Vous êtes sur la page 1sur 27

PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M.

KALIDOU SOUMARE

OCTOBRE 2017

M. KALIDOU SOUMARE

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

1
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

F iche signalétique
Nom du projet : .................................................................................. Ouverture d’une RIZERIE à WOUDOUROU

Le domaine d'activité : .................................................................. Riziculture

Lieu : ............................................................................................................ Région de MATAM, Communauté rurale de


Nabadji-civol, Village de WOUDOUROU

Le budget total du projet :.......................................................... 4 569 875 F CFA

Financement OFII : ........................................................ 3 279 875 F CFA

Fonds Propres :................................................................... 1 290 000 F CFA

Promoteur : ............................................................................................. M. Kalidou SOUMARE.

Adresse : .................................................................................................... Woudourou .

TEL: .............................................................................................................. +221 77 093 41 29 / 77 316 99 45

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

2
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

TABLES DES MATIERES

CHAPITRE I : DESCRIPTION DU PROJET---------------------------------------------------------------------------------------- 4


I. FORME JURIDIQUE ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 4
II. PRESENTATION DU PROMOTEUR ----------------------------------------------------------------------------------------------- 4
III. PRESENTATION DU PROJET ------------------------------------------------------------------------------------------------------- 4

CHAPITRE II : ETUDE DE MARCHE ----------------------------------------------------------------------------------------------- 6


I. SITUATION DE L’OFFRE ------------------------------------------------------------------------------------------------------------ 6
II. SITUATION DE LA DEMANDE ----------------------------------------------------------------------------------------------------- 7
III. FORMATION DES PRIX -------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 8

CHAPITRE III : L’ANALYSE SWOT ------------------------------------------------------------------------------------------------ 9


a) La SWOT analysis -------------------------------------------------------------------------------------------------------- 9
I. ANALYSE DES FORCES ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 9
II. ANALYSE DES FAIBLESSES ----------------------------------------------------------------------------------------------------------- 9
III. ANALYSE DES OPPORTUNITES ---------------------------------------------------------------------------------------------------- 10
IV. ANALYSE DES MENACES ----------------------------------------------------------------------------------------------------------- 10
b) La stratégie de développement -------------------------------------------------------------------------------------- 10

CHAPITRE IV : ETUDE TECHNIQUE DU PROJET ---------------------------------------------------------------------------- 12


I. PROCEDE DE PRODUCTION ----------------------------------------------------------------------------------------------------- 12
II. LES MOYENS MATERIELS -------------------------------------------------------------------------------------------------------- 15
III. LES MOYENS HUMAINS ----------------------------------------------------------------------------------------------------------- 16

CHAPITRE V : ETUDE FINANCIERE DU PROJET ----------------------------------------------------------------------------- 17


I. Le coût total-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 17
II. Plan de financement --------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 17
III. Annexes financières ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------- 18

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

3
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

CHAPITRE I : DESCRIPTION DU PROJET


Cette partie fait la présentation du promoteur et du projet, ainsi que les objectifs visés par le
promoteur.

I. FORME JURIDIQUE
Le projet de riziculture à WOUDOUROU est présenté par M. Kalidou SOUMARE, qui en est le
promoteur. Il s’agit de fait d’une entreprise individuelle.

II. PRESENTATION DU PROMOTEUR


Monsieur Kalidou Soumaré est un sénégalais qui est allé en France en 2011 à la recherche d’une
situation meilleure vue les conditions assez précaire dans son village. Mais arrivé en France c’est la
grande désillusion, il peine à trouver un travail convenable. C’est ainsi qu’en janvier 2017, il revient
au bercail pour reprendre ses activités agricoles. Il n’a pas fait d’études.

Son grand frère, Abou Soumaré, lui a cédé 5 HA de terre dans son périmètre agricole à
WOUDOUROU pour qu’il puisse y pratiquer la riziculture. Le périmètre agricole du village est
déjà aménagé. Toutefois, il faut faire chaque année l’offsetage et les plans de séparation des
parcelles. Durant cette saison hivernale, M. Soumaré et son grand frère ont cultivé 3 HA de
sourgho.

III. PRESENTATION DU PROJET


Le projet consiste en la mise en valeur d’une superficie de 5 HA pour la riziculture à
WOUDOUROU dans la région de Matam, au niveau du département de Matam dans la Commune
rurale de NABADJI CIVOL. Le village de WOUDOUROU compte environ 3 750 personnes
réparties en 379 ménages. Le financement que vient solliciter M. SOUMARE est destiné à l’achat
des intrants nécessaires au démarrage de cette activité et d’une motopompe pour irriguer à partir de
l’eau du fleuve Sénégal.

La politique du Gouvernement du Sénégal pour l'atteinte des objectifs de l'autosuffisance en riz,


vient conforter les motivations pour la culture du riz.

Le projet poursuit les objectifs suivants :

 permettre au promoteur de disposer d’équipement de travail nécessaire à rendre son


exploitation le plus moderne possible;

 disposer d’un fonds de roulement consistant

 lutter contre le chômage des jeunes par la création d’emplois durables.


Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

4
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE
 Participer à l’autosuffisance alimentaire et améliorer le cadre de vie des populations
sénégalaises.

La réalisation de ces objectifs permettra à Monsieur Kalidou Soumaré de contribuer à sa façon au


développement de son pays mais aussi à l’approvisionnement du Sénégal en riz de qualité.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

5
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

CHAPITRE II : ETUDE DE MARCHE


L’étude de marché présente les caractéristiques de l’offre, celles de la demande, celles des prix et
s’achève par la présentation de la politique commerciale.

I. SITUATION DE L’OFFRE
La production de riz paddy au Sénégal qui était de 470 000 T en 2012 est en régression à 436 000 T
en 2013, ce qui correspond à environ 283 000 T de riz blanc, soit une baisse de 7 %. Les surfaces
cultivées dans Vallée du Fleuve Sénégal auraient été de 48 284 HA et 5 412 HA respectivement
pour les régions de Saint Louis et de Matam, correspondant au cumul des productions d'hivernage
et de contre saison chaude. Les rendements seraient respectivement de 6,3 et 6,5 T/HA. Le tableau
suivant tiré du bulletin mensuel des statistiques de février 2014 donne l’évolution de la production
de riz au Sénégal de 2009 à 2013.

Production de riz au Sénégal


Année Riz paddy Riz blanc
2013 436 000 T 283 000 T
2012 470 000 T 305 000 T
2011 405 000 T 263 000 T
2010 604 000 T 394 000 T
2009 502 000 T 326 000 T
Le résultat de la campagne 2014 de riz paddy dans le nord du Sénégal selon les Statistiques de la
SAED, a atteint un record de 430 000 Tonnes, soit un bond de 33% par rapport aux cinq dernières
années. La production totale du pays est évaluée à 559 021 Tonnes la même année.

Au compte de l’année 2015, la production pour la variété de riz paddy est estimée à 900 000
Tonnes, dont le record viendrait de la région sud (SODAGRI) avec plus de 500 000 Tonnes et du
Nord (SAED) où la production est estimée à 438.337 Tonnes, soit environ 32,14 % des besoins du
pays. La production de riz du Sénégal est estimée à 950 779 Tonnes en 2016, soit un bond de 41 %
en deux ans.

Un bon bilan, donc, pour le Programme national d’autosuffisance en riz (PNAR), s'est félicité le
Gouvernement, rappelant son objectif de produire 1 080 000 Tonnes de riz blanc pour couvrir
entièrement, à l’horizon 2017, les besoins nationaux.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

6
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE
II. SITUATION DE LA DEMANDE
Au Sénégal, la consommation en riz a fortement augmenté, ces dernières années, du fait de la
croissance démographique et de l’urbanisation qui renforcent la demande en riz. Le Sénégal
consomme, en moyenne, un million de tonnes de riz blanc par an. Après avoir connu une entrée
difficile sur le marché, le riz local commence à séduire de plus en plus les consommateurs
sénégalais, grâce notamment à des efforts de conditionnement et de distribution.

Le riz occupe une place prépondérante dans la consommation de produits alimentaires au Sénégal.
Les importations viennent en complément à la production locale. Sur la période 2001-2007 les
importations de riz étaient à la hausse ; mais à partir de 2007 les importations de riz du Sénégal sont
orientées à la baisse. Ces trois dernières années, l’Etat a initié des politiques de développement de la
culture du riz pour substituer la production locale aux importations.

Le tableau ci-dessous indique les évolutions des importations de riz brisé en tonnes.

2005 2006 2007 2008 2009


Riz 874 830 981 176 1 087 522 863 635 342 935

Source : FAO/ANSD

C’est pour ainsi dire que la culture du riz connaît de grands progrès au Sénégal. Le riz « made in
Sénégal » commence ainsi à se faire une bonne place dans le panier de la ménagère même s’il est
vendu à des prix avoisinant ceux du riz importé.

Ainsi, l’offre nationale annuelle de ‘riz commercialisable’ (substituable aux importations) est
nettement très inférieure à la demande. Les 75% de l’offre nationale de riz du Sénégal proviennent
de la Vallée du fleuve Sénégal (VFS). La mise en marché effective de la production locale tourne
autour de 50% de cette offre, soit environ 125 000 T par an en moyenne. La demande est estimée à
près d’un million de tonnes par an. Il y a donc un gap de près de 875 000 T. D’ailleurs, il n’il existe
uniquement que trois unités de production à dimension industrielle dans la vallée : VITAL, CNT,
Diallo et Frères.

Le marché sénégalais est caractérisé par une très large préférence pour le riz brisé, combinée à une
certaine exigence de qualité. Cette préférence est très nette, même s'il existe un marché-niche pour
le riz entier. Elle semble être structurelle, mais pas liée au facteur prix uniquement. Le
consommateur sénégalais est donc devenu exigeant sur la qualité, tout en restant attentif au rapport
qualité/prix. Il semblerait que les critères de qualité auxquels le consommateur est le plus attaché,
concernant la brisure, tiennent d'abord à la propreté du produit (absence de corps étrangers, de
grains noirs, de poussière,...) et à son homogénéité (homogénéité variétale et de la granulométrie,
Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

7
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE
c'est-à-dire absence de mélange entre brisure et riz entier). Ce dernier critère est particulièrement
important en milieu urbain, où les ménagères n'ont pas le temps de procéder au triage manuel du riz.
Ces critères conduisent l'acheteur à juger de l'aspect de la qualité du riz présenté. Ce qui donne une
importance particulière à la possibilité de voir et toucher le riz avant de l'acheter. Dans ce contexte,
la marque apparaît comme un élément moins déterminant que l'aspect qualité dans le choix des
consommateurs pour tel ou tel riz.

III. FORMATION DES PRIX


Au Sénégal les prix de vente du riz sont homologués ; aussi bien pour le riz produit localement que
pour celui qui est importé. Le tableau suivant donne le prix en F CFA d’un sac de 50 KG suivant le
type de riz vendu pour la production locale.

Type de riz Prix en F CFA


Riz entier 13 000
Riz intermédiaire 12 000
Riz brisé 11 000
Fine brisure de riz 10 000

M. SOUMARE produira principalement du riz intermédiaire qui est le plus consommé dans la
région du fleuve mais aussi du son de riz qu’il vendra à 3 000 F CFA le sac de 50 KG.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

8
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

CHAPITRE III : L’ANALYSE SWOT


Ce chapitre se consacre à l’analyse des forces, des faiblesses, des opportunités et des menaces de la
rizerie de M. KALIDOU SOUMARE et son plan de développement.

a) La SWOT analysis

I. ANALYSE DES FORCES


Constat Action
 Le projet est implanté dans une zone  Veiller au respect des traitements
favorable à l'activité avec l'aménagement  Veiller au respect des dosages aussi bien
du fleuve Sénégal pour la culture pour l'engrais que pour l'urée
irriguée.  Mettre en place de bons outils de gestion
 Le promoteur est agriculteur et donc bien
la technique culturale du riz car depuis
son enfance il le pratique

II. ANALYSE DES FAIBLESSES


Constat Action
 Il ne jouit pas d'une notoriété dans la  Demander souvent conseil au responsable
riziculture par rapport aux autres technique que la SAED a dépêcher pour
exploitants de la zone assister les riziculteurs de la zone
 Approcher l’Union des riziculteurs de
Matam pour mieux s'imprégner des
réalités de la culture du riz dans la zone
 M. Soumaré doit beaucoup participer aux
sessions de renforcement de capacité des
riziculteurs organisées par des structures
comme la SAED ou des organisations de
producteurs de riz au niveau du fleuve
Sénégal.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

9
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE
III. ANALYSE DES OPPORTUNITES
Constat Action
 Au niveau du fleuve Sénégal, l’Etat du  Le gérant doit se rapprocher du technicien
Sénégal aide les producteurs en de la SAED pour bénéficier des avantages
subventionnant l’engrais et l’urée. offerts par l’Etat et les structures
 La CNCAS finance beaucoup de projets d’encadrement qui sont dans la région du
rizicoles. M. Soumaré pourra demander un fleuve.
crédit au niveau de la CNCAS pour  Le promoteur doit adhérer à l’Union de
renforcer ses acquis. riziculteurs de Matam pour bénéficier des
 Au niveau de la Comme rurale de crédits de la CNCAS et ainsi augmenter
NABADJI CIVOL il y a un technicien de la chaque année petit à petit son exploitation
SAED qui aide dans le suivi de la et parvenir dans un délai de 5 ans à
production. exploiter 15 à 20 HA.
 Un partenariat avec les structures de
production à dimension industrielle doit
permettre d’écouler plus rapidement la
production de M. Soumaré.

IV. ANALYSE DES MENACES

Constat Action

 L’apparition d’algues au niveau des  La lutte contre les algues se fait par un
parcelles quand elles ne sont pas drainées cycle régulier d’irrigation et de drainage
assez souvent. La stagnation de l’eau des eaux. On ne laisse pas l’eau stagner
entraîne le développement de trop longtemps dans les parcelles.
microorganismes sous forme de plaques
au niveau de l’eau et empêche le riz de
bien se développer.

b) La stratégie de développement
Une lecture croisée des forces, faiblesses, opportunités et menaces qui pèsent sur la riziculture de
Monsieur KALIDOU SOUMARE permet de proposer une stratégie de développement et de
croissance.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

10
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE
En étant membre de l’Union des riziculteurs de Matam, M. SOUMARE pourra trouver les
investissements nécessaires pour arriver un jour à exploiter 15 à 20 HA. Par ailleurs, il doit penser
dans les années à venir à créer son propre Label de riz de la vallée que de vouloir passer par les
sociétés industrielles qui disposent déjà de leur label. En effet, Monsieur SOUMARE devra mettre
en place un réseau de distribution de son riz. Il doit penser à avoir un magasin à Dakar pour qu'en
plus du B2B qu'il puisse vendre au consommateur final.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

11
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

CHAPITRE IV : ETUDE TECHNIQUE DU PROJET

Cette partie fait la description des procédés de production et de celle des moyens à mettre en œuvre
pour la réalisation du projet. Pour ce qui est des moyens utilisés par le projet, nous distinguons les
moyens matériels et les moyens humains.

La riziculture étant un secteur qui demande beaucoup de métier, on veillera aux recommandations
suivantes :

 Eviter les failles dans l'irrigation; car on sait que l'eau en quantité suffisante et de façon
régulière durant toute la période de production est une condition sine quo none

 L’endroit choisi doit être d’accès facile pour l’approvisionnement en eau suffisante

 Avoir une motopompe puissante pour pouvoir drainer l'eau jusqu'au périmètre agricole;

 Choisir les bonnes semences aussi bien pour les cultures de la saison normale que pour
celles de la contre-saison;

 Respecter les normes en termes de repiquage et de désherbage,

 Respecter les normes de traitement à savoir le calendrier mais aussi les dosages et surtout
utiliser les produits de traitement adaptés à la riziculture;

I. PROCEDE DE PRODUCTION

Le périmètre de WOUDOUROU où sera implanté ce projet est une zone rizicole par excellence
grâce aux aménagements de la SAED.

Les itinéraires techniques rizicoles pratiqués dans le périmètre se caractérisent par une large
substitution du capital au travail. Les principales opérations culturales que sont la préparation du sol
et la récolte sont largement mécanisées. Les techniques les plus couramment utilisées sont celles qui
minimisent le temps de travail avec un semis direct au lieu du repiquage et un désherbage chimique.

Le riz est une plante annuelle d'origine tropicale appartenant à la famille des Graminées et au genre
Oryzae. La plante de riz se développe en trois phases: la phase végétative, la phase de reproduction
et la phase de maturité. Chaque phase renferme différents stades. La phase végétative renferme les
stades suivants: germination, plantule, tallage et initiation paniculaire. La phase reproductive
comprend les stades suivants: montaison, floraison et laiteux. Enfin la phase de maturité se
compose des étapes suivantes: pâteux et maturité.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

12
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

Dans la région du fleuve, deux saisons sont favorables à la culture du riz avec les variétés
actuellement disponibles, la saison des pluies (hivernage) et la contre saison chaude, rendant
possible la double culture de riz. Cette technique constitue l’une des principaux moyens
recommandés pour l’intensification. Au niveau du fleuve, la double riziculture a été rendue possible
avec la mise en service des grands barrages et plus particulièrement celui de Diama qui empêche la
remontée de la langue salée.

Pour la riziculture les aménagements doivent se faire sur un sol approprié avec un réseau
d'irrigation et de drainage efficient, ce qu’on trouve au niveau du périmètre de WOUDOUROU. Les
parcelles doivent être bien planées et endiguées pour maintenir une lame d'eau optimale. La taille
des parcelles ne doit être ni trop petite pour permettre l'utilisation aisée des équipements agricoles ni
trop grande pour faciliter la gestion de l'eau.

Les principales recommandations de la recherche et du développement pour la riziculture irriguée


dans la région du fleuve ont été résumées et présentées dans le tableau ci-après. Ces
recommandations ont été largement vulgarisées par le dispositif d’encadrement de la SAED quel
que soit la zone, le niveau technique des producteurs ou le type d’aménagement.

M. SOUMARE doit suivre ces recommandations et souvent demandé conseil au technicien de la


SAED qui travaille avec les riziculteurs de la localité ou bien les autres riziculteurs qui sont plus
expérimentés que lui.

Saison de Culture Deux principales saisons de culture : Hivernage et Contre Saison Chaude.
et date de semis - Les semis de l’hivernage doivent être compris entre le 01 Juillet et le
15 Août.
- Les semis de la contre saison, entre le 15 Février et le 15 Mars.
Cycle court : Sahel 108 (hivernage, 105-110 jours; Contre saison : 125 jours)
Variété
Cycle moyen : Jaya , Sahel 201, Sahel 202, IR 15-29. ( hiv. 120 – 125 jours )
Sol riche avec une bonne capacité de rétention hydrique:
Type de sol
Sol hollaldé de préférence - Sol fondé ayant au moins une teneur en argile de
30% .
Préparation de - Nettoyage et, réfection des diguettes et des canaux
la parcelle - Labour tous les trois ans
- L'offsetage: pré-irriguer et passage à l’offset après ressuyage.
A défaut du labour, deux passes croisées à l’offset.
- Planage
Qualité et quantité Sélectionnée et certifiée. L’utilisation des semences certifiées est une
De Semences condition sine qua non pour une production de qualité. Le non respect de cette
condition entraîne des attaques de la récolte, d’où faible rendement, grains
petit non hormogènes, taux plus élevé de principes nuisibles. Choisir un sol
qui répond aux exigences de la variété.
Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

13
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE
Doses: 120 Kg/ha en semis direct (à la volée). 40 kg/ha en repiquage
Préparation des Tremper les semences pendant 24 heures, les incuber pendant encore 24
Semences heures.
Semer sur boue humide ou faible lame d’eau, aussitôt après les signes de pré-
germination des graines.
Irrigation et - Irrigation par lame d’eau de hauteur variable (5 à 10 cm) selon les stades
Drainage de développement du riz.
- Après semis assurer une irrigation avec une lame d’eau de 5 cm jusqu’à
l’initiation paniculaire
- De l’initiation paniculaire au stade pâteux, (deux semaines avant maturité),
maintenir une lame d’eau d’environ 10 cm.
- Effectuer un drainage 24 h avant l’application des désherbants chimiques
(selon le type) et irriguer à nouveau 48 h après.
- Baisser la lame d’eau au strict minimum pour les applications d’engrais,
relever la lame 72 h après.
- Drainage définitif de la parcelle, 15 jours après la floraison (stade pâteux).
Fertilisation - La fumure de fond: 100 Kg de 18-46-0 (DAP) enfouis pendant le travail
Chimique du sol ou au plus tard lors de l’application du 1ier Urée
- La fumure de couverture : 3 apports d’Urée à la dose totale de 250 à 300
kg/ha :
 40 % Urée début tallage 23 jours après semis
 40 % Urée initiation paniculaire ,45 à 60 jours après semis.
 20% Urée montaison, 10 jours avant floraison
Défense des Deux principaux produits chimiques :
Cultures - Propanyl 8 l/ha post levée stade 2-3 feuilles des adventices, grainées,
- dicotylédones et jeunes cypéracées.
- Weedone (2,4-D) : 1 l/ha efficace sur cypéracées.
- Compléter le désherbage avec un désherbage manuel
Contre les insectes et thripes faire un traitement à base de Furadan, à raison de
2 Kg/ha à la levée, au tallage et éventuellement à l’épiaison.
- Le riz est récolté quand l’humidité des graines se situe entre 20 et 25 %.
Récolte
Rendement moyen : 5. 7 à 6 T/ha, avec des pics de 9 T/ ha
Après la récolte, procéder au séchage pour diminuer le taux d’humidité du riz
Séchage
(12%) ce qui facilite sa conservation et son décorticage. Un mauvais séchage
expose le riz aux attaques des ravageurs.
Faire le battage sur des aires propres et sèches ou sur des bâches. Le battage
Battage
doit se faire avec soin pour ne pas endommager ou briser les graines.
Vanner pour éliminer les grosses impuretés (paille, insectes et débris
Vannage
végétaux), les petites impuretés (paddy, avorté, grains adventices, les grains
immatures).
Conservation et Conserver le riz paddy au sofagrain dans des sacs et les stocker sur les palettes
stockage du riz isolées des murs en observant des allées de passage dans un magasin bien
paddy aéré.
Procéder au réglage de la décortiqueuse pour ne pas briser les grains, le riz
Décorticage
entier se vend mieux que celui brisé.
Séparer les grains entiers des brisés. Ceci permet une bonne présentation
Calibrage
commerciale du riz.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

14
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE
Conditionner le riz décortiqué (riz blanc) dans des emballages de 5, 25 ou 50
Conditionnement
kg avec un marquage mentionnant l’origine, le poids net, la tare, le taux de
brisure et taux de riz entier.

Pour ce qui est de la récolte deux méthodes sont utilisées dans la zone à savoir la méthode
mécanique et la méthode manuelle. La méthode mécanique est celle où l'on utilise la moissonneuse
batteuse, la mini moissonneuse batteuse ou la faucheuse. La méthode manuelle fait appel à des
travailleurs journaliers qui sont payés par jour de travail. M. SOUMARE va utiliser dans un premier
temps cette dernière méthode car étant celle qui est la plus pratiquée à WOUDOUROU.

D’ailleurs, sur le périmètre de WOUDOUROU il y a des prestataires de services privés qui


interviennent dans la prestation des services mécanisés (Travail du sol, façons culturales, récole,
battage et décorticage) et la fourniture d’intrants (engrais et pesticides). Ils demeurent des
partenaires privilégiés dans la culture du riz. Le fait qu’ils puissent être en possession de leurs fonds
une fois leurs services effectués a un impact positif dans la bonne exécution de leurs travaux. M.
SOUMARE devra constituer son réseau de partenaires, installer une relation de confiance et exiger
des prestations de qualité.

II. LES MOYENS MATERIELS


Le matériel nécessaire à l’implantation et à la bonne exploitation du projet est renseigné dans le
tableau suivant :

Prix
Désignations Nombre unitaire Total AN1
INVESTISSEMENTS
Motopompe 1 2 264 575 2 264 575 2 264 575
Aménagement du terrain 1 250 000 250 000 250 000
SOUS TOTAL 2 514 575 2 514 575 2 514 575
Besoin en fonds de roulement 1 2 055 300 2 055 300
Total projet 4 569 875 4 569 875

Pour les travaux de semences, d’entretien des plantations, de récolte et de battages des grains M.
SOUMARE fera appel à des travailleurs journaliers qui seront payés par jours de travail. Leurs
prestations de service sont prises en compte dans le fonds de roulement.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

15
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

III. LES MOYENS HUMAINS

Le personnel que va employer la rizerie est détaillé dans le tableau ci-dessous.


Rémunération Rémunération
Postes Nombre / mois annuelle AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
Ouvriers 2 45 000 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000
Total 2 45 000 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000

M. KALIDOU SOUMARE ne va recruter que 2 travailleurs permanents : Un pompiste qui sera


principalement chargé de l’irrigation des parcelles et de la surveillance de ses dernières. Il sera aidé
par un ouvrier rizicole expérimenter pour s’occuper du désherbage manuel des parcelles ou de leur
fumure.
Pour le stockage de sa récolte, M. SOUMARE va louer un espace dans les entrepôts et devra ainsi
payer 100 F CFA par sacs stocké.
Cette partie nous a permis de voir les possibilités techniques de réalisation du projet de même que
ses modalités d’exécution.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

16
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

CHAPITRE V : ETUDE FINANCIERE DU PROJET

I. Le coût total

Le coût total du projet est de 4 569 875 F CFA.

II. Plan de financement

Le financement du projet sera réalisé ainsi :


Désignations AN 1
Financement OFII 3 279 875
Fonds propres 1 290 000
Total 4 569 875
Le financement des investissements se répartit entre le promoteur et l’OFII comme indiqué dans le
tableau suivant :

Répartition des dépenses d'investissement et de fonctionnement entre OFII et le Promoteur


Désignations Nombre Prix unitaire Total source de financement
Motopompe 1 2 264 575 2 264 575 Financement OFII
Aménagement du terrain 1 250 000 250 000 Fonds Propre
SOUS TOTAL 1 2 514 575
Ouvriers 2 45 000 360 000 Fonds Propre
SOUS-TOTAL 3 360 000
Pour les intrants agricoles
Semences (KG) 600 300 180 000 Financement OFII
Semis 1 15 000 75 000 Fonds Propre
Urée (Sac) 10 11 000 110 000 Financement OFII
DAP1846 (Sac) 10 15 000 150 000 Fonds Propre
Propanyl (litre) 25 2 500 62 500 Financement OFII
Weedone (Litre) 10 2 500 25 000 Financement OFII
Gasoil (litre) 650 700 455 000 Fonds Propre
Offset 5 25 000 125 000 Financement OFII
Moisson & battage 5 50 000 250 000 Financement OFII
Sac (50 KG) 360 100 36 000 Financement OFII
Décorticage 360 450 162 000 Financement OFII
Transport 360 100 36 000 Financement OFII
Stockage du riz blanc 288 100 28 800 Financement OFII
SOUS-TOTAL 4 1 695 300
COUT TOTAL DU PROJET 4 569 875

Pour les éléments de l’étude financière se rapporter aux Tableaux annexes.

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

17
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

III. Annexes financières

TABLEAU DES INVESTISSEMENTS ET RENOUVELLEMENT


Désignations Nombre Prix unitaire Total AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
INVESTISSEMENTS
Motopompe 1 2 264 575 2 264 575 2 264 575
Aménagement du terrain 1 250 000 250 000 250 000
SOUS TOTAL 2 514 575 2 514 575 2 514 575 0 0 0 0
Besoin en fonds de roulement 1 2 055 300 2 055 300 0 0 0 0
Total projet 4 569 875 4 569 875 0 0 0 0

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

18
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE
FONDS DE ROULEMENT POUR 4 MOIS

Désignations POUR UN CYCLE


Quantité Prix Unitaire Valeur
Pour le personnel
Ouvriers 2 45 000 360 000
SOUS-TOTAL 1 360 000
Pour les intrants agricoles
Semences (KG) 600 300 180 000
Semis 1 15 000 75 000
Urée (Sac) 10 11 000 110 000
DAP1846 (Sac) 10 15 000 150 000
Propanyl (litre) 25 2 500 62 500
Weedone (Litre) 10 2 500 25 000
Gaz oil (litre) 650 700 455 000
Offset 5 25 000 125 000
Moisson & battage 5 50 000 250 000
Sac (50 KG) 360 100 36 000
Décorticage 360 450 162 000
Transport 360 100 36 000
Stockage du riz blanc 288 100 28 800
SOUS-TOTAL 2 1 695 300
TOTAL FONDS DE ROULEMENT 2 055 300

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

19
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

TABLEAU DES AMORTISSEMENTS


Valeur Durée Valeur
AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
Désignations d'origine Taux Annuité de vie résiduelle
MATERIEL
Motopompe 2 264 575 10% 226 458 10 ans 226 458 226 458 226 458 226 458 226 458 1 132 288
Aménagement du terrain 250 000 20% 50 000 5 ans 50 000 50 000 50 000 50 000 50 000 0
Total des investissements 2 514 575 276 458 276 458 276 458 276 458 276 458 276 458 1 132 288

TABLEAU DES CHARGES DE PERSONNEL


Postes Nombre Rémunération / mois Rémunération annuelle AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
Ouvriers 2 45 000 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000
Total 2 45 000 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

20
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

QUANTITES ACHETEES

Désignations 1ier CYCLE AN1 AN2 AN3 AN4 AN5


Quantité
Nombre d'HA cultivé Pour 1HA 5 5 5 5 5 5
Semences (KG) 120 600 1 200 1 200 1 200 1 200 1 200
Semis 1 5 10 10 10 10 10
Urée (Sac) 5 10 50 50 50 50 50
DAP1846 (Sac) 2 10 20 20 20 20 20
Propanyl (litre) 2 25 20 20 20 20 20
Weedone (Litre) 2 10 20 20 20 20 20
Gaz oil (litre) 130 650 1 300 1 300 1 300 1 300 1 300
Offset 1 5 10 10 10 10 10
Moisson & battage 1 5 10 10 10 10 10
Sac (50 KG) 72 360 720 720 720 720 720
Décorticage 72 360 720 720 720 720 720
Transport 72 360 720 720 720 720 720
Stockage du riz blanc 58 288 576 576 576 576 576

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

21
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

TABLEAU DES DEPENSES D'EXPLOITATION


Désignations 1ier CYCLE AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
Quantité Prix Unitaire Valeur
Pour la riziculture
Semences (KG) 600 300 180 000 360 000 360 000 360 000 360 000 360 000
Semis 1 15 000 75 000 150 000 150 000 150 000 150 000 150 000
Urée (Sac) 10 11 000 110 000 550 000 550 000 550 000 550 000 550 000
DAP1846 (Sac) 10 15 000 150 000 300 000 300 000 300 000 300 000 300 000
Propanyl (litre) 25 2 500 62 500 50 000 50 000 50 000 50 000 50 000
Weedone (Litre) 10 2 500 25 000 50 000 50 000 50 000 50 000 50 000
Gaz oil (litre) 650 700 455 000 910 000 910 000 910 000 910 000 910 000
Offset 5 25 000 125 000 250 000 250 000 250 000 250 000 250 000
Moisson & battage 5 50 000 250 000 500 000 500 000 500 000 500 000 500 000
Sac (50 KG) 360 100 36 000 72 000 72 000 72 000 72 000 72 000
Décorticage 360 450 162 000 324 000 324 000 324 000 324 000 324 000
Transport 360 100 36 000 72 000 72 000 72 000 72 000 72 000
Stockage du riz blanc 288 100 28 800 57 600 57 600 57 600 57 600 57 600
Total 1 695 300 3 645 600 3 645 600 3 645 600 3 645 600 3 645 600

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

22
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

QUANTITES VENDUES
Désignations 1ier CYCLE AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
Quantité
Nombre d'HA cultivé 5 5 5 5 5 5
Pour la riziculture Pour 1HA
Riz Blanc 58 288 576 576 576 576 576
Son de Riz 14 72 144 144 144 144 144

TABLEAU DES RECETTES D'EXPLOITATION


1er CYCLE AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
Désignations Quantité Prix Unitaire Valeur
Riz blanc 288 12 000 3 456 000 6 912 000 6 912 000 6 912 000 6 912 000 6 912 000
Son de Riz 72 3 000 216 000 432 000 432 000 432 000 432 000 432 000
Total 3 672 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

23
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

PLAN DE FINANCEMENT

Désignations AN 1
Financement OFII 3 279 875
Fonds propres 1 290 000
Total 4 569 875

Répartition des dépenses d'investissement et de fonctionnement


entre OFII et le promoteur
Répartition des dépenses d'investissement et de fonctionnement entre OFII et le Promoteur
Désignations Nombre Prix unitaire Total source de financement
Motopompe 1 2 264 575 2 264 575 Financement OFII
Aménagement du terrain 1 250 000 250 000 Fonds Propre
SOUS TOTAL 1 2 514 575
Ouvriers 2 45 000 360 000 Fonds Propre
SOUS-TOTAL 3 360 000
Pour les intrants agricols
Semences (KG) 600 300 180 000 Financement OFII
Semis 1 15 000 75 000 Fonds Propre
Urée (Sac) 10 11 000 110 000 Financement OFII
DAP1846 (Sac) 10 15 000 150 000 Fonds Propre
Propanyl (litre) 25 2 500 62 500 Financement OFII
Weedone (Litre) 10 2 500 25 000 Financement OFII
Gaz oil (litre) 650 700 455 000 Fonds Propre
Offset 5 25 000 125 000 Financement OFII
Moisson & battage 5 50 000 250 000 Financement OFII
Sac (50 KG) 360 100 36 000 Financement OFII
Décorticage 360 450 162 000 Financement OFII
Transport 360 100 36 000 Financement OFII
Stockage du riz blanc 288 100 28 800 Financement OFII
SOUS-TOTAL 4 1 695 300
COUT TOTAL DU PROJET 4 569 875

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

24
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

RESULTAT PREVISIONNEL
Années AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
Recettes d'exploitation 7 344 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000
1- Total Ressources 7 344 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000
2- dépenses d'exploitation 1 460 000 1 460 000 1 460 000 1 460 000 1 460 000
3- Amortissements 276 458 276 458 276 458 276 458 276 458
4- Charges de personnel 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000
6- Total des charges (2+3+4+5) 2 456 458 2 456 458 2 456 458 2 456 458 2 456 458
7- Bénéfices avant impôts (1 - 6) 4 887 542 4 887 542 4 887 542 4 887 542 4 887 542
8- Impôts sur le bénéfice 1 221 886 1 221 886 1 221 886 1 221 886 1 221 886
9-Bénéfices après impôts (7 - 8) 3 665 657 3 665 657 3 665 657 3 665 657 3 665 657

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

25
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

Capacité maximale d'autofinancement


Années AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
Bénéfice après impôts 3 665 657 3 665 657 3 665 657 3 665 657 3 665 657
Amortissements 276 458 276 458 276 458 276 458 276 458
Capacité Maximale d'autofinancement 3 942 114 3 942 114 3 942 114 3 942 114 3 942 114
Capacité Maximale d'autofinancement cumulée 3 942 114 7 884 229 11 826 343 15 768 458 19 710 572

Délai de Récupération du Capital Investi


Délai de Récupération du Capital
Investi AN 1 AN 2 AN 3 AN 4 AN 5
Investissement Initial 4 569 875
Valeur restante à Récupérer 627 761 57

Ainsi DRC 1 An 1 mois et 27 jours

Ainsi le DRCI est de 1 an 2 mois

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

26
PROJET DE RIZICULTURE A WOUDOUROU DE M. KALIDOU SOUMARE

TRESORERIE PREVISIONNELLE
Années AN1 AN2 AN3 AN4 AN5
Financement 4 569 875
Recettes d'exploitation 7 344 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000
a- Total ressources 11 913 875 7 344 000 7 344 000 7 344 000 7 344 000
Investissements 4 569 875 0 0 0 0
Charges d'exploitation 1 460 000 1 460 000 1 460 000 1 460 000 1 460 000
Charges de personnel 720 000 720 000 720 000 720 000 720 000
b- Total emplois 6 749 875 2 180 000 2 180 000 2 180 000 2 180 000
Flux net de trésorerie FNT (a-b) 5 164 000 5 164 000 5 164 000 5 164 000 5 164 000
Flux net de trésorerie cumulée FNTC 5 164 000 10 328 000 15 492 000 20 656 000 25 820 000

CALCUL DE LA VALEUR ACTUELLE NETTE


VALEUR ACTUELLE NETTE à 12,5% 18 386 775
INDICE DE PROFITABILITE 4,02

Face Stade Léopold Sédar SENGHOR-Cité SOSEBAG Villa N° 47 - Dakar- B.P : 16341 Dakar – Fann Tél. /Fax : (221) 33 835 70 00/ 33 835 80 00
- E-mail :sacrecoeure@orange.sn, cif@cifafrique.com , cif.afrique1@yahoo.frRC: SN-DKR-2007-B 10 525 - NINEA: 270 773 72 S2

27