Vous êtes sur la page 1sur 30

Anatomie de l’appareil respiratoire

Le plan :

• Introduction
• 1- Les voies aériennes supérieures
1-1- Les fosses nasales
1-2- Le pharynx
1-3- Le larynx
• 2- Les voies aériennes inférieures
2-1- La trachée
2-2- Les bronches et bronchioles
2-3- Les poumons
• 3- la vascularisation des poumons
• 4- l'innervation des poumons
• Introduction:
• Les milliers de cellules de l’organisme ont
besoin d’un apport continuel d’oxygène pour
accomplir leurs fonction vitales
• La respiration est l'ensemble des fonctions
qui permettent l'absorption de l'oxygène et
le rejet du dioxyde de carbone
• l’appareil respiratoire va en effet permettre
les mécanismes de la ventilation aboutissant
aux échanges gazeux
• Elle se compose d'un ensemble de voies
aériennes (supérieures/inferieures)
• Cette fonction fait intervenir 04 processus
-Ventilation pulmonaire: l’air circule dans les
poumons afin de renouveler sans cesse les gaz
contenus dans les alvéoles pulmonaires
-Respiration externe: échange gazeux entre le
sang et les cavité aériennes des poumons
-Transport des gaz respiratoires: l’oxygène doit
etre transporté des poumons aux cellules et le
gaz carbonique des cellules aux poumons
-Respiration interne: échange gazeux entre le
des capillaires systémiques et les cellules
• D’un point de vue fonctionnel, le système respiratoire
est constitué de deux zones :
• ¤ La zone de conduction =comprend toutes les
voies respiratoires, des conduits rigides qui
acheminent l’air à la zone respiratoire
• ¤ La zone respiratoire = siège des échanges gazeux,
elle est représentée par des structures
microscopiques : les bronchioles respiratoires, les
conduits alvéolaires et les alvéoles pulmonaires
A- Les voies aériennes
supérieures :

Elles comportent:
• - les fosses nasales
• - le pharynx
• - le larynx
1-Les fosses nasales :
• Ce sont deux cavités
anfractueuses séparés par
une mince cloisant
sagittale, elles s'ouvrent à
l'extérieure par les cavités
du nez, en arrière elles
communiquent avec le
pharynx par les choanes
• Une muqueuse, la muqueuse pituitaire,
tapisse ces cavités, on distingue:
• - La muqueuse olfactive à la partie supérieure
(présence de cellules sensorielles)
• - La muqueuse respiratoire comportant des
glandes à mucus, des cellules ciliées, et une
vascularisation importante à la partie
inferieure
• C'est dans les fosses nasales que s'effectuent
L'humidification et le réchauffement ainsi que
le filtrage de l’air inspiré
• En effet le nez :
– sert de caisse de résonance à la voix
– Fournit un passage pour les gaz
respiratoires
– Abrite les récepteurs olfactifs
2-Le pharynx :
• C’est le carrefour aéro-
digestif, il a une forme
d’entonnoir (longueur ≈
13cm). C’est un lieu de
passage de l’air.
• Il fait communiquer la
bouche et l’œsophage
d’une part et les fosses
nasales et le larynx
d’autre part.
• Le pharynx se divise en
trois sections :
• ¤ Le nasopharynx =
partie nasale du pharynx
• ¤ L’oropharynx = partie
orale du pharynx
• ¤ Le laryngopharynx =
partie laryngée du
pharynx
• 3- Le larynx :
• D’une longueur moyenne
de 5 cm, il constitue
l’ouverture de la trachée au
niveau de laquelle il rejoint
le pharynx. Le larynx forme
en avant du cou une saillie
communément appelée
« pomme d’Adam »
constitué de cartilage. Il
délimite un orifice : la
glotte.
• Le larynx assure 03 importantes fonctions:
– les deux principales consistent à fournir un passage à l’air et à
aiguiller l’air et les aliments dans les conduits appropriés.
– Comme il abrite les cordes vocales, la 03 eme fonction du larynx est
la phonation.
• La partie inférieure du larynx est cilié, la poussée des cils s’exerce en
direction du pharynx, de sorte que le mucus soit continuellement
éloigné des poumons.
B-Voies respiratoires inférieures

• Les voies respiratoires inférieures sont


intrathoraciques et se composent d'une zone
de conduction (trachée, bronches souches et
lobaires, bronchioles) et d'une zone d'échange
(conduits et sacs alvéolaires, alvéoles
pulmonaires)
• Il présente à sa surface interne
des cils vibratiles qui filtrent les
poussières, et les repoussent à
l’extérieur. C’est ce qui nous fait
cracher mais encore plus lors
des pathologies respiratoires
comme la bronchite.
• Il possède également des
glandes qui sécrètent un mucus
qui sert à humidifier l’air
respirée et dont la légère
qualité bactéricide permet
l’assainissement de cet air.
1- La trachée:
• La trachée s’étend à travers le cou, du
larynx au médiastin
• C’est un tube (12 cm de long, 2,5 cm
de diamètre) qui descend en avant de
l’œsophage. Latéralement passent les
artères carotides et les veines
jugulaires internes.
• C'est un tube cylindrique aplati sur sa
face postérieur
• C’est un gros conduit, avec des
anneaux cartilagineux ouvert en
permanence pour le passage de l’air
• Dans la paroi postérieure
de la trachée, les bords
libres des anneaux sont
reliés entre eux par les
fibres musculaires lisses du
muscle trachéal
• La trachée est tapissée de
cils vibratiles et de mucus
qui assurent une filtration
de l’air. Le mucus est
expulsé en direction du
pharynx
2- Les bronches et bronchioles :
• La trachée donne naissance à
deux grosses bronches :
bronches principales droite et
gauche.
• chacune chemine obliquement
dans le médiastin avant de
s’enfoncer dans le hile d’un
poumon
• Elles permettent la circulation
de l’air. Elles se ramifient en
bronches lobaires (ou II aires),
trois à droite et deux à gauche.
• Ces bronches donnent
naissance aux bronches
segmentaires (ou III aires)
qui émettent à leur tour des
bronches de plus en plus
petites (de 4ème ordre,
5ème ordre, etc.…), puis en
bronchioles, dès lors que le
diamètre est inférieur à 1
mm de diamètre.
• Les bronchioles se
subdivisent en bronchioles
terminales, qui mesurent 0,5
mm.
• Les bronches sont
tapissées de cils
vibratiles et de mucus
qui assurent une
filtration de l’air
3- Les poumons:
• les poumons et leurs enveloppes, les
plèvres, représentent la partie
terminale de l'appareil respiratoire
• D’une couleur rose pâle, ce sont des
organes mous, élastiques et
occupent avec le cœur la presque
totalité de la cage thoracique.
• Les poumons ne sont pas des
muscles.
• La face interne de chaque poumons
porte une dépression le hile du
poumon ou pénètrent les vaisseaux
sanguins , les nerfs ainsi que les
bronches principales
• Chaque poumon est divisé en
lobes par des scissures dans
lesquelles s'insinue la plèvre
viscérale.
• Le poumon droit est formé de 3
lobes contre 2 lobe pour le
poumon gauche
• Chaque lobe est subdivisé à leur
tour en segments pulmonaires
possèdent chacun leur artère,
leur veine et leur bronche
segmentaire propres
• La veine inter-segmentaire
située dans le plan
intersegmentaire draine les
deux segments adjacent
• Un lobe pulmonaire est
formé d’un ensemble de
lobules pulmonaires, formés
d’un ensemble de vésicules
pulmonaires qui terminent
les bronchioles.
• Chaque vésicule pulmonaire
est constituée d’alvéoles
pulmonaires (petits sacs
remplis d’air) qui ont un rôle
extrêmement important
puisqu’elles permettent les
échanges gazeux entre l’air et
le sang.
• Les alvéoles pulmonaires
renferment un liquide : le
surfactant qui empêche
les alvéoles pulmonaires
de s’affaisser et de se
coller. Ce qui réduit
considérablement
l’énergie nécessaire pour
dilater les poumons
4-La plèvre:
• Chaque poumon est entouré
d’une séreuse appelée la
plèvre. Cette séreuse est
constituée de deux feuillets :
¤ Le feuillet viscéral adhère au
poumon
¤ Le feuillet pariétal adhère à
la cage thoracique
• Entre les deux feuillets, existe
le liquide pleural qui joue le
rôle de lubrifiant et permet le
glissement des deux feuillets.
C- la vascularisation des poumons:
Le sang est apporté aux poumons par 02 types de circulation:
la circulation pulmonaire et la circulation bronchique
• Artériel: des petites artérioles provenant de la grande
circulation des branches aortiques ( circulation nourricière)
• Veineux: le sang se jettent dans:
- Les veines bronchiques --> veine cave
- Les veines pulmonaires qui vont rejoindre l’aurillette gauche
(shunt physiologique <3% du débit pulmonaire totale)
• Chaque poumon reçoit
du sang provenant du
cœur droit par l’artère
pulmonaire.
• Le sang quitte les
poumons par les veines
pulmonaires qui
abouchent l’oreillette
gauche.
D- Innervation des poumons:
O Les centres respiratoires :
Ils sont situés au niveau du bulbe
rachidien et de la protubérance
annulaire
O Les voies nerveuses afférentes:
Il y a trois voies afférentes:
- Les voies d'origine pulmonaire. (le
nerf pneumogastrique)
- Les nerfs de Herring et Cyon
(transmettent des informations
d'origine chimique)
O Les voies efférentes (moteur) :
neurofibres motrices
parasympathique et
sympathiques