Vous êtes sur la page 1sur 34

SYSTEME DE MANAGEMENT

INTEGRE

FORUM QHSE
Définition et méthodologie
4, 5 et 6 Novembre

CCI Martinique

STIPE
Immeuble avantage
11 rue des arts et métiers
97200 FDF
 : 0596 42 26 43
Contact : F. PIQUIONNE
FE-16-ICOP Piquionne.stipe@orange.fr
DEMARCHE

Approche projet:

Initier
Structurer
Réaliser
Valider

2
INITIER

FE-16-ICOP
Quels référentiels choisir ?

QUALITE : ENVIRONNEMENT SECURITE :


• Normes ISO • ISO 14001 • OHSAS
900X • EMAS 18001
• Normes métier • … • ILO OSH
• EFQM 2001
• … • …

4
 PRINCIPE
Référentiels Guides
d ’utilisation

ISO ISO Système de


9001 9004 management de
l'entreprise
Aspect qualité
Équitable
ISO ISO Société Economie
14001 14004 Politique de
Durable
l'entreprise
Viable Viable

Aspect environnement
OHSAS OHSAS
Environnement
18001 18002

ILO - OSH
2001

Aspect sécurité
5 SYSTEME DE MANAGEMENT INTEGRE
L’INTEGRATION DES PRINCIPES DE
MANAGEMENT
SMQ SME
Satisfaction des clients Parties intéressées
Riverains, …
Normes ISO ou
ISO 9001 Système de ISO 14001
management
Politique –
engagement
Revue de direction
P Objectifs, cibles
A D Achats
C Formations
AC –AP Organismes
Audits officiels
Démarche
Directive SEVESO 2
d’amélioration
Réglementation du
continue
pays
Intégrité physique du personnel
SMS

6 SYSTEME DE MANAGEMENT INTEGRE


FE-16-ICOP

DEUX CAS DE FIGURES

Existence d’un référentiel déjà en place au


sein de l’entreprise :
– D’une manière générale après une certification
ISO 9001 v 2000, l’entreprise s’oriente vers
l’environnement et/ou la sécurité.
L’entreprise s’engage spontanément dans
une démarche intégrée :
- Qualité, sécurité, environnement avec pour
objectif une triple certification. (Cas rare
actuellement)

7
SIMILITUDE DES CONCEPTS

Prévention des dysfonctionnements


– Qualité: prévention des non-conformités
– Sécurité: prévention des accidents
– Environnement : prévention des pollutions
Amélioration continue
– Même objectif fondamental de management
– Même principe de mise en œuvre du « PDCA »
– Mêmes outils d’analyse

8
Principe de mise en œuvre

La roue de DEMING :

AMELIORATION
CONTINUE ACT PLAN

CHECK DO

9
MODELE DE L’APPROCHE PROCESSUS SELON
ISO 9004:2000
Amélioration continue du système de management
qualité, environnement, sécurité

Amélioration continue du
système de management de la
qualité
Parties
Parties
intéressées Responsabilité intéressées
de la direction

Management Mesure, analyse Satisfaction


des ressources et amélioration

Exigences Réalisation Produit


du produit
Eléments Eléments de
d’entrée sortie
10 SYSTEME DE MANAGEMENT INTEGRE
DEFINITION DU SMI

Système de management
– Des objectifs
– Des activités
– Des ressources
destiné à maîtriser les risques de non
satisfaction aux exigences des parties
intéressées en optimisant les ressources
mises en œuvre dans les domaines couverts
par le SMI.

11
LES ATOUTS DU SMI

Simplifier le système du point de vue de son


organisation
– Système documentaire unique
– Certification unique
– Responsable unique
Optimiser les procédures
Cohérence de la stratégie d’entreprise en
matière de qualité, sécurité, environnement

12
LES ATOUTS DU SMI

Mutualisation des centres de décision


Économie des redondances et incohérences
au niveau des modes opératoires
Amélioration de l’efficacité des pratiques à
tous les niveaux
Harmonisation de la communication
extérieure

13
STRUCTURER

FE-16-ICOP
DETERMINATION DES NIVEAUX DES
EXIGENCES DES REFERENTIELS

Exigences de type 1 (procédure):


Le référentiel impose explicitement la prise
en compte d’une exigence sous la forme
– « l’organisme doit établir une procédure de … »
L’organisation mise en place doit répondre
aux 8 questions « Qui, Quoi, Où, Quand,
Comment, Pourquoi, Avec quoi, Quelle
preuve ».

15
DETERMINATION DES NIVEAUX DES
EXIGENCES DES REFERENTIELS

Exigence de type 2 (méthodologie):


Le référentiel impose la prise en compte
d’éléments pour lesquels il est nécessaire de
répondre à la question « comment procède-t-
on ? »
– Exemple: analyse environnementale, analyse de
la satisfaction client.
Au niveau du système: modes opératoires,
consignes, instructions de travail, etc.

16
DETERMINATION DES NIVEAUX DES
EXIGENCES DES REFERENTIELS

Exigence de type 3 (preuve):


Le référentiel impose, implicitement ou
explicitement, la démonstration de la mise en
œuvre d’une organisation ou d’une méthode.
– Exemple: les enregistrements
Au niveau du système: formulaire, gestion
des enregistrements

17
DETERMINATION DES NIVEAUX DES
EXIGENCES DES REFERENTIELS

Exigence de type 4 (résultat attendu):


Le référentiel impose la présentation d’une
stratégie par une phrase du type:
– « la direction doit déterminer … »
– Exemple: politique, engagement
Au niveau du système description des
dispositions mises en place par quelques
mots / phrases dans le manuel.

18
LE FONCTIONNEMENT D’UN
SYSTEME DE MANAGEMENT

STRATEGIE

POLITIQUE

OBJECTIFS

AMELIORATION SYSTEME
A P

C D
EVALUATION MISE EN OEUVRE

19
REALISER

FE-16-ICOP
LES DIFFERENTS TYPES DE
PROCESSUS

Processus de management: décrit la


stratégie, les politiques, (innovation, pilotage
des systèmes, ...)
Processus de réalisation: contribuent
directement à la réalisation du produit ou
service (fabrication, conception,...)
Processus support: apportent les ressources
nécessaires aux processus de réalisation
(comptabilité, ressources, documentation,…)

21
DEFINITION D’UN PROCESSUS

RESSOURCES
Fournisseur du processus

début fin

Client du processus
PROCESSUS
ENTRANTS SORTANTS

Points de contrôle

asservissement
22
LE CAS DU SMI
Selon le degré d’intégration du système et si
le système qualité est l’élément central, les
processus relatifs à la sécurité et à
l’environnement peuvent être considérés
comme des processus supports.
Si le système est totalement intégré, les
éléments du système purement sécurité et
environnement, peuvent éventuellement être
intégrés au niveau des processus de
réalisation du produit.
23
EXEMPLE DE CARTOGRAPHIE DES PROCESSUS
Définition des Amélioration Management du
orientations continue SMI
stratégiques

Développement et vente

Achats de biens et services

Demande Réalisation de la prestation Ecoute


client client
Evaluation et
contrôle de la prestation
Organisation et
logistique

Ressources
Administratif Achats Maintenance
humaines

24 SYSTEME DE MANAGEMENT INTEGRE


LES ELEMENTS DE MAÎTRISE

Les méthodes: éléments liés au système


documentaire (manuels, instructions,
normes, formulaires, réglementation, etc.)
Les moyens: éléments liés aux ressources
(humaines, matériel, budget, etc.)
Les compétences: éléments liés aux
qualifications (responsabilités, formations,
performances, autorités, aptitudes, etc.)

25
REALISER

Etat des lieux de la structure documentaire.


Définir les exigences des systèmes Q S E.
Identifier les points faibles du système en
place au niveau des moyens, méthodes,
compétences.
Définir les cibles en fonction du point
précédent.
Mettre à niveau les processus.

26
EVALUER

FE-16-ICOP
LES OUTILS D’EVALUATION

Audits
Indicateurs, tableaux de bord
Remontées d’informations spontanées
Visites clients, enquêtes de satisfaction
Visites chantiers, observations
Communication avec les parties intéressées
(institutions, actionnaires, etc.)

28
AVANTAGES DES AUDITS INTEGRES
QSE

Une seule procédure d’audit faisant


intervenir les 3 domaines de compétences.
Réduction du coût des audits (diminution
globale du nombre d’audits)
Diminution du temps de mobilisation du
personnel.
Corrélation des résultats obtenus sur les 3
systèmes.

29
LA REVUE DE DIRECTION DU SMI
Revue des processus
Axes d’amélioration du système:
identification des points à valider par la
direction, contraintes, conditions de progrès.
Plan d’actions.
Ressources: consommées / nécessaires.
Plan de formation, management des
compétences.
Perspectives long terme (projets, …)
30
LA CERTIFICATION INTEGREE: Perception des entreprises
Avantages (source AFAQ)
D'améliorer l'organisation de l'entreprise

D'informer les employés de manière plus


pertinente

De faciliter la communication interne

D'augmenter l'implication du personnel

D'alléger le système documentaire

D'optimiser les coûts

D'atteindre le qualité totale

D'améliorer l'image de l'entreprise

De diminuer le nombre d'audits:


D'accord
Pas d'accord
NSP 0% 20% 40% 60% 80% 100%
31 SYSTEME DE MANAGEMENT INTEGRE
LA CERTIFICATION INTEGREE: Perception des entreprises
Inconvénients (source AFAQ)

Une perte de motivation du personnel

Une complexification du système documentaire


et des procédures

Un accroissement des coûts

Des objectifs moins clairs pour chaque domaine

Des difficultés à mettre à la disposition des


auditeurs les bons interlocuteurs

Une certification difficile à obtenir

D'accord
Pas d'accord 0% 10% 20% 30% 40% 50% 60% 70% 80% 90%
NSP
32 SYSTEME DE MANAGEMENT INTEGRE
Les certifications en Martinique

• Certifications en Qualité : Entre 2001 et 2007


le nombre d’entreprises certifiées ISO 9001
est passé de 17 à 91 soit 5 fois plus (source
ADEM)

Certifications en environnement : en 2008


:22 entreprises en cours de certification tous
référentiels confondus. (source ADEME)

33
DEUX EXEMPLES :

A partir d’un système de


management Qualité existant : une
entreprise de BTP

Mise en place d’un SMI dans une


entreprise d’entretien de véhicule

34