Vous êtes sur la page 1sur 6

‫السالم عليكن و رحوة هللا تعالى و بركاته‬

‫هرحبا بالجويع على قناتكن‬

Filière ‫فيديو خاص بالسنة الثانية‬


TS en Commerce

MODULE : Technique juridique à l’international

Résumé par : Mr Ziri Mohamed _ AJI TAFHAM L’COMMERCE


CH1 : le contrat de vente international (CVI)

1- Définition : la CVI est une convention écrite qui fixe les


conditions générale particulière, arrêtées d’un commun accord
entre les partenaires et fixent les droits et les obligations de
chaque partie.

2- Les effets de CVI :


Il s’agit des obligations et les droits de la partie contractante,
parmi les obligations du vendeur vers l’acheteur :

 La livraison de M/se conforme, à la date convenue et moment


convenue.

 La remise des documents autorisant la livraison de M/se et


justifié la vente de ses M/se.

Parmi les obligations d’acheteur en vers le vendeur :

 Payer le prix total de la M/se acheté et les autres frais à la


charge de l’acheteur.

 Prendre livraison de M/se au lieu convenue et à la date


convenue.

Résumé par : Mr Ziri Mohamed _ AJI TAFHAM L’COMMERCE


3- Formation de CVI : La formation de CVI il passe par trois
étapes :
a- La proposition d’achat :formuler par l’acheteur dans un
devis, ou une demande écrit, ou autre document…cette
proposition indique les conditions d’achat proposé par
l’acheteur, en manière de quantité, de qualité, de condition,
de paiement…

b- L’offre de vente : qui est l’engagement de vendeur de


fournir la M/se conforment à la proposition d’achat. L’offre
doit être ferme et clair.

c- L’acceptation du l’offre : qui est fait par l’acheteur à travers


un bon de commande, un courrier électronique, lettre
d’acceptation…

4- Contenu de CVI : le CVI contient plusieurs clauses qui


précis le cadre juridique de vente et limite les conflits et les
litiges entre le vendeur et l’acheteur.

Donc, les principales clauses de CVI :

 Les contractants : Nom, Adresse

 L’objet de contrat : la M/se en quantité, en qualité…

 Le prix : total et accessoire

 Le transport : type de transport, le lieu de livraison

 Droit applicable en cas de litige

 Les cas de force majeurs : catastrophe, guerre…

 Règlements de litiges

 La langue de contrat

 Garantie

Résumé par : Mr Ziri Mohamed _ AJI TAFHAM L’COMMERCE


CH2 : le cadre juridique de CVI

1- Autonomie de volonté : le CVI la principal loi qui gérer


relation commercial entre l’acheteur et vendeur.
C’est le principe d’autonomie de volonté. Mais le partenaire
ne prouvent pas tout prévoir dans le contrat en cas ce qui
concerne les litiges…c’est pour cette raison les partie
doivent signaler dans leur contrat le droit applicable et la
juridiction compétente à appliquer ce droit.

2- Le droit applicable : les parties preuve choisir soit un


droit national soit une convention internationale.

A- Le droit national : les parties en choix entre trois


possibilités :
 Le droit de pays vendeur
 Le droit de pays l’acheteur
 Le droit de pays tiers

NB : Lorsque les parties ne s’accordent pas sur le droit de l’un


de leurs pays, ils peuvent choisir le droit d’un pays tiers :

 Le système Remano-germanique : est appliqué en


Europe occidentale et Amérique latine. Ce système de droit
se caractérise par le rôle prioritaire de la loi et rôle
subordonné de la jurisprudence.

 Le système Anglo-Saxon : s’applique en Anglaitaire,


canada, (sauf Québec) en Australie et dans les pays
scandinaves. Ce système donne la priorité à la
jurisprudence et un rôle secondaire à la loi.

Résumé par : Mr Ziri Mohamed _ AJI TAFHAM L’COMMERCE


 Dans les autres pays de monde en distique trois autres
système de droit :

1- Les droits de pays musulman : influence par la


religion musulmane et héritage les droits positifs les
pays coloniaux.

2- Les droits de pays indochinois : influence par la


culture hindo ouest et héritage coloniale française et
anglais.

3- Les droits des pays socialiste : influence par le


principe socialisme et de communisme.

B- Convention internationale :

Les parties peuvent s’accorder sur le choix d’une


convention internationale au lieu de droit national.

La principale convention intéressant la vente de M/se c’est


la convention de vienne 1980.

Cette convention à créer une conciliation entre les


différents systèmes de droit national.

C- Juridique compétente :

Il s’agit du tribunal qui sera compétant en cas de litiges qui


appliquera le droit choisit par les parties.

Le choix de juridiction compétente à pour utiliser de


minimisé les couts d’une procédure en cas e litige, évité
déplacement et les frais, évité le paiement de caution…

Résumé par : Mr Ziri Mohamed _ AJI TAFHAM L’COMMERCE


CH3 : le règlement de litiges de vente
international

1- Solutions négocié :

A- La conciliation : les parties recherche une solution à l’amiable


ou Amicale.

B- La médiation : les parties son idée par un tierce qualifié qui


s’appelle la médiateur.

C- L’expertise technique : c’est parties en contrat peuvent d’un


commun accord choisir un expert technique et s’engagement à
accepter sa décision.

2- Le recoure à juridiction :

Recoure au tribunal l’Etat en utilisé :

 Déjà un tribunal
 Absence un tribunal le tribunal domicile

3- Le recoure d’arbitrage privé :

Arbitrage : une procédure de règlement des litiges pour un ou


plusieurs personne privé Appeler Arbitre on ’a trois Arbitrage :

 Arbitrage Ad-hoc : les parties organise elle-même les

règlements des litiges selon un règlement

 Arbitrage institutionnels : tribunaux privé spécialisé dans

l’arbitrage comme la cours international d’arbitrage de la

CCI.

 Arbitrage sectoriels : Arbitrage de secteurs commercial

Résumé par : Mr Ziri Mohamed _ AJI TAFHAM L’COMMERCE