Vous êtes sur la page 1sur 7

Corrigé : La Perla

Détermination du résultat fiscal

Calcul de l’impôt

Eléments
Résultat comptable
Bénéficie 659 400
Produits
1-Ventes : élément imposable
2-Dividendes reçus : abattement de 75 000
100%
3-Interet : ils sont comptabilisés pour 12 500
leur montant net or la retenue à la
source n’est pas libératoire de l’is la
déclaration doit porter sur le
montant brut
Couplement de déclaration
50000/0 ;8) x0, 2=12500
4-Produits de cession : produits non
courants imposables
5-Loyer trimestriel de l’immeuble il 12 000
s’agit d’un produit accessoire
imposable. Mais seule la partie du
loyer correspondant aux mois de
novembre de décembre doit être
rattaché à l’exercice (principe de
séparation des exercices) .Le loyer du
mois de janvier est à rattacher à
l’exercice suivant. Ce rattachement
doit faire l’objet d’une régularisation
comptable
Déduction 36000x1/3=12000
6-Escompte de règlement reçus : il
s’agit de réductions à caractère
financier accordées par les
fournisseurs et qui constituent des
produits financiers imposables
7-Indemnité d’assurance produit non
courant imposable
8-Avance reçue d’un client : c’est une 14 500
dette vis-à-vis du client à s’inscrire
dans un compte de bilan et non pas
dans les comptes de produits (une
rectification doit être effectuée au
niveau de enregistrement comptable)
9- Vente de produits en partie non 16 400
livrés : seule les produits livrés
doivent être rattachés à l’exercice
(une écriture de régularisation
comptable est nécessaire)
Déduction : 32800/2=16400
10- Vente non comptabilisée ; tant 13 000
que les produits ont été livrés ils
entrent dans le calcul du résultat
imposable de l’exercice même sils ne
sont pas enregistrés
Charges
1-Achats de marchandises non livrés : 41 150
les chats ne sont considérés comme
des charges pour l’exercice qua partir
du moment où les produits achetés
sont effectivement livrés, et ce quelle
que soit la date de leur
enregistrement comptable et celle de
leur paiement
2-Les cadeaux : seuls constituent des
charges déductibles les cadeaux
publicitaires qui portent le nom ou le
sigle de l’entreprise et dont la valeur
ne dépasse pas 100dh TTC
-Les boites de chocolat : il s’agit 23 750
d’une simple libéralité, à réintégrer
Réintégration 250x95=23750
-Les pendulettes : prix supérieur a
100dh
Réintégration : 250x102=25500 25 500
3-Dons : 20 000
-Don à la fondation Mohamed V :
charge déductible
-Don au club de golf : c’est une
charge qui a un caractère de libéralité
à réintégrer
4-Prime d’assurance vie : l’assurance 5 475
est souscrite au profit de la société, la
prime est à réintégrer. Cependant
lors de l’encaissement de l’indemnité
de l’assurance, celle-ci constituera un
produit imposable après déduction
de toutes les primes versées
5-Salaire annuel de l’épouse du PDG :
le salaire correspond à un travail
effectif, il constitue une charge
fiscalement déductible
6-Frais de déplacement : ces frais ne 3 300
donne pas droit à la récupération de
la tva, ils doivent être comptabilisés
en TTC.
La TVA doit en principe constituer
une partie de la charge déductible :
16500x20%=3300
7-Interets dur comptes d’associé : le 12 825
capital est entièrement libéré et la
somme avancée en compte courant
(285000) est inférieure à l’apport en
capital de l’associé(362500)
Mais le taux d’intérêt appliqué
dépasse le taux autorisé
Réintégration : 285000x (7,5-
3%)=12825
8-Amortissement de la voiture : la
base imposable est inferieure
300000 ; mais le principe du prorata
temporis n’a pas été appliqué
Dotation
déductible=240000x20%x9/12=36000
Réintégration : 48000-36000=12000 12 000
9-Provisions pour créances : Les 57 800
créances doivent être individualisées
et les pertes probables doivent être
précisées
10-Taxe professionnelle : impôt
déductible
11-Taxe spéciale sur les véhicules 1 500
automobiles : cette taxe est
déductible à condition que les
véhicules soient inscrits au bilan de la
société
La taxe sur la voiture du directeur
financier est à réintégrer
12-Frais de transport sur achats : 2 940
déductibles hors TVA
TVA à réintégrer
(23940/1,14) x0, 14=2940
13-Droits de douane : ils doivent être 48 700
inscrits dans le compte de
l’immobilisation pour faire partie de
sa base amortissable
Amortissement à déduire :
48700x25%=12175 12 175
Cet amortissement est déductible
dans hypothèse ou l’écriture est
rectifiée au niveau de la comptabilité
14-Achats de fournitures contre 5 060
espèce : le montant HT dépasse
10000dh ; à compter du 1er janvier
2016 les dépenses payées en espèces
ne sont déductible que dans la limite
de 10000dh par fournisseur et par
jour (10000 par mois et par
fournisseur)
Réintégration 15060-10000=5060
15-Remplacement du moteur de la
camionnette : ce remplacement est
susceptible d’augmenter la durée de
vie de l’immobilisation .Son cout doit
être inscrit à l’actif immobilisé et 28 000
subir l’amortissement
Amortissement à déduire
28000x20%=5600 5 600
La déduction ne peut pas être opérée
de manière extracomptable ; elle
suppose une rectification de
l’écriture comptable
16-Dividendes distribués ; le 64 800
dividende résulte de la répartition
des bénéfices il ne peut être
considéré comme une charge
17-Redevances de leasing ; elles 1 570
portent sur un véhicule utilitaire, la
TVA est récupérable, la charge est
déductible pour son montant HT
Réintégration de la TVA
18-Provision pour paiement de la TP ;
charge déductible
Total 1 03 5570 138 975
Résultat fiscal 896 595

L’impôt sur les sociétés = 896 595.00x20% =179 319,00

La base de calcul de l’impôt est arrondie à la dizaine de dh supérieur

Calcul de la cotisation minimale :

Base de calcul de la cotisation minimale :

Les éléments qui entrent dans la détermination de la cotisation minimale (ventes, produits accessoires,
produits financiers imposables…) doivent être rectifiés pour prendre en considération les corrections
comptables qui doivent les concerner .Ces corrections portent à l’exercice

En effet certaines opérations (produits livrés non comptabilisés produits non livrés loyer trimestriel)
proposées dans l’énoncé nécessitent des écritures de régularisation comptables. Celles-ci auront pour
conséquences une diminution ou une augmentation des éléments qui constituent la base de calcul de la
cotisation minimale

Les écritures de régularisation comptables se traduiront par la correction du montant des vents et de celui
des produits accessoires (loyers)

- Les ventes : 6 342 000-32 800/2+13 000=6 338 600


32800/2=16400 : Produits comptabilisés non livrés
13000 : produits livrés non comptabilisés
- Les loyers : 36 000-12 000=24 000
- Base de la CM
Eléments Montants
Ventes 6 338 600
Intérêts bruts : 50000x1, 25=62500 62 500
Loyers : 36000-12000=24000 24 000
Escomptes de règlement 51 430
total 6 476 530

Les produits de participation (dividendes) sont exonérés de l’impôt .Ils sont par conséquent exclus
de la base de calcul de la CM.
Les produits non courants (produits de cession indemnité d’assurance) sont également exclus de
cette base
CM=0,5%(6576530)=32 382,65 soit 32 383
Le montant de l’IS est supérieur à celui de la CM
L’impôt du est de :
179 319-12 500=166 819
Imputation des acomptes provisionnels
166 819-78 320=88 499
La société doit acquitter au plus tard le 31/3/2017 :
- Le reliquat de l’impôt : 104548dh
- Le premier acompte provisionnel au titre de l’exercice 2017 :
179 319/4= 44 829,75