Vous êtes sur la page 1sur 37

Université Moulay Ismail

École Nationale Supérieure d’Arts et Métier


MEKNES

RAPPORT DE STAGE
TECHNICIEN
Fait à :

Société Anonyme d’Entreprises Minières (SAMINE)

Sujet :

Étude et conception du système de


lubrification du concasseur
SYMONS

Par l’élève Ingénieur : Mohamed Amine HAMDAOUI


Encadré par : M. Khalid BAALI

Année Universitaire 2006-2007

1
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________

Remerciements
J'adresse mes sincères remerciements à tous mes enseignants qui
m’ont préparé théoriquement et pratiquement durant les trois premières
années de formations, ainsi que tout le corps administratif de l’école.

Je remercie ainsi tous les responsables de SAMINE et de ONA-


MANAGEM qui m’ont accepté comme stagiaire au sein de leur
établissement.

Enfin, Je salue vivement tous les employés de la société pour la


sympathie qu'ils m'ont adressée au cours de cette période de stage, ainsi
pour leurs précieuses explications et aides.

2
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
Table des matières 
Introduction
Chap. 1 : Présentation de la Société Anonyme d’entreprise Minière SAMINE
1.  Présentation de l’ONA et MANAGEM .......................................................................... 6 
1.1.  Le groupe ONA .......................................................................................................... 6 
1.2.  ONA-MANAGEM ..................................................................................................... 6 
2.  Présentation de SAMINE ................................................................................................ 7 
2.1.  Historique ................................................................................................................... 7 
2.2.  Utilisation de la fluorine ............................................................................................ 7 
2.3.  Organigramme ........................................................................................................... 8 
2.4.  Processus de production ............................................................................................ 8
Chap. 2 : Étude du Concasseur SYMONS et son système de lubrification
1.  Concasseur SYMONS .................................................................................................... 10 
1.1.  Fonction .................................................................................................................... 10 
1.2.  Description du fonctionnement .............................................................................. 10 
2.  Circuit de lubrification .................................................................................................. 11 
2.1.  Introduction ............................................................................................................. 11 
2.2.  Description ............................................................................................................... 11 
2.3.  Fonctionnement théorique ...................................................................................... 12 
2.4.  Fonctionnement actuel ............................................................................................ 12 
2.5.  Autres données ......................................................................................................... 13
Chap. 3 : Étude du problème et propositions de solutions
1.  Analyse du problème ...................................................................................................... 16 
1.1.  De quoi s’agit-il ? ..................................................................................................... 16 
1.2.  Analyse des causes ................................................................................................... 17 
1.3.  Synthèse .................................................................................................................... 19 
2.  Nouvelle conception........................................................................................................ 20 
2.1.  Schéma ...................................................................................................................... 20 
2.2.  Description du fonctionnement .............................................................................. 20 
2.3.  Spécifications techniques et réglages des composants du système ...................... 21 
2.4.  Schéma de la Tuyauterie (annexe) ......................................................................... 24 
2.5.  Coût d’investissement.............................................................................................. 24 
3.  Proposition de solutions immédiates ............................................................................ 25 

Conclusion
Annexe

3
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________

INTRODUCTION

A l’issue des trois premières années d’étude que j’ai effectué au sein de l’École

Nationale Supérieure d’Arts et Métiers - Meknès (ENSAM-Meknès), je suis tenu à faire un

stage technique dans le principale objectif est de consolider le coté pratique de la formation et

d’appliquer les méthodes de conception et de dimensionnement étudiées.

Ainsi, j’ai entrepris un stage Technique durant un mois et demi au sein de la Société

Anonyme d’Entreprises Minières El-Hammam (SAMINE) qui est un établissement de

l’ONA-MANAGEM et dont l’activité est l’extraction et la production de la Fluorine.

Dans ce rapport, je vais donner un aperçu sur la SAMINE, sa structure et ses activités

principales. Puis je vais détailler l’étude du concasseur SYMONS et son système de

lubrification, ensuite j’introduirais les anomalies observées ainsi qu’une nouvelle conception

et des propositions de solutions pour remédier aux anomalies de ce système de lubrification.

4
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________

Présentation de la Société Anonyme


d’entreprises Minières
SAMINE

5
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
1. Présentation de l’ONA et MANAGEM
1.1. Le groupe ONA

Le groupe ONA est un multinational marocain qui investit dans plusieurs domaine de
l’industrie, le transport, l’agroalimentaire, les banques et les mines, dés sa création en 1919, il
joue un grand rôle dans le développement économique et social du pays.

A partir du 1928, le groupe ONA investit dans l’industrie minière : tout démarra avec
l'exploitation du concentré à BOU-AZZER, et puis suivra la fluorine à la SAMINE en 1974,
le zinc et le cuivre à GUEMASSA en 1992, l'or à AKKA en 2001 ; et enfin l'exploitation
aurifère de KIMERO en Guinée à partir de Mars 2002.

Pendant les années 80, le groupe commence son investissement dans d’autres secteurs
(transport, agroalimentaire et les banques). Durant les années 90, l’ONA a vu la nécessité
d’investir dans les secteurs pionniers (communication, distribution et l’immobilier), d’où la
création de la société MAROC-CONNECT et le réseau de distribution MARJANE. Le groupe
ONA prend le nom du holding à partir de 1996.

1.2. ONA-MANAGEM

MANAGEM est la filiale du groupe ONA chargé de l’industrie minière. Elle regroupe
la Compagnie Minière Guemassa (CMG), la société Anonyme d'Entreprise Minière
(SAMINE) la Compagnie de Tifnoute Tiranimine (CTT), AKKA Gold Mining (AGM), la
Société Métallurgique d'Imitre (SMI), REMINEX, TECHSUB, CTTA, NORATRA...
MANAGEM contribue aujourd'hui aux résultats de l'ONA à hauteur de 20%.

6
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
2. Présentation de SAMINE
2.1. Historique

La Société Anonyme d’entreprises minières, SAMINE est une filiale de MANAGEM.


Elle exploite, depuis janvier 1974, le gisement de la fluorine (CaF2) de la région d’EL-
HAMMAM, située à 56 kilomètres au sud-ouest de Meknès et à 83 kilomètres au sud-est du
Khémisset. La SAMINE assure à la fois l’extraction et le traitement du minerai. Sa capacité
de production moyenne est de 100000 tonnes de concentré par an.
L’existence de la fluorine était signalée par J.Barthoux dès 1923, toutefois les premiers
travaux de recherche connus dans la région visaient le plomb (1931) et révélaient un possible
intérêt économique des minéralisations fluorifères.
En 1941, des travaux d’exploitation furent entrepris par les frère Dubois dans le secteur de
Bergamou, et ont permis l’extraction de 750 tonnes de fluorine. L’extension de ces travaux
permit alors la découverte d’un champ fluorifère important dans le secteur d’El hammam et
de Gouida.
De 1951 à 1954, les travaux effectués par la société Ugine ont permis la production de
3.500 tonnes de concentré de fluorine métallurgique destinée exclusivement à des clients
Allemands. Ensuite, plusieurs partenaires se succèdent pour valoriser et exploiter le gisement
fluorifère d’El Hammam. Actuellement l’exploitation est faite par SAMINE du MANAGEM.

2.2. Utilisation de la fluorine

On peut distinguer deux qualités de fluorine :


• Une qualité acide, si elle est très pure chimiquement et titre plus de 97.5%.
• Une qualité métallurgique à teneur plus faible en CaF2 (80 à 90%).
La fluorine est utilisée dans de nombreux domaines industriels dont les principaux sont :
• La chimie industrielle pour la fabrication de l’acide fluorhydrique et les dérivés
fluorés.
• La métallurgie comme fondant pour les laitiers.
• L’industrie céramique aussi comme fondant.

7
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
2.3. Organigramme

2.4. Processus de production

Après l’étape de filtration la fluorine concentrée passe grâce à un convoyeur par l’étape de
tonnage et puis transportée pour l’export.

8
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________

Étude du Concasseur SYMONS et son


Système de lubrification

9
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
1. Concasseur SYMONS
1.1. Fonction

La SAMINE est équipée d’un concasseur à cône SYMONS à tête courte 4-1/4’. Son
rôle n'est pas la libération de la fluorine, mais simplement la réduction des dimensions du
minerai afin de faciliter sa manipulation ultérieure. Il est normalement fait à sec en deux
étapes.

Ce concasseur (deuxième étape :


concasseur secondaire) est monté en
boucle fermée avec un crible permettant la
récupération du minerai qui ne satisfait
pas les contraintes dimensionnelles.

Le minerai concassé, passe dans l’usine de traitement grâce au convoyeur pour le


cycle de broyage (libération de la fluorine) dont lequel les dimensions se réduisent en
quelques microns.
1.2. Description du fonctionnement

Le concasseur SYMONS est entrainé par


une moteur électrique, la transmission se fait
grâce un système de poulie courroie. Le
contre arbre ainsi entrainé transmet le
mouvement rotatif à l’arbre conique à l’aide
d’un engrènement conique.
De ce fait le cône prend un mouvement
giratoire puisque l’axe de l’arbre conique est
non aligné avec l’axe de la mâchoire fixe.
Le distributeur, dans son mouvement,
repartie le minerai dans la chambre de
concassage, ainsi le minerai qui se trouve
coincé entre les deux mâchoires se réduit en
des petits fragments suite au rapprochement
des deux mâchoires.

10
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
Le réglage de la distance de fermeture entre les deux mâchoires permet d’avoir les dimensions
du minerais souhaitaient qui correspondent à un débit nominal, dans notre cas, on a :
Taille de l’ouverture 10 13 16 19 25
Débit en tonnes/Heure 80 110 140 175 200

2. Circuit de lubrification
2.1. Introduction

La fonction lubrification est très essentielle dans tout système mécanique. Elle permet :
• La protection de l’ensemble mobile contre l’usure, ainsi l’augmentation de sa durée de
vie nominale
• D’augmente le rendement du système, en éliminant les grandes pertes dus aux
frottements.
Ainsi le concasseur SYMONS est munis d’un système de lubrification efficace qui permet de
minimiser au maximum les pertes entres les parties en frottement.
Dans cette partie, je vais présenter le système de lubrification actuel, son fonctionnement, ses
performances, les défauts qu’il présente.
2.2. Description
2.2.1. Circuit interne
La lubrification des éléments intérieurs du concasseur se fait grâce à deux conduites
d’entrée d’huile, chacune de ces deux conduites assure la lubrification d’une partie du
Concasseur.
L’intervention sur cette partie est presque impossible car elle peut causer de grand dommage
sur le concasseur. Donc toute ré-conception ou intervention se fera sur la partie extérieure du
circuit de lubrification.

2.2.2. Circuit extérieur

Le circuit extérieur permet d’amener l’huile du réservoir dans le circuit intérieur de


lubrification, ce circuit doit vérifier plusieurs contraintes imposées par le constructeur pour
donner une durée de vie maximale à la machine et pour assurer un rendement maximum.

11
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
Le schéma suivant illustre le circuit installé par la société quand le limiteur de pression
était fonctionnel :

Système de lubrification – Théorique installé par SAMINE


2.3. Fonctionnement théorique

Théoriquement, le circuit extérieur de lubrification doit assurer la circulation d’huile dans


le circuit intérieur depuis le réservoir. En effet, la pompe aspire l’huile depuis le réservoir
d’huile puis la refoule à travers la conduite de refoulement. Dans la conduite de refoulement ;
et comme montre le schéma ci-dessus ; le limiteur de pression permet la protection du circuit
contre la surpression, la Manostat-Pressostat permet la protection du concasseur contre la sous
pression et l’insuffisance ou le manque de débit, le manomètre inséré dans le circuit permet
un contrôle visuel de la pression.
Au cas de surpression le limiteur de pression ouvre automatiquement la conduite de retour
d’huile pour limiter la pression à 1bar (Recommandation du constructeur) puisque pour un
fonctionnement normal la pression d’huile recommandée est 0.35-0.7bar.
Dans le cas ou il y a sous pression ou une insuffisance (manque) de débit, le manostat-
Pressostat et grâce à un circuit d’asservissement arrêt le moteur d’entrainement du Concasseur
pour le protéger conte une sous-alimentation qui peut conduire à l’usure du broyeur et à la
destruction pièces en frottement. En effet le manostat est déclenché une fois que la pression
soit inférieure à 0.3bar ou lorsqu’il y a insuffisance de débit. Cette chute de pression peut être
due à une déficience de la pompe, une rupture de la conduite, fuite trop importante d’huile…

2.4. Fonctionnement actuel

Après observation du circuit extérieur de lubrification, j’ai relevé les anomalies suivantes qui
touchent très fort au fonctionnement du circuit théorique décrit en haut :
• Limiteur de pression endommagé (non fonctionnel)
• Thermomètre du réservoir non fonctionnel

12
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
• Circuit très régulier avec 8m de longueur et 7coudes => Pertes de charges
Pour remédier au premier problème et au lieu de rechanger le limiteur de pression, la société a
adoptée la solution montrée sur le schéma suivant :

Système de lubrification actuel


La solution consiste en l’ajout d’une vanne pour diminuer la pression. Cette solution présente
un vrai grand danger sur le concasseur, car elle engendre une diminution rapide du débit et de
pression ce qui peut causer l’usure des pièces et parfois l’arrêt du moteur du concasseur suite
à une insuffisance de débit déclenché par le Manostat-Pressostat (cas du schéma en haut). En
plus cette opération est manuelle, et nécessite un contrôle visuel continu de la pression par
l’opérateur, ce qui est ennuyeux et non pratique.
2.5. Autres données

Le fonctionnement en continu du concasseur cause l’augmentation continue de la


température d’huile. Un thermostat installé sur le réservoir déclenche l’arrêt immédiat du
moteur du broyeur une fois la température dépasse 60°C. L’absence d’un refroidisseur d’huile
rend ce problème comme problème majeur pour cette installation (voir les données chapitre
suivant).
J’ai remarqué aussi l’absence d’un circuit de réchauffage d’huile, sachant que la
température descend à moins de 0°C en hiver et que la température de fonctionnement
recommandée par le fabriquant est de 38 à 54°C.
Un autre problème et l’utilisation d’une huile différente que celle recommandé par le
constructeur, et qui n’est pas compatible avec le fonctionnement de la machine (voir le
chapitre suivant). Aussi on trouve le manque d’un filtre d’huile, ce qui peut causer l’usure
rapide de tout le circuit par abrasion.
Ainsi d’après les données ci-dessus, une remise en état du système de lubrification actuel,
ou une nouvelle conception permettra au concasseur de mieux fonctionner et lui procurera une
durée de vie supérieure. Dans le chapitre suivant, je vais détailler le besoin et le valider, Puis

13
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
je vais présenter un ensemble de solutions qui permettent de remédier aux problèmes du
système actuel. Ainsi qu’une nouvelle conception du système basée sur les recommandations
constructeurs et qui permet de régler au mieux toutes les anomalies actuelles du circuit
extérieur de lubrification du concasseur SYMONS 4-1/4’.

14
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________

Étude du problème et
Propositions de solutions

15
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
1. Analyse du problème

Le besoin d’améliorer le système de lubrification actuel, réside dans l’importance de ce


système dans le cycle de fonctionnement du Concasseur, ainsi que dans tout le cycle de
production.
1.1. De quoi s’agit-il ?

Pour donner une vue plus clair sur le problème, j’ai fait le suivi des arrêts du concasseur
dues aux anomalies de fonctionnement de son système de lubrification, et cela pendant une
journée (impossibilité de faire le suivi plus qu’une journée car ca va affecter la productivité de
la société) de fonctionnement qualifiée normale. Les deux graphiques suivants résument les
résultats du suivi :

Figure 1 - Cycle de fonctionnement du broyeur Figure 2 - Fréquence des anomalies

D’après les résultats ci-dessus, on remarque que le problème majeur pendant cette
période (été) est l’échauffement d’huile. Ce problème cause la diminution de la production
d’environ 15% par rapport à la production normale. Le schéma suivant présente les facteurs
les plus probables qui peuvent causer ce problème :

Échauffement
rapide et excessif
de l’huile de
lubrification

16
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
1.2. Analyse des causes
1.2.1. Facteur Huile

L’utilisation d’une huile autre que celle recommandée par le fabriquant peut être à l’origine
de cette échauffement, le tableau suivant montre les différences entre les deux huiles (en
rouge l’huile recommandée par le fabriquant, en bleu l’huile utilisée par la SAMINE) :

On remarque une grande différence entre la viscosité du huile utilisée ISO VG150 et celle
recommandée ISO VG68. En effet, L’huile utilisée est beaucoup plus visqueuse que celle
recommandée par les constructeurs, ce qui favorise les frottements et puis l’augmentation
anormale et excessive de la température d’huile. Ainsi ce facteur doit être tenu en compte
dans toute proposition de solutions ou toute nouvelle conception.

17
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
1.2.2. Facteur quantité d’huile (débit)

La Motopompe actuellement utilisée (1450 Tr/min) débite 110 l/mn, ce qui est en
dessous des recommandations du constructeur qui oblige un débit d’huile de 113 à 132 l/mn.
Mais cela ne rend pas ce facteur très important vu que la différence est de 2% (3litres
du minimum requis). L’installation d’une pompe qui débite selon les recommandations du
constructeurs sera un plus pour le système.
1.2.3. Facteur de l’état du Concasseur

La maintenance corrective et le fonctionnement du concasseur SYMONS 4-1/4’ à travers les


années à causer plusieurs dommages internes et externes. Alors le facteur de l’état du
Concasseur peut avoir une relation avec le problème d’échauffement d’huile. Et puisque c’est
un facteur incontrôlable, il faut une révision du Concasseur, et un respect maximal des
recommandations du constructeur lors de la maintenance pour remédier à tout problème qui
peut causer le problème d’échauffement d’huile (ajustement, alignement…)
1.2.4. Facteur de refroidissement

Pour refroidir l’huile de lubrification, la société a installé un ventilateur qui permet le


dégagement de la chaleur du réservoir par convection. Solution simple est économique mais
s’avère inutile pendant la période d’été car déjà la température ambiante est dans les environs
de 40°C.
L’augmentation de la température, augmente l’usure des pièces du concasseur et
augmente la consommation de l’huile. En effet, plusieurs pièces du concasseur sont fabriqué
en étain et en cuivre, l’augmentation de la température les rendent mou et affecte leurs
résistance ; aussi cette augmentation cause la diminution de la viscosité d’huile ce qui favorise
les fuites et la consommation d’huile (90litre/semaine pendant la période d’été).
L’utilisation d’un système de refroidissement plus adéquat permettra de limiter le
problème ou/et de l’éliminer.
1.2.5. Facteur de filtration d’huile

L’absence d’un filtre extérieur d’huile dans l’installation, cause l’augmentation des
particules abrasives dans l’huile ce qui cause l’augmentation des frottements et alors
l’échauffement d’huile. Le filtre du réservoir n’est pas très fin et permet le passage de
particules abrasives.
Le filtre extérieur était installé par la société mais vu le problème du colmatage très
fréquent du filtre la société a abandonné cette solution et se restreint aux filtres du réservoir.

18
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
1.3. Synthèse

D’après les données ci-dessus, le problème d’inefficacité du système de lubrification, et


en particulier le problème d’échauffement d’huile est un problème consistant vu les grandes
pertes qu’il cause. En effet, ce problème cause de grandes pertes matériels (usure des pièces
du concasseur) et aussi financière (diminution de la production de 15%).
Plusieurs facteurs sont à la cause de ce problème, principalement l’inefficacité du système
de refroidissement et l’utilisation d’une huile différente que celle recommandé par le
constructeur.

19
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
2. Nouvelle conception
2.1. Schéma

2.2. Description du fonctionnement

Le schéma ci-dessus montre le cas de fonctionnement normal du circuit. En effet, l’huile


circule à partir du réservoir par le clapet anti-retour, le filtre d’huile, la pompe, le
refroidisseur, le limiteur de pression puis dans le concasseur et enfin passe a travers le
Manostat-Pressostat pour revenir dans le réservoir.
Les anomalies suivantes peuvent survenir lors du fonctionnement du concasseur :
• Colmatage du filtre : lors du colmatage du filtre la pression aux bornes de la soupape
By-pass, cette dernière est régler à l’ouverture à 1.75bar (recommandation constructeur).
Ainsi le problème de colmatage du filtre est réglé, et on n’est pas obligé d’arrêter le
Concasseur pour nettoyer le filtre. Le nettoyage peut se faire lors du temps de non
fonctionnement du Concasseur.
• Surpression : le limiteur de pression permet de limiter la pression d’entrée d’huile à 1bar
(recommandation du constructeur), puisque le fonctionnement normal est 0.35-0.7 bar
• Sous-pression, Insuffisance de débit : peut être due à un arrêt anormal de pompe, une
rupture brutale d’une conduite ou d’une grande fuite. Le Manostat-Pressostat ou
l’indicateur de passage d’huile arrête immédiatement le moteur du Concasseur.
• Échauffement de l’huile : une fois la température d’huile dépasse 45°C le thermostat du
réservoir commande le démarrage du moteur du refroidisseur (radiateur) et cela pour
refroidir l’huile.

20
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
• Huile froide : puisque le concasseur doit s’arrêter une fois la température d’huile est
inférieure à 15°C, un réchauffeur immergé installé dans le réservoir est activé une fois la
température devient inférieur à 25°C.
2.3. Spécifications techniques et réglages des composants du système
2.3.1. Pompe & Moteur

Pour respecter les recommandations du constructeur, je vais choisir une pompe à engrenage.
Ce choix est basé sur les catalogues de la société KRACHT. Toute pompe de caractéristiques
similaire peut être utilisée.
Données :
• Débit 113 – 132 litre/minute
• Pression de fonctionnement < 1bar
Choix :
Pour assurer les contraintes de fonctionnement, je choisis une pompe avec une cylindrée
112.6cm3/rev entrainée par un moteur de vitesse 1100Tr/min.

Désignation de la pompe : KF 3/112 F 3 0 B P 0 B 7 D P 1


(Voir les significatives de la désignation et les détailles de la pompe en annexe)
Calcul de la puissance du moteur d’entrainement :
Le calcul de la puissance nécessaire pour le fonctionnement de la pompe se fait grâce à la
formule suivante :

Or on la viscosité cinématique est inférieure à 100 cSt => fv = 0


En première approximation, on considère que la pression de service est de 2 bars. Alors
d’après le tableau suivant on a :

21
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________

Ainsi la puissance consommée par la pompe est : P = 1.07 KW


Pour calculer la puissance du moteur d’entrainement, il faut tenir compte des pertes de

charges dans le circuit et de la différence de hauteur.

Pertes de charges linéaires :

On a :

Avec : V = 2.30 vitesse d’écoulement en m/s


d = 33.7 diamètre de la conduite en mm ‫ ب‬Re = 1142 == écoulement laminaire
ν = 68 cSt viscosité cinématique en cSt
D’où λ = 0.056

Ainsi les pertes de charge linéaires est :

Avec : ρ = 0.89 Kg/l


L = 6 mètres longueur de la conduite

Pertes de charges régulières :


On dans le nouveau circuit 4 Coudes courbés (1/4 cercle Î ζ = 0.35) et 1 coude brusque (90°
sans courbure Î ζ = 1.3). En plus ζ = 12 pour un radiateur standard d’huile
D’où :

Alors :

22
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
Différence de hauteur :
La différence de hauteur entre la pompe et le concasseur est H~3m
D’où
Ainsi

On prend un coefficient de sécurité s = 2, qui peut être dû à des dépôts dans les conduites, des
fuites d’huile, aspiration d’air…

Ainsi
Enfin, la puissance du moteur a utilisé est

Pmot ≥ 2.15 kW (en prenant un coefficient de sécurité de 1.5)

Caractéristiques du moteur :
P ≥ 2.15 kW et N = 1010 - 1170 Tr/mn

2.3.2. Pressostat-Manostat

Selon les recommandations du constructeur de la SYMONS, le Pressostat- Manostat doit


avoir les caractéristiques suivantes :
• Enclenchement = 0.32 bar
• Déclenchement = 0.26 bar
2.3.1. Limiteur de pression

Le limiteur de pression doit être réglé sur une pression d’ouverture de 1bar.

2.3.2. Thermostat
• Le thermostat qui commande le moteur du ventilateur le fera démarré automatiquement
lorsque la température atteindra 46°C et fera stopper le moteur une fois la température
tombera à 38°C.
• Le thermostat qui commande le réchauffeur doit être réglé à 25°C
• Le thermostat qui commande le moteur du broyeur (ce thermostat est de sécurité, et il ne
fonctionnera que si le système de refroidissement n’est plus fonctionnel) doit être réglé à
60°C comme température maximale et 15°C comme température minimale. Ce thermostat
peut ne pas être installé mais ca va diminuer le niveau de sécurité de l’installation.

23
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
2.3.3. Réchauffeur immergé

Un réchauffeur immergé dans le réservoir est souhaitable lors du temps froid, il permettra de
maintenir la température d’huile à plus que 25°C. Ce réchauffeur
sera donc commandé par un thermostat réglé à 25°C.
Le réchauffeur doit avoir une densité de puissance de 2W/cm2, cela
pour ne pas flamber ou carboniser l’huile de lubrification. Selon le
constructeur, pour une machine SYMONS 4-1/4’ la puissance
recommandée du réchauffeur est de 3000kW, et doit être localisé à
une distance de 20cm du bas du réservoir et cela pour un réchauffage uniforme et homogène.

2.4. Schéma de la Tuyauterie (annexe)

Après l’accord sur la solution, la société Metso-Minerals envoie les schémas de la tuyauterie
du système de lubrification en annexe.
2.5. Coût d’investissement
Les deux Devis en annexe donnent les coûts d’un tel investissement (Cas de la Société
Métallurgique d’IMITER « SMI » qui est aussi un établissement de l’ONA-MANAGEM,
pour le même type de concasseurs « SYMONS »). En effet, le coût global du système de
lubrification sans refroidissement (respectant toutes les contraintes du constructeur) s’élève à
8000€, et le système de refroidissement (radiateur) est 2643.6€.

Coût global d’investissement = 10643.60 €

Coût encourageant vu l’importance du système. La société décide d’investir dans cette


nouvelle solution, et la livraison se fera à la fin du mois Septembre de l’année 2007.
Les références des composants du système sont données en annexe pour toute demande de
pièce de rechanges.

24
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________
3. Proposition de solutions immédiates
Comme solutions et améliorations pour le système actuel je propose :
• L’utilisation l’huile recommandée par le constructeur dont les caractéristiques :
Grade de viscosité Viscosité à 40°C Viscosité à 100°C Indice de viscosité
ISO VG 68 68 cSt 9.2 cSt ≥ 90
L’adaptation de cette solution permettra de diminuer les frottements, ainsi donner au
Concasseur une durée de vie supérieure, et limiter l’augmentation de la température d’huile.
• Le changement de l’emplacement de l’indicateur de passage d’huile : qui est
actuellement monté dans la conduite d’entrée de l’huile, cela n’empêche pas le
démarrage du moteur de concasseur avant l’arrivée d’huile dans le concasseur et ne
permettra la détection des fuites intérieures au concasseur. Ce qui peut causer de
graves problèmes dans le concasseur. Placer l’indicateur de passage d’huile dans la
conduite de sortie du concasseur va permettre de régler ce problème. En fait,
l’indicateur ne donnera permission au moteur qu’après la circulation (lubrification)
d’huile à l’intérieur de concasseur. Le schéma suivant montre le schéma de cette
installation :

• Ajout d’un clapet anti-retour : l’ajout d’un clapet anti-retour dans la conduite
d’aspiration de la pompe, élimine le retour l’huile et l’aspiration d’air, ainsi que touts
les problèmes lors de l’aspiration.
• Ajout d’un filtre d’huile dans la conduite d’aspiration de la pompe permet un filtrage
plus fin d’huile, d’où la protection du système contre l’abrasion.
• Éliminer les fuites dans les raccords et au niveau de la pompe et dans le concasseur.

25
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________

Conclusion

En termes de conclusion, la mise à niveau du système de lubrification du concasseur

SYMONS de la société SAMINE permettra d’améliorer le rendement du concasseur ainsi que

le rendement global de la mine. L’adaptation de la nouvelle solution permettra de remédier

aux problèmes du système de lubrification et surtout le problème de l’échauffement d’huile

lubrifiante qui diminue la productivité de la mine de plus que 15%. Aussi l’utilisation de

l’huile recommandée par le constructeur (Grade ISO VG68) et un vidange programmé et bien

respecté est indispensable pour la santé du mécanisme.

Un suivi de 15 jours est indispensable lors de la réception du nouveau système pour

vérifier son bon fonctionnement, en plus l’établissement et le respect des plans de

maintenance est indispensable et permette de donner au système une durée de vie maximal en

assurant un rendement optimale.

26
ENSAM Rapport du Stage Technique SAMINE
___________________________________________________________________________

ANNEXE

27
28
29
30
31
32
33
34
DEVIS

Numéro devis : QUO13887 Rev. : 0


Date devis : 10/08/2006 Page : 1
Date : 10/08/2006
Date d'expiration : 09/10/2006
Devise : EUR

Exp. : X0051606 Vendu à : X0051606


ONA SMI ONA SMI
TWIN CENTER TOUR A TWIN CENTER TOUR A
BLD ZERKTOUNI/BLD AL MASSIRA BLD ZERKTOUNI/BLD AL MASSIRA
CASABLANCA 20000 CASABLANCA 20000
MOROCCO MOROCCO

Condition paiement : 60J fin mois - Virement


Remarques : BCS 4' 1/4 TC s/n CC21-15590/4899
Num. commande : Transport : Maritime/Sea freight
Vendeur : PILLON Gregory Conditions : Dep. usine/Ex works
Téléphone : 33.3.85.39.67.70
Fax : 33.3.85.39.63.55

Ligne N° Article Qté UM Prix Prix Total

1 7090170012 1.0 U 8,000.00 8,000.00


ENS.CENTRALE LUB.
Total lignes 8,000.00
Total 8,000.00

NI ANNULE(S), NI RETOURNE(S) :
7090170012

Prix net unitaire en Euro, emballé, départ usine Mâcon/France


Délai : 9 semaines à reception de la commande
Poids brut : environ 260 kg
Sincéres salutations
PILLON Grégory
.
.
,
Veuillez nous indiquer :
- si commande départ usines/ex-works : nom et adresse de votre transitaire
- pour pays soumis à inspection : le préciser sur votre commande.
DEVIS

Numéro devis : QUO13897 Rev. : 0


Date devis : 11/08/2006 Page : 1
Date : 11/08/2006
Date d'expiration : 10/10/2006
Devise : EUR

Exp. : x0051606 Vendu à : x0051606


ONA SMI ONA SMI
TWIN CENTER TOUR A TWIN CENTER TOUR A
BLD ZERKTOUNI/BLD AL MASSIRA BLD ZERKTOUNI/BLD AL MASSIRA
CASABLANCA 20000 CASABLANCA 20000
MOROCCO MOROCCO

Condition paiement : 60J fin mois - Virement


Remarques : BCS 4' 1/4 TC s/n CC21-15590/8499
Num. commande : Transport : Maritime/Sea freight
Vendeur : PILLON Gregory Conditions : Dep. usine/Ex works
Téléphone : 33.3.85.39.67.70
Fax : 33.3.85.39.63.55

Ligne N° Article Qté UM Prix Prix Total

1 N90198360 1.0 U 2,520.00 2,520.00


ENSEMBLE AERO EQUIPE
2 7001530114 4.0 U 0.50 2.00
VIS HM 8x50/50
3 7001624008 4.0 U 0.50 2.00
RONDELLE DECOUPEE M8 L
4 7001563008 4.0 U 0.50 2.00
ECROU HM8
5 N02407222 1.0 U 30.00 30.00
ADAPTATEUR
6 N02016019 1.0 U 3.50 3.50
MANCHON REDUCTION
7 7002002030 1.0 U 3.10 3.10
MAMEL.2X1 1/2, N4
8 7002407166 1.0 U 25.00 25.00
UNION MALE BSPT
9 7086402014 1.0 U 56.00 56.00
FLEXIBLE 1"1/4 L.1630
Total lignes 2,643.60
Total 2,643.60
DEVIS

Numéro devis : QUO13897 Rev. : 0


Date devis : 11/08/2006 Page : 2
Date : 11/08/2006
Date d'expiration : 10/10/2006
Devise : EUR

Prix net unitaire en Euro, emballé, départ usine Mâcon/France


Délai : disponible à ce jour sauf commande entre temps
Poids brut : environ 100 kg
Sincéres salutations
PILLON Grégory
.
.
,
Veuillez nous indiquer :
- si commande départ usines/ex-works : nom et adresse de votre transitaire
- pour pays soumis à inspection : le préciser sur votre commande.