Vous êtes sur la page 1sur 38

INCIDENCE ET

PRÉVALENCE DES
CÉPHALÉES

programme aux résidents


de neurologie
ÉPIDÉMIOLOGIE DES
CÉPHALÉES

• Représentatif d’une population définissable.


• Aide à la démarcation entre les diverses
céphalées primaires.
• Aide à établir l’envergure du problème de santé
publique qu’occasionnent la migraine et la
céphalée dite de tension par exemple.
• La prévalence des céphalées est d’environ 70%.
• La prévalence est plus élevée chez la femme.
• La prévalence diminue avec l’âge.
(The Headaches, Second Edition)
ÉPIDÉMIOLOGIE DES
CÉPHALÉES.
DÉFINITIONS

• PRÉVALENCE: Proportion d’une population,


atteinte d’une maladie, pendant une période
de temps définie; 1 AN, 2 ANS OU AU COURS
DE LEUR VIE.

• INCIDENCE: Dans une population donnée,


apparition de nouveaux cas d’une maladie,
pendant une période de temps définie.
ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA MIGRAINE
(ÉTUDES AYANT UTILISÉS LES CRITÈRES IHS)

• INCIDENCE: 601 par 100,000 femmes par année


222 par 100,000 hommes par année
(USA Taux d’incidence générale, Stewart et al.)

• PRÉVALENCE: ( Denmark, France, USA, Canada, )

Prévalence 1 an: 10-12%


homme: 6%
femme: 15-18%
Prévalence à vie: avec aura: 6%
sans aura: 9%
avec et sans: 1-2%
(po générale étude danoise)

(The Headaches Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA MIGRAINE
(SUITE)

• MIGRAINE OPHTALMOPLÉGIQUE:
Incidence: 0.7/1 million d’habitants (étude danoise)
• MIGRAINE RÉTINIENNE:
Incidence: 1/200 migraineux (forme monoculaire)
• MIGRAINE ET ACV ISCHÉMIQUE (< 35 ANS):
Incidence: 19/100,000/année
• INFARCTUS MIGRAINEUX (<35 ANS ):
Incidence: 3.36/100,000/année

( The Headaches Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA MIGRAINE
(SUITE)

• SYNDROME PÉRIODIQUE DE L’ENFANCE:


1. Migraine abdominale: incidence, 2.4-4.1% (3-15 ans )
2. Vomissements cycliques: prévalence, 1.9% (5-15 ans)
3. Vertiges paroxystiques: prévalence, 2.6% (5-15 ans)

(The Headaches,Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
DITE DE TENSION

• CÉPHALÉE POUR LAQUELLE NOUS DEVRIONS AVOIR


PLUS DE CONSIDÉRATION !!
• AFFLIGE ÉNORMÉMENT D’INDIVIDUS
• AFFLIGE 2-3% DE LA POPULATION GÉNÉRALE SUR
UNE BASE QUOTIDIENNE

(The Headaches, Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
DITE DE TENSION
(SUITE)

• PRÉVALENCE (1 AN): 30-80% de la population nord


américaine et d’Europe de l’ouest
(définition et méthodologie très variables).
Taux plus bas en Asie et en Afrique.
• Aucune restriction dans leur performance: 41% des sujets
• Restriction dans leur performance: 59% des sujets
• Une fois par mois ou moins: 59%
• Plus d’une fois par mois: 37%
• Chronique (> 180 jours/année): 3%
(étude ddanoise)

(The Headaches, Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
DITE DE TENSION
(SUITE)

• DISTRIBUTION SELON L’ÂGE ET LE SEXE:


Prévalence homme-femme: 1: 1.3
Incidence augmente jusqu’à: 30-39 ans
• DIFFÉRENCE ENTRE ÉPISODIQUE ET CHRONIQUE:
Forme épisodique, prédominance femme: ratio 1.16
Forme chronique, prédominance femme: ratio 2.0

(The Headaches, Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
DITE DE TENSON
(SUITE)

• PROFIL DE CONSULTATION:
1. Aucune consultation: 84%
2. Pratique générale: 16%
3. Spécialiste: 04%
4. Hôpital: 01%

( The Headaches, Second Edition )


ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
DE HORTON
• LA PRÉVALENCE DE LA CÉPHALÉE DE HORTON EST
TRÈS CONTROVERSÉE.

• Prévalence dans la population: 1/1000 habitants


(Ekbom et Al., D’Alessandro et Al., Manzoni)

• Incidence: 9.8/100,000 personnes-années

• Plus prévalente chez les noirs (femmes>hommes)

• Ratio homme-femme diminue avec les années


(The Headaches, Second Edition)
ÉPIDÉMIOLOGIE DE
L’HÉMICRANIE PAROXYSTIQUE

• PRÉVALENCE INCONNUE
• Ratio femme-homme (1989): 2.3: 1
• Âge moyen du début: 34 ans
ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
POST-TRAUMATIQUE

• TYPE DE CÉPHALÉE POST TRAUMATIQUE:


1. Type de tension: 85%
2. Type cervicogénique: 8%
3. Type migraine: 2.5%
4. Type cluster: ?
ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
POST TRAUMATIQUE
(SUITE)

• Incidence de traumatisme crânien:


Amérique du Nord: 180-220/100,000
Europe: 350/100,000

• Incidence de céphalée post traumatique:


Amérique du Nord (USA): 200/100,000
Europe (Allemagne): 315/100,000
( The Headaches, Second Edition)
ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
POST TRAUMATIQUE
(SUITE)

• CÉPHALÉE ASSOCIÉE À L’ENTORSE CERVICALE POST


TRAUMATIQUE, FORME LÉGÈRE SANS ATTEINTE
OSSEUSE:
Incidence: 40-97% (selon les études)

• FORME MODÉRÉE AVEC ATTEINTE OSSEUSE: INCONNUE

• FORME SÉVÈRE AVEC ATTEINTE OSSEUSE: INCONNUE


ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
ASSOCIÉE À L’ACV ISCHÉMIQUE ET
L’HÉMATOME INTRÂCRANIEN
• CÉPHALÉE ASSOCIÉE À L’INFARCTUS CÉRÉBRAL
25% (fréquence)
• CÉPHALÉE ASSOCIÉE À L’INFARCTUS LACUNAIRE
13-17%
• CÉPHALÉE ASSOCIÉE À L’HÉMATOME
INTRACÉRÉBRAL
33-57%
(The Headaches, Second Edition)
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
RELIÉES AUX MALFORMATIONS
VASCULAIRES

• MALFORMATIONS VEINEUSES: prévalence=2.6%


• MALFORMATIONS CAVERNEUSES: prévalence=0.5%
• ANÉVRISMES SACCULAIRES: prévalence=5%
• HÉMORRAGIE SOUS ARACH.: homme:femme=4 : 1 première décade
homme:femme=1 : 1 5e décade
• INCIDENCE ANNUELLE DE L’HÉMORRAGIE SOUS ARACH.
12/100,000
75%=anévrysmes
10%=mav
(9 patients sur 10 ont une céphalée sentinelle)
(The Headaches, Second Edition)
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES AUX ARTÉRITES

• INCIDENCE: 3-9/100,000 DE POP.


• INCIDENCE APRÈS L’ÂGE DE 50 ANS: 17.4/100,000 DE POP.

(The Headaches,Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DES ALGIES
ASSOCIÉES AUX DISSECTIONS DES
ARTÈRES VERTÉBRALE ET CAROTIDE

• INCIDENCE ANNUELLE: 2.6/100,000 DE POP.


• DISSECTION DE LA CAROTIDE: céphalée=60-90%
• DISSECTION DE LA VERTÉBRALE: céphalée=69%

(The Headaches, Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES AUX THROMBOSES
CÉRÉBRALES VEINEUSES

• INCONNUE; AUCUNE ÉTUDE DE


POPULATION
• LA TCV EST PROBABLEMENT ASSEZ
FRÉQUENTE
• AFFECTE TOUS LES ÂGES
• LÉGÈRE PRÉPONDÉRANCE FÉMININE
(COC, grossesse, postpartum)

(The Headaches, Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES À L’HYPERTENSION
ARTÉRIELLE
• HYPERTENSION PAROXYSTIQUE (phéochromocytome):
incidence: 80%
• HYPERTENSION diastolique à 120 et +:
atteinte d’organe: incidence: 22%
sans atteinte d’organe: incidence: 3%
• ÉTUDES DE POPULATION GÉNÉRALE:
prévalence de HTA: 10-20%
prévalence de la céphalée: 25% (étude américaine)
aucune diff. (étude Danoise)
• ÉTUDE DE POPULATION HYPERTENSIVE:
augmentation de la pression: incidence augmente
inhibiteurs des canaux calciques: incidence augmente
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES À UNE PRESSION
INTRACRÂNIENNE ÉLEVÉE

• INCIDENCE ANNUELLE (pop. génér.): 1-2/100,000


• ENFANTS ET ADULTES
• CHEZ L’ADULTE:
ratio femme: homme; 3:1- 10:1
femme obèse, incidence: 19/100,000

(The Headaches, Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES AUX NÉOPLASIES
INTRACRÂNIENNES

PATIENTS AVEC INCIDENCE DES INCIDENCE DES


TC. CÉPHALÉES CÉPHALÉES

TYPE CBTC FORSYTH,


1991 POSNER,1992

TOTAL 62% 48%

SUPRA 58% 40%


TENTORIEL

INFRA 70% 82%


TENTORIEL
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES AUX NÉOPLASIES
INTRACRÂNIENNES
• INCIDENCE DES CÉPHALÉES SELON LE TYPE DE TUMEUR

TYPE DE TUMEUR INCIDENCE


Tumeur primaire ( adulte ) 50-72%
Tumeur primaire ( enfant ) 64%
Métastases au parenchyme (CNS) 50-67%
Métastases leptoméningées 33-76%
Métastases base du crâne 44%
Tumeur méningée primaire 33%
Adénocarcinome nasopharyngé 83%
Chordome base du crâne 27%
( méningiome et neurinome de l’acoustique= faible incidence de céphalée. Tumeurs supratentorielle à croissance lente = épilepsie)

(The Headaches, Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DE LA CÉPHALÉE
LIÉE À L’UTILISATION AIGUË D’UNE
SUBSTANCE
• AUCUNE ÉTUDE DE POPULATION SUR L’INCIDENCE DE
CÉPHALÉE SECONDAIRE À L’INGESTION D’UNE
SUBSTANCE.
• RAPPORT DE OMS (10,506 rapports, de 1972-1987)
9,733 substances, céphalées non classées
611 substances, céphalées de type migraineuse
162 substances, hypertension intracrânienne
• DIX SUBSTANCES LES PLUS SOUVENTS RAPPORTÉES:
Indométhacine , nifédipine, cimétidine, aténolol, triméthoprime-sulfaméthoxazole , zimélidine,
glycéryltrinitrate, dinitrate d’isosorbide, zomépirac, ranitidine.

The Headaches, Second Edition


UTILISATION AIGUË D’UNE
SUBSTANCE (suite)

• SUBSTANCES RAPPORTÉES PROVOQUANT


LA MIGRAINE:
COC, aténolol, cimétidine, danazol, diclofénac, indométhacine,
nifédipine ranitidine

• SUBSTANCES RAPPORTÉES PROVOQUANT


L’HYPERTENSION INTRACRÂNIENNE:
Tétracycline, isotrétinoïne, triméthoprime-sulfaméthoxazole.

(The Headaches, Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES À L’UTILISATION
CHRONIQUE D’UNE SUBSTANCE
• PRÉVALENCE ET INCIDENCE RÉELLES, INCONNUES
• CLINIQUE DE MIGRAINE: 5-10% DES PATIENTS
• SELON CERTAINS INDICES:
1 prévalence chez les migraineux: 0,5-1%
2 prévalence chez CDTC: 0.3-0.5%
3 prévalence 1+2: +
• EN PRATIQUE GÉNÉRALE: 3e céphalée la plus
fréquente

( Headache 1996;36:19-19 )
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES À UNE INFECTION
NON CÉPHALIQUE

• PEU D’INFORMATION SUR LA PRÉVALENCE DES


CÉPHALÉES ASSOCIÉES À UNE INFECTION NON
CÉPHALIQUE.
• L’INCIDENCE DES CÉPHALÉES ASSOCIÉES À UNE
INFECTION EST IMPRÉVISIBLE.
• RELIÉE À LA FIÈVRE, RELIÉE AU MICRO-ORGANISME,
PENDANT LA FIÈVRE, PERSISTANTE APRÈS LA
FIÈVRE, SANS FIÈVRE.

(The Headaches,Second Edition)


ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES À UN DÉSORDRE
MÉTABOLIQUE ET ENDOCRINIEN
• AUCUNE INFORMATION
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES À UN DÉSORDRE
OCULAIRE
• GLAUCOME AIGU:
incidence du glaucome:1.5%
prévalence du glaucome: 67 millions
majorité sans douleur
• DÉSORDRE INFLAMMATOIRE:
• ERREUR DE RÉFRACTION:
cause d’asthénopie
prévalence de myopie (6-12 ans) : 37%
(13-18 ans) : 50%
incidence d’asthénopie: 10%
• HÉTÉROPHORIE, HÉTÉROTROPIE:
cause d’asthénopie
prévalence: 1.5%
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES À UN DÉSORDRE ORL
• OREILLE: aucune étude de population
CAUSE FRÉQUENTE D’OTALGIE:
otite moyenne 92.7%
adénocarcinome naso-pharyngé 85%
• NEZ:
déflection septale: incidence, 0.93%
rhinite secondaire à pollution, ?
«sick-building » syndrome, ?
rhinite allergique: prévalence, 20%
douleur: ?
• SINUS:
sinusite: prévalence, 45%
ethmoïde le plus souvent atteint
œdème de muqueuse n’égale pas douleur
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
SECONDAIRES À UN DÉSORDRE
ORO-MANDIBULAIRE
• TROUBLES DE L’ATM:
étude épidémiologique sans rigueur
(critère diagnostique et terminologie).
• ÉTUDE DE POPULATION:
70%: un signe clinique
33%: un symptôme
5%: bénéficieraient d’un traitement
encore moins ont de la douleur
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES À DES DÉSORDRES
CERVICAUX
• PRÉVALENCE ET INCIDENCE DES CÉPHALÉES D’ORIGINE
CERVICALE : INDÉTERMINÉES
• DOULEUR CERVICALE NON SPÉCIFIQUE (ANNÉE PRÉCÉDENTE)
(population scandinave de 20,000)

femme: 24.9%
homme: 15.4%
(population norvégienne de 7,648)

adultes: 34.4%
• UNE ÉTUDE AVEC CRITÈRES IHS: (manque de rigueur scientifique)
prévalence (pop. générale): 2.5%
prévalence (atteint de céphalée) 17.8%
W Pollmann, Céphalalgia, 1997, 17, 801-816
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES AUX NÉVRALGIES
FACIALES
• NÉVRALGIE DU TRIJUMEAU:
prévalence: homme, 107.5 par million
femme, 200.2 par million
incidence: homme, 4.67 par année
femme, 7.15 par année
• AUTRE NÉVRALGIE: ?
• ALGIES FACIALES ATYPIQUES: ?
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES AUX ALGIES
CENTRALES
• DOULEUR DE LA TÊTE D’ORIGINE CENTRALE:
prévalence: 115/100,000 (exclut Parkinson et épilepsie)
• PRÉVALENCE INCLUANT TOUTES CAUSES (USA)

MALADIE % DE PATIENTS AVEC DOULEUR


Trauma médullaire 30%
Sclérose en plaques 28%
AVC 8.4%
Épilepsie 2.8%
Parkinson 10%
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
ASSOCIÉES AU TROISIÈME ÂGE

• PRÉVALENCE SELON L’ÂGE: (Waters)


diminue avec l’âge
entre 22 et 34 ans: F, 92% H, 74%
entre 55 et 74 ans: F, 66% H, 53%
après 75 ans: F, 55% H, 22%
fréquent dans: 11-17%
sévère dans: 5-10%
ÉPIDÉMIOLOGIE DES CÉPHALÉES
CHEZ LES PATIENTS QUI ABUSENT
• ABUS DE SUBSTANCE DANS LA POPULATION: (USA)
6-16%
• INCIDENCE DE SURUTILISATION DE SUBSTANCE POUR
LA DOULEUR:
65% ( patients hospitalisés pour la douleur)
50% ( clinique de céphalées)
• CENTRE DE DÉSINTOXICATION:
89.7% ont des céphalées
• PATIENTS AVEC CÉPHALÉES CHRONIQUES:
66-87% abusent de médicaments
ÉPIDÉMIOLOGIE DES TROUBLES
DOULOUREUX CHRONIQUES
COMPLEXES DE LA TÊTE
• ÉTUDE DE POPULATION (Danemark, Allemagne )
céphalée de tension chronique: 3%
céphalée chronique quotidienne: 2/3 cdtc
1/3 mig. trans.
céphalée d’origine médicamenteuse:
céphalée de tension: 18.4%
migraine: 40.9%

• GRANDE DIFFÉRENCE ENTRE ÉTUDE DE POPULATION


ET CLINIQUE DE MIGRAINE