Vous êtes sur la page 1sur 115

TD Mycologie 3 ème année médecine

2016-2017

Maîtres assistants: Beldjoudi-Djaballah-Ahraou Résidents: Zebiri-Mizi-Chaib-Diabi

Cas clinique N° 01

Enfant de 6 ans, présente depuis une semaine

Sur la joue

Des lésions arrondies en anneau bien limité, avec une zone centrale claire guérie et une périphérie inflammatoire recouverte de squames et de petites vésicules.

Elles sont prurigineuses. L’interrogatoire retrouve la présence d’un chat.

Le reste de l’examen clinique est normal.

En

particulier,

il

n’existe

pas

d’adénopathies

locorégionales à la palpation.

Le médecin traitant consulté, pose le diagnostic d’eczéma et prescrit une crème à la cortisone.

Le traitement n’arrête pas l’évolution, les lésions s’agrandissent et d’autres macules prurigineuses apparaissent.

A quoi pensez-vous ?

Mycose à Dermatophytes

Epidermophyties circinées

(Herpes circiné)

Comment confirmez-vous

ce diagnostic ?

Un prélèvement mycologique doit être

réalisé avant toute mise en route d’un

traitement spécifique, avec

Examen Direct

Culture de 21 jours

Examen direct : Présence de Filaments mycéliens

Quelle est l’espèce la plus

fréquemment en cause

et

Comment la contracte-t-on?

Tous les dermatophytes surtout :

Microsporum canis et Trichophyton mentagrophytes

Dermatophytes zoophiles les plus répandus ++++++

Microsporum canis à J15

Contamination

À partir de l’animal : espèce zoophile

1/directe par contact avec l’animal (Chat++) 2/ indirecte ++++par les poils parasités laissés dans l’environnement. NB: Ces poils restent potentiellement infectieux pendant des mois

Quel traitement instituer?

Antifongiques topiques

Azolés : Kétoconazole (Kétoderm*), Econazole (Pévaryl*)… Ciclopiroxolamine (Mycoster*) Terbinafine (Lamisil*)

Crème +++

Application quotidienne

2 à 4 semaines

NB: voie générale si lésion étendue ou récidivante

TRT de l’animal contaminant par un vétérinaire

Cas clinique N° 02

B. Samir, 20 ans, consulte pour une lésion bilatérale des plis inguinaux prédominant à gauche. La lésion a débuté il y a 6 semaines environ par:

Une rougeur des faces internes des cuisses, S’étalant selon un mode centrifuge en formant un placard limité par une bordure érythémato-squameuse avec un centre guéri. La lésion est prurigineuse.

Le reste de l’examen clinique du revêtement cutané est normal.

L’interrogatoire vous précise que le patient B. pratique de nombreux sports (hand-ball, foot-ball…). Sans antécédents médicaux particuliers.

A quoi pensez-vous ?

Mycose à Dermatophytes

Intertrigo inguinal à

Dermatophytes

(Eczéma marginé de Hebra)

Comment confirmez-vous

ce diagnostic ?

Un prélèvement mycologique doit être

réalisé avant toute mise en route d’un

traitement spécifique, avec

Examen Direct

Culture de 21 jours

Quelle est l’espèce la plus

fréquemment en cause ?

Trichophyton rubrum

Dermatophyte anthropophile le plus répandu

Trichophyton rubrum Dermatophyte anthropophile le plus répandu

A différencier

-Intertrigo inguinal à levure principalement à

Candida albicans

Les lésions prédominent au niveau des plis, la bordure

périphérique est moins visible qu’avec les dermatophytes

-Intertrigo inguinal à levure principalement à Candida albicans Les lésions prédominent au niveau des plis, la

Quel traitement instituer ?

Antifongiques topiques

Azolés : Kétoconazole (Kétoderm*), Econazole (Pévaryl*)… Ciclopiroxolamine (Mycoster*) Terbinafine (Lamisil*)

Gel, lotion : suintante Crème : non suintante

Application quotidienne après une douche ou un bain 3 à 5 semaines

NB: voie générale si lésion étendue ou récidivante TRT des facteurs de risque : humidité, macération…

Cas clinique N° 03

Nourrisson de 1 an présente :

Des lésions érythémateuses et suintantes, avec des bords vésiculo-pustuleux, localisées au niveau du siège.

A l’examen: présence d'un enduit blanchâtre recouvrant le fond des plis inguinaux, cruraux et interfessiers.

Evolution de 15 jours.

Nourrisson de 1 an présente : Des lésions érythémateuses et suintantes , avec des bords vésiculo-pustuleux

A quoi pensez-vous ?

Mycose à Candida Intertrigo candidosique

du siège chez le

nourrisson

Comment confirmez-vous

ce diagnostic ?

Un prélèvement mycologique doit être

réalisé avant toute mise en route d’un

traitement spécifique, avec

Examen Direct

Culture de 48 Heures

Quelle est l’espèce la plus

fréquemment en cause

et

Comment la contracte-t-on?

Candida albicans

espèce de Candida la plus répandue.

Commensal du tube digestif de l’homme.

Les autres espèces de Candida:

C. parapsilosis, C.tropicalis, C. krusei, ……… ..

Contamination

1/contamination endogène: tube digestif

NB : contamination mère enfant (Nouveau né)

Les facteurs favorisants:

Age(NSS), occlusion trop rigoureuse par les couches,

hygiène défectueuse, localisation(plis)….

Quel traitement instituer?

Antifongiques topiques

Azolés : Kétoconazole (Kétoderm*), Econazole (Pévaryl*)… Ciclopiroxolamine (Mycoster*)

Lait, lotion : suintante

Crème : non suintante

Application quotidienne après une douche ou bain 2 à 3 semaines

TRT des facteurs de risque : humidité, macération…

Cas clinique N° 04

Photo M. Miégeville
Photo M. Miégeville

Une jeune femme âgée de 28 ans pâtissière de profession, se présente pour un onyxis et périonyxis du doigt évoluant depuis 4 semaines:

Bourrelet douloureux avec atteinte de la partie

proximale de l’ongle, la partie distale est saine.

Photo M. Miégeville

A quoi pensez-vous ?

Mycose à Candida Candidose unguéale

Comment confirmez-vous

ce diagnostic ?

Un prélèvement mycologique doit être

réalisé avant toute mise en route d’un

traitement spécifique, avec

Examen Direct

Culture de 48 Heures

Quelle est l’espèce la plus

fréquemment en cause

et

Comment la contracte-t-on?

Candida albicans

espèce de Candida la plus répandue.

Commensal du tube digestif de l’homme.

Les autres espèces de Candida:

C.parapsilosis, C.tropicalis, C. krusei, ……… ..

Contamination

contamination endogène: tube digestif

Les facteurs favorisants:

Facteurs locaux

*Humidité, macération

(Ménagères, couches, chaussures …) *Modifications du pH cutané

(Savon, solution antiseptique acide…) * Contact sucre (Pâtissiers ) ...

Facteurs généraux

*Physiologiques

(Enfants, sujets âgés, grossesse…)

*Pathologiques (Diabète, SIDA, maladies malignes…) *Iatrogènes

(ATB, corticoïdes, Chirurgie…)

Quel diagnostic différentiel?

Onyxis à dermatophytes

Onyxis à dermatophytes

Quel traitement instituer?

Topiques antifongiques ou solutions filmogènes (Imidazolé, Cyclopiroxolamine, Amorolfine).

En cas de périonyxis ; associer un antiseptique.

En cas d’échec thérapeutique, associer un traitement

par voie orale (Fluconazole).

Prise en charge des facteurs de risques.

Cas clinique N° 05

Un homme âgé de 27 ans consulte pour onyxis du gros orteil évoluant depuis 4 semaines.

l’examen clinique objective aussi la présence d’un intertrigo interdigito-plantaire.

A quoi pensez-vous ?

Mycose à Dermatophytes

Pied d’athlète

+

Onyxis dermatophytique

Comment confirmez-vous

ce diagnostic ?

Un prélèvement mycologique doit être

réalisé avant toute mise en route d’un

traitement spécifique, avec

Examen Direct

Culture de 21 jours

Examen direct : Filaments mycéliens

Examen direct : Filaments mycéliens

Quelle est l’espèce la plus

fréquemment en cause

et

Comment la contracte-t-on?

Trichophyton rubrum Dermatophyte anthropophile le plus répandu

Trichophyton rubrum Dermatophyte anthropophile le plus répandu

Contamination

1/directe par contact avec les porteurs de lésions.

2/ indirecte ++++par les squames virulentes issues du sol (moquettes, salles de sport, piscines), des chaussures, chaussettes ou linges contaminés.

Facteurs favorisants: humidité, macération…

Quel diagnostic différentiel?

Onyxis à Candida

Quel traitement instituer?

Sans atteinte matricielle:

Traitement local Solution filmogène Amorolfine (Locéryl*) ou Ciclopirox (Mycoster*) 3à 6 mois

Avec atteinte matricielle:

Traitement local +Traitement systémique Terbinafine (Lamisil*) : 1 cp/j pdt 3 mois

Cas clinique N° 06

C.Meriem, 5 ans, consulte pour une seule lésion alopécique, de 4 cm de diamètre à contours bien délimités, tapissée de squames et de cheveux cassés

La lésion a débuté il y a 2 semaines environ

À l’interrogatoire:

Présence de chats

C.Meriem, 5 ans, consulte pour une seule lésion alopécique , de 4 cm de diamètre à

Aucun autre cas n’a été détecté dans son entourage

A quoi pensez-vous ?

Teigne microsporique

Comment confirmez-vous

ce diagnostic ?

Un prélèvement mycologique doit être

réalisé avant toute mise en route d’un

traitement spécifique, avec

Examen Direct

Culture de 21 jours

Examen direct:

Microspores à l’intérieur et à l’extérieur

du cheveu (gaine continue entourant le

Examen direct : Microspores à l’intérieur et à l’extérieur du cheveu (gaine continue entourant le cheveu)

cheveu)

Parasitisme pilaire endo-ectothrix type microsporique

Quelle est l’espèce la plus

fréquemment en cause

et

Comment la contracte-t-on?

Microsporum canis ++++,, espèce zoophile

Microsporum canis

Contamination

1/directe par contact avec l’animal (Chat++).

2/ indirecte ++++par les poils parasités laissés dans

l’environnement.

NB: Ces poils restent potentiellement infectieux

pendant des mois

Quel traitement instituer?

Antifongique systémique

Griséofulvine cp

10 à 20 mg/kg/jr

Antifongique topique :

Imidazolé (Kétoconazole)

Crème

2 applications/jr

QSP

06 à 08 semaines

TRT de l’animal contaminant par un vétérinaire

Cas clinique N° 07

Un enfant âgé de 7ans ; consulte pour plusieurs

petites plaques d’alopécie de quelque mm de

diamètre.

Les cheveux sont cassés courts au ras du cuir

chevelu ; englobés dans des squames ou

croûtes.

La lésion a débuté il y a 4 semaines.

L’interrogatoire vous précise que cet enfant a un

ami avec le même type de lésion.

A quoi pensez-vous?

Teigne trichophytique

Comment confirmez-vous

ce diagnostic?

Un prélèvement mycologique doit être

réalisé avant toute mise en route d’un

traitement spécifique, avec

Examen Direct

Culture de 21 jours

Examen direct

Microspores et filaments à l’intérieur

du cheveux

Examen direct Microspores et filaments à l’intérieur du cheveux Parasitisme pilaire de type endothrix Teigne trichophytique

Parasitisme pilaire de type endothrix

Teigne trichophytique

Quelle est l’espèce la plus

fréquemment en cause

et

Comment la contracte-t-on?

Trichophyton violaceum variété glabrum

+++

Espèce anthropophile

Contamination

1/directe par contact avec les porteurs de lésions.

2/ indirecte ++++par les squames virulentes dans

les bonnets, casquettes, brosses

Quel traitement instituer ?

Antifongique systémique

Griséofulvine cp

10 à 20 mg/kg/jr

Antifongique topique

Imidazolé: Kétoconazole

crème

2 applications/jr

QSP

06 à 08 semaines

Eviction scolaire

Cas clinique N° 08

Un homme de 30 ans consulte pour des lésions

cutanées:

Macules (taches) chamois hyper pigmentées du thorax.

L’ examen des lésions à la lampe de Wood montre

une fluorescence jaune.

A quoi pensez-vous ?

Pityriasis versicolor

Comment confirmez-vous

ce diagnostic ?

Prélèvement mycologique

Scotch test

Scotch test

Scotch test: positif

Quelle est l’espèce la plus fréquemment

en cause?

Malassezia furfur

Levure cosmopolite, lipophile et kératinophile

commensal de la peau (zones à sécrétion sébacée intense)

Quel traitement instituer ?

Kétoconazole (Kétoderm*)

gel moussant monodose à 2 %

1 application sur tous le corps avec une deuxième

application deux semaines après.

NB : Le traitement arrête l'infection fongique,

mais les taches persistent jusqu'à une exposition au

soleil ou à un traitement UV.

Conduite à tenir devant un état

septicémique

Mycoses invasives

Fièvre résistante aux antibiotiques

Terrain et facteurs favorisants

-Malade hospitalisé +++ (Anesthésie-

réanimation, Oncologie, hématologie…)

-Chimiothérapie anticancéreuse

-Malades cathétérisés (cathéter veineux, sonde

vésicale…)

-Neutropénie importante

-Transplantation d’organes ……

Mycoses invasives Fièvre résistante aux antibiotiques Terrain et facteurs favorisants -Malade hospitalisé +++ (Anesthésie- réanimation, Oncologie,

Hémoculture en mycologie

Hémoculture positive

Hémoculture positive Candidose invasive 50 % Aspergilloses invasives Cryptococcose disséminée

Candidose invasive 50 %

Aspergilloses invasives
Aspergilloses invasives
Hémoculture positive Candidose invasive 50 % Aspergilloses invasives Cryptococcose disséminée

Cryptococcose disséminée

Une seule hémoculture positive

=

Mycose prouvée

Une première hémoculture négative

n’exclue pas une

Mycose systémique