Vous êtes sur la page 1sur 16

«Faire de la CEMAC en 2025 un espace économique intégré émergent, où règnent la sécurité, la solidarité et la bonne gouvernance, au service du développement humain»

Publication de la Communauté Économique et Monétaire de l’Afrique Centrale N°008 de Décembre 2013


Avenue des Martyrs - Bangui-RCA - B.P. 969 - Tél. + 236 21614781 Email : dyingra@cemac.int - site : www.cemac.int

Des hommes pour


le Renouveau
communautaire

Les membres du gouvernement de la Commission sont


au complet et les premiers responsables des institutions
spécialisées ont été nommés.
EDITO Les hommes de la situation
La prestation le 10 décembre 2012 à Ndjamena Directeur Général viennent d’être désignés, des biens, des capitaux et des services
des trois nouveaux Commissaires, du Secrétaire l’établissement et l’entrée en vigueur du constituent la raison d’être même de la CEMAC.
Permanent du Groupe d’Action Contre le passeport CEMAC biométrique et la ratification La feuille de route édictée par le Président en
Blanchiment de l’Argent en Afrique Centrale et l’application par tous les Etats membres des exercice s’arrime à cette nouvelle vision. Il s’agit
(GABAC) et des 17 Experts du Comité Inter-Etats normes communautaires, sont autant des in fine de faire de la CEMAC un espace
des Pesticides d’Afrique Centrale (CPAC) devant chantiers auxquels doit s’atteler la nouvelle communautaire dans lequel les citoyens de
la Cour de Justice de la CEMAC couronne le équipe. l’Afrique Centrale puissent se reconnaître.
processus de mise en place des nouveaux A voir leurs profils et leurs origines, hétéroclites En d’autres termes, il s’agit, ici et maintenant,
dirigeants des institutions de la Communauté. mais complémentaires, il y a de fortes raisons de bâtir une CEMAC des peuples et non plus
Le Renouveau Communautaire qu’entend de croire que les nouveaux responsables qui une CEMAC des gouvernants et des
impulser le nouveau Président de la viennent d’entrer en fonction sont les hommes bureaucrates.
Commission est partagé par les nouveaux de la situation. Les attentes des citoyens de la
investis, déterminés eux aussi, à faire de la CEMAC sont pressantes. Les « Cemaciens »
s o m m a i r e
CEMAC, un véritable instrument de veulent en effet d’une institution
développement et d’intégration des peuples. communautaire qui soit présente dans leur Les nouveaux Commissaires ont prêté serment 2
Lors de ses premières sorties le chef de vécu quotidien en termes d’intégration et de 24è session ordinaire du Conseil des ministres de l’UEAC : 8
l’exécutif de la CEMAC a clairement affiché sa satisfaction de leurs besoins. L’action des Le Parlement s’est prononcé sur le budget de la Communauté 12
volonté de donner un coup d’accélérateur aux nouveaux hommes qui vont siéger à Bangui doit Séminaire sur la gestion des finances de la Communauté 13
réformes qui sont dans les tiroirs de la s’orienter vers l’accomplissements des objectifs Redynamiser les liens de coopération avec les partenaires 13
Commission. Le démarrage effectif de la fixés par les hautes instances de la CEMAC. La Promotion des nouvelles directives des finances publiques 14
Compagnie aérienne Air CEMAC dont le vision commune, la recherche en synergie de la
Le Président présente son programme quinquennal 15
Président du Conseil d’Administration et le prospérité, la libre circulation des personnes,
Vis i o n C E M A C M a g a z i n e

Les nouveaux Commissaires ont prêté serment


Cemac de faire preuve d’abnégation et de courage
en faisant abstraction « des égos individuels des
comportements hypocrites et d’un patriotisme mal-
heureusement contreproductif ». Se tournant en-
suite vers les experts du CPAC, l’Avocat général
souligne la délicatesse de leur rôle très exigeant de
« surveillant de la qualité de la vie des populations
de la CEMAC ». Le Secrétaire Permanent du Gabac
quant à lui est invité à « mettre fin au règne de l’in-
formel et à l’impunité quasi-totale qui caractérisent
les mouvements d’argent en Afrique centrale ». Clô-
turant ses réquisitions, le magistrat de la Cemac
exhorte les récipiendaires « à une réelle passion et à
un engagement fort de tous les instants pour faire
aboutir les nombreux chantiers de la Cemac » au
cours de leurs mandats respectifs.
Dans leurs serments, les nouveaux responsables de
Vue de la salle de l’audience solennelle
la Commission promettent de « remplir fidèlement

L
’effectif de la Commission de la Communauté (CPAC). Soit au total 21 personnalités ressortissants et loyalement les charges » de leurs fonctions et «
économique et monétaire de l’Afrique cen- des Etats membres de la Cemac qui vont désormais s’engagent dans l’intérêt supérieur de la Commu-
trale (CEMAC) affiche désormais complet. œuvrer, chacun à son niveau de responsabilité, à nauté à observer les devoirs d’indépendance, de ré-
Avec la nomination et l’investiture des nouveaux conduire et consolider le processus d’intégration au serve, d’impartialité et d’honnêteté nécessaires à
commissaires et des principaux responsables des or- sein de l’institution sous-régionale. l’accomplissement de leurs missions ». Avant de les
ganes spécialisés, le nouveau gouvernement de la L’audience débute à 10h15 avec l’entrée des juges de renvoyer à l’exercice de leurs fonctions, le Premier
CEMAC qui siège à Bangui et que dirige le Congolais la Cour conduits par le Premier Président, le Congo- Président de la Cour rappelle à l’endroit des différents
Pierre Moussa peut désormais aller au charbon. L’en- lais Jean Mongo Antchouin. La séance commence récipiendaires que « l’Afrique centrale a besoin de
trée en fonction des nouveaux commissaires a été avec les réquisitions préliminaires de l’Avocat géné- rattraper son retard constaté dans certains domaines
matérialisée le 10 décembre 2012 à N’djamena, siège ral. Ce dernier demande à la Cour d’accueillir les 21 d’intégration ». Jean Mongo Antchouin les invite
de la Cour de Justice de la CEMAC, par leur prestation récipiendaires qui entrent sous les ovations de l’as- ainsi à exercer leurs fonctions avec compétence et
de serment devant les juges de l’institution juridic- sistance. Le Greffier audiencier donne la lecture des efficacité et d’être à la hauteur des tâches commu-
tionnelle. L’audience solennelle de circonstance s’est actes de nomination des responsables aux différents nautaires d’intégration qui sont attendues d’eux.
déroulée dans la salle polyvalente de la direction na- postes de la Commission de la CEMAC. Puis l’Avocat Après leur prise de service à partir de cette audience
tionale de la BEAC. En présence du Ministre tchadien général de céans revient à la charge pour ses réqui- solennelle, les trois nouveaux commissaires sont at-
de la Justice, Garde des sceaux , de l’Assainissement sitions définitives. tendus à Bangui au siège de la Commission pour la
public et de la Promotion de la bonne Gouvernance, S’adressant d’abord aux nouveaux commissaires, Lu- passation de service.
du Président de l’Assemblée nationale tchadienne, cien Mpaga demande aux nouveaux hommes de la
de la Vice-Présidente de la Commission de la CEMAC,
Rosario Mbasogo Kung Nguidang et des chefs de
mission diplomatique et des institutions internatio-
nales accrédités à N’djamena. Dans le box des réci-
piendaires, les trois Commissaires, le Camerounais
Paul Tasong Njukang, le Centrafricain Jean-Eudes
Teya et le Gabonais Pascal Youbi-Lagha. Le qua-
trième Commissaire, le Tchadien Hassan Adoum Ba-
khit ne sacrifie plus à ce rituel puisque reconduit à
son poste. A ces trois nouveaux « membres du gou-
vernement de la CEMAC », s’ajoutent le Secrétaire
Permanent du Groupe d’Action contre le Blanchi-
ment de l’Argent en Afrique centrale (GABAC), le Ca-
merounais Désiré Geoffroy Mbock et 17 experts du
Comité inter-Etats des Pesticides en Afrique centrale
Vue de la salle de l’audience solennelle

N°008 de Décembre 2012 2


Vision CE M A C M a g a z i n e

Qui sont-ils ?
Paul Tasong Njukang
Une somme d’expériences
Le nouveau commissaire
camerounais est rompu des

et de compétences questions de politique fiscale et


de gestion des dépenses

au service de la CEMAC publiques

Au Cameroun, les ressortissants du département du Le- ritoire où se joue l’essentiel de sa carrière. En octobre 1999, et séminaires au Cameroun et à l’Etranger. En 1994, il bé-
bialem sont réputés de vrais et de parfaits bilingues (An- il est nommé délégué provincial de ce ministère pour le néficie d’une bourse de deux ans du gouvernement belge
glais/Français). Ils se retrouvent en fait à cheval entre les Sud-Ouest. Les cinq années passées à ce poste lui ont per- dans le cadre de la Coopération au développement. A l’Uni-
régions du Sud-ouest (anglophone), du Nord-ouest (an- mis une bonne maîtrise des dossiers de ce département versité d’Anvers où il atterrit, il obtient d’abord un Diplôme
glophone) et de l’Ouest (francophone). C’est donc fort de ministériel puisqu’en septembre 2004, il est promu au en Politique du développement et puis un Master (avec
cette position géographique que Paul Tasong Njukang a poste de Directeur de la Programmation des Investisse- mention honorable) en Gestion des administrations pu-
poursuivi avec succès toutes ses études post-licence dans ments publics. A cette position névralgique, il coordonne bliques délivré par l’Institut de Politique et de Gestion du
les pays de la Francophonie et du Commonwealth. Né le l’élaboration, le suivi et le contrôle de l’exécution du Budget Développement. En 2007, il s’envole pour Toronto au Ca-
vers le 20 mars 1963 à M’mockmbie, ce licencié en Droit d’Investissement public sous toutes ses formes. Il participe
nada dans le cadre d’une bourse d’études du Common-
public ees financières, option fiscalité et administration aux négociations avec les institutions de Bretton Woods.
publique, Commence alors une riche carrière profession- Les six années passées à cette direction sont concluantes wealth dans le domaine de la gestion des finances
nelle. et satisfaisantes. En septembre 2010, le chef de l’Etat fait publiques axée sur les résultats. C’est donc un haut fonc-
A sa sortie de l’ENAM, Paul Tasong Njukang fait d’abord de lui le Secrétaire Général de ce ministère. Un poste qu’il tionnaire aux compétences pluridisciplinaires qui arrive à
ses classes à la direction des impôts où il assume plusieurs a occupé jusqu’à sa nomination comme Commissaire ca- la Commission de la CEMAC. Paul Tasong Njukang utilisera
fonctions de janvier 1989 jusqu’en octobre 1999. Il dépose merounais au sein de la Commission de la CEMAC. certainement sa somme d’expériences et de qualifications
ensuite ses valises au très stratégique ministère de l’Eco- Paul Tasong Njukang a étoffé son CV par des bourses et pour booster les réformes engagées par l’institution com-
nomie, de la Programmation et de l’Aménagement du Ter- formations professionnelles ainsi que de nombreux stages munautaire.

Jean-Eudes Teya Le nouveau Commissaire


centrafricain à la Commission
un si riche et impression- de la CEMAC cumule près de 40
ans de carrière politico-
nant parcours… administrative dans son pays.

Jean Eudes Teya présente un état de services qui justifie cement du développement. On lui reconnaît égale- binet du Président de la République. Moins de deux
l’impressionnant tableau des titres et distinctions ho- ment le réaménagement du cadre fiscal du secteur mi- ans après, en janvier 2008, le chef de l’Etat lui confie
norifiques qu’il a glanés de l’Etat centrafricain. Au sein nier visant à créer un environnement plus incitatif pour le portefeuille du Développement rural. Jusqu’en jan-
de l’appareil politique centrafricain, il se présente les investissements. A cause de l’instabilité persistante vier 2009, il a la lourde et délicate mission d’assurer la
comme l’une des rares personnalités ayant un long bail que connaît le pays, le premier docteur d’Etat en chi- conduite de la politique agricole centrafricaine dans le
au gouvernement. Après avoir poursuivi de solides mie se met en réserve de la république mais pour au- contexte de la flambée des prix des produits agroali-
études à l’Ecole nationale supérieure de Chimie cou- tant il ne se retrouve pas au chômage. Il flirte avec le mentaires et de la quasi-disparition de la filière coton.
ronnées par un diplôme d’ingénieur en 1973 et par un privé dans les entreprises des secteurs de Bâtiments Il doit trouver des réponses adéquates à la crise ali-
doctorat d’Etat ès Sciences Physiques à l'Université et Travaux Publics et des mines en RCA et en Belgique. mentaire en interaction avec les Ongs et mener une
Louis Pasteur de Strasbourg en France en 1978, Jean- En 2005, il fait partie du gouvernement du Premier mi- réflexion avec les organisations professionnelles agri-
Eudes rentre à Bangui où de nombreuses opportunités nistre Elie Dote, cette fois comme ministre d’Etat, mi- coles sur la question foncière et le conflit agropastoral.
d’emploi s’offrent à lui dans le domaine des mines. Dès nistre des Eaux, Forêts, Chasse et Pêche, chargé de Grâce à son riche cursus académique, Jean-Eudes Teya
1981, il est nommé directeur général des Mines et de l’Environnement. En janvier 2006, il est maintenu au a assuré des enseignements dans les institutions uni-
la Géologie. Deux ans plus tard, ce Franco-Centrafricain gouvernement comme Ministre d’État mais en charge versitaires françaises et centrafricaines. A la Commis-
fait son entrée dans le gouvernement comme ministre de la Communication, de la Réconciliation Nationale, sion de la CEMAC, il mettra certainement à profit son
des Mines et de la Géologie. Quatre ans après, il est ap- de la Culture Démocratique et de la Promotion des long et riche parcours politico-administratif et acadé-
pelé à la Présidence de la République pour officier Droits de l’Homme. La Centrafrique sort d’une longue mique pour donner un coup d’accélérateur à la réali-
comme Conseiller du chef de l’Etat dans les domaines période de trouble, Jean-Eudes a la lourde tâche de sation des grands chantiers de l’institution
de l’énergie et des mines. Au gouvernement et au Pa- panser les plaies pour permettre aux fils et filles du communautaire. Agé aujourd’hui de 62 ans, ce natif
lais, Jean-Eudes Teya participe à l’élaboration de la po- pays de tourner cette triste page. Il y travaille jusqu’en de Bangui est marié et père de deux enfants. Jean-
litique minière de la R.C.A. en concertation avec la septembre 2006 date à laquelle il est rappelé au palais Eudes Teya est Commandeur de l’ordre du mérite cen-
Banque Mondiale et les autres organismes de finan- présidentiel comme Ministre d’État, Directeur de Ca- trafricain.

3 N°008 de Décembre 2012


Vis i o n C E M A C M a g a z i n e

Pascal Youbi-Lagha L’ex-directeur du Commerce et


de la Concurrence à la
Le négociateur de la Commission est l’un des artisans
des réformes au sein de la
Commission CEMAC.

A
u siège de la Commission, Pascal Youbi-Lagha fait coup investi dans les négociations commerciales pour le nances, il soutient en 1987 une thèse pour l’obtention du
partie des anciens de la maison. Venu au Secrétariat compte des pays de la sous-région. Diplôme de 3ème Cycle en Gestion des Finances pu-
Exécutif de la (CEMAC depuis 2004, il y a officié Avant de déposer ses valises à Bangui au siège de la Com- bliques.
comme Directeur du Commerce, de l’Industrie et du Tou- mission, cet administrateur économique et financier en Pascal Youbi-Lagha a étoffé son cursus académique par
risme. Depuis cette date, ce diplomate de carrière est l’un chef a presque fait le tour du monde. De 1994 jusqu’à des formations complémentaires, notamment en audit
des acteurs des réformes et négociations commerciales 2004, il a été tour à tour, Premier conseiller dans les am- des sociétés, en gestion d’entreprises assistée par ordina-
au sein et en dehors de l’espace CEMAC. C’est donc en toute bassades gabonaises au Japon, aux Etats-Unis et au teur et en techniques des négociations commerciales in-
logique qu’en 2008 lorsque la Commission subit une mue Mexique et auprès du Benelux et l’Union européenne. Une ternationales.
dans son organisation, il est nommé directeur du Com- position qui lui a permis non seulement d’être en contact Avant de quitter le Gabon depuis 1990, ce polyglotte qui
merce et de la Concurrence. Du haut de ce poste, il assure avec les grandes institutions internationales mais surtout parle et écrit le Français, l’Anglais, l’Espagnol et le Romaji
le suivi de la réforme fiscalo-douanière, notamment la de se roder dans les négociations. (Japonais) a fait ses armes au sein de l’administration ga-
mise en œuvre des volets sur la libre circulation des per- Mais si Pascal Youbi-Lagha mène avec succès ses diffé- bonaise. Recruté au ministère des Mines et des Hydrocar-
sonnes, des biens et des services dans l’espace CEMAC. Il rentes missions à lui assignées, c’est qu’il puise beaucoup bures, il a été de 1987 à 1990 Chargé d’Études en
a surtout œuvré pour la transformation de l’Ecole d’Hô- dans sa formation académique et dans son expérience ac- économie et fiscalité des hydrocarbures à la Direction Gé-
tellerie et de Tourisme de N’Gaoundéré en une institution quise au sein de l’administration gabonaise. Avec son Bac- nérale des Hydrocarbures. Il a également dispensé des
spécialisée de la CEMAC dans le cadre de la Commission calauréat série B obtenu au Lycée National Léon MBA de cours à l’Ecole Supérieure de Communication et de Gestion
Permanente du Tourisme. Il a été également responsable Libreville en 1979, il s’inscrit à la Faculté de Droit et des (ESCG) de Bruxelles et a dirigé et participé aux jurys des
chargé de l’élaboration et du suivi de l’application des ré- Sciences économiques de l’Université Omar Bongo où il mémoires à l’Université de Charleroi, à l’Institut COORE-
glementations communautaires sur le commerce, l’inves- est titulaire en 1983 du Diplôme Universitaire d’Études MANS. Marié et père de trois enfants, Pascal Youbi-Lagha
tissement, le droit d’établissement et la concurrence, y Économiques. Il poursuit ses études dans la même insti- est né le 26 novembre 1957 au Gabon.
compris la protection des consommateurs. Au sein de la tution et en sort nanti en 1985 de la Maîtrise en Sciences
Commission de la CEMAC, Pascal Youbi-Lagha s’est beau- économiques. Inscrit à l’Institut de l’Économie et des Fi-

Hassan Adoum Bakhit L’actuel Commissaire en


charge des Politiques
L’homme des dossiers Economiques, Monétaires et
Financières à la Commission
économiques et monétaires de la CEMAC a gravi toutes
les hautes sphères de
l’administration tchadienne.

Dans la hiérarchie de l’administration tchadienne, Has- rouge du palais présidentiel continue de se dérouler Dans le cadre du vaste programme de reconstruction
san Adoum Bakhit a plafonné. Agé aujourd’hui de 60 pour lui. En 1992, il est nommé Secrétaire Général ad- du Tchad, Hassan Adoum Bakhit est nommé en 2000
ans, l’actuel Commissaire en charge des Politiques éco- joint de la présidence de la République. Il assume cu- comme Coordonnateur de la Cellule économique, une
nomique, monétaire et financière à la Commission de mulativement les fonctions de président du conseil structure technique qui joue l’interface entre le gou-
la CEMAC a gravi toutes les hautes sphères de l’admi- d’administration de plusieurs sociétés entreprises pu- vernement et les bailleurs de fonds internationaux.
nistration tchadienne. Dès 1978, il fourbit déjà ses bliques. C’est également à lui qu’est confiée la prési- C’est certainement compte tenu de cette somme d’ex-
armes comme chef de service des aménagements dence du Comité de réflexion sur la filière coton qui a périences accumulées dans la haute administration
hydro-agricoles au ministère de l’Agriculture. En 1981, connu une crise profonde pendant plus de cinq ans. En tchadienne que le Président Idriss Deby Itno a porté
sa carrière prend de l’envergure lorsqu’il est nommé as- sa qualité de SGA, il est le président du Comité tech- son choix sur son proche collaborateur pour représenter
sistant au Directeur général du ministère du dévelop- nique chargé des négociations pour la construction du son pays au sein du gouvernement de la CEMAC. A la
pement rural. Un an après, il monte en grade et devient pipe-line transportant le pétrole brut tchadien à travers tête du Département des Politiques Economiques, Mo-
le Directeur général au ministère du Plan et de la Re- le territoire camerounais. nétaires et Financières depuis 2008, Hassan Adoum Ba-
construction. Promu en 1987 Directeur général au Mi- Déterminé à remettre le Tchad sur les rails, le président khit va convoquer les éléments de sa longue carrière
nistère du Plan et de la Coopération, il s’occupe de la Idriss Deby Itno fait de Hassan Adoum Bakhit son administrative et de son profil académique pour mener
coordination de toute l’assistance technique et finan- Conseiller spécial en 1998. Le couronnement de sa car- à bien sa mission. Ce titulaire d’un doctorat en géogra-
cière en faveur du Tchad. rière politico-administrative intervient la même année phie rurale de l’Université de Nice en France a bénéficié
C’est en 1988 que Hassan Adoum Bakhit s’approche du avec sa nomination au poste de Secrétaire Général de d’autres formations certificatives obtenues dans plu-
centre des décisions en faisant son entrée à la prési- la Présidence de la République. Comme collaborateur sieurs institutions universitaires étrangères. Hassan
dence de la République comme Conseiller technique direct du chef de l’Etat, il prépare tous les dossiers qui Adoum Bakhit parle et écrit couramment le Français et
chargé des affaires économiques et financières. Le tapis appellent une décision du Président de la République. l’Arabe.

N°008 de Décembre 2012 4


LE SECRÉTAIRE Vision CE M A C M a g a z i n e

PERMANENT APERÇU DES INSTITUTIoNS CoNCERNEES


DU GABAC :
Désiré
La Commission
Geoffroy Véritable locomotive de l’Organisation, la Commission - Le Marché Commun;

MBoCk
de la CEMAC, ancien Secrétariat - Infrastructures et Développement Durable;
Exécutif, est constituée d’un effectif d’environ 150 per- - Politiques Economiques, Monétaires et Financières;
sonnes dirigées par une équipe de six membres dont - Droits de l’Homme, Bonne Gouvernance, Développe-
le Président de la Commission, sa Vice-Présidente et ment Humain et Social.
quatre Commissaires. Les employés sont repartis entre A ces services, il faut ajouter les représentations de la
les directions techniques relevant du cabinet de la Pré- Commission dans les pays membres assurées par une
sidence et les quatre départements suivants : équipe d’environ 8 personnes.

Le GABAC Groupe d’Action contre le Blanchiment d’Argent en Afrique Centrale

La Conférence des Chefs d’État de la CEMAC a créé, par ou leurs représentants, du Président de la Commission
Acte Additionnel n° 9/00/CEMAC-086/CCE du 14 dé- de la CEMAC, du Gouverneur de la Banque des États
cembre 2000, le Groupe d’Action contre le Blanchi- de l’Afrique Centrale, du Secrétaire Général de la Com-
Né le 03 aout 1956, Désiré Geoffroy ment d’Argent en Afrique Centrale (GABAC). Par cette mission Bancaire de l’Afrique Centrale et du Président
est de nationalité camerounaise. Il décision, les Chefs d’État de la CEMAC ont engagé la du Comité des Chefs de Police d’Afrique Centrale
est titulaire d’une licence en lutte contre le blanchiment au plan institutionnel en (CCPAC) ou son représentant. Le GABAC est doté d’un
sciences économiques et diplômé
dotant la sous-région d’une structure dédiée. Le secrétariat Permanent et son siège est fixé à Bangui
de l’Enam, option Douanes. Avant
GABAC a pour missions : en RCA. Le GABAC intègre également dans ses mis-
d’être nommé comme Secrétaire
permanent du GABAC, cet inspec- -la lutte contre le blanchiment de l’argent et des pro- sions le volet relatif au financement du terrorisme.
teur principal des douanes a servi duits du crime ; Applicable directement dans les Etats membres où il
pendant plus de 25 ans dans les -la mise en place harmonisée et concertée des me- prime, en tant que norme communautaire dérivée du
services des douanes camerou- sures appropriées à cette lutte dans la CEMAC ; traité instituant la CEMAC, sur toutes dispositions na-
naises. Il faisait partie du Comité - l’évaluation des résultats de l’action et de l’efficacité tionales contraires, le Règlement qui régit le fonction-
national de Coordination des opé- des mesures adoptées ; nement du GABAC hisse le droit positif de ces Etats au
rations de lutte contre la fraude, la -l’assistance des Etats membres dans leur politique niveau des standards et références les plus actuels en
contrebande et la contrefaçon et a anti-blanchiment ; cette matière. Le Règlement crée dans chaque Etat
représenté le Cameroun pendant -la collaboration avec les structures similaires existant membre une unité de renseignement financier dé-
de nombreuses années dans les en Afrique et au niveau international. Selon l’addi- nommée Agence Nationale d’Investigation Financière
institutions internationales de son tionnel qui le crée, le GABAC est composé des Minis- (ANIF) qui est rattachée au Ministère en charge des fi-
domaine de compétence. tres des États membres de la CEMAC en charge des nances.
Finances, de l’Intérieur et de la Sécurité et de la Justice

Le CPAC Comité des Pesticides d’Afrique Centrale

Le Comité des Pesticides d’Afrique Centrale ment de la production agricole pour la pré- du processus de mise en place du CPAC, qui a
(CPAC) est un organisme interétatique sous servation de la santé des consommateurs lo- vu la participation active et assidue de tous
régional chargé de l’homologation commune caux et celle de l’environnement, ainsi que les états membres, jusqu’à la mise en place
des pesticides en zone CEMAC. Il comprend 03 pour la compétitivité de cette production du bureau administratif du CPAC, en passant
experts par État membre de la CEMAC, ainsi dans le marché international. par la signature du document de la réglemen-
que les représentants de la Commission de la L’initiative CPAC est donc une manifestation tation commune pour l’homologation des
CEMAC, du CPI-UA, de la FAO et de l’OMS, de la volonté politique des états membres de pesticides en zone CEMAC, par les Ministres
chargés de l’homologation commune des se mettre ensemble pour l’assainissement de en charge de l’Agriculture et son adoption par
pesticides en zone CEMAC. la filière agricole en zone CEMAC. Cette vo- les Ministres de l’UEAC.
Cet organisme a pour objectif, l’assainisse- lonté politique a été manifestée tout au long

5 N°008 de Décembre 2012


Vis i o n C E M A C M a g a z i n e

RÉACTIoNS

« Il n’y a que l’union qui fait la force »


Jean-Eudes Teya, Commissaire Centrafricain
« D’après le point le plus important c’est la réalisation des objectifs de la communauté
et le principal objectif, c’est la communauté elle-même. Quand on regarde en dehors
de notre continent, les puissances économiques les plus en vue sont aujourd’hui des
regroupements d’Etats. Je ne citerai pas les Etats-Unis, l’Union européenne ou la CE-
DEAO à côté, il n’ya que l’union qui fait la force. Je pense qu’il faut que nous revenions
sur les objectifs initiaux de la Communauté, c’est-à-dire assurer une véritable inté-
gration des Etats et des peuples. Il y a beaucoup de chantiers qui restent ouverts : il
y a l’intégration économique, nous avons déjà un marché qui est commun. Le marché
commun a ceci de spécifique qu’il permet aux industriels, aux investisseurs ou aux
producteurs de s’adosser sur le plus grand nombre de consommateurs. Ce qui permet
de réduire les coûts et d’augmenter les bénéfices des créateurs des richesses. Il ya la
libre circulation des personnes et des biens enjeu majeur. Tout le monde sait que ce processus n’est pas encore effectivement mis sur
les rails dans tous nos Etats. Il reste un objectif symptomatique de la Communauté ».

« Il faut faire respecter les règles»


Pascal Youbi-Lagha, Commissaire gabonais

Le nouveau mandat que nous allons commencer va être basé sur l’acquis. C’est une nou-
velle expérience que nous sommes en train d’éprouver. La première commission a tra-
vaillé avec des moyens dont elle disposait pour atteindre certains résultats. Nous allons
partir de là pour fixer un nouveau cap et nous estimons que ce nouveau mandat devait
être axé sur la mise en œuvre des règles qui existent. L’intégration est basée avant tout
sur la libre circulation. Nous avons quatre libertés : la libre circulation des personnes, la
libre circulation des biens, la libre circulation des capitaux et la libre circulation des ser-
vices. Nous avons mis en place une batterie des textes qui consacrent ces libertés mais
dans la pratique il y en a deux qui posent problème : biens et personnes. Avant toute, il
incombe à la Commission de faire en sorte que ces deux libertés soient effectives. Le défi
sur lequel nous devons travailler c’est l’effectivité de ces quatre libertés qui consacrent
le marché commun.

« Outrepasser les frontières de nos Etats »


Paul Tasong Njukang, Commissaire camerounais

« A la Commission, nous nous atteler à exécuter les hautes directives de la conférence


des Chefs d’Etat. Mais je voudrais à l’entame de mes nouvelles fonctions à la Com-
mission exprimer la joie qui est la mienne d’avoir mérité cette haute confiance du
chef de l’Etat mais de l’ensemble des chefs d’Etat de la Communauté. Il me revient
désormais d’outrepasser les frontières de mon pays natal, le Cameroun et servir la
CEMAC. Je suis désormais citoyen de la CEMAC. Je remercie le seigneur et le Président
Paul Biya que le Tout-Puissant a guidé pour me hisser à ces hautes fonctions. Parmi
les défis qui nous interpellent, il ya la libre circulation. Pour moi, communauté appelle
intégration. On ne saurait donc parler d’intégration sans la libre circulation des per-
sonnes et des biens à l’intérieur. Le Président de la Commission va certainement orien-
ter toutes nos actions vers cet objectif. »

N°008 de Décembre 2012 6


Vision CE M A C M a g a z i n e

Réquisition de l’Avocat Général et Ce qui est attendu de ceux qui ont levé
leurs mains droites pour dire qu’ils rem-
le mot de fin du Premier Président pliront avec loyauté leur mission dans
l’intérêt de la Communauté !

L’audience solennelle de prestation de serment a


concerné :
- Quatre (4) Commissaires de la Commission de
la CEMAC ;
- Dix-sept (17) Experts du Comité Inter- Etats des
Pesticides en Afrique Centrale
(Le CPAC) ;
- Le Secrétaire Permanent du Groupe d’Action
contre le Blanchiment d’Argent en Afrique Cen-
trale (Le GABAC) ;
Soit au total vingt-deux (22) personnalités res-
sortissant des Etats membres de la
CEMAC qui vont désormais œuvrer, chacun à son
niveau de responsabilité, à conduire
et consolider le processus d’intégration au sein
de notre Communauté.
Après la présentation, l’avocat General a relevé Les juges attentifs aux serments prononcés

que « aussi bien pour la Commission que pour pleinement les espérances que les populations a exprimé un constat selon lequel le nouveau ar-
chacune des Institutions Spécialisées concernées de notre Communauté sont en droit d’entretenir rive « à la tête de cette Institution Spécialisée de
ici, la CEMAC dispose désormais de l’homme qu’il vis-à-vis de votre action qui va s’exercer dans vos l’Union Monétaire de l’Afrique Centrale au mo-
faut à la place qu’il faut. A l’endroit des Commis- pays respectifs. En effet, avec pour idéal l’assai- ment où certains observateurs avisés relèvent
saire il a relevé que «Vous êtes assurément nissement des systèmes de production agricole que notre Communauté vit actuellement dans
conscients des missions qui seront désormais les et de l’environnement en zone CEMAC, le CPAC a une ère d’obstruction et de dissimulation carac-
vôtres au sein d’une équipe qui se veut respon- tout simplement pour mission la sécurité alimen- térisées par le règne de l’informel et de l’impunité
sable, efficace et solidaire. Les chantiers du pro- taire, donc la santé du citoyen Communautaire à quasi-totale en ce qui concerne les mouvements
cessus de l’intégration sont nombreux et partir notamment du contrôle de la production, d’argent, condamnant ainsi certaines Institutions
complexes, il vous faudra donc, au-delà des Ego de l’homologation, de la commercialisation et de Communautaires telles que le GABAC à apparaître
individuels, des comportements hypocrites et l’utilisation des pesticides. C’est là une noble mis- comme des structures aux missions impossibles.
d’un patriotisme malheureusement contrepro- sion que vous avez volontairement décidé de Des sortes d’éléphants blancs tout juste bons
ductif, beaucoup d’abnégation et de courage conduire depuis que vous en avez été les pre- pour le décor en raison notamment de l’insuffi-
pour les conduire tous en même temps ou les uns miers animateurs par le biais de votre premier re- sance des moyens mis à leur disposition pour ac-
après les autres selon les priorités tout en sachant groupement en Association d’Experts complir les tâches qui leurs sont confiées. »
que tout est priorité car le citoyen de notre Com- Phytosanitaires d’Afrique Centrale. En prêtant ser- Il l’invite à être « celui-là qui viendra démentir
munauté, le CEMACIEN, ne veut plus attendre, il ment aujourd’hui, vous venez donc rassurer toute ces détracteurs toujours prompts à
ne veut plus qu’on lui dise tout le temps que la une Communauté sur votre capacité et votre condamner à la première faiblesse ; » d’être celui-
vie est meilleure dans les autres Communautés ferme volonté à jouer le rôle très exigeant de sur- là que nous attendons tous pour une juste lecture
alors que tant de richesses caractérisent son es- veillant de la qualité de la vie de ses population de l’action du GABAC. »
pace communautaire. AGISSEZ DONC. Aussi, en », avant de conclure en ces termes : « Vous féli- L’Avocat Général a terminé sa réquisition en
vous assurant de sa foi en vos capacités et en citant à cet égard, Je vous invite également à exhortant les récipiendaires à une réelle passion,
votre volonté à relever les divers défis liés à votre avoir toujours présent à l’esprit les termes de à un engagement fort de tous les instants pour
mandat, la Cour, par la voix de son Avocat Géné- votre serment qui vous amèneront, je n’en doute faire aboutir les chantiers qui vont être les vôtres
ral, vous dit sa détermination à soutenir votre ac- pas, à écrire en tant que pionniers, une des plus au cours de vos mandats respectifs » avant d’in-
tion dans le strict respect du dispositif Juridique belles pages de l’histoire collective de la sécurité viter la Cour à recevoir les serments et de « dire
de notre Communauté.» alimentaire dans l’espace CEMAC. » que du tout, il sera dressé procès-verbal qui sera
Aux Experts du Comité Inter-Etats des Pesticides Se tournant vers le Secrétaire Permanant du classé au rang des minutes de la Cour de Justice
d’Afrique Centrale, il souligne qu’en parcourant groupe d’Action contre le Blanchiment d’argent de la CEMAC.
les textes organiques de la CPAC, « l’on mesure en Afrique Centrale (le GABAC), l’Avocat General Dans son mot de clôture de l’audience, le Premier

7 N°008 de Décembre 2012


Vis i o n C E M A C M a g a z i n e

Président s’est exprimé ainsi : « Qu’il me soit per- veaux investis qui sont à la hauteur de vos tâches
mis aussi au nom de la Commission de la CEMAC communautaires d’intégration dans divers do- ÉQUIPE DE REDACTION
qui a organisé conjointement avec la Cour cette maines, il y a lieu de croire que nous l’Organisa- Directeur de Publication : Pierre Moussa,
cérémonie, de remercier l’auditoire, en particulier tion Communautaire vient de bénéficier des Président de la Commission
Rédacteur en Chef : Yingra David, Directeur
les personnalités qui ont fait le déplacement de ressources humaines pour relever les nombreux
de la Communication
N’Djamena, et Son Excellence Monsieur le Minis- et complexe défis. Le Premier Président fait sa-
tre de la Justice, Garde des voir que c’est « pour la première fois que la Cour Membres :
Sceaux, de l’Assainissement Public et de la Pro- de Justice a reçu un grand nombre impression- - Cabinet du Département du Marché
motion de la Bonne Gouvernance, Représentant nant des candidats à la prestation de serment, ce Commun
le Chef du Gouvernement, qui malgré ses lourdes qui témoigne le renforcement des capacités de - Cabinet du Département de Politiques
Economiques, Monétaires et Financières
charges est toujours à nos côtés comme la fois gestion de la Communauté, un signe encoura- - Cabinet du Département des Droits de
passée. geant du progrès de notre sous-région d’Afrique l’Homme, de la Bonne Gouvernance, et du
Le 28 août 2012, le nouveau Président et la nou- Centrale qui a besoin de rattraper son retard Développement Humain et Social
velle Vice-Présidente de la Commission de la constaté dans certains domaines d’intégration. - Cabinet du Département des Infrastructures
CEMAC ont prêté serment devant la même Cour Soyez donc les bienvenus dans la maison com- et du Développement Durable
de Justice en présence du Président de la Répu- mune qui vous accueille nombreux pour sa
Collaboration
blique, Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur consolidation. La Cour de Justice Communautaire - Tolé Sax. Yaoundé, Direction artistique
Idriss DEBY ITNO. Aujourd’hui 10 décembre 2012, ravie, profite de cette opportunité pour vous sou-
le tour revient aux nouveaux Commissaires de la haiter bonne réussite dans votre carrière, vous Impression :
CEMAC, ainsi qu’au Secrétaire Permanent du adresse des vives félicitations, tout en vous disant SOPECAM, BP 1218 Yaoundé - Cameroun
GABAC, aux Experts de la CPAC qui viennent de bon retour à vos sièges d’activités. »
prêter solennellement serment qui vaut acte de Pour finir, le Premier Président a prononcé la for-
prise de service prévu par l’additif au Traité de la mule consacrée en disant que la Cour « Reçoit
CEMAC. Messieurs les heureux récipiendaires, leurs serments et les renvoie à l’exercice de leurs
comme vous le savez, votre serment de ce jour fonctions respectives. Donne acte à Monsieur
vous renvoie légalement à l’exercice de vos fonc- l’Avocat Général de ses réquisitions. Dit que de
tions respectives, que vous aurez à assumer avec tout, il sera dressé procès-verbal qui sera classé
compétence et efficacité sous le regard de la au rang des minutes de la Cour. L’audience est
Communauté. levée. »
Sur la base des mérites professionnels des nou-

24ème SESSION ORDINAIRE DU CONSEIL DES MINISTRES DE


L’UNION ECONOMIQUE DE L’AFRIQUE CENTRALE (UEAC)

COMMUNIQUE FINAL
Le Conseil des Ministres de l’Union Economique de l’Afrique Centrale (UEAC) • et en fin, les termes référence du chantier « Audit et suivi de la
a tenu sa vingt-quatrième session ordinaire le 13 novembre 2012 à gouvernance des Institutions, Organes et Institutions Spécialisées
Libreville, République Gabonaise, dans les locaux du Ministère de de la CEMAC ».
l’Economie, sous la Présidence de Monsieur Luc OYOUBI, Ministre de Les Ministres ou leurs représentants dûment habilités ci-après ont pris part
l’Economie, de l’Emploi et du Développement Durable. aux travaux:

Le Président de la Commission de la CEMAC, Monsieur Pierre Moussa, Pour la République du Cameroun :


rapportait les Affaires inscrites à l’ordre du jour du Conseil. • Monsieur MVONDO AYOLO Samuel, Ambassadeur du Cameroun
Cette session était consacrée, entre autres, à l’examen des affaires suivantes : au Gabon; Plénipotentiaire
• le rapport d’activité de la Commission de l’année 2012. • Jean Paul Simo Njonou, Chargé de Mission à la Présidence de
• le programme d’actions pour l’année 2013 la République, Plénipotentiaire
• le projet de budget de la Communauté pour l’exercice 2013.

N°008 de Décembre 2012 8


Vision CE M A C M a g a z i n e

Pour la République Centrafricaine : se félicitant de la qualité du rapport au regard du contexte dans lequel celui-ci
• Monsieur Abdou Karim MECKASSOUA, Ministre d’Etat au Plan et à a été élaboré, le Conseil l’a adopté, tel qu’enrichi par le Comité Inter-Etats.
l’Economie ;
• Monsieur Albert BESSE, Ministre des Finances et du Budget; Poursuivant ses travaux, le Conseil a examiné le Programme d’actions 2013
• Madame Dorothée Aimée MALENZAPA, Ministre de la Coopération de la Commission de la CEMAC qui s’articule autour de quatre axes prioritaires, à
Internationale, de l’Intégration Régionale et de la Francophonie. savoir : les activités transversales, le Marché Commun et la Convergence
macroéconomique ; les activités sectorielles ; la Coopération régionale et
Pour la République du Congo : internationale. Il s’est félicité de la prise en compte dans ce programme
• Madame Claudine MUNARI, Ministre du Commerce et des notamment des actions prioritaires du Programme des Réformes Institutionnelles
Approvisionnements ; (PRI) et de l’agenda des négociations des Accords de Partenariat Economique
• Monsieur Raphael MOKOKO, Ministre Délégué au Plan et à (APE) avec l’Union Européenne. Insistant sur la nécessité d’une évaluation
l’Intégration. semestrielle, le Conseil a adopté ledit programme.

Pour la République Gabonaise : Examinant le budget de la Communautépour l’exercice 2013, principal point
• Monsieur Fidele MENGUE ME ENGOUANG, Ministre des PME de de l’ordre du jour de cette session, le Conseil l’a adopté. Toutefois, il a relevé le
l’Artisanat et du Commerce ; poids excessif des indemnités des départs suite à la mise en œuvre de la rotation
• Désiré GUEDON, Ministre Délégué à l’Economie, à l’Emploi et au intégrale avec effet immédiat. Il a instruit la Commission, pour les prochaines
Développement Durable ; sessions, de calculer pour chaque Institution, Organe et Institution Spécialisée de
• Monsieur Raphael NGAZOUZE, Ministre Délégué au Budget, aux la CEMAC le ratio entre la masse salariale et l’ensemble des dépenses du budget.
Comptes Publics et à la Fonction Publique. Il a recommandé à la Commission de diligenter une réflexion sur l’harmonisation
des textes relatifs aux indemnités des départs
Pour la République de Guinée Equatoriale :
• Monsieur Baltasar ENGONGA EDJO’O, Ministre d’Etat à la Présidence, Abordant le dossier relatif aux termes de référence du chantier « Audit et suivi
chargé de l’Intégration Régionale; de la gouvernance des Institutions, Organes et Institutions Spécialisées
• Monsieur Miguel ENGONGA OBIANG, Secrétaire d’Etat au Budget. de la CEMAC », le Conseil a rappelé la finalité de l’opération qui est de garantir
la promotion de la bonne gouvernance. Concluant sur ce point, il a adopté la
Pour la République du Tchad : décision relative aux termes de référence dudit chantier.
• Monsieur Mahamat Allahou TAHER, Ministre du Commerce et de Au titre des mesures individuelles, le Conseil des Ministres a nommé Monsieur
l’Industrie. MOULIOM PEFOURA Alassa, de nationalité camerounaise, au poste de Directeur
Ont également pris part à cette session : Scientifique du PRASAC.
• la Vice-Présidente de la Commission,
• les Commissaires de la Commission, En divers, le Conseil a reconnu la nécessité de relancer la négociation des Accords
• le Premier Président de la Cour de Justice de la Communauté, de Partenariat Economique avec l’Union Européenne. A cet égard, il a relevé
• le Président du Parlement Communautaire, l’urgence de la concertation préalable pour définir la position de la sous-région
• le Gouverneur de la BEAC, dans le cadre de ces négociations. A cet effet, il a instruit la Commission de
• le Secrétaire Général Adjoint de la COBAC. convoquer cette réunion dans les meilleurs délais.

Par ailleurs, les responsables des Institutions Spécialisées de la Communauté ont Au terme de la session, les membres du Conseil des Ministres de l’UEAC ont
également pris part à cette session. exprimé leurs sincères et chaleureux remerciements à Son Excellence Monsieur
Ali BONGO ONDIMBA, Président de la République Gabonaise, Chef de l’Etat et
Comme de tradition, la session a été précédée des Conseils d’Administration des Président en Exercice de la Conférence des Chefs d’Etat de la Communauté, au
Institutions Spécialisées de l’UEAC ainsi que des travaux du Comité Inter-Etats, Gouvernement ainsi qu’au Peuple Gabonais, pour l’accueil fraternel et l’hospitalité
organe consultatif chargé de préparer les délibérations du Conseil des Ministres. qui leur ont été réservés pendant leur séjour à Libreville.
Après avoir adopté son ordre du jour, le Conseil a pris acte du compte rendu des
travaux du Comité Inter-Etats. Ensuite, le Conseil a adopté le procès-verbal de Fait à Libreville, le 13 novembre 2012
sa 23ème session ordinaire tenue le 22 juillet 2012 à Brazzaville,
République du Congo. Pour le Conseil des Ministres,
Le Président en exercice,
Examinant le rapport d’activités 2012 de la Commission de la CEMAC et Luc OYOUBI

9 N°008 de Décembre 2012


Vis i o n C E M A C M a g a z i n e

24eme session ordination du Conseil


des ministres de l’UEAC
Ce qui a été dit à l’ouverture des travaux des experts

Mme Rosario Mbasogo Kung Nguidang et M. Luc Oyoubi

La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux discours : celui de Mme Les changements de comportement programmés dans le cadre de la ré-
Rosario MBASOGO KUNG NGUIDANG, Vice-Présidente de la Commission et forme visent à renforcer notre Organisation communautaire en la dotant
celui du Président du Conseil des Ministres de l’UEAC, Monsieur Luc Oyoubi. des structures et des hommes et femmes fort capables de la tirer vers
Apres une expression de reconnaissance au peuple Gabonais, la Vice-Pré- l’avant. Dans ce concept, les règles du jeu sont amenées à évoluer et les
sidente a saisi l’occasion pour exprimer sa profonde gratitude à leurs Ex- institutions à vocation de contrôle doivent être dotées des moyens adé-
cellences les Chefs d’État des Pays membres de la Communauté pour leur quats pour l’accomplissement de leur mission.
constant engagement à revigorer notre organisation. Cette volonté de Comme auparavant, les institutions, Organes et Institutions spécialisées
donner à la communauté toute les chances de réussite les a conduit à ins- de la Communauté doivent, déployer des efforts pour recentrer leurs dé-
taurer une alternance à la tête de ses institutions, une alternance qui m’a penses sur l’essentiel afin de permettre à la communauté d’envisager l’ave-
porté à la vice-présidence de la Commission. nir avec plus de sérénité. Dans la note de cadrage, nous avions
Hier comme experte, aujourd’hui comme Vice-Présidente de la Commis- spécifiquement mis l’accent sur le respect des limites du budget de l’exer-
sion, Mme Rosario MBASOGO KUNG NGUIDANG dit que sa « foi en une cice précèdent puis que rien n’indique que les recettes vont s’améliorer.
CEMAC prospère, active et équitable demeure la même. J’ai toujours le Est-il nécessaire de rappeler que la réalisation de nos objectifs dépend de
même sentiment qui m’anime : bien gérées, les maigres ressources de l’engagement de chacun de nous à se faire violence pour ne pas être le
notre organisation peuvent nous permettre de la rendre plus palpable et maillon faible ou inutile. Conscient de cela, sous la clairvoyance de vue
susceptible d’accomplir les résultats tant attendus par les populations de de son Président, la nouvelle équipe à initier un projet d’uniformisation
la zone. de la nomenclature budgétaire et comptable de l’ensemble de nos insti-
Pour elle, les réformes difficilement visibles avec des effets peu quantifia- tutions à travers un séminaire qui a réunis du 17 au 20 octobre 2012 à
bles exigent de la volonté de mieux faire. L’établissement d’un budget li- Douala les responsables de nos services financiers.
sible, cohérent, réaliste et en même temps ambitieux avec des actions à Fort apprécier par les participants, ce séminaire a permis de débusquer
accomplir bien définies est le point de départ. les failles dans l’élaboration de nos budgets. L’atelier a permis de prendre
« L’environnement économique et politique international nous donne très en compte les nouvelles directives pour la gestion des finances publiques
peu de marge de manœuvre de diversion ou d’erreur. Pour éviter toute adoptée par le Conseil des Ministres en décembre dernier à Brazzaville.
marginalisation et assurer la survie de notre communauté face aux agres- Vous conviendrez avec moi qu’il est du devoir de la Commission de la
sions de toutes sortes que renferme un marché global ouvert et dominé CEMAC, en dehors de sa mission de coordination, de continuer à prendre
par des grands ensembles, il est de notre devoir, à qui la mission a été ces genres d’initiatives pour animer l’Union Economique.
confiée, d’être diligent, pragmatique et rigoureux pour mettre les chances En élaborant le budget de 2013, la Commission a eu une attention parti-
du côté de nos Etats. culière à l’accélération de la mise en œuvre du Programme Economique

N°008 de Décembre 2012 10


Vision CE M A C M a g a z i n e

Régional (PER) qui peine à prendre forme ou à être tangible De manière à ce Créer un marché commun axés sur la libre –circulation des biens, des services,
que chaque Etat s’y reconnaisse. Le succès de ce grand chantier approuvé par des capitaux et des personnes ;
la Conférence des Chefs d’Etat de la CEMAC le 25 avril 2007 en vue d’accélérer Sécuriser l’environnement des activités économiques et des affaires en général
le développement économique et social des Etats, dépend incontestablement ;
d’une adhésion populaire.
Harmoniser les réglementations des politiques sectorielles nationales dans
Ce Programme Economique Régional, complétée par des initiatives nationales, les domaines de l’agriculture, de l’élevage, du commerce et de l’industrie pour
est un cadre régional de stratégie de développement économique et social ne citer que ces secteurs porteurs de croissance.’
traduisant les ambitions des Etats membres et servant d’instrument de dia-
logue avec les partenaires au développement.
Les dépenses occasionnées par les départs en retraite, la fin des mandats, ou Les avancées, s’il y a portent essentiellement sur la mise en place des institu-
par le principe de rotation auront particulièrement d’effet contraignant sur le tions communautaires que sont la Conférences des Chefs d’Etats, le conseil
fonctionnement de nos institutions en 2013. Toutefois, le renforcement de des Ministres de l’UEAC, le comité Ministériel de l’UMAC, la commission, le
capacité de nos institutions en moyens matériels et en ressources humaines Comité Inter-Etats.
nécessaires pour mieux relever les défis de l’excellence ont été pris en compte Selon Monsieur Oyoubi, les populations de la sous-région « sont restés en
dans l’élaboration de ce budget que je dirai innovant. On ne peut faire autre- marge de notre marche vers l’intégration .Notre marché tarde à se dessiner. »
ment si nous devrions asseoir la nouvelle vision de répondre aux attentes de Le PER est la feuille de route consensuelle qui, vise à « faire de la CEMAC un
nos concitoyens. espace économique intégré émergent, où règnent la sécurité, la solidarité et
Face à une mondialisation qui impose de façon irrésistible sa présence, une la bonne gouvernance au service du développement humain » à l’horizon
impulsion nouvelle et décisive au processus d’intégration économique consti- 2025.
tue la voie la plus appropriée pour répondre progressivement et de manière Après avoir invité les participants à faire preuve de rigueur durant l’examen
concrète aux attentes des populations d’une part et pour apporter une contri- dudit document qui exprime la volonté de nos Etats de mettre à la disposition
bution féconde à la renaissance de l’Afrique centrale d’autre part. de nos institutions, les moyens nécessaires à l’accomplissement des missions
L’épanouissement de notre organisation communautaire passe par une gestion qui leur sont dévolues, il les exhorte à se prononcer également sur le rapport
saine et transparente de ses institutions. Nous avons, ensemble, la lourde d’activité 2012 et le plan d’actions 2013, ainsi que sur les termes de référence
tâche de conduire le complexe train de l’intégration des peuples de la CEMAC des audits à réaliser dans l’ensemble des questions et Organes de la Commu-
qui s’impatientent et à raison », a-t-elle conclu. nauté. Sur toutes ces questions, le conseil attend vos avis afin de prendre des
décisions adéquates permettant un fonctionnement harmonieux de l’ensem-
Tout en rappelant les objectifs poursuivi, note que l’Organisation « n’a que fai- ble de nos Institutions.
blement avancé vers les objectifs assignés par les pères fondateurs de cette
institution qui étaient notamment : Vive la CEMAC,

Le Parlement examine le budget de la Communauté


SYNTHÈSE DU DISCOURS DU PRESIDENT DU PARLEMENT DE LA CEMAC A L’OCCASION DE LA CLOTURE DE LA SESSION EXTRAORDINAIRE

« A travers les comptes rendus de nos travaux, et je voudrais compter sur chacune et chacun
nous réaliserons ainsi l’une de nos missions d’entre vous pour un engagement plus marqué
essentielles : la sensibilisation. » Propos de dans la réalisation de cet objectif majeur qu’est
l’honorable Vincent MAVOUNGOU BOUYOU la prise de conscience de l’émergence d’une
CEMAC des peuples.
Pour mettre fin aux débaté sur le budget le Avant de terminer mon propos, permettez-moi
President s’est exprimé ainsi : «ous voici, arrivés de présenter mes félicitations à tous les députés
au terme des travaux de la session extraordinaire pour l’œuvre accomplie, les fonctionnaires au
du Parlement Communautaire consacrée premier rang desquels, le Secrétaire général pour
essentiellement à l’examen et à l’adoption du leur assistance et leur encadrement car nous ne
projet de budget de la Communauté pour le dirons jamais assez, il n’y a pas d’institution
l’exercice 2013. Permettez-moi, de saluer, une sans administration, de fait il n’y a pas parlement
fois de plus, la présence du Représentant du L’honorable Vincent MAVOUNGOU BOUYOU sans assistance technique.
Président de la Commission de la CEMAC et des Je ne finirai pas, sans exprimer à l’endroit des
responsables des Institutions, Organes et « Nous allons maintenant regagner nos pays populations de Guinée Equatoriale et surtout de
Institutions spécialisées de notre Communauté, respectifs, les populations qui nous ont élus, Son Excellence OBIANG NGUEMA MBASOGO, les
à qui j’exprime la gratitude et les félicitations du attendent que nous leur fassions le compte rendu vifs remerciements du Parlement de la CEMAC
Parlement pour leur disponibilité et leur ardeur du travail effectué au cours de cette session pour toutes les commodités d’hospitalité qui
au travail, signes éloquents de leur engagement extraordinaire. nous ont permis de travailler dans de bonnes
à œuvrer pour une CEMAC résolument tournée A travers les comptes rendus de nos travaux, nous conditions.
vers des lendemains meilleurs.» réaliserons ainsi l’une de nos missions A quelques jours du terme de l’année 2012, je
Avant de dire aurevoir à ses collègues, le essentielles : la sensibilisation. Il plaît de dire que voudrais profiter de cette cérémonie pour
Président du Parlement les a interpellé en ces la CEMAC a déjà trop souffert de la sous- souhaiter à vous tous et à toutes vous familles,
termes : information, il est de notre devoir d’y remédier bonne et heureuse année 2013. »

11 N°008 de Décembre 2012


Vis i o n C E M A C M a g a z i n e

Fonctionnement de la Commission de la CEMAC


Le Président de la Commission s’est livré le 27 no- toriels ont contribué à la réalisation des activités à Les activités en rapport avec la Convergence macro-
vembre à l’exercice habituel des chefs de l’exécutif ce niveau. économique se sont maintenues, notamment, avec
de la Communauté : présenter le budget et le rap- Les activités transversales de la Commission quant la production des rapports sur la Surveillance Mul-
port des activités devant le Parlement. De son ex- à elles, se sont matérialisées, notamment par le tilatérale et les Grandes orientations de politiques
posé, il ressort que malgré les changements en renforcement des capacités humaines et opération- économiques (GOPE), il en est de même de celles
cours le rapport d’activités de la Commission de la nelles. Dans le domaine de la gestion administra- en rapport avec la Statistique et les Etudes Econo-
CEMAC, exercice 2012, présente le bilan de toutes tive, le processus de renforcement des capacités miques.
les décisions et actions engagées dans chaque sec- s’est poursuivi grâce à la conjonction des efforts de En matière de politiques sectorielles, des réflexions
teur. Il met en valeur les indicateurs retenus pour l’Agence Française de Développement et de la Com- ont été conduites notamment, en ce qui concerne
chaque thématique et évoque les activités majeures mission. Ce processus va se poursuivre en 2013. les Infrastructures et le Développement durable.
réalisées au cours dudit exercice. Deux types d’ac- Sur le plan comptable et financier, malgré les ef-
Des stratégies ont été mise en place pour ce qui est
tivités sont répertoriées : celles des Instances déci- forts constants de la Commission, l’année 2012 a
des questions de Droits de l’Homme, de Bonne Gou-
sionnelles et celles de la Commission. enregistré une baisse du niveau des recouvrements.
Les activités des Instances décisionnelles de la Com- Globalement, les activités transversales ont fait ap- vernance, de Développement Humain et Social et
munauté, se sont traduites par la tenue des 23ième paraître les problèmes récurrents liés aussi bien à surtout de l’Enseignement Supérieur.
et 11ième sessions ordinaires, respectivement du l’amélioration, à la mise en place des procédures et Dans le même esprit, la Commission de la CEMAC a
Conseil des Ministres de l’Union Economique de l’insuffisance des ressources propres de la Commu- de façon résolue, soutenue la politique du genre et
l’Afrique Centrale et la Conférence des Chefs d’Etat, nauté qu’à l’absence de masse critique au plan des de promotion de la femme par sa participation à
marquée pour cette dernière par l’adoption du Ressources Humaines. des rencontres internationales.
Cadre institutionnel du Programme Economique Dans le cadre du Marché Commun, les activités por- Enfin, la Commission de la CEMAC a, au cours de cet
Régional (PER). Toutefois, la conduite du restant des tant sur la fiscalité, le commerce et la concurrence exercice, placé au centre de ses préoccupations les
actions du Programme des Réformes Institution- se sont poursuivies normalement. Toutefois, on activités régionales et internationales pour assurer
nelles (PRI) et les réunions ad hoc des Ministres sec- note un tassement au niveau de la libre circulation. son rayonnement en Afrique et dans le monde.

Réunion des Ministres des Transports des Etats


Membres de la CEMAC et Sao Tome et Principe
Après avoir souhaité la bienvenue à Libreville ainsi qu’un des dispositions du Règlement portant organisation et
agréable séjour en terre gabonaise, le Ministre chargé fonctionnement de ladite Agence.
des Transports a relevé l’importance accordée par les Par rapport à la gouvernance d’Air CEMAC et négociation
Chefs d’Etat au transport aérien et à l’intégration sous du partenariat avec Air France, le Président du Conseil
régionale. Il a ensuite indiqué que la sécurité aérienne d’Administration a présenté aux Ministres les conclusions
est un enjeu mondial dont l’engagement à l’échelle du Conseil d’Administration de la compagnie Air CEMAC,
planétaire de l’ensemble des Etats de la CEMAC réuni en session ordinaire à Libreville, le 16 novembre
permettra d’y apporter des solutions. Avant de déclarer 2012.
ouverts les travaux de la réunion des Ministres de Il ressort de cette présentation ce qui suit :
transport de la CEMAC, il a invité les participants à se - désignation de Monsieur Etienne Robin MINTSA MI
pencher sur le chemin de l’intégration économique et de OWONO, en qualité de Président du Conseil
transport de masse parcouru afin de tirer avantage des d’Administration,
enseignements du passé. - nomination de Monsieur Alfred BOUBA DALAMBAYE,
Abordant l’examen de ce point, les Ministres ont suivi la de nationalité centrafricaine, au poste de Directeur
présentation faite par la Commission de la CEMAC qui a Général de la compagnie Air CEMAC et la définition des
Emmanuel Jean Didier BIYE
rappelé que la régulation du marché du transport aérien principes de fixation de son salaire,
Sur invitation du Président de la Commission de la en zone CEMAC repose essentiellement sur l’application - cooptation des trois nouveaux Administrateurs.
CEMAC, les Ministres des Transports des Etats membres effective des instruments juridiques adoptés Par ailleurs, les ministres ont exhorté les compagnies
de la CEMAC et Sao Tomé et Principe se sont réunis à respectivement par les Chefs d’Etat et de Gouvernement aériennes nationales à une concertation pour exprimer
Libreville, le 17 novembre 2012, sous la présidence de de l’U.A. et les Ministres africains des transports, ainsi aux administrations des aviations civiles, leur vision sur
Monsieur Emmanuel Jean Didier BIYE, Ministre Délégué, que sur les textes du droit communautaire CEMAC. la nécessité de régulation et d’assainissement du marché
chargé des Transports de la République Gabonaise. Abordant ce point, il a été rappelé que l’Agence, créée du transport aérien en CEMAC. Ils ont souligné
La cérémonie d’ouverture a été marquée par deux par Acte additionnel n°15/07-CEMAC du 25 avril 2007 l’incompatibilité entre l’exercice du statut
allocutions : celle de Madame Rosario MBASOGO KUNG, par les Chefs d’Etat de la Communauté, a été mise en d’administrateur d’Air CEMAC et celui des fonctions de
Vice-Présidente de la Commission de la CEMAC et celle place de manière effective par le Conseil des Ministres direction au sein d’une administration d’aviation civile
de Monsieur Emmanuel Jean Didier BIYE, Ministre de l’Union Economique des Etats de l’Afrique Centrale. au sein des états membres de la CEMAC. Une
Délégué, chargé des Transports de la République Lors de la 11ème session ordinaire de la Conférence des recommadation a été adressée aux états de
Gabonaise. Chefs d’Etat de la CEMAC, tenue le 25 Juillet 2012 à signer/ratifier le protocole et la convention de Capetown,
Dans son allocution, la Vice-Présidente a indiqué que le Brazzaville, cette Agence a été érigée en Institution ce qui permettra à la compagnie Air CEMAC de lever plus
transport aérien constitue l’épine dorsale du commerce Spécialisée. facilement des fonds sur les places financières
international des Etats de la sous- région et que la S’agissant du point portant sur la gouvernance de internationales et rend les constructeurs plus enclins à
Commission a toujours porté un intérêt particulier sur la l’Agence, les Ministres ont nommé au poste de Directeur accompagner les compagnies aériennes, leur permettant
nécessité de disposer d’un système de transport aérien Général de l’Agence de Supervision de la Sécurité d’accéder à de meilleures conditions à une flotte
efficace, sûr et ordonné pour le plus grand plaisir de nos Aérienne en Afrique Centrale, Monsieur Paul Alain moderne et neuve.
Peuples. MENDOUGA, de nationalité camerounaise, en application

N°008 de Décembre 2012 12


Vision CE M A C M a g a z i n e

Séminaire sur la gestion des finances de la Communauté


Les institutions de la CEMAC se sensibilisent refonte de l’outil de gestion comptable et budgétaire des Réformes Institutionnelles décidées par nos plus
pour une nomenclature budgétaire de la Communauté. Il a déploré le fait que malgré la Hautes Autorités, depuis 2006, après avoir pris
harmonisée. mise en place la nomenclature budgétaire commune connaissance des résultats du diagnostic de la
à tous les Etats membres de la Communauté depuis Communauté qui montraient que le passage de
L’harmonisation de la nomenclature comptable et quelques années, les Institutions spécialisées et la l’Union Douanière à la Communauté Economique et
budgétaire ainsi que celle de la présentation du Commission de la CEMAC elle-même, présentent Monétaire ne s’est pas traduit par une amélioration
budget de la Communauté est à l’ordre du jour d’un encore leurs budgets de différentes manières, significative des modes de fonctionnement des
atelier qui regroupe du 17 au 20 octobre 2012, à compliquant ainsi l’appréciation par les organes de institutions communautaires en général », a-t-il
l’hôtel Prince de Galles à Douala, les cadres en charge décision de notre Communauté. La faiblesse de conclu.
du budget dans les institutions, organes et l’instrument de politique de gestion et donc de suivi- En marge de l’atelier, le Président de la Commission
institutions spécialisées de la CEMAC. Cette évaluation des programmes et projets est également a présidé le 21 octobre 2012, une réunion
démarche, la première du genre dans la source d’incompréhension entre les institutions de regroupant les responsables de la Commission et les
Communauté, rentre dans le cadre de la la Communauté et les partenaires au Représentants de celle-ci dans les Etats membres. Il
transparence et de l’amélioration de la gestion des développement. Cette situation s'explique en partie était question d’une première prise de contact et en
ressources de la CEMAC prônée par la nouvelle par l’absence d’un espace commun d’échange entre même temps de jeter les bases d’une meilleure
équipe dirigeante de la Commission, qui entend les cadres chargés de la gestion administrative et administration des représentations de la CEMAC
mettre en place des budgets axés sur les résultats. comptable des institutions de la Communauté. appelées à s’impliquer fortement dans la promotion
Ouvrant les travaux, le Commissaire Youbi Lagha a C'est pour remédier à cette insuffisance que ce d’une nouvelle vision qui est de rapprocher
relevé que ce naugure un vaste programme de la séminaire est organisé. « Il s’inscrit dans la lignée l’organisation aux citoyens des Etas Membres.

Redynamiser les liens de coopération avec


les partenaires et les organisations sœurs
Le Président de la commission de la CEMAC veut impulser une nouvelle dynamique
Le Président de la Commission de la CEMAC S.E.M.
Pierre Moussa a d’effectué du 03 au 17 octobre 2012,
une mission qui l’a conduit en France et en Belgique.
En France, outre la réunion des Ministres de la zone
Franc à laquelle il a pris part, il a rencontré successi-
vement Madame Delphine d’Amarzit, Adjointe du Di-
recteur du Trésor et chef du service des affaires
multilatérales et du développement du Trésor fran-
çais, Monsieur Anselme IMBERT, Conseiller Financier
pour l’Afrique et Monsieur Dov Zerah, Directeur Gé-
néral de l’Agence Française de Développement (AFD).
A Bruxelles, le Chef de l’Exécutif de la CEMAC a ren-
Le Président de la Commission de la CEMAC à l’Union Européenne contré tour à tour Monsieur Karel De Gucht, Commis-
saire au Commerce, Monsieur Nick Westcott,
Directeur Général du Département Afrique et Mon-
sieur Marcus Cornaro, Directeur Général Adjoint de
Développement et de la Coopération. Partout où il
est passé, les préoccupations ont été les mêmes: re-
dynamiser et renforcer les liens de coopération avec
les partenaires et les organisations sœurs; gérer au-
trement l’organisation sous régionale qui peut mieux
faire.
L’initiative a été hautement saluée par les partenaires
techniques et financiers de la région. A l’Union Euro-
péenne par exemple, le Commissaire au Commerce
a signifié à M. Pierre Moussa sa disponibilité à pour-
suivre le dialogue avec la Commission de la CEMAC
et s’est dit prêt à prendre part à la prochaine réunion
conjointe des Ministres en charge des négociations
Le Président de la Commission de la CEMAC au Ministère de l’Economie et des Finances à Paris
13 N°008 de Décembre 2012
Vis i o n C E M A C M a g a z i n e

des Accords de Partenariat Economiques (APE) pour gilants des plus Hautes Autorités de la sous-région», M. Pierre Moussa et Mme Rosario Mbasogo Kung
reprendre les discussions politiques afin d’orienter a-t-il déclaré lors des entretiens pendant sa visite à Guidang ont prêté serment le 28 août devant la Cour
les travaux techniques. la chaîne panafricaine Africa24. de Justice de la CEMAC à NDJAMENA, en qualité res-
A l’issue de son séjour européen, S.E.M. Pierre Le Président de la Commission a relevé qu’il entend pectivement de Président et de Vice-Présidente de
Moussa a effectué une visite à la chaîne de télévision faire de la CEMAC une Communauté des peuples. la Commission. Ils entendent, avec les autres col-
Africa 24 au cours de laquelle il s’est livré aux ques- Pour y parvenir, il faut associer la société civile, les lègues Commissaires, veiller à l’application effective
tions des journalistes avec qui il a débattu de la gou- investisseurs locaux, les intellectuels, les artistes et, des textes communautaires, à l’impulsion de la
vernance de l’Organisation et des actions qu’il bien entendu, les journalistes dont on ne peut igno- bonne gouvernance au sein des institutions com-
entend mener pour relever les innombrables défis rer aujourd’hui la force d’impact dans la consolida- munautaires et à la restauration de la crédibilité de
auxquels fait face l’Organisation sous régionale. tion de l’esprit communautaire. la CEMAC.
Tout en reconnaissant l’immensité des actions à en- Le passeport CEMAC, la libre circulation, la compa- Créée dans le but de promouvoir un développement
treprendre, S.E.M. Pierre Moussa a relevé qu’il en- gnie aérienne communautaire Air CEMAC, tant at- harmonieux des Etats de la sous-région, la Commu-
tend faire de la collégialité son cheval de bataille. « tendus, seront très bientôt des réalités tangibles. nauté Economique et Monétaire de l’Afrique Cen-
Le travail communautaire, est un travail collectif Tous les problèmes liés à ces chantiers seront bientôt trale (CEMAC), a plus que jamais besoin de renforcer
pour le bien de l’ensemble. A la Commission, ce tra- résolus. On en parlera dès lors au passé pour se tour- les liens de coopération avec ses partenaires pour le
vail incombe à tous les Commissaires et, bien en- ner vers d’autres projets intégrateurs qui gisent dans succès de son ambitieux Programme Economique
tendu, à tous les fonctionnaires. Au-delà, c’est le plan directeur de développement de la sous-ré- Régional (PER), qui vise à « faire de la CEMAC un es-
l’ensemble des institutions et institutions spéciali- gion, en l’occurrence le Programme Economique Ré- pace économique intégré et émergent, où règnent
sées, qui doivent jouer leur rôle pour faire avancer gional (PER). la sécurité, la solidarité et la bonne gouvernance, au
le système. Tout cela sous les regards désormais vi- Nommés par Actes Additionnels du 08 août 2012, service du développement humain ».

Promotion des nouvelles directives des finances publiques


sous la conduite du Commissaire Hassan Adoum Bakhit
Hassan Adoum BAKHIT, Commissaire en charge du œuvre. Il a rappelé, par ailleurs l’obligation pour les
Département des Politiques Economique, Moné- Autorités tchadiennes de recueillir formellement
taire et Financière (DPEMF) et comprenant M. Ma- l’avis de la Commission de la CEMAC sur la confor-
madou Issa BABA, Chef de Projet des finances mité du projet de la LOLF avant de l’introduire dans
publiques, a séjourné, du 27 au 03 octobre 2012, à le circuit d’adoption.
N’Djaména dans le cadre d’une Conférence interna- Il ressort du débat qui a suivi ces présentations que
tionale sur les enjeux et défis de la mise en œuvre le niveau de plafonnement des modifications de
de la nouvelle Loi Organique relative aux Lois de Fi- crédit d’une loi de finance et la forme de l’institution
nances (LOLF). L’occasion lui a été donnée de pré- de contrôle ont été arrêtés au niveau communau-
senter la Directive de la CEMAC relative aux Lois de taire et que par conséquent les textes nationaux de-
finances. vraient s’y conformer strictement. En outre, les
Ayant pour objet d’échanger avec les partenaires actions de renforcement des capacités des acteurs
techniques et financiers et les pays disposant d’une chargés de l’exécution du budget devront être in-
expérience sur les enjeux et les défis des reformes tensifiées pour améliorer les pratiques actuelles et
budgétaires visant la gestion axée sur les résultats. accompagner les aspects de modernisation des fi-
A l’invitation du Ministre des Finances et du Budget Dans son exposé, le Commissaire Bakhit a abordé nances publiques notamment la déconcentration
de la République du Tchad, une délégation de la l’essence, les enjeux et les principales innovations de l’ordonnancement et le contrôle de l’exécution
Commission de la CEMAC conduite par Monsieur de ces textes et la problématique de leur mise en du budget.

MESSAGE DE FELICITATIoN
A S.E.M. OBIANG NGUEMA MBASOGO,
PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DE LA GUINEE EQUATORIALE
Excellence Monsieur le Président, ment l’Afrique Centrale toute entière. Tout en souhaitant longue vie à cette équipe
C’est ici l’occasion de saluer l’engagement qui vient de hisser très haut l’étendard de la
C’est avec une légitime fierté que nous avons constant du Gouvernement équato-guinéen sous-région, nous vous prions, Monsieur le
appris l’exploit réalisé par l’équipe féminine qui, sous votre très haute et clairvoyante Président de la République, de recevoir l’ex-
de football de la Guinée Equatoriale lors de la conduite, ne cesse de déployer des efforts pression renouvelée de notre très haute et dé-
8ème édition de la Coupe d’Afrique des Na- pour la promotion du genre et du sport. férente considération.
tions féminine qui vient de se dérouler dans Au-delà du sport, cette victoire est un défi et
votre beau pays. un message très fort adressé aux filles et fils Président de la Commission,
Cette brillante et éclatante victoire honore non de la sous-région qui aspirent à l’excellence. Pierre MOUSSA
seulement la Guinée Equatoriale mais égale-

N°008 de Décembre 2012 14


Vision CE M A C M a g a z i n e

Le Président de la Commission détaille son programme


quinquennal devant le Parlement Communautaire
- MONSIEUR LE PRESIDENT DU PARLEMENT DE LA CEMAC ; suffisamment perceptibles dans le vécu quotidien des populations
- HONORABLES DEPUTES ; de l’Afrique centrale, ni à la hauteur des attentes de ces derniers.
- CHERS INVITES, MESDAMES ET MESSIEURS ; En effet, et ce n’est là un secret pour personne, des situations
quotidiennes nous apprennent que les normes communautaires
Je ne saurais m’empêcher d’indiquer dès à présent que c’est toujours adoptées par les hautes instances de la CEMAC, ne sont pas toujours
la même émotion, chaque fois que je me retrouve en terre équato- pleinement observées.
guinéenne. Cette situation soulève plusieurs défis à la CEMAC dont l’histoire
commune dans le cadre de l’intégration des pays membres est M. Pierre Moussa, Président de la Commission CEMAC
Depuis mon arrivée dans cette belle ville-capitale de Malabo
chargée de symboles, j’ai senti la chaleur de l’accueil, ainsi que la longue, mais moins ancienne que ce que l’avenir promet.
Le plus crucial de ces défis porte sur la capacité même de - MONSIEUR LE PRESIDENT DU PARLEMENT DE LA CEMAC ;
générosité et l’hospitalité bien africaine.
l’Organisation à respecter, faire respecter et traduire en actions - HONORABLES DEPUTES ;
C’est par conséquent bien naturellement que vous me permettrez
d’introduire mon propos en rendant un vibrant hommage au peuple concrètes les dispositions de ses textes fondamentaux ainsi que des - CHERS INVITES, MESDAMES ET MESSIEURS ;
Equato-guinéen, à son Gouvernement et au Président de la principes sur lesquels elle a bâti ses missions. Un autre défi majeur pour notre Communauté aujourd’hui demeure
République, S.E.M. OBIANG NGUEMA MBASOGO, dont la noble - MONSIEUR LE PRESIDENT DU PARLEMENT DE LA CEMAC ; la traduction des politiques et programmes de la CEMAC en
vision rime avec ouverture et fidélité pour les causes de - HONORABLES DEPUTES ; réalisations concrètes au profit des populations.
l’intégration, traduisant ainsi la foi inébranlable de la Guinée - CHERS INVITES, MESDAMES ET MESSIEURS ; A cet égard, l’adoption du Programme Economique Régional (PER)
Equatoriale en la cohésion et le développement de l’Afrique Ces réalités posées, j’ai naturellement pensé inscrire l’action du par la Conférence des Chefs d’Etat dont l’exécution vise à faire de la
Centrale. Gouvernement de la Commission que je dirige pour les cinq CEMAC, en 2025, un espace économique intégré émergent, ou
Je ne saurais par ailleurs poursuivre mon intervention sans rappeler, prochaines années, sous le signe d’une intégration accélérée pour règnent la sécurité, la solidarité et la bonne gouvernance au service
Monsieur le Président du Parlement, que le rôle de votre institution une CEMAC émergente. du développement humain, illustre la volonté politique de
est grand dans l’aventure de construction d’une Afrique centrale Une feuille de route, élaborée dans cet esprit, est soumise à la haute l’ensemble des Etats membres d'aller de l'avant. Elle constitue en
intégrée, mieux préparée à relever les défis de son temps. attention du Président de la Conférence des Chefs d’Etat. même temps une nouvelle étape en faveur de l'intégration
Le Parlement, institution à vocation législative, est en effet, par régionale de l’Afrique Centrale.
L’objectif est de créer un espace communautaire dans lequel les
définition, l’émanation de nos peuples. Il est à ce titre investi de la citoyens de l’Afrique Centrale puissent se reconnaître. Non pas Sur le moyen et long terme, le PER sera le principal cadre d’action
mission d’assurer le droit de regard de nos populations sur les considérer la CEMAC comme une contrainte imposée par les et de mise en cohérence des programmes sectoriels
avancées de notre processus d’intégration et sur les activités des bureaucrates, mais bel et bien comme un projet partagé qui communautaires. Ainsi, toutes les activités de la Communauté sont
institutions chargées de conduire ledit processus. s’incarne dans des institutions légitimes, au travers des stratégies appelées à s’inscrire dans cette dynamique de valorisation du
C’est dire que l’idée d’associer la Commission à la présente session lisibles porteuses d’actions visibles et en adéquation avec le vécu potentiel de développement de la sous-région et d’édification d’un
du Parlement est d’une pertinence évidente. Je voudrais, à cet quotidien des citoyens pour qui elles sont conçues. espace économique plus performant et moins vulnérable aux chocs
égard, saluer l’invitation qui m’a été faite de venir présenter devant externes.
Plus précisément, il s’agira d’impulser une dynamique nouvelle à
cet auguste Parlement, le programme d’actions quinquennal que la CEMAC dans sa marche vers l’intégration des Etats membres, en Certains instruments d’exécution du PER, notamment le plan
le Gouvernement de la Commission que j’ai le privilège de conduire particulier à travers une véritable refondation de notre projet opérationnel 2011-2015 et le cadre institutionnel, sont élaborés et
se propose de mettre en œuvre durant son mandat. communautaire, refondation aussi des institutions sous régionales adoptés en vue du démarrage du Programme dans des conditions
- MONSIEUR LE PRESIDENT DU PARLEMENT DE LA CEMAC ; qui doivent maintenant franchir l’étape de la maturité. optimales requises.
- HONORABLES DEPUTES ; Par cette dynamique, la Commission entend bâtir ce pont D’autres instruments, en particulier les PER/volets-pays en
indispensable au passage de la CEMAC des gouvernants à la CEMAC cohérence avec le PER-CEMAC ou le schéma d’aménagement du
- CHERS INVITES, MESDAMES ET MESSIEURS ; territoire communautaire restent à élaborer avant l’organisation de
Le processus d'intégration régionale dans lequel sont engagés les des peuples. Ce pont, au-delà de toute définition conceptuelle
intellectualiste, se veut une réalité concrète à même de permettre la table ronde des bailleurs des fonds.
six Etats membres de la CEMAC a parfois souffert d'un contexte La réussite d’un tel Programme, riche de promesses et des
socio-politique et d’un environnement international peu favorables. aux peuples de l’espace CEMAC de s’assumer sans complexe dans
un élan de solidarité, de fraternité, dans un esprit d’intégration, et perspectives nouvelles, trouvera sa force certes dans la volonté
Depuis quelques années cependant, fort heureusement, les enjeux politique de nos Etats, sans laquelle encore une fois, rien de solide
économiques et les questions de développement ont repris le en bonne intelligence de complémentarité avec les autres peuples
d’Afrique et du monde. et de durable ne pourra se faire.
dessus.
Il s’agit là d’une vision nouvelle de la Communauté qui nécessite, Mais elle réside aussi et surtout dans la perspicacité, la sagesse,
Dans cet environnement, le dynamisme accru des institutions l’objectivité et la vision des hommes et des femmes qui sont appelés
communautaires, à travers les acquis multiformes, constitue un entre autres, la réunion de toutes les énergies disponibles, le
renforcement du dialogue et des synergies entre les organes et à mettre leur compétence et leur expérience au service de la
réel motif de satisfaction. Communauté.
Parmi les acquis de la CEMAC, j’avais cru devoir relever les plus institutions de la Communauté, l’appropriation de l’intégration par
les Etats membres et les populations. J’exhorte ici, solennellement, tous les responsables de nos
puissants, le 28 août dernier à N’Djamena à l’occasion de ma institutions communautaires, tous les fonctionnaires de la CEMAC,
prestation de serment et une semaine plus tard à Bangui, le 5 Dans cette perspective, nous serons plus efficaces, plus performants
dans l’accomplissement de nos missions respectives, si nous nous à se mettre résolument à l’exécution de ce PER porteur d’une
septembre, lors de ma prise de fonctions. nouvelle dynamique communautaire. Je les invite, dans ce cadre,
Je mentionnais alors : engageons dans la voie d’un rapprochement plus étroit de nos
institutions et d’une collaboration plus renforcée dans la conduite à mieux cibler les objectifs à atteindre et à porter leur attention
• une géographie et une histoire communes des Etats de la CEMAC; exclusivement à ce processus d’accélération de l’intégration et
de nos actions.
• une communauté humaine constituée notamment par la parenté d’émergence de la CEMAC dont nous sommes ensemble comptables
Mon appel adressé aux responsables des institutions, organes et
et par la transnationalité de ses nombreux groupes de peuplement de l’aboutissement.
institutions spécialisées de la CEMAC, lors de ma prestation de
qui induisent des affinités culturelles naturelles solides; Outre l’exécution du PER, la Commission veillera, au plan
serment, participe à cet égard de cette nécessité, que je sais du reste
• une volonté politique de plus en plus affirmée ; partagée par tous ici, d’ouvrir la voie à davantage de partage et réglementaire et institutionnel, à l’application effective des textes
• un institut d’émission crédible ; d’échanges de tout genre entre nos institutions communautaires. communautaires, à l’impulsion de la bonne gouvernance au sein
• une banque de développement réhabilitée ; En nous retrouvant d’ailleurs dans le cadre de cette cérémonie, nous des institutions communautaires, à la restauration de la crédibilité
• un secteur privé en mutation ; reconnaissons, éloquemment, l’exigence historique de promouvoir de la CEMAC ainsi qu’à la mise en place des institutions
• une union douanière en consolidation et un tarif extérieur une totale cohérence dans notre élan, pour accélérer le processus nouvellement créées.
commun en vigueur ; d’intégration de la CEMAC. Elle s’attèlera, par ailleurs, à poursuivre le restant des réformes
• un programme économique régional adopté ; C’est pourquoi, la Commission, organe exécutif de la Communauté, institutionnelles, sous la supervision du Président en exercice de la
mettra tout en œuvre pour que la collaboration entre les Institutions CEMAC en association avec le Président OBIANG NGUEMA
• des politiques sectorielles en exécution ou en gestation; MBASSOGO, notamment sur les chantiers des audits des institutions
• des performances macroéconomiques enviables malgré un et les organes de la CEMAC soit entretenue afin que les objectifs
assignés à notre Organisation par son Traité constitutif se réalisent communautaires, la ratification des textes communautaires révisés,
environnement macroéconomique international tourmenté; la rationalisation des institutions spécialisées.
• une situation monétaire confortable. dans les meilleures conditions possibles.
C’est dans ce cadre, et en perspective du lancement du renouveau Dans les domaines monétaire, financier et bancaire, nos actions
En outre, et je l’ai également indiqué aux susdites occasions, les porteront sur la sécurisation et la consolidation du mécanisme
réalisations de la CEMAC paraissent assez encourageantes sur le communautaire annoncé, que la Commission organisera, au cours
de la deuxième décade de janvier 2013, un important forum de autonome du financement de la Communauté ainsi que sur la mise
double plan réglementaire et institutionnel. en place du Fonds Emergence CEMAC. Nous accompagnerons, par
réflexion qui regroupera tous les responsables des Institutions
Cependant, nous sommes tous conscients que les résultats obtenus ailleurs, la BEAC, la BDEAC, la COBAC et le GABAC dans leurs activités
communautaires.
dans le processus d’intégration de la CEMAC ne sont ni respectives. Nous serons aussi aux côtés de la COSUMAF pour

15 N°008 de Décembre 2012


Vis i o n C E M A C M a g a z i n e

promouvoir la culture boursière, poursuivre le rapprochement et majoritairement aux mains des hommes, est une société amputée, renforcement de la collégialité dans les prises de décision » fin de
entreprendre le processus d’intégration des deux marchés financiers parce qu’appelée à ne décider et à n’agir qu’à moitié ; qu’une société citation.
de la zone, en liaison avec le Groupe de la Banque Africaine de où subsistent les pires formes de discrimination à l’égard des Par ces deux décisions majeures, la Conférence des Chefs d’Etat a
Développement. femmes est une société inachevée. voulu que la CEMAC soit servie par des institutions plus fortes, plus
Au titre de la consolidation du marché commun et la progression Je pense, surtout, à la place accordée aux jeunes parce qu’ils modernes, à même de saisir les opportunités d’aujourd’hui et
de l’union économique, un accent particulier sera mis sur : garantissent l’avenir de la CEMAC, parce que 50% de la population répondre aux objectifs qui leur sont assignés.
• les activités fiscalo-douanières et la réduction des obstacles de la Communauté a moins de 18 ans, parce que les moins de 15 ans Ces décisions doivent constituer tout le sens, constituer aussi l’esprit
tarifaires et non tarifaires. Des diligences seront menées dans ce représentent 40% de la population de la CEMAC. Et je sais avec quelle de l’action que nous devons entreprendre au quotidien pour des
domaine pour la révision et la mise en œuvre des instruments fougue, quelle force de conviction ils portent les valeurs que nous changements qualitatifs notables de notre Communauté, pour que
douaniers à l’instar du Tarif Extérieur Commun ou des règles défendons. Je sais, aussi, que nous devrons trouver, très vite, les l’Afrique Centrale se transforme et se forge un avenir plus généreux,
d’origine ; moyens pratiques d’assurer leur mobilité, sous peine de voir vaciller plus fécond.
• la mise en œuvre effective de l’assistance administrative mutuelle la flamme qui les anime. L’exigence des résultats, la rigueur dans la gestion des ressources
entre les administrations des Etats membres ; La Commission entend s’y atteler avec plus de détermination, communautaires, la clairvoyance et le respect des principes dans la
• l’effectivité des libertés de circulation, notamment la libre notamment dans le cadre de la mobilité des étudiants, enseignants prise des décisions, doivent à cet effet prendre corps dans les
circulation des personnes et le droit d’établissement ; et chercheurs, mais aussi dans le cadre d’autres instances, à l’instar programmes de refondation de la CEMAC.
• l’élargissement du marché commun à la CEEAC ; du Comité Tripartite de Dialogue Social ou la Conférence des Il nous faudra, pour mettre en œuvre avec succès l’ambition ainsi
Recteurs. tracée par les plus Hautes Autorités de nos Etats, un immense travail,
• la poursuite de la réforme de l’enseignement supérieur et la
généralisation su système LMD. Je pense enfin à la société de l’information qui s’installe à nos portes. tant la matière est neuve.
L’Afrique Centrale, à l’instar de l’ensemble du continent, vit une Nous devons en conséquence tous nous y investir, avec la
En ce qui concerne l’aménagement du cadre macro-économique
période de son histoire qui est celle de la «Révolution numérique». persévérance que suscitent la foi, la noblesse d'un idéal et la sagesse
les initiatives engagées seront poursuivies à travers le renforcement
L’émergence des nouvelles technologies de l’information et de la d'un dessein.
de la coordination des politiques budgétaires. A cet égard, une
communication ouvre des opportunités nouvelles à l’Afrique Centrale Laissez-moi vous le redire Honorables Députés. Nous devons
attention particulière sera accordée à l’évaluation et la
de faire jeu égal avec les autres régions du monde. individuellement et collectivement nous y investir avec un rare
redynamisation du dispositif de la surveillance multilatérale ainsi
que son élargissement à la CEEAC, la mise en œuvre des directives La Commission de la CEMAC continuera, dans ce domaine aussi, à dévouement. Nous devons en permanence rechercher l'inspiration
sur les finances publiques, l’harmonisation des statistiques jouer son rôle de catalyseur, d’harmonisateur et de coordonnateur des plus hauts lieux pour préparer et exécuter méthodiquement
macroéconomiques ainsi que les études prospectives et spécifiques. pour la mise en chantier de tous les programmes d’interconnexions notre tâche.
des réseaux de télécommunications et de communications Nous devons conduire cette belle aventure d’intégration avec plus
En matière des politiques sectorielles communes, notre action
électroniques de la sous-région. d’enthousiasme, comme l’ont fait ces baroudeurs à qui fut décerné
portera notamment sur l’accompagnement des Etats dans
l’exécution du réseau routier prioritaire adopté par la Conférence Voilà, honorables députés, les défis à relever dans le cadre de notre avec admiration et non sans envie, l'hommage qu'adressa une haute
des Chefs d’Etat en janvier 2009, l’élaboration des politiques processus d’intégration pour les cinq prochaines années et le personnalité mondiale aux fondateurs d'un Empire, je cite, « Salut
communes dans les domaines prescrits par le Traité, c’est-à-dire : Parlement Communautaire, qui est l’instance représentative des aux chercheurs d'aventures », fin de citation.
populations de la zone CEMAC, a évidemment un rôle important à Car en fait, l'une des questions qui se posaient à nous tous par le
• l’enseignement supérieur, la recherche, la formation
jouer. passé, était de savoir si la Communauté à construire, dont chacun a
professionnelle et la santé publique ;
Vous avez en effet, honorables députés, l’avantage de cumuler le proclamé la nécessité, est un rêve, une fumée, une improvisation
• les transports, l’aménagement du territoire communautaire et les
mandat national et le mandat communautaire. Vous êtes ainsi un oratoire, ou bien, au contraire, une création indispensable.
grands projets d’infrastructures, les télécommunications, les
maillon important entre les Etats membres et la CEMAC. Aujourd’hui la question doit plutôt être qui sera le meilleur élève de
technologies de l’information et de la communication et la société
de l’information ; A ce titre, qui mieux que vous dispose de meilleurs atouts pour l’intégration de l’Afrique Centrale, le plus résolu à éliminer les goulots
impulser les actions communautaires tant en ce qui concerne la d’étranglements, à rétablir, à travers les frontières, la fraternité.
• l’agriculture, l’élevage et la pêche ;
vulgarisation des normes qu’en ce qui tient à la mise en œuvre de Que penser en effet de la vitalité de ces échanges, de ces flux
• l’énergie ; divers projets de la CEMAC?
• la protection de l’environnement et des ressources naturelles ; migratoires transfrontaliers multiformes de nos populations, parfois
Qui mieux que vous peut entretenir des rapports constants avec en dépit des politiques restrictives des Etats, si ce n’est l’illustration
• l’industrie ; l'ensemble des Institutions et Organes de la Communauté pour concrète de l’avance manifeste prise par les peuples sur les Etats ?
• le tourisme ; mieux saisir la portée des enjeux mondiaux qui exercent de façon Quelle leçon tirer de cette capacité de nos populations à créer,
• la bonne gouvernance, les droits de l’homme, le dialogue social directe ou indirecte leurs effets sur la marche de notre Communauté? comme je l’indiquais à N’Djamena, des zones de suture et non de
et les questions du genre. - MONSIEUR LE PRESIDENT DU PARLEMENT DE LA CEMAC ; rupture sur les frontières héritées de la colonisation pour se
Les négociations de l’Accord de Partenariat Economique entre - HONORABLES DEPUTES ; fréquenter mutuellement, si ce n’est qu’elle doit constituer la poutre
l’Afrique Centrale et l’Union Européenne seront également - CHERS INVITES, MESDAMES ET MESSIEURS ; de notre stratégie d’intégration ?
relancées et la coopération internationale approfondie et Je ne saurais clore mon propos sans rappeler que le démarrage du Nous avons entrepris de bâtir une Communauté, Honorables
diversifiée. quinquennat du Gouvernement de la Commission, encore incomplet Députés. Nous l'avions voulue aux frontières de la géographie. Nous
Sur le front de la solidarité sous-régionale, nous nous attèlerons à à ce jour, s’effectue dans un contexte singulier, marqué en particulier l'avons conduite aux frontières des quatre libertés de circulations,
l’activation du Guichet II du Fonds de Développement par la décision historique de la Conférence des Chefs d’Etat, du 25 celles des personnes, des biens, des services et des capitaux. Nous
Communautaire, à l’élaboration et la mise en œuvre d’un Juillet 2012 à Brazzaville. l’avons acceptée aux frontières de la progression vers l’union
mécanisme de compensation en rapport avec la réalisation du Les Chefs d’Etat, lors de la Conférence précitée, ont en effet décidé économique. A l’heure qu'il est, sans considérer que ces limites
marché commun, à l’étude et la mise en place d’un mécanisme d’instituer la rotation intégrale aux postes de dirigeants des puissent être durables, nous commençons à la consolider aux
sous-régional d’intervention dans les situations de catastrophes institutions communautaires avec effet immédiat. frontières de la volonté.
naturelles ou accidentelles. Cette Communauté que nous voulons construire, nous ne songeons
Je voudrais indiquer avec force que l’institution de cette rotation
- MONSIEUR LE PRESIDENT DU PARLEMENT DE LA CEMAC ; intégrale est inédite dans notre Communauté. Elle signifie d’abord pas à la constituer pour elle seule. Elle n'est point à l'écart, elle est
- HONORABLES DEPUTES ; que les équipes dirigeantes de la CEMAC sont nouvelles, à la au service de l’Afrique et du monde.
- CHERS INVITES, MESDAMES ET MESSIEURS ; Commission comme dans les Institutions spécialisées. Elle induit Au bord de l’OUBANGUI ou du CONGO, du KOMO ou du WOURI, du
C’est aussi en ces moments pleins de défis que nous devons ancrer surtout un investissement particulier, surtout en temps. Cela s’est LOGONE ou du CHARI, au cœur de Malabo ou de Pointe-Noire, au
notre organisation dans la modernité. observé avec la désignation tardive, par les Etats, des responsables pays de TOUMAI ou au pied du Mont-Cameroun, à MINVOUL ou à
En disant cela, je pense au rôle croissant attendu du Parlement chargés d’occuper les postes attribués à Brazzaville. Les Actes MBAÏKI, une très ancienne tradition nous montre que notre effort
Communautaire pour l’instauration d’une démocratie régionale, Additionnels desdits responsables, à l’exception de ceux du Président d'aujourd'hui prolonge et magnifie l'expérience des siècles.
véritablement ouverte et participative, une démocratie régionale et de la Vice-Présidente de la Commission, sont du reste encore sous L'honnêteté exige de reconnaître que l’entreprise est grande et
qui se cherche encore certes, et qui ne pourra se réaliser qu’en signature. qu'elle ne va pas sans difficultés. Mais sachons aussi ouvrir, le plus
intégrant les acteurs non gouvernementaux et la société civile. En conséquence, la présente session de Parlement se tient en large, les portes à l'espérance.
A cet égard, je suis convaincu que le Parlement Communautaire contexte de transition dans la Communauté. Elle sera longue et Pour ma part, j'appelle de mes vœux ce jour, que je voudrais tout
aura beaucoup à apporter à la CEMAC. impactera nécessairement le démarrage des programmes d’actions. proche, où il sera loisible à chacun de nous de dire, évoquant son
Je pense également à la place dévolue aux femmes dans notre La Commission et toutes les Institutions concernées par la rotation pays – le Cameroun, la Centrafrique, le Congo, le Gabon, la Guinée
Communauté réformée. Pas parce que, d’après les estimations de ainsi édictée ne pourront véritablement s’atteler à leurs missions Equatoriale, le Tchad : ma patrie - la CEMAC : mon destin.
2012, les femmes représentent 50,6% des 45,4 millions d’habitants qu’après la nomination formelle des nouveaux responsables, la Nos partenaires sont à nos côtés pour nous y aider, mais l’initiative
de la CEMAC. Il ne s’agit pas non plus, dans mon esprit, seulement prestation de serment pour les commissaires, la passation de service nous appartient.
de parité, mais surtout le commencement d’une vision partagée pour les autres. Je vous remercie.
du monde, dans toute la richesse de sa diversité. A Brazzaville, les Chefs d’Etat ont, par ailleurs, instruit les
Le temps est venu d’intérioriser, enfin, cette évidence qu’une société responsables des Institutions de la CEMAC, je cite, « à inscrire leurs
Pierre MOUSSA
où le pouvoir de décision et la capacité d’action restent actions dans le cadre de la transparence dans la gestion et du

N°008 de Décembre 2012 16