Vous êtes sur la page 1sur 2

Devoir de Français n2 1er Trimestre 2am

TEXTE :

Il était une fois, une méchante veuve qui avait deux filles. L’aînée était désagréable, la plus
jeune au contraire belle et gentille. Or la mère aimait beaucoup sa fille aînée et détestait la
cadette, qu’elle faisait travailler sans cesse. La pauvre enfant devait aller deux fois par jour
chercher de l’eau à une fontaine éloignée, et en rapporter une grande cruche pleine.

Un jour, comme elle arrivait à la fontaine, une pauvre femme s’approcha d’elle et lui demanda
de lui donner à boire.

- Mais oui, bonne mère, répondit la belle fille.

Et elle puisa de l’eau et l’aida à boire.

- Vous êtes bonne, dit la vieille femme ; je vais vous faire un don.

Quand la jeune fille revint au logis, sa mère la gronda de revenir si tard.

- Je vous demande pardon, ma mère, répondit la jeune fille, mais voici pourquoi j’ai été
longtemps.

Et elle raconta ce qui lui était arrivé. A chaque parole, il lui sortait de la bouche des roses, des
perles ou des diamants.

(Texte adapté). D’après Charles PERRAULT, Contes.

QUESTIONS :

I/ COMPREHENSION DE L’ECRIT : (13pts.)

1/ Qui est l’auteur de ce conte ? (1pt.)

2/ Dans ce conte, combien de personnages l’auteur met-il en scène ? (1pt.)

3/ Réponds par VRAI / FAUX : (1pt.)

- La plus jeunes des deux filles était aimé par sa mère.

- Chaque jour, La mère allait chercher l’eau à la fontaine.

4/ Recopie la bonne réponse : (1pt.)

Une méchante veuve.

Le mot souligné veut dire : une femme qui a perdu :

a) ses filles. b) son mari. c) son agent.

5/ Relève du texte l’élément perturbateur. (2pts.)


6/ Souligne le mot qui introduit l’élément perturbateur et remplace le par un autre. (1,5pt.)

7/ Relie par une flèche chaque mot à sa définition : (1,5pt.)

Une fée. . Être qui agit par des charmes et des maléfices.

Une sorcière. . Un pouvoir donné par une fée.

Un don. . Être fantastique auquel on attribue des pouvoirs surnaturels.

8/ « Chaque jour, la pauvre enfant devait aller chercher de l’eau à une fontaine éloignée. »

- Précise la valeur de l’imparfait dans la phrase ci-dessus. (2pts.)

9/ Relève les verbes conjugués dans la phrase suivante et donne leur infinitif :

« La mère détestait la cadette qu’elle faisait travailler sans cesse. » (2pts.)

II/ PRODUCTION ECRITE : (7pts.)

Pour connaître la suite des évènements du conte de PERRAULT, écris un texte en mettant les
phrases suivantes en ordre :

- A ce moment là, la fée lui jeta un maléfice.

- Dés qu’elle arriva dans les bois, elle vit une dame magnifiquement vêtue qui lui demanda à
boire.

- Quand la mère sut toute l’aventure, elle appela sa fille bien aimée et lui dit d’aller puiser de
l’eau à la fontaine.

- Depuis, à chaque parole qu’elle dira, il lui sortira de la bouche un crapaud ou un serpent.

- Est-ce que je suis venue ici pour vous donner à boire ? répondit la méchante fille.