Vous êtes sur la page 1sur 93
ANIMATEUR : Mohamed EZZAHRAOUI 02/01/2013

ANIMATEUR :

Mohamed EZZAHRAOUI

ANIMATEUR : Mohamed EZZAHRAOUI 02/01/2013

02/01/2013

 Objectifs de la formation : – Découvrir les différents modes de transport – Connaitre

Objectifs de la formation :

Découvrir les différents modes de transport

Connaitre le cadre réglementaire du transport international

Comprendre les techniques de tarification du transport international

Maitriser la liasse documentaire en transport international

Horaire :

Matinée

احابص

Pause ةحارتسا

Matinée

09:00 -10:30

15 min

10:45- 12:30

 L’importance de la fonction transport  L’organisation du transport international  Les professionnels du

L’importance de la fonction transport

L’organisation du transport international

Les professionnels du transport

Les modes de transport

Le transport routier

Le transport ferroviaire

Le transport maritime

Le transport aérien

Les principes de la tarification du transport international

Les titres de transport

Par rapport aux coûts d’opération : o Jusqu’à 50% du coût du produit fini; o

Par rapport aux coûts d’opération :

o

Jusqu’à 50% du coût du produit fini;

o

De 40 à 60% des couts logistiques totaux.

Par rapport au niveau de stock :

o

Délai de livraison;

o

Stock en transit;

o

Stock de sécurité.

L’organisation du transport dépend des paramètres suivants: o Le mode de transport : Routier, ferroviaire,

L’organisation du transport dépend des paramètres suivants:

o

Le mode de transport : Routier, ferroviaire, maritime, aérien, colis postal.

o

Les modalités du transport : Complet, groupage, express, combiné, multimodal.

o

L’incoterm du contrat : qui en supporte les risques et les frais ?

o

Le point de départ, le lieu de livraison, les conditions de pré et post-acheminement.

o

Les ruptures de charge et les transbordements

o

La distance, la durée.

o

La nature des marchandises : périssable, dangereuse ?

o L’emballage : Conventionnel (sacs, palettes, caisses, vrac) ou conteneur ? o Le poids, le

o

L’emballage : Conventionnel (sacs, palettes, caisses, vrac) ou conteneur ?

o

Le poids, le volume des marchandises

o

La valeur des marchandises transportées

o

Le coût du transport

o

Les délais de livraison, l’urgence.

o

La réglementation internationale

o

Le choix du transporteur

La combinaison de l’ensemble de ces critères permet une solution de transport optimale. un mauvais

La combinaison de l’ensemble de ces critères permet une solution de transport

optimale. un mauvais choix d’une solution de transport affecte directement la

compétitivité de l’entreprise ainsi que sur son image de marque. Toutefois la modernisation des modes opératoires, le développement du transport multimodal et les solutions «porte à porte » offertes par les professionnels du transport constituent

la meilleure garantie d’un choix approprié.

1) Les Compagnies de transport 2) Les organisateurs de transport 3) Les transitaires a) Le

1) Les Compagnies de transport

2) Les organisateurs de transport

3) Les transitaires

a) Le transitaire/mandataire

b) Le transitaire/commissionnaire

 Ce sont celles qui exécutent le transport, elles sont en général propriétaires de leurs

Ce sont celles qui exécutent le transport, elles sont en général propriétaires de leurs bâtiments et assurent des liaisons continentales ou intercontinentales.

Aérien :Air France, DHL, UPS, EMIRATES

Maritime :CMA-CGM, Maersk, MSC, MOL.

Terrestre : M&M, ZIGLER, GEFCO

Ces compagnies de transport confient à des agents appelés commissionnaires en

transport

la fonction de "recruter du fret" moyennant une commission sur le CA

réalisé.

Des conventions internationales par mode de transport existent lesquelles ont pour but de définir clairement la responsabilité des compagnies signataires. Ces conventions font autorité dans les contrats de transport et méritent que l'on en rappelle ici les principales clauses :

 

ROUTIER

FERROVIAIRE

MARITIME

AERIEN

Convention

Genève

Berne

Bruxelles

Varsovie +

Hambourg

protocole

Et Rotterdam

de La Haye

Ne s'applique pas à

Transports

S'applique à toutes

Contrats

S'applique à toutes les

intérieurs

d'affrètement

 

· Courrier

marchandises

marchandises

·Déménagement

· Funéraires

· Transports

exceptionnels.

Responsabilité

Présomption de responsabilité dès la prise en charge, après

Présomption de responsabilité à priori dès la prise en charge

Présomption de responsabilité sur perte ou avarie.

Présomption de responsabilité dès la prise en charge des

vérification du

mais très

marchandises.

chargement et en l'absence de réserves.

nombreuses

clauses

02/01/2013

d'exonération.

  ROUTIER FERROVIAIRE MARITIME AERIEN Principales causes d'exonération de responsabilité du
  ROUTIER FERROVIAIRE MARITIME AERIEN Principales causes d'exonération de responsabilité du
 

ROUTIER

FERROVIAIRE

MARITIME

AERIEN

Principales causes d'exonération de responsabilité du transporteur

Faute de l'ayant droit. Force majeure Vice caché de la marchandise

Faute de l'ayant droit.

navire ou vices cachés du

Force majeure · Faute de l'expéditeur

Ordre de celui ci (sans faute du transporteur).

·

navire.

· Faute nautique

prouvée par la

 

· Actes

Cie.

· Emballage

· Vice caché de la

d'assistance et

défectueux ou absent ou insuffisant Transport d'animaux vivants Véhicules ouverts et

marchandise

de sauvetage

· Force majeure

(avarie commune)

· Emballages

·

Evénements

défectueux ou

non imputables au transporteur

insuffisants si

/ou bâchés avec

constatés sur la

· Freintes de

l'accord de l'expéditeur Chargement ou Déchargement effectué par l'expéditeur ou le

lettre de voiture

route

·

Chargements

·

Vices propre

défectueux

de la marchandise

signalés.

·

Défauts d'emballage

·

Transport

ou de marquage.

destinataire

d'animaux

vivants sans

escorte

·

Wagons

découverts

  ROUTIER FERROVIAIRE MARITIME AERIEN Indemnités retard Pas d'indemnité mais déclaration
 

ROUTIER

FERROVIAIRE

MARITIME

AERIEN

Indemnités retard

Pas d'indemnité mais déclaration d'intérêt à la livraison

Limité au montant du préjudice occasionné par

Textes très flous en la matière sauf si la Cie s'est engagée

Responsabilité reconnue par la convention mais pas de

possible

le retard prouvé

dans un délai de

délai précis. On

·

Réserves dans

par l'ayant droit. · Maxi : Le triple du prix de transport

livraison.

parle de délai

les 21 jours de

·

Si retard

raisonnable.

la mise à disposition.

manifeste :

·

Protestation

Faute donc

écrite dans les 21 jours suivant

   

indemnisation

la mise à dispo

Indemnités pertes

8,33 DTS/kg

17 DTS/kg soit

Bruxelles :

17 DTS/kg soit

et avaries

soit 11,57 /kg ou

23,61 /kg ou · Déclaration

666,67 DTS soit 925,35 ou 2DTS/kg soit 3 /kg

·

23,61 /kg

·

Déclaration

Déclaration de valeur

·

d'intérêt à la livraison

d'intérêt à la livraison

·

Hambourg:

·

Déclaration de

· 835 DTS/colis

valeur

soit 1159ou 2,5 DTS/kg soit 3,47 /kg

  ROUTIER FERROVIAIRE MARITIME AERIEN Titre de Lettre de voiture Lettre de voiture
 

ROUTIER

FERROVIAIRE

MARITIME

AERIEN

Titre de

Lettre de voiture

Lettre de voiture

Connaissement

LTA (Lettre de

transport

CMR

CIM

maritime

transport aérien

·

·

·

Chargement

Chargement par le transporteur

Envois de détail : par la Cie

La société de manutention

La Cie

sinon par le

· Wagons

pour le compte

chargeur.

complets : par l'expéditeur

du chargeur ou de la Cie.

  ROUTIER FERROVIAIRE MARITIME AERIEN Réserves du Doivent être Non prévues par Connaissement
 

ROUTIER

FERROVIAIRE

MARITIME

AERIEN

Réserves du

Doivent être

Non prévues par

Connaissement

général sur les

transporteur

explicitement acceptées par le chargeur. N'inversent pas la charge de la

la

net (clean) :

quantités ou poids. · Par mesure de sécurité les Cies préfèrent refuser

convention.

Absence de réserve donc présomption simple · Réserves sur B/L : Lèvent la présomption de responsabilité sauf réserves

par défaut ("said

preuve.

toute marchandise d'aspect douteux

to contain")

  ROUTIER FERROVIAIRE MARITIME AERIEN Constat d'avarie Dégâts Dommages Intervention
 

ROUTIER

FERROVIAIRE

MARITIME

AERIEN

Constat d'avarie

Dégâts

Dommages

Intervention

Perte totale ou

apparents :

apparents :

d'un commissionnaire d'avarie · Etablissement d'un constat

partielle : Lettre

Réserves à la livraison · Dégâts non apparents :

Procès verbal dressé par la Cie réclamer immédiatement. · Dommages non apparents : délai de 7 jours pour le procès-verbal

à la Cie dans les 14 jours suivant la réception

Réserves écrites dans les 7 jours suivant la livraison

d'avarie.

· Réserves du destinataire sur

Ce sont les commissionnaires de transport qui : o Organisent o Coordonnent o Choisissent les

Ce sont les commissionnaires de transport qui :

o

Organisent

o

Coordonnent

o

Choisissent les sous-traitants

o

Négocient auprès des compagnies

o

Les ordres, les opérations de chargement de leurs clients

o

Ils sont tenus par une obligation de résultat vis à vis de leur clientèle

 Ils disposent de réseaux qui leur permettent une implantation mondiale autour de correspondants, agents

Ils disposent de réseaux qui leur permettent une implantation mondiale autour de correspondants, agents et filiales.

Aujourd'hui ces commissionnaires s'arrachent les parts de marché à coup de fusions

et peu à peu déchargent les entreprises exportatrices/importatrices de leurs besoins

logistiques et administratifs. Certains ont un savoir-faire sur le transport multimodal (otm= Organisateurs de transports multimodaux) d'autres se spécialisent dans le groupage express ou encore dans l‘affrètement.

Les intégrateurs tels que DHL ou UPS, commissionnaires eux aussi disposent de

leurs propres plates-formes de groupage/dégroupage (hubs & stokes) et livrent à délai garanti.

Ce sont des grands consommateurs de contrats EXW ou DDU/DDP dans la mesure où ces incoterms laissent au vendeur ou à l'acheteur la maîtrise de l'ensembles des opérations logistiques et douanières.

 A l'origine le transitaire désignait un prestataire de service lequel avait un "savoir-faire "

A l'origine le transitaire désignait un prestataire de service lequel avait un "savoir-faire " dans les opérations courantes de "Transit". C'était avant tout un "agréé en douane" qui bénéficiait (et qui bénéficie toujours) d'un crédit d'enlèvement. (Possibilité d'enlever les marchandises avant le règlement de droits et taxes à l'importation moyennant une caution bancaire).

Aujourd'hui, libre circulation des marchandises et allégements des formalités douanières obligent, l rôle du transitaire se limite aux opérations d'importation. Bénéficiant du statut de "Déclarant", il se situe au clivage des opérations de transports internationaux, c'est à dire autour des ports, aéroports et centres routiers.

 Le transitaire peut également être mandaté par son client pour négocier les coûts de

Le transitaire peut également être mandaté par son client pour négocier les coûts de transport, trouver une Cie ou assurer la marchandise, ce qui générera des commissions versées par les prestataires de services au transitaire. Mais en aucun cas le Transitaire ne sera redevable d'une obligation de résultat. Il ne sera pas responsable des fautes des sous-traitants. Il sera redevable seulement d'une obligation de moyens dans la mesure où il n'est pas organisateur.

Si en revanche le transitaire agit comme un professionnel du transport c'est à dire comme un organisateur, il sera alors commissionnaire avec des obligations

Le mandataire Le commissionnaire Il exécute les ordres de son mandant Il organise et coordonne

Le mandataire

Le commissionnaire

Il exécute les ordres de son mandant

Il organise et coordonne le transport des marchandises

Il n’a pas le choix des sous-traitants

Il choisit ses sous-traitants

Il n’est pas responsable de leurs fautes

Il est responsable de leurs fautes

Il répond d’une obligation de moyens

Il répond d’une obligation de résultats

Routier Ferroviaire Aérien Maritime 02/01/2013
Routier Ferroviaire Aérien Maritime 02/01/2013

Routier

Ferroviaire

Aérien

Maritime

1) Couvert par la convention CMR 2) Couvert par la convention TIR 3) Les types

1)

Couvert par la convention CMR

2)

Couvert par la convention TIR

3)

Les types de véhicules

4)

La tarification

Couvert par la convention CMR  Les véhicules peuvent circuler à l'intérieur de la Zone
Couvert par la convention CMR  Les véhicules peuvent circuler à l'intérieur de la Zone

Couvert par la convention CMR

Les véhicules peuvent circuler à l'intérieur de la Zone Europe entre états membres, c'est à dire sur le même territoire douanier et fiscal.

En cas de transport combiné, la convention CMR s'applique à l'intégralité du transport s'il n'est pas possible de déterminer le lieu exact du dommage ou si la faute du transporteur est reconnue quel que soit le lieu où le dommage ait eu lieu. Si en revanche le transporteur routier n'a pas commis de faute et qu'il est prouvé que le dommage a eu lieu dans la partie maritime ou ferroviaire, alors ce sont les conventions de Bruxelles ou CIM qui s'appliqueront

Couvert par la convention TIR  La convention TIR (Transit international routier) a été élaborée
Couvert par la convention TIR  La convention TIR (Transit international routier) a été élaborée

Couvert par la convention TIR

La convention TIR (Transit international routier) a été élaborée pour permettre sous certaines conditions au transport routier et combiné de circuler à travers plusieurs territoires douaniers, en suspension des droits et taxes à l'entrée de chaque pays traversé et sans autre formalité que de présenter le Carnet à souche ou CARNET TIR

A l'arrivée, les douanes locales procèdent à la vérification de l'opération et au

contrôle des marchandises avec un maximum de trois déchargements sur trois sites différents (pour le groupage). Lorsque le Carnet est apuré, la marchandise peut être

déclarée sous divers régimes douaniers.

Couvert par la convention TIR  En cas d'irrégularité et s'il y a lieu de
Couvert par la convention TIR  En cas d'irrégularité et s'il y a lieu de

Couvert par la convention TIR

En cas d'irrégularité et s'il y a lieu de régler des droits et taxes ce sont aux associations professionnelles (Touring club de France par exemple) qui auront

délivré le carnet de régler le montant de ces droits aux douanes étrangères. Il s'agit en fait d'un cautionnement au même titre que la chambre de commerce cautionne le carnet ATA, à la différence que la Chambre de commerce exige des frais de

cautionnement ce qui n'est pas le cas du TIR.

Couvert par la convention TIR Les principales conditions d'utilisation du carnet TIR sont les suivantes
Couvert par la convention TIR Les principales conditions d'utilisation du carnet TIR sont les suivantes

Couvert par la convention TIR

Les principales conditions d'utilisation du carnet TIR sont les suivantes :

1)

1 véhicule pour 1 carnet

2)

1 voyage pour 1 carnet

3)

Le trajet doit être préalablement défini ainsi que les lieux de passage en

douane (bureaux), délais de voyage, itinéraires etc.

4)

Les véhicules doivent être agréés TIR c'est à dire qu'ils doivent satisfaire à des normes conventionnelles principalement les camions doivent être "inviolables".

Ils doivent être scellés après chargement.

5) Après agrément (valable en général 2 ans) les véhicules doivent porter à l'arrière la plaque TIR

Les types de véhicules: Porteur (Camion) Ensemble articulé Train routier Train Double 02/01/2013

Les types de véhicules:

Porteur (Camion)
Porteur (Camion)
Ensemble articulé
Ensemble articulé
Train routier
Train routier
Train Double
Train Double
Les types de véhicules: Porteur (Camion) Ensemble articulé Train routier Train Double 02/01/2013
Les types de véhicules: Porteur (Camion) Ensemble articulé Train routier Train Double 02/01/2013
Les types de véhicules: Porteur (Camion) Ensemble articulé Train routier Train Double 02/01/2013
Les types de véhicules: Porteur (Camion) Ensemble articulé Train routier Train Double 02/01/2013
Les types de véhicules:  Les carrosseries o Les carrosseries non spécialisés : • Plateaux
Les types de véhicules:  Les carrosseries o Les carrosseries non spécialisés : • Plateaux

Les types de véhicules:

Les carrosseries

o Les carrosseries non spécialisés :

Plateaux (Nu, avec ridelle, Savoyarde)

Fourgons (séparés, profilés)

o Les carrosseries spécialisés :

Transport ( citernes, frigorifiques, vitres, betaillères….)

Production (porte grue, malaxeur, pompier …)

Les types de véhicules: Les carrosseries non spécialisés o Plateaux (Nu, avec ridelle, Savoyarde) o

Les types de véhicules:

Les carrosseries non spécialisés

o Plateaux (Nu, avec ridelle, Savoyarde)

Les carrosseries non spécialisés o Plateaux (Nu, avec ridelle, Savoyarde) o Fourgons (séparés, profilés) 02/01/2013
Les carrosseries non spécialisés o Plateaux (Nu, avec ridelle, Savoyarde) o Fourgons (séparés, profilés) 02/01/2013

o Fourgons (séparés, profilés)

Les carrosseries non spécialisés o Plateaux (Nu, avec ridelle, Savoyarde) o Fourgons (séparés, profilés) 02/01/2013
Les carrosseries non spécialisés o Plateaux (Nu, avec ridelle, Savoyarde) o Fourgons (séparés, profilés) 02/01/2013
Les types de véhicules: Les carrosseries spécialisés • Transport ( citernes, frigorifiques, vitres, betaillères

Les types de véhicules:

Les carrosseries spécialisés

Transport ( citernes, frigorifiques, vitres, betaillères….)

( citernes, frigorifiques, vitres, betaillères ….) • Production (porte grue, malaxeur, pompier …)
( citernes, frigorifiques, vitres, betaillères ….) • Production (porte grue, malaxeur, pompier …)
( citernes, frigorifiques, vitres, betaillères ….) • Production (porte grue, malaxeur, pompier …)

Production (porte grue, malaxeur, pompier …)

( citernes, frigorifiques, vitres, betaillères ….) • Production (porte grue, malaxeur, pompier …) 02/01/2013
( citernes, frigorifiques, vitres, betaillères ….) • Production (porte grue, malaxeur, pompier …) 02/01/2013
( citernes, frigorifiques, vitres, betaillères ….) • Production (porte grue, malaxeur, pompier …) 02/01/2013
Tarification o Rapport de poids volume Routier Transport Routier 1 T pour 3 m 3

Tarification

o

Rapport de poids volume Routier

Transport Routier
Transport Routier
1 T pour 3 m 3
1 T
pour
3 m 3

o

Exemple :

Pour un colis de poids brut : 3 Tonnes, et de volume 6 m3

Poids équivalent : 6/3= 2 Tonnes

Soit une taxation au poids réel c'est à dire 3 Tonnes

1) La convention CIM 2) Le transport combiné : Green Solutions? 3) Le contrat de

1) La convention CIM

2) Le transport combiné : Green Solutions? 3) Le contrat de transport

4) La tarification

Le transport ferroviaire international commence à prendre une importance dans le transport international malgré que

Le transport ferroviaire international commence à prendre une importance dans le

transport international malgré que certaines réalités économiques et politiques limitent

l'usage du train dans le transport des marchandises d'un pays à l'autre :

o

Vive concurrence du routier

o

Réseaux pratiquement tous nationalisés donc absence de la libre concurrence

o

Principes de tarification non harmonisés d'où une certaine confusion dans l'élaboration du coût réel et complet de transport

o

Problème des ruptures de charges et d'écartement des voies (même s'il existe des

wagons à essieux interchangeables) avec certains pays (Espagne, Portugal,

Finlande, ex URSS)

o

Nécessité d'organiser le pré et le post -acheminement des marchandises (transport routier)

o

Risques de grève

o

Lenteur (relative)

Seules les entreprises structurées, c'est à dire disposant d'embranchement ferroviaires peuvent trouver un

Seules les entreprises structurées, c'est à dire disposant d'embranchement ferroviaires peuvent trouver un intérêt réel d'utiliser le rail sur des distances importantes. De plus la nature des marchandises expédiées se limite aux envois pondéreux, aux masses indivisibles et aux marchandises dangereuses.

(Industrie automobile, chimique, pétrochimique, par exemple).

Les compagnies ferroviaires mettent à la disposition de ces entreprises des

wagons adaptés de type citerne, wagons squelettes, wagons trémies ou encore frigorifiques.

La convention CIM : Concerne l'Europe occidentale ,les pays de l'Est à l'exception de l'ex

La convention CIM :

Concerne l'Europe occidentale ,les pays de l'Est à l'exception de l'ex URSS, la

Turquie, la Syrie, le Liban, l'Iran et l'Irak, le Maghreb.

La convention CMR pour le transport routier s'étant largement inspirée de la convention CIM les principes fondamentaux sur la responsabilité du transporteur ferroviaire se retrouvent ici: Présomption de responsabilité, chargement et prise en charge, causes d‘exonération, indemnisation pour perte et avarie, indemnisation pour retard, procès verbal, définition et usage de la lettre voiture CIM.

Le transport combiné : Green Solutions? Tout l'intérêt du transport combiné (rail-route), résidant au clivage

Le transport combiné : Green Solutions?

Tout l'intérêt du transport combiné (rail-route), résidant au clivage des conflits politico-

écologiques c'est à dire sur la nécessité de réduire le trafic routier en offrant des

solutions rail, tient à la complémentarité des 2 modes de transport.

o

Le service FERDOM de la SNCF permet de positionner des wagons directement par la route chez le chargeur qui n'est pas embranché.

o

Le service FERCAM lui, assure le pré acheminement par la route et suppose donc

une rupture de charge.

o

NOVATRANS, il permet de charger directement des semi-remorques adaptées sur des wagons équipés à cet effet.

La "caisse mobile" est également un exemple de transport combiné qui n'est autre qu'un conteneur voyageant sur un train.

Le contrat de transport Le document de transport utilisé en trafic ferroviaire, est la lettre

Le contrat de transport

Le document de transport utilisé en trafic ferroviaire, est la lettre de voiture

CIM. Il existe 2 formulaires : un pour le trafic normal et un pour le trafic

accéléré. L'original est remis au destinataire, l'expéditeur recevra un feuillet de la liasse. Le document sera rempli en partie par l'expéditeur et en grande partie

par la société de chemin de fer.

La tarification La convention CIM ne prévoit aucun tarif dans la mesure où les règles

La tarification

La convention CIM ne prévoit aucun tarif dans la mesure où les règles de tarification

sont aléatoires d'un pays à un autre. La tarification ferroviaire fut donc harmonisée.

Cette harmonisation se distingue sous trois formes :

o

La tarification multilatérale : c'est un tarif qui est valable dans plus de 2 pays mais il ne concerne qu'un type particulier de marchandise.

o

La tarification bilatérale : ce sont des tarifs appliqués entre 2 pays qui concernent tous les types de marchandises.

o

En cas d'absence de tarif en commun, on applique le principe des "tarifications nationales soudées". Cette tarification est calculée en fonction des règles de calcul propres à chaque pays. Par contre, le prix du transport sera ensuite soumis à une opération de change.

1) Les types de navires 2) Les notions FCL & LCL 3) Le marché 4)

1)

Les types de navires

2)

Les notions FCL & LCL

3)

Le marché

4)

Le contrat

5)

Le connaissement maritime

6)

La tarification

Privilégié pour les expéditions intercontinentales importantes en quantités et en volume; 02/01/2013

Privilégié pour les expéditions intercontinentales importantes en quantités et en volume;

Privilégié pour les expéditions intercontinentales importantes en quantités et en volume; 02/01/2013
Privilégié pour les expéditions intercontinentales importantes en quantités et en volume; 02/01/2013
 Le transport maritime, dont le développement est étroitement lié à celui du commerce international,

Le transport maritime, dont le développement est étroitement lié à celui du commerce international, demeure malgré sa lenteur, de très loin, le principal mode de transport dans le monde, le moins coûteux et le plus adapté aux marchandises et produits lourds et volumineux comme les céréales, les hydrocarbures, les fruits, etc

En effet, 96% des échanges empruntent la voie maritime, représentant un volume annuel supérieur à 5 milliards de tonnes.

Les types de navires L’évolution des techniques et des technologies associées à un besoin permanent

Les types de navires

L’évolution des techniques et des technologies associées à un besoin

permanent d’amélioration de la productivité a contribué à l’évolution vers

des navires de plus en plus gros navires spécialisés ou non) et des équipements techniques portuaires de manutention de plus en plus performants.

o Les navires non spécialisés Aptes à transporter tout type de marchandises, ces navires se

o Les navires non spécialisés

Aptes à transporter tout type de marchandises, ces navires se distinguent en fonction de leur mode de manutention principal.

On en dénombre cinq types.

Les cargos conventionnels

Les porte-conteneurs

Les rouliers (roll on, roll off ou RORO)

Les RORO plus conteneurs

Les porte-barges (LASH, BACO, SEABEE)

o Les cargos conventionnels Les navires sont équipés de leurs propres moyens de manutention, bigues

oLes cargos conventionnels

Les navires sont équipés de leurs propres moyens de manutention, bigues (support de poulie), grues, palans etcpermettant de charger les marchandises

dans les cales accessibles par des panneaux coulissants.

palans etc … permettant de charger les marchandises dans les cales accessibles par des panneaux coulissants.
palans etc … permettant de charger les marchandises dans les cales accessibles par des panneaux coulissants.
o Les porte-conteneurs Ces navires, généralement 21000 EVP. de grande capacité, peuvent transporter jusqu’à –

o Les porte-conteneurs

Ces navires, généralement 21000 EVP.

de grande capacité, peuvent transporter jusqu’à

L’EVP(conteneur équivalent 20 pieds) est une unité servant à mesurer les capacités des navires et à quantifier les trafics de conteneurs.

Exemple : un conteneur 40 pieds représente 2 EVP ou TEU en anglais.

Ces navires sont équipés pour recevoir des conteneurs solidement arrimés et dont les

opérations de manutentions sont rapides.

02/01/2013

pour recevoir des conteneurs solidement arrimés et dont les opérations de manutentions sont rapides. 02/01/2013
o Les rouliers (roll on-roll off ou RORO) Ces navires sont équipés d’une rampe mobile

o Les rouliers (roll on-roll off ou RORO)

Ces navires sont équipés d’une rampe mobile arrière ou

latérale qui repose sur le quai après son ouverture.

La rampe permet le chargement de presque tous les types de marchandises : remarques, véhicules.

son ouverture. La rampe permet le chargement de presque tous les types de marchandises : remarques,
o Les RORO plus conteneurs • La solution mixte RORO plus conteneurs est une formule

o Les RORO plus conteneurs

La solution mixte RORO plus conteneurs est une formule de plus en plus utilisée sur les navires modernes, son avantage étant de pouvoir satisfaire

simultanément plusieurs types de demandés de transport.

Cette solution répond à un souci de polyvalence qui a conduit à équiper ces navires :

-

De

dispositifs

permettant

d’alimenter

en

électricité

des

conteneurs

frigorifiques . - De cales permettant de charger des marchandises en vrac ;

02/01/2013

- de citernes
- de citernes
des conteneurs frigorifiques . - De cales permettant de charger des marchandises en vrac ; 02/01/2013
o Les porte-barges (LASH, BACO, SEABEE ) • Ces navires sont conçus pour pouvoir charger

o Les porte-barges (LASH, BACO, SEABEE)

Ces navires sont conçus pour pouvoir charger à leur bord des barges (bateaux à fond plats) et péniches à l’aide de dispositifs d’ascenseurs (lift on, lift off) ou de flottage (float on, float off). Ils sont donc spécialisés dans le transport fluvio- maritime.

Dans certains cas, ce type de transport permet de pallier les ennuis et retards dus à l’encombrement d’un port, en déchargeant les barges en rade.

de pallier les ennuis et retards dus à l’encombrement d’un port, en déchargeant les barges en
de pallier les ennuis et retards dus à l’encombrement d’un port, en déchargeant les barges en
o Les navires spécialisés : Comme leur nom l’indique, ces navires sont conçus pour transporter

o Les navires spécialisés :

Comme leur nom l’indique, ces navires sont conçus pour transporter un type

particulier de marchandises.

Les vraquiers

Les navires polythermes (reefers)

Les navires spéciaux

o Les vraquiers Les vraquiers, transporteurs de vrac, ils représentent 33% du tonnage mondial transporté

o Les vraquiers

Les vraquiers, transporteurs de vrac, ils représentent 33% du tonnage mondial transporté et 13% en terme d nombre de navires, on trouve plusieurs types de

vraquiers :

Les navires-citernes (tankers) transportant du pétrole, du gaz liquéfié (GPL)

Les Minéraliers (7%): transportant les minerais principalement (Fer,

Les céréaliers (10%) : transportant les denrées alimentaires (Blé, Mais

)

les minerais principalement (Fer, Les céréaliers (10%) : transportant les denrées alimentaires (Blé, Mais ) 02/01/2013
les minerais principalement (Fer, Les céréaliers (10%) : transportant les denrées alimentaires (Blé, Mais ) 02/01/2013
les minerais principalement (Fer, Les céréaliers (10%) : transportant les denrées alimentaires (Blé, Mais ) 02/01/2013
o Les navires polythermes (reefers ) Ils sont conçus pour maintenir une température adaptée au

o Les navires polythermes (reefers)

Ils sont conçus pour maintenir une température adaptée au transport de

produits périssables.

Ils sont de moins en moins utilisées au profit des conteneurs isothermes et frigorifiques dont l’exploitation est plus souple.

moins utilisées au profit des conteneurs isothermes et frigorifiques dont l’exploitation est plus souple. 02/01/2013
moins utilisées au profit des conteneurs isothermes et frigorifiques dont l’exploitation est plus souple. 02/01/2013
moins utilisées au profit des conteneurs isothermes et frigorifiques dont l’exploitation est plus souple. 02/01/2013
o les navires spéciaux Ils ont également une fonction très ciblée : car-ferries, transporteurs de

o les navires spéciaux

Ils ont également une fonction très ciblée : car-ferries, transporteurs de marchandises très précises (grumes, pipe-lines, etc)

- les porte-barges et cargos-liners Ils sont adaptés au transport fluvio-maritime.

pipe-lines, etc … ) - les porte-barges et cargos-liners Ils sont adaptés au transport fluvio-maritime. 02/01/2013
Les notions FCL/FCL Le chargeur emporte les marchandises dans le conteneur, scelle ce dernier et

Les notions FCL/FCL

Le chargeur emporte les marchandises dans le conteneur, scelle ce dernier

et le fait livrer directement dans les magasins de l'acheteur.

dans le conteneur, scelle ce dernier et le fait livrer directement dans les magasins de l'acheteur.
LCL/LCL Le chargeur dont le volume de marchandises est insuffisant pour remplir un conteneur les

LCL/LCL

Le chargeur dont le volume de marchandises est insuffisant pour remplir un conteneur les fait diriger vers un centre de

groupage. Empotées avec d'autres, elles seront acheminées

chez l'acheteur après dépotage à destination.

Empotées avec d'autres, elles seront acheminées chez l'acheteur après dépotage à destination. 02/01/2013
FCL/LCL Le chargeur a plusieurs lots de marchandises pour une même destination. Il les empote

FCL/LCL

Le chargeur a plusieurs lots de marchandises pour une même destination. Il les empote dans un conteneur qui sera acheminé sur cette destination où ces

lots seront tenus à la disposition des différents réceptionnaires après

dégroupage ou livrés à domicile.

lots seront tenus à la disposition des différents réceptionnaires après dégroupage ou livrés à domicile. 02/01/2013
LCL/FCL L'acheteur attend des livraisons d'origines diverses. Il demande qu'elles soient empotées en un

LCL/FCL

L'acheteur attend des livraisons d'origines diverses. Il demande qu'elles soient empotées en un conteneur qui lui sera ensuite livré.

d'origines diverses. Il demande qu'elles soient empotées en un conteneur qui lui sera ensuite livré. 02/01/2013

02/01/2013

Le marché o Les conférences • Associations et accords passés entre plusieurs compagnies maritimes opérant

Le marché

o Les conférences

Associations et accords passés entre plusieurs compagnies maritimes opérant sur les mêmes trajets.

Permet d’organiser les fréquences et horaires de départ.

Permet d’offrir aux clients un meilleur service et une bonne qualité de

transport.

Est de plus en plus concurrencé par les « Outsiders ».

Exemple : La Comanav fait partie de la conférence EMC Europe du Nord /

Maroc

o Les consortiums • Association de plusieurs compagnies pour gérer en commun leurs navires et

oLes consortiums

Association de plusieurs compagnies pour gérer en commun leurs navires et contrôler les prix sur le marché en contrôlant l’offre.

Basé sur un besoin technique initialement, elles se sont

regroupées autour des besoins commerciaux et autour de

l’évolution des marchés.

Constituent une entrave à la concurrence.

La grande part du marché du trafic de containers est contrôle par quelques compagnies

Le contrat : o Contrat de transport : Engagement du transporteur à livrer la marchandise

Le contrat :

o

Contrat de transport : Engagement du transporteur à livrer la marchandise selon la demande du client contre le paiement d’un fret déterminé.

o

Contrat d’affrètement : Mise à disposition par le transporteur au client d’un navire pour une durée donnée ou un trajet déterminé.

o

Le contrat est passé entre un chargeur et un armateur.

o

Le chargeur représente la marchandise : le client, le vendeur ou le mandataire

o

L’armateur, propriétaire ou affréteur du navire, est représenté souvent par son agent.

Le connaissement maritime : o Le connaissement maritime ou Bill of Lading est émis par

Le connaissement maritime :

o

Le connaissement maritime ou Bill of Lading est émis par le capitaine du navire

o

Il atteste que le capitaine reconnaît avoir reçu les marchandises qui y sont mentionnées et s'engage à les transporter aux conditions convenues et selon les instructions reçues par le “payeur”

o

Le connaissement est également une matérialisation du contrat de transport et représente un titre de propriété de la marchandise

o

Il est signé en 3 originaux et 3 copies de façon à ce que le transporteur ne délivre la marchandise qu’à un porteur de connaissement original

o

Le connaissement est négociable par endossement.

La tarification : Les Compagnies de transport adoptent des règles de tarification variant en fonction
La tarification : Les Compagnies de transport adoptent des règles de tarification variant en fonction

La tarification :

Les Compagnies de transport adoptent des règles de tarification variant en

fonction des conditions d'expédition, les caractéristiques physiques des

marchandises ou encore les emballages utilisés.

Il en ressort néanmoins 2 modes de tarification le plus souvent utilisés :

o

Le mode conventionnel

o

Le mode forfait (box rate)

Le mode de tarification conventionnel est utilisé pour les envois de groupage, la messagerie, dès

Le mode de tarification conventionnel est utilisé pour les envois de groupage, la messagerie, dès lors que les marchandises sont présentées emballées individuellement ou en lots (caisses, sacs, cartons, palettes etc.) Les compagnies de

transport proposent alors des tarifs au poids brut (marchandise emballée) appelé

également le poids réel (exemple : 250 $ /Tonne). Ces tarifs peuvent être proposés par tranches de poids et dégressifs. Dans ce cas, le coût de l’unité payante diminue lorsque le poids augmente.

Les marchandises dites lourdes seront taxées au poids brut alors que les marchandises dites légères seront taxées au volume ramené au poids. Des normes ont été établies selon le mode de transport utilisé afin de déterminer la notion de lourd ou léger. Le rapport entre le poids et le volume est l'indicateur de taxation.

• Rapport de poids volume maritime Transport Maritime • Exemple : 1 T pour 1

Rapport de poids volume maritime

Transport Maritime
Transport Maritime

Exemple :

1 T pour 1 m 3
1 T
pour
1 m 3

Pour un colis de poids brut : 6 Tonnes, et de volume 9 m3

Soit une taxation du poids équivalent c'est à dire à 9 Tonnes

 Le principe de taxation au forfait est utilisé pour les transports empotés en conteneurs

Le principe de taxation au forfait est utilisé pour les transports empotés en conteneurs FCL (Full container load) ou pour l'affrètement de véhicules routiers ou wagons Camrail. Il s'agit pour les compagnies de taxer le transport "à la boîte" c'est à dire au conteneur ou au camion

ou au wagon. Pratique et simple à calculer, il permet de comparer rapidement avec la

concurrence. Il faut néanmoins tenir compte de la nature des marchandises, de sa valeur et de

son trajet.

Lorsqu’il s’agit d’un affrètement, le fret de base se négocie en principe librement. Ces frets ne couvrent jamais le chargement et le déchargement réalisés aux frais et risques de l’affréteur. De plus, il faudra quelques fois ajouter les frais liés à une immobilisation du bateau supérieure à ce qui est autorisé (le propriétaire du bateau limite en effet les temps d’immobilisation du bateau à 24h une fois le chargement ou le déchargement effectué, ceci afin d’éviter que son bateau ne reste trop longtemps à quai par la faute de l’affréteur). On appelle ce dédommagement des « surestaries ».

 Indépendamment du prix affiché dans le tarif du transporteur, celui-ci peut vous faire supporter

Indépendamment du prix affiché dans le tarif du transporteur, celui-ci peut vous faire supporter des hausses conjoncturelles dictées par des événements commerciaux, politiques ou

économiques indépendants de sa volonté. Il vous appliquera alors des "correctifs" exprimés en % sur le fret de base.

Il existe une liste exhaustive de ces correctifs dont voici les 2 les plus utilisés

BAF (Bunker adjustment factor) : Corrige le fret de base par rapport à l'évolution du cours du baril de pétrole (principale source d'énergie du transport).

CAF (currency adjustment factor) : Corrige l'évolution de la devise de facturation du transport (souvent exprimé en monnaies fortes).

Conseil : BAF et CAF sont deux types d'ajustement qui viennent s'ajouter au fret de base soit

à la hausse, soit à la baisse. BAF (Bunker Adjustment Factor) est un correctif qui dépend de

l'évolution du prix du carburant. CAF (Currency Adjustment Factor) est un correctif qui dépend de l'évolution de la devise dans laquelle est libellé le tarif. Ces correctifs ne doivent

pas forcément être revus à la hausse. Un bon transitaire est celui qui saura vous faire profiter

02/01/2013

des éléments en votre faveur. A surveiller !

 Elle s'applique aux tarifs présentés par tranches de poids et en prix dégressifs. A

Elle s'applique aux tarifs présentés par tranches de poids et en prix dégressifs. A l'avantage du chargeur elle permet de bénéficier de l'avantage lié à la dégressivité. Le chargeur / Transitaire a tout à fait le droit de taxer sur un poids fictif pour arriver dans une tranche supérieur avec un prix au kg. inférieur s'il en résulte un coût total à son avantage

Par exemple :

o

De 300 à 500 kg : 1500 dhs / kg

o

De 501 à 1000 kg : 1.200 dhs / kg

o

On constate que pour 450 kg (450 x 1500 dhs) il vaut mieux être taxé à 501kgs (501

x 1200 dhs) soit 601.200 dhs au lieu de 675.000 dhs.

• Conseil : • Il faut toujours calculer le seuil d’accession au payant pour et

Conseil :

Il faut toujours calculer le seuil d’accession au payant pour et ce, pour optimiser la cotation du transport. La formule est la suivante :

Poids de la tranche suivante x prix au Kg

Prix de la tranche qui précède

Application numérique

501*1200

1500

400

À Partir d’un poids de 400 Kg il est judicieux de passer à la règle du payant pour

1) Présentation 2) Les tarifs aériens 3) Les frais annexes 4) L'affrètement aérien 02/01/2013

1) Présentation 2) Les tarifs aériens 3) Les frais annexes 4) L'affrètement aérien

Présentation :  De même que pour les navires Conférence, il existe une organisation internationale

Présentation :

De même que pour les navires Conférence, il existe une organisation internationale en aérien appelée IATA (International Air Transport Association) ou ATAF pour la zone-franc (France-Dom-Tom- Anciennes colonies africaines) et des outsiders. Mais la majorité des compagnies sont membres IATA et définissent ainsi les règles de tarification ainsi que de partage de l'espace aérien.

La convention de Varsovie rappelle à ces compagnies leurs obligations, principalement sur l'obligation de remettre une LTA (lettre de transport aérien) au chargeur en lieu et place de tout document de prise en charge.

Non négociable, la LTA (ou AWB = Airwaybill) matérialise le contrat de transport et couvre également les transports combinés.

Lorsque l'expéditeur est un groupeur (commissionnaire ou transitaire) il lui est délivré une LTA de groupage appelée également Master Airwaybill (MAWB).

Les tarifs aériens : • Tarif général ou General cargo : s'applique d'après un barème

Les tarifs aériens :

Tarif général ou General cargo : s'applique d'après un barème par tranches de poids. Les prix sont en général au kg taxable (voir ch.XIV) et concernent toutes sortes de

marchandises. Les tarifs IATA sont harmonisés et s'entendent d'aéroport de départ à

aéroport d'arrivée.

Tarif Corate (commodity rates) : Concerne certaines catégories de marchandises à envois fréquents et continus (périodiques, journaux médicaments, tabacs etc.)

Tarif ULD (United Load Device) pour les envois rassemblés en conteneurs de

groupage

Tarifs spéciaux : souvent "ad valorem" ou à l'unité de chargement tels les

automobiles, les oeuvres d'art ou encore les animaux vivants.

ou à l'unité de chargement tels les automobiles, les oeuvres d'art ou encore les animaux vivants.

02/01/2013

Les tarifs aériens : • Rapport de poids volume Aérien Transport Aérien • Exemple :

Les tarifs aériens :

Rapport de poids volume Aérien

Transport Aérien
Transport Aérien

Exemple :

1 T pour 6 m 3
1 T
pour
6 m 3

Pour un colis de poids brut : 2 Tonnes, et de volume 18 m3

Poids équivalent : 18/6= 3 Tonnes

Soit une taxation du poids équivalent c'est à dire à 3 Tonnes

Les frais annexes : • Concernent les prestations offertes par les Cies. Ils font l'objet

Les frais annexes :

Concernent les prestations offertes par les Cies. Ils font l'objet de codification sur la LTA On en compte environ une cinquantaine repérables par des sigles de 3 lettres.

Par exemple :

· PK (packaging) : Frais d'emballage supportés par la Cie

· FC (charges collect fee) pour les expéditions en port dû.

· UH (ULD handling) : Frais de manutention de ULD.

· LA (Live animals).

· RA : Dangerous goods surcharge

· Etc

Frais de manutention de ULD. • · LA (Live animals). • · RA : Dangerous goods

02/01/2013

L'affrètement aérien :  Consiste à louer un appareil pour un transport complet et nécessite

L'affrètement aérien :

Consiste à louer un appareil pour un transport complet et nécessite une organisation logistique appropriée.

Œuvres humanitaires

Usines "clés en main"

Opérations de masse

L'organisation d'un spectacle

La négociation se fait librement.

On distingue deux types de documents : 1) Les documents émis par les compagnies de

On distingue deux types de documents :

1)

Les documents émis par les compagnies de transport, et qui constituent une preuve de prise en charge et de transport :

En routier : La lettre de voiture CMR (consignement note ).

En ferroviaire : La lettre de voiture CIM

En aérien : La lettre de transport aérien (LTA) ou Airwaybill (awb)

En maritime : Le connaissement maritime ou Bill of lading (b/L )

2)

Les documents émis par les transitaires et/ou commissionnaires de transport :

Souvent assimilés à des attestations de prise en charge ( FCR= Forwarder carrying receipt, FBL= Forwarder Bill of lading, House Airway bill ou encore Seawaybill ),

Bien notez: o 1 jeu complet (full set) = 3 originaux + mini 3 copies

Bien notez:

o 1 jeu complet (full set) = 3 originaux + mini 3 copies

o Mention "clean" (net) signifie que le B/L ne doit comporter aucune rature ni surcharge et doit être net de réserves.

o Mention " on board " (à bord) indique la date effective de mise à bord.

Le connaissement : Le connaissement se distingue des autres titres de transport en ce sens

Le connaissement :

Le connaissement se distingue des autres titres de transport en ce

sens qu'il constitue un titre de propriété vis à vis du transporteur

qui ne remettra la marchandise qu'au destinataire apparaissant sur le B/L et porteur d'au moins un original. Les originaux sont "négociables" c'est à dire qu'ils sont

transmissibles par endossement.

4 possibilités d’utilisation du connaissement : • A personne dénommée ou « Straight consigned »:

4 possibilités d’utilisation du connaissement :

A personne dénommée ou « Straight consigned »:

Forme non négociable. Seul le destinataire peut retirer la marchandise.

A ordre ou « to Order »:

Le destinataire la possibilité de transmettre le B/L après l’avoir endossé. Cas du Credoc par exemple.

A ordre de l’expéditeur « To order to shipper »:

Seul l’expéditeur peut récupérer la marchandise

A ordre de et endossé à blanc ou « To order, blank endorsed »:

LA marchandise peut être livrée à n’importe quel porteur du connaissement

• Situation géographique; • Temps disponible; • Nature de la marchandise; • Risque de dommage

Situation géographique;

Temps disponible;

Nature de la marchandise;

Risque de dommage et de vol;

Coût du transport.

• Facteurs influençant les coûts de transport : – Distance à parcourir Coût Distance 02/01/2013

Facteurs influençant les coûts de transport :

Distance à parcourir

Coût
Coût

Distance

• Facteurs influençant les coûts de transport : Distance à parcourir – Poids – Coût

Facteurs influençant les coûts de transport :

Distance à parcourir – Poids – Coût par livre
Distance à parcourir
– Poids
Coût par livre

Poids de l’expédition

• Facteurs influençant les coûts de transport : – Distance à parcourir – Poids –

Facteurs influençant les coûts de transport :

Distance à parcourir

Poids

Densité

Coût par livre
Coût par livre

Densité de l’expédition

• Facteurs influençant les coûts de transport : – Distance à parcourir; – Poids; –

Facteurs influençant les coûts de transport :

Distance à parcourir;

Poids;

Densité;

Facilité de rangement («rangeabilité»);

Manutention requise;

Responsabilité;

Marché destination (back-haul / deadheaded).

choix du transitaire dépend de la nature de votre produit, de sa destination et de

choix du transitaire dépend de la nature de votre produit, de sa destination et de votre stratégie:

Si vous êtes importateur

Vous aurez intérêt à vous adresser à un commissionnaire spécialisé en douane expérimenté. En effet, le dédouanement sera l’opération la plus critique pour vous.

Si vous êtes exportateur

Vous choisirez le transitaire ou le commissionnaire qui propose le prix le moins cher si votre marchandise a une valeur peu élevée.

Par contre vous allez privilégier la rapidité, la sécurité et la qualité de services dans le cas

contraire

Si vous cherchez à diminuer vos coûts

Vous choisirez un seul transitaire à qui vous confierez toutes vos opérations de transport

afin de bénéficier de prix plus intéressants lorsque vos volumes sont grands et réguliers.

Vous pourrez également mettre en concurrence plusieurs transitaires ponctuellement lorsque vos volumes sont irréguliers.

Consignor : cordonnées de l’éxpéditeur.si vous utilisez un commissionnaire de transport ,il serait souhaitable que
Consignor : cordonnées de
l’éxpéditeur.si vous utilisez un
commissionnaire de transport ,il
serait souhaitable que celui-ci
apparaisse sur le connaissement
comme chargeur pour le
Notify address =adress : la compagnie
maritime va., à l’arrivée des
marchandises notifier qui de droit (le
destinataire ou une tierce personne ou un
intermédiaire financier ) par le biais d’un
avis d’arrivée ,sans s’occuper du
destinataire (consigne ) indiqué.Place of Receipt :
Lieu oû le conteneur a
compte Consigned de vous-même(partage to order of=
Cordonnées des résponsabilités. de l’établissement
été présenté pour empotage (si emballeur
: adresse de l’emballeur ).
Ocean notifié vessel=navire lors de l’arrivée de la
océanique marchandise. : Le nom La du gestion navire des
(un endos seul le titre navire du document de désigné).Le propriété va de générer la
numéro de voyage marchandise. est essentiel
Port of discharge = Port de
déchargement
Port of Loading = Port de départ : les
indications à porter dans ces causes
Measurement: Cubage des
Place of délivery= Lieu final de
livraison : Les indications à porter dans marchandies ‘n’est pas
Marks and numbers = N° du
Number and kind of Packages :
varient en fonction de l’Incoterm, du
complété lorsqu’il s’agit d’un
conteneur +N° du plomb (le cas
Description of goods;formule STC:
crédoc, du contrat de transport….
conteneur complet).
échéant) si cartons
said to contained : Cette formule
Dans tous les cas,attention de ne pas
cette case varient en fonction de
l’Incoterm, du crédoc, du contrat de
transport.
,palettes(colis):
les marques des
«
disent contenir »dégage la compagnie
confondre « port de départ »et « port
colis.
de toute responsabilité quant au contenu
d’embarquement »,ni
Freight payable at
: Fret payable à
« lieu de
des conteneurs ou des colis.sont indiqués
destination »et « port
« port de départ » ou « port de
d’arrivée »
dans cette partie : le descriptif des
destination » selon l’Incoterm.
marchandises tel qu’il est spécifié dans le
crédoc(avec les mêmes fautes).le numéro
du crédoc (et souvent les références du
contrat ) et,selon l’Incoterm ,la mention
« fret prepaid » ou « fret collect ».
1)Port of discharge = Port de déchargement 2) Port of Loading = Port de départ

1)Port of discharge = Port de déchargement 2) Port of Loading = Port de départ : les indications à porter dans ces causes varient en fonction de l’Incoterm, du crédoc, du contrat de transport….Dans tous les cas,attention de ne pas confondre « port de départ »et « port d’embarquement »,ni « lieu de destination »et « port d’arrivée » 3)Ocean vessel=navire océanique : Le nom du navire (un seul navire désigné).Le numéro de voyage est essentiel

4)Notify address =adress : la compagnie maritime va., à l’arrivée des marchandises notifier qui de droit (le destinataire ou une

tierce personne ou un intermédiaire financier ) par le biais d’un avis d’arrivée ,sans s’occuper du destinataire (consigne ) indiqué. 5)Place of Receipt : Lieu oû le conteneur a été présenté pour empotage (si emballeur : adresse de l’emballeur ). 6)Marks and numbers = N° du conteneur +N° du plomb (le cas échéant) si cartons ,palettes(colis): les marques des colis. 7)Consigned to order of= Cordonnées de l’établissement notifié lors de l’arrivée de la marchandise. La gestion des endos du document va générer le titre de propriété de la marchandise.

8)Place of délivery= Lieu final de livraison : Les indications à porter dans cette case varient en fonction de l’Incoterm, du crédoc, du contrat de transport. 9)Consignor : cordonnées de l’éxpéditeur.si vous utilisez un commissionnaire de transport ,il serait souhaitable que celui-ci apparaisse sur le connaissement comme chargeur pour le compte de vous-même(partage des résponsabilités. 10)Freight payable at : Fret payable à « port de départ » ou « port de destination » selon l’Incoterm. 11)Number and kind of Packages : Description of goods;formule STC: said to contained : Cette formule « disent

contenir »dégage la compagnie de toute responsabilité quant au contenu des conteneurs ou des colis.sont indiqués dans cette

partie : le descriptif des marchandises tel qu’il est spécifié dans le crédoc(avec les mêmes fautes).le numéro du crédoc (et

souvent les références du contrat ) et,selon l’Incoterm ,la mention « fret prepaid » ou « fret collect ». 12)Measurement: Cubage des marchandies ‘n’est pas complété lorsqu’il s’agit d’un conteneur complet).

4)Lieu prévu pour la livraison de la marchandise : permet de fixer une adresse de

4)Lieu prévu pour la livraison de la marchandise : permet de fixer une adresse de livraison différente du siège sociale du destinataire sauf mention expresse sur la lettre de voiture (droit de disposition conféré à l’acheteur), le destinataire ne peut demander la livraison (à ses frais ) en un autre lieu , qu’après présentation de la marchandise au lieu prévu.

5)Documents annéexés : ) les documents mentionnés dans cette case (principalement ceux nécessaires au
5)Documents annéexés : ) les
documents mentionnés dans
cette case (principalement ceux
nécessaires au dédouanement)
sont placés sous la
responsabilité du transporteur,
10) peut être utilisé : pour
4)Lieu et date de la prise en
charge de la marchandise :
qui est aussi responsable de leur
convenir d’un délai de transport
utilisation correcte, mais
Natute de la marchandise : les
8) Mode d’emballage : toute
transporteur (la CMR sur n’en prévoyant pas),
date à partir da la quelle court le
na pas à les vérifier.
réserves du
6) Marque et numéro,7) nombre
délai de de colis livraison, :le transporteur et le délai est de tenu
60jours de vérifier au-delà ces informations. duquel la En
marchandise l’absence est de réserves, réputée perdue. il est réputé
mention intermédiaire peut être
une déclaration de
l’état des marchandises pour des faire
employée
valeur, ou d’intérêt spécial à la
emballages
doivent être
explicitement acceptées livraison, par afin de dépasser les
limites d’indemnisations fixées
l’expéditeur.
avoir pris en charge les
marchandises en bon état
par la convention.
02/01/2013

2)Destinataire : ) désigne la personne à qui la marchandise sera remise à l’arrivée, la lettre de voiture n’étant pas négociable.

2) désigne la personne à qui la marchandise sera remise à l’arrivée, la lettre de

2) désigne la personne à qui la marchandise sera remise à l’arrivée, la lettre de voiture n’étant pas négociable.

3)

mention expresse sur la lettre de voiture (droit de disposition conféré à l’acheteur), le

destinataire ne peut demander la livraison (à ses frais ) en un autre lieu , qu’après présentation

de la marchandise au lieu prévu. 4) date à partir da la quelle court le délai de livraison, et le délai

de 60jours au-delà duquel la

marchandise est réputée perdue. 5) les documents mentionnés dans cette case (principalement ceux nécessaires au dédouanement)

sont placés sous la responsabilité du transporteur, qui est aussi responsable de leur utilisation

sauf

permet de fixer une adresse de livraison différente du siège sociale

du destinataire

correcte, mais na pas à les vérifier.

6+7) le transporteur est tenu

de vérifier ces informations. En l’absence de réserves, il est réputé

avoir pris en charge les marchandises en bon état.

8) toute mention intermédiaire peut être employée.

être

explicitement acceptées par l’expéditeur. 10) peut être utilisé : pour convenir d’un délai de transport (la CMR n’en prévoyant pas), pour faire une déclaration de valeur, ou d’intérêt spécial à la livraison, afin de dépasser les limites d’indemnisations fixées par la convention.

9)

les

réserves

du

transporteur

sur

l’état

des

marchandises

des

emballages

doivent

2) Non, adresse, pays et numéro de téléphone du destinataire 1) non, adresse et pays

2) Non, adresse, pays et numéro de téléphone du

destinataire

adresse, pays et numéro de téléphone du destinataire 1) non, adresse et pays de l’expéditeur. 7)

1) non, adresse et pays de l’expéditeur.

7) A remplir en cas d’expédition 3) L’agent émetteur doit être agrée auprès, selon le
7) A remplir en cas d’expédition
3) L’agent émetteur doit être
agrée auprès, selon le cas, de
6) Permet de signaler quels en frais valeur déclarée.
seront réglés au départ et
ceux
L’IATA ou de L’ATAF. 4) Utilisé en cas de transports
qui seront
payés à l’arrivée.
successifs.
5) Cette monnaie sera utilisée
8) Valeur d’assurance,
fixée par
9) Tous renseignements
sur toute la LTA
pour les calculs
l’expéditeur lorsqu’il demande
10) La désignation exacte de la
utiles au transport ne
figurant pas dans les autres
rubriques.
de prix
une assurance sur la police tiers-
chargeur de la compagnie.
marchandise transportée est une
exigence encore plus importante
aujourd’hui, avec le
renforcement de la sureté.
12) Codes et montants des
frais annexes.
11) Une colonne pour les
frais payés, une colonne
pour les frais dus, selon
les indications des cases 6
13) Signature obligatoire.
02/01/2013
1)non, adresse et pays de l’expéditeur. 2)Non, adresse, pays et numéro de téléphone du destinataire

1)non, adresse et pays de l’expéditeur. 2)Non, adresse, pays et numéro de téléphone du destinataire 3)L’agent émetteur doit être agrée auprès, selon le cas, de L’IATA ou de L’ATAF.

4)Utilisé en cas de transports successifs.

5)Cette monnaie sera utilisée sur toute la LTA pour les calculs de prix 6)Permet de signaler quels frais seront réglés au départ et ceux qui seront payés à l’arrivée.

7)A remplir en cas d’expédition en valeur déclarée. 8)Valeur d’assurance, fixée par l’expéditeur lorsqu’il demande une assurance sur la police tiers- chargeur de la compagnie. 9) Tous renseignements utiles au transport ne figurant pas dans les autres rubriques. 10) La désignation exacte de la marchandise transportée est une exigence encore plus importante aujourd’hui, avec le renforcement de la sureté. 11)Une colonne pour les frais payés, une colonne pour les frais dus, selon les indications des cases 6 12)Codes et montants des frais annexes.

13)Signature obligatoire.

02/01/2013

02/01/2013

02/01/2013
02/01/2013

02/01/2013

02/01/2013
02/01/2013

02/01/2013

02/01/2013
126, Ambassadeur Ben Aïcha 1er étage n°2 Roches Noires Casablanca Tél. : 05 22 24
126, Ambassadeur Ben Aïcha 1er étage n°2 Roches Noires Casablanca Tél. : 05 22 24

126, Ambassadeur Ben Aïcha 1er étage n°2

Roches Noires Casablanca

Tél. : 05 22 24 17 19 - 05 22 24 18 24

Fax : 05 22 24 18 19

M. Mohammed Ezzahraoui, Administrateur GSM : 06 61 33 93 56 Mail : ezzahraoui1@menara.ma