Vous êtes sur la page 1sur 2

Thème 1 - – Une longue histoire de la matière Bilan

Chapitre 1 – Une structure complexe, la cellule vivante (p 44 à 61)

Savoirs fondamentaux (p 54 et 55)

La découverte de l’unité cellulaire est liée à l’invention du microscope optique qui utilise des lentilles de verre. L’observation de structures
semblables dans de très nombreux organismes a conduit à énoncer le concept général de cellule et à construire la théorie cellulaire dont les
trois principes fondamentaux sont les suivants :

- tout organisme se compose d’au moins une cellule ;


- la cellule est l’unité fondamentale d’organisation et de fonctionnement du vivant ;
- toute cellule est issue de la division d’une cellule préexistante.

La construction de la théorie cellulaire correspond bien au schéma général de construction d’une théorie puisqu’elle comprend les éléments
suivants :

- des intuitions et de la curiosité (Hooke et Van Leeuwenhoek par exemple) poussées par la mise au point d’objets techniques
permettant de découvrir un monde jusqu’alors inconnu, de le représenter sous la forme de dessins, de le modéliser donc et de créer
un nouveau terme scientifique, la cellule;
- une volonté de dégager des principes généraux (Schleiden et Schwann multiplient les observations pour en conclure que tous les
êtres vivants sont composés de cellules) ;
- des démarches scientifiques qui visent à résoudre des problématiques et à valider ou réfuter des hypothèses (Pasteur et ses travaux
permettant de réfuter la théorie de la génération spontanée) et à établir des principes ;
- une validation des résultats par les pairs avec parfois de vives controverses;
- des prédictions possibles, si toutes les cellules proviennent d’une cellule préexistante alors tous les êtres vivants actuels descendent
d’un même être vivant initial unicellulaire baptisé LUCA.

Plus récemment, l’invention du microscope électronique a permis l’exploration de l’intérieur de la cellule, la visualisation de molécules et par
conséquent la compréhension du lien entre échelle moléculaire et cellulaire.

La cellule est un espace séparé de l’extérieur par une membrane plasmique. Cette membrane est constituée d’une bicouche lipidique et de
protéines. La structure membranaire est stabilisée par le caractère hydrophile (en contact avec le milieu aqueux extracellulaire et le
cytoplasme) ou lipophile (au cœur de la membrane) de certaines parties des molécules constitutives. Sa fluidité permet des échanges contrôlés
entre le milieu extracellulaire et le milieu intracellulaire

Savoir-faire
Analyser et interpréter des documents historiques relatifs à la théorie cellulaire.
Situer les ordres de grandeur : atomes, molécules, organites, cellules, tissus, systèmes et appareils, organisme
Relier l’échelle de la cellule et celle de la molécule (exemple de la membrane plasmique).
Schématiser la membrane plasmique à partir de molécules dont les parties hydrophile/lipophile sont identifiées

Carte conceptuelle des éléments intervenant dans la construction d’une théorie scientifique

Les échelles du vivant et les moyens techniques de leur exploration


Les différents niveaux d’organisation du vivant

C, H, O, N, P, S

Glucides, lipides, protides,


acides nucléiques

Un modèle moléculaire de la membrane plasmique

Quelques citations à propos de la théorie cellulaire

François Jacob : « Avec la cellule, la biologie a découvert son atome »

Gaston Bachelard à propos du microscope : “l’instrument de mesure finit toujours par être une théorie et il faut comprendre que le microscope est un
prolongement de l’esprit plutôt que de l’œil”.

Georges Canguilhem : « La théorie cellulaire n’est pas l’affirmation que l’être se compose de cellules mais d’abord que la cellule est le seul composant de tous les
êtres vivants, et ensuite que toute cellule provient d’une cellule préexistante. Or cela, ce n’est pas le microscope qui autorise à le dire. Le microscope est tout au
plus un des moyens de le vérifier quand on l’a dit.