Vous êtes sur la page 1sur 9

COURS D’APPLICATION DES DÉMARCHES

PÉDAGOGIQUES

SÉRIE 01

OBJECTIF PÉDAGOGIQUE :
À l’issue de cette leçon, le stagiaire sera capable d’acquérir des notions de base en éducation
et apprentissage.

PLAN DE LA LEÇON :

I- ÉDUCATION
1- Définition
2- Objectifs de l’éducation
3- Éducation et psychologie
4- Éducation et culture
5- Éducation et pédagogie
6- Éducation et société

II- APPRENTISSAGE
1- Définition de l’apprentissage
2- Les étapes d’apprentissage de l’enfant
3- Conditions et principes d’apprentissage

MES0709/CYCLE II/SÉRIE01 MES0709.2.1.4.2 « PROPRIÉTÉ CNFEPD » 1


INTRODUCTION :
Les stratégies pédagogiques est un ensemble de méthode et de démarches, qui déterminent
des choix techniques, de matériels et de situation pédagogique par rapport à l’objet ou au
but de l’apprentissage.
Les démarches pédagogiques s’articulent autour de trois (03) temps :
- Situation de départ ;
- Représentation ;
- Structuration des acquis ;
Le but de cette épreuve « application des démarches pédagogique », est de permettre aux
formateurs (éducateur /éducatrice) de :

 Concevoir aisément des stratégies pédagogiques.


 Identifier les différents courants, méthodes et démarches pédagogiques et cela à travers le
programme de cette épreuve.
 Être capable de maîtriser les méthodes et pratiques d’enseignement et
d’éducation pour pouvoir transmettre un savoir.

I- ÉDUCATION :
1- Définition de l’éducation :
« L’éducation c’est l’action de former d’instruire quelqu’un, de manière de comprendre de
dispenser et de mettre en œuvre cette formation ». D’après Larousse 1995 :
« L’éducation est l’action exercée par la génération adultes sur celle qui ne sont pas encore
mures pour la vie sociale ». D’après « l’évaluation pédagogique en France, Paris, PUF » :
Elle a pour objet de susciter chez l’enfant un certain nombre d’états physique, intellectuels
et moraux que réclament de lui et la société politique dans son ensemble et le milieu social
auquel il est particulièrement destiné.
D’après E. Kante : « L’homme n’est ce que l’éducation fait de lui … ».
D’après ces définitions on déduit que l’éducation correspond à la formation globale d’un
individu à divers niveaux :
- Au niveau religieux ;
- Au niveau moral ;
- Au niveau social ;
- Au niveau technique, scientifique, médicale.
Elle vise à assurer à chaque individu le développement de toutes ces capacités : Physiques,
intellectuelles et morales.

Aussi cette éducation lui permettra d’affronter sa vie personnelle, de la gérer en étant un
citoyen responsable dans la société dont laquelle il évolue.
Quelle est la différence entre l’éducation et l’enseignement ?

L’enseignement c’est transmettre à la génération future un corpus de connaissances (savoir


et savoir-faire) et de valeurs considérées comme faisant partie d’une culture commune.

MES0709/CYCLE II/SÉRIE01 MES0709.2.1.4.2 « PROPRIÉTÉ CNFEPD » 2


Enseigner et donc, éduquer mais éduquer n’est pas forcément enseigner.
- Les parents éduquent leurs enfants ;
- L’enseignant instruit ses élèves.
Les grands domaines éducatifs sont :
- Savoir ;
- Savoir-faire ;
- Être ;
- Savoir être.

 Le savoir : Correspond aux connaissances intellectuelles


 Le savoir-faire : Correspond à des compétences pratiques à la maîtrise par l’expérience
de l’exercice d’une activité artisane, artistique, domestique ou intellectuelle.
 L’être : Correspond à l’état biologique, physique et psychique d’un individu.
 Le savoir être : C’est la capacité de produire des actions et des réactions adoptées à la
société humaine et à l’environnement. Cette capacité s’acquiert en partie par la
connaissance de savoir-faire spécifique.

2- Objectif de l’éducation :
Nombreuses sont les objectifs de l’éducation :
- Contribution à l’égalité de chance ;
- Transmission des connaissances ;
- Partage des valeurs républicaines ;
- Maitrise de la langue ;
- Insertion sociale et professionnelle ;
- Favoriser l’épanouissement de la personnalité de l’enfant et le développement de ses dons
et de ses aptitudes mentales et physique ;
- Inculquer à l’enfant le respect de ses parents, de son identité, de sa longue, de sa
religieux, de ses valeurs culturels, ainsi que les valeurs nationales du pays dans lequel il
vit ;
- Inculquer à l’enfant le respect du milieu naturel ;
- Préparer l’enfant à l’exercer de la citoyenneté.

3- Éducation et psychologie :
Pour mieux comprendre la relation qui existe entre la psychologie et l’éducation il faut
d’abord définir ces deux termes.

 L’éducation : Correspond à la formation globale d’un individu

 La psychologie : Est définie comme l’étude scientifique du comportement, comprend


tous les processus qui contribuent à former l’esprit de l’individu.
On peut conclure que pour la meilleure transmission des connaissances à un individu on doit
bien « le connaitre », et cela par le biais de la psychologie, alors la relation entre ces deux
spécialités est complémentaire.

MES0709/CYCLE II/SÉRIE01 MES0709.2.1.4.2 « PROPRIÉTÉ CNFEPD » 3


Cette relation à aboutir à la naissance « de la psychologie de l’éducation » qui est la
discipline qui s’intéresse au développement à l’évolution et l’application de :
- Des théories de l’apprentissage et de l’enseignement ;
- Du matériel éducatif, des programmes, des stratégies et des techniques, issues de la théorie
contribuant aux processus éducatif impliqués tout au long de la vie.

4- Éducation et culture :
Selon Guy Rocher1la culture est un ensemble lié de manière de penser, de sentir et d’agir
plus ou moins formalisée qui étant apprises et partagées par une pluralité de personne,
servent, d’une manière à la fois objective et symbolique, à constituer ces personnes en une
collectivité particulière et distincte .
Selon Geert Hofstede 2: « La culture est une programmation mentale collective propre à un
groupe d’individu ».
Alors on pourra déduire que la culture est l’ensemble de connaissances, de savoir-faire, des
traditions, des coutumes, propre à un groupe humain, a une civilisation, elle se transmet
socialement de génération en génération, et conditionné en grande partie les comportements
individuels.
On peut poser une question pertinente .Qu’elle est le moyen le plus efficace pour la
transmission de la culture ?
C’est l’éducation qui est l’outil le plus puissant pour la transmission culturelle et,
l’amélioration et le renforcement de l’identité culturelle, et cela à travers la famille, l’école
maternelle, l’école élémentaire, société…etc.
Il est très difficile de séparer le concept de l’éducation de celui de la culture, dans ce
contexte.
Farouk Mahfouz : « Que la meilleure façon de préserver le patrimoine, et a déménage à la
nouvelle génération de jeune, est l’éducation.

5- Éducation et pédagogie :
L’approche éducatrice en pédagogie est une manière d’aborder une thématique à divers
moments du déroulement d’une action éducative. Comment peut-on définir l’éducation ?

L’éducation est l’action exercée par les générations adultes sur celles qui ne sont pas encore
mûres pour la vie sociale.
Comment peut-on définir la pédagogie ?
« La pédagogie est une réflexion appliquée aussi méthodiquement que possible aux choses de
l’éducation » Emil Durkheim.
Qu’elle est la relation entre éduction et pédagogie ?
La pédagogie est une partie de l’éduction, cette dernière est la plus complète, car elle tend à
la formation de la personnalité humaine, sous tous ces aspects.

1
Guy Rocher est un sociologue québécois
2 Geert Hofstede est un psychologue néerlandais

MES0709/CYCLE II/SÉRIE01 MES0709.2.1.4.2 « PROPRIÉTÉ CNFEPD » 4


Par contre la pédagogie est le côté technique de l’éducation... Elle est un ensemble de
moyens pour la réalisation de l’éducation.

6- Éducation et société :
La société, désigne en sociologie un ensemble d’individu qui partagent des normes, des
conduites et une culture, et qui interagissent coopération pour former un groupe ou une
communauté.
La transmission des connaissances et des règles de vie aux jeunes est assurée par le groupe et
cela par l’imitation et par des rites d’imitation qui repose sur la parole orale.

II- APPRENTISSAGE :
1- Définition de l’apprentissage :
L’apprentissage est l’acquisition de savoir-faire c'est-à-dire le processus d’acquisition de
pratique de connaissances, compétences, d’attitudes ou de valeurs culturelles, par
l’observation , l’imitation l’essai , la répétition , la présentation ,il s’oppose tout en le
complétant à l’enseignement dont le but est surtout l’acquisition de savoir ou de
connaissances au moyen d’études, d’exercices et de contrôle des connaissances.
Pour la psychologie inspirée du béhaviorisme, l’apprentissage est vu comme la mise en
relation entre un événement provoqué par l’extérieure (stimulus) et une réaction adéquate
du sujet qui cause un changement de comportement qui est persistant, mesurable, et
spécifique, on permet à l’individu de formuler une nouvelle construction mentale on réviser
une construction mentale préalable.
 Quelques citations contenant le mot apprentissage :
 « Faire soi-même son malheur nécessite tout un apprentissage »
 « Le renoncement est le fruit de tout apprentissage »
 « Le salut est gratuit, mais l’apprentissage exigera votre existence tout entière ».

2- Les étapes d’apprentissage de l’enfant :


Les phases de l’apprentissage sont :

- L’acquisition :

Cette phase consiste à induire chez un individu l’apprentissage d’un comportement ou d’une
habilité qui n’est pas dans son répertoire comportemental.

Ce comportement peut-être nouveau ou encore présenté sous une nouvelle forme.

- L’aisance :

Se traduit par l’émission du comportement acquis avec facilité et rapidité.

- La rétention :

Cette phase se traduit par le maintien du comportement lors de l’épisode subséquent en


présence de la tâche ou de l’occasion comportementale. Cette phase vérifie si la
performance comportementale n’est pas affectée après une absence de stimulation ou de
l’espacement des périodes pratiques.
- La résistance/endurance :
MES0709/CYCLE II/SÉRIE01 MES0709.2.1.4.2 « PROPRIÉTÉ CNFEPD » 5
Cette phase vérifié si l’individu peut émettre le comportement en situation adverse, on peut
mesurer la force d’acquisition d’un comportement par conditionnement répondant et opérant
en mesurant la résistance à l’extinction.

- Le transfert :

Indique une décontextualisation et une recontextualisation de l’apprentissage d’un


comportement on d’une habilité. Elle est vérifiée par la généralisation dans le temps et dans
l’espace du comportement acquis.
Le transfert comporte quatre (04) catégories :

1- Le transfert positif est lorsque le comportement acquis facilite ou améliore l’apprentissage


ou l’exécution du deuxième comportement ;
2- Le transfert négatif est lorsque l’apprentissage du comportement antérieur entrave
l’apprentissage d’un comportement subséquent et différent ;
3- Le transfert spécifique se produit lorsque l’acquisition d’une première tâche
d’apprentissage facilite l’acquisition des comportements de la deuxième tâche ;
4- Le transfert non spécifique ressemble au transfert spécifique mais il est plus général.
L’apprentissage d’une tâche quelconque aide à l’acquisition d’une autre tâche.

- L’application :

L’étape ultime de l’apprentissage implique l’émission d’un comportement dans un nouvel


opérant différent de celui apparu dans la situation à apprentissage de départ.

 Les étapes dans l’apprentissage (l’école maternelle petite section (PS) moyenne
section (MS) grande section (GS)

Étape émotionnelle : (prédominante en PS)


L’enfant regarde, explore, ose agir (attention à la réaction de défense face à l’inconnu).
L’approche est singulière, personnelle :
- L’enseignent (l’éducatrice /l’éducateur) favorise cette rencontre sensible et sensorielle,
sécurise, incite, verbalise pour accompagner l’enfant, donne du temps.
- L’organisation pédagogique favorable est ouverte, la circulation libre, l’entrée dans les
activités se fait par une forme jouée.

Étape fonctionnelle : (dominante en MS)


- L’enfant agit, imite, diversifie, recommence, organise il cherche une réponse à la question
comment ça marche ?
- L’enseignant (l’éducateur /l’éducatrice) favorise la diversité des réponses.
- L’organisation en ateliers est très adaptée, les situations, problèmes, l’apprentissage par
essais, erreurs correspondent à la façon d’appréhender de nouvelles connaissances sur le
monde.

Étape de structuration : (émergente en GS)


L’enfant se donne un projet d’action : anticipe, planifie régule par une réflexion qui
accompagne son action.

MES0709/CYCLE II/SÉRIE01 MES0709.2.1.4.2 « PROPRIÉTÉ CNFEPD » 6


- L’enseignant (l’éducateur/ l’éducatrice) favorise cette réflexion sur l’action, sur le
comportement de chacun, les progrès. Que font ceux qui sont efficaces ?
- L’aménagement et les consignes sont précis dans ces situations d’apprentissage,
accompagnés de critères de réussite qui permettent un nouveau type de motivation.
Remarque :
Il est important de répondre à la diversité des enfants en sachant que .toute activité nouvelle
peut générer un passage par l’étape émotionnelle.
- Importance du choix des objets : leur nombre, leur disponibilité, mobilisation des ressources
affectives.
- Penser à une durée et quantité importante des actions pour permettre les répétitions.
- Présenter de réel

3- Conditions et principes d’apprentissage :


3.1- Les conditions d’apprentissage :
Un adulte (éducateur / éducatrice) apprend si :
 La formation (l’apprentissage) doit avoir une relation avec de quotidien.
- Qu’est-ce que l’éducateur (éducatrice) doit faire pour réaliser cette condition ?
- Utiliser des exemples de la vie ;
- Utiliser le vécu des enfants ;
- Utiliser le matériel de l’atelier.
 Il perçoit, accepte est comprend les objectifs pédagogiques :
- Qu’est-ce que l’éducateur (trice) doit faire pour réaliser cette condition ?
- Objectif bien formulés ;
- Objectif précis et simple ;
- Problématique adaptée an niveau de l’enfant ;
- Bonne mise en situation.
 Il agit et s’engage :
- Qu’est ce …condition ?
- Proposer des activités ;
- Faire des travaux pratiques ;
- Faire participer l’enfant aux travaux.
 Le formateur (éducateur/trice) sait utiliser les effets de la réussite et de l’échec. Il
doit :
- Stimuler les faibles ;
- Encourager les enfants ;
- Souligner les points positifs et négatifs.
 Il se sent intégré dans un groupe, il doit :
- Faire des groupes de travail ;
- Utiliser les jeux ;
- Veiller à la composition des groupes.
 Il est dans un climat de participation, l’éducateur/ (trice) :
- Utiliser la pédagogie active ;
- Inciter à la prise de parole ;

MES0709/CYCLE II/SÉRIE01 MES0709.2.1.4.2 « PROPRIÉTÉ CNFEPD » 7


- La bonne relation entre (éducateur/trice) est l’enfant.

3.2- Les principes d’apprentissage :


- Le respect de la diversité, de l’égalité et de l’inclusion est essentiel pour optimiser le
développement de l’apprentissage ;
- Un programme planifié favorise l’apprentissage chez les jeunes enfants ;
- Le jeu est un moyen d’apprentissage chez les jeunes enfants qui met à profiter leur
curiosité et leur exubérance naturelle ;
- Le partenariat avec les familles aident les milieux de la petite enfance à mieux répandre
aux besoins des jeunes enfants ;
- Les premières années établissent les fondements de l’apprentissage du comportement, de la
santé et du bien-être toute la vie.

MES0709/CYCLE II/SÉRIE01 MES0709.2.1.4.2 « PROPRIÉTÉ CNFEPD » 8


QUESTIONS DE COMPRÉHENSION :
1- Quelle est la différence entre l’éducation et l’apprentissage ?
2- Comment peut-on apprendre à un enfant ?
3- Quel est le rôle d’éducateur (trice) dans l’éducation d’un enfant et son apprentissage.

Travail à faire :
- Faire des petites recherches sur les théories de l’apprentissage pour approfondir
vos connaissances et pour mieux comprendre le cours.

MES0709/CYCLE II/SÉRIE01 MES0709.2.1.4.2 « PROPRIÉTÉ CNFEPD » 9