Etat A
270

250
220 240 260 280 300 320 340 360 380 400 420 440 460
Température de revenu (°C)

Charge de rupture Rm
1500
Trempé mou (A)
Etat 1/4 dur (1/4H)
1400 Etat 1/2 dur (1/2H)
Etat 4/4 dur (H)
Charge de Rupture Rm (N/mm2)

1300

1200

Etat H
1100
Etat 1/2H

1000
Etat 1/4H

900
Etat A

800
220 240 260 280 300 320 340 360 380 400 420 440 460
Température de revenu (°C)

6
Traitement thermique

ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Limite élastique Rp à 0.2%


1300
Trempé mou (A)
Etat 1/4 dur (1/4H)
1200
Etat 1/2 dur (1/2H)
Etat 4/4 dur (H)
Limite Elastique Rp0.2 (N/mm2)

1100
Etat H

1000
Etat 1/2H

900
Etat 1/4H
800

700

Etat A
600

500
220 240 260 280 300 320 340 360 380 400 420 440 460
Température de revenu (°C)

Allongement en % (L0 50mm)


18
Etat A
16

14

Etat 1/4H
12
Allongement (%)

10
Etat 1/2H
8

6
Etat H
4 Trempé mou (A)
Etat 1/4 dur (1/4H)
2 Etat 1/2 dur (1/2H)
Etat 4/4 dur (H)
0
220 240 260 280 300 320 340 360 380 400 420 440 460
Température de revenu (°C)

7
Traitement thermique

DURETE VICKERS – ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Etat A (Trempé mou) - Revenu


420

400
340
380 320
360
360 300

380
340
280
Dureté (HV)

320
400
300
260
280 420

260
440
240

220
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

Etat 1/4H (1/4 Dur) - Revenu


420

400 320
340
380
360
300
360
280 380
340
Dureté (HV)

320
260 400
300

280 420

260
440
240

220
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

8
Traitement thermique

DURETE VICKERS – ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Etat 1/2H (1/2 Dur) - Revenu


420

340 320
400
300
360
380
280
360 380
260
340
Dureté (HV)

400
320

300
420
280

440
260

240

220
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

Etat H (4/4 Dur) - Revenu


420
320 300

400 340
360
380
280
260 380
360

340
Dureté (HV)

400
320

420
300

280
440
260

240

220
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

9
Traitement thermique

CHARGE DE RUPTURE (Rm) – ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Etat A (Trempé mou) - Revenu


1400

1300
340 320

360
1200
Charge de Rupture Rm (N/mm2)

300
380
1100
280
400
1000
260
420
900
440

800

700
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

Etat 1/4H (1/4 Dur) - Revenu


1500

1400

320
340
1300
Charge de Rupture Rm (N/mm2)

300 360
1200

380
280
1100

400
260
1000
420
900
440

800
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

10
Traitement thermique

CHARGE DE RUPTURE (Rm) – ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Etat 1/2H (1/2 Dur) - Revenu


1500

1400
320
340
300
1300
Charge de Rupture Rm (N/mm2)

280 360
1200
380
260
1100
400

1000
420

900
440

800
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

Etat H (4/4 Dur) - Revenu


1500

320
1400
300 340

1300
Charge de Rupture Rm (N/mm2)

280 360

1200
260 380

1100
420

1000 400

440
900

800
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

11
Traitement thermique

LIMITE ELASTIQUE à 0.2% (Rp) – ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Etat A (Trempé mou) - Revenu


1200

340
1100
320 360

1000
300
Limite Elastique Rp (N/mm2)

380

900
280 400
800

420
700
260
440
600

500
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

Etat 1/4H (1/4 Dur) - Revenu


1200
340 320
300
1100
360
280
1000
380
Limite Elastique Rp (N/mm2)

260
900
400

800

420
700

440
600

500
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

12
Traitement thermique

LIMITE ELASTIQUE à 0.2% (Rp) – ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Etat 1/2H (1/2 Dur) - Revenu


1300

340 320
1200
300
280
1100 360
260
Limite Elastique Rp (N/mm2)

1000 380

900
400

800
420

700
440
600

500
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

Etat H (4/4 Dur) - Revenu


1400

1300 300
320
340
1200

280 360
Limite Elastique Rp (N/mm2)

1100
260
1000 380

900 400

800
420

700
440
600

500
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

13
Traitement thermique

ALLONGEMENT – ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Etat A (Trempé mou) - Revenu


20

18

260
16

440
Allongement (%)

14
280 420

12
400
300

10 380

320
8 360

340
6
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

Etat 1/4H (1/4 Dur) - Revenu


18

16

14

260 440
12
Allongement (%)

420
400
10

280 380
8

300 360
6
320 340
4

2
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

14
Traitement thermique

ALLONGEMENT – ALLIAGES B25 et B33/25


effets de la température et de la durée du revenu

Etat 1/2H (1/2 Dur) - Revenu


14

12 440
420
10
400
260
Allongement (%)

8 380

360
6
280

340
4 300
320
2

0
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

Etat H (4/4 Dur) - Revenu


14

12
440

10 420

400
Allongement (%)

380
6

360
260
4
340
280
300
2 320

0
0 1 2 3 4
Durée de revenu (heures)

15
EUROPE

FRANCE GRANDE BRETAGNE ALLEMAGNE


NGK BERYLCO France NGK BERYLCO UK Ltd NGK Deutsche BERYLCO GmbH
103 Quai Jean Pierre Fougerat, CS20017, Houston Park, Montford Street, Westerbachstraße 32
44220 Couëron, France Salford, M50 2RP, U.K. 61476 Kronberg Im Taunus, Germany
Tel : +33 (0)2 40 38 67 50 Tel: +44 (0)161-745-7162 Tel: +49 (0) 6173 993 400
Fax: +33 (0)2 40 38 09 95 Fax: +44 (0)161-745-7520 Fax: +49 (0) 6173 993 401

ESPAGNE ITALIE TURQUIE


Massague Rep. Ind. SA Tecnicom Promak Pres Otomasyon San.
Calle la Ginesta, 6, Apt de Correos 47 Via G. Passeroni, 6 Perpa Ticaret merkezi B Block K11
08 830 Sant Boi de Llobregat, España 20135 MILANO, Italia No:1987
Tel: +34 93 640 0573 Tel: +39 (0)2 45506240 Okmeydani-34384 Istanbul -TURKIYE
Fax: +34 93 630 2865 Fax: +39 (0)2 39304926 Tel: +90 212 320 85 10
www.massaguesa.com Email: tecni_com@tin.it Fax: +90 212 320 85 44
Email : makgol@promakmakina.com
www.promakmakina.com
ASIA

JAPAN CHINA CHINA


NGK INSULATORS Ltd NGK INSULATORS Ltd NGK INSULATORS Investment Co Ltd
New Metal Division, Shanghai Office, Shenzhen Branch
Marunouchi Bldg.25F, 2-4-1, Marunouchi, Dawning Centre Tower A Room 1902, Room.8, Level.15, Tower 2,
Chiyoda-ku, Tokyo, 100-6235, Japan No.500 Hongbaoshi Road, Kerry Plaza, No.1 Zhong Xin Si Road,
Tel: +81 (0)3-6213-8913 Shanghai 201103, China Futian District
Fax: +81 (0)3-6213-8973 Tel: +86-021-3209-8870 Shenzhen 518048, China
www.ngk-insulators.com Fax: +86-021-3209-8871 Tel : +86-755-3304 -3178
www.ngk-global.com www.ngk-insulators.com www.ngk-insulators.com

AMERICA INDIA
USA INDIA
Edition 01/2018
NGK METALS Corporation NGK INSULATORS Ltd
Copyright © 2014 by NGK Berylco Europe
917 U.S. Highway 11 South, New Delhi Liaison Office,
Sweetwater, TN 37874, USA 601, 6th floor, DLF Place, A-4,
Tel: +1 (800) 523-8268 District Centre, Saket
Fax: +1 (877) 645-2328 New Delhi 110 017, India
www.ngkmetals.com Tel: +91-11-4170-4020
www.ngk-insulators.com

Pour plus d’ informations, merci de visiter notre site internet


www.ngk-alloys.com

Distribué par :

EN 9100  ISO 14001 Edition 01/2018


Copyright © 2014 by NGK Berylco Europe