Vous êtes sur la page 1sur 35

République Algérienne Démocratique Et

Populaire
Ministère De la Sante de la Population Et
de la Réforme Hospitalière

Présenté par :

MERINE Abdelillah

MESROUF Med Islem La Prise en charge dans le service de


Radiothérapie au cas
Encadré par : D’urgence
Docteur MORRACH

Promo : 2016/2019
Promo : 2016/2019
Malgré le développement diagnostic et thérapeutique ces 20
dernières années, le cancer reste un vrai fléau et un problème de
santé publique, où chaque année il tue des millions de personnes à
travers le monde. La Radiothérapie est une des armes thérapeutiques
impliquée dans environ 60% des patients atteints de cancer. Elle peut
être à visée curative (avec guérison total et meilleur pronostic).
Qu’elle soit associée ou non à la chirurgie ou à la chimiothérapie, la
radiothérapie à visée palliative et symptomatique améliore la durée
et la qualité de vie. La réalisation d’un plan de traitement de
radiothérapie nécessite la collaboration des différents intervenants
(l’oncologue radiothérapeute, le physicien médical et le
manipulateur).
Le manipulateur est un des piliers du service de radiothérapie
Il a un rôle délicat et primordial dans le traitement des patients et en
particulier dans la bonne prise en charge des urgences. Pour cela, on
a réparti ce travail en plusieurs étapes : La formulation d’une
problématique suivie d’une hypothèse.

 Une partie Théorique comportant trois (03) chapitres.

 Une partie pratique concernant les résultats des questionnaires


adressés

 Aux médecins radiothérapeutes et aux manipulateurs, l’analyse et


l’interprétation des résultats avec la vérification de l’hypothèse
suivie d’une conclusion.
Durant notre stage au service de radiothérapie du CAC nous avons
remarqué un grand nombre de malades cancéreux et en particulier
des cas d’urgence. Ces derniers sont en situation critiques et parfois
des cas de décès en période de traitement.
Pour cela, le manipulateur doit savoir au les différentes urgences et
leurs prises en charge et le plus important les procédures pour
préparer le malade pour traitement, réaliser la mise en place dans
les plus brefs délais pour minimiser au maximum la souffrance des
patients. Tout cela, nous a incités à poser la question suivante :
« Quelles sont les procédures à prendre en vue de répondre aux
besoins exprimés en matière d’urgence en radiothérapie ? »
 Les cas d'urgences sont toujours prioritaire .

 Réalisation du traitement le plus tôt possible.

 Une formation professionnelle des manipulateurs en


imagerie médicale dans la radiothérapie en cas d’urgence.
L'objectif principal de mon mémoire est mettre le manipulateur dans
pleinement préparés à faire face à ces situations.

le manipulateur doit savoir les différentes urgences en


radiothérapie.

Savoir la procédure de préparation du patient avant et pendant le


traitement.
L’histoire.
 La définition de la radiothérapie.
Les appareils utilisés en radiothérapie.
- Les appareils de contactothérapie.
- La télécobalthérapie .
- Les accélérateurs linéaires.
Les types de la RTH.
- La RTH transcutanée.
- La RTH interne.
- La curiethérapie endocavitaire.
- La Curiethérapie interstitielle.
- La RTH métabolique.
- La Radiothérapie stéréotaxique.
- La Tomothérapie .
- Cyberknife .
- La protonthérapie.

Déroulement de la radiothérapie externe


Le Moulage .
La Simulation .
La Marque .
La Dosimétrie .
Le Traitement .
Le rôle du manipulateur en radiothérapie

les objectifs de radiothérapie

-La radiothérapie curatif .


-La radiothérapie palliatif .
-Radiothérapie symptomatique .
les urgences en radiothérapie

La définition d’urgence en radiothérapie


Le rôle de radiothérapie dans les urgences oncologique
- La radiothérapie antalgique .
- La radiothérapie Décompressive.
- La radiothérapie hémostatique.
-La radiothérapie consolidation .
Les principes des indications des urgences de RT
-Compression de la moelle épinière .
-Syndrome de la veine cave supérieure .
-Hémorragie .
-Douleur osseuse.
-Métastases Cérébrales.
1- type de recherche : descriptive, méthode clinique.
2- l’objectif de l’enquête .
3- lieu : service de radiothérapie Au niveau de CAC d’OARN.
4- La période :
Début : 17/02/2019.
Fin : 21/03/2019.
5-population ciblé et échantillonnage :
Notre étude s’est portée sur deux populations différentes, qui sont les
manipulateurs qui exercent leurs fonctions au niveau du service CAC d’Oran,
et des radiothérapeutes de ce service.
• Le choix de la première population de notre enquête s’est portée sur des
manipulateurs en radiothérapie qui sont au nombre de 11.
• Le choix de la deuxième population de notre enquête s’est portée sur des
médecins radiothérapeutes qui sont au nombre de 6.
6- l’instrument de mesure : 2 Questionnaire

7- l’outil d’enquête :

Nous avons adopté comme outil d’enquête « le questionnaire » qui


consiste à poser à un ensemble de répondants représentatif d'une
population cible, une série de questions relatives au problème
spécifique.

• Le premier questionnaire destiné aux manipulateurs (MIM) .

• Le deuxième questionnaire destiné aux radiothérapeutes.


Identification, de matériel :
Le service de radiothérapie contient :
 Trois accélérateurs linéaires de traitement dont deux sont en panne.

 Un appareil de simulation.

 Des caches plombés.

 Atelier de moulage.

 Des moyens de contention (insuffisants).

8- Technique d’analyse : nos résultats sont présentés sous forme de tableaux et


graphe.
9-Analyse et interprétation des donnés :
9.1 Questionnaire destiné aux MIM :
Avez-vous reçu une formation en radiothérapie ?
Réponse Oui Non TOTAL

L’effectif 10 1 11

Pourcentage 90.9% 9.1% 100%

Analyse :
En remarque que la quasi-totalité des manipulateurs
sont qualifiés du faite que 90.9% a subi une formation
en radiothérapie
Pensez-vous qu’une formation spécialisée dans ce domaine est
nécessaire ? Interprétation des
Réponse Oui Non TOTAL
résultats :
L’effectif 11 0 11 Selon les avis de tous les
manipulateurs (100%) une
Pourcentage 100% 0% 100%
formation spécialisée dans le
domaine de la radiothérapie est
nécessaire et souhaitable à plus
d’un titre.
Existe-t-il une pression envers les manipulateurs en
rapport avec le nombre de malades ?
Réponse Oui Non TOTAL
L’effectif 11 0 11

Pourcentage 100% 0% 100%

Analyse :
Il ya un rapport significatif entre le nombre de patient et l’état
psychologique du manipulateurs entrainant chez ce dernier
une forme de fatigue pouvant diminuer de ses facultés
physique et morale .

Est-ce que l’organisation du service vous permet de faire le


travail correctement ?
Réponse Oui Non TOTAL
L’effectif 4 6 11 Analyse :
Pourcentage 45.5% 54.5% 100%
Il ressort de ces résultats que
l’organisation du service n’est
pas une préoccupation majeure pour les manipulateurs ; Si bien
que il une opinion controversée entre les avis formulés par les
manipulateurs.
Quels sont les autres problèmes importants que vous
rencontrez dans le service ?

Interprétation de résultats :
En remarque à partir des données statistiques que les pannes à
répétition et le retard des malades ( du essentiellement à
l’éloignement ) représentent un véritable problème dans la prise en
charger du patient .
Est-ce que les urgences ont toujours la priorité ?

Réponse Oui Non TOTAL


L’effectif 11 0 11

Pourcentage 100% 0% 100%

Analyse :

D’après les résultats effectivement les urgences sont


toujours considérées comme des cas prioritaires.

Est ce que le manipulateur peut changer le programme du


traitement en cas d'urgence ?

Réponse Oui Non TOTAL

L’effectif 10 1 11
Analyse : D’après les résultats du
Pourcent 90.9% 9.1% 100% questionnaire, il apparait clairement
age
que le manipulateur dispose d’un
pouvoir qui consiste à changer
autant que possible le programme du traitement en cas d’urgence.
La préparation des patients en cas d’urgence est-elle difficile
par rapport aux cas normaux (cas de non urgence)?
Réponse Oui Non TOTAL
L’effectif 7 4 11

Pourcentage 63.6% 36.4% 100%

Analyse :
En remarque statistiquement qu’il ya une certaine prédominance
concernant la difficulté à prendre en charge un malade en cas
d’urgence (63 .6%) par rapport à un malade ne présentant pas un
cas d’urgence.
Y-a-t-il des interruptions pendant les séances de traitement ?

Analyse :
Réponse Oui Non Parfoi TOTA
s L D’après les résultats sensiblement
identiques (54.5% - 45.5%) il apparait
L’effectif 6 0 5 11
clairement que les interruptions
Pourcent 54.5 0% 45.5% 100%
dépendent en grande partie de la
age % qualité du service.
Les situations d’urgences exigent-elles la coopération avec
entre les manipulateurs ?
Réponse Oui Non Parfois TOTAL

L’effectif 8 0 3 11

Pourcentage 72.7% 0% 27.3% 100%

Analyse :
La coopération entre les manipulateurs en situation d’urgence
est une nécessité décrite d’une manière significative selon les
résultats d’enquête.

Avez-vous assisté à un cas de décès sur la table de


traitement ?

Réponse Oui Non TOTAL


Analyse :
L’effectif 9 2 11 La plupart des manipulateurs
ont eu l’occasion d’assister à
Pourcentage 81.8% 18.2% 100% un cas de décès sur la table du
traitement selon les Résultats
obtenus de l’enquête.
Pour une bonne prise en charge du patient .Quels sont les
moyens à mettre a la disposition du service ?
Réponse Moyens Moyens Les Deux TOTAL
humains matériels
L’effectif 2 1 8 11

Pourcentage 18.2% 9.1% 72.7% 100%

Analyse :
D’après les données statistiques il ya un besoin aussi bien
humain que matériel exprimé en un taux de 72 .7% ; alors
que dans certains Service il n’est exprimé que 18.8% pour les
besoins humains et 9.1% de besoins matériels.
9.2 Questionnaire destiné aux Radiothérapeutes :

Quel est le cas le plus grave ?


Réponse Métastase Métastase Hémorragie Douleur Syndrome TOTAL
cérébrale médullaire osseuse cave
Supérieure
L’effectif 3 0 1 0 6 6
(plusieurs choix)

Pourcentage 50% 0% 16.7% 0% 100% 100%

Analyse :
D’après les résultats de l’enquête il apparait clairement que les cas prédominants en
gravité sont le syndrome cave supérieure avec un taux maximale 100% et le
métastase cérébrale (50%) .
Est ce qu’il y a un risques sur le patient par rapport à la dose
délivrée ?
Réponse Oui Non TOTAL
L’effectif 5 1 6

Pourcentage 83.3% 16/7% 100%

Analyse :
D’après les résultats d’enquête on remarque que la dose délivrée au patient
représente un risque d’irradiation selon l’avis de la majorité des radiothérapeutes ;
a l’exception d’un avis qui considère que la dose délivrée ne présente de risque
d’irradiation chez le patient qui se présente pour la première fois ( qui n’a pas subi
d’irradiation auparavant).
Y a t il les risques de décès sur la table de traitement ?
Réponse Oui Non TOTAL
L’effectif 6 0 6

Pourcentage 100% 0% 100%

Analyse :
Suite aux résultats de l’enquête il apparait clairement et de
manière significative qu’il ya un risque de décès sur la table de
traitement (100%).
En Cas de panne de l’appareil de traitement, qu’est-ce que
vous allez faire pour les urgences ?
Réponse Adressé Utilisation des TOTAL
aux CHU médicament
L’effectif 3 4 6
(plusieurs
choix)
Pourcentage 50% 66.7% 100%

Analyse :
D’après l’enquête quand l’appareil de traitement est en panne
L’utilisation des médicaments (66.7%) est la forme la plus indiquée
suivie par le transfert du malade vers l’hôpital (50%).
Est-ce que vous refaites la séance dans le cas d’un mauvais
centrage ou dans cas mouvement de patient ?
Réponse Oui Non TOTAL
L’effectif 5 1 6
Pourcentag 83.3% 16.7% 100%
e

Analyse :
Les résultats de questionnaire ne relatent que la plupart
des médecins refassent la séance en cas d’un mauvais
centrage ou dans cas mouvement de patient et cela dans
83.3 %. Cette manière de refaire explique l’intérêt capital
que représente le centrage dans la réussit de diagnostic.

Quels sont les difficultés qui existent dans ce service ?

•Réponses :
•Les cas de Panne.
•Manques d'Appareils et des Matériels.
•La Charge.
•Plateau Technique insuffisant.
Comment traiter les dossier des patients en cas d'Urgence ?

•le plus rapidement possible.


•Exiger la présence du patient ave le dossier
•Le dossier doit complet "Examen paraclinique".
•Examen l'IRM \ TDM.
•Faire un Statistique pour précise de traitement.
•Prémédication du patient (Antalgique + corticothérapie).
Conduite a tenir devant un patient en cas d'Urgence dans la salle de
scanner qui présente les douleurs aigues le contraignant à bouger ?

•Utiliser un Système de contention.


•Soulager le patient.
•Assurer le patient.
•mise en place des soins nécessaires.
•Préparation du Patient par un traitement médicale (Corticoïde\ Antalgique).
D’après l’enquête réalisée au niveau du centre anti cancer d’Oran sur

la qualité de la prise en charge en urgence des patients au niveau du


service de la radiothérapie, nous avons sortis avec les rencontres
suivants :

•Les MIM donnent priorité aux malades en urgences.

•Les rendez-vous des séances de radiothérapie en urgence non


respectés qui entravent la planification d’autres séances (dus à la
difficulté de déplacement des malades).
•Une négligence de l’aspect relationnelle MIM-Patient.

•Une pression temporelle (le MIM subis une pression énorme lors de la
prise en charge car la duré du temps est courte) .

•L’incompris des patients à cause des difficultés de communication


avec les malades et le manque d’explication.

•La surcharge sur les MIM à cause du : manque du personnel, les


nombres énormes des patients pris en charge en urgence et les pannes
répétitifs des appareils de radiothérapie (un seul appareil de
radiothérapie qui fonctionne dans la wilaya d’Oran)
•La pluparts des MIM trouvent des problèmes avec l’organisation du
service.

•Une formation insuffisante des MIM dans le domaine de la


radiothérapie et la prise en charge en urgence.

• La dyspnée, qui est un symptôme très commun chez les malades


atteints du syndrome de veine cave supérieure, cette dyspnée met
plus des difficultés dans l’installation du malade et sa stabilité lors de
l’irradiation.

•Bouger pendant le traitement du à plusieurs facteurs,


psychologiques, douleurs, atteint du system nerveux central …
Une formation obligatoire sur la radiothérapie ceci est face à des difficultés
du professionnalisme, particulièrement les urgences en radiothérapie.

Mettre en réalisation un traitement au x jours de weekend.

Fournir le service par des matériels.

Réparation et vérification continue des appareils par des physiciens,


fournisseurs et ingénieures.

Augmenter le nombre des MIM exerçants dans le service pour éviter leur
épuisement.
Une bonne organisation qui mène à la bonne coopération des différents corps
de la santé et aide les MIM à prendre en charge le malade.

Publication des nouveautés et des journées scientifiques.

Avoir un contact permanent avec les médecins radiothérapeutes du service.

Création de site Web dédié à toute l’actualité radiologique à l’échelle nationale.

Former les manipulateurs sur l’entretien dans l’accueil, l’éducation du patient,


et la prise en charge pour qu’il puisse emmener les patients à se collaborer.

Aménager un planning des heures d’écoute, de réconfort moral pour les


patients anxieux.

Organiser des séminaires dans le but de renforcer les capacités du personnel à


bien communiquer avec les malades qui sont dans un état qui ne leur permet pas
de bien communiquer avec le soignant.

Etablir les relations inter hospitaliers, intersectoriels avec les autres centres
d’oncologie, nationaux et internationaux permettant les échanges d’expériences.
Le cancer est une cause de mortalité principale chez l’homme, plusieurs malades
se présente en urgence pour une prise en charge palliative spécifique et efficace
afin de diminuer leur souffrance et leur douleur, ainsi l’équipe soignante du
service de radiothérapie doit être préparer à tout cas d’urgence avec un protocole
thérapeutique de bonne qualité qui garanti des meilleurs résultats (prolonger
l’espérance de vie du malade et diminuer sa souffrance).
Et à cause de l’intensité de la souffrance du malade en urgence et la sensibilité de
son cas, il est donné la priorité totale dans le plan thérapeutique du service de
radiothérapie.
Le manipulateur en imagerie médicale est formé dans de nombreux domaines. La
plupart d’entre eux permettent de définir un diagnostic, seul la radiothérapie est
à visée thérapeutique. Ce secteur spécifique a influencé notre choix et éveillé
notre curiosité. De plus, l’accompagnement des patients au cours du traitement
est peu commun.
A partir de ces derniers nous avons décidé à basé notre recherche sur la prise en
charge des malade de cette catégorie dans le service de radiothérapie CAC Oran.
A travers cette modeste recherche, nous avons constaté qu’il y a un besoin
d’augmente le nombre des manipulateurs qui travaille dans le service de la
radiothérapie face aux nombres énormes des malades pris en charge dans le
service et aux pannes d’autres appareils de radiothérapie dans le CAC et le CHU
d’Oran (un seul appareil qui fonctionne dans toute la wilaya d’Oran) , car cette
dernière est considéré comme champ ouvert dans la formation spécialisé devant
les manipulateurs en imagerie médicale cette dernière assure que les
manipulateurs en radiologie améliorent le rendement de travail, la qualité
relationnelle avec les patients et par conséquent arriver à une meilleur prise en
charge de la santé des malades en urgences en radiothérapie.
Enfin, et à l’issue de nos enquêtes menée au niveau service de radiothérapie de
la wilaya d’Oran, nous avons confirmé que les moyens humain et la formation
spécialisé est une solution qui permet d’amélioré la prise en charge du patient
cancéreux en urgence.