Vous êtes sur la page 1sur 52

TABLE DES MATIERES

SIGLES ET ABREVIATIONS

ii

LISTE DES TABLEAUX

iii

LISTE DES GRAPHIQUES

iv

RESUME .........................................................................................................

1

INDICATEURS DE SUIVI DE LA PAUVRETE

3

 

PROFIL SANITAIRE

6

Partie I : DEMARCHE METHODOLOGIQUE

9

1.1

Introduction

9

  • 1.2. Présentation de la méthodologie utilisée pour la mise à jour des données

...............

9

 

...................................................................

  • 1.2.1. Sélection des indicateurs

9

  • 1.2.2. Sources d’information et méthode de collecte

.......................................

10

  • 1.3. Rappel des concepts à utiliser et des méthodologies de calculs

11

 

..................................................................

  • 1.3.1. Définition des concepts

11

  • 1.3.2. Méthode de calcul des indicateurs

12

Partie II : SITUATION SANITAIRE A MADAGASCAR EN 2001

17

 
  • 2.1. Utilisation de service par la population

17

 
  • 2.1.1. Consultation externe

17

.................................................................

  • 2.2. Activités destinées aux enfants

18

 
  • 2.2.1. Couverture vaccinale des enfants de 0 à 11 mois

18

  • 2.2.2. Surveillance de la croissance

19

....................................................................

  • 2.3. Activités destinées à la mère

20

 
 

................................................................

  • 2.3.1. La consultation prénatale

20

  • 2.3.2. Accouchement dans les Formations sanitaires

21

  • 2.3.3. ...............................................................

La consultation postnatale

23

21

 

Partie III : ANALYSE DU PROFIL SANITAIRE

  • 3.1. Indicateurs d’impact : état de santé de la

23

 
  • 3.1.1. Etat de santé de la population en général

23

  • 3.1.2. Etat de santé des enfants

24

  • 3.1.3. Etat de santé de la mère

24

3.2

Indicateurs de résultats : activités des formations sanitaires

27

.....................................................................

  • 3.2.1. Utilisation de service

27

  • 3.2.2. Activités destinées aux enfants

29

  • 3.2.3. Les activités destinées à la mère

31

  • 3.2.4. Utilisation des hôpitaux de district (CHD)

33

  • 3.2.5. Le SIDA et les infections sexuellement

34

3.3.

Indicateurs de ressources

35

  • 3.3.1. Ressources financières

35

  • 3.3.2. Ressources humaines

37

  • 3.3.3. Infrastructures

38

Partie IV : CONCLUSIONS ET RECOMMANDATIONS

40

 

Partie V : STATISTIQUES DE BASE

42

i

SIGLES ET ABREVIATIONS

ATT

: Vaccin anti-tétanique

BCG

: Vaccin contre le bacille de Calmette et Guérin

CHD

: Centre hospitalier de district

CHR

: Centre hospitalier régional

CHU

: Centre hospitalier universitaire

CPN

: Consultation prénatale

CSB

: Centre de santé de base

DCPE

: Document cadre de politique économique

DIRDS

: Direction inter-régionale de développement sanitaire

DSRP

: Document stratégique de réduction de la pauvreté

DTCP

: Vaccin contre la diphtérie, le tétanos , la coqueluche et la poliomyélite

EDS

: Enquête démographique et de santé

EPM

: Enquête permanente auprès des ménages

ET

: Ecart-type

FE

: Femmes enceintes

FS

: Formation sanitaire

HTA

: Hypertension artérielle

INSTAT

: Institut National de la Statistique

ISF

: Indice synthétique de fécondité

IST

: Infection sexuellement transmissible

LNR

: Laboratoire National de Référence

MICS

: Multiple indicators cluster survey

NAC

: Nutrition à assise communautaire

Nb

: Nombre

ND

: Non disponible

P/A

: Poids par âge

P/T

: Poids par taille

PEV

: Programme élargi de vaccination

PF

: Planification familiale

PFA

: Paralysie flasque aiguë

PFU

: Participation financière des usagers

PNUD

: Programme des Nations Unies pour le Développement

RGPH

: Recensement général de la population et de l'habitat

SIDA

: Syndrome Immuno- déficitaire acquise

SISG

: Service des Informations Sanitaires pour la Gestion

SNE

: Surveillance des Nourrissons et des Enfants

SSD

: Service de santé de district

TOM

: Taux d’occupation moyenne des lits

TRO

: Thérapie par réhydratation orale

ii

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 01 : Indicateurs de suivi de la pauvreté avec la méthode de suivi, les sources et la périodicité. Tableau 02 : Profil sanitaire de Madagascar 1997 à 2001. Tableau 03 : Liste des indicateurs et leur mode de calcul. Tableau 04 : Indicateurs d’impact sur la population générale 1997-2000. Tableau 05 : Indicateurs d’impact sur l’état de santé des enfants. Tableau 06 : Indicateurs d’impact sur l’état de santé de la mère. Tableau 07 : Indicateurs de résultats des Formations sanitaires. Tableau 08 : Nombre de séropositifs parmi les testés et pourcentage de Séropositivité

1997-2001.

Tableau 09 : Indicateurs de ressources 1997-2001. Tableau 10 : Evolution du budget total santé par rapport au budget général total de l’Etat. Tableau 11 : Evolution générale du budget de fonctionnement santé (Hors solde) par rapport au Budget de fonctionnement total de l’Etat (Hors solde). Tableau 12 : Répartition par niveau du budget de fonctionnement Santé en milliers de Fmg. Tableau 13 : Pourcentage du Budget d’Investissement Santé (BIS) par rapport au Budget total d’Investissement de l’Etat (BTIE). Tableau 14 : Evolution des effectifs du personnel de santé du secteur public par catégories. Tableau 15 : Evolution du nombre de Centre de santé de base (CSB) publics et privés. Tableau 16 : Evolution de l’effectif des CHD1. Tableau 17 : Pourcentage de Service de Santé de District (SSD) possédant au moins une antenne chirurgicale. Tableau 18 : Taux de couverture par les différentes activités de prestations. Tableau 19 : Proportion des 10 principales causes de morbidité en consultation externe des CSB. Tableau 20 : Indicateurs en Santé de la reproduction. Tableau 21 : Participation financière des usagers au niveau des CSB publics. Tableau 22 : Lutte contre la peste. Tableau 23 : Lutte contre la tuberculose. Tableau 24 : Tendance épidémiologique de la lèpre à Madagascar. Tableau 25 : Diagnostic de présomption de paludisme sur les 27 SSD des hautes terres centrales. Tableau 26 : Evolution des nouveaux cas et des accouchements dans les CSB. Tableau 27 : Evolution du nombre de jours d’hospitalisation, des accouchements et des césariennes dans les CHD, par province. Tableau 28 : Evolution du nombre de lits par province et par type d'établissement dans les CHD. Tableau 29 : Taux de couverture en BCG (%). Tableau 30 : Taux de couverture en DTC3 (%). Tableau 31 : Taux de couverture en POLIO 3(%). Tableau 32 : Taux de couverture en Antirougeoleux (%).

iii

LISTE DES GRAPHIQUES

Graphique 01 : Taux d'utilisation de la Consultation Externe par Province au niveau des CSB Année

2001.

Graphique 02 : Taux de couverture vaccinale des enfants de 0 à 11 mois en DTC3 par Province au niveau des CSB Année 2001. Graphique 03 : Taux de couverture vaccinale des enfants de 0 à 11 mois en ATR par Province au niveau des CSB Année 2001. Graphique 04 : Nombre de cas de rougeole par Province au niveau des CSB Année 2001. Graphique 05 : Taux d’utilisation de la SNE des enfants de 0 à 3 ans par province au niveau CSB 2001.

Graphique 06 : Taux d’utilisation de la Consultation prénatale par province au niveau CSB 2001. Graphique 07 : Taux d’utilisation de la maternité au niveau CSB par province 2001. Graphique 08 : Taux d’utilisation de la consultation postnatale par province au niveau CSB 2001. Graphique 09 : Ratio CSB/population par Province Année 2001. Graphique 10 : Evolution du taux de couverture des enfants de 0 à 11 mois complètement vaccinés et en anti-rougeoleux. Graphique 11 : Evolution de la consultation externe au niveau CSB de 1998 à 2001. Graphique 12 : Evolution du taux d’utilisation de la consultation externe par province au niveau CSB

1998-2001.

Graphique 13 : Evolution du taux de couverture vaccinale en DTC3 par province au niveau CSB 1998-

2001.

Graphique 14 : Evolution du taux de couverture vaccinale en antirougeoleux et du nombre de cas de

rougeole 1998-2001. Graphique 15 : Evolution du taux de couverture vaccinale en antirougeoleux par province au niveau CSB 1998-2001.

Graphique 16 : Evolution du taux de couverture en SNE des enfants de 0 à 3 ans par province au niveau CSB 1998-2001. Graphique 17 : Evolution du taux d’utilisation de la consultation prénatale par province au niveau CSB

1998-2001.

Graphique 18 : Evolution du taux d’utilisation de la consultation prénatale et du nombre d’accouchements dans les CSB 1998-2001. Graphique 19 : Evolution du nombre des accouchements par province au niveau CSB et CHD 1998-

2001.

Graphique 20 : Evolution du taux d’utilisation de la consultation postnatale par province au niveau CSB.

Graphique 21 : Evolution du taux de césarienne et du nombre de CHD2. Graphique 22 : Individus infectés par le VIH et cas de SIDA à Madagascar. Graphique 23 : Etude comparative de l’évolution du taux d’utilisation de la consultation externe au niveau CSB et le ratio médecins publics population.

iv

RESUME

Le Tableau de Bord Social du secteur santé a été conçu et mis à jour de façon périodique pour servir d’outil de suivi et d’évaluation des progrès réalisés en matière de développement sanitaire dans le cadre de la lutte contre la pauvreté. Les indicateurs y figurant ont été sélectionnés en tenant compte des besoins des intervenants en matière de développement sanitaire, notamment les indicateurs de suivi dans le DSRP (Document de Stratégies de Réduction de la Pauvreté) et ceux recommandés par les consultations successives dans ce sens.

Pour la situation de l’année 2001, seuls les indicateurs de résultats ou activités sont disponibles, étant donné qu’aucune enquête nationale n’a été effectuée pour cette année. L’utilisation de la consultation externe a légèrement diminuée par rapport à l’année 2000 (48,9% pour 2000 et 46,5% pour 2001). Presque tous les taux d’utilisation de service ont présenté une légère baisse pour l’année 2001. Ce qui est surtout alarmant: c'est l’utilisation des services de la maternité où seulement une femme sur cinq accouche. L’analyse par province a mis en évidence que Toliary, Mahajanga et Toamasina sont celles qui ont les taux d’utilisation les plus bas. Il est à remarquer que cette légère diminution de l’utilisation de services coïncide avec le recrutement de presque 1000 médecins auprès des CSB.

Une analyse des tendances des résultats de 1997 à 2001 a été effectuée dans ce tableau de bord.

Concernant l’état de santé de la population en générale, l’espérance de vie à la naissance n’a gagné que 1,5 ans en 5 ans.

Pour la santé des enfants, les taux de mortalité infantile et infanto-juvénile se sont améliorés. Leur état nutritionnel s'est aussi amélioré sauf pour les malnutritions chroniques modérées et sévères; reflet du retard de croissance, qui se sont aggravées. Les taux de couvertures vaccinales ont augmenté mais demeurent encore loin des 80% nécessaires pour une couverture de la population infantile contre les éventuelles épidémies.

Pour la santé de la mère, la consultation prénatale a stagné tandis que la prévalence contraceptive a augmenté allant de 9,7% en 1997 à 11,8% en 2001.

En ce qui concerne les indicateurs de résultats auprès des services de santé, la consultation externe, qui est le reflet de l’utilisation des services sanitaires par la population en générale, a augmenté de 1998 à 2000 allant de 38% à 48,9%. Cependant une légère baisse a été constatée en 2001. Presque toutes les utilisations de services ont augmenté de la même façon entre 1998 et 2001 tant pour les activités destinées aux enfants qu’aux mères.

Toutefois, il est inquiétant de constater que l’utilisation des services de la maternité a diminué d’année en année (174 007 accouchements en 1998 et 158 579 en 2001). Une étude permettant de déceler les facteurs à l’origine de ce phénomène serait intéressante. L’analyse des tendances par province a montré que Toliary, Mahajanga et Toamasina sont celles dont les utilisations de services sont les plus bas malgré une tendance à la hausse dans le temps.

Pour le VIH et le SIDA, le nombre de cas de séropositifs parmi les cas testés augmente petit à petit pour atteindre 271 à la fin de l’année 2001. Certes, le chiffre est encore assez bas, mais cette situation ressemble à celle des pays d’Afrique à haute prévalence il y a 5 ans. Le nombre de CHD2 qui sont les hôpitaux capables de prendre en charge les cas chirurgicaux est passé de 40 en 1997 à 49 en 2001. En parallèle, le taux de césarienne a aussi augmenté allant de 23,3% en 1998 à 34,4 en 2001 : situation encore insuffisante pour combattre la mortalité maternelle au cours de l’accouchement.

1

Les ressources pour la santé n’ont pas cessé d’augmenter d’année en année, tant pour les ressources humaines, infrastructures que financières. Cependant, les résultats au niveau des services et l’impact sur l’état de santé de la population qui se sont certes améliorés n’ont pas suivi cette augmentation des ressources. Il serait alors temps de bien identifier les stratégies les plus efficientes pour améliorer cet état de santé de la population.

2

INDICATEURS DE SUIVI DE LA PAUVRETE

Tableau

1 :

Indicateurs de suivi périodicité.

de

la pauvreté avec la méthode de suivi,

les sources et

la

 

Méthode de

   

Indicateurs

suivi

Sources

Périodicité

1-1- Etat de santé de la population :

1-1-1- Etat de santé de la population en général

Taux brut de natalité

Enquête

EDS

5

ans

Taux brut de mortalité

Enquête

RGPH

10

ans

Espérance de vie à la naissance

Enquête

INSTAT

5

ans

% de la population dans un rayon de 5km ou à 1 heure de marche d’un CSB

Enquête

MINSAN

3

ans

Consommation de sel iodé au niveau national

Enquête

MICS

5

ans

Risque annuel d’infection tuberculose

Enquête

MINSAN

10

ans

1-1-2- Etat de santé des enfants

     

Taux de mortalité infantile

Enquête

EDS/MICS

3

ans

Taux de mortalité infanto-juvénile

Enquête

EDS/MICS

3

ans

Proportion de nouveau-nés < 2500 g (%)

Enquête

EDS/MICS

3

ans

Taux d'insuffisance pondérale modérée 0 à 59 mois (%)

Enquête

EPM/MICS

2

ans

Taux d'insuffisance pondérale sévère 0 à 59 mois (%)

Enquête

EPM/MICS

2

ans

Taux de malnutrition aiguë, sévère(0-59 mois)

Enquête

EPM/MICS

 

2ans

Taux de malnutrition aiguë, modérée(0-59 mois)

Enquête

EPM/MICS

2

ans

Taux de malnutrition chronique, modérée (0-59 mois)

Enquête

EPM/MICS

2

ans

Taux de malnutrition chronique sévère (0-59 mois)

Enquête

EPM/MICS

2

ans

Taux de couverture des enfants complètement vaccinés (%)

Enquête

EDS/EPM

2

ans

Taux de couverture vaccinale en anti-rougeoleux (%)

Enquête

EDS/EPM

2

ans

Taux d’utilisation de la TRO

Enquête

EDS/MICS

3

ans

1-1-3- Etat de santé de la mère

     

3

Taux de mortalité maternelle

Enquête

EDS

  • 5 ans

 

Méthode de

   

Indicateurs

suivi

Sources

Périodicité

Indice synthétique de fécondité

Enquête

EDS

  • 5 ans

Femmes vues en CPN par pers qualifiée (%)

Enquête

EDS/MICS

  • 3 ans

Taux de prévalence de l’anémie chez les mères (3 ans)

Enquête

EDS

  • 5 ans

légère

     

modérée

     

sévère

     

Taux de prévalence contraceptive, méthode moderne,

 

EDS/EPM/

 

toutes les femmes (%)

Enquête

MICS

  • 2 ans

Taux de prévalence contraceptive, méthode moderne, femmes en union (%)

Enquête

EDS/EPM/MICS

  • 2 ans

Accouchement assisté par un personnel qualifié

Enquête

EDS/MICS

  • 3 ans

1-1-4- Etat de santé des jeunes

     

Taux de fécondité (15-19 ans)

Enquête

EDS

  • 5 ans

1-2- Activités des Formations sanitaires :

Taux d'utilisation de la consultation externe des CSB

Rapport

MINSAN

Annuel

Taux d’utilisation de la consultation prénatale

Rapport

MINSAN

Annuel

Taux d’utilisation de la consultation postnatale

Rapport

MINSAN

 

Taux de couverture vaccinal des enfants <1an en DTC3

Rapport

MINSAN

Annuel

Taux de couverture vaccinal des enfants <1an en anti- rougeoleux

Rapport

MINSAN

Annuel

Nombre d'accouchements dans les FS (CSB et CHD)

Rapport

MINSAN

Annuel

Proportion de nouveau-nés < 2500 g (publique et privé )

Rapport

MINSAN

Annuel

4

Nombre de cas de choléra déclaré

Rapport

MINSAN

Annuel

Taux d'utilisation de la surveillance de la croissance 0-3 ans

Rapport

MINSAN

Annuel

 

Méthode de

   

Indicateurs

suivi

Sources

Périodicité

Taux d'occupation moyen des lits au niveau CHD (%)

Rapport

MINSAN

Annuel

Nombre de cas de SIDA déclarés

Rapport

MINSAN

Annuel

Nombre cumulé de cas de séropositifs

Rapport

MINSAN

Annuel

Nombre de cas de rougeole par an

Rapport

MINSAN

Annuel

Nombre de cas de PFA

Rapport

MINSAN

Annuel

Nombre de cas de tétanos néonatal par an

Rapport

MINSAN

Annuel

1-3- Ressources pour la santé :

Part du budget de fonctionnement santé sur le budget de fonctionnement général

Rapport

MINSAN

Annuel

Part du budget de fonctionnement personnel de santé sur le budget général

Rapport

MINSAN

Annuel

Ratio CSB population

Rapport

MINSAN

Annuel

Ratio Médecins publics population

Rapport

MINSAN

Annuel

Ratio Dentiste population

Rapport

MINSAN

Annuel

Ratio Infirmier population

Rapport

MINSAN

Annuel

Ratio sage-femme population

Rapport

MINSAN

Annuel

Ratio sites PF pour 100 000 Habitants

Rapport

MINSAN

Annuel

5

PROFIL SANITAIRE

Tableau 2 : Profil sanitaire de Madagascar 1997 à 2001

Indicateurs

1997

1998

1999

2000

1-1- Etat de santé de la population :

1-1-1- Etat de santé de la population en général

Taux brut de natalité

42,3%0

nd

nd

nd

Taux brut de mortalité

13%0

nd

nd

nd

Espérance de vie à la naissance

57,5

57,9

52,2

57,9

Espérance de vie à la naissance

54,1

nd

55,1

55,6

% de la population dans un rayon de 5km ou à 1 heure de marche d’un CSB

nd

nd

nd

58%

Consommation de sel iodé au niveau national

73%

nd

nd

76%

Risque annuel d’infection tuberculose

1,50%

nd

nd

nd

1-1-2- Etat de santé des enfants

       

Taux de mortalité infantile

91%0

85%0

nd

85%0

Taux de mortalité infanto-juvénile

148%0

nd

nd

136%0

Proportion de nouveau-nés < 2500 g (%)

14,30%

nd

nd

10,60%

Taux d'insuffisance pondérale modérée 0 à 59 mois (%)

45,50%

nd

33,10%

22%

Taux d'insuffisance pondérale sévère 0 à 59 mois (%)

18,50%

nd

11,10%

11,10%

Taux de malnutrition aiguë, sévère(0-59 mois)

16,40%

nd

13,70%

9,10%

Taux de malnutrition aiguë, modérée(0-59 mois)

5%

nd

4,60%

4,60%

Taux de malnutrition chronique, modérée (0-59 mois)

49,30%

nd

48,60%

22,60%

Taux de malnutrition chronique sévère (0-59 mois)

28,70%

nd

26%

26%

Taux de couverture des enfants complètement vaccinés (%)

36,20%

nd

32,40%

44,40%

Taux de couverture vaccinale en anti-rougeoleux (%)

46%

nd

38,20%

55,10%

Taux d’utilisation de la TRO

47,40%

nd

nd

34,80%

1-1-3- Etat de santé de la mère

       

Taux de mortalité maternelle(/100000 NV)

488

nd

nd

nd

Indice synthétique de fécondité

5,97

nd

nd

nd

Femmes vues en CPN par pers qualifiée (%)

77%

nd

68,80%

71%

Taux de prévalence de l’anémie chez les mères (3 ans)

       

légère

29,90%

nd

nd

nd

modérée

10,90%

nd

nd

nd

6

sévère

0,90%

nd

 

nd

 

nd

Indicateurs

1998

1999

 

2000

 

2001

Taux de prévalence contraceptive, méthode moderne, toutes les femmes (%)

7,3%

nd

 

13%

 

nd

Taux de prévalence contraceptive, méthode moderne, femmes en union (%)

9,7%

nd

 

13%

 

11,8%

Accouchement assisté par un personnel qualifié

47,30%

nd

 

nd

 

46,20%

1-1-4- Etat de santé des jeunes

Taux de fécondité (15-19 ans) (0 à 4 a avant enquête)

173%0

nd

 

nd

 

nd

1-2- Activités des Formations sanitaires :

Taux d'utilisation de la consultation externe des CSB

38%

42%

48,90%

 

46,50%

Taux d’utilisation de la consultation prénatale

58,20%

59,90%

63,10%

 

59,80%

Taux d’utilisation de la consultation postnatale

40,60%

47,30%

60,20%

 

63,7%

Taux de couverture vaccinal des enfants <1an en DTC3

60,50%

70,90%

81,50%

 

79%

Taux de couverture vaccinal des enfants <1an en anti-R

61,50%

72,90%

81,50%

 

78,80%

Nombre d'accouchements dans les FS (CSB et CHD)

174007

165294

164278

 

157897

Proportion de nouveau-nés < 2500 g (publique et privé )

8,60%

8,60%

8,50%

 

8,20%

Nombre de cas de choléra déclaré

0

9783

29291

 

nd

Taux d'utilisation de la surveillance de la croissance 0-3 ans

34%

36,30%

43,70%

 

45,02%

Taux d'occupation moyen des lits au niveau CHD (%)

30,20%

35,40%

33,5%

 

32,8%

Nombre de cas de SIDA déclarés

1

0

 

5

 

3

Nombre cumulé de cas de séropositifs

234

245,00

 

261

 

271

Nombre de cas de rougeole par an

10147

14494

 

15930

 

14954

Nombre de cas de PFA

nd

28

 

22

 

32

Nombre de cas de tétanos néonatal par an

38

26

 

16

 

12

Taux de césarienne

23,3%

28%

33,5%

 

34,4%

1-3- Ressources pour la santé :

Indicateurs

1997

 

1998

1999

2000

2001

Part du budget de fonctionnement santé sur le budget de fonctionnement général (hors solde)

8,88%

 

7,57%

7,34%

6,5%

nd

Part du budget de fonctionnement total santé sur le budget général

8,23%

 

8,03%

9,19%

10,16%

nd

Ratio CSB population

nd

 

1/5502

1/5610

1/5574

1/5549

Ratio Médecins publics population

1/13 709

1/11 641

1/11 528

1/10 938

1/6 692

Ratio Dentiste population

1/157107

1/184882

1/195196

1/200661

1/128275

7

Ratio Infirmier population

1/3 229

1/3 425

1/3 472

1/3 509

1/3 249

Ratio sage-femme population

1/9 375

1/9 965

1/10 136

1/10 088

1/11 110

8

Partie I : DEMARCHE METHODOLOGIQUE

1.1 Introduction

Madagascar a fait de la réduction de la pauvreté son but essentiel depuis 1997. Celle-ci a comme principes directeurs l’opérationalisation du concept de développement humain durable, la lutte contre la pauvreté sous toutes ses formes, la bonne gouvernance et la participation active de toute la population. C’est ainsi qu’a été élaboré le Document stratégique de réduction de la pauvreté (DSRP) qui remplacera désormais le Document Cadre de Politique Economique (DCPE).

Le DSRP prend largement en considération le volet social ; principalement l’éducation, la santé, l’accès à l’eau et l’assainissement. L’axe stratégique fondamental des secteurs sociaux est défini comme le développement des services essentiels de base (éducation, santé, eau potable) et l’élargissement des filets de sécurité au bénéfice des couches les plus vulnérables de la population. En effet, des actions ayant des impacts certaines ont été entreprises depuis plusieurs années. Cependant, les groupes de population les plus démunis et n’ayant pas accès aux services sociaux n’ont pas bénéficié de ces actions. Il est en outre fort probable que des inégalités existent entre les 6 provinces de l’île.

Les orientations stratégiques pour le secteur santé sont essentiellement :

  • - La décentralisation du système national ;

  • - L’augmentation des ressources allouées au secteur ;

  • - L’appui au développement des opérateurs non publics ;

  • - La disponibilité des médicaments ;

  • - Le développement des ressources humaines ;

  • - La lutte contre les maladies par des stratégies préventives curatives et promotionnelles ;

  • - La participation communautaire au développement sanitaire.

Celles-ci dans un but de réduire les mortalités maternelles, infantiles et infanto-juvéniles ainsi que la facilitation de l’accès des pauvres aux services de santé.

Le tableau de bord social élaboré depuis l’année 2000 et mis à jour périodiquement a pour but de mettre à la disposition de tous les intervenants en matière de développement sanitaire des informations synthétiques mais analytiques permettant le suivi des réalisations en matière de réduction de la pauvreté.

1.2. Présentation de la méthodologie utilisée pour la mise à jour des données

1.2.1. Sélection des indicateurs

Les indicateurs sélectionnés dans ce tableau de bord sont issus de:

  • - Ceux requis pour le suivi de la stratégie de lutte contre la pauvreté,

  • - Des indicateurs des diverses agences des nations unies pour le suivi de leurs actions (UNDAF),

  • - Des indicateurs d'impacts et de résultats mis en place par les partenaires financiers de Madagascar, notamment pour le suivi de l’ajustement structurel,

  • - Des recommandations faisant suite aux trois missions d’experts du PNUD pour la mise en place d’un observatoire de la pauvreté à Madagascar et celle du système de suivi et évaluation.

Malgré leur pertinence pour le tableau de bord social, certains indicateurs ne figurent pas dans ce document du fait de la non-disponibilité des données. En ce qui concerne particulièrement le secteur santé et pour faciliter l'analyse thématique, les indicateurs seront groupés en trois parties:

9

1- Les indicateurs de ressources permettant d'apprécier l'évolution des moyens mis à la disposition du secteur.

2- Les indicateurs d'activités qui mesurent la performance des divers services d'offre de soins

3- Les indicateurs d'impacts mesurant l'état de santé de la population en général et de certains groupes spécifiques les plus vulnérables ; particulièrement le couple mère/enfant.

La présentation des indicateurs pour les cinq dernières années permettra de mieux visualiser d’une part

la situation en 2001 et d’autre part d’analyser les résultats tendanciels qui ont été obtenus de 1997 à

2001.

1.2.2. Sources d’information et méthode de collecte

Les données ont été obtenues à travers :

1- Les enquêtes et recensement effectués :

La Carte sanitaire de Madagascar 2000 :

Les données ont été obtenues à partir d’une enquête menée auprès de toutes les formations sanitaires de Madagascar au mois de Septembre 2000. Cette carte sanitaire permet d’obtenir les différents types de ressources existantes au niveau des Formations sanitaires (infrastructures, ressources humaines, ressources matérielles) ainsi que l’accessibilité théorique de la population. Comme toute enquête, elle ne permet malheureusement que de visualiser la situation à un moment donné. Les données de l’année 2000 ont été récoltées à partir de cette carte sanitaire.

L’enquête à indicateurs multiples 2000 (MICS 2000) :

Cette enquête effectuée par la Direction de la Démographie et des Statistiques Sociales (DDSS/INSTAT) permet de mettre à la disposition des pays un outil d’enquête de ménage pouvant fournir des indicateurs relatifs aux 13 objectifs de la Santé de la mère et de l’enfant ainsi que des indicateurs supplémentaires sur la prise en charge intégrée des maladies de l’enfant et le SIDA. Cette enquête a été utilisée pour l’obtention des indicateurs d’impact de l’année 2000

L’enquête prioritaire auprès des ménages 1999 (EPM 99) :

Concernant le volet santé, cette enquête auprès des ménages analyse la situation de la santé au cours des deux dernières semaines : incidence de la maladie, types de maladies, les soins reçus et désirés, la santé de la reproduction des femmes, la vaccination et l’état nutritionnel des enfants. Les indicateurs pour l’année 1999 ont été obtenus à partir de cette enquête.

L’enquête démographique et de santé 1997 (EDS 97) :

Cette enquête nationale permet de disposer des données de base sur la dynamique de la population (en particulier la mortalité maternelle et infantile), la santé de la mère et de l’enfant, la planification familiale, l’allaitement maternel, l’état nutritionnel des enfants, le SIDA et la consommation de sel iodé. Il est à noter que c’est la dernière enquête qui permet l’obtention des différents taux de mortalité.

Il est à remarquer que chaque enquête a ses propres méthodologies d’échantillonnage ; ce qui peut parfois avoir des interférences sur les chiffres obtenus entre deux années pour des enquêtes différentes.

10

A partir du recensement général de la population de 1993, la projection moyenne annuelle d’accroissement de la population de 2,8% a été utilisée pour le calcul des différentes populations cibles.

2- Les différents rapports administratifs du Ministère de la santé :

Rapports annuels des Directions et Services du Ministère,

Annuaires des statistiques du secteur santé : obtenus à partir des rapports mensuels de synthèse des Districts sanitaires (1998 à 2001)

1.3. Rappel des concepts à utiliser et des méthodologies de calculs

1.3.1. Définition des concepts

Les taux bruts de natalité et de mortalité qui mesurent respectivement le pourcentage des naissances et des décès dans la population pour une année donnée permettent d’obtenir le taux d’accroissement annuel : indicateur qu’on compare généralement au taux de croissance économique d’un pays.

Le pourcentage de la population à 5 km ou à une heure de marche d’une formation sanitaire :

indicateur défini par l’OMS permet d’apprécier l’accès géographique à l’offre de soins primaire pour la population. La répartition par Province ou Fivondronana est très parlante quant à apprécier le niveau d’équité physique aux offres de soins.

L’iode est un mico-nutriment indispensable pour le développement physique et surtout mental des enfants. Sa carence entraîne le nanisme et/ou le crétinisme chez l’enfant et le goitre chez les adultes. L’iodation du sel de cuisine permet d’apporter suffisamment les besoins quotidiens.

Le taux de mortalité infantile mesure à la naissance, la probabilité de décéder avant d’atteindre le premier anniversaire. Cet indicateur entre dans le calcul de l’Indice de Développement Humain (IDH) qui est un indice de développement prenant en considération tant le niveau économique que social d’un pays.

La proportion des nouveau-nés < 2,500 g est un indicateur appréciant l’état nutritionnel des nouveau- nés in-utéro qui dépend de celui de sa mère au cours de la grossesse.

Le taux d’insuffisance pondérale sert à mesurer le statut pondéral des enfants qui est très sensible aux variations saisonnières. Il est obtenu par l’indicateur poids pour âge.

Le taux de malnutrition aiguë ou émaciation est mesuré à partir de l’indicateur poids pour taille. Il est très sensible aux variations saisonnières (ex : période de soudure) ou lors des cataclysmes naturels (cyclone, sécheresse…).

Le taux de malnutrition chronique ou retard de croissance dépend du passé nutritionnel de l’enfant et est ainsi peu sensible aux variations saisonnières.

La vaccination des enfants avant l’âge de 1 an par les 5 antigènes : BCG, DTCP et antirougeoleux leur protège contre les 5 maladies les plus meurtrières. En matière de santé publique, la vaccination de masse pour la protection de tous les enfants n’est efficace que si la couverture vaccinale dépasse les

80%.

La diarrhée figure parmi les premières causes de morbidité et de mortalité des enfants de moins de 5 ans. La thérapie par réhydratation orale (TRO) administré à un enfant diarrhéique permet d’éviter les décès par déshydratation.

11

1.3.2. Méthode de calcul des indicateurs

Tableau 3 : Liste des indicateurs et leur mode de calcul.

Liste des indicateurs

 

Mode de calcul

Taux brut de natalité

=

Nb de naissances vivantes --------------------------------------- x 1000 Population totale

Taux brut de mortalité

=

Nb total de cas de décès --------------------------------------- x 1000 Population totale

% de la population dans un rayon de 5 km ou à 1 heure de marche d’ un CSB

Nb de personnes habitant dans un rayon de 5 km d’un CSB ou à une heure de marche d’un CSB = ------------------------------------------------------------ Population totale du secteur sanitaire du CSB

x 100

Consommation de sel iodé

% de la population disposant de sel iodé

 

Risque annuel d’infection tuberculose

% de la population pouvant être infecté par la tuberculose en une année

Taux de mortalité infantile

Mesure à la naissance, la probabilité de décéder avant d’atteindre le premier anniversaire

Taux de mortalité infanto-juvénile

Mesure à la naissance, la probabilité de décéder avant d’atteindre le cinquième anniversaire

Proportion de nouveau-nés < 2500 g (%)

Nb de nouveau-nés de poids de naissance <2500g = ----------------------------------------------------- x 100 Nb de naissance vivante

Taux d’insuffisance pondérale sévère chez les enfants de 0 à 59 mois (%)

Rapport poids/âge chez les enfants de 0 à 59 mois < 3 écarts type de la valeur médiane

Taux d’insuffisance pondérale modérée chez les enfants de 0 à 59 mois (%)

Rapport poids/âge chez les enfants de 0 à 59 mois < 2 écarts type de la valeur médiane

Taux de malnutrition aiguë sévère chez les enfants de 0 à 59 mois

Rapport poids/taille chez les enfants de 0 à 59 mois < 3 écarts type de la valeur médiane

Taux de malnutrition aiguë modérée chez les enfants de 0 à 59 mois

Rapport poids/taille chez les enfants de 0 à 59 mois < 2 écarts type de la valeur médiane

Taux de malnutrition chronique sévère chez les enfants de 0 à 59 mois

Rapport taille/âge chez les enfants de 0 à 59 mois < 3 écarts type de la valeur médiane

12

 

Liste des indicateurs

   

Mode de calcul

 

Taux de malnutrition chronique modérée chez les enfants de 0 à 59 mois

Rapport taille/âge chez les enfants de 0 à 59 mois < 2 écarts type de la valeur médiane

Taux

de

couverture

des

enfants

Pourcentage d’enfants de 12-23 mois ayant reçu les vaccins

complètement vaccinés

 

BCG, anti-rougeoleux et les trois doses de DTCoq et de Polio

Taux de couverture vaccinale en anti- rougeoleux

Pourcentage d’enfants de 12-23 mois ayant reçu le vaccin anti-rougeoleux

Taux d’utilisation de la TRO

 

Pourcentage d’enfants de 0-35 mois ayant eu la diarrhée au cours des deux semaines précédant l’enquête et ayant reçu une thérapie de réhydratation par voie orale

Taux de mortalité maternelle

 

Mesure le pourcentage de décès de la mère lié à maternité pour 100000 naissances vivantes

Indice synthétique de fécondité

 

L’ISF mesure le nombre moyen d’enfants qu’une femme aurait en fin de vie féconde, si les conditions et le niveau actuel de fécondité restaient invariables

Femmes

vues

en

CPN par

personnes

Nb

de femmes

ayant fait

au

moins

une

CPN par

un

qualifiées

personnel qualifié

 

Taux de prévalence de l’anémie légère chez les mères

Pourcentage de femmes qui ont au moins un enfant au cours des 3 années ayant précédé l’enquête et dont le niveau d’hémoglobine est de 10,0 à 11,9g/dl

Taux de prévalence de l’anémie modérée chez les mères

Pourcentage de femmes qui ont au moins un enfant au cours des 3 années ayant précédé l’enquête et dont le niveau d’hémoglobine est de 7,0 à 9,9g/dl

Taux de prévalence de l’anémie sévère chez les mères

Pourcentage de femmes qui ont au moins un enfant au cours des 3 années ayant précédé l’enquête et dont le niveau d’hémoglobine est <7,0g/dl

Taux de prévalence contraceptive, méthode moderne (toutes les femmes)

Pourcentage de femmes sexuellement actives en union ou non qui utilisent une méthode de contraception moderne au moment de l’enquête

Taux de prévalence contraceptive, méthode moderne (en union)

Pourcentage de femmes sexuellement actives en union qui utilisent une méthode de contraception au moment de l’enquête

13

 

Liste des indicateurs

   

Mode de calcul

Accouchement assisté par un personnel qualifié

Pourcentage d’accouchements assistés par un personnel formé

Taux

d’utilisation

de

la

consultation

 

Nb total des nouveaux cas

externe

=------------------------------------------------- x 100 population totale

Taux

d’utilisation

de

la

consultation

 

prénatale

   

Nb total des FE vues en lère CPN = --------------------------------------------------- x 100 Nb total de grossesses attendues

Taux de couverture vaccinale des enfants de 0 à 11 mois en DTCP3

=

Nb d’enfants de O à 11 mois ayant reçu les 3 doses de DTCP ----------------------------------------------- Nb total d’enfants de 0 à 11 mois

x 100

Taux de couverture vaccinale des enfants de 0 à 11 mois en anti-rougeoleux :

=

Nb d’enfants de O à 11 mois vaccinés contre la Rougeole ----------------------------------------------- Nb total d’enfants de 0 à 11 mois

x 100

Nombre d’accouchements dans les FS (CSB et CHD)

Nombre total de nouveau-nés accouchés dans une FS publique ou privée d’un district sanitaire

Ratio CSB/Population (1 CSB pour X pop)

 

Population totale = ----------------------------------- Nb de CSB

Ratio Médecin/Population (1 médecin pour X population)

 

Population totale = ---------------------------------- Nb total de médecin

Ratio

Lit/Population

(l

lit

pour

X

 

Population totale

population)

 

= --------------------------------- Nb total de lits hospitaliers

Taux de couverture des Accouchements assistés à la maternité

 

Nb total d’Accouchements dans le Centre = ------------------------------- x 100 Nb de Grossesses attendues

Taux d’utilisation de la surveillance de la croissance

Nb d’enfants 0-3 ans nouvellement inscrits en SNE = ---------------------------------------------------------- x 100 Nb d’enfants 0-3 ans

14

 

Liste des indicateurs

   

Mode de calcul

Taux de couverture contraceptive

   

Nb d’utilisateurs réguliers = ------------------------------------ x 100 Population cible

Taux de couverture vaccinale en anti- rougeoleux :

=

Nb d’enfants de O à 11 mois vaccinés contre la Rougeole ----------------------------------------------- Nb total d’enfants de 0 à 11 mois

x 100

Taux d’occupation moyen des lits au niveau des CHD

Nb de journées effectives d’hospitalisation = ------------------------------------------------------ x 100 Nb de journées potentielles d’hospitalisation

Les 10 principales causes de morbidité vues en Consultations externes des CSB

Nb et proportion (%) de chaque Problème de santé par rapport au total des consultants

Proportion des FE à risques dépistées

   

Nb de FE à risques dépistées = ------------------------------------------x 100 Nb total des 1ères CPN

Proportion des nouveau-nés protégés contre le tétanos néo-natal

Nb de FE ayant reçu ATT2 et plus = --------------------------------------------- x 100 Nb de grossesses attendues

 

Proportion

des

décès

maternels

à

la

 

Nb de Femmes décédées

maternité

= ------------------------------------- x 100 Nb total de Femmes accouchées

Proportion des nouveau-nés de PN< 2500 g

 

Nb de nouveau-nés de PN<2500 g = -------------------------------------------- x 100 Nb total de naissances

 

Proportion des mort-nés

   

Nb de morts-nés = --------------------------------- x 100 Nb de naissances vivantes

15

 

Liste des indicateurs

 

Mode de calcul

Proportion des enfants 0-4 ans malnutris vus en Consultations externes

Nb d’enfants 0-4 ans (BJ + BR) vus en CE = ---------------------------------------------------- x 100 Nb total d’enfants 0-4 ans pesés en CE

Proportion des enfants 0-3 ans ayant reçu Vit A

 

Nb d’E 0-3 ans ayant reçu Vit A = --------------------------------------------- x 100 Nb total de nouveaux inscrits en SNE

Pourcentage

des

césariennes

 

Nb total de césariennes réalisées

réalisées/attendues

 

= --------------------------------------------- x 100 Nb de césarienne attendues

Taux

de

satisfaction

des

ordonnances

Nb d’ordonnances prescrites à la consultation

prescrites

 

= ------------------------------------------------------------- x 100 Nb d’ordonnances servies à la pharmacie

Recette moyenne par ordonnance

Recette totale des médicaments = ----------------------------------------------------------- x 100 Nb d’ordonnances servies

Taux brut de natalité

 

=

Nb de naissances vivantes ------------------------------------------------------- x 1000 Population totale

16

Partie II : SITUATION SANITAIRE A MADAGASCAR EN 2001

Etant donné le fait qu’aucune enquête d’envergure nationale n’ait été effectuée au cours de l’année 2001, la situation sanitaire de cette année sera appréciée essentiellement à travers les activités des offres de soins et les ressources qui ont été mis à la disposition du secteur.

2.1. Utilisation de service par la population

2.1.1. Consultation externe

Le taux d’utilisation de la consultation externe des CSB est le reflet de l’utilisation des services de santé par la population, notamment en milieu rural où il existe peu d’alternative. Cette utilisation dépend d’une part de la disponibilité physique d’offre de soins et de l’accessibilité financière à cette offre et d’autre part de la perception par les usagers de cette offre.

Pour l’année 2001, le taux d’utilisation de la consultation externe des CSB a été de 46,50% ou 0,47 nouveau cas par an et par habitant. Ainsi, moins de la moitié de la population a consulté un CSB en une année. L’EPM 1999 a montré que 10,8% de la population ont déclaré avoir été malade au cours des deux dernières semaines précédant les entretiens de l’enquête et que 45,9% d’entre eux ont consulté. Aussi, malgré l’augmentation des consultations ces dernières années, elle reste insuffisante notamment devant l’augmentation des effectifs des médecins et des nouveaux CSB au cours de l’année 2001.

Par Province, l'utilisation de la consultation externe est très variable allant de 53,7% pour Antananarivo à 39,2% pour Toliary.

L'analyse par milieu et par quintile de dépenses aurait été révélatrice d'une inégalité dans l'utilisation des services. En effet, l'EPM 1999 montre un taux décroissant de consultation au fur et à mesure de l'éloignement de la capitale (de 76,5% à 42,3% en milieu rural).

Graphique 1 : Taux d'utilisation de la Consultation Externe par Province au niveau des CSB Année 2001.

30,0 Toliara Toam asina Antsiranana Fianarantsoa Antananarivo Mahajanga Madagascar 0,0 10,0 20,0 53,4 40,0 50,0 60,0
30,0
Toliara
Toam asina
Antsiranana
Fianarantsoa
Antananarivo
Mahajanga
Madagascar
0,0
10,0
20,0
53,4
40,0
50,0
60,0
39,2
41,0
43,2
46,6
48,7
46,5

Source : SISG

17

2.2. Activités destinées aux enfants

2.2.1. Couverture vaccinale des enfants de 0 à 11 mois

Au cours de l’année 2001, la couverture vaccinale en DTC3 a atteint presque 77% : résultat assez proche des 80% qui est le minimum à atteindre pour une couverture de la population infantile contre les éventuelles épidémies.

Le taux de couverture vaccinale en DTC3 par province pour l'année 2001 les divise en 2 catégories. Antananarivo, Fianarantsoa et Toamasina ont des taux avoisinants ou dépassant les 80%; tandis que Mahajanga, Antsiranana et Toliary ont des taux assez bas

Graphique 2 : Taux de couverture vaccinale des enfants de 0 à 11 mois en DTC3 par Province au niveau des CSB. Année 2001.

50,0 Toliara Toamasina Fianarantsoa Mahajanga Madagascar Antananarivo Antsiranana 0,0 10,0 20,0 30,0 40,0 77,0 60,0 70,0
50,0
Toliara
Toamasina
Fianarantsoa
Mahajanga
Madagascar Antananarivo Antsiranana
0,0
10,0
20,0
30,0
40,0
77,0
60,0
70,0
80,0
90,0
85,9
88,2
62,8
73,5
63,0
66,6

Source : SISG

De même, la couverture vaccinale en antirougeoleux est acceptable pour l’année 2001 (79%). Cependant, il est à remarquer une augmentation concomitante des cas de rougeole (14 954) concernant surtout les enfants de plus de 11 mois. Ceci est le résultat des faibles couvertures vaccinales dans les années antérieures.

18

Graphique 03 : Taux de couverture vaccinale des enfants de 0 à 11 mois en ATR par Province au niveau des CSB. Année 2001.

50,0 Toliara Toamasina Antsiranana Antananarivo Fianarantsoa Mahajanga Madagascar 0,0 10,0 20,0 30,0 40,0 79,0 60,0 70,0
50,0
Toliara
Toamasina
Antsiranana
Antananarivo
Fianarantsoa Mahajanga
Madagascar
0,0
10,0
20,0
30,0
40,0
79,0
60,0
70,0
80,0
90,0
85,9
70,9
72,5
76,2
80,0
80,1

Source : SISG

La couverture vaccinale ne montre pas de différence significative entre les 6 provinces.

Graphique 04 : Nombre de cas de rougeole par Province au niveau des CSB. Année 2001.

14 954

8 000 Toliara Toamasina Antsiranana Fianarantsoa Antananarivo Mahajanga Madagascar 2 000 4 000 6 000 6
8 000
Toliara
Toamasina
Antsiranana
Fianarantsoa
Antananarivo
Mahajanga
Madagascar
2 000
4 000
6 000
6 743
10 000
12 000
14 000
0
1 619
1 443
1 000
1 180
2 969

Source : SISG

Pour les cas de rougeole maladie, la province d'Antananarivo représente à elle seule presque la moitié des cas en 2001 (6743). Cette situation peut correspondre à une sous-notification des cas dans les autres provinces.

2.2.2. Surveillance de la croissance

Malgré que le taux d’utilisation de la surveillance de la croissance ait augmenté depuis les quatre dernières années, il reste encore faible pour l’année 2001 (45,2%). En effet, moins d’un enfant sur deux a accès à cette consultation qui n’est pas des moindres pour un développement harmonieux des enfants.

Par province, Mahajanga et Toliary viennent en dernier lieu avec respectivement 35% et 41,5%.

19

Graphique 05 : Taux d’utilisation de la SNE des enfants de 0 à 3 ans par province au niveau CSB

2001.

30,0 Toliara Toamasina Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Madagascar Antananarivo 0,0 10,0 20,0 50,3 40,0 50,0 60,0 35,0
30,0
Toliara
Toamasina
Antsiranana
Fianarantsoa
Mahajanga
Madagascar Antananarivo
0,0
10,0
20,0
50,3
40,0
50,0
60,0
35,0
41,5
41,5
45,9
45,2
48,5

Source : SISG

2.3. Activités destinées à la mère

2.3.1. La consultation prénatale

Le suivi de la grossesse par la consultation prénatale et la maternité sans risque constituent les principales stratégies pour la diminution de la mortalité maternelle. Par rapport à l’année 2000, les consultations prénatales ont légèrement diminué en 2001, respectivement de 63,10% et 59,8%.

Par province, les taux d’utilisation de la CPN les plus bas ont été observés à Toamasina et Toliary.

Graphique 06 : Taux d’utilisation de la Consultation prénatale par province au niveau CSB 2001.

40 Toliara Toamasina Antsiranana Fianarantsoa Antananarivo Mahajanga Madagascar 10 20 30 64,9 50 60 70 0
40
Toliara
Toamasina
Antsiranana
Fianarantsoa
Antananarivo
Mahajanga
Madagascar
10
20
30
64,9
50
60
70
0
42,6
57,4
63,1
62,1
59,8
66,9

Source : SISG

Ainsi, les Centres de santé de base n’assurent que le suivi de la grossesse de moins de deux femmes sur trois.

20

2.3.2.

Accouchement dans les Formations sanitaires

L’accouchement dans les centres de santé de base n’a cessé de diminuer d’année en année depuis 1998 avec un taux d’utilisation de 19,2 % en 2001 par rapport aux grossesses attendues.

Par province, Fianarantsoa et Mahajanga sont en dessous de la moyenne nationale (18, 6% et 16,2%), le taux d’utilisation est alarmant pour la province de Toliary avec un taux de 10%.

Graphique 07 : Taux d’utilisation de la maternité au niveau CSB par province 2001.

25 20 15 10 5 0 Madagascar Antananarivo Antsiranana Mahajanga Fianarantsoa Toamasina Toliara
25
20
15
10
5
0
Madagascar Antananarivo Antsiranana
Mahajanga
Fianarantsoa
Toamasina
Toliara

Source : SISG

  • 2.3.3. La consultation postnatale

La consultation postnatale a une importance non négligeable tant pour la santé de la mère que celle du nouveau-né. C’est au cours de cette consultation qu’on surveille les infections post-partum : une des causes de la mortalité maternelle. En outre, des conseils pour l’allaitement maternel exclusif et hygiéno-diététiques sont donnés à la mère. Une nette augmentation du taux d’utilisation de la consultation postnatale par rapport aux années précédentes a été constaté en 2001 ( 63,7%).

Par province, les taux d’utilisation inférieurs à la moyenne nationale se retrouvent toujours au niveau des mêmes provinces : Mahajanga, Toamasina et Toliary (respectivement 62,2%, 53 % et 24,7%)

Graphique 08 : Taux d’utilisation de la consultation postnatale par province au niveau CSB 2001.

40,0 Toliara Toamasina Antsiranana Fianarantsoa Mahajanga Madagascar Antananarivo 0,0 10,0 20,0 30,0 69,4 50,0 60,0 70,0
40,0
Toliara
Toamasina
Antsiranana
Fianarantsoa
Mahajanga
Madagascar Antananarivo
0,0
10,0
20,0
30,0
69,4
50,0
60,0
70,0
80,0
24,7
53,0
62,2
63,7
74,6
69,4

Source : SISG

21

Au total, les utilisations des services au niveau des centres de santé de base se sont améliorées en général pour l’année 2001 par rapport aux années précédentes. Cependant, dans le cadre de la lutte contre la pauvreté, ces résultats sont encore loin d’être satisfaisants et nécessitent ainsi des efforts soutenus

22

Partie III : ANALYSE DU PROFIL SANITAIRE

Il est à souligner que les indicateurs d’impacts sont obtenus à partir des différentes enquêtes. Cependant, pour l’année 2001, aucune enquête d’envergure nationale n’a été effectuée.

3.1. Indicateurs d’impact : état de santé de la population

3.1.1. Etat de santé de la population en général

Tableau 04 : Indicateurs d’impact sur la population générale 1997-2000.

Indicateurs

1997

1999

2000

Taux brut de natalité

42,3%0

nd

nd

Taux brut de mortalité

13%0

nd

nd

Espérance de vie à la naissance

54,1

55,1

55,6

% de la population dans un rayon de 5km ou à 1 heure de marche d’un CSB

nd

nd

58%

Consommation de sel iodé au niveau national

73%

nd

76%

Risque annuel d’infection tuberculose

1,50%

nd

nd

Source : EDS/EPM/MICS/MINSAN

Les taux bruts de natalité et de mortalité ont été obtenus pour la dernière fois en 1997 au cours de l'EDS. Ils permettent l'obtention de l'estimation du taux moyen annuel d'accroissement qui est de 2,8% : chiffre encore élevé par rapport à la moyenne africaine.

L’espérance de vie à la naissance n’a gagné

que

1,5

points

en

4

ans.

Ce qui correspond

vraisemblablement à un taux brut de mortalité encore assez élevée par rapport à la situation de 1997

qui est de 42,3%.

A la fin de l'année 2000, lors d'une enquête effectuée auprès de toutes les formations sanitaires de l'île pour l'élaboration de la carte sanitaire, le pourcentage de la population se trouvant à 1 heure de marche ou à 5 km d'un CSB a été de 58%. Comme cet indicateur permet d'estimer l'accessibilité physique et géographique de la population à une offre de soins primaires, des efforts sont encore à déployer afin d’arriver à une couverture acceptable en centre de santé de base. Une répartition de cette couverture par province montre une inéquité flagrante.

L'apport d'iode par la consommation de sel iodé permet d'éviter l'apparition de retards physiques et mentaux chez les jeunes enfants et du goitre chez les jeunes et les adultes. Le taux de consommation a connu une légère augmentation entre 1997 et 2000 passant de 73% à 76% mais la situation témoigne de l’existence non négligeable de source informelle et de fabrication artisanale de sel.

Vu la non-disponibilité des données sur la mortalité générale ces dernières années, il est difficile de se prononcer sur une amélioration de l'état de santé en générale de la population.

23

Graphique 09 : Ratio CSB / population par Province - Année 2001 -

1/4072 1/5549 1/5292 1/5319 1/5142 1/7757 Antsiranana Fianarantsoa Antananarivo Toamasina Mahajanga Madagascar 1/4946 Toliara
1/4072
1/5549
1/5292
1/5319
1/5142
1/7757
Antsiranana
Fianarantsoa
Antananarivo
Toamasina
Mahajanga
Madagascar
1/4946
Toliara

Source : SISG

3.1.2. Etat de santé des enfants

Tableau 05 : Indicateurs d’impact sur l’état de santé des enfants.

Indicateurs

1997

1999

2000

Taux de mortalité infantile

91%0

nd

85%0

Taux de mortalité infanto-juvénile

148%0

nd

136%0

Proportion de nouveau-nés < 2500 g (%)

14,30%

nd

10,60%

Taux d'insuffisance pondérale modérée 0 à 59 mois (%)

45,50%

33,10%

22%

Taux d'insuffisance pondérale sévère 0 à 59 mois (%)

18,50%

11,10%

11,10%

Taux de malnutrition aiguë, sévère(0-59 mois)

16,40%

13,70%

9,10%

Taux de malnutrition aiguë, modérée(0-59 mois)

5%

4,60%

4,60%

Taux de malnutrition chronique, modérée (0-59 mois)

49,30%

48,60%

22,60%

Taux de malnutrition chronique sévère (0-59 mois)

28,70%

26%

26%

Taux de couverture des enfants complètement vaccinés (%)

36,20%

32,40%

44,40%

 

46%

38,20%

55,10%

Taux de couverture vaccinale en anti-rougeoleux (%) Taux d’utilisation de la TRO

nd

nd

34,80%

Les enfants de 0 à 5 ans représentent le groupe le plus vulnérable de la population. Au cours des 5 dernières années, de nombreuses actions ont été entreprises en leur faveur afin de réduire les mortalités infantiles et infanto-juvéniles. Entre autres, il y avait eu :

  • - La prise en charge intégrée des maladies de l'enfant (PCIME),

  • - L'amélioration de leur état nutritionnel par le développement des sites NAC, le projet SEECALINE et le renforcement de la surveillance nutritionnelle,

  • - Le renforcement de la vaccination par les 5 antigènes avant l'âge de 1 an,

  • - Les campagnes de vaccination de masse pour l’éradication de la poliomyélite et du tétanos néonatal.

Toutes les données ont été obtenus à partir des enquêtes: EDS97, EPM99, MICS2000. L'interprétation des résultats entre l'EDS 1997 et le MICS 2000 pourrait être assez délicate du fait des méthodologies d'enquêtes différentes ; en particulier l’échantillonnage.

La mortalité infantile et la mortalité infanto-juvénile sont sous l’influence de nombreux facteurs :

sanitaires, nutritionnel, socio-culturel et économique. Seul la synergie des actions visant ces divers facteurs permettent d’obtenir des résultats tangibles. Une légère diminution a été néanmoins constatée entre 1997 et 2000 tant pour la mortalité infantile qu'infanto-juvénile. Cependant ces taux pour l’année 2000 sont encore très élevés nécessitant le renforcement des actions entreprises et le développement de

24

nouvelles

stratégies

(exemple :

les

centres

de

récupération

nutritionnels

intensifs

en milieu

hospitaliers).

La proportion des nouveaux-nés de faible poids de naissance a aussi légèrement diminué allant de 14,30% en 1997 à 10,60% en 2000. Le poids de naissance a une influence certaine sur le retard de croissance d’un enfant. En outre, il permet d’avoir une certaine idée sur l’état nutritionnel de la mère au cours de la grossesse.

L'état nutritionnel des enfants s'est amélioré entre 1997 et 1999 et entre 1999 et 2000 ; sauf pour la malnutrition chronique sévère avec un taux encore très élevé et stationnaire depuis les 5 dernières années. Cette situation est plus grave en milieu rurale qu’en milieu urbain. De même, le fait d’avoir un revenu bas prédispose à cette malnutrition chronique.

Graphique 10 : Evolution du taux de couverture des enfants de 0 à 11 mois complètement vaccinés et en anti-rougeoleux

6 0 , 00% 5 0 , 00% 4 0 , 00% 3 0 , 00%
6 0 , 00%
5 0 , 00%
4 0 , 00%
3 0 , 00%
2 0 , 00%
1 0 , 00%
0 , 0 0 %
T aux de
couv e r t u r e
des enf ant s
com p l è t e m e
n t v a cci n é s
T aux de
couv e r t u r e
v a c c i n a l e en
ant i -
(% )
2 0 0 0
1 9 9 7
1 999

Source : SISG

Les couvertures vaccinales se sont améliorées entre 1997 et 2000, après une légère baisse en 1999. Cependant, tant que ces couvertures n'atteignent pas les 80% des enfants de 0 à 11 mois, des risques d'éclosion d'épidémie par ces maladies sont toujours à craindre.

En tout, malgré une certaine amélioration constatée en 5 ans, l'état de santé des enfants (notamment 0- 11 mois) reste alarmant et qui nécessite une attention particulière dans le cadre de la réduction de la pauvreté.

25

3.1.3. Etat de santé de la mère

Tableau 06 : Indicateurs d’impact sur l’état de santé de la mère.

 

Indicateurs

 

1997

1999

2000

Taux de mortalité maternelle(pour 100000 NV)

 

488

nd

nd

Indice synthétique de fécondité

 

5,97

nd

nd

Femmes vues en CPN par personnel qualifié

 

77%

68,80%

71%

Taux de prévalence de l’anémie chez les mères

       
 

légère

29,90%

nd

nd

 

modérée

10,90%

nd

nd

 

sévère

0,90%

nd

nd

Taux

de

prévalence

contraceptive,

méthode

moderne,

toutes

les

7,3%

13%

nd

femmes (%)

 

Taux de prévalence contraceptive, méthode moderne, femmes en union (%)

9,7%

13%

11,8%

Accouchement assisté par un personnel qualifié

 

47,30%

nd

46,2%

Source: EDS/EPM/MICS

Les mères constituent un des groupes les plus vulnérables de la population. C'est ainsi que diverses actions incluses dans la santé de la reproduction leur sont destinées :

  • - consultation prénatale avec la surveillance de la grossesse et des activités préventives,

  • - accouchement à moindre risque assisté par un personnel qualifié,

  • - consultation postnatale,

  • - planification familiale pour l'espacement des naissances.

Les indicateurs appréciant la santé de la mère ont été complets au cours de l’EDS 1997. Cet état de santé est assez alarmant et caractérisé par un taux de mortalité très élevé (488 pour 100 000 naissances vivantes), une couverture en CPN moyenne, un taux de prévalence contraceptif as, de même moins d’une femme sur deux a été assisté par une personne qualifiée lors de l’accouchement.

La consultation prénatale a diminué en 1999 (68,8%) puis a légèrement augmenté en 2000 (71%) ; ce qui est encore alarmant. En effet, plus d'une femme sur trois ne reçoit aucune surveillance durant sa grossesse avec tous les conséquences qui en découlent: risque de décès lors de la grossesse ou lors de l'accouchement, carence nutritionnelle, défaut de prévention du paludisme cause fréquente d'avortement, risque de tétanos néonatal fatal pour le nouveau-né.

Pour la prévalence contraceptive des femmes en union, celle-ci a augmenté de 1997 à 2000 passant de 9,7% à 11,8%. Ce taux est encore faible si on veut diminuer l'indice synthétique de fécondité qui est de 5,97 en 1997.

La situation des accouchements assistés par un personnel qualifié est très alarmante. En effet, le taux

26

qui est très bas en 1997 (47,30%) a encore diminué en 2000 (46,2%). Cette situation est sans nulle doute parmi les causes du taux élevé de la mortalité maternelle à Madagascar (488% en 1997). Il est souhaitable de mener des études sur les causes à l'origine de cet état afin de mener des actions incitant les femmes à se faire assister par un personnel qualifié lors de l'accouchement. L'enquête MICS a révélé l'existence d'une différence notable entre les 6 provinces.

Au total, l'état de santé des mères au cours de leur grossesse est loin d'être satisfaisant; notamment au cours de l'accouchement. Des études des facteurs à l'origine de cette situation seraient souhaitables afin de déceler la part de l'acceptabilité de l'offre de soins et celle des facteurs socioculturels.

3.2 Indicateurs de résultats : activités des formations sanitaires

Tableau 07 : Indicateurs de résultats des Formations sanitaires.

 

Indicateurs

 

1998

1999

2000

2001

Taux d'utilisation de la consultation externe des CSB

 

38%

42%

48,90%

46,50%

   

58,20%

59,90%

63,10%

59,80%

Taux d’utilisation de la consultation prénatale Taux d’utilisation de la consultation postnatale

 

40,60%

47,30%

60,20%

63,70%

Taux de couverture vaccinal des enfants <1an en DTC3

 

60,50%

70,90%

81,50%

76,90%

Taux

de

couverture

vaccinal

des

enfants

<1an

en

anti-

61,50%

72,90%

81,50%

79%

rougeoleux Nombre d'accouchements dans les FS (CSB et CHD)

 

174007

165294

164278

158579

   

8,60%

8,60%

8,50%

8,20%

Proportion de nouveau-nés < 2500 g (publique et privé ) Nombre de cas de choléra déclaré

 

0

9783

29291

nd

Taux d'utilisation de la surveillance de la croissance 0-3 ans

34%

36,30%

43,70%

45,2%

Taux d'occupation moyen des lits au niveau CHD

 

30,20%

35,40%

33,5%

32,8%

Nombre de cas de SIDA déclarés

 

1

0

5

3

Nombre cumulé de cas de séropositifs

 

234

245

261

271

   

10147

14494

15930

14954

Nombre de cas de rougeole par an Nombre de cas de Paralysie flasque aiguë

 

nd

28

22

32

   

38

26

16

12

Nombre de cas de tétanos néonatal par an Taux de césarienne

 

23,3%

28%

33,5%

34,4%

Source : SISG

3.2.1. Utilisation de service

Le taux d’utilisation de la consultation externe des CSB est le reflet de l’utilisation des services de santé par la population ; notamment en milieu rural où il existe peu d’alternative. Cette utilisation dépend d’une part de la disponibilité physique d’offre de soins et de l’accessibilité financière à cette offre et d’autre part de la perception par les usagers de cette offre.

27

Graphique 11 : Evolution de la consultation externe au niveau CSB de 1998 à 2001.

Evol utio n de l a co ns ul tatio n ext er n e a u n i vea u d e s C S B de 19 98 à 20 01

60% 50% 40% 30% 20% 10% 0% 200 0 199 8 199 9 200 1
60%
50%
40%
30%
20%
10%
0%
200 0
199 8
199 9
200 1

Source : SISG

Le taux d’utilisation de la consultation externe a augmenté de 1998 à 2000 pour Madagascar. Cependant en 2001, il a présenté une stagnation malgré l’augmentation notable des effectifs des CSB et des médecins pour cette année.

Graphique 12 : Evolution du taux d’utilisation de la consultation externe par province au niveau CSB 1998-2001.

60,0 50,0 40,0 30,0 20,0 10,0 0,0
60,0
50,0
40,0
30,0
20,0
10,0
0,0
1998 1999 2000 2001
1998
1999
2000
2001

Madagascar

Antananarivo

Antsiranana

Fianranatsoa

Mahajanga

Toamasina Toliara

Source : SISG

Par province, seule Antananarivo n’a pas présenté de diminution du taux d’utilisation de la consultation externe au cours des quatre dernières années.

28

3.2.2. Activités destinées aux enfants

Vaccination

La couverture vaccinale des enfants de 0-11 mois en DTC3 de 1998 à 2001 pour les 6 provinces a augmenté. Cependant, elle reste faible pour Antsiranana, Mahajanga, Toamasina et Toliary. Une légère diminution a été en outre observée pour l’année 2001 au niveau des provinces sauf Antsiranana et Toliary.

Graphique 13 : Evolution du taux de couverture vaccinale en DTC3 par province au niveau CSB

1998-2001.

120,0 100,0 80,0 60,0 40,0 20,0 0,0
120,0
100,0
80,0
60,0
40,0
20,0
0,0
1998 1999 2000 2001
1998
1999
2000
2001

Madagascar

Antananarivo

Antsiranana

Fianranatsoa

Mahajanga Toamasina Toliara

Source : SISG

Pour la vaccination anti rougeoleuse, une nette amélioration a été observée au niveau des 6 provinces de 1998 à 2001. Toutefois, on a remarqué en parallèle une augmentation du nombre de cas de rougeole de 1999 à 2001. Ceci démontre que tant que la couverture n’atteint pas les 80% des enfants, les épidémies de rougeole ne seront pas maîtrisées. Il n’y a pas de différence significative du taux de couverture entre les 6 provinces pour l’année 2001.

29

Graphique 14 : Evolution du taux de couverture vaccinale en antirougeoleux et du nombre de cas de rougeole 1998-2001.

Etud e compara tive entre l' évolution du ta ux de c ouvertu re va ccinale de s e nfants de 0 à 11 mois en anti-rou geole ux et le nom bre de cas de rougeole pa r an

90,00%

 

18000

80,00%

80,00% 16000

16000

14000

70,00%

12000

60,00%

10000

50,00%

 

8000

40,00%

6000

30,00%

4000

20,00%

2000

10,00%

0,00%

       

0

1998

1 999

2 000

20 01

 

T aux de co uverture vac cinal des

enfan ts <1a n en an ti-rouge oleu x

enfan ts <1a n en an ti-rouge oleu x

 

Nom bre de c as de ro ugeole par an

Source : SISG

Graphique 15 : Evolution du taux de couverture vaccinale en antirougeoleux par province au niveau CSB 1998-2001.

120,0 100,0 80,0 60,0 40,0 20,0 0,0
120,0
100,0
80,0
60,0
40,0
20,0
0,0
1998 1999 2000 2001
1998
1999
2000
2001

Madagascar

Antananarivo

Antsiranana

Fianranatsoa

Mahajanga

Toamasina Toliara

Source : SISG

Surveillance de la croissance des enfants

Le taux d'utilisation de la surveillance de la croissance des enfants de 0 à 3 mois a progressivement augmenté de 1998 à 2001 allant de 34% à 45,09%. Cependant, le taux reste encore assez bas car moins d'un enfant sur deux a accès à cette consultation qui n'est pas des moindres pour un développement harmonieux des enfants.

30

Graphique 16 : Evolution du taux de couverture en SNE des enfants de 0 à 3 ans par province au niveau CSB 1998-2001.

50,0 Evolution du taux de la SNE des enfants de 0 à 3 ans par Province
50,0
Evolution du taux de la SNE des enfants de 0 à 3 ans
par Province au niveau des CSB de 1998 à 2001
10,0
20,0
30,0
40,0
%
ANTANANARIVO FIANARANTSOA ANTSIRANANA MAHAJANGA TOAMASINA TOLIARA 0,0
ANTANANARIVO
FIANARANTSOA
ANTSIRANANA
MAHAJANGA
TOAMASINA
TOLIARA
0,0
2000 1998 1999 2001
2000
1998
1999
2001

Source: SISG

3.2.3. Les activités destinées à la mère

Consultation prénatale

Les consultations prénatales se sont légèrement améliorées mais avec une tendance à la baisse pour l'année 2001. Par contre, l’accouchement dans les centres de santé et les CHD diminuent d’année en année avec 165 294 en 1998 et 157 897 en 2001. Le taux a été de 24,6% en 1998 et 19% en 2001. A noter que la Participation Financière des Usagers (PFU) a été introduite à la maternité à partir de 1999. Ainsi, actuellement moins d'une femme sur cinq accouche à la maternité. Une étude plus approfondie sur les causes de cette diminution des accouchements dans les centres de santé est souhaitable.

Graphique 17 : Evolution du taux d’utilisation de la consultation prénatale par province au niveau CSB 1998-2001.

80 70 60 50 40 20 30 10 0
80
70
60
50
40
20
30
10
0
1998 1999 2000 2001
1998
1999
2000
2001

Madagascar Antananarivo Antsiranana Fianranatsoa Mahajanga Toamasina Toliara

Source : SISG

31

Graphique 18 : Evolution du taux d’utilisation de la consultation prénatale et du nombre d’accouchements dans les CSB 1998-2001.

Etude comp ar itiv e de l' év olution du t a ux d' utilisation de la consultat i on pr énat ale et du nombr e d' accouchemen t s dans les f o r m at ions sanit aires de 19 98 à 2001

0 70,00% 140 000 160 000 180 000 200 2001 0,00% 10,00% 20,00% 30,00% 40,00% 50,00%
0
70,00%
140
000
160
000
180
000
200
2001
0,00%
10,00%
20,00%
30,00%
40,00%
50,00%
60,00%
000
1999
1998
2000
20
000
40
000
60
000
80
000
000
100
000
120
 

T aux d’utilis ation de la c ons ul tation

pr énatale

pr énatale

 

N o m b r e d'acc ouc hem en ts dans les

 

F S ( C SB et CH D)

Source : SISG

Par province, Toamasina et Toliary ont les taux d’utilisation de la CPN les plus bas tandis que pour l’accouchement, outre Antananarivo, les 5 provinces présentent des chiffres assez alarmants.

Graphique 19 : Evolution du nombre des accouchements par province au niveau CSB et CHD

1998-2001.

160 000 80 000 120 000 40 000 0
160 000
80 000
120 000
40 000
0
1998 1999 2000 2001
1998
1999
2000
2001

Madagascar

Antananarivo

Antsiranana

Fianranatsoa

Mahajanga

Toamasina Toliara

Source : SISG

Consultation postnatale

Une nette augmentation du taux d’utilisation a été constatée entre 1997 et 2001 allant de 40,6% à

63,7%.

32

Graphique 20 : Evolution du taux d’utilisation de la consultation postnatale par province au niveau CSB.

90 70 80 60 50 40 30 20 10 0