Vous êtes sur la page 1sur 55

Les Lombo-Sciatiques

Pr. Ag. Brahim KAMMOUN

Service de Neurochirurgie
CHU Habib Bourguiba

2ème Année Physiothérapie


2018-2019
Introduction
 Lombosciatique (L.S): une douleur lombaire
irradiant au membre inférieur selon un trajet
radiculaire L5/S1 (nerf sciatique)

 Motif fréquent de consultation

 Symptôme : doit toujours faire rechercher une


étiologie (sciatique commune ou secondaire)

 Hernie discale: étiologie la plus fréquente de L.S


Etiologie
 LS commune : mécanique
Discale +++
arthrosique : arthrose inter apophysaire
postérieure
canal lombaire étroit
spondylolisthésis, ibrose...
 LS secondaire ou symptomatique : inlammatoire
Tumorale : myélome multiple, métastase
osseuse
Infectieuse: spondylodiscite infectieuse
Inlammatoire: spondylarthrite ankylosante
Anatomie
Types de HD

 HD Sous ligamentaire

 Rupture du LVCP

 HD exclue
Mécanismes de la soufrance radiculaire
1- Facteur mécanique
Mécanismes de la soufrance radiculaire
2- Facteur inflammatoire :

 Le disque contient de la Phospholipase A2


 donner une radiculite en dehors de toute
compression.
 PLA2 est un élément primordial dans la cascade
des médiateurs de l’inlammation.
 PLA2 est inhibée par les corticostéroïdes et AINS

3- Facteur vasculaire:
Epidémiologie
 Prévalence : 2 à 6% population active.

 Age : surtout adulte jeune 30-50 ans

rare enfant et vieillard.

 Prédominance masculine : 60 à 80%.


Attitude pratique
 Reconnaître une douleur sciatique et la diférencier

des autres douleurs du M. inférieur.

 Réunir les arguments en faveur d’une L.S.C par

hernie discale et éliminer L.S secondaire.

 Rechercher les signes neurologiques justiiant une

attitude thérapeutique urgente.


Etude clinique

 Interrogatoire

 Examen physique

 Examens complémentaires

10
Interrogatoire
 Siège et trajet de la douleur?
 Monoradiculaire : L5 ou S1
 Bi ou pluriradiculaire
 Bilatérale

 Trajet complet ou tronqué

 Dysesthésies?
 Fourmillements : valeur localisatrice

11
Siège et trajet de la douleur?

LS L5 LS S1

12
Cruralgie L3 Cruralgie L4
Dysesthésies?
Territoire sensitif

14
Interrogatoire
Facteurs déclenchants ou mode de début?
Brutal (efort de soulèvement, Port de charge, simple faux
mouvement)

Progressif sans facteur déclenchant

Facteurs modiiants la douleur?


 des douleurs après eforts de toux, éternuement,
défécation
Rythme de la douleur?
Douleur mécanique (soulagée par le repos)
Douleur inlammatoire
15
Interrogatoire
 Mode évolutif ?
 LS d’emblée maximale

 LS d’aggravation progressive

 ATCD de lombalgies ?

 Signes de gravité ?
 Troubles Moteurs : sciatique paralysante

 Troubles Sphinctériens : syndrome de la queue


de cheval
16
Au terme de l’interrogatoire …
 La sciatique a les caractères d’une sciatique discale

 l’examen clinique  arguments supplémentaires :

 patient déshabillé

 Signes rachidiens

 Signes aux membres inférieurs


Examen physique: Patient debout
 Patient debout et Marche :
 Sur les talons (L5),
 sur les pointes des pieds (S1)
 Steppage (L5)
 Statique rachidienne dans le plan frontal / sagittal
 Attitude antalgique : directe/ croisée
 Contracture des muscles para-vertébraux
 Mobilité : raideur rachidienne, DDS, Indice de
Schöber
 Signe de la Sonnette
Marche sur les talons Marche sur les pointes
Signe de la cassure
Signe de la sonnette
Raideur lombaire
Examen physique: Patient couché
 Signe de Lassègue

 Examen Neurologique:

 Déicit moteur

 Déicit sensitif

 Relexes

 Examen des hanches

 Examen général , vasculaire, pelvien,…


Le signe de Lasègue
Troubles de la sensibilité
Les relexes ostéo-tendineux
Examens complémentaires quand?
 90% LSC : Evolution favorable sous traitement

médical

 30% des HD sont asymptomatiques

 Radiographies simples : si douleur > 15 jours

 TDM / IRM après 2 mois de traitement médical

bien conduit
27
Radiographies
 Rx Rachis Lombaire Face + Proil

 Rx Bassin de face

 Résultats:
 Normales

 Anomalies statiques: rectitude

 Bâillement postéro-latéral (HD)

 Discarthrose , arthrose inter apophysaire, spondylolisthésis

 Ecarter des signes de LS symptomatique

28
Spondylolisthésis L4-L5
Sciatiques secondaires: caractèristiques
 Bilatérales et pluri -radiculaires
 Pas d’ATCD de lombalgie ou de facteurs déclenchants
 Douleurs inlammatoires
 Pas de rémission avec aggravation progressive
 Signes associés: ièvre, AEG,…
 Rigidité globale du rachis
 Signes déicitaires importants
  de la VS
 Signes radiologiques inquiétants
Sciatique secondaire
 Tumorale :
 métastases

 myélome

 tumeur primitive du rachis

 Infectieuse :

 Spondylo-discite tuberculeuse ou à pyogène

 Inlammatoire :
 spondylarthrite ankylosante (SPA)
Pincement discal global
Déminéralisation des plateaux vertébraux
Des érosions avec aspect irrégulier des plateaux

38
Diagnostic différentiel
 Sciatique plexulaire
 Sciatique tronculaie
 Lombo-cruralgie L3 ou L4
 Pathologie de hanche (coxopathie):
coxarthrose, fracture, coxite infectieuse ou
inlammatoire, tumeur, paget
 Pathologie de l’articulation sacro-iliaque :
sacroiliite, arthrose…
 Pathologie péri-articulaire : tendinite du
moyen fessier
SYNDROME DU MUSCLE PYRIFORME
Traitement de la LS
 D’abord et avant tout médical

 ttt chirurgical urgent en cas de:

 Sciatique paralysante

 Sciatique avec syndrome de la queue de cheval

 Sciatique hyper algique rebelle


Traitement Médical
 Repos absolu ou relatif : inférieur à 8 jours

 AINS, antalgiques, myorelaxants et corticoïdes

 Iniltrations péridurales (1à 3)

 Resultats: 80 à 90% guérison en 6 à 8 semaines


Autres mesures

 Tractions vertébrales

 Lombostat

 Rééducation et hygiène de vie pour éviter

les récidives
CAT devant une LS par HD
Interrogatoire
URGENCES
Examen clinique
NFS, VS
Radiographies standard
LS Secondaire LS Commune

- Syndrome queue de cheval


- Sciatique paralysante TTT Médical
- Sciatique hyperalgique (> 8 j)

IRM ou TDM 90 %
10 %
Echec après 2
mois de ttt
CHIRURGIE

Guérison
Rôle du Physiothérapeute
 Objectifs :
 diminuer les sensations douloureuses

 obtenir du patient une prise de conscience de la prévention

 favoriser la reprise d'activités fonctionnelles

 Principes : progression

 Dominante antalgique:
 chaleur (boue, hotpack, balnéo, IR), électrothérapie
 traction vertébrale

 massage (si ne restimule pas l'hyperalgie)

 Apprentissage du verrouillage lombo-pelvien 

Dominante musculaire
 lever de tension

 travail des MI
 si parésie travail de neuro périph
Rôle du Physiothérapeute
 Conseils d'hygiène de vie

 lit de bonne qualité, éviter d'empiler oreillers si DV,

sortir du lit en DL

 verrouillage lombaire, manutention

 pied sur chaise pour lacer se chaussures

 siège suisamment haut, ceinture lombaire si

conduit longtemps
Hernie Discale Opérée
 Opération : Herniectomie / disectomie lombaire

 même type de rééducation pour arthrodèse, canal lombaire

étroit ou ostéosynthèse

 Veille de l’opération :

 Testing, test sensibilité (médico-légal)

 apprentissage verrouillage lombo-pelvien et lever monobloc 

conseils d'hygiène de vie

 J0 :

 Pas de potence dans le lit, toilettes avec réhausseur 

Vériier position patient dans lit

 Testing, sensibilité

 Encombrement respiratoire
Hernie Discale Opérée
 J1 :
 Exercices ventilatoires
 Elévation antérieure active , verrouillage lombo-pelvien
 Premier lever
 Verrouillage assis
 Quelques pas dans chambre (rectitude jusqu'à J30-45)
 J2 :
 Triple F/E contre résistance
 Respiration
 Patient se lave debout devant lavabo, mange au bord du lit
 J3 :
 patient indépendant pour se lever, marcher
 Escalier
Hernie Discale Opérée
 J4-J5 :
 Réveil musculaire isométrique abdominaux et spinaux
 Apprentissage gestes vie courante
 J6-J8 :
 proprioception douce de la colonne, assis, avec résistances
aux épaules ou avec bâton
 gestes de la vie courante : entrer, sortir de voiture...
 principes :
 travail isométrique du rachis
 travail modéré en intensité
 pas d'assouplissement
 J30 :
 assouplissements vertébraux doux et progressifs
 Travail musculaire abdo plus intensif
 Ré-entrainement à l'efort
Rééducation infra-douloureuse, douce et progressive

Toute douleur = interruption momentanée de la

rééducation

Si persistance : consultation avec le chirurgien.


Conclusion
 La hernie discale : étiologie la plus fréquente de la L.S

 Diagnostic clinique: repose sur l’interrogatoire et

l’examen physique

 Traitement est le plus souvent médical

 L.S paralysante, Sd queue de cheval, L.S Hyperalgique

 URGENCES

 Rôle important du physiothérapeute +++


‫ةضايرال ةسرامم‬
‫‪ -‬بب ال لنال بب من)ةيصقال اتفاسلب أداب ‪.‬شلب ردب لنال ال ةدوعال دنع‬
‫قد‪ 20‬ب لول لصت ان ال ةفاسال فعاض ث (ةفرغال)مل ف لوج(‪.‬‬

‫اريخا‪..‬‬
‫‪ -‬رذال خوت‪.‬‬
‫‪ -‬ةدعاسال دي لبقا و ددتت ل‪.‬‬
‫‪ -‬كسفن دهت ل‪.‬‬
‫‪ -‬للب روعشال و بعتال الح ف ختسا‪.‬‬
‫ف شابال بيبطال ةراشتسا ف ددتت ل ‪,‬‬ ‫‪-‬عيباسا ‪ 3‬الوح‬
‫ءاضقنا دنع ييتين لال‬
‫للب روعشال رارتسسا الح‪.‬‬
‫‪ -‬لهيأتلل اصصح ل فيص ان كبيبطل نيك‪ ,‬ةيلمعال دعب ام ةيبطال ةدايعال للخ‬

‫ندا دحك ةحارال دعب‪.‬‬ ‫وبسسال من ءادتبا يفيظوالسداسال ع‬


‫تيلعت‬ ‫‪ -‬لال ءافتخا دعب حت اب متال و ئاصنال هذب ملعال عبت‪.‬‬
‫ئاصن و‬ ‫‪ -‬الطل نريتب سداسال عوبسسال حتو لوال مويال من ءادتبا و ةميوي ةفصب مايقال‬
‫التال وحنال لع هفلغ ف بصعال‬
‫ةح \ \ \\ارج دعب ام‬
‫يرقفال دومعال‬
‫‪ -‬وف ةكرال نع عاطقنا و الزعنا و ةماتال ةحارال نعي ل ةيلمعلل كعوخض‬
‫لصا )رهظال ةحارج(‬ ‫‪.‬ئاصنال هذب ملعال ةطش ةيعيبطال كتاحي ةرسام‬
‫‪ -‬رهش ءاضقنا دعب ةنمك ةييال ةقلعال‪.‬‬ ‫كدعاس \ \ \ \ \ \ \\تس ئاص \ \ \ \ \ \ \\نالو تيلعتال من جل ه \ \ \ \ \ \ \\ذه‬
‫‪ -‬عال ل \ \ \ \ \ \\ع رصحا) ةينال ملعلب م \ \ \ \ \ \\ايقال ءانث\ \ \ \ \ \ \أ ةدعاس \ \ \ \ \ \\ال بلطا‬ ‫ةملس لع ةظفاالو لقأتال و شياعتال لع حت‬
‫روصال ف ةمسال ئاصنلب(‪.‬‬
‫اب ملعال لع رصحاف يرقفال كدوع‪.‬‬
‫‪ -‬نطبال ل\ \ \ \\ع س يلو بنال ل\ \ \ \\ع وأ رهظال ل\ \ \ \\ع م \ \ \ \ونال ل\ \ \ \\واح‪.‬‬
‫‪ -‬ةزاوم لواح ضارغال حل دنع وا قوستلب\ مايقال دنع‬ ‫شارفال نم ضوهنلل‬
‫ا ‪.‬بناج ك دنع حملال‬
‫‪1‬‬
‫ضرال نم ضارغال عفرل‬ ‫مامحتسال دنع ك دنع‬ ‫نثا لوا‬
‫نيتبكرال ‪..‬‬
‫‪2‬‬
‫سولجال ةيعضو ىال لوحت‬
‫بنجال ىلع ‪..‬‬

‫‪4‬‬ ‫‪3‬‬

‫ىلع نيديال عضوب مق‬


‫مامال ىال نثنا‪ ,‬نيذخفال‬ ‫لواح‪ŒŒŒŒŒŒŒŒ‬و نيقاس‪ŒŒŒŒŒŒŒŒ‬ال لزنا‬
‫لمعال ءانثأ‬ ‫ءاذحال ءادترل‬ ‫دامتعالب ض‪ŒŒŒŒŒŒŒŒ‬وهنال‬
‫نيعارذال ةوق ىلع دمتعا‬
‫لقنتال و لقنال لئاسول ةبسنالب‬ ‫فقو نيتبكرال دش مث‪.‬‬ ‫ديال و قفرمال ىلع‪..‬‬
‫راسال ةدم زواجتت ا لع رصال مع لوا عيباسأ‬ ‫‪ -‬رايسسال لقتسست ل‪ 3‬للخ ة‬
‫ةيمويال تاطاشنال فلتخمل حئاصنال ضعب‬
‫ةرم لول ابور دنع قد‪.30‬‬
‫كحتال نسح لع رصال مع عيباسأ‬ ‫‪ -‬دعب ةنمك ةرايسسال ةدايق ‪6‬‬ ‫‪ -‬ةطش \ \ \ \\ \\\ال اتذ ةي\\ \ \ \ \\\\ذحال و العال بعالك ءادرا ن\ \ \ \\ \\\\ع دعتبا‪.‬‬
‫‪ -‬لوال عيباسا ‪6‬ال ءانثا قد‪ 15‬من ثلك سولال بنت‪.‬‬
‫رهشا ‪3‬دعب ةنمك يهيف ةيرانال ةجارال ةدايق اما ‪.‬ةحار ثالك ةيعضوال يفوتل دعقلب‪.‬‬
‫ةيعضو ييغت من دأكتال مع رهش دعب ةنمك ةرئاطلب وا راطقلب ةديعبال اتفاسال‬ ‫‪-‬‬ ‫‪ -‬عافرا من ردق لع رسال نويك نأ يب ‪,‬مكسال ليلق ةداسو لع مونال‬
‫رخا ال حي من سولال‪.‬‬ ‫‪.‬ضونال يسيتل‬